Dell Manuals for PowerConnect 6224 -> Accéder au site Dell -> Accéder aux CODES PROMO et Bons de réduction Dell -> Voir d'autres manuels Dell Revenir à l'accueil

 

 

 

 Manuals for PowerConnect 6224

Title Type Language View
Benutzerhandbuch ug de-de View
User’s Guide ug en-us View
Guide d'utilisation ug fr-fr View
用户指南 ug zh-cn View
Configuration Guide rg2 en-us View
Handbuch zum Einstieg sg de-de View
Getting Started Guide sg en-us View
Guide de mise en route sg fr-fr View
Οδηγός έναρξης sg gr-gr View
îãøéê úçéìú òáåãä sg he-il View
시작 안내서 sg ko-kr View
Instrukcja uruchomienia sg po-pl View
Guía del usuario ug es-mx View
ユーザーズガイド ug ja-jp View
사용 설명서 ug ko-kr View
Command Line Interface Guide rg en-us View
Guía de introducción sg es-mx View
Guia de primeiros passos sg pt-br View
Başlarken Kılavuzu sg tr-tr View
Руководство пользователя ug ru-rs View
Release Notes rn en-us View
はじめに sg ja-jp View
使用入门指南 sg zh-cn View
Začínáme sg cs-cz View

 

-> Commander sur Dell.com, Cliquez ici

 

Autres manuels ou drivers :

Dell

[TXT]

 Dell-Product-support..> 18-May-2013 16:59  2.1M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 18-May-2013 16:59  2.1M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 18-May-2013 16:58  2.1M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 18-May-2013 16:58  2.1M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 18-May-2013 16:57  2.1M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 18-May-2013 16:57  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 18-May-2013 16:57  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 18-May-2013 16:57  2.6M  

[TXT]

 Dell-studio-xps-7100..> 18-May-2013 16:56  2.8M  

[TXT]

 Dell-pa-220.htm         18-May-2013 16:56  2.8M 

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 18-May-2013 10:56  2.2M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 18-May-2013 10:56  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 18-May-2013 10:56  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 18-May-2013 10:56  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 18-May-2013 10:55  2.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 18-May-2013 10:55  3.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 18-May-2013 10:54  3.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 18-May-2013 10:54  3.2M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pre..> 18-May-2013 10:53  3.2M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 18-May-2013 10:53  3.4M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 18-May-2013 10:52  3.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 18-May-2013 10:51  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 18-May-2013 10:51  3.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 18-May-2013 10:51  3.0M  

[TXT]

 Dell-Poweredge-2500.htm 18-May-2013 10:50  3.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 18-May-2013 10:50  3.5M  

[TXT]

 Dell-Drivers-for-Del..> 18-May-2013 10:48  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 18-May-2013 10:48  2.1M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 17-May-2013 21:34  2.0M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 17-May-2013 21:34  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 17-May-2013 21:33  2.0M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 17-May-2013 21:33  2.0M  

[TXT]

 Dell-xps-8300.htm       17-May-2013 21:33  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 17-May-2013 21:33  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 17-May-2013 21:03  2.0M 

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 17-May-2013 20:56  3.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 17-May-2013 20:56  2.0M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 17-May-2013 20:53  2.5M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 17-May-2013 20:53  2.5M  

[TXT]

 Dell-2-Manuals-for-D..> 17-May-2013 20:52  2.5M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 17-May-2013 20:52  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 17-May-2013 20:51  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 17-May-2013 20:51  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 17-May-2013 20:50  2.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 17-May-2013 20:50  2.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 17-May-2013 20:49  2.9M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 17-May-2013 20:49  2.9M 

[TXT]

 Dell-Product-support..> 15-May-2013 07:01  1.7M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 15-May-2013 07:01  1.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 15-May-2013 07:01  1.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 15-May-2013 07:00  1.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 15-May-2013 07:00  1.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pre..> 15-May-2013 07:00  1.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 15-May-2013 07:00  1.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Min..> 15-May-2013 06:59  1.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-W50..> 15-May-2013 06:59  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 15-May-2013 06:59  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 15-May-2013 06:59  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 15-May-2013 06:58  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Stu..> 15-May-2013 06:58  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 15-May-2013 06:57  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Stu..> 15-May-2013 06:57  2.2M

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 11:57  2.7M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 11:57  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 11:56  3.2M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 11:56  3.2M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 11:55  1.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 13-May-2013 11:55  1.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 11:55  1.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 08:04  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pre..> 13-May-2013 08:02  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 13-May-2013 08:02  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Min..> 13-May-2013 08:01  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 07:43  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 13-May-2013 07:43  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 07:43  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 07:42  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 07:42  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pre..> 13-May-2013 08:02  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 13-May-2013 08:02  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 08:01  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Min..> 13-May-2013 08:01  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 07:43  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 13-May-2013 07:43  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 07:43  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 07:42  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 07:42  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 07:21  1.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 07:21  1.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 07:20  1.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 07:20  1.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 07:20  1.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 07:20  1.8M

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 19:02  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 12-May-2013 19:02  2.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ali..> 12-May-2013 19:02  3.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 19:01  3.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 19:01  3.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 19:00  3.4M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 19:00  3.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 12-May-2013 18:58  3.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 12-May-2013 18:58  3.4M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 12-May-2013 18:28  2.8M

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 18:19  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 18:19  2.2M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 18:18  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 18:18  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 12-May-2013 18:17  2.6M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 18:17  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 12-May-2013 18:17  2.6M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 18:16  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 17:43  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 17:39  2.1M 

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 12:35  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 12:35  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 12:34  3.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 12:34  2.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 12:33  3.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 12:33  3.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 12-May-2013 12:32  3.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 12:32  3.5M 

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 17:39  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 17:39  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 12-May-2013 17:38  3.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 17:38  3.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Vos..> 12-May-2013 17:38  3.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 17:37  3.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 12-May-2013 17:36  3.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 17:35  3.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 17:35  4.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 12-May-2013 17:35  1.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Opt..> 12-May-2013 17:34  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 17:34  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 17:33  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 17:33  2.0M 

[TXT]

 Dell-Drivers-for-Del..> 12-May-2013 12:05  4.2M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 12:05  4.1M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 12:04  4.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 12:04  4.3M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 12:02  4.3M  

[TXT]

 Dell-Drivers-for-Pow..> 12-May-2013 12:02  4.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 12:01  2.2M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 12:01  2.2M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 12:00  2.5M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 12:00  2.2M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 11:59  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 11:59  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 12-May-2013 11:59  2.7M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 11:59  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-LCD..> 12-May-2013 11:58  2.7M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 11:58  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 11:57  2.8M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 12-May-2013 11:57  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 11:56  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 12-May-2013 11:56  2.8M 
 Dell-Latitude-E6530-..> 10-May-2013 15:25  2.4M  
 Dell-Latitude-CPi-A-..> 10-May-2013 15:24  2.7M  
 Dell-Configurer-et-u..> 10-May-2013 15:24  2.7M  
 Dell-Latitude-D410-M..> 10-May-2013 15:24  3.0M  
 Dell-Symantec-Backup..> 10-May-2013 15:23  3.0M  
 Dell-PowerEdge-R510-..> 10-May-2013 15:23  3.4M  
 Dell-Studio-1735-Man..> 10-May-2013 15:22  3.1M  
 Dell-Latitude-D620-E..> 10-May-2013 15:21  3.7M  
 Dell-Latitude-E6430-..> 10-May-2013 15:21  3.4M  
 Dell-Inspiron-9400-M..> 10-May-2013 15:20  4.1M  
 Dell-Latitude-E6410-..> 10-May-2013 15:20  3.8M  
 Dell-Latitude-E6400-..> 10-May-2013 15:19  4.3M  
 Dell-Alienware-Area-..> 10-May-2013 15:19  4.1M
 Dell-PowerEdge-T710-..> 10-May-2013 14:23  2.9M  
 Dell-PowerEdge-T420-..> 10-May-2013 14:23  3.2M  
 Dell-UPS-500T-Manuel..> 10-May-2013 14:22  3.4M  
 Dell-PowerConnect-55..> 10-May-2013 14:22  4.5M  
 Dell-UPS-500- Englis..> 10-May-2013 14:21  4.6M  
 Dell-UPS-500T-Españ..> 10-May-2013 14:20  1.7M  
 Dell-OptiPlex-330-Ma..> 10-May-2013 14:20  2.2M  
 Dell-Inspiron-1520-E..> 10-May-2013 14:20  1.9M  
 Dell-Latitude-E6530-..> 10-May-2013 14:19  2.4M  
 Dell-Latitude-E6530-..> 10-May-2013 14:19  2.3M  
 Dell-PowerEdge-T605-..> 10-May-2013 13:46  2.8M  
 Dell-7330dn-Mono-Las..> 10-May-2013 13:41  2.8M  
 Dell-Alienware-X51-M..> 10-May-2013 13:41  2.7M  
 Dell-Comment-utilise..> 10-May-2013 13:41  2.7M 
 Dell-Latitude-D630-M..> 10-May-2013 11:17  4.7M  
 Dell-Precision-690-M..> 10-May-2013 11:16  3.2M  
 Dell-Latitude-E6400-..> 10-May-2013 11:16  3.9M  
 Dell-Precision-M40-M..> 10-May-2013 11:15  3.9M  
 Dell-Precision-360-M..> 10-May-2013 11:15  4.0M  
 Dell-PowerEdge-R320-..> 10-May-2013 11:14  4.4M  
 Dell-Precision-450-M..> 10-May-2013 11:13  4.6M  
 Dell-Intel-Active-Ma..> 10-May-2013 11:13  4.7M  
 Dell-OptiPlex-755-Ma..> 10-May-2013 11:12  5.5M  
 Dell-PowerVault-NX30..> 10-May-2013 11:12  5.6M  
 Dell-Precision-M4500..> 10-May-2013 11:10  6.1M  
 Dell-OptiPlex-SX280-..> 10-May-2013 11:10  6.0M  
 Dell-Latitude-E6400-..> 10-May-2013 10:30  3.2M  
 Dell-PowerEdge-T100-..> 10-May-2013 10:22  3.0M  
 Dell-Vostro-270s-Man..> 10-May-2013 10:21  3.1M  
 Dell-Precision-T7600..> 10-May-2013 10:21  3.2M  
 Dell-Precision-M4400..> 10-May-2013 10:20  3.3M  
 Dell-Precision-M4700..> 10-May-2013 10:20  3.4M  
 Dell-Precision-M4600..> 10-May-2013 10:19  3.4M  
 Dell-Precision-390-M..> 10-May-2013 10:19  2.0M  
 Dell-Precision-610-M..> 10-May-2013 10:18  2.3M  
 Dell-Manuel-d-utilis..> 10-May-2013 10:18  2.3M  
 Dell-Precision-M20-M..> 10-May-2013 10:17  2.8M  
 Dell-Guide-d-utilisa..> 10-May-2013 10:17  2.8M  
 Dell-Precision-370-M..> 10-May-2013 10:16  3.2M 
 Dell-PowerEdge-T100-..> 10-May-2013 10:22  3.0M  
 Dell-Vostro-270s-Man..> 10-May-2013 10:21  3.1M  
 Dell-Precision-T7600..> 10-May-2013 10:21  3.2M  
 Dell-Precision-M4400..> 10-May-2013 10:20  3.3M  
 Dell-Precision-M4700..> 10-May-2013 10:20  3.4M  
 Dell-Precision-M4600..> 10-May-2013 10:19  3.4M  
 Dell-Precision-390-M..> 10-May-2013 10:19  2.0M  
 Dell-Precision-610-M..> 10-May-2013 10:18  2.3M  
 Dell-Manuel-d-utilis..> 10-May-2013 10:18  2.3M  
 Dell-Precision-M20-M..> 10-May-2013 10:17  2.8M  
 Dell-Guide-d-utilisa..> 10-May-2013 10:17  2.8M  
 Dell-Precision-370-M..> 10-May-2013 10:16  3.2M  
 Dell-Latitude-E6400-..> 10-May-2013 10:16  3.2M  
 Dell-XPS-M1210-Owner..> 08-May-2013 10:57  2.9M  
 Dell-Windows-8-Manue..> 08-May-2013 10:54  5.1M  
 Dell-PowerEdge-R815-..> 08-May-2013 10:52  4.3M  
 Dell-Inspiron-1521-M..> 08-May-2013 10:51  2.9M  
 Dell-PowerEdge-R900-..> 08-May-2013 10:50  3.1M  
 Dell-Vostro-270-Manu..> 08-May-2013 10:50  3.2M  
 Dell-XPS-630-Manuels..> 08-May-2013 10:49  3.6M  
 Dell-XPS-M1730-Manue..> 08-May-2013 10:49  3.9M  
 Dell-Vostro-200-Manu..> 08-May-2013 10:48  4.5M  
 Dell-Vostro-410-Manu..> 08-May-2013 10:48  4.1M  
 Dell-Vostro-1700-Man..> 08-May-2013 10:47  4.8M  
 Dell-Inspiron-m301z-..> 08-May-2013 10:47  4.8M  
 Dell-Studio-Slim-Man..> 08-May-2013 10:45  5.1M  
 Dell-PowerEdge-R620-..> 08-May-2013 08:46  4.1M  
 Dell-PowerEdge-R200-..> 08-May-2013 08:46  2.6M  
 Dell-Inspiron-640M-M..> 08-May-2013 08:46  3.7M  
 Dell-Inspiron-600m-M..> 08-May-2013 08:45  2.6M  
 Dell-Studio-Desktop-..> 08-May-2013 08:44  2.7M  
 Dell-Vostro-1000-Man..> 08-May-2013 08:44  2.7M  
 Dell-Inspiron-15-Int..> 08-May-2013 08:44  3.0M  
 Dell-Alienware-Area-..> 08-May-2013 08:43  3.1M  
 Dell-DR4000-Manuels.htm 08-May-2013 08:43  3.4M  
 Dell-Alienware-M15x-..> 08-May-2013 08:42  3.3M  
 Dell-Latitude-XT2-Ma..> 08-May-2013 08:42  3.5M  
 Dell-Latitude-E5520-..> 08-May-2013 08:41  3.5M  
 Dell-OptiPlex-745-Ma..> 08-May-2013 08:40  3.9M  
 Dell-Inspiron-1525-M..> 08-May-2013 08:40  3.9M  
 Dell-Inspiron-One-23..> 08-May-2013 08:39  4.2M  
 Dell-Inspiron-One-23..> 08-May-2013 08:39  2.8M  
 Dell-Inspiron-510m-M..> 08-May-2013 08:38  3.2M  
 Dell-Inspiron-Duo-Ma..> 08-May-2013 08:38  3.0M  
 Dell-Vostro-1550-Man..> 08-May-2013 08:37  3.4M  
 Dell-Precision-T5600..> 08-May-2013 08:37  3.3M  
 Dell-Dimension-8300-..> 07-May-2013 22:03  2.5M  
 Dell-Latitude-Cpi-Ma..> 07-May-2013 22:01  3.2M  
 Dell-Alienware-Area-..> 07-May-2013 22:01  3.2M  
 Dell-Latitude-D620-M..> 07-May-2013 22:00  2.3M  
 Dell-PowerEdge-1950-..> 07-May-2013 22:00  2.2M  
 Dell-Precision-T5600..> 07-May-2013 21:30  3.1M  
 Dell-PowerEdge-R720x..> 07-May-2013 21:26  3.1M  
 Dell-Inspiron-500m-M..> 07-May-2013 21:26  2.8M  
 Dell-PowerEdge-R815-..> 07-May-2013 21:25  2.8M  
 Dell-Alienware-M15x-..> 07-May-2013 21:25  2.8M  
 Dell-Vostro-3450-Man..> 07-May-2013 21:24  2.8M  
 Dell-PowerEdge-R610-..> 07-May-2013 21:24  2.9M  
 Dell-Vostro-3750-Man..> 07-May-2013 21:23  3.0M  
 Dell-Studio-1555-15-..> 07-May-2013 21:23  3.1M  
 Dell-Manuel-de-maint..> 07-May-2013 21:22  3.0M  
 Dell-Latitude-E6420-..> 07-May-2013 21:22  3.1M  
 Dell-Inspiron-1520-M..> 07-May-2013 21:21  2.0M  
 Dell-Aztech-MDP3900-..> 07-May-2013 21:21  2.0M  
 Dell-PowerEdge-M905-..> 07-May-2013 21:21  2.0M  
 Dell-PowerEdge-400SC..> 07-May-2013 21:21  2.1M  
 Dell-Precision-M4500..> 07-May-2013 21:20  2.2M  
 Dell-Vizioncore-Manu..> 07-May-2013 21:20  2.1M  
 Dell-Inspiron-1520-2..> 07-May-2013 21:19  2.5M  
 Dell-Guide-Utilisate..> 07-May-2013 21:19  2.4M  
 Dell-PowerEdge-R510-..> 07-May-2013 21:18  2.7M  
 Dell-Manuel-d-Utilis..> 07-May-2013 21:18  2.4M  
 Dell-PowerEdge-300-M..> 06-May-2013 19:33  4.7M  
 Dell-Lifecycle-Contr..> 06-May-2013 19:32  4.3M  
 Dell-PowerVault-110T..> 06-May-2013 19:31  4.4M  
 Dell-Inspiron-620-Ma..> 06-May-2013 19:10  3.2M  
 Dell-Dimension-5100-..> 06-May-2013 19:10  3.4M  
 Dell-Manuels-et-docu..> 06-May-2013 19:09  3.7M  
 Dell-Manuels-et-docu..> 06-May-2013 19:09  3.5M  
 Dell-1130-Dell-1130n..> 06-May-2013 18:42  3.1M

Dell-Controleurs-RAID-Dell-PowerEdge-PERC-H310-H710-H710P-et-H810-Guide-d-utilisation

Dell-Laser-MFP-Dell-3333dn-et-3335dn-Guide-de-l-utilisateur

Dell-PowerVault-DL-Backup-to-Disk-Appliance-Powered-by-Symantec-Backup-Exec-Guide-d-utilisation

Dell-XPS-015-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX3300-Guide-de-mise-en-route

Dell-INSPIRON-GUIDE-DE-REFERENCE

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-Network-Attached-Storage-NAS-Guide-de-depannage

Dell-Commutateur-de-consoles-2161DS-Dell-Guide-de-l-utilisateur-d-OSCAR-et-du-materiel

Dell-PowerEdge-T420-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-C8000XD-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-OptiPlex-755-Guide-d-utilisation

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3200i-et-MD3220i-Guide-de-deploiement

Dell-Latitude-E5400-et-E5500-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-Set-Up-Your-Computer

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-M1730-Manuel

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M620-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-PowerEdge-C410x-Getting-Started-With-Your-System

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-SUSE-Linux-Enterprise-Server-10-Instructions-d-installation

Dell-Utilitaires-de-gestion-du-Dell-OpenManage-Baseboard-Management-Controller-Version%204.6-Guide-d-utilisation

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Guide-d-installation-de-la-version-7.1

Dell-Systeme-Dell-DR4000-Guide-de-l-administrateur

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge%20Red-Hat-Enterprise-Linux-6-x86_64-x86-Instructions-d-installation-et-informations-importantes

Dell-Integrated-Dell-Remote-Access-Controller-7-iDRAC7-Version-1.20.20-Guide-d-utilisation

Dell-Management-Plug-In-pour-VMware-vCenter-Version-1.5-Guide-d-utilisation

Dell-Projecteur-7700FullHD-Dell-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Projecteur-Dell-1420X-1430X-Guide-d-utilisation

Dell-FluidFS-NAS-Solutions-Guide-de-l-administrateur

Dell-PowerEdge-Express-SSD-PCIe-Flash-Guide-d-utilisation

Dell-Update-Packages-DUP-Version-7.0-Guide-d-utilisation

Dell-PowerEdge-R720-et-R720xd-Guide-de-mise-en-route-Manuel

Dell-PowerEdge-R320-Guide-de-mise-en-route

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R510-Manuel-du-proprietaire

Dell-Precision-M4400-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-Matrices-de-stockage-SCSI-Dell-EqualLogic-PS-Series-a-clusters-de-basculement-Microsoft-Windows-Server-Guide-d-installation-et-de-depannage-du-materie

Dell-PowerEdge-C410x-Guide-de-mise-en-route-du-systeme

Dell-Moniteur-a-ecran-plat-Dell-U2713HM-Guide-d-utilisation

Dell-Moniteur-a-Dell-P1913-P1913S-P2213

Dell-Guide-de-l-utilisateur-du-moniteur-Dell-E1913S-E1913-E2213

Dell-Systems-Service-and-Diagnostics-Tools-Version-7.0-Guide-d-installation-rapide

Dell-Moniteur-a-Dell-S2740L-Guide-d-utilisation

Dell-INSPIRON-GUIDE-DE-CONFIGURATION

Dell-Dimension-Serie-8300

Dell-PowerEdge-R820-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-C8000-Manuel-du-proprietaire-du-materiel-manuel

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerEdge-M1000e-M915-M910-M820-M710HD-M710-M620-M610x-M610-M520-et-M420-Guide-de-mise-en-route

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.0-Guide-d-installation

Dell-Inspiron-15R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX3200-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-RAID-Controller-PERC-S110-Guide-d-utilisation

Dell-FluidFS-NAS-Solutions-Guide-de-mise-en-route

Dell-Micrologiciel-Dell-Chassis-Management-Controller-Version-4-1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-mise-en-route

Dell-Vostro-470-Manuel-du-proprietaire

/Dell-Systeme-Dell-PowerVault-NX3500-Guide-de-l-administrateur

Dell-Latitude-E6420-XFR-Guide-technique

Dell-Guide-de-l-utilisateur-du-moniteur-S2240M-S2340M

Dell-Systemes-Dell-DR4000-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-PowerEdge-T320-Guide-de-mise-en-route

Dell-Precision-Workstation-T3600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-DR4000-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R420-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel-manuel

Dell-Vostro-470-Owner-s-Manual

Dell-Projecteur-Dell-M110-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Upgrading-to-BackupExec-2012-PowerVault-DL-Backup-to-Disk-Appliance

Dell-PowerVault-NX3300-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerConnect-5500-Series-CLI-Reference-Guide

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Inspiron-One-2020-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-14-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1900-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M620-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R815-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R720-and-R720xd-Owner-s-Manual

Dell-Micrologiciel-Dell-Chassis-Management-Controller-Version-4.0-Guide-d-utilisation

Dell-Inspiron-17R-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-Inspiron-One-2020-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C5220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Inspiron-660s-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-PowerEdge-R820-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-270-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-Systeme-Dell-PowerEdge-C6220-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-14R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Guide-de-l-Utilisateur-de-l-Ecran-Large-Dell-IN1940MW

Dell-Moniteur-a-Dell-S2440L-Guide-d-utilisation

Dell-Alienware-X51-Owner-s-Manual

Dell-ALIENWARE-M17x-MOBILE-MANUAL

Dell-Emplacement-des-cavaliers-de-la-carte-systeme-des-systemes-Dell-PowerEdge-R310-Mise-a-jour-des-informations

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-6950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Alienware-M17x-R4-Owner-s-Manual

Dell-XPS-13-Owner-s-Manual

Dell-HBA-SAS-Dell-PowerEdge-6-Gb-s-et-Internal-Tape-Adapter-Guide-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R910-Mise-a-jour-des-informations

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T610-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R420-Manuel-du-proprietaire

/Dell-PowerEdge-R905-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimantes-laser-Dell-2350d-et-Dell-2350dn

Dell-XPS-430-Guide-de-reference-rapide

Dell-PowerEdge-RAID-Controller-PERC-H700-et-H800-Guide-d-utilisation

Dell-Lifecycle-Controller-2-Version-1.00.00-User-s-Guide

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.0-Guide-d-utilisation

Dell-Solutions-NAS-Dell-FluidFS-Manuel-du-proprietaire-Manue

Dell-Guide-de-l-utilisateur-Dell-V525w

Dell-XPS-13-Manuel-du-proprietaire

Dell-Adaptateurs-Brocade-Manuel-d-installation-et-de-reference

Dell-FluidFS-NAS-Solutions-NX3600-NX3610-Guide-de-deploiement

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-ST-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-OptiPlex-360-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-PowerEdge-R810-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Guide-d-installation-des-systemes-Dell-PowerVault-Modular-Disk-3000

Dell-Imprimante-laser-Dell-2230d-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C6105-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Imprimante-personnelle-a-jet-d-encre-Dell-J740-Manuel-du-proprietaire

Dell-2130cn-IMPRIMANTE-LASER-COULEUR

Dell-Guide-d-utilisation-de-la-station-de-travail-Dell-Precision-T3400

Dell-1235cn-Imprimante-Multifonction-Mode-d-emploi

Dell-Vostro-1310-1510-1710-et-2510-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-Guide-d-utilisation-APC-Smart-UPS-750VA-1000VA-1500VA-100-120-230-V-CA-2U-Montage-en-baie-Onduleur

Dell-Guide-d-utilisation-Modele-TL24iSCSIxSAS%201Gb-iSCSI-a-SAS

Dell-Imprimantes-laser-Dell-1130-et-Dell-1130n

Dell-Precision-M6400-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-M770mm-Color-Monitor-Quick-Set-up

Dell-Carte-de-gestion-reseau-AP9617-AP9618-AP9619-Manuel-d-installation-et-de-demarrage-rapide

Dell-Projecteur-Dell-1410X-Guide-d-utilisation

Dell-Imprimante-couleur-Dell-1350cnw

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050-Manuel

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-620

Dell-3D-VISION-MANUEL-D-UTILISATION

Dell-Inspiron-600m-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R805-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R900-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-2970-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C6145-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Inspiron-660s-Manuel-du-proprietaire

Dell-P513w-User-s-Guide-Francais-manuel

Dell-Inspiron-660-manuels

Dell-Serveur-de-sauvegarde-sur-disque-Dell-PowerVault-DL-optimise-par-CommVault-Simpana-Guide-d-utilisation

Dell-P513w-User-s-Guide-Guide-de-l-utilisateur-manuel

Dell-Precision-Workstation-T1650-Manuel-du-proprietaire

Dell-ALIENWARE-M17x-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-PORTABLE

Dell-Manuel-du-proprietaire-de-Dell-PowerEdge-M905-M805-M600-et-M605

Dell-Inspiron-One-2330-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-1100-B110-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-270-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T320-Manuel-du-proprietaire

Dell-Station-de-travail-mobile-Dell-Precision-M4700-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-8500-Manuel-du-proprietaire

Dell-1230c-Imprimante-laser-couleur-mode-d-emploi-Manuel

Dell-Client-Management-Manuel

Dell-Studio-XPS-Setup-Guide-Manue

Dell-Adaptateur-hote-Dell-PCIe-SCSI-Ultra320-monocanal-Guide-d-utilisation-Manuel

Dell-INSPIRON-DUO-SETUP-GUIDE-Manuel

Dell-INSPIRON-DUO-GUIDE-DE-CONFIGURATION-Manuel

Dell-Guide-de-l-utilisateur-Dell-Inspiron-M4040-14-N4050-Manuel

Dell-Guide-de-l-administrateur-de-Dell-PowerVault-705N-Manuel

Dell-Vostro-420-220-220s-Guide-de-Configuration-et-de-Reference-Rapide-Manuel

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660f-Series-Guide-de-deploiement-Manuel

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-Network-Attached-Storage-NAS-Guide-de-l-administrateur-Manuel

Dell-Latitude-D430-Guide-d-utilisation-Manuel

Dell-Studio-XPS-Guide-de-configuration-Manuel

Dell-PowerEdge-C410x-Manuel-du-proprietaire

Dell-Precision-Workstation-T1650-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R300-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes%20-Dell%20PowerEdge-T110-II-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-200-Manuel-du-proprietaire-Mini-Tower

Dell-Inspiron-531-Manuel-du-proprietaire

Dell-ALIENWARE-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-DE-BUREAU-Francais

Dell-PowerEdge-R520-Manuel-du-proprietaire

Projecteur-Dell-1201MP-Manuel-d-utilisation

Dell-PowerEdge-R910-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-C521-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T605-Manuel-du-proprietaire

Dell-Mobile-Jamz

Dell-Inspiron-530-Series-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3460-Manuels

Dell-OPENMANAGE-POWER-CENTER-1.1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerVault-MD3660f-Storage-Arrays-Manuels

Dell™ Ekran Yöneticisi Kullanıcı Kılavuzu

Dell-PowerEdge-R620-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-R520-Guide-de-mise-en-route

DELL-POWERVAULT-MD1200-et-MD1220-TECHNICAL-GUIDEBOOK

Console-de-gestion-multi-onduleurs-Dell-Manuel-de-l-utilisateur-pour-l-installation-et-la-configuration

DELL-OPTIPLEX580-TECHNICAL-GUIDEBOOK-INSIDE-THE-OPTIPLEX-580

Dell-Inspiron-1720-manuels

Dell-PowerEdge-R720-et-R720xd-Guide-de-mise-en-route

Dell-Vostro-1540-1550-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-E5430-Manuel-du-proprietaire

Dell™ S2240L/S2340L Monitör Kullanıcı Kılavuzu

Dell PowerEdge Sistemleri İçin Microsoft Windows Server 2012 Önemli Bilgiler Kılavuzu

Dell-Guide-de-l-utilisateur-du-moniteur-Dell-S2240L-S2340L

Dell™ S320/S320wi Projektör Kullanım Kılavuzu

Dell-%20Vostro-270-Manuels

Dell-Vostro-3460-Manuel-du-proprietaire-Francais

Dell-Inspiron-9200-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Inspiron-2600-et-2650-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Axim-X30-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Vostro-2520-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1721-Manuel

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T710-Manuel-du-proprietaire

Dell-Precision-Workstation-T5600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Solutions-NAS-Dell-FluidFS-Manuel-du-proprietaire

Systemes-Dell-PowerEdge-C5220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Dimension-3000-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R210-Technical-Guide

Dell-Inspiron-Manuels

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-Vostro-1700

Dell-Clavier-sans-fil-et-souris-Dell-KM713-Manuel-de-l'utilisateur

Dell-Systeme-de-navigation-GPS-Dell-Manuel-de-l'utilisateur

Dell-Logiciel-de-gestion-de-l-onduleur-Manuel-de-l-utilisateur-pour-l-installation-et-la-configuration

Dell-Demarrage-rapide-du-moniteur-couleur-M990

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-de-la-station-de-travail-Dell-Precision-370

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-2800-Guide-d-installation-et-de-depannage

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-du-systeme-Dell-OptiPlex-SX280

Dell-Vostro-1440-1450-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Photo-Printer-540-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Streak-7-Francais-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Venue-Pro-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Imprimante-laser-personnelle-Dell-P1500-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-C5125-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Latitude-D630-Manuels

Dell-Vostro-400-Manuel-du-proprietaire-Mini-Tower

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T100-Manuel-du-proprietaire

Dell-OptiPlex-9010-7010-compact-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault%20NX3200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1200-et-2200-Manuel-de%20l-utilisateur

Dell-Vostro-1540-1550-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-8600-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-Baie-de-stockage-MD1120-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-E521-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3360-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T300-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-One-2710-manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-1150-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-E5530-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-660-Manuel-du-proprietaire

Acceder-au-site-Dell

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG-Francais

Dell-OptiPlex-9010-Tout-en-un-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3560-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T110-Manuel-du-proprietaire

Dell-server-poweredge-m710-tech-guidebook_fr

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-5420-E5420-E5420m-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Latitude-E6320-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-8200-Manuel-de-l-utilisateur-Francais

Dell-server-poweredge-r610-tech-guidebook_fr

Dell-server-poweredge-t710-technical-guide-book_fr

Dell-server-poweredge-m1000e-tech-guidebook_fr

Dell-server-poweredge-m610-tech-guidebook_fr

Dell-poweredge-r210-technical-guidebook-en_fr

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M15x-MOBILE-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Axim-X51-X51v-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Beats-By-dr.dre-Manuel-et-Garantie

Dell-Dimension-3100C-Manuel-du-proprietaire

 

Dell-Precision-Workstation-T3600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-200-Manuel-du-proprietaire-Slim-Tower

Dell-ALIENWARE-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-DE-BUREAU

Dell-OPENMANAGE-POWER-CENTER-1-1-Guide-d-utilisation

Dell-Vostro-360-Proprietaire-du-manuel

Dell-Dimension-3100C-Manuel-du-proprietaire

AlienwareArea-51Area-51ALX

Dell-Ordinateurs-de-Bureau-PC-Portables-Netbooks/AlienwareAurora-R3

AlienwareAurora-R4

lienwareAuroraAuroraALXAurora-R2

Chassis-RAID-Dell-PowerVault-MD3000i-Manuel-du-proprietaire

Dell-Axim-X50-Manuel-du-proprietaire

Dell-Axim-X51-X51v-Manuel-du-proprietaire

Dell-Baie-de-stockage-Dell-PowerVault-MD1000-Manuel-du-proprietaire

Dell-Boîtier-Dell-PowerEdge-M1000e-Manuel-du-proprietaire

Dell-Clavier-Axim-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-3100-E310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-9200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-E520-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-Dell-1100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-M5200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-monochrome-Dell-5330dn-Mode-d-emploi

Dell-Imprimante-laser-multifonction-Dell-1600n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-13z-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-17R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-530s-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-700m-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1100-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-1525-1526-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-5100-et-5150-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-9300-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9400-E1705-Manuel-du-proprietaire

http://www.audentia-gestion.fr/Dell-Ordinateurs-de-Bureau-PC-Portables-Netbooks/Dell-Laser-Printer-1700-1700n-Manuel-du-proprietaire.htm

Dell-Laser-Printer-1710-1710n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Laser-Printer-3100cn-manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-ST-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-XT3-Manuel-du-proprietaire

Dell-Liste-des-manuels-et-de-la-documentation-Dell

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M11x-MOBILE-Manuel-du-proprietaire

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M15x-MOBILE

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE-francais

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050

Dell-Manuel-d-utilisation-du-Dell-XPS-420

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6220

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6520

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-Dell-Latitude-E6320

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-N5110

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-Vostro-1500

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-XPS-M1330

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-Inspiron-1721

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-M1730

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-One

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Photo-All-In-One-Printer-944-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-All-In-One-Printer-964-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-All-In-One-Printer%20942-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-Printer-720-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R620-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-l-administrateur

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-NX400-Guide-de-mise-en-route

Dell-Precision-Workstation-T7600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Streak-7-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Streak-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-4150-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-8200-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R210-II-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R710-Manuel-du-proprietaire%20-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T620-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX400-Manuel-du-proprietaire

Dell-Tout-en-un-Dell-Photo-924-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-360-Proprietaire-du-manuel

Dell-Vostro-3750-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-V131-Manuel-du-proprietaire

Dell-XP-M1530-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-630i-Manuel-du-proprietair

Dell-moniteur-D1920-Manuel-du-proprietaire

DellDimension1100Series

Imprimante-Dell-Photo-All-In-One-Printer-922-Manuel-du-proprietaire

Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-S2500-Manuel-du-proprietaire

Imprimante-personnelle-Dell-AIO-A960-Manuel-du-proprietaire

alienwareX51

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6220

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-4150-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Streak-Manuel-d-utilisation

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-M1730

Dell-Photo-All-In-One-Printer-944-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-One

Dell-Clavier-Axim-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-N5110

Dell-Inspiron-1100-Manuel-d-utilisation

Dell-Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-M5200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-Printer-720-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-Dell-1100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-Vostro-1500

Dell-XP-M1530-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R710-Manuel-du-proprietaire-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-5100-et-5150-Manuel-d-utilisation

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6520

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-Dell-Latitude-E6320

Dell-Laser-Printer-3100cn-manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG

Dell-Imprimante-laser-monochrome-Dell-5330dn-Mode-d-emploi

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-l-administrateur

Dell-PowerVault-NX400-Guide-de-mise-en-route

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M11x-MOBILE-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX400-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Manuel-du-proprietaire

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Laser-Printer-1700-1700n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9400-E1705-Manuel-du-proprietaire

Dell-Tout-en-un-Dell-Photo-924-Manuel-du-proprietaire

Dell-Laser-Printer-1710-1710n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-3100-E310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1525-1526-Manuel-du-proprietaire

 Dell-PowerEdge-R815-..> 08-May-2013 10:52  4.3M  
 Dell-Inspiron-1521-M..> 08-May-2013 10:51  2.9M  
 Dell-PowerEdge-R900-..> 08-May-2013 10:50  3.1M  
 Dell-Vostro-270-Manu..> 08-May-2013 10:50  3.2M  
 Dell-XPS-630-Manuels..> 08-May-2013 10:49  3.6M  
 Dell-XPS-M1730-Manue..> 08-May-2013 10:49  3.9M  
 Dell-Vostro-200-Manu..> 08-May-2013 10:48  4.5M  
 Dell-Vostro-410-Manu..> 08-May-2013 10:48  4.1M  
 Dell-Vostro-1700-Man..> 08-May-2013 10:47  4.8M  
 Dell-Inspiron-m301z-..> 08-May-2013 10:47  4.8M  
 Dell-Studio-Slim-Man..> 08-May-2013 10:45  5.1M  
 Dell-Windows-8-Manue..> 08-May-2013 10:45  5.1M  
 Dell-PowerEdge-R620-..> 08-May-2013 08:46  4.1M  
 Dell-PowerEdge-R200-..> 08-May-2013 08:46  2.6M  
 Dell-Inspiron-640M-M..> 08-May-2013 08:46  3.7M  
 Dell-Inspiron-600m-M..> 08-May-2013 08:45  2.6M  
 Dell-Studio-Desktop-..> 08-May-2013 08:44  2.7M  
 Dell-Vostro-1000-Man..> 08-May-2013 08:44  2.7M  
 Dell-Inspiron-15-Int..> 08-May-2013 08:44  3.0M  
 Dell-Alienware-Area-..> 08-May-2013 08:43  3.1M  
 Dell-DR4000-Manuels.htm 08-May-2013 08:43  3.4M  
 Dell-Alienware-M15x-..> 08-May-2013 08:42  3.3M  
 Dell-Latitude-XT2-Ma..> 08-May-2013 08:42  3.5M  
 Dell-Latitude-E5520-..> 08-May-2013 08:41  3.5M  
 Dell-OptiPlex-745-Ma..> 08-May-2013 08:40  3.9M  
 Dell-Inspiron-1525-M..> 08-May-2013 08:40  3.9M  
 Dell-Inspiron-One-23..> 08-May-2013 08:39  4.2M  
 Dell-Inspiron-One-23..> 08-May-2013 08:39  2.8M  
 Dell-Inspiron-510m-M..> 08-May-2013 08:38  3.2M  
 Dell-Inspiron-Duo-Ma..> 08-May-2013 08:38  3.0M  
 Dell-Vostro-1550-Man..> 08-May-2013 08:37  3.4M  
 Dell-Precision-T5600..> 08-May-2013 08:37  3.3M  
 Dell-Dimension-8300-..> 07-May-2013 22:03  2.5M  
 Dell-Latitude-Cpi-Ma..> 07-May-2013 22:01  3.2M  
 Dell-Alienware-Area-..> 07-May-2013 22:01  3.2M  
 Dell-Latitude-D620-M..> 07-May-2013 22:00  2.3M  
 Dell-PowerEdge-1950-..> 07-May-2013 22:00  2.2M  
 Dell-Precision-T5600..> 07-May-2013 21:30  3.1M  
 Dell-PowerEdge-R720x..> 07-May-2013 21:26  3.1M  
 Dell-Inspiron-500m-M..> 07-May-2013 21:26  2.8M  
 Dell-PowerEdge-R815-..> 07-May-2013 21:25  2.8M  
 Dell-Alienware-M15x-..> 07-May-2013 21:25  2.8M  
 Dell-Vostro-3450-Man..> 07-May-2013 21:24  2.8M  
 Dell-PowerEdge-R610-..> 07-May-2013 21:24  2.9M  
 Dell-Vostro-3750-Man..> 07-May-2013 21:23  3.0M  
 Dell-Studio-1555-15-..> 07-May-2013 21:23  3.1M  
 Dell-Manuel-de-maint..> 07-May-2013 21:22  3.0M  
 Dell-Latitude-E6420-..> 07-May-2013 21:22  3.1M  
 Dell-Inspiron-1520-M..> 07-May-2013 21:21  2.0M  
 Dell-Aztech-MDP3900-..> 07-May-2013 21:21  2.0M  
 Dell-PowerEdge-M905-..> 07-May-2013 21:21  2.0M  
 Dell-PowerEdge-400SC..> 07-May-2013 21:21  2.1M  
 Dell-Precision-M4500..> 07-May-2013 21:20  2.2M  
 Dell-Vizioncore-Manu..> 07-May-2013 21:20  2.1M  
 Dell-Inspiron-1520-2..> 07-May-2013 21:19  2.5M  
 Dell-Guide-Utilisate..> 07-May-2013 21:19  2.4M  
 Dell-PowerEdge-R510-..> 07-May-2013 21:18  2.7M  
 Dell-Manuel-d-Utilis..> 07-May-2013 21:18  2.4M  
 Dell-PowerEdge-300-M..> 06-May-2013 19:33  4.7M  
 Dell-Lifecycle-Contr..> 06-May-2013 19:32  4.3M  
 Dell-PowerVault-110T..> 06-May-2013 19:31  4.4M  
 Dell-Inspiron-620-Ma..> 06-May-2013 19:10  3.2M  
 Dell-Dimension-5100-..> 06-May-2013 19:10  3.4M  
 Dell-Manuels-et-docu..> 06-May-2013 19:09  3.7M  
 Dell-Manuels-et-docu..> 06-May-2013 19:09  3.5M  
 Dell-1130-Dell-1130n..> 06-May-2013 18:42  3.1M  
 Code-Promo-Dell.htm     04-Feb-2013 09:17  1.0M  
 Sony-NV-U83N-Manuels..> 02-Feb-2013 09:00  5.0M  
 Dell-Sansa-Clip-MP3-..> 27-Nov-2012 09:15  3.0M  
 Dell-TSi-500-TSi-400..> 27-Nov-2012 09:15  1.0M  
 Dell-Vostro-3360-Man..> 27-Nov-2012 09:10  2.6M  
 Dell-Inspiron-5100-e..> 27-Nov-2012 09:09  2.8M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 27-Nov-2012 09:09  3.1M  
 Dell-1815dn-Manuel ..> 27-Nov-2012 09:09  3.5M  
 Dell-PowerVault-MD32..> 27-Nov-2012 09:08  1.7M  
 Dell-Multifunktionsp..> 27-Nov-2012 09:07  2.4M  
 Dell-PowerVault-MD32..> 27-Nov-2012 09:07  2.0M  
 Dell-Inspiron-1150-M..> 27-Nov-2012 09:07  2.8M  
 Dell-PowerEdge-C8220..> 27-Nov-2012 09:07  2.6M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 27-Nov-2012 09:06  2.5M  
 Dell-PowerVault-MD32..> 27-Nov-2012 09:06  1.8M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 27-Nov-2012 07:42  3.0M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 27-Nov-2012 07:40  3.5M  
 Dell-Systemes-Dell-D..> 27-Nov-2012 07:40  3.8M  
 Dell-Console-de-gest..> 27-Nov-2012 07:40  3.9M  
 Dell-Logiciel-de-ges..> 27-Nov-2012 07:26  2.9M  
 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 27-Nov-2012 07:20  2.6M  
 Dell-Axim-X51-X51v-M..> 27-Nov-2012 07:18  2.5M  
 Dell-Dimension-9150-..> 27-Nov-2012 07:07  2.3M  
 Lien-Manuels-Utilisa..> 19-Nov-2012 07:12   92K  
 Dell-XPS-600-francai..> 19-Nov-2012 06:29  2.1M  
 Dell-XPS-430-francai..> 19-Nov-2012 06:24  1.8M  
 Dell-XPS-420-francai..> 18-Nov-2012 21:25  3.8M  
 Dell-XPS-410-Anglais..> 18-Nov-2012 21:25  3.4M  
 Dell-Dimension-9200C..> 18-Nov-2012 21:03  3.1M  
 Dell-Dimension-1000-..> 18-Nov-2012 20:57  2.9M  
 Dell-Alienware-Auror..> 18-Nov-2012 20:49  2.3M  
 Dell-Alienware-Area-..> 18-Nov-2012 20:45  1.8M  
 Dell-Alienware-Area-..> 18-Nov-2012 20:44  1.9M  
 Dell-Alienware-Area-..> 18-Nov-2012 20:44  1.9M  
 Dell-Alienware-Auror..> 18-Nov-2012 20:44  1.9M  
 Dell-Alienware-Auror..> 18-Nov-2012 20:43  2.3M  
 Dell-Alienware-Auror..> 18-Nov-2012 20:43  2.2M  
 Dell-OpenManage-Remo..> 14-Nov-2012 22:12  4.9M  
 Dell-OpenManage-Serv..> 14-Nov-2012 22:12  5.0M  
 Dell-Media-Center-Gu..> 14-Nov-2012 22:11  1.6M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 14-Nov-2012 21:42  3.2M  
 Dell-E-Legacy-Extend..> 14-Nov-2012 21:40  2.8M  
 Dell-Dimension-XPS-M..> 14-Nov-2012 21:39  3.0M  
 Dell-Adaptateurs-Del..> 14-Nov-2012 21:39  3.1M  
 Dell-Axim-X3-Guide-d..> 14-Nov-2012 21:38  3.4M  
 Dell-Guide-d-utilisa..> 14-Nov-2012 21:38  4.1M  
 Dell-OpenManage-Serv..> 14-Nov-2012 21:38  3.7M  
 Dell-Latitude-D531-G..> 14-Nov-2012 21:36  4.7M  
 Dell-Latitude-D430-G..> 14-Nov-2012 21:36  4.4M  
 Dell-Inspiron-1501-M..> 14-Nov-2012 21:06  5.1M  
 Dell-Systemes-Dell-D..> 14-Nov-2012 21:05  2.6M  
 Dell-Guide-d-utilisa..> 14-Nov-2012 21:05  3.6M  
 Dell-PowerEdge-T110-..> 14-Nov-2012 21:04  3.6M  
 Dell-Guide-d-utilisa..> 14-Nov-2012 21:03  4.1M  
 Dell-XPS-M1710-Manue..> 14-Nov-2012 21:03  4.4M  
 Dell-Ordinateurs-por..> 14-Nov-2012 21:02  4.8M  
 Dell-Studio-GUIDE-DE..> 14-Nov-2012 21:01  5.5M  
 Dell-Inspiron-1420-M..> 14-Nov-2012 21:01  5.4M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 14-Nov-2012 21:00  2.4M  
 Dell-Latitude-D830-G..> 14-Nov-2012 20:59  2.2M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 14-Nov-2012 20:59  2.4M  
 Dell-Dimension-1100-..> 14-Nov-2012 12:08  3.6M  
 Dell-Inspiron-One-23..> 14-Nov-2012 12:08  3.7M  
 Dell-Manuel-de-maint..> 14-Nov-2012 12:07  3.8M  
 Dell-Photo-All-in-On..> 14-Nov-2012 12:06  4.0M  
 Dell-Carte-de-gestio..> 14-Nov-2012 12:05  4.0M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 14-Nov-2012 12:05  4.3M  
 Dell-XPS-M1710-Manue..> 13-Nov-2012 09:56  3.4M  
 Dell-Inspiron-6400-E..> 13-Nov-2012 08:20  2.8M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 13-Nov-2012 08:19  3.4M  
 Dell-Inspiron-1300-B..> 13-Nov-2012 08:19  3.1M  
 Dell-OptiPlex-9010-7..> 13-Nov-2012 08:18  1.7M  
 Dell-Laser-Printer-5..> 13-Nov-2012 08:18  1.9M  
 Dell-XPS-710-H2C-Man..> 13-Nov-2012 08:18  2.5M  
 Dell-Inspiron-1520-M..> 13-Nov-2012 08:17  2.9M  
 Dell-Inspiron-1721-M..> 13-Nov-2012 08:17  3.2M  
 Dell-Inspiron-One-23..> 13-Nov-2012 08:16  3.3M  
 Dell-XPS-M2010-Manue..> 13-Nov-2012 08:16  3.7M  
 Dell-Inspiron-1000-M..> 13-Nov-2012 08:15  3.9M  
 Dell-Inspiron-8500-G..> 13-Nov-2012 08:14  4.1M  
 Dell-Inspiron-640M-E..> 13-Nov-2012 08:13  4.5M  
 Dell-Axim-X50-Manuel..> 13-Nov-2012 08:12  4.7M  
 Dell-Inspiron-300m-G..> 13-Nov-2012 08:12  2.0M  
 Dell-Inspiron-XPS-Ge..> 13-Nov-2012 08:11  2.2M  
 Dell-Inspiron-5160-M..> 13-Nov-2012 08:11  2.4M  
 Dell-Inspiron-8600-G..> 13-Nov-2012 08:11  2.7M  
 Dell-PowerVault-DL20..> 13-Nov-2012 08:11  2.9M  
 Dell-Imprimante-pers..> 13-Nov-2012 08:10  3.0M  
 Dell-Vostro-410-Guid..> 12-Nov-2012 17:26  2.4M  
 Dell-Manuel-de-l-Uti..> 12-Nov-2012 17:07  2.6M  
 Dell-Dimension-serie..> 12-Nov-2012 17:07  1.9M  
 Dell-xps-13-l321x_se..> 12-Nov-2012 17:00  1.9M  
 Dell-XPS-13-Manuel-d..> 12-Nov-2012 16:59  1.9M  
 Dell-Manuel-de-maint..> 12-Nov-2012 16:59  2.1M  
 Dell-Inspiron-2600-e..> 12-Nov-2012 16:59  2.3M  
 Dell-PowerVault-NX33..> 12-Nov-2012 16:58  2.6M  
 Dell-Pave-Tactile-Sa..> 12-Nov-2012 16:58  2.6M  
 Dell-poweredge-r520-..> 12-Nov-2012 16:58  2.7M  
 Dell-Inspiron-5423-O..> 12-Nov-2012 16:57  2.7M  
 Dell-Inspiron-3500-P..> 12-Nov-2012 16:57  2.7M  
 Dell-Inspiron-3000-S..> 12-Nov-2012 16:56  2.7M  
 Dell-Vostro-270-Owne..> 12-Nov-2012 16:56  2.8M  
 Dell-server-poweredg..> 12-Nov-2012 16:56  2.9M  
 Dell-PowerEdge-C6220..> 12-Nov-2012 16:55  3.2M  
 Dell-2145cn-Impriman..> 12-Nov-2012 16:55  3.6M  
 Dell-Dimension-Serie..> 12-Nov-2012 16:54  3.8M  
 Dell-PERC-6-i-PERC-6..> 12-Nov-2012 16:53  4.1M  
 Dell-Configuration-d..> 12-Nov-2012 16:53  4.1M  
 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 12-Nov-2012 16:51  2.1M  
 Dell-ALIENWARE-M18x-..> 12-Nov-2012 16:51  2.2M  
 Dell-MANUEL-DE-L-ORD..> 12-Nov-2012 16:51  2.3M  
 Dell-Carte-de-Gestio..> 06-Nov-2012 18:45  2.0M  
 Dell-Studio-XPS-1640..> 06-Nov-2012 18:40  2.7M  
 Dell-Studio-XPS-GUID..> 06-Nov-2012 18:40  2.3M  
 Dell-Storage-Center-..> 06-Nov-2012 11:43  3.7M  
 Dell-PowerEdge-T300-..> 06-Nov-2012 07:33  2.3M  
 Dell-Manual-del-prop..> 06-Nov-2012 07:33  2.4M  
 Dell-Manual-del-prop..> 06-Nov-2012 07:32  2.5M  
 Dell-PowerEdge-Syste..> 06-Nov-2012 07:32  2.7M  
 Dell-PowerEdge-R710-..> 06-Nov-2012 07:31  3.0M  
 Dell-S2440L-Monitor-..> 06-Nov-2012 07:31  3.0M  
 Dell-P1913-P1913S-P2..> 06-Nov-2012 07:31  2.0M  
 Dell-U2713HM-Flat-Pa..> 06-Nov-2012 07:30  2.0M  
 Dell-U2713HM-Flat-Pa..> 06-Nov-2012 07:30  2.0M  
 Dell-E1913S-E1913-E2..> 06-Nov-2012 07:29  2.1M  
 Dell-Latitude-ST-Kul..> 06-Nov-2012 07:29  2.1M  
 Dell-PowerEdge-R310-..> 06-Nov-2012 07:29  2.4M  
 Dell-Storage-Center-..> 06-Nov-2012 07:29  2.7M  
 Dell-Latitude-XT3-Ow..> 06-Nov-2012 07:28  1.7M  
 Dell-Manuel-de-maint..> 06-Nov-2012 07:28  1.8M  
 Dell-Vostro-3450-Man..> 06-Nov-2012 07:27  1.9M  
 Dell-Inspiron-14z-N4..> 06-Nov-2012 07:27  2.0M  
 Dell-Module-de-venti..> 06-Nov-2012 07:27  2.0M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 06-Nov-2012 07:26  2.6M  
 Dell-Points-d-acces-..> 06-Nov-2012 07:26  2.0M  
 Dell-Guide-de-l-util..> 05-Nov-2012 18:31  4.2M  
 Dell-Boitiers-de-sto..> 05-Nov-2012 18:14  1.4M  
 Dell-Studio-One-GUID..> 05-Nov-2012 18:14  1.5M  
 Dell-Vostro-1310-151..> 05-Nov-2012 18:14  1.6M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 05-Nov-2012 18:13  1.9M  
 Dell-Modules-optique..> 05-Nov-2012 18:13  1.9M  
 Dell-PowerEdge-R900-..> 05-Nov-2012 18:13  2.2M  
 Dell-Latitude-E6520-..> 05-Nov-2012 18:13  2.0M  
 Dell-PowerEdge-2900-..> 05-Nov-2012 18:12  2.4M  
 Dell-Point-d-acces-D..> 05-Nov-2012 18:12  2.5M  
 Dell-B1260dn-Mode-d-..> 05-Nov-2012 18:11  2.7M  
 Dell-B1160-Dell-B116..> 05-Nov-2012 18:11  2.9M  
 Dell-OpenManage-Serv..> 05-Nov-2012 18:10  3.3M  
 Dell-PowerEdge-T310-..> 05-Nov-2012 18:10  3.6M  
 Dell-PowerEdge-R410-..> 05-Nov-2012 18:09  3.8M  
 Dell-Inspiron-Guide-..> 05-Nov-2012 18:08  1.3M  
 Dell-Guide-de-soluti..> 05-Nov-2012 17:29  3.8M  
 Adaptateurs-Brocade-..> 05-Nov-2012 15:05  3.6M  
 Dell-PowerEdge-R415-..> 05-Nov-2012 15:01  1.7M  
 Dell-PowerVault-MD-S..> 05-Nov-2012 15:01  1.7M  
 Dell-PowerEdge-2950-..> 05-Nov-2012 15:01  1.9M  
 Dell-PowerEdge-R710-..> 05-Nov-2012 15:00  1.9M  
 Dell-Server-PRO-Mana..> 05-Nov-2012 15:00  2.0M  
 Dell-PowerVault-NX20..> 05-Nov-2012 15:00  2.0M  
 Dell-PowerVault-MD11..> 05-Nov-2012 15:00  2.0M  
 Dell-SAS-RAID-Storag..> 05-Nov-2012 14:59  2.2M  
 Dell-Imprimante-lase..> 05-Nov-2012 14:59  2.2M  
 IOGEAR-Guide-d-insta..> 05-Nov-2012 14:58  2.3M  
 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 05-Nov-2012 14:58  2.4M  
 Dell-Guide-d-install..> 05-Nov-2012 14:58  2.8M  
 Dell-Inspiron-600m-M..> 05-Nov-2012 14:57  2.6M  
 Planification-du-dep..> 05-Nov-2012 14:57  3.1M  
 Dell-Vizioncore-vRep..> 05-Nov-2012 14:57  3.0M  
 Dell-Server-Deployme..> 05-Nov-2012 14:56  3.7M  
 Dell-Latitude-XT2-XF..> 05-Nov-2012 14:54  3.7M  
 Dell-Deploiement-de-..> 05-Nov-2012 12:15  2.6M  
 Dell-Setting-up-Your..> 05-Nov-2012 12:15  2.6M  
 Dell-PowerQuest-Data..> 05-Nov-2012 12:15  2.6M  
 Dell-Controleurs-Del..> 05-Nov-2012 12:14  2.8M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 05-Nov-2012 12:14  2.9M  
 Dell-Guide-de-demarr..> 05-Nov-2012 12:13  2.9M  
 Dell-Guide-de-config..> 05-Nov-2012 12:13  3.0M  
 Dell-Guide-d-utilisa..> 05-Nov-2012 12:12  3.0M  
 Dell-1250c-Color-Pri..> 05-Nov-2012 12:12  3.0M  
 Dell-XPS-600-Manuel-..> 05-Nov-2012 12:11  3.3M  
 Dell-Imprimante-lase..> 05-Nov-2012 12:11  3.4M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 05-Nov-2012 12:10  3.8M  
 Dell-Photo-All-In-On..> 05-Nov-2012 12:10  3.6M  
 Dell-Studio-XPS-Setu..> 05-Nov-2012 12:09  1.3M  
 Dell-XPS-13-Kullanı..> 05-Nov-2012 12:09  1.4M  
 Dell-XPS-13-Chinois-..> 05-Nov-2012 12:08  1.6M  
 Dell-XPS-13-Arabe-Ma..> 05-Nov-2012 12:08  1.5M  
 Dell-Setting-up-Your..> 05-Nov-2012 10:08  1.9M  
 Dell-Setting-up-Your..> 05-Nov-2012 10:08  1.9M  
 Dell-Vizioncore-vCon..> 05-Nov-2012 10:08  2.4M  
 Dell-Cartes-controle..> 05-Nov-2012 10:08  2.0M  
 Dell-Guide-de-l-util..> 05-Nov-2012 09:06  1.9M  
 Dell-Bandotheques-De..> 05-Nov-2012 09:03  2.1M  
 Dell-S320-S320wi-Pro..> 05-Nov-2012 09:02  1.7M  
 Dell-PowerEdge-RAID-..> 05-Nov-2012 09:02  2.4M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 05-Nov-2012 09:02  2.2M  
 Dell-Vizioncore-vRan..> 05-Nov-2012 09:01  2.6M  
 Dell-Cartes-d-extens..> 05-Nov-2012 09:01  2.6M  
 Dell-Guide-technique..> 05-Nov-2012 09:00  3.2M  
 Dell-Onduleur-en-Bai..> 05-Nov-2012 09:00  2.7M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 05-Nov-2012 08:59  3.7M  
 Dell-Setting-up-Your..> 05-Nov-2012 08:59  3.2M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 05-Nov-2012 08:58  4.2M  
 Dell-Guide-d-utilisa..> 05-Nov-2012 08:58  4.1M  
 Dell-M5200-Carte-de-..> 05-Nov-2012 07:58  1.6M  
 Dell-XPS-L412z-Manue..> 05-Nov-2012 07:38  2.0M  
 Dell-XPS-GUIDE-DE-CO..> 05-Nov-2012 07:38  2.1M  
 Dell-Studio-XPS-8100..> 05-Nov-2012 07:38  2.1M  
 Dell-XPS-One-GUIDE-D..> 05-Nov-2012 07:37  2.2M  
 Dell-INSPIRON-Setup-..> 05-Nov-2012 07:32  2.3M  
 Dell-Inspiron-14R-M4..> 05-Nov-2012 07:32  2.4M  
 Dell-XPS-M1210-Owner..> 05-Nov-2012 07:32  2.7M  
 Dell-Inspiron-6000-M..> 05-Nov-2012 07:31  2.9M  
 Dell-Guide-de-l-util..> 05-Nov-2012 07:31  3.5M  
 Dell-PERC-6-i-PERC-6..> 05-Nov-2012 07:31  3.8M  
 Dell-Adaptateurs-Del..> 05-Nov-2012 07:30  3.9M  
 Dell-Guide-d-utilisa..> 05-Nov-2012 07:29  4.2M  
 Dell-DX-Object-Stora..> 04-Nov-2012 11:04  2.8M  
 Dell-PowerEdge-T620-..> 04-Nov-2012 11:04  2.8M  
 Dell-Guide-d-install..> 04-Nov-2012 11:03  2.9M  
 Dell-Dimension-XPS-G..> 04-Nov-2012 11:03  3.1M  
 Dell-Latitude-E6500-..> 04-Nov-2012 11:02  3.3M  
 Dell-PowerEdge-Expan..> 04-Nov-2012 11:02  3.5M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 04-Nov-2012 11:01  3.6M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 04-Nov-2012 11:01  3.7M  
 Dell-PowerVault-Data..> 04-Nov-2012 11:00  2.7M  
 Dell-PowerVault-Encr..> 04-Nov-2012 10:41  2.5M  
 Dell-APC-Smart-UPS-A..> 04-Nov-2012 10:41  2.6M  
 Dell-PowerVault-Data..> 04-Nov-2012 10:41  2.6M  
 Dell-PowerVault-Data..> 03-Nov-2012 21:47  2.0M  
 Dell-EqualLogic-Stor..> 03-Nov-2012 21:47  2.1M  
 Dell-Latitude-E4300-..> 03-Nov-2012 21:46  2.3M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 03-Nov-2012 21:46  2.2M  
 Dell-OptiPlex-755-Gu..> 03-Nov-2012 21:12  5.7M  
 Dell-PowerEdge-C8000..> 03-Nov-2012 18:23  2.1M  
 Dell-PowerEdge-T420-..> 03-Nov-2012 18:19  2.1M  
 Dell-Commutateur-de-..> 03-Nov-2012 18:19  2.3M  
 Dell-INSPIRON-GUIDE-..> 03-Nov-2012 18:16  2.4M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 18:15  2.4M  
 Dell-XPS 15-Manuel-d..> 03-Nov-2012 18:15  2.4M  
 Dell-PowerVault-DL-B..> 03-Nov-2012 18:12  2.6M  
 Dell-Laser-MFP-Dell-..> 03-Nov-2012 18:12  3.2M  
 Dell-Controleurs-RAI..> 03-Nov-2012 18:11  3.4M  
 Dell-PowerEdge-Expre..> 03-Nov-2012 18:11  1.7M  
 Dell-FluidFS-NAS-Sol..> 03-Nov-2012 18:10  2.1M  
 Dell-Projecteur-Dell..> 03-Nov-2012 18:10  1.8M  
 Dell-Projecteur-7700..> 03-Nov-2012 18:09  2.2M  
 Dell-Management-Plug..> 03-Nov-2012 18:09  2.5M  
 Dell-Integrated-Dell..> 03-Nov-2012 18:09  3.1M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 18:08  2.6M  
 Dell-Systeme-Dell-DR..> 03-Nov-2012 18:08  3.6M  
 Dell-OpenManage-Serv..> 03-Nov-2012 18:07  3.3M  
 Dell-Utilitaires-de-..> 03-Nov-2012 18:06  3.8M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 18:06  3.9M  
 Dell-PowerEdge-C410x..> 03-Nov-2012 18:05  4.0M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 18:05  4.3M  
 Dell-Manuel-du-propr..> 03-Nov-2012 18:04  4.6M  
 Dell-Set-Up-Your-Com..> 03-Nov-2012 18:04  4.6M  
 Dell-Latitude-E5400-..> 03-Nov-2012 18:02  4.7M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 03-Nov-2012 18:02  4.9M  
 Dell-Dimension-Serie..> 03-Nov-2012 18:01  5.1M  
 Dell-INSPIRON-GUIDE-..> 03-Nov-2012 11:09  3.0M  
 Dell-Moniteur-a-Dell..> 03-Nov-2012 11:09  3.1M  
 Dell-Systems-Service..> 03-Nov-2012 11:08  3.1M  
 Dell-Guide-de-l-util..> 03-Nov-2012 11:07  3.1M  
 Dell-Moniteur-a-Dell..> 03-Nov-2012 11:07  3.2M  
 Dell-Moniteur-a-ecra..> 03-Nov-2012 11:06  3.2M  
 Dell-PowerEdge-C410x..> 03-Nov-2012 11:06  3.3M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 03-Nov-2012 11:05  3.4M  
 Dell-Precision-M4400..> 03-Nov-2012 11:05  1.5M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 11:04  1.9M  
 Dell-PowerEdge-R320-..> 03-Nov-2012 11:04  1.5M  
 Dell-PowerEdge-R720-..> 03-Nov-2012 11:04  2.0M  
 Dell-Update-Packages..> 03-Nov-2012 11:04  1.9M  
 Dell-Micrologiciel-D..> 03-Nov-2012 08:46  2.9M  
 Dell-FluidFS-NAS-Sol..> 03-Nov-2012 08:45  3.0M  
 Dell-PowerEdge-RAID-..> 03-Nov-2012 08:44  3.2M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 08:44  3.0M  
 Dell-Inspiron-15R-Ma..> 03-Nov-2012 08:43  3.5M  
 Dell-OpenManage-Serv..> 03-Nov-2012 08:43  3.4M  
 Dell-PowerEdge-M1000..> 03-Nov-2012 08:42  3.7M  
 Dell-OpenManage-Serv..> 03-Nov-2012 08:42  3.7M  
 Dell-PowerEdge-C8000..> 03-Nov-2012 08:30  2.3M  
 Dell-PowerEdge-R820-..> 03-Nov-2012 08:30  2.0M  
 Dell-PowerEdge-C8220..> 03-Nov-2012 08:29  2.5M  
 Dell-PowerEdge-R420-..> 03-Nov-2012 08:29  2.5M  
 Dell-Systemes-Dell-D..> 03-Nov-2012 08:28  2.8M  
 Dell-Precision-Works..> 03-Nov-2012 08:28  2.6M  
 Dell-PowerEdge-T320-..> 03-Nov-2012 08:27  2.8M  
 Dell-Systemes-Dell-D..> 03-Nov-2012 08:27  2.8M  
 Dell-Guide-de-l-util..> 03-Nov-2012 08:27  3.0M  
 Dell-Latitude-E6420-..> 03-Nov-2012 08:27  3.0M  
 Dell-Systeme-Dell-Po..> 02-Nov-2012 18:07  3.4M  
 Dell-Vostro-470-Manu..> 02-Nov-2012 18:07  3.5M  
 Dell-PowerVault-MD32..> 02-Nov-2012 18:07  3.4M  
 Dell-XPS-14-Manuel-d..> 02-Nov-2012 17:36  3.1M  
 Dell-Inspiron-One-20..> 02-Nov-2012 17:23  3.0M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 02-Nov-2012 17:22  3.0M  
 Dell-PowerConnect-55..> 02-Nov-2012 17:22  3.8M  
 Dell-PowerVault-NX33..> 02-Nov-2012 17:21  1.7M  
 Dell-Upgrading-to-Ba..> 02-Nov-2012 17:21  1.4M  
 Dell-Projecteur-Dell..> 02-Nov-2012 17:20  1.8M  
 Dell-Vostro-470-Owne..> 02-Nov-2012 17:20  1.7M  
 Dell-Inspiron-14R-Ma..> 02-Nov-2012 17:20  2.2M  
 Dell-Systeme-Dell-Po..> 02-Nov-2012 17:20  2.1M  
 Dell-Vostro-270-Manu..> 02-Nov-2012 17:19  2.6M  
 Dell-PowerEdge-R820-..> 02-Nov-2012 17:19  2.5M  
 Dell-Inspiron-660s-M..> 02-Nov-2012 17:18  2.7M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 17:18  2.8M  
 Dell-Inspiron-17R-Ma..> 02-Nov-2012 17:17  2.9M  
 Dell-Micrologiciel-D..> 02-Nov-2012 16:35  2.9M  
 Dell-PowerEdge-R720-..> 02-Nov-2012 16:34  2.8M  
 Dell-PowerEdge-R815-..> 02-Nov-2012 16:34  3.1M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:33  3.5M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:33  1.9M  
 Dell-PowerEdge-R905-..> 02-Nov-2012 16:32  2.2M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:32  2.8M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:32  2.5M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:31  2.9M  
 Dell-HBA-SAS-Dell-Po..> 02-Nov-2012 16:31  2.9M  
 Dell-XPS-13-Owner-s-..> 02-Nov-2012 16:30  3.0M  
 Dell-Alienware-M17x-..> 02-Nov-2012 16:30  3.1M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:29  3.4M  
 Dell-Emplacement-des..> 02-Nov-2012 16:29  3.1M  
 Dell-ALIENWARE-M17x-..> 02-Nov-2012 16:28  3.5M  
 Dell-Alienware-X51-O..> 02-Nov-2012 16:28  3.4M  
 Dell-Moniteur-a-Dell..> 02-Nov-2012 16:27  3.6M  
 Dell-Guide-de-l-Util..> 02-Nov-2012 16:27  3.5M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 11:45  2.0M  
 Dell-FluidFS-NAS-Sol..> 02-Nov-2012 11:24  1.7M  
 Dell-Latitude-ST-Man..> 02-Nov-2012 11:23  3.8M  
 Dell-OptiPlex-360-Gu..> 02-Nov-2012 11:23  3.4M  
 Dell-Adaptateurs-Bro..> 02-Nov-2012 11:22  2.8M  
 Dell-XPS-13-Manuel-d..> 02-Nov-2012 11:22  2.9M  
 Dell-Guide-de-l-util..> 02-Nov-2012 11:21  3.2M  
 Dell-Solutions-NAS-D..> 02-Nov-2012 11:21  3.2M  
 Dell-OpenManage-Serv..> 02-Nov-2012 11:20  3.7M  
 Dell-Lifecycle-Contr..> 02-Nov-2012 11:20  3.5M  
 Dell-PowerEdge-RAID-..> 02-Nov-2012 10:08  2.4M  
 Dell-XPS-430-Guide-d..> 02-Nov-2012 10:08  2.4M  
 Dell-Imprimantes-las..> 02-Nov-2012 10:07  2.4M  
 Dell-Imprimantes-las..> 02-Nov-2012 10:07  2.4M  
 Dell-Guide-d-utilisa..> 02-Nov-2012 10:06  2.5M  
 Dell-Guide-d-utilisa..> 02-Nov-2012 10:06  2.4M  
 Dell-Vostro-1310-151..> 02-Nov-2012 10:06  2.6M  
 Dell-1235cn-Impriman..> 02-Nov-2012 10:06  3.0M  
 Dell-Guide-d-utilisa..> 02-Nov-2012 10:05  3.4M  
 Dell-2130cn-IMPRIMAN..> 02-Nov-2012 10:05  3.0M  
 Dell-Imprimante-pers..> 02-Nov-2012 09:44  2.7M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 09:44  3.1M  
 Dell-Imprimante-lase..> 02-Nov-2012 09:44  2.9M  
 Dell-Guide d-install..> 02-Nov-2012 09:43  2.1M  
 Dell-PowerEdge-R810-..> 02-Nov-2012 09:43  2.0M  
 Dell-Inspiron-660s-M..> 02-Nov-2012 09:42  2.5M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 09:42  2.4M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 09:41  2.8M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 09:41  3.1M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 09:40  3.6M  
 Dell-Inspiron-600m-M..> 02-Nov-2012 09:40  3.3M  
 Dell-3D-VISION-MANUE..> 02-Nov-2012 09:39  1.8M  
 Dell-Manuel-de-maint..> 02-Nov-2012 09:39  1.7M  
 Dell-Manuel-d-utilis..> 02-Nov-2012 09:38  1.9M  
 Dell-Imprimante-coul..> 02-Nov-2012 09:38  1.9M  
 Dell-Projecteur-Dell..> 02-Nov-2012 09:38  2.0M  
 Dell-M770mm-Color-Mo..> 02-Nov-2012 09:37  2.1M  
 Dell-Precision-M6400..> 02-Nov-2012 09:37  2.1M  
 Dell-Manuel-du-propr..> 01-Nov-2012 19:14  2.6M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 01-Nov-2012 19:02  2.7M  
 Dell-Vostro-270-Manu..> 01-Nov-2012 19:02  2.7M  
 Dell-ALIENWARE-M17x-..> 01-Nov-2012 19:00  2.3M  
 Dell-Precision-Works..> 01-Nov-2012 18:46  3.3M  
 Dell-P513w-User-s-Gu..> 01-Nov-2012 18:46  2.8M  
 Dell-Serveur-de-sauv..> 01-Nov-2012 18:42  1.9M  
 Dell-Inspiron-660-ma..> 01-Nov-2012 18:42  2.0M  
 Dell-P513w-User-s-Gu..> 01-Nov-2012 18:42  2.3M  
 Dell-Studio-XPS-Guid..> 01-Nov-2012 18:41  2.9M  
 Dell-Latitude-D430-G..> 01-Nov-2012 18:41  3.2M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 01-Nov-2012 18:41  2.7M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 01-Nov-2012 18:40  1.9M  
 Dell-Vostro-420-220-..> 01-Nov-2012 18:40  2.0M  
 Dell-Guide-de-l-admi..> 01-Nov-2012 18:39  2.2M  
 Dell-Guide-de-l-util..> 01-Nov-2012 18:39  2.1M  
 Dell-INSPIRON-DUO-GU..> 01-Nov-2012 18:38  2.2M  
 Dell-INSPIRON-DUO-SE..> 01-Nov-2012 18:38  2.3M  
 Dell-Adaptateur-hote..> 01-Nov-2012 18:38  2.3M  
 Dell-Studio-XPS-Setu..> 01-Nov-2012 18:38  2.4M  
 Dell-Client-Manageme..> 01-Nov-2012 18:37  2.5M  
 Dell-1230c-Imprimant..> 01-Nov-2012 18:37  2.6M  
 Dell-XPS-8500-Manuel..> 01-Nov-2012 18:36  2.7M  
 Dell-Station-de-trav..> 01-Nov-2012 18:36  2.3M  
 Dell-Inspiron-530-Se..> 29-Oct-2012 07:41  1.9M  
 Dell-Mobile-Jamz.htm    29-Oct-2012 07:41  1.6M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 29-Oct-2012 07:41  2.2M  
 Dell-Dimension-C521-..> 29-Oct-2012 07:41  1.9M  
 Dell-PowerEdge-R910-..> 29-Oct-2012 07:40  2.6M  
 Projecteur-Dell-1201..> 29-Oct-2012 07:40  2.3M  
 Dell-PowerEdge-R520-..> 29-Oct-2012 07:39  3.0M  
 Dell-ALIENWARE-MANUE..> 29-Oct-2012 07:39  2.7M  
 Dell-Inspiron-531-Ma..> 29-Oct-2012 07:38  2.7M  
 Dell-Vostro-200-Manu..> 29-Oct-2012 07:38  2.4M  
 Dell-Systemes -Dell ..> 29-Oct-2012 07:37  3.2M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 29-Oct-2012 07:37  3.0M  
 Dell-PowerEdge-C410x..> 29-Oct-2012 07:36  3.2M  
 Dell-Latitude-E5430-..> 26-Oct-2012 17:29  1.6M  
 Console-de-gestion-m..> 26-Oct-2012 14:51  3.3M  
 DELL-POWERVAULT-MD12..> 26-Oct-2012 14:50  3.3M  
 Dell-PowerEdge-R520-..> 26-Oct-2012 14:50  3.3M  
 Dell-PowerEdge-R620-..> 26-Oct-2012 14:49  3.3M  
 Dell-Ekran-Yönetici..> 26-Oct-2012 14:49  3.4M  
 Dell-PowerVault-MD36..> 26-Oct-2012 14:48  2.4M  
 Dell-PowerVault-MD36..> 26-Oct-2012 14:48  2.8M  
 Dell-OPENMANAGE-POWE..> 26-Oct-2012 14:47  2.7M  
 Dell-Vostro-3460-Man..> 26-Oct-2012 14:47  2.7M  
 Dell-Vostro-3460-Man..> 26-Oct-2012 14:46  2.7M  
 Dell- Vostro-270-Man..> 26-Oct-2012 14:46  2.8M  
 Dell-S320-S320wi-Pro..> 26-Oct-2012 14:45  2.9M  
 Dell-Guide-de-l-util..> 26-Oct-2012 14:45  2.0M  
 Dell-PowerEdge-Siste..> 26-Oct-2012 14:44  1.4M  
 Dell-S2240L-S2340L-M..> 26-Oct-2012 14:44  1.5M  
 Dell-Vostro-1540-155..> 26-Oct-2012 14:44  2.2M  
 Dell-PowerEdge-R720-..> 25-Oct-2012 18:33  2.5M  
 Dell-Inspiron-1720-m..> 25-Oct-2012 18:32  2.9M  
 DELL-OPTIPLEX580-TEC..> 25-Oct-2012 18:32  2.9M  
 Dell-Manuel-du-propr..> 25-Oct-2012 18:31  3.3M  
 Dell-Inspiron-Manuel..> 25-Oct-2012 18:31  3.3M  
 Dell-PowerEdge-R210-..> 25-Oct-2012 18:30  3.6M  
 Dell-Dimension-3000-..> 25-Oct-2012 18:30  3.5M  
 Systemes-Dell-PowerE..> 25-Oct-2012 18:29  2.8M  
 Dell-Solutions-NAS-D..> 25-Oct-2012 18:29  2.7M  
 Dell-Precision-Works..> 25-Oct-2012 12:10  2.0M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 25-Oct-2012 12:10  2.3M  
 Dell-Inspiron-1721-M..> 25-Oct-2012 12:09  2.7M  
 Dell-Vostro-2520-Man..> 25-Oct-2012 12:09  2.8M  
 Dell-Axim-X30-Manuel..> 25-Oct-2012 12:08  3.0M  
 Dell-Inspiron-2600-e..> 25-Oct-2012 12:08  3.2M  
 Dell-Inspiron-9200-M..> 25-Oct-2012 12:07  3.4M  
 Dell-Imprimante-lase..> 25-Oct-2012 12:07  2.1M  
 Dell-Venue-Pro-Manue..> 25-Oct-2012 12:06  2.4M  
 Dell-Streak-7-Franca..> 25-Oct-2012 12:06  2.3M  
 Dell-Photo-Printer-5..> 25-Oct-2012 12:06  2.6M  
 Dell-Vostro-1440-145..> 25-Oct-2012 12:05  2.5M  
 Dell-Manuel-de-l-uti..> 25-Oct-2012 12:05  2.9M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 25-Oct-2012 12:05  3.1M  
 Dell-Manuel-de-l-uti..> 25-Oct-2012 12:04  2.8M  
 Dell-Demarrage-rapid..> 25-Oct-2012 12:04  2.4M  
 Dellâ„¢ Logiciel-de..> 25-Oct-2012 12:03  2.8M  
 Dell-Systeme-de-navi..> 25-Oct-2012 12:02  3.2M  
 Dell-Clavier-sans-fi..> 25-Oct-2012 12:02  3.0M  
 Dell-Inspiron-1200-e..> 25-Oct-2012 09:48  2.4M  
 Dell-PowerVault NX32..> 25-Oct-2012 09:48  2.7M  
 Dell-OptiPlex-9010-7..> 25-Oct-2012 09:48  2.4M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 25-Oct-2012 09:47  2.0M  
 Dell-Vostro-400-Manu..> 25-Oct-2012 09:47  2.3M  
 Dell-Latitude-D630-M..> 25-Oct-2012 09:46  2.9M  
 Dell-PowerEdge-C5125..> 25-Oct-2012 09:46  2.5M  
 Dell-Inspiron-660-Ma..> 24-Oct-2012 09:15  2.3M  
 Dell-Latitude-E5530-..> 24-Oct-2012 09:15  2.4M  
 Dell-Inspiron-1150-M..> 24-Oct-2012 09:15  2.6M  
 Dell-XPS-One-2710-ma..> 24-Oct-2012 09:14  2.8M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 24-Oct-2012 09:14  3.1M  
 Dell-Inspiron-9100-M..> 24-Oct-2012 09:13  2.6M  
 Dell-Dimension-E521-..> 24-Oct-2012 09:12  2.9M  
 Dell-PowerVault-Baie..> 24-Oct-2012 09:12  3.0M  
 Dell-Inspiron-8600-M..> 24-Oct-2012 09:11  3.2M  
 Dell-OptiPlex-9010-T..> 24-Oct-2012 07:54  2.3M  
 Dell-Dimension-3100C..> 24-Oct-2012 07:42  2.7M  
 Dell-Beats-By-dr.dre..> 24-Oct-2012 07:42  2.7M  
 Dell-Axim-X51-X51v-M..> 24-Oct-2012 07:42  2.9M  
 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 24-Oct-2012 07:41  2.4M  
 Dell-poweredge-r210-..> 24-Oct-2012 07:41  2.5M  
 Dell-server-poweredg..> 24-Oct-2012 07:40  2.5M  
 Dell-server-poweredg..> 24-Oct-2012 07:40  2.6M  
 Dell-server-poweredg..> 24-Oct-2012 07:39  2.3M  
 Dell-server-poweredg..> 24-Oct-2012 07:39  2.4M  
 Dell-Systemes-Dell-I..> 24-Oct-2012 07:39  2.1M  
 Dell-Latitude-E6320-..> 24-Oct-2012 07:38  2.1M  
 Dell-Latitude-5420-E..> 24-Oct-2012 07:38  2.1M  
 Dell-server-poweredg..> 24-Oct-2012 07:37  1.9M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 24-Oct-2012 07:37  2.2M  
 Dell-Vostro-3560-Man..> 24-Oct-2012 07:37  1.9M  
 Dell-Manuel-du-propr..> 24-Oct-2012 07:36  2.2M  
 Acceder-au-site-Dell..> 24-Oct-2012 06:36  1.0M  
 Dell-Vostro-360-Prop..> 19-Oct-2012 07:42  1.7M  
 Dell-OPENMANAGE-POWE..> 19-Oct-2012 07:41  1.9M  
 Dell-ALIENWARE-MANUE..> 19-Oct-2012 07:41  2.0M  
 Dell-Vostro-200-Manu..> 19-Oct-2012 07:41  2.4M  
 Dell-Precision-Works..> 19-Oct-2012 07:41  2.1M  
 Dell-Streak-7-Manuel..> 18-Oct-2012 17:13  2.9M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 17:13  3.6M  
 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 17:13  2.9M  
 Dell-MANUEL-D-ALIENW..> 18-Oct-2012 17:12  3.1M  
 Dell-Inspiron-9300-M..> 18-Oct-2012 17:12  3.3M  
 Dell-Systemes-Dell-I..> 18-Oct-2012 17:11  3.6M  
 Dell-PowerEdge-R620-..> 18-Oct-2012 17:11  3.9M  
 Dell-Manuel-d-utilis..> 18-Oct-2012 17:10  3.1M  
 Dell-Precision-Works..> 18-Oct-2012 17:09  3.2M  
 Dell-Inspiron-13z-Ma..> 18-Oct-2012 17:09  3.3M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 17:08  3.6M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 17:08  2.6M  
 Dell-Boîtier-Dell-P..> 18-Oct-2012 17:07  2.7M  
 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 17:07  3.1M  
 DELLmanuelsutilisate..> 18-Oct-2012 17:06   12M  
 Dell-Inspiron-5100-e..> 18-Oct-2012 17:05  4.4M  
 Dell-Manuel-de-l-Uti..> 18-Oct-2012 17:04  4.1M  
 Dell-MANUEL-D-ALIENW..> 18-Oct-2012 17:03  4.1M  
 Dell-Manuel-de-l-uti..> 18-Oct-2012 17:02  3.9M  
 Dell-Laser-Printer-3..> 18-Oct-2012 17:02  3.8M  
 Dell-Inspiron-530s-M..> 18-Oct-2012 17:01  3.7M  
 Dell-Liste-des-manue..> 18-Oct-2012 17:01  3.5M  
 Dell-Inspiron-530s-M..> 18-Oct-2012 17:00  3.5M  
 Dell-Vostro-V131-Man..> 18-Oct-2012 16:59  3.4M  
 DellDimension1100Ser..> 18-Oct-2012 16:59  3.4M  
 Dell-Vostro-3750-Man..> 18-Oct-2012 16:58  3.4M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:58  3.4M  
 Imprimante-personnel..> 18-Oct-2012 16:57  3.4M  
 Dell-Inspiron-17R-Ma..> 18-Oct-2012 16:56  3.3M  
 Dell-PowerVault-NX40..> 18-Oct-2012 16:56  3.2M  
 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 16:55  3.3M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 18-Oct-2012 16:55  3.2M  
 Dell-Dimension-9200-..> 18-Oct-2012 16:54  3.2M  
 AlienwareAurora-R3.htm  18-Oct-2012 16:54  3.2M  
 Dell-Axim-X50-Manuel..> 18-Oct-2012 16:53  3.2M  
 Imprimante-laser-de-..> 18-Oct-2012 16:53  3.2M  
 Dell-Axim-X51-X51v-M..> 18-Oct-2012 16:52  3.2M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:52  3.2M  
 AlienwareAuroraAuror..> 18-Oct-2012 16:51  3.1M  
 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 18-Oct-2012 16:51  3.1M  
 Dell-PowerEdge-C8220..> 18-Oct-2012 16:50  3.0M  
 Dell-Dimension-E520-..> 18-Oct-2012 16:50  3.0M  
 Chassis-RAID-Dell-Po..> 18-Oct-2012 16:49  3.0M  
 Dell-XPS-630i-Manuel..> 18-Oct-2012 16:49  3.0M  
 AlienwareAurora-R4.htm  18-Oct-2012 16:48  2.9M  
 Dell-Photo-All-In-On..> 18-Oct-2012 16:48  2.9M  
 Dell-Inspiron-700m-M..> 18-Oct-2012 16:47  2.9M  
 Dell-Systemes-Dell-I..> 18-Oct-2012 16:47  2.9M  
 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 16:46  2.9M  
 Dell-Photo-Printer-7..> 18-Oct-2012 16:46  2.8M  
 Dell-PowerVault-MD32..> 18-Oct-2012 16:45  2.8M  
 Dell-Photo-All-In-On..> 18-Oct-2012 16:45  2.8M  
 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 16:44  2.8M  
 Dell-Imprimante-lase..> 18-Oct-2012 16:44  2.8M  
 Dell-moniteur-D1920-..> 18-Oct-2012 16:43  2.7M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:43  2.8M  
 Dell-Latitude-XT3-Ma..> 18-Oct-2012 16:42  2.7M  
 AlienwareArea-51Area..> 18-Oct-2012 16:42  2.7M  
 Dell-Imprimante-lase..> 18-Oct-2012 16:41  2.7M  
 Dell-Baie-de-stockag..> 18-Oct-2012 16:41  2.7M  
 Dell-Streak-Manuel-d..> 18-Oct-2012 16:40  2.7M  
 Imprimante-Dell-Phot..> 18-Oct-2012 16:39  2.6M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:39  2.6M  
 Dell-Clavier-Axim-Ma..> 18-Oct-2012 16:38  2.6M  
 Dell-Latitude-ST-Man..> 18-Oct-2012 16:38  2.6M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:38  2.5M  
 alienwareX51.htm        18-Oct-2012 16:37  2.5M  
 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 16:37  2.5M  
 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:36  2.5M  
 Dell-Imprimante-lase..> 18-Oct-2012 16:36  2.5M  
 Dell-Photo-All-In-On..> 18-Oct-2012 16:35  2.3M  
 Dell-Manuel-de-maint..> 18-Oct-2012 16:35  2.2M  
 Dell-Manuel-d-utilis..> 18-Oct-2012 16:35  2.3M  
 Dell-PowerVault-MD32..> 18-Oct-2012 16:34  2.2M  
 Dell-XP-M1530-Manuel..> 18-Oct-2012 16:34  2.2M  
 Dell-Inspiron-1100-M..> 18-Oct-2012 16:33  2.2M  
 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 18-Oct-2012 16:33  2.1M  
 Dell-Matrices-de-sto..> 18-Oct-2012 16:33  2.1M  
 Dell-Inspiron-9400-E..> 18-Oct-2012 16:32  2.0M  
 Dell-Imprimante-lase..> 18-Oct-2012 16:32  1.9M  
 Dell-Laser-Printer-1..> 18-Oct-2012 16:32  1.6M  
 Dell-Inspiron-1525-1..> 18-Oct-2012 16:31  1.5M  
 Dell-Tout-en-un-Dell..> 18-Oct-2012 16:31  1.2M  
 Dell-Laser-Printer-1..> 18-Oct-2012 16:31  1.0M  
 Dell-Dimension-3100-..> 18-Oct-2012 16:31  906K 
Autres Manuels :

[TXT]

 16-4ppm-Imprimante-l..> 28-Sep-2012 12:42  2.8M  

[TXT]

 16-4ppm-Multifonctio..> 28-Sep-2012 12:43  6.0M  

[TXT]

 16-4ppm-Multifonctio..> 28-Sep-2012 12:43  5.4M  

[TXT]

 16-4ppm-Multifonctio..> 28-Sep-2012 12:45  6.0M  

[TXT]

 16-4ppm-Multifonctio..> 28-Sep-2012 12:45  4.3M  

[TXT]

 17-3-Serie-3-300E7A-..> 28-Sep-2012 12:46  3.9M  

[TXT]

 19-Serie-3-Moniteur-..> 28-Sep-2012 12:47  4.7M  

[TXT]

 20ppm-Multifonction-..> 28-Sep-2012 12:48  6.0M  

[TXT]

 24ppm-Multifonction-..> 28-Sep-2012 12:49  6.5M  

[TXT]

 27-Serie7-Moniteur-s..> 28-Sep-2012 12:50  4.8M  

[TXT]

 32-LE32D450WXZF-seri..> 28-Sep-2012 12:51  5.7M  

[TXT]

 32-UE32D6200WXZF-ser..> 28-Sep-2012 12:51  4.6M  

[TXT]

 35-35ppm-Copieur-cou..> 28-Sep-2012 12:53  6.5M  

[TXT]

 40-UE40D6500WXZF-ser..> 28-Sep-2012 12:53  3.6M  

[TXT]

 46-LE46D550WXZF-seri..> 28-Sep-2012 12:55  6.9M  

[   ]

 AEWG.pdf                26-Jun-2009 07:09  5.4M  

[   ]

 AEWK.pdf                30-Jun-2009 07:41  3.9M  

[TXT]

 APPLEmanuelutilisate..> 28-Sep-2012 12:32  7.0M  

[TXT]

 AcerPowerseriemanuel..> 28-Sep-2012 12:30   34K  

[TXT]

 Apple-Manuel_de_l'ut..> 28-Sep-2012 12:28  2.1M  

[TXT]

 Apple-Manuel_de_l_ut..> 28-Sep-2012 12:29  3.6M  

[TXT]

 Apple-Manuel_de_l_ut..> 28-Sep-2012 12:30  3.4M  

[TXT]

 Apple-Manuel_de_l_ut..> 28-Sep-2012 12:30  3.8M  

[TXT]

 CIELQUANTUM450manuel..> 28-Sep-2012 12:31  733K  

[TXT]

 Dell-1130-Dell-1130n..> 13-May-2013 12:06  3.1M  

[TXT]

 Dell-7330dn-Mono-Las..> 13-May-2013 12:06  2.8M  

[TXT]

 Dell-Alienware-Area-..> 13-May-2013 12:07  3.1M  

[TXT]

 Dell-Alienware-Area-..> 13-May-2013 12:07  4.1M  

[TXT]

 Dell-Alienware-Area-..> 13-May-2013 12:08  3.2M  

[TXT]

 Dell-Alienware-M15x-..> 13-May-2013 12:08  2.8M  

[TXT]

 Dell-Alienware-M15x-..> 13-May-2013 12:09  3.3M  

[TXT]

 Dell-Alienware-X51-M..> 13-May-2013 12:09  2.7M  

[TXT]

 Dell-Aztech-MDP3900-..> 13-May-2013 12:09  2.0M  

[TXT]

 Dell-Comment-utilise..> 13-May-2013 12:10  2.7M  

[TXT]

 Dell-Configurer-et-u..> 13-May-2013 12:10  2.7M  

[TXT]

 Dell-DR4000-Manuels.htm 13-May-2013 12:12  3.4M  

[TXT]

 Dell-Dimension-5100-..> 13-May-2013 12:11  3.4M  

[TXT]

 Dell-Dimension-8300-..> 13-May-2013 12:11  2.5M  

[TXT]

 Dell-Drivers-for-Del..> 13-May-2013 12:13  4.2M  

[TXT]

 Dell-Drivers-for-Pow..> 13-May-2013 12:13  4.3M  

[TXT]

 Dell-Guide-Utilisate..> 13-May-2013 12:14  2.4M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-utilisa..> 13-May-2013 12:13  2.8M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-15-Int..> 13-May-2013 12:14  3.0M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-500m-M..> 13-May-2013 12:17  2.8M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-510m-M..> 13-May-2013 12:18  3.2M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-600m-M..> 13-May-2013 12:18  2.6M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-620-Ma..> 13-May-2013 12:19  3.2M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-640M-M..> 13-May-2013 12:19  3.7M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1520-2..> 13-May-2013 12:15  2.5M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1520-E..> 13-May-2013 12:15  1.9M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1520-M..> 13-May-2013 12:16  2.0M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1521-M..> 13-May-2013 12:16  2.9M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1525-M..> 13-May-2013 12:17  3.9M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-9400-M..> 13-May-2013 12:20  4.1M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-Duo-Ma..> 13-May-2013 12:20  3.0M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-One-23..> 13-May-2013 12:21  4.2M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-One-23..> 13-May-2013 12:22  2.8M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-m301z-..> 13-May-2013 12:22  4.8M  

[TXT]

 Dell-Intel-Active-Ma..> 13-May-2013 12:23  4.7M  

[TXT]

 Dell-Latitude-CPi-A-..> 13-May-2013 12:23  2.7M  

[TXT]

 Dell-Latitude-Cpi-Ma..> 13-May-2013 12:24  3.2M  

[TXT]

 Dell-Latitude-D410-M..> 13-May-2013 12:24  3.0M  

[TXT]

 Dell-Latitude-D620-E..> 13-May-2013 12:25  3.7M  

[TXT]

 Dell-Latitude-D620-M..> 13-May-2013 12:25  2.3M  

[TXT]

 Dell-Latitude-D630-M..> 13-May-2013 12:26  4.7M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E5520-..> 13-May-2013 12:27  3.5M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6400-..> 13-May-2013 12:28  3.9M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6400-..> 13-May-2013 12:29  4.2M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6400-..> 13-May-2013 12:28  3.2M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6410-..> 13-May-2013 12:29  3.8M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6420-..> 13-May-2013 12:30  3.1M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6430-..> 13-May-2013 12:30  3.4M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6530-..> 13-May-2013 12:31  2.4M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6530-..> 13-May-2013 12:31  2.3M  

[TXT]

 Dell-Latitude-XT2-Ma..> 13-May-2013 12:32  3.5M  

[TXT]

 Dell-Lifecycle-Contr..> 13-May-2013 12:32  4.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ali..> 13-May-2013 12:33  3.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:36  4.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:33  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:34  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:34  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:34  2.2M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:35  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:36  3.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:37  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:37  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:38  3.4M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:37  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 12:38  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 13:24  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 13:25  3.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 13:25  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Del..> 13-May-2013 13:26  3.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 13:27  1.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 13:27  1.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 13:26  3.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 13:27  1.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 13:28  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 13:28  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 13:28  1.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 13:29  3.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 13:29  2.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 13:30  1.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Ins..> 13-May-2013 13:30  1.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-LCD..> 13-May-2013 13:32  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 13-May-2013 13:30  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 13-May-2013 13:31  3.4M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 13-May-2013 13:31  1.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Lat..> 13-May-2013 13:32  3.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Min..> 13-May-2013 13:33  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Opt..> 13-May-2013 13:33  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:34  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:33  2.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:34  3.2M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:35  3.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:35  1.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:36  3.1M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:36  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:37  3.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:37  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:38  2.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:38  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:39  3.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:39  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:38  2.2M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:40  3.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:40  3.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:41  2.7M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:41  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:41  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:42  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:43  3.3M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pow..> 13-May-2013 13:43  4.0M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Pre..> 13-May-2013 13:43  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-Vos..> 13-May-2013 13:44  3.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 13-May-2013 13:44  1.9M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 13-May-2013 13:45  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 13-May-2013 13:45  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuals-for-XPS..> 13-May-2013 13:45  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuel-d-Utilis..> 13-May-2013 13:46  2.4M  

[TXT]

 Dell-Manuel-d-utilis..> 13-May-2013 13:46  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuel-de-maint..> 13-May-2013 13:47  3.0M  

[TXT]

 Dell-Manuels-et-docu..> 13-May-2013 13:47  3.7M  

[TXT]

 Dell-Manuels-et-docu..> 13-May-2013 13:48  3.5M  

[TXT]

 Dell-OptiPlex-330-Ma..> 13-May-2013 13:48  2.2M  

[TXT]

 Dell-OptiPlex-745-Ma..> 13-May-2013 13:49  3.9M  

[TXT]

 Dell-OptiPlex-755-Ma..> 13-May-2013 13:50  5.5M  

[TXT]

 Dell-OptiPlex-SX280-..> 13-May-2013 13:51  6.0M  

[TXT]

 Dell-PowerConnect-55..> 13-May-2013 13:51  4.5M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-300-M..> 13-May-2013 13:53  4.7M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-400SC..> 13-May-2013 13:53  2.1M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-1950-..> 13-May-2013 13:52  2.2M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-M905-..> 13-May-2013 13:54  2.0M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R200-..> 13-May-2013 13:54  2.6M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R320-..> 13-May-2013 13:55  4.4M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R510-..> 13-May-2013 13:55  3.4M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R510-..> 13-May-2013 13:56  2.7M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R610-..> 13-May-2013 13:56  2.9M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R620-..> 13-May-2013 13:57  4.1M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R720x..> 13-May-2013 13:57  3.1M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R815-..> 13-May-2013 13:58  4.3M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R815-..> 13-May-2013 13:58  2.8M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R900-..> 13-May-2013 13:59  3.1M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-T100-..> 13-May-2013 13:59  3.0M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-T420-..> 13-May-2013 14:00  3.2M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-T605-..> 13-May-2013 14:00  2.8M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-T710-..> 13-May-2013 14:01  2.9M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-110T..> 13-May-2013 14:02  4.4M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-NX30..> 13-May-2013 14:03  5.6M  

[TXT]

 Dell-Precision-360-M..> 13-May-2013 14:03  4.0M  

[TXT]

 Dell-Precision-370-M..> 13-May-2013 14:04  3.2M  

[TXT]

 Dell-Precision-390-M..> 13-May-2013 14:04  2.0M  

[TXT]

 Dell-Precision-450-M..> 13-May-2013 14:05  4.6M  

[TXT]

 Dell-Precision-610-M..> 13-May-2013 14:05  2.3M  

[TXT]

 Dell-Precision-690-M..> 13-May-2013 14:06  3.2M  

[TXT]

 Dell-Precision-M20-M..> 13-May-2013 14:06  2.8M  

[TXT]

 Dell-Precision-M40-M..> 13-May-2013 14:07  3.9M  

[TXT]

 Dell-Precision-M4400..> 13-May-2013 14:07  3.3M  

[TXT]

 Dell-Precision-M4500..> 13-May-2013 14:09  6.1M  

[TXT]

 Dell-Precision-M4500..> 13-May-2013 14:08  2.2M  

[TXT]

 Dell-Precision-M4600..> 13-May-2013 14:09  3.4M  

[TXT]

 Dell-Precision-M4700..> 13-May-2013 14:10  3.4M  

[TXT]

 Dell-Precision-T5600..> 13-May-2013 14:10  3.3M  

[TXT]

 Dell-Precision-T5600..> 13-May-2013 14:11  3.1M  

[TXT]

 Dell-Precision-T7600..> 13-May-2013 14:11  3.2M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:13  4.1M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:12  2.5M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:13  2.2M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:13  2.7M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:13  2.2M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:14  2.8M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:15  2.7M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:14  2.6M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:15  3.2M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:16  2.6M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:16  2.7M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:17  2.7M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:17  1.5M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:18  4.3M  

[TXT]

 Dell-Product-support..> 13-May-2013 14:18  4.1M  

[TXT]

 Dell-Studio-1555-15-..> 13-May-2013 14:19  3.1M  

[TXT]

 Dell-Studio-1735-Man..> 13-May-2013 14:19  3.1M  

[TXT]

 Dell-Studio-Desktop-..> 13-May-2013 14:28  2.7M  

[TXT]

 Dell-Studio-Slim-Man..> 13-May-2013 14:28  5.1M  

[TXT]

 Dell-Symantec-Backup..> 13-May-2013 14:29  3.0M  

[TXT]

 Dell-UPS-500- Englis..> 13-May-2013 14:30  4.6M  

[TXT]

 Dell-UPS-500T-Españ..> 13-May-2013 14:29  1.7M  

[TXT]

 Dell-UPS-500T-Manuel..> 13-May-2013 14:30  3.4M  

[TXT]

 Dell-Vizioncore-Manu..> 13-May-2013 14:31  2.1M  

[TXT]

 Dell-Vostro-200-Manu..> 13-May-2013 14:33  4.5M  

[TXT]

 Dell-Vostro-270-Manu..> 13-May-2013 14:34  3.2M  

[TXT]

 Dell-Vostro-270s-Man..> 13-May-2013 14:34  3.1M  

[TXT]

 Dell-Vostro-410-Manu..> 13-May-2013 14:36  4.1M  

[TXT]

 Dell-Vostro-1000-Man..> 13-May-2013 14:31  2.7M  

[TXT]

 Dell-Vostro-1550-Man..> 13-May-2013 14:32  3.4M  

[TXT]

 Dell-Vostro-1700-Man..> 13-May-2013 14:33  4.8M  

[TXT]

 Dell-Vostro-3450-Man..> 13-May-2013 14:35  2.8M  

[TXT]

 Dell-Vostro-3750-Man..> 13-May-2013 14:35  3.0M  

[TXT]

 Dell-Windows-8-Manue..> 13-May-2013 14:37  5.1M  

[TXT]

 Dell-XPS-630-Manuels..> 13-May-2013 14:37  3.6M  

[TXT]

 Dell-XPS-M1210-Owner..> 13-May-2013 14:38  2.9M  

[TXT]

 Dell-XPS-M1730-Manue..> 13-May-2013 14:38  3.9M  

[TXT]

 EBP-Guide_Auto-entre..> 28-Sep-2012 12:31   78K  

[TXT]

 EBPGestionCommercial..> 28-Sep-2012 12:35  1.4M  

[TXT]

 EBPPAYEV14manuelutil..> 28-Sep-2012 12:35  865K  

[TXT]

 EBPPointdeventebacko..> 28-Sep-2012 12:35  736K  

[TXT]

 EBP_Manuel_Utilisate..> 28-Sep-2012 12:31  1.9M  

[TXT]

 EBP_Manuel_Utilisate..> 28-Sep-2012 12:32  1.9M  

[TXT]

 EBP_Manuel_Utilisate..> 28-Sep-2012 12:33  1.6M  

[TXT]

 EBP_Manuel_Utilisate..> 28-Sep-2012 12:33  1.8M  

[TXT]

 EBP_Manuel_Utilisate..> 28-Sep-2012 12:33  1.0M  

[TXT]

 EBP_Manuel_Utilisate..> 28-Sep-2012 12:33  1.1M  

[TXT]

 EBP_Manuel_Utilisate..> 28-Sep-2012 12:33  1.2M  

[TXT]

 EBP_Manuel_Utilisate..> 28-Sep-2012 12:34  1.9M  

[TXT]

 EBP_Manuel_Utilisate..> 28-Sep-2012 12:34  1.3M  

[TXT]

 EBP_Manuel_Utilisate..> 28-Sep-2012 12:34  1.4M  

[TXT]

 EBP_Manuel_Utilisate..> 28-Sep-2012 12:34  1.5M  

[TXT]

 EBPlocationimmobilie..> 28-Sep-2012 12:34  182K  

[   ]

 GENETATS.pdf            26-Jun-2009 07:09  4.8M  

[TXT]

 Galaxy-S-Advance-GT-..> 28-Sep-2012 12:55  5.5M  

[TXT]

 Galaxy-Y-S5360-Andro..> 28-Sep-2012 12:56  3.2M  

[TXT]

 Guide-d-installation..> 28-Sep-2012 12:35  606K  

[TXT]

 Guide-d-installation..> 28-Sep-2012 12:35  606K  

[   ]

 GuideCRC.pdf            30-Jun-2009 07:40  1.0M  

[TXT]

 Guide_Assistants_Jur..> 28-Sep-2012 12:35  132K  

[TXT]

 Guide_Auto-entrepren..> 28-Sep-2012 12:35   81K  

[TXT]

 Guide_CRM_PRO_2013-M..> 28-Sep-2012 12:36  785K  

[TXT]

 Guide_Compta-Classic..> 28-Sep-2012 12:35  204K  

[TXT]

 Guide_Compta-GC_Open..> 28-Sep-2012 12:35  387K  

[TXT]

 Guide_Compta-Gestion..> 28-Sep-2012 12:35  548K  

[TXT]

 Guide_Compta-Open_Li..> 28-Sep-2012 12:35  628K  

[TXT]

 Guide_Compta_Pratic_..> 28-Sep-2012 12:35  684K  

[TXT]

 Guide_Devis_et_Factu..> 28-Sep-2012 12:36  859K  

[TXT]

 Guide_Devis_et_Factu..> 28-Sep-2012 12:36  960K  

[TXT]

 Guide_EBP_Facturatio..> 28-Sep-2012 12:36  1.0M  

[TXT]

 Guide_GC_Open_Line_P..> 28-Sep-2012 12:36  1.2M  

[TXT]

 Guide_GESTION_COMMER..> 28-Sep-2012 12:37  1.3M  

[TXT]

 Guide_Gestion_de_Con..> 28-Sep-2012 12:37  1.4M  

[TXT]

 Guide_Mon_Associatio..> 28-Sep-2012 12:37  1.5M  

[TXT]

 Guide_Paye_Classic_2..> 28-Sep-2012 12:37  1.5M  

[TXT]

 Guide_Paye_Open_Line..> 28-Sep-2012 12:38  1.6M  

[TXT]

 Guide_Report_Designe..> 28-Sep-2012 12:38  1.7M  

[TXT]

 GuidedetelecopieManu..> 28-Sep-2012 12:38  8.4K  

[TXT]

 LE40D503F7W-Samsung-..> 28-Sep-2012 12:57  6.3M  

[TXT]

 LE55C650-LE55C650L1W..> 28-Sep-2012 12:58  6.3M  

[TXT]

 Liste-Manuels-Utilis..> 28-Sep-2012 12:57   17K  

[TXT]

 Liste-Manuels-Utilis..> 29-Sep-2012 21:58   35K  

[   ]

 MEWGE.pdf               26-Jun-2009 07:12   12M  

[   ]

 ME_WKE.pdf              30-Jun-2009 07:43  7.5M  

[TXT]

 Manuels-Utilisateur-..> 28-Sep-2012 13:03  3.4M  

[TXT]

 Manuels-de-l-Utilisa..> 28-Sep-2012 12:58  4.1M  

[TXT]

 Manuels-de-l-Utilisa..> 28-Sep-2012 12:59  4.4M  

[TXT]

 Manuels-de-l-Utilisa..> 28-Sep-2012 13:01  3.8M  

[TXT]

 Manuels-de-l-Utilisa..> 28-Sep-2012 13:01  3.8M  

[TXT]

 Manuels-de-l-Utilisa..> 28-Sep-2012 12:59  2.8M  

[TXT]

 Manuels-de-l-Utilisa..> 28-Sep-2012 13:00  2.5M  

[TXT]

 Manuels-de-l-Utilisa..> 28-Sep-2012 13:00  2.8M  

[TXT]

 Manuels-de-l-Utilisa..> 28-Sep-2012 13:02  3.5M  

[TXT]

 Manuels-de-l-Utilisa..> 28-Sep-2012 13:03  4.1M  

[TXT]

 Micro-chaine-MM-D330..> 28-Sep-2012 13:04  3.9M  

[TXT]

 Microsoftphotopremiu..> 28-Sep-2012 12:41  242K  

[TXT]

 N145Plus-NP-N145P-Ma..> 28-Sep-2012 13:05  3.9M  

[TXT]

 N150-NP-N150-Manuels..> 28-Sep-2012 13:05  3.9M  

[TXT]

 Nexus-S-noir-Open-ma..> 28-Sep-2012 13:06  4.0M  

[TXT]

 OrdinateurportableHP..> 28-Sep-2012 12:38  240K  

[TXT]

 Samsung-32-LE32D450W..> 28-Sep-2012 13:07  4.0M  

[TXT]

 Samsung-46-UE46D5700..> 28-Sep-2012 13:08  4.6M  

[TXT]

 Samsung-AQ18UGFN-Man..> 28-Sep-2012 13:08  3.4M  

[TXT]

 Samsung-AQV18UGAX-Ma..> 28-Sep-2012 13:09  3.7M  

[TXT]

 Samsung-CW21Z503N-Ma..> 28-Sep-2012 13:10  3.3M  

[TXT]

 Samsung-Congelateur-..> 28-Sep-2012 13:09  3.8M  

[TXT]

 Samsung-DA-E550-CN-M..> 28-Sep-2012 13:10  2.4M  

[TXT]

 Samsung-E-MANUAL-X9D..> 28-Sep-2012 13:11  3.1M  

[TXT]

 Samsung-GALAXY-NEXUS..> 28-Sep-2012 13:11  1.4M  

[TXT]

 Samsung-GALAXY-Note-..> 28-Sep-2012 13:14  3.4M  

[TXT]

 Samsung-GALAXY-S-II-..> 28-Sep-2012 13:15  3.4M  

[TXT]

 Samsung-GALAXY-Tab-1..> 28-Sep-2012 13:18  1.9M  

[TXT]

 Samsung-GALAXY-Tab-G..> 28-Sep-2012 13:22  5.0M  

[TXT]

 Samsung-GALAXY-Tab-S..> 28-Sep-2012 13:21  2.4M  

[TXT]

 Samsung-GT-B5310-Man..> 28-Sep-2012 13:23  3.9M  

[TXT]

 Samsung-GT-N8000-CN-..> 28-Sep-2012 13:23  1.0M  

[TXT]

 Samsung-GT-S5360-Man..> 28-Sep-2012 13:24  3.8M  

[TXT]

 Samsung-GT-S5360_UM_..> 28-Sep-2012 13:24  3.2M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-Ace-n..> 28-Sep-2012 13:11  3.0M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-Note-..> 28-Sep-2012 13:13  4.6M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-S-II-..> 28-Sep-2012 13:15  2.8M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-S-III..> 28-Sep-2012 13:16  3.4M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-S-Plu..> 28-Sep-2012 13:17  4.3M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-S-noi..> 28-Sep-2012 13:16  3.2M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-S2-GT..> 28-Sep-2012 13:17  3.3M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-Tab-2..> 28-Sep-2012 13:20  6.5M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-Tab-7..> 28-Sep-2012 13:21  6.8M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-Tab-1..> 28-Sep-2012 13:18  3.6M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-Tab-1..> 28-Sep-2012 13:18  3.6M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-Xcove..> 28-Sep-2012 13:23  4.8M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-mini-..> 28-Sep-2012 13:12  3.9M  

[TXT]

 Samsung-Galaxy-noir-..> 28-Sep-2012 13:12  3.6M  

[TXT]

 Samsung-LA46C550J1F-..> 28-Sep-2012 13:25  1.3M  

[TXT]

 Samsung-LE40S71B-Man..> 28-Sep-2012 13:26  4.0M  

[TXT]

 Samsung-LE46A676-LE4..> 28-Sep-2012 13:26  2.5M  

[TXT]

 Samsung-Lecteur-Mult..> 28-Sep-2012 13:27  4.2M  

[TXT]

 Samsung-NP-R530-NP-R..> 28-Sep-2012 13:28  3.1M  

[TXT]

 Samsung-Nexus-S-noir..> 28-Sep-2012 13:27  3.3M  

[TXT]

 Samsung-Omnia-7-noir..> 28-Sep-2012 13:28  3.4M  

[TXT]

 Samsung-Omnia-II-noi..> 28-Sep-2012 13:29  3.4M  

[TXT]

 Samsung-Omnia-II-noi..> 28-Sep-2012 13:29  3.4M  

[TXT]

 Samsung-Omnia-Lite-n..> 28-Sep-2012 13:30  4.3M  

[TXT]

 Samsung-Omnia-Pro-B7..> 28-Sep-2012 13:31  4.3M  

[TXT]

 Samsung-Omnia-W-noir..> 28-Sep-2012 13:32  4.1M  

[TXT]

 Samsung-Player-Addic..> 28-Sep-2012 13:32  3.8M  

[TXT]

 Samsung-Player-Duo-n..> 28-Sep-2012 13:33  3.6M  

[TXT]

 Samsung-Player-HD-no..> 28-Sep-2012 13:33  3.6M  

[TXT]

 Samsung-RR92HASX-Man..> 28-Sep-2012 13:34  3.6M  

[TXT]

 Samsung-Refrigerateu..> 28-Sep-2012 13:34  3.5M  

[TXT]

 Samsung-SCH-W999-CN-..> 28-Sep-2012 13:35  1.2M  

[TXT]

 Samsung-Samsung-Gala..> 28-Sep-2012 13:35  3.4M  

[TXT]

 Samsung-Samsung-Gala..> 28-Sep-2012 13:36  4.8M  

[TXT]

 Samsung-UA32ES5500-U..> 28-Sep-2012 13:36  1.7M  

[TXT]

 Samsung-UE26EH4000-Z..> 28-Sep-2012 13:37  4.2M  

[TXT]

 Samsung-UE32ES6710-Z..> 28-Sep-2012 13:37  4.3M  

[TXT]

 Samsung-UE40C6000-UE..> 28-Sep-2012 13:38  3.1M  

[TXT]

 Samsung-UE40C6700-UE..> 28-Sep-2012 13:38  3.0M  

[TXT]

 Samsung-UE46C7700-UE..> 28-Sep-2012 13:39  3.2M  

[TXT]

 Samsung-UE46ES6100W-..> 28-Sep-2012 13:40  3.5M  

[TXT]

 Samsung-UE46ES8000-Z..> 28-Sep-2012 13:40  3.6M  

[TXT]

 Samsung-UE50EH5300W-..> 28-Sep-2012 13:41  3.7M  

[TXT]

 Samsung-UE55ES6300-Z..> 28-Sep-2012 13:42  3.6M  

[TXT]

 Samsung-UE55ES6560S-..> 28-Sep-2012 13:42  3.0M  

[TXT]

 Samsung-WEP480-CN-Ma..> 28-Sep-2012 13:49  1.3M  

[TXT]

 Samsung-Wave-3-noir-..> 28-Sep-2012 13:43  4.9M  

[TXT]

 Samsung-Wave-533-noi..> 28-Sep-2012 13:43  4.6M  

[TXT]

 Samsung-Wave-575-bla..> 28-Sep-2012 13:45  4.6M  

[TXT]

 Samsung-Wave-578-noi..> 28-Sep-2012 13:45  4.2M  

[TXT]

 Samsung-Wave-723-gri..> 28-Sep-2012 13:47  7.0M  

[TXT]

 Samsung-Wave-M-noir-..> 28-Sep-2012 13:47  3.9M  

[TXT]

 Samsung-Wave-M-noir-..> 28-Sep-2012 13:49  5.6M  

[TXT]

 Samsung-Wave-noir-Op..> 28-Sep-2012 13:48  3.6M  

[TXT]

 Samsung-XE700T1A-HF1..> 28-Sep-2012 13:50  3.9M  

[TXT]

 Serie-3-300E7A-NP300..> 28-Sep-2012 13:50  3.9M  

[TXT]

 UE55ES8000-ZF-Slim-L..> 28-Sep-2012 13:51  3.8M  

[TXT]

 UE55ES8000-ZF-Slim-L..> 28-Sep-2012 13:52  6.6M  

[TXT]

 UE60ES6100WXZF-UE60E..> 28-Sep-2012 13:54  7.3M  

[TXT]

 UE65C8700-UE65C8700X..> 28-Sep-2012 13:54  7.3M  

[TXT]

 bizhub-350-250-User-..> 28-Sep-2012 12:39  2.8M  

[TXT]

 bizhub-423-363-283-2..> 28-Sep-2012 12:40  2.4M  

[TXT]

 bizhub-C35-French-Sh..> 28-Sep-2012 12:41  3.3M  

[TXT]

 bizhub-C252P-User-Ma..> 28-Sep-2012 12:40  3.2M  

[TXT]

 bizhub-pro-c5501_um_..> 28-Sep-2012 12:40  226K  

[TXT]

 bizhub C360-C280-C22..> 28-Sep-2012 12:39  3.8M  

[TXT]

 bizhubPROC5500manuel..> 28-Sep-2012 12:41  709K  

[TXT]

 cielcomptaevolution1..> 28-Sep-2012 12:30  497K  

[   ]

 generateurtableaubor..> 26-Jun-2009 07:07  1.6M  

[TXT]

 guidedereferenceCiel..> 04-Oct-2011 16:15  354K  

[TXT]

 magicolor1600Wmanuel..> 28-Sep-2012 12:41  317K  

[TXT]

 samsung-Wave-II-noir..> 28-Sep-2012 13:46  3.3M 

Dell™ PowerConnect™ série 6200 - Guide d'utilisation Remarques, avis et précautions Modèles PC6224, PC6248, PC6224P, PC6248P et PC6224F Les informations contenues dans ce document peuvent être modifiées sans préavis. © 2007 Dell Inc. Tous droits réservés. La reproduction de ce document de quelque manière que ce soit sans l'autorisation écrite de Dell Inc. est strictement interdite. Marques utilisées dans ce document : Dell, Dell OpenManage, le logo DELL, Inspiron, Dell Precision, Dimension, OptiPlex, PowerConnect, PowerApp, PowerVault, Axim, DellNet et Latitude sont des marques de Dell Inc. ; Microsoft, Windows et Windows Vista sont des marques ou des marques déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays ; Procomm Plus est une marque de Symantec Corporation ou de ses filiales aux États-Unis et dans d'autres pays. Tous les autres noms de marques et marques commerciales utilisés dans ce document se rapportent aux sociétés propriétaires de ces marques et de ces noms ou à leurs  produits. Dell Inc. décline tout intérêt dans l'utilisation des marques déposées et des noms de marques ne lui appartenant pas. Modèles PC6224, PC6248, PC6224P, PC6248P et PC6224F Septembre 2007     Rév. A00 Introduction Présentation du matériel Utilisation de Dell™ OpenManage™ Switch Administrator Informations sur les ports et les câbles Configuration du système Dell™ PowerConnect™ Configuration des informations sur le système Configuration des fonctions de support pour le téléphone IP et les  points d'accès Configuration des paramètres de commutation Affichage de statistiques/RMON Configuration du routage Configuration d'IPv6 Configuration de la qualité de service Configuration de la multidiffusion IP Obtention d'aide REMARQUE : Une REMARQUE indique des informations importantes qui peuvent vous aider à mieux utiliser votre ordinateur.  AVIS : Un AVIS vous avertit d'un risque de dommage matériel ou de perte de données et vous indique comment éviter le problème.  PRÉCAUTION : Une PRÉCAUTION indique un risque potentiel d'endommagement du matériel, de blessure corporelle ou de mort.Retour au sommaire  Informations sur les ports et les câbles Dell™ PowerConnect™ série 6200 - Guide d'utilisation Interface Ethernet 10/100/1000 Interfaces SFP Interfaces avec logements 10 Gbps double port Connexion du câble série Connexion des câbles d'alimentation en CA et en CC Cette section décrit les interfaces physiques du commutateur et contient des informations sur les connexions des câbles.  Les stations sont connectées aux ports du commutateur via les ports d'interface physiques situés sur le panneau avant. Le mode approprié (Half Duplex, Full  Duplex et Auto) est défini sur chaque station.  Interface Ethernet 10/100/1000 Le port de commutation peut être relié à des stations équipées de ports Ethernet RJ-45 standard via des câbles directs. Pour connecter entre eux les  périphériques de transmission, utilisez des câbles croisés. La Figure 4-1 représente un connecteur RJ-45. Figure 4-1. Connecteur RJ-45 Interfaces SFP Les interfaces SFP se trouvent sur l'avant de la console. La Figure 4-2 représente un connecteur SFP. Figure 4-2. Connecteur SFP Interfaces avec logements 10 Gbps double port Les ports situés à l'arrière des commutateurs PowerConnect série 6200 prennent en charge les interfaces doubles XAUI. Ces dernières peuvent fonctionner à  10 Gbps (avec un module XFP) ou à 12 Gbps (logement de gauche uniquement, vu depuis l'arrière de l'appareil) avec un module d'empilage. La Figure 4-3 représente les logements XAUI. Figure 4-3. Logements XAUIConnexion du câble série  Vous pouvez utiliser un câble série (simulateur de modem) pour relier le commutateur à un terminal afin de procéder à son installation et à sa configuration  initiales. Il est également possible d'utiliser un ordinateur exécutant un logiciel d'émulation de terminal. Le câble série du commutateur est un câble croisé DB- 9 femelle-femelle (voir la Figure 4-4). Figure 4-4. Connecteur série Connexion du commutateur à un terminal 1. Connectez le câble série sur le terminal (console) ASCII DTE RS-232. 2. Connectez le câble d'interface sur le port série du commutateur (voir la Figure 4-5). 3. Si vous configurez une pile de commutateurs, branchez le câble d'interface sur le port série du commutateur principal (maître).  Figure 4-5. Connexion série vers le commutateur Connexion des câbles d'alimentation en CA et en CC  1. Branchez un câble d'alimentation standard de 1,5 m (5 pieds) avec mise à la terre sur la prise correspondante. Celle-ci est située à l'arrière de l'appareil  (voir la Figure 4-6). 2. Branchez le câble d'alimentation sur une prise électrique avec mise à la terre.  3. Si vous utilisez un bloc d'alimentation en CC redondant (modèle RPS600 ou EPS470, par exemple), branchez le câble d'alimentation en CC sur la prise  correspondante, à arrière de l'appareil (voir la Figure 4-6). 4. Vérifiez que le périphérique est alimenté et fonctionne correctement en observant les voyants du panneau avant.  Pour obtenir une description complète des voyants, voir Comportement des voyants. Figure 4-6. Connecteurs d'alimentation (CA et CC) du commutateurRetour au sommaireRetour au sommaire  Configuration des informations sur le système Dell™ PowerConnect™ série 6200 - Guide d'utilisation Ouverture de la page System (Système)  Les menus de la page System (Système) permettent de configurer les paramètres définissant l'interaction du commutateur avec son environnement  d'installation. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) dans l'arborescence. Cette page contient des liens vers les fonctionnalités suivantes : l Définition des informations générales sur le périphérique l Configuration des paramètres SNTP l Gestion des journaux l Définition de l'adressage IP l Exécution des diagnostics relatifs aux câbles l Gestion de la sécurité du périphérique l Définition des paramètres SNMP l Gestion des fichiers l Définition des paramètres avancés l Définition de l'empilage Définition des informations générales sur le périphérique  La page General (Général) contient des liens vers des pages permettant de configurer les paramètres du périphérique. Elle permet d'accéder aux fonctions  suivantes : l Inventaire l Santé du système l Versions l Ressources du système l Configuration du fuseau horaire l Configuration de l'heure d'été l Informations détaillées sur l'horloge l Réinitialisation Inventaire La page Asset (Inventaire) contient des champs qui permettent de définir et d'afficher des informations générales sur le périphérique.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® General (Général) ® Asset (Inventaire) dans l'arborescence. Figure 6-1. Page Asset (Inventaire) Ouverture de la page System (Système) Définition des informations générales sur le périphérique Configuration des paramètres SNTP Gestion des journaux Définition de l'adressage IP Exécution des diagnostics relatifs aux câbles Gestion de la sécurité du périphérique Définition des paramètres SNMP Gestion des fichiers Définition des paramètres avancés Définition de l'empilageCette page contient les champs suivants : System Name (0-255 characters) (Nom du système, 0-255 caractères) : permet d'attribuer un nom de système au périphérique. System Contact (0-255 characters) (Nom du contact, 0-255 caractères) : permet d'indiquer le nom de la personne à contacter pour les questions concernant  ce périphérique. System Location (0-255 characters) (Emplacement du système, 0-255 caractères) : permet de définir l'emplacement du système. Sys Object ID (ID d'objet du système) : ID d'objet affecté au système. MAC Address (Adresse MAC) : indique l'adresse MAC du commutateur. Sys Uptime (Durée de fonctionnement) : indique le délai écoulé (jours, heures et minutes) depuis le dernier redémarrage. Date : affiche la date du système (au format MM/JJ/AAAA). Exemple : 11/01/05 correspond au 1er novembre 2005. Time (Heure) : affiche l'heure du système (au format HH:MM:SS). Exemple : 20:12:03. Unit No. (Numéro d'unité) : indique la position du commutateur dans la pile. Service Tag (Numéro de service) : indique le numéro de référence à communiquer pour la maintenance du périphérique. Asset Tag (0-16 characters) (Numéro d'inventaire, 0-16 caractères) : affiche la référence attribuée au périphérique par l'utilisateur. Serial No. (Numéro de série) : indique le numéro de série du périphérique. Définition des informations sur le système  1. Affichez la page Asset (Inventaire). 2. Complétez les champs suivants : System Name (Nom du système), System Contact (Nom du contact), System Location (Emplacement du système) et  Asset Tag (Numéro d'inventaire).  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Ouverture d'une session Telnet 1. Affichez la page Asset (Inventaire). 2. Cliquez sur Telnet. Une invite s'affiche pour indiquer que le système est prêt à recevoir des commandes. Configuration des informations sur le périphérique à l'aide des commandes CLI  REMARQUE : Les paramètres appropriés sont définis avant l'ouverture de la session Telnet. Voir Configuration d'un mot de passe Telnet initial pour plus d'informations. Si le client utilise un environnement Microsoft® Windows®, le programme doit être configuré pour l'utilisation de Telnet. Dans un  environnement Unix, le programme Telnet doit se trouver directement dans le chemin d'accès.Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous aux chapitres suivants du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l System Management Commands (Commandes de gestion du système) l SNMP Commands (Commandes SNMP) l Clock Commands (Commandes de synchronisation) Santé du système La page Health (Santé) permet d'afficher des informations concernant la configuration physique du périphérique, y compris les sources d'alimentation et de  ventilation. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® General (Général) ® Health (Santé) dans l'arborescence. Figure 6-2. Page Health (Santé) Cette page contient les champs suivants : Unit No. (Numéro d'unité) : indique la position de l'unité dans la pile. Power Supply Status (État du bloc d'alimentation) : affiche l'état du bloc d'alimentation. - Le bloc d'alimentation fonctionne normalement. - Le bloc d'alimentation présente un dysfonctionnement. Not Present (Absent) : le bloc d'alimentation n'est pas installé. Fan Status (État du ventilateur) : indique l'état du ventilateur. Le PowerConnect 6224 comprend trois ventilateurs et le PowerConnect 6248 en contient  quatre. - Le ventilateur fonctionne normalement. - Le ventilateur présente un dysfonctionnement. Not Present (Absent) : le ventilateur n'est pas installé. Temperature (Température) : température actuelle de fonctionnement du périphérique. Affichage des informations concernant la santé du système à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l System Management Commands (Commandes de gestion du système) Versions La page Versions permet d'afficher des informations sur les versions de logiciels actuellement utilisées.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® General (Général) ® Health (Santé) dans l'arborescence. Figure 6-3. Page Versions Cette page contient les champs suivants : Unit No. (Numéro d'unité) : indique la position de l'unité dans la pile. Boot Version (Version d'amorçage) : affiche la version de l'image d'amorçage active. Image1 Version : affiche le numéro de version de l'une des deux images logicielles disponibles. Image2 Version : affiche le numéro de version de l'autre image logicielle disponible. Current-Active (Active/En cours) : affiche la version de logiciel actuellement exécutée sur le périphérique. Next-Active (Active/Suivante) : Affiche la version de logiciel qui doit être chargée en cas de non-fonctionnement de la version en cours. Affichage des versions utilisées sur le périphérique à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l System Management Commands (Commandes de gestion du système) Ressources du système La page System Resources (Ressources du système) permet d'afficher des informations sur l'utilisation de la mémoire et des tâches.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® General (Général) ® System Resources (Ressources du système) dans l'arborescence.  Figure 6-4. Page System Resources (Ressources du système) Cette page contient les champs suivants :Total Memory (Mémoire totale) : affiche la quantité totale de mémoire présente sur le commutateur. Available Memory (Mémoire disponible) : affiche la quantité de mémoire disponible (non affectée) présente sur le commutateur. Task Name (Nom de la tâche) : nom de la tâche active exécutée sur le commutateur. Utilization (%) (% d'utilisation) : affiche le pourcentage correspondant au temps processeur utilisé par la tâche correspondante. La valeur résultante est  calculée sur une durée de 2 secondes.  Affichage des ressources du système à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l System Management Commands (Commandes de gestion du système) Configuration du fuseau horaire La page Time Zone Configuration (Configuration du fuseau horaire) permet de définir le décalage horaire par rapport au temps universel coordonné (UTC). Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® General (Général) ® Time Zone Configuration (Configuration du fuseau horaire) dans l'arborescence. Figure 6-5. Page Time Zone Configuration (Configuration du fuseau horaire) Cette page contient les champs suivants : Hours-offset (Heures de décalage) : permet de définir le décalage (en nombre d'heures) par rapport au temps universel coordonné (UTC). (Plage de valeurs  admise : de -12 à +13) Minutes-offset (Minutes de décalage) : permet de définir le décalage (en minutes) par rapport au temps universel coordonné (UTC). (Plage de valeurs  admise : de 0 à 59) Zone : permet de définir l'acronyme correspondant au fuseau horaire. (Plage de valeurs admise : de 0 à 4 caractères)  Définition des paramètres du fuseau horaire  1. Affichez la page Time Zone Configuration (Configuration du fuseau horaire). 2. Complétez les champs avec les valeurs appropriées.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres du fuseau horaire sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Configuration des paramètres du fuseau horaire à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Clock Commands (Commandes de synchronisation) Configuration de l'heure d'été Utilisez la page Summer Time Configuration (Configuration de l'heure d'été) pour définir la durée de la période d'utilisation de l'heure d'été et le décalage  correspondant. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® General (Général) ® Summer Time Configuration (Configuration de l'heure d'été) dans  l'arborescence. Figure 6-6. Page Summer Time Configuration (Configuration de l'heure d'été) Les champs affichés dans cette page changent selon l'état (sélectionnée ou non) de la case à cocher Recurring (Récurrence). Cette page contient les champs suivants : Recurring (Récurrence) : sélectionnez cette case à cocher pour indiquer que cette modification horaire doit être répétée tous les ans. Location (Emplacement) : ce champ s'affiche uniquement lorsque la case Recurring (Récurrence) est cochée. La configuration de l'heure d'été est prédéfinie  pour les États-Unis et l'Union européenne. Pour configurer l'heure d'été pour une autre région, sélectionnez None (Aucun). Start Week (Semaine de début) : sélectionnez le numéro correspondant à la semaine de début. Ce champ s'affiche uniquement lorsque la case Recurring  (Récurrence) est cochée. Start Day (Jour de début) : sélectionnez le numéro du jour de début. Ce champ s'affiche uniquement lorsque la case Recurring (Récurrence) est cochée. Start Month (Mois de début) : sélectionnez le mois de début. Start Time (Heure de début) : sélectionnez l'heure de début au format hh:mm. Start Date (Date de début) : sélectionnez la date de début. Ce champ s'affiche uniquement lorsque la case Recurring (Récurrence) n'est pas cochée. Start Year (Année de début) : sélectionnez l'année de début. Ce champ s'affiche uniquement lorsque la case Recurring (Récurrence) n'est pas cochée. End Week (Semaine de fin) : sélectionnez le numéro correspondant à la semaine de fin. Ce champ s'affiche uniquement lorsque la case Recurring (Récurrence)  est cochée. End Day (Jour de fin) : sélectionnez le numéro correspondant au jour de fin. Ce champ s'affiche uniquement lorsque la case Recurring (Récurrence) est cochée. End Month (Mois de fin) : sélectionnez le mois de fin. End Time (Heure de fin) : sélectionnez l'heure de fin au format hh:mm. End Date (Date de fin) : sélectionnez la date de fin. Ce champ s'affiche uniquement lorsque la case Recurring (Récurrence) n'est pas cochée. End Year (Année de fin) : sélectionnez l'année de fin. Ce champ s'affiche uniquement lorsque la case Recurring (Récurrence) n'est pas cochée. Offset (Décalage) : définissez le nombre de minutes à ajouter pendant l'heure d'été. Les valeurs admises sont comprises entre 0 et 1440. Zone : permet de définir l'acronyme du fuseau horaire qui doit être affiché lorsque l'heure d'été est en vigueur.  Définition des paramètres de l'heure d'été  1. Affichez la page Summer Time Configuration (Configuration de l'heure d'été).  2. Complétez les champs avec les valeurs appropriées.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de l'heure d'été sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Configuration des paramètres de l'heure d'été à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) :l Clock Commands (Commandes de synchronisation) Informations détaillées sur l'horloge La page Clock Detail (Informations détaillées sur l'horloge) permet d'afficher l'heure en cours, le fuseau horaire et les paramètres de l'heure d'été.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® General (Général) ® Clock Detail (Informations détaillées sur l'horloge) dans l'arborescence.  Figure 6-7. Page Clock Detail (Informations détaillées sur l'horloge) Cette page contient des informations sur les fonctions suivantes de l'horloge : Current Time (Heure en cours) : cette section affiche l'heure en cours. Time Zone (Fuseau horaire) : cette section affiche les paramètres du fuseau horaire. Summertime (Heure d'été) : cette section affiche les paramètres de l'heure d'été.  Affichage des informations détaillées sur l'horloge à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) :  l Clock Commands (Commandes de synchronisation) Réinitialisation La page Reset (Réinitialisation) permet de réinitialiser le périphérique.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® General (Général) ® Reset (Réinitialisation) dans l'arborescence. Figure 6-8. Page Reset (Réinitialisation)Cette page contient les champs suivants : Reset Unit No. (Numéro de l'unité à réinitialiser) : permet de sélectionner le périphérique à réinitialiser dans la pile. Réinitialisation du périphérique  1. Affichez la page Reset (Réinitialiser).  2. Cliquez sur Reset Unit No. (Numéro de l'unité à réinitialiser). 3. Sélectionnez Individual Unit (Une seule unité) ou All (Toutes). 4. Cliquez sur le bouton Apply Changes (Appliquer les modifications). 5. Lorsque le message de confirmation s'affiche, cliquez sur OK. Le périphérique sélectionné est réinitialisé. Une fois l'opération terminée, entrez un nom d'utilisateur et un mot de passe. Configuration des paramètres SNTP  Le périphérique prend en charge le protocole SNTP (Simple Network Time Protocol). Ce dernier synchronise l'horloge du périphérique réseau avec une  précision d'un millième de seconde. Cette synchronisation est effectuée par un serveur réseau SNTP. Le périphérique fonctionnant uniquement comme client  SNTP, il ne peut pas fournir des services de synchronisation à d'autres systèmes.  Les sources d'heure sont définies par des stratums. Ces derniers définissent la précision de l'horloge de référence. Plus le stratum est élevé (zéro représente  la valeur la plus haute), plus l'horloge est précise. Le périphérique étant un stratum de niveau 2, il reçoit l'heure d'un serveur de stratum 1 et supérieur.  Exemple de stratums :  l Stratum 0 : une horloge temps réel (par exemple un système GPS) est utilisée comme source.  l Stratum 1 : un serveur directement relié à une source d'heure Stratum 0 est utilisé. Les serveurs d'heure Stratum 1 définissent les normes d'heure du  réseau principal.  l Stratum 2 : la source d'heure est acheminée via le réseau à partir du serveur Stratum 1. Par exemple, un serveur Stratum 2 reçoit l'heure obtenue à partir  d'un serveur Stratum 1 via une liaison réseau utilisant le protocole NTP. Les informations reçues à partir des serveurs SNTP sont évaluées selon le niveau d'heure et le type de serveur. Les définitions d'heure SNTP sont évaluées et définies selon les niveaux d'heure suivants :  l T1 : heure à laquelle la requête d'origine a été envoyée par le client. l T2 : heure à laquelle la requête d'origine a été reçue par le serveur. l T3 : heure à laquelle le serveur a envoyé une réponse. l T4 : heure à laquelle le client a reçu la réponse du serveur. Le périphérique peut interroger les serveurs de type monodiffusion et diffusion pour obtenir l'heure du serveur. L'interrogation d'informations monodiffusion sert à interroger un serveur dont l'adresse IP est connue. Les serveurs SNTP configurés sur le périphérique sont  les seuls serveurs interrogés pour obtenir des informations de synchronisation. Les niveaux T1 à T4 servent à déterminer l'heure du serveur. Ce mécanisme  est à privilégier car il s'agit de la méthode la plus sûre pour synchroniser l'heure du périphérique. Si vous la sélectionnez, les informations SNTP seront  acceptées uniquement si elles proviennent des serveurs SNTP définis sur le périphérique à l'aide de la page SNTP Server (Serveur SNTP).Les informations de diffusion sont utilisées lorsque l'adresse IP du serveur est inconnue. Lorsqu'un message de diffusion est envoyé à partir d'un serveur  SNTP, le client correspondant écoute ce message. Si l'interrogation de diffusion est activée, toutes les informations de synchronisation seront acceptées,  même si elles n'ont pas été demandées par le périphérique. Cette méthode est la moins sécurisée. Le périphérique récupère les informations de synchronisation en les demandant de façon active ou à chaque intervalle d'interrogation. Si les méthodes  d'interrogation de monodiffusion et de diffusion sont activées, les informations seront récupérées dans cet ordre : l Les informations provenant des serveurs définis sur le périphérique sont extraites en priorité. Si la méthode d'interrogation monodiffusion est  désactivée ou si aucun serveur n'est défini sur le périphérique, ce dernier accepte les informations de synchronisation provenant de n'importe quel  serveur SNTP envoyant une réponse.  l Si plusieurs périphériques monodiffusion répondent, les informations de synchronisation prioritaires sont celles qui proviennent du périphérique  correspondant au stratum le plus bas. l Si les serveurs ont le même stratum, le périphérique accepte les informations de synchronisation provenant du serveur SNTP qui a répondu le premier.  L'authentification MD5 (Message Digest 5) protège les chemins de synchronisation entre le périphérique et les serveurs SNTP. MD5 est un algorithme qui crée  un hachage 128 bits. Il s'agit d'une variante de MD4 offrant davantage de sécurité. MD5 vérifie l'intégrité de la communication et en authentifie l'origine. La page du menu SNTP contient des liens vers des pages permettant de configurer les paramètres SNTP.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® SNTP dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctions suivantes : l Paramètres globaux SNTP l Authentification SNTP l Serveur SNTP Paramètres globaux SNTP La page SNTP Global Settings (Paramètres globaux SNTP) permet d'afficher et de régler les paramètres SNTP. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® SNTP ® Global Settings (Paramètres globaux SNTP) dans l'arborescence. Figure 6-9. Page SNTP Global Settings (Paramètres globaux SNTP)  Cette page contient les champs suivants : SNTP Client (Client SNTP) : utilisez la liste déroulante pour activer ou désactiver le client. Lorsque le client est désactivé, certains des champs répertoriés cidessous le sont également. Poll Interval (Intervalle d'interrogation) : définit l'intervalle d'interrogation selon lequel les informations de monodiffusion sont demandées au serveur SNTP.  Les valeurs admises sont comprises entre 60 et 1024 secondes. Receive Broadcast Servers Update (Recevoir les mises à jour des serveurs de diffusion) : si cette option est activée, le système écoute les serveurs SNTP sur  les interfaces sélectionnées pour obtenir des informations sur l'heure des serveurs de diffusion. Le périphérique est synchronisé à chaque réception d'un  paquet SNTP, même si aucune synchronisation n'a été demandée.  Receive Unicast Servers Update (Recevoir les mises à jour des serveurs monodiffusion) : si cette option est activée, les serveurs SNTP définis sur le  périphérique sont interrogés pour obtenir l'heure à partir du serveur monodiffusion.  Définition des paramètres globaux SNTP  1. Affichez la page SNTP Global Settings (Paramètres globaux SNTP).  2. Complétez les champs avec les valeurs appropriées.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres globaux SNTP sont modifiés et le périphérique est mis à jour.Définition des paramètres globaux SNTP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Clock Commands (Commandes de synchronisation) Authentification SNTP La page SNTP Authentication (Authentification SNTP) permet d'activer l'authentification SNTP entre le périphérique et un serveur SNTP. Elle permet également  de sélectionner le serveur SNTP voulu. Utilisez-la pour activer ou désactiver l'authentification SNTP, modifier la clé d'authentification correspondant à un ID de  clé de cryptage afin de définir cette clé d'authentification comme clé de confiance et supprimer l'ID de clé de cryptage sélectionné. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® SNTP ® Authentication (Authentification) dans l'arborescence. Figure 6-10. Page SNTP Authentication (Authentification SNTP) Cette page contient les champs suivants : SNTP Authentication (Authentification SNTP) : si cette option est activée, les sessions SNTP ouvertes entre le périphérique et un serveur SNTP doivent être  authentifiées. Authentication (Authentification) : type d'authentification. Le système prend uniquement en charge l'algorithme MD5. Encryption Key ID (ID de clé de cryptage) : contient la liste des ID de clés définis par l'utilisateur pour l'authentification du serveur SNTP et du périphérique.  Les valeurs admises sont comprises entre 1 et 4294767295. Authentication Key (1-8 Characters) (Clé d'authentification, 1-8 caractères) : affiche la clé utilisée pour l'authentification. Trusted Key (Clé de confiance) : cochez cette option pour indiquer la clé de cryptage utilisée (monodiffusion) ou désélectionnez-la pour authentifier le serveur SNTP (diffusion). Remove Encryption Key ID (Supprimer un ID de clé de cryptage) : cochez cette option pour supprimer la clé d'authentification sélectionnée.  Ajout d'une clé d'authentification SNTP  1. Affichez la page SNTP Authentication (Authentification SNTP). 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add Authentication Key (Ajouter une clé d'authentification) s'affiche. Figure 6-11. Page Add Authentication Key (Ajouter une clé d'authentification) 3. Complétez les champs avec les valeurs appropriées.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La clé d'authentification SNTP est ajoutée et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des clés d'authentification  1. Affichez la page SNTP Authentication (Authentification SNTP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Authentication Key Table (Table des clés d'authentification) s'affiche. Figure 6-12. Page Authentication Key Table (Table des clés d'authentification)  Suppression d'une clé d'authentification  1. Affichez la page SNTP Authentication (Authentification SNTP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Authentication Key Table (Table des clés d'authentification) s'affiche. 3. Sélectionnez une entrée de la table des clés d'authentification en cochant la case Remove (Supprimer) appropriée.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'entrée est supprimée et le périphérique est mis à jour. Définition des paramètres d'authentification SNTP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Clock Commands (Commandes de synchronisation) Serveur SNTP Utilisez la page SNTP Server (Serveur SNTP) pour afficher et modifier les informations permettant d'activer les serveurs SNTP, ou encore pour ajouter de nouveaux serveurs de ce type. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® SNTP ® SNTP Server (Serveur SNTP) dans l'arborescence. Figure 6-13. Page SNTP Servers (Serveurs SNTP)Cette page contient les champs suivants : SNTP Server (Serveur SNTP) : contient un menu déroulant permettant de sélectionner l'adresse IP d'un serveur SNTP défini par l'utilisateur. Le bouton Add (Ajouter) permet de définir jusqu'à 8 serveurs SNTP. Encryption Key ID (ID de clé de cryptage) : indique l'ID de clé défini par l'utilisateur pour la communication entre le serveur SNTP et le périphérique. Cet ID est  défini dans la page SNTP Authentication (Authentification SNTP). Priority (1-8) (Priorité, 1-8) : indique la priorité du serveur en ce qui concerne l'ordre d'envoi des requêtes SNTP. Les valeurs admises sont comprises entre 1  et 8, 1 étant la valeur par défaut. Les serveurs associés aux numéros les moins élevés sont prioritaires. Status (État) : affiche l'état de fonctionnement du serveur SNTP. Les valeurs possibles sont les suivantes :  Up (En fonctionnement) : le serveur SNTP fonctionne normalement. Down (Non disponible) : indique qu'un serveur SNTP n'est pas disponible, parce qu'il n'est pas connecté ou en panne, par exemple.  In progress (En cours) : le serveur SNTP est en train d'envoyer ou de recevoir des informations SNTP. Unknown (Inconnu) : l'état d'avancement de l'envoi d'informations SNTP est inconnu. Par exemple, le périphérique recherche une interface. Last Response (Dernière réponse) : affiche l'heure de réception de la dernière réponse envoyée par le serveur SNTP. Remove SNTP Server (Supprimer un serveur SNTP) : lorsqu'elle est cochée, cette option supprime le serveur SNTP sélectionné dans la liste SNTP Servers (Serveurs SNTP). Ajout d'un serveur SNTP 1. Affichez la page SNTP Servers (Serveurs SNTP). 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add SNTP Server (Ajouter un serveur SNTP) s'affiche. Figure 6-14. Page Add SNTP Server (Ajouter un serveur SNTP) 3. Complétez les champs avec les valeurs appropriées.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le serveur SNTP est ajouté et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des serveurs SNTP 1. Affichez la page SNTP Servers (Serveurs SNTP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page SNTP Servers Table (Table des serveurs SNTP) s'affiche. Figure 6-15. Page SNTP Servers Table (Table des serveurs SNTP) Modification d'un serveur SNTP 1. Affichez la page SNTP Servers (Serveurs SNTP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout).La page SNTP Servers Table (Table des serveurs SNTP) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) en regard du nom du serveur SNTP à modifier.  4. Modifiez les champs appropriés.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les informations du serveur SNTP sont mises à jour. Suppression du serveur SNTP 1. Affichez la page SNTP Servers (Serveurs SNTP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page SNTP Servers Table (Table des serveurs SNTP) s'affiche. 3. Sélectionnez un serveur SNTP. 4. Cochez la case Remove (Supprimer). 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'entrée est supprimée et le périphérique est mis à jour. Définition des serveurs SNTP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Clock Commands (Commandes de synchronisation) Gestion des journaux Le commutateur peut générer des messages suite à des événements, erreurs ou pannes se produisant sur la plate-forme, ou encore en cas de modifications affectant la configuration ou d'autres éléments. Ces messages sont enregistrés en local mais également transmis à un ou plusieurs points de collecte dans  lesquels ils sont centralisés à des fins de surveillance et d'archivage à long terme. Lorsque vous configurez les paramètres locaux et distants de la fonction de  consignation, vous pouvez filtrer les messages consignés ou transmis en fonction de leur sévérité et du composant par lequel ils ont été générés. Le journal résidant en mémoire enregistre les messages dans la mémoire en fonction du composant source et de la sévérité. Sur les systèmes empilables,  seule la plate-forme principale contient ce journal. Les autres plates-formes transmettent leurs messages à cette dernière. Il n'est pas possible d'accéder aux  journaux résidant en mémoire sur les plates-formes autres que la plate-forme principale. Le journal persistant réside dans la mémoire persistante. Il est possible de définir deux types de journal persistant.  l Le premier type est le journal de démarrage du système. Ce dernier enregistre les n premiers messages reçus après le redémarrage du système.  Lorsqu'il est saturé, les messages ne sont plus consignés (le nombre maximal de messages pouvant être consigné est de 32).  l Le second type est le journal de fonctionnement du système. Ce dernier enregistre les n derniers messages reçus lors du fonctionnement du  système. En cas de saturation de ce journal, les nouveaux messages écrasent les messages existants. Ce journal peut contenir jusqu'à  1000 messages.  Les messages correspondant aux critères de consignation définis sont enregistrés dans l'un ou l'autre de ces journaux, mais pas les deux. En d'autres termes,  si le journal de démarrage est activé, il enregistre tous les messages générés au démarrage du système jusqu'à saturation. Ensuite, les messages sont  ajoutés au journal de fonctionnement, s'il est activé. Le système conserve jusqu'à trois versions des journaux persistents, nommés 0.txt, 1.txt et 2.txt. Au démarrage du système,  2.txt est supprimé, 1.txt est renommé 2.txt, 0.txt est renommé 1.txt, 0.txt est créé et la  consignation commence dans ce fichier. (Le terme ci-dessus est à remplacer par olog dans le cas du journal de fonctionnement et par slog dans le cas du journal de démarrage.) Les journaux persistants locaux peuvent être obtenus via l'interface CLI, via xmodem (par l'intermédiaire du câble série local) et via TFTP. Pour afficher la page Logs (Journaux), cliquez sur System (Système) ® Logs (Journaux) dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctions  suivantes :  l Paramètres globaux l Journal stocké dans la RAM l Fichier journal l Paramètres des serveurs de journalisation distantsParamètres globaux La page Global Settings (Paramètres globaux) permet d'activer les journaux globalement et de définir leurs paramètres. Les messages sont classés par ordre  de sévérité décroissant.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Logs (Journaux) ® Global Settings (Paramètres globaux) dans l'arborescence. Figure 6-16. Page Global Settings (Paramètres globaux)  Cette page contient les champs suivants : Logging (Journalisation) : active une journalisation globale du périphérique pour la mémoire cache, les fichiers et le serveur. Tous les journaux affichés sur la  console sont enregistrés dans les fichiers journaux. Les valeurs admises sont les suivantes : Enable (Activer) : active l'enregistrement des journaux pour la mémoire cache (RAM), les fichiers (FLASH) et un serveur externe. Disable (Désactiver) : désactive l'enregistrement des journaux. L'enregistrement des journaux affichés sur la console ne peut pas être désactivé. Section Severity (Sévérité)  Utilisez les cases à cocher de cette section pour régler la sensibilité de la console, de la mémoire persistante et des fichiers journaux. Lorsque vous sélectionnez un niveau spécifique, tous les niveaux supérieurs sont automatiquement sélectionnés. Par exemple, si vous sélectionnez le niveau  Error, le système sélectionne automatiquement Error, Critical, Alert et Emergency (Erreur, Critique, Alerte et Urgence). De même, si vous désélectionnez le  niveau Error, tous les niveaux inférieurs (par exemple Error, Warning, Notice, Informational, Debug) sont également désélectionnés. Emergency (Urgence) : niveau d'avertissement le plus élevé. Si le périphérique est en panne ou ne fonctionne pas correctement, un journal des urgences est  enregistré sur celui-ci. Alert (Alerte) : niveau d'avertissement élevé, au second rang sur l'échelle de sévérité. Un journal des alertes est enregistré en cas de dysfonctionnement  grave du périphérique (toutes les fonctions sont arrêtées, etc.). Critical (Critique) : niveau d'avertissement élevé, au troisième rang sur l'échelle de sévérité. Un journal des événements critiques est enregistré en cas de  dysfonctionnement critique du périphérique (par exemple lorsque deux ports ne fonctionnent plus alors que tous les autres sont opérationnels).  Error (Erreur) : une erreur s'est produite sur le périphérique (port déconnecté, par exemple).  Warning (Avertissement) : niveau d'avertissement le plus faible.  Notice (Remarque) : fournit des informations sur le périphérique aux administrateurs réseau.  Informational (Information) : fournit des informations sur le périphérique.  Debug (Débogage) : fournit des informations détaillées sur le journal. Doit être utilisé uniquement par un technicien de support qualifié. Les cases à cocher apparaissent sous les trois colonnes suivantes :  Console : entrées envoyées à la console. RAM Logs (Journaux stockés dans la RAM) : entrées envoyées à la mémoire cache (RAM). Log File (Fichier journal) : entrées envoyées à la mémoire FLASH. Activation de la journalisation 1. Affichez la page Global Settings (Paramètres globaux).  2. Dans le menu déroulant Logging (Journalisation), sélectionnez Enable (Activer). 3. Utilisez les cases à cocher pour sélectionner le type de consignation et la sévérité.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de journalisation sont enregistrés et le périphérique est mis à jour. Activation de la journalisation globale à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Syslog Commands (Commandes syslog) Journal stocké dans la RAM La page RAM Log Table (Journal stocké dans la RAM) fournit des informations sur des entrées spécifiques du journal stocké en mémoire cache (RAM). Elle  indique notamment l'heure de création de l'entrée, sa sévérité et inclut une description. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Logs (Journaux) ® RAM Log (Journal stocké dans la RAM) dans l'arborescence.  Figure 6-17. Page RAM Log Table (Journal stocké dans la RAM) Cette page contient les champs suivants : Log Index (Index du journal) : numéro de l'entrée dans la table du journal stocké dans la RAM. Severity (Sévérité) : sévérité de l'entrée. Log Time (Heure de journalisation) : indique l'heure à laquelle l'entrée a été ajoutée à la table du journal stocké dans la RAM. Component (Composant) : composant auquel l'entrée se rapporte. Description : description de l'entrée.  Suppression d'entrées de journal  1. Affichez la page RAM Log (Journal stocké dans la RAM).  2. Cliquez sur Clear Log (Effacer le journal). Les informations consignées sont supprimées de la table du fichier journal et le périphérique est mis à jour. REMARQUE : Lorsque vous sélectionnez un niveau spécifique, tous les niveaux supérieurs sont automatiquement sélectionnés. Suppression d'entrées de journal à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Syslog Commands (Commandes syslog) Fichier journal La page Log File (Fichier journal) contient des informations sur des entrées spécifiques du journal : heure de création, sévérité et description.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Logs (Journaux) ® Log File (Fichier journal) dans l'arborescence. Figure 6-18. Page Log File (Fichier journal) Cette page contient les champs suivants : l Log Index (Index de journalisation) : numéro de l'entrée dans la table du fichier journal. l Severity (Sévérité) : sévérité de l'entrée. l Log Time (Heure de journalisation) : indique l'heure à laquelle l'entrée a été créée dans la table du fichier journal. l Component (Composant) : composant auquel l'entrée se rapporte. l Description : description de l'entrée. Suppression d'entrées de journal  1. Affichez la page Log File Table (Table du fichier journal). 2. Cliquez sur Clear Log (Effacer le journal). Les informations consignées sont supprimées de la table du fichier journal et le périphérique est mis à jour. Suppression d'entrées de journal à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Syslog Commands (Commandes syslog) Paramètres des serveurs de journalisation distants La page Remote Log Server Settings (Paramètres des serveurs de journalisation distants) permet d'afficher les serveurs de journalisation disponibles, de  configurer de nouveaux serveurs de journalisation et de définir la sévérité des entrées envoyées au serveur.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Logs (Journaux) ® Remote Log Server (Serveur de journalisation distant). Figure 6-19. Page Remote Log Server Settings (Paramètres des serveurs de journalisation distants)Cette page contient les champs suivants : Log Server (Serveur de journalisation) : serveur auxquels les entrées peuvent être envoyées. UDP Port (1-65535) (Port UDP, 1-65535) : port UDP à partir duquel les entrées sont envoyées. La valeur par défaut est de 514. Facility (Voie de transmission) : application définie par l'utilisateur, à partir de laquelle les journaux système sont envoyés au serveur distant. Une seule voie  de transmission peut être affectée à chaque serveur. Si vous en définissez une seconde, celle-ci remplace la première. Toutes les applications définies pour un  périphérique utilisent la même voie de transmission sur un serveur. Les valeurs admises vont de Local 0 à Local 7. Description : définit la description du serveur. La longueur maximale est de 64 caractères. Severity (Sévérité) : sévérité des entrées. Lorsque vous sélectionnez un niveau spécifique, tous les niveaux supérieurs sont automatiquement sélectionnés. Remove Log Server (Supprimer un serveur de journalisation) : supprime un serveur de la liste Log Server (Serveur de journalisation). Cochez la case pour supprimer le serveur de la liste. La page Remote Log Server Settings (Paramètres des serveurs de journalisation distants) affiche également une liste des niveaux de sévérité. Ces niveaux  sont identiques à ceux indiqués dans la page RAM Log Table (Table du journal stocké dans la RAM).  Envoi de journaux à un serveur  1. Affichez la page Remote Log Server Settings (Paramètres des serveurs de journalisation distants).  2. Définissez les champs UDP Port (Port UDP), Facility (Voie de transmission) et Description. 3. Sélectionnez le type d'entrée et la sévérité à l'aide des cases à cocher Log Parameters (Paramètres de journalisation).  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de journalisation sont enregistrés et le périphérique est mis à jour. Ajout d'un nouveau serveur 1. Affichez la page Remote Log Server Settings (Paramètres des serveurs de journalisation distants).  2. Cliquez sur Add (Ajouter) pour afficher la page Add Remote Log Server (Ajouter un serveur de journalisation distant). Figure 6-20. Page Add Remote Log Server (Ajouter un serveur de journalisation distant) - Paramètres REMARQUE : Lorsque vous sélectionnez un niveau spécifique, tous les niveaux supérieurs sont automatiquement sélectionnés.  REMARQUE : Avant d'ajouter un nouveau serveur, identifiez l'adresse IP du serveur de journalisation distant.3. Complétez les champs de la boîte de dialogue et cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La liste Log Server (Serveur de journalisation) n'affiche le nom du serveur que lorsque vous revenez à la page Remote Log Server Settings (Paramètres des serveurs de journalisation distants). Affichage/Suppression d'un serveur de journalisation 1. Affichez la page Remote Log Server Settings (Paramètres des serveurs de journalisation distants).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout) pour ouvrir la page Remote Log Servers Table (Table des serveurs de journalisation distants). Figure 6-21. Page Remote Log Servers Table (Table des serveurs de journalisation distants) 3. Pour supprimer un serveur, cochez la case Remove (Supprimer) appropriée.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le serveur est supprimé et le périphérique est mis à jour. Utilisation des serveurs de journalisation distants à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Syslog Commands (Commandes syslog) Définition de l'adressage IP  La page IP Addressing (Adressage IP) permet d'effectuer plusieurs opérations : affectation des adresses IP à l'interface de gestion et à la passerelle par  défaut, définition des paramètres pour la négociation avec le système de noms de domaines (DNS), définition d'un nom de domaine par défaut, mappage des  noms d'hôtes, définition des paramètres ARP et DHCP pour les interfaces. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® IP Addressing (Adressage IP) dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctions  suivantes : l Interface de gestion l Serveur DNS l Nom de domaine par défaut  l Mappage des noms d'hôtes  l Table ARP l Relais UDPInterface de gestion La page Management Interface (Interface de gestion) permet de définir l'adresse IP de l'interface de gestion, le masque de sous-réseau et l'adresse IP de la  passerelle par défaut. Elle permet également d'activer et de désactiver le protocole d'amorçage. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® IP Addressing (Adressage IP) ® Management Interface (Interface de gestion) dans l'arborescence. Figure 6-22. Page Management Interface (Interface de gestion) Page Management Interface (Interface de gestion) Cette page contient les champs suivants : IP Address (Adresse IP) : affiche l'adresse IP de l'interface de gestion. Network Mask (Masque de réseau) : indique le masque de sous-réseau de l'adresse IP source. Default Gateway (Passerelle par défaut) : définit l'adresse IP de la passerelle par défaut. Protocol (Protocole) : utilisez le menu déroulant pour sélectionner Bootp, DCHP ou l'option None (Aucun). Management VLAN ID (1-4093) (ID du VLAN de gestion, 1-4093) : définit l'ID du VLAN de gestion. Les valeurs admises sont comprises entre 1 et 4093.  Modification des paramètres d'adresse IP de l'interface de gestion  1. Affichez la page Management Interface (Interface de gestion). 2. Modifiez l'adresse IP indiquée dans le champ IP Address (Adresse IP). 3. Modifiez les autres champs avec les valeurs appropriées.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Définition des paramètres d'interface IP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Routing Commands (Commandes de routage IP) Serveur DNS Le serveur DNS convertit les noms de domaines définis par l'utilisateur en adresses IP. Chaque nom de domaine défini est converti en adresse IP numérique.  Par exemple, www.exempleip.com devient 192.87.56.2. Les serveurs DNS gèrent les bases de données de noms de domaines et les adresses IP  correspondantes. La page Domain Name Server (Serveur DNS) permet d'activer des serveurs DNS spécifiques. REMARQUE : Chaque partie de l'adresse IP doit commencer par un chiffre différent de zéro. Par exemple, les adresses IP 001.100.192.6 et  192.001.10.3 ne sont pas valides. AVIS : Le fait de changer de VLAN de gestion ferme votre session Web.Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® IP Addressing (Adressage IP) ® Domain Name Server (Serveur DNS) dans l'arborescence. Figure 6-23. Page Domain Name Server (Serveur DNS) Cette page contient les champs suivants : DNS Status (État du DNS) : active ou désactive la conversion des noms en adresses IP par le serveur DNS.  DNS Server (Serveur DNS) : contient la liste des serveurs DNS. Pour ajouter de tels serveurs, utilisez la page Add DNS Server (Ajouter un serveur DNS). Remove (Supprimer) : lorsqu'elle est cochée, cette option supprime le serveur DNS sélectionné. Ajout d'un serveur DNS 1. Affichez la page Domain Name Server (Serveur DNS). 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add DNS Server (Ajouter un serveur DNS) s'affiche. Figure 6-24. Page Add DNS Server (Ajouter un serveur DNS) 3. Complétez les champs appropriés.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le nouveau serveur DNS est défini et le périphérique est mis à jour. Configuration des serveurs DNS à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Addressing Commands (Commandes d'adressage IP) Nom de domaine par défaut La page Default Domain Name (Nom de domaine par défaut) permet d'afficher et de définir des noms de domaines DNS par défaut. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® IP Addressing (Adressage IP) ® Default Domain Name (Nom de domaine par défaut).  Figure 6-25. Page Default Domain Name (Nom de domaine par défaut)Cette page contient le champ suivant : Default Domain Name (0-255 characters) (Nom de domaine par défaut, 0-255 caractères) : contient le nom de domaine par défaut défini par l'utilisateur.  Une fois défini, le nom de domaine par défaut est appliqué à tous les noms d'hôtes non qualifiés.  Définition des noms de domaines DNS à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Addressing Commands (Commandes d'adressage IP) Mappage des noms d'hôtes La page Host Name Mapping (Mappage des noms d'hôtes) permet d'affecter une adresse IP à un nom d'hôte statique. Elle fournit une adresse IP par système hôte. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® IP Addressing (Adressage IP) ® Host Name Mapping (Mappage des noms d'hôtes). Figure 6-26. Page Host Name Mapping (Mappage des noms d'hôtes) Cette page contient les champs suivants : Host Name (Nom d'hôte) : répertorie les noms d'hôtes. Ces derniers sont définis dans la page Add Static Host Name Mapping (Ajouter un mappage de nom d'hôte statique). Chaque hôte fournit une adresse IP.  IP Address (Adresse IP) : indique l'adresse IP affectée au nom d'hôte spécifié. Remove Host Name (Supprimer un nom d'hôte) : lorsqu'elle est cochée, cette option supprime le mappage IP pour le nom d'hôte sélectionné. Ajout de noms de domaines hôtes 1. Affichez la page Host Name Mapping (Mappage des noms d'hôtes). 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add Static Host Name Mapping (Ajouter un mappage de nom d'hôte statique) s'affiche. Figure 6-27. Page Add Static Host Name Mapping (Ajouter un mappage de nom d'hôte statique)  3. Complétez les champs appropriés.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'adresse IP est mappée avec le nom d'hôte et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table de mappage des noms d'hôte statiques  1. Affichez la page Host Name Mapping (Mappage des noms d'hôtes). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Static Hosts Name Mapping Table (Table de mappage des noms d'hôtes statiques) s'affiche. Figure 6-28. Page Static Host Name Mapping Table (Table de mappage des noms d'hôtes statiques) Suppression du mappage entre un nom d'hôte et une adresse IP  1. Affichez la page Host Name Mapping (Mappage des noms d'hôtes). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Host Name Mapping Table (Table de mappage des noms d'hôtes) s'affiche. 3. Sélectionnez une entrée dans cette table. 4. Cochez la case Remove (Supprimer). 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'entrée est supprimée de la table de mappage des noms d'hôtes et le périphérique est mis à jour. Mappage d'une adresse IP avec un nom de domaine hôte à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Addressing Commands (Commandes d'adressage IP) Table ARP La page ARP Table (Table ARP) permet d'afficher les paramètres ARP pour les interfaces IP. Elle affiche la corrélation entre chaque adresse MAC et l'adresse IP correspondante. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® IP Addressing (Adressage IP) ® ARP dans l'arborescence. Figure 6-29. Page ARP Table (Table ARP) Cette page contient les champs suivants : IP Address (Adresse IP) : adresse IP de la station associée à l'adresse MAC spécifiée ci-dessous. MAC Address (Adresse MAC) : adresse MAC de la station associée à l'adresse IP dans la table ARP.  Affichage de la table ARP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Addressing Commands (Commandes d'adressage IP) Relais UDP La fonction de relais UDP permet au périphérique de transmettre des diffusions UDP spécifiques d'une interface à l'autre. En général, les paquets de  diffusion IP ne font pas l'objet d'un tel transfert, mais certaines applications utilisent la diffusion UDP pour détecter la disponibilité d'un service. D'autres  services requièrent le routage de paquets de diffusion UDP pour fournir des services aux clients d'un autre sous-réseau. Cette fonction permet également la  navigation lorsque les stations de travail et les serveurs sont sur des réseaux différents. La page UDP Relay (Relais UDP) permet d'ajouter, d'afficher ou de supprimer la configuration d'un relais UDP. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® IP Addressing (Adressage IP) ® UDP Relay (Relais UDP). Figure 6-30. Page Relais UDP (Relais UDP) Cette page contient les champs suivants : Source IP Interface (Interface IP source) : interface IP d'entrée qui relaie les paquets UDP. Si le contenu de ce champ est 255.255.255.255, les paquets UDP  de toutes les interfaces sont relayés. Les plages d'adresses suivantes ne sont pas valides :0.0.0.0 à 0.255.255.255 127.0.0.0 à 127.255.255.255 UDP Destination Port (1-65535) (Port de destination UDP, 1-65535) : numéro du port UDP de destination des paquets UDP à relayer. Le tableau suivant  répertorie les affectations des ports UDP. Destination Address (Adresse de destination) : interface IP qui reçoit les relais de paquets UDP. Si le contenu de ce champ est 0.0.0.0, les paquets UDP sont  rejetés. Si le contenu de ce champ est 255.255.255.255, les paquets UDP sont acheminés en masse vers toutes les interfaces IP.  Remove (Supprimer) : cochez cette case pour supprimer le relais UDP sélectionné. Numéro du port UDP Nom Application 7 Echo Echo 11 SysStat Utilisateur actif 15 NetStat NetStat 17 Quote Citation du jour 19 CHARGEN Générateur de caractères 20 FTP-data Données FTP 21 FTP FTP 37 Heure Heure 42 NAMESERVER Serveur de nom d'hôte 43 NICNAME Qui est-ce 53 DOMAIN Serveur DNS 69 TFTP Transfert de fichiers simple 111 SUNRPC Sun Microsystems Rpc 123 NTP Heure réseau 137 NetBiosNameService Connexions du serveur NT vers les stations 138 NetBiosDatagramService Connexions du serveur NT vers les stations 139 NetBios Connexions du serveur SessionServiceNT vers les stations 161 SNMP Protocole SNMP 162 SNMP-trap Interruptions SNMP 513 who Démon Unix Rwho  514 syslog Journal système 525 timed Démon heure Ajout d'une entrée de relais UDP  1. Affichez la page UDP Relay (Relais UDP). 2. Cliquez sur Add (Ajouter) pour afficher la page Add UDP Relay (Ajouter un relais UDP). Figure 6-31. Page Add UDP Relay (Ajouter un relais UDP) 3. Complétez les champs Source IP Interface (Interface IP source), UDP Destination Port (Port de destination UDP) et Destination Address (Adresse de destination). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le relais UDP est ajouté et le périphérique est mis à jour. 5. Cliquez sur Back (Précédent) pour revenir à la page UDP Relay (Relais UDP). Suppression d'un relais UDP 1. Affichez la page UDP Relay (Relais UDP). 2. Cochez la case Remove (Supprimer) correspondant à l'élément à supprimer. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'entrée est supprimée et le périphérique est mis à jour. Configuration des informations sur le relais UDP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Addressing Commands (Commandes d'adressage IP) Exécution des diagnostics relatifs aux câbles  La page Diagnostics permet d'effectuer des tests virtuels pour câbles en cuivre et à fibre optique.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Diagnostics dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctions suivantes : l Test intégré pour les câbles de cuivre l Diagnostics des émetteurs-récepteurs optiques Test intégré pour les câbles de cuivre La page Integrated Cable Test for Copper Cables (Test intégré pour les câbles de cuivre) permet de tester les câbles de cuivre, afin de savoir où les erreurs  sont survenues sur le câble, quand un test de câble a été effectué pour la dernière fois et d'identifier le type d'erreur survenue. Les tests utilisent la  technologie TDR (Time Domain Reflectometry - Réflectométrie en domaine temporel) pour tester la qualité et les caractéristiques d'un câble en cuivre raccordé  à un port. Il est possible de tester des câbles mesurant jusqu'à 120 mètres. Ces tests sont effectués lorsque les ports sont inactifs, à l'exception du test de  longueur approximative de câble.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Diagnostics® Integrated Cable Test (Test intégré pour les câbles) dans l'arborescence. Figure 6-32. Page Integrated Cable Test for Copper Cables (Test intégré pour les câbles de cuivre) REMARQUE : Si le relais UDP est activé alors qu'aucun numéro de port UDP n'a été défini, le périphérique transmet par défaut les paquets de diffusion  UDP pour les services suivants : service de noms IEN-116 (port 42), DNS (port 53), serveur de noms NetBIOS (port 137), serveur de datagrammes NetBIOS (port 138), serveur TACACS (port 49) et service d'heure (port 37).Cette page contient les champs suivants : Interface : interface à laquelle le câble est connecté.  Test Result (Résultat du test) : résultats du test du câble. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes :  No Cable (Aucun câble) : aucun câble n'est connecté au port. Open Cable (Câble ouvert) : le câble est ouvert. Short Cable (Câble en court-circuit) : un court-circuit est survenu sur le câble. OK : le test du câble a abouti. Fiber Cable (Câble à fibre optique) : un câble à fibre optique est raccordé au port.  Cable Fault Distance (Emplacement du défaut du câble) : distance entre le port et l'endroit où l'erreur est survenue sur le câble. Last Update (Dernière mise à jour) : dernier test effectué sur ce port. Cable Length (Longueur du câble) : longueur approximative du câble. Ce test peut être effectué uniquement lorsque les ports sont activés et fonctionnent à  1 Gbps. Réalisation d'un test de câble  1. Vérifiez que les deux extrémités du câble de cuivre sont raccordées à un périphérique.  2. Affichez la page Integrated Cable Test for Copper Cables (Test intégré pour les câbles de cuivre).  3. Cliquez sur Run Test (Lancer le test). Le test du câble en cuivre est réalisé et les résultats s'affichent dans la page Integrated Cable Test for Copper Cables (Test intégré pour les câbles de  cuivre). Affichage de la table de résultats du test intégré pour les câbles  1. Affichez la page Integrated Cable Test for Copper Cables (Test intégré pour les câbles de cuivre).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). 3. Sélectionnez l'unité voulue dans le menu déroulant.  La page Web Integrated Cable Test Results Table (Table de résultats du test intégré pour les câbles) affiche les résultats des tests précédents pour  chaque port de l'unité sélectionnée. Figure 6-33. Integrated Cable Test Results Table (Table de résultats du test intégré pour les câbles) Tests des câbles de cuivre à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l PHY Diagnostics Commands (Commandes de diagnostic PHY) Diagnostics des émetteurs-récepteurs optiques La page Optical Transceiver Diagnostics (Diagnostics des émetteurs-récepteurs optiques) permet de tester les câbles à fibre optique. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Diagnostics ® Optical Transceiver Diagnostics (Diagnostics des émetteurs-récepteurs optiques)  dans l'arborescence. Figure 6-34. Page Optical Transceiver Diagnostics (Diagnostics des émetteurs-récepteurs optiques)  Cette page contient les champs suivants :  Interface : adresse IP du port sur lequel le câble est testé. Temperature (Température) : température (en °C) de fonctionnement du câble. Voltage (Tension) : tension de fonctionnement du câble. Current (Courant) : courant de fonctionnement du câble. Output Power (Puissance de sortie) : niveau auquel la puissance de sortie est transmise. Input Power (Puissance d'entrée) : niveau auquel la puissance d'entrée est transmise. Transmitter Fault (Défaillance de l'émetteur-transmetteur) : indique si une défaillance est survenue lors de la transmission. Loss of Signal (Perte de signal) : indique si une perte de signal s'est produite sur le câble. Data Ready (Données prêtes) : indique que l'émetteur-récepteur est sous tension et que les données sont prêtes.  REMARQUE : Les diagnostics des émetteurs-récepteurs optiques ne peuvent être lancés que si la liaison est établie.  REMARQUE : Les émetteurs-récepteurs Finisar ne prennent pas en charge le diagnostic des pannes des émetteurs-transmetteurs. La fonction d'analyse de fibre optique fonctionne uniquement sur les SFP prenant en charge la norme de diagnostic numérique SFF-4872.Affichage de la table de résultats des diagnostics pour les émetteurs-récepteurs optiques  1. Affichez la page Optical Transceiver Diagnostics (Diagnostics des émetteurs-récepteurs optiques).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). 3. Sélectionnez l'unité voulue dans le menu déroulant.  Figure 6-35. Page Optical Transceiver Diagnostics Table (Table des diagnostics des émetteurs-récepteurs optiques)  Le test est effectué et la page Optical Transceiver Diagnostics Table (Table des diagnostics des émetteurs-récepteurs optiques) s'affiche. Test des câbles à fibre optique à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l PHY Diagnostics Commands (Commandes de diagnostic PHY) Gestion de la sécurité du périphérique  Utilisez la page Management Security (Gestion de la sécurité) pour définir les paramètres permettant de sécuriser les ports, les utilisateurs et les serveurs.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder  aux fonctions suivantes : l Profil d'accès  l Profils d'authentification l Sélection d'une authentification l Gestion des mots de passe l Base de données utilisateurs locale l Mots de passe de ligne l Mot de passe d'activation l Paramètres TACACS+ l Paramètres RADIUS l Serveur Telnet l Refus de service Profil d'accès  La page Access Profile (Profil d'accès) permet de définir des profils et des règles d'accès au périphérique. Vous pouvez limiter l'accès à certaines fonctions de  gestion spécifiques, à des interfaces d'entrée et/ou à des adresses IP source ou des sous-réseaux IP source.  Un accès de gestion peut être défini pour chaque type de méthode d'accès de gestion : Web (HTTP), Web sécurisé (HTTPS), Telnet, SSH et SNMP.  Les listes d'accès de gestion contiennent les règles qui déterminent les modalités de gestion du périphérique et les utilisateurs auxquels cette gestion  incombe. Il est également possible d'interdire l'accès au périphérique à certains utilisateurs. La page Access Profile (Profil d'accès) permet de configurer des listes de gestion et de les appliquer à des interfaces spécifiques.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) ® Access Profiles (Profils d'accès) dans  l'arborescence. Figure 6-36. Page Access Profile (Profil d'accès)Access Profile (Profil d'accès) : affiche le profil d'accès. Current Active Access Profile (Profil d'accès actif) : affiche le profil actuellement activé. Set Active Access Profile (Définir le profil d'accès actif) : active le profil d'accès.  Remove Profile (Supprimer un profil) : lorsqu'elle est cochée, cette option supprime un profil d'accès de la liste Access Profile (Profil d'accès). Affichage du profil d'accès  1. Affichez la page Access Profile (Profil d'accès). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout) pour ouvrir la page Profile Rules Table (Table des règles de profil).  Figure 6-37. Page Profile Rules Table (Table des règles de profil) Ajout d'un profil d'accès  1. Affichez la page Access Profile (Profil d'accès). 2. Cliquez sur Add Profile (Ajouter un profil). La page Add An Access Profile (Ajouter un profil d'accès) s'affiche.  Figure 6-38. Page Add an Access Profile (Ajouter un profil d'accès) 3. Entrez le nom du profil dans la zone de texte Access Profile Name (Nom du profil d'accès).  REMARQUE : L'attribution d'un profil d'accès à une interface implique que l'accès via les autres interfaces est refusé. Si aucun profil d'accès n'est activé,  le périphérique est accessible via toutes les interfaces.4. Complétez les champs suivants :  Management Method (Méthode de gestion) : effectuez une sélection dans la liste déroulante. La stratégie appliquée est limitée par la méthode de  gestion choisie. Interface : si la stratégie doit utiliser une règle basée sur l'interface, cochez la case correspondant à cette dernière. Il peut s'agir d'une interface physique, d'un LAG ou d'un VLAN. Source IP Address (Adresse IP source) : cochez cette case si la stratégie doit utiliser une règle basée sur l'adresse IP du client à l'origine du trafic de  gestion. Indiquez le masque et l'adresse IP source dans les champs prévus à cet effet. Le masque peut être indiqué dans les deux formats suivants :  notation IP à points (exemple : 255.255.255.0) ou longueur du préfixe (exemple : 32). Action : choisissez l'action à exécuter lorsque les conditions définies dans les règles ci-dessus sont réunies. Utilisez la liste déroulante pour autoriser  (Permit) ou refuser (Deny) l'accès. Rule Priority (Priorité des règles) : définit la priorité des règles. Ces dernières sont vérifiées par rapport à la demande entrante, dans l'ordre de priorité  croissant. Lorsqu'une correspondance est identifiée, l'action est effectuée et les règles de priorité inférieure ne sont pas exécutées. Par exemple, si vous  configurez l'adresse IP source 10.10.10.10 sur Permit (Autoriser) en priorité 1 et sur Deny (Refuser) en priorité 2, l'accès est autorisé si le profil est actif,  et la seconde règle est ignorée. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le nouveau profil d'accès est ajouté et le périphérique est mis à jour. Activation d'un profil d'accès  1. Affichez la page Access Profile (Profil d'accès). 2. Cochez la case Set Access Profile Active (Définir le profil d'accès comme actif).  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le profil d'accès est activé pour le périphérique. Ajout de règles à un profil d'accès  1. Affichez la page Access Profile (Profil d'accès). Le champ Access Profile (Profil d'accès) affiche le profil auquel les règles sont ajoutées lorsque la page Add An Access Profile Rule (Ajouter une règle à  un profil d'accès) est ouverte. 2. Cliquez sur Add Rule (Ajouter une règle). La page Add An Access Profile Rule (Ajouter une règle à un profil d'accès) s'affiche. Figure 6-39. Page Add An Access Profile Rule (Ajouter une règle à un profil d'accès) 3. Complétez les champs de la boîte de dialogue.  Management Method (Méthode de gestion) : effectuez une sélection dans la liste déroulante. La stratégie appliquée est limitée par la méthode de  gestion choisie. Interface : si la stratégie doit utiliser une règle basée sur l'interface, cochez la case correspondant à cette dernière. Il peut s'agir d'une interface physique, d'un LAG ou d'un VLAN. Source IP (Adresse IP source) : cochez cette case si la stratégie doit utiliser une règle basée sur l'adresse IP du client à l'origine du trafic de gestion.  Indiquez le masque et l'adresse IP source dans les zones de texte prévues à cet effet. Le masque peut être indiqué de deux façons : notation IP à  points (exemple : 255.255.255.0) ou longueur du préfixe (exemple : 32). Action : choisissez l'action à exécuter lorsque les conditions définies dans les règles ci-dessus sont réunies. Utilisez la liste déroulante pour autoriser  (Permit) ou refuser (Deny) l'accès. Rule Priority (Priorité des règles) : définit la priorité des règles. Ces dernières sont vérifiées par rapport à la demande entrante, dans l'ordre de priorité croissant. Lorsqu'une correspondance est identifiée, l'action est effectuée et les règles de priorité inférieure ne sont pas exécutées. Par exemple, si vous  configurez l'adresse IP source 10.10.10.10 sur Permit (Autoriser) en priorité 1 et sur Deny (Refuser) en priorité 2, l'accès est autorisé si le profil est actif,  et la seconde règle est ignorée. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La règle est ajoutée au profil d'accès et le périphérique est mis à jour. Suppression d'une règle  1. Affichez la page Access Profile (Profil d'accès). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout) pour ouvrir la page Profile Rules Table (Table des règles de profil).  3. Sélectionnez une règle.  4. Cochez la case Remove (Supprimer). 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La règle est supprimée et le périphérique est mis à jour. Définition des profils d'accès à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Management ACL Commands (Commandes de gestion ACL) Profils d'authentification L'authentification des utilisateurs est effectuée localement et sur un serveur externe. La page Authentication Profiles (Profils d'authentification) permet de sélectionner la méthode d'authentification des utilisateurs sur le périphérique.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) ® Authentication Profiles (Profils d'authentification) dans l'arborescence. Figure 6-40. Page Authentication Profiles (Profils d'authentification) Cette page contient les champs suivants : Authentication Profile Name (Nom du profil d'authentification) Affiche les listes auxquelles les profils d'authentification définis par l'utilisateur seront ajoutés. Utilisez les boutons radio pour appliquer le profil  d'authentification à utiliser pour contrôler les paramètres de connexion ou d'activation relatifs au fonctionnement du commutateur. Vous pouvez sélectionner  l'une des deux listes suivantes : Login (Connexion) : permet de vous connecter au commutateur. Les options disponibles sont defaultList, networkList et tout profil d'authentification de connexion défini par l'utilisateur.Enable (Activer) : active le mode privilège. Authentication Method (Méthode d'authentification)  Optional Methods (Méthodes facultatives) : méthodes d'authentification des utilisateurs. Les options disponibles sont les suivantes : None (Aucune) : aucune authentification des utilisateurs n'est effectuée. Local (Locale) : l'authentification des utilisateurs est effectuée au niveau du périphérique, qui vérifie le nom d'utilisateur et le mot de passe.  RADIUS : l'authentification des utilisateurs est effectuée au niveau du serveur RADIUS. Pour plus d'informations sur les serveurs RADIUS, voir  Paramètres RADIUS. TACACS+ : l'authentification des utilisateurs est effectuée au niveau du serveur TACACS+. Pour plus d'informations sur les serveurs TACACS+, voir  Paramètres TACACS+. Line (Ligne) : le mot de passe de ligne est utilisé pour l'authentification des utilisateurs. Enable (Activation) : le mot de passe d'activation est utilisé pour l'authentification. Selected Methods (Méthodes sélectionnées) : méthode d'authentification sélectionnée. Remove (Supprimer) : supprime le profil sélectionné. Ajout d'un profil d'authentification 1. Affichez la page Authentication Profiles (Profils d'authentification). 2. Cliquez sur Add (Ajouter) pour afficher la page Add Authentication Profile (Ajouter un profil d'authentification). Figure 6-41. Page Add Authentication Profile (Ajouter un profil d'authentification) 3. Entrez le nom du profil (1 à 12 caractères) dans le champ Profile Name (Nom du profil). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Un profil est créé. Vous pouvez activer un profil d'authentification à l'aide de la page Web System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) ® Select Authentication (Sélectionner une authentification). Modification de profils d'authentification 1. Affichez la page Authentication Profiles (Profils d'authentification). 2. Sélectionnez un élément dans la liste Authentication Profile Name (Nom du profil d'authentification). 3. Utilisez les flèches pour effectuer une ou plusieurs sélections dans le champ Optional Methods (Méthodes facultatives).  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le profil d'authentification utilisateur est mis à jour sur le périphérique. Suppression d'une entrée de profil d'authentification  REMARQUE : L'authentification des utilisateurs est effectuée selon l'ordre des méthodes sélectionnées. Si une erreur survient au cours de  l'authentification, la méthode sélectionnée suivante est utilisée. Par exemple, si les options sélectionnées sont Local, puis RADIUS, l'utilisateur est d'abord authentifié localement puis via un serveur RADIUS externe. REMARQUE : Le nom du profil ne doit contenir aucun espace.1. Affichez la page Authentication Profiles (Profils d'authentification). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Authentication Profiles (Profils d'authentification) s'affiche. Figure 6-42. Page Authentication Profiles Table (Table des profils d'authentification) 3. Cochez la case Remove (Supprimer) en regard du profil à supprimer.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'entrée est supprimée. Configuration d'un profil d'authentification à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l AAA Commands (Commandes AAA) Sélection d'une authentification Une fois définis, les profils d'authentification peuvent être appliqués à des méthodes d'accès de gestion. Par exemple, les utilisateurs de la console peuvent  être authentifiés par la liste de profils d'authentification 1 alors que les utilisateurs Telnet sont authentifiés par la liste de profils d'authentification 2. Pour afficher la page Select Authentication (Sélectionner une authentification), cliquez sur System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) ® Select Authentication (Sélectionner une authentification) dans l'arborescence.  Figure 6-43. Page Select Authentication (Sélectionner une authentification) Cette page contient les champs suivants : Console : profils utilisés pour authentifier les utilisateurs de la console. Telnet : profils utilisés pour authentifier les utilisateurs Telnet. Secure Telnet (SSH) (Telnet sécurisé [SSH]) : profils utilisés pour authentifier les utilisateurs du shell sécurisé (SSH). Le protocole SSH permet aux clients  d'établir une connexion distante sécurisée et cryptée avec un périphérique.  Secure HTTP/HTTP (HTTP sécurisé et HTTP) : méthode d'authentification utilisée pour les accès HTTP et HTTP sécurisés. Ce champ peut prendre les valeurs  suivantes :None (Aucune) : aucune méthode d'authentification n'est utilisée pour l'accès. Local : l'authentification est effectuée en local. RADIUS : l'authentification est effectuée au niveau du serveur RADIUS. TACACS+ : l'authentification est effectuée au niveau du serveur TACACS+. Local, None (Locale, aucune) : l'authentification est d'abord effectuée en local.  RADIUS, None (RADIUS, aucune) : l'authentification est d'abord effectuée au niveau du serveur RADIUS. Si celle-ci ne peut pas être vérifiée, aucune  autre méthode d'authentification n'est utilisée. Une authentification n'est possible que si le serveur distant permettant d'identifier l'utilisateur peut être  contacté. S'il peut l'être, la réponse qu'il envoie est toujours prise en compte. TACACS+, None (TACACS+, aucune) : l'authentification est d'abord effectuée au niveau du serveur TACACS+. Si celle-ci ne peut pas être vérifiée, aucune  autre méthode d'authentification n'est utilisée. Une authentification n'est possible que si le serveur distant permettant d'identifier l'utilisateur peut être  contacté. S'il peut l'être, la réponse qu'il envoie est toujours prise en compte. Local, RADIUS (Locale, RADIUS) : l'authentification est d'abord effectuée en local. Si cette opération n'aboutit pas, le serveur RADIUS tente  d'authentifier la méthode de gestion. Si cette deuxième opération n'aboutit pas, la session est bloquée. Local, TACACS+ (Locale, TACACS+) : l'authentification est d'abord effectuée en local. Si cette opération n'aboutit pas, le serveur TACACS+ tente  d'authentifier la méthode de gestion. Si cette deuxième opération n'aboutit pas, la session est bloquée. RADIUS, Local (RADIUS, locale) : l'authentification est d'abord effectuée au niveau du serveur RADIUS. Si cette opération n'aboutit pas, la session est  authentifiée en local. Si cette deuxième opération n'aboutit pas, la session est bloquée. TACACS+, Local (TACACS+, locale) : l'authentification est d'abord effectuée au niveau du serveur TACACS+. Si cette opération n'aboutit pas, la session  est authentifiée en local. Si cette deuxième opération n'aboutit pas, la session est bloquée. Local, RADIUS, None (Locale, RADIUS, aucune) : l'authentification est d'abord effectuée en local. Si cette opération n'aboutit pas, le serveur RADIUS  tente d'authentifier la méthode de gestion. Si cette deuxième opération n'aboutit pas, la session est autorisée. RADIUS, Local, None (RADIUS, locale, aucune) : l'authentification est d'abord effectuée au niveau du serveur RADIUS. Si cette opération n'aboutit pas,  la session est authentifiée en local. Si cette deuxième opération n'aboutit pas, la session est autorisée. Local, TACACS+, None (Locale, TACACS+, aucune) : l'authentification est d'abord effectuée en local. Si cette opération n'aboutit pas, le serveur  TACACS+ tente d'authentifier la méthode de gestion. Si cette deuxième opération n'aboutit pas, la session est autorisée. TACACS+, Local, None (TACACS+, locale, aucune) : l'authentification est d'abord effectuée au niveau du serveur TACACS+. Si cette opération n'aboutit  pas, la session est authentifiée en local. Si cette deuxième opération n'aboutit pas, la session est autorisée. Application d'une liste de méthodes d'authentification à des sessions de console  1. Affichez la page Select Authentication (Sélectionner une authentification).  2. Sélectionnez un profil d'authentification dans le champ Console. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les sessions de la console sont associées à une liste de méthodes d'authentification. Application d'un profil d'authentification à des sessions Telnet  1. Affichez la page Select Authentication (Sélectionner une authentification).  2. Sélectionnez un profil d'authentification dans le champ Telnet. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les sessions de la console sont associées à des profils d'authentification. Application d'un profil d'authentification à des sessions Telnet sécurisées (SSH)  1. Affichez la page Select Authentication (Sélectionner une authentification).  2. Sélectionnez un profil d'authentification dans le champ Secure Telnet (SSH) (Telnet sécurisé [SSH]).  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les sessions Telnet sécurisées (SSH) sont associées à des profils d'authentification.Attribution d'une séquence d'authentification à des sessions HTTP  1. Affichez la page Select Authentication (Sélectionner une authentification).  2. Sous HTTP, sélectionnez une méthode d'authentification dans le champ Optional Methods (Méthodes facultatives) et cliquez sur le bouton représentant  une flèche vers la droite.  La méthode d'authentification sélectionnée passe dans le champ Selected Methods (Méthodes sélectionnées). 3. Répétez l'opération jusqu'à ce que la séquence d'authentification souhaitée s'affiche dans le champ Selected Methods (Méthodes sélectionnées).  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les sessions HTTP sont associées à la séquence d'authentification. Affectation de méthodes d'accès, de profils ou de séquences d'authentification à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l AAA Commands (Commandes AAA) Affectation d'une séquence d'authentification à des sessions HTTP sécurisées  1. Affichez la page Select Authentication (Sélectionner une authentification).  2. Sous Secure HTTP (HTTP sécurisé), sélectionnez une méthode d'authentification dans le champ Optional Methods (Méthodes facultatives) et cliquez sur  le bouton représentant une flèche vers la droite.  La méthode d'authentification sélectionnée passe dans le champ Selected Methods (Méthodes sélectionnées). 3. Répétez l'opération jusqu'à ce que la séquence d'authentification souhaitée s'affiche dans le champ Selected Methods (Méthodes sélectionnées).  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les sessions HTTP sécurisées sont associées à la séquence d'authentification. Gestion des mots de passe La gestion des mots de passe permet d'améliorer la sécurité du réseau et de bénéficier d'un contrôle amélioré des mots de passe. Les mots de passe d'accès  SSH, Telnet, HTTP, HTTPS et SNMP sont associés aux fonctions de sécurité suivantes :  l Définition de la longueur minimum d'un mot de passe l Expiration d'un mot de passe l Prévention d'une réutilisation trop fréquente des mêmes mots de passe l Blocage des utilisateurs après plusieurs tentatives de connexion infructueuses Pour afficher la page appropriée, cliquez sur System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) ® Password Management (Gestion des mots de passe) dans l'arborescence. Figure 6-44. Page Password Management (Gestion des mots de passe)Cette page contient les champs suivants : Password Minimum Length (8-64) (Longueur minimale du mot de passe, 8-64) : lorsqu'elle est cochée, cette option indique le nombre minimum de  caractères que le mot de passe doit contenir. Par exemple, l'administrateur peut indiquer que tous les mots de passe de ligne doivent contenir au moins  10 caractères.  Enable Password Aging (1-365) (Activer l'expiration du mot de passe, 1-365) : lorsqu'elle est cochée, cette option indique le délai qui s'écoule avant  l'expiration du mot de passe. Les valeurs possibles sont comprises entre 1 et 365 jours. Cette fonction n'est opérationnelle que si l'horloge du commutateur  est synchronisée avec un serveur SNTP. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section "Clock Commands" (Commandes de synchronisation) du  document "CLI Reference Guide" (Guide de référence CLI). Consecutive Passwords Before Reuse (1-10) (Mots de passe consécutifs avant réutilisation, 1-10) : indique le nombre de modifications du mot de passe au  terme duquel il est possible de réutiliser un ancien mot de passe. Les valeurs possibles sont comprises entre 1 et 10. Enable Login Attempts(1-5) (Nombre de tentatives de connexion autorisées, 1-5) : lorsqu'elle est sélectionnée, cette option permet de bloquer un utilisateur  après un certain nombre de tentatives de connexion infructueuses (mot de passe incorrect). Par exemple, si le nombre maximum de tentatives de connexion a  été défini sur cinq et si l'utilisateur tente de se connecter cinq fois en utilisant un mot de passe non valide, le périphérique bloque cet utilisateur à la sixième  tentative. Le compte de l'utilisateur doit alors être réactivé par un superutilisateur. Les valeurs admises sont comprises entre 1 et 5. Définition des contraintes liées aux mots de passe  1. Affichez la page Password Management (Gestion des mots de passe). 2. Complétez les champs appropriés.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les contraintes liées au mot de passe sont définies et le périphérique est mis à jour. Définition des contraintes liées aux mots de passe à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Password Management Commands (Commandes de gestion des mots de passe) Base de données utilisateurs locale La page Local User Database (Base de données utilisateurs locale) permet de définir les mots de passe et les droits d'accès des utilisateurs, ainsi que de  réactiver les comptes des utilisateurs ayant été suspendus. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) ® Local User Database (Base de données  utilisateurs locale) dans l'arborescence. Figure 6-45. Page Local User Database (Base de données utilisateurs locale) REMARQUE : L'utilisateur reçoit une notification lui demandant de changer le mot de passe avant son expiration. Les utilisateurs Web ne visualisent pas  cette notification.Cette page contient les champs suivants : User Name (Nom d'utilisateur) : liste des utilisateurs. Access Level (Niveau d'accès) : niveau d'accès des utilisateurs. Le niveau d'accès le plus bas est 1 (lecture seule) et le plus élevé est 15 (lecture/écriture). Pour suspendre l'accès d'un utilisateur, définissez le niveau 0. Cette opération ne peut être effectuée que par un utilisateur possédant le niveau d'accès 15. Password (8-64 Characters) (Mot de passe, 8-64 caractères) : mot de passe défini par l'utilisateur. Confirm Password (Confirmer le mot de passe) : permet de confirmer le mot de passe défini par l'utilisateur. Remove (Supprimer) : lorsque cette option est sélectionnée, elle permet de supprimer des utilisateurs de la base de données utilisateurs locale. Attribution de droits d'accès à un utilisateur  1. Affichez la page Local User Database (Base de données utilisateurs locale).  2. Sélectionnez un utilisateur dans le champ User Name (Nom d'utilisateur). 3. Complétez les champs avec les valeurs appropriées.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les droits d'accès et les mots de passe de l'utilisateur sont définis et le périphérique est mis à jour. Ajout d'un utilisateur à la base de données utilisateurs locale  1. Affichez la page Local User Database (Base de données utilisateurs locale).  2. Cliquez sur Add (Ajouter) pour afficher la page Add User (Ajouter un utilisateur). La page correspondante s'affiche. Figure 6-46. Page Add a New User (Ajouter un nouvel utilisateur) 3. Complétez les champs.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le nouvel utilisateur est défini et le périphérique est mis à jour. REMARQUE : Vous pouvez définir jusqu'à 8 utilisateurs locaux sur le périphérique Affichage des utilisateurs de la base de données locale  1. Affichez la page Local User Database (Base de données utilisateurs locale).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout) pour ouvrir la page Local User Table (Table des utilisateurs locaux). Tous les membres de la base de données utilisateurs locale sont affichés. Figure 6-47. Page Local User Table (Table des utilisateurs locaux) Suppression d'utilisateurs de la base de données utilisateurs locale  1. Affichez la page Local User Database (Base de données utilisateurs locale).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout) pour ouvrir la page Local User Table (Table des utilisateurs locaux). 3. Sélectionnez un nom d'utilisateur. 4. Cliquez sur Remove (Supprimer). 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'utilisateur est supprimé et le périphérique est mis à jour. Affectation d'utilisateurs à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l AAA Commands (Commandes AAA) Mots de passe de ligne La page Line Password (Mot de passe de ligne) permet de définir les mots de passe de ligne associés aux méthodes de gestion.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) ® Line Password (Mot de passe de ligne) dans l'arborescence. Figure 6-48. Page Line Password (Mot de passe de ligne) Cette page contient les champs suivants : Line Mode (Mode de la ligne) : le menu déroulant indique si l'accès au périphérique est effectué au moyen d'une console, d'une session Telnet standard ou  d'une session Telnet sécurisée (SSH).  Line Password (8-64 characters) (Mot de passe de ligne, 8-64 caractères) : mot de passe de ligne permettant d'accéder au périphérique au moyen d'une  console, d'une session Telnet standard ou d'une session Telnet sécurisée. Le mot de passe s'affiche sous la forme d'une chaîne d'astérisques (*****). Confirm Password (8-64 characters) (Confirmer le mot de passe, 8-64 caractères) : confirme le nouveau mot de passe de ligne. Le mot de passe s'affiche  sous la forme d'une chaîne d'astérisques (*****). Définition de mots de passe de ligne  1. Affichez la page Line Password (Mot de passe de ligne). 2. Indiquez si l'accès au périphérique est effectué au moyen d'une console, d'une session Telnet standard ou d'une session Telnet sécurisée (SSH).  3. Renseignez le champ Line Password (Mot de passe de ligne) correspondant au type de session que vous utilisez pour vous connecter au périphérique.  4. Confirmez le mot de passe de ligne. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le mot de passe de ligne correspondant au type de session utilisé est défini et le périphérique est mis à jour. Attribution de mots de passe de ligne à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l AAA Commands (Commandes AAA) Mot de passe d'activation La page Enable Password (Mot de passe d'activation) permet de définir un mot de passe local et de contrôler l'accès des utilisateurs disposant de droits  normaux ou privilégiés. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) ® Enable Password (Mot de passe d'activation) dans l'arborescence. Figure 6-49. Page Enable Password (Mot de passe d'activation) Cette page contient les champs suivants : Enable Password (8-64 characters) (Mot de passe d'activation, 8-64 caractères) : mot de passe utilisé pour contrôler l'accès des utilisateurs disposant de  droits normaux ou privilégiés. Le mot de passe s'affiche sous la forme d'une chaîne d'astérisques (*****). Confirm Enable Password (Confirmer le mot de passe d'activation) : permet de confirmer le nouveau mot de passe d'activation. Le mot de passe s'affiche  sous la forme d'une chaîne d'astérisques (*****).Définition de mots de passe d'activation  1. Affichez la page Enable Password (Mot de passe d'activation). 2. Indiquez le mot de passe d'activation. 3. Confirmez le mot de passe d'activation. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le mot de passe d'activation est défini. Attribution de mots de passe d'activation à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l AAA Commands (Commandes AAA) Paramètres TACACS+ Le périphérique prend en charge le client TACACS+ (Terminal Access Controller Access Control System). Ce dernier permet de centraliser et de sécuriser la  vérification des utilisateurs qui accèdent au périphérique. TACACS+ permet de disposer d'un système de gestion centralisée des utilisateurs tout en continuant à utiliser le mécanisme RADIUS et les autres processus  d'authentification. TACACS+ fournit les services suivants : l Authentication (Authentification) : permet une authentification pendant la connexion et par le biais des noms d'utilisateur et des mots de passe définis  par les utilisateurs. l Authorization (Autorisation) : effectuée lors de la connexion. Une fois l'authentification terminée, une session d'autorisation est ouverte pour le nom  d'utilisateur authentifié. Le serveur TACACS+ vérifie les droits d'accès de l'utilisateur.  Le protocole TACACS+ sécurise le réseau grâce à des échanges de protocole cryptés entre le périphérique et le serveur TACACS+. La page TACACS+ Settings (Paramètres TACACS+) contient les paramètres définis par l'utilisateur, ainsi que les paramètres TACACS+ par défaut  correspondant au port de gestion intrabande. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) ® TACACS+ dans l'arborescence. Figure 6-50. Page TACACS+ Settings (Paramètres TACACS+) Cette page contient les champs suivants : Host Name / IP Address (Nom d'hôte/Adresse IP) : identifie le serveur TACACS+. Priority (0-65535) (Priorité, 0-65535) : indique l'ordre d'utilisation des serveurs TACACS+. La valeur par défaut est de 0. Authentication Port (0-65535) (Port d'authentification, 0-65535) : numéro du port utilisé par la session TACACS+. Le numéro de port par défaut est 49. Key String (0-128 Characters) (Clé de cryptage, 0-128 caractères) : définit la clé utilisée pour l'authentification et le cryptage des communications TACACS+  entre le périphérique et le serveur TACACS+. Cette clé doit correspondre à la clé de cryptage utilisée sur le serveur TACACS+. Cochez Use Default (Utiliser la valeur par défaut) pour sélectionner la valeur par défaut. Timeout for Reply (1-30) (Délai de réponse, 1-30 secondes) : délai qui s'écoule avant l'expiration de la connexion entre le périphérique et le serveur  TACACS+. Les valeurs admises sont comprises entre 1 et 30 secondes. Cochez Use Default (Utiliser la valeur par défaut) pour sélectionner la valeur définie en usine. Status (État) : état de la connexion entre le périphérique et le serveur TACACS+. Les valeurs possibles sont les suivantes :  Connected (Connecté) : le périphérique est actuellement connecté au serveur TACACS+. Not Connected (Non connecté) : le périphérique n'est pas connecté au serveur TACACS+ actuellement. Les champs de la section Default Parameters (Paramètres par défaut) contiennent des valeurs qui sont automatiquement appliquées aux nouveaux serveurs  TACACS+. Key String (0-128 Characters) (Clé de cryptage, 0-128 caractères) : entrez la clé par défaut à utiliser pour l'authentification et le cryptage des  communications TACACS+ entre le périphérique et le serveur TACACS+. Timeout for Reply (1-30) (Délai de réponse, 1-30 secondes) : indiquez le délai qui doit s'écouler avant l'expiration de la connexion entre le périphérique et le  serveur TACACS+. Définition des paramètres TACACS+  1. Affichez la page TACACS+ Settings (Paramètres TACACS+).  2. Complétez les champs avec les valeurs appropriées.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres TACACS+ sont mis à jour sur le périphérique. Ajout d'un serveur TACACS+ 1. Affichez la page TACACS+ Settings (Paramètres TACACS+).  2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add TACACS+ Host (Ajouter un hôte TACACS+) s'affiche.  Figure 6-51. Page Add TACACS+ Host (Ajouter un hôte TACACS+) 3. Complétez les champs avec les valeurs appropriées.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le serveur TACACS+ est ajouté et le périphérique est mis à jour. Affichage de la liste des serveurs TACACS+ 1. Affichez la page TACACS+ Settings (Paramètres TACACS+).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page TACACS+ Servers Table (Table des serveurs TACACS+) s'affiche. Figure 6-52. Page TACACS+ Servers Table (Table des serveurs TACACS+)Suppression d'un serveur de la liste des serveurs TACACS+ 1. Affichez la page TACACS+ Settings (Paramètres TACACS+).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page TACACS+ Servers Table (Table des serveurs TACACS+) s'affiche. 3. Sélectionnez une entrée dans la table. 4. Cochez la case Remove (Supprimer). 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le serveur TACACS+ est supprimé et le périphérique est mis à jour. Définition de serveurs TACACS+ à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l TACACS+ Commands (Commandes TACACS+) Paramètres RADIUS Un serveur RADIUS (Remote Authorization Dial-In User Service) fournit un niveau de sécurité réseau supplémentaire. Il gère une base de données utilisateurs  contenant des données d'authentification pour chaque utilisateur. Il fournit en outre une méthode d'authentification centralisée pour :  l les accès Telnet, l les accès Web, l les accès au commutateur effectués à partir de la console, l le port de contrôle d'accès (802.1x). La page RADIUS Settings (Paramètres RADIUS) contient les paramètres RADIUS par défaut et ceux définis par l'utilisateur.  Pour afficher cette page, cliquez sur System Management (Gestion du système) ® Security (Sécurité) ® RADIUS Settings (Paramètres RADIUS) dans  l'arborescence. Figure 6-53. Page RADIUS Settings (Paramètres RADIUS) Cette page contient les champs suivants : IP Address (Adresse IP) : adresse IP du serveur RADIUS. Priority (0-65535) (Priorité, 0-65535) : indique la priorité du port. Les valeurs admises sont comprises entre 0 et 65535. Authentication Port (0-65535) (Port d'authentification, 0-65535) : identifie le port utilisé pour vérifier l'authentification du serveur RADIUS. Number of Retries (1-10) (Nombre de tentatives, 1-10) : indique le nombre de demandes de transmission envoyées au serveur RADIUS avant échec. Les valeurs possibles vont de 1 à 10. La valeur par défaut est de 3. Si aucune valeur spécifique n'est définie pour l'hôte, la valeur globale s'applique à tous les  hôtes. Cochez Use Default (Utiliser la valeur par défaut) pour sélectionner la valeur par défaut définie par l'utilisateur. Timeout for Reply (1-30) (Délai de réponse, 1-30) : délai (en secondes) pendant lequel le périphérique attend une réponse du serveur RADIUS avant  expiration. Les valeurs possibles vont de 1 à 30. La valeur par défaut est de 3. Si aucune valeur spécifique n'est définie pour l'hôte, la valeur globale  s'applique à tous les hôtes. Cochez Use Default (Utiliser la valeur par défaut) pour sélectionner la valeur par défaut définie par l'utilisateur. Deadtime (0-2000) (Délai d'inactivité, 0-2000) : délai pendant lequel un serveur RADIUS est ignoré lors des demandes de service. Les valeurs possibles vont  de 0 à 2000. Si aucune valeur spécifique n'est définie pour l'hôte, la valeur globale s'applique à tous les hôtes. Cochez Use Default (Utiliser la valeur par défaut) pour sélectionner la valeur par défaut définie par l'utilisateur. Key String (0-128 Characters) (Clé de cryptage, 0-128 caractères) : clé utilisée pour l'authentification et le cryptage des communications RADIUS entre le  périphérique et le serveur RADIUS. Cette clé doit correspondre au cryptage RADIUS. Si aucune valeur spécifique n'est définie pour l'hôte, la valeur globale  s'applique. Cochez Use Default (Utiliser la valeur par défaut) pour sélectionner la valeur par défaut définie par l'utilisateur. Source IP Address (Adresse IP source) : adresse IP du périphérique qui accède au serveur RADIUS. Cochez Use Default (Utiliser la valeur par défaut) pour  sélectionner la valeur par défaut définie par l'utilisateur. Usage Type (Type d'utilisation) : liste déroulante permettant de sélectionner le type d'utilisation du serveur RADIUS.  Default Retries (1-10) (Tentatives par défaut, 1-10) : indique le nombre par défaut de requêtes transmises au serveur RADIUS avant échec. Default Timeout for Reply (1-30) (Délai de réponse par défaut, 1-30) : délai par défaut (en secondes) pendant lequel le périphérique attend une réponse du  serveur RADIUS avant échec. Les valeurs admises vont de 1 à 30. Default Deadtime (0-2000) (Délai d'inactivité par défaut, 0-2000) : délai par défaut (en minutes) pendant lequel un serveur RADIUS est ignoré lors des  demandes de service. Les valeurs admises vont de 0 à 2000. Default Key String (0-128 Characters) (Clé de cryptage par défaut, 0-128 caractères) : clé par défaut utilisée pour l'authentification et le cryptage des  communications RADIUS entre le périphérique et le serveur RADIUS. Cette clé doit correspondre au cryptage RADIUS. Source IP Address (Adresse IP source) : adresse IP par défaut du périphérique qui accède au serveur RADIUS. Ajout d'un serveur RADIUS 1. Affichez la page RADIUS Settings (Paramètres RADIUS).  2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add RADIUS Server (Ajouter un serveur RADIUS) s'affiche. Figure 6-54. Page Add RADIUS Server (Ajouter un serveur RADIUS) 3. Complétez les champs de la boîte de dialogue.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le nouveau serveur RADIUS est ajouté et le périphérique est mis à jour. Définition des paramètres RADIUS  1. Affichez la page RADIUS Settings (Paramètres RADIUS).  2. Complétez les champs de la boîte de dialogue.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres RADIUS sont mis à jour sur le périphérique. Modification des paramètres des serveurs RADIUS  REMARQUE : Les paramètres par défaut de cette page sont définis par l'utilisateur.1. Affichez la page RADIUS Settings (Paramètres RADIUS).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page RADIUS Servers Table (Table des serveurs RADIUS) s'affiche. Figure 6-55. Page RADIUS Servers Table (Table des serveurs RADIUS) 3. Cliquez sur le lien Edit (Modifier) correspondant à l'entrée sélectionnée.  4. À partir de la page RADIUS Settings (Paramètres RADIUS), modifiez les paramètres correspondant au serveur RADIUS.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des serveurs RADIUS sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Suppression d'un serveur de la liste des serveurs RADIUS 1. Affichez la page RADIUS Settings (Paramètres RADIUS).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page RADIUS Servers Table (Table des serveurs RADIUS) s'affiche. 3. Sélectionnez un serveur RADIUS et cochez Remove (Supprimer). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le serveur RADIUS est supprimé de la liste. Définition des serveurs RADIUS à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Radius Commands (Commandes RADIUS) Serveur Telnet La page Telnet Server (Serveur Telnet) permet d'activer et de désactiver le service Telnet sur le commutateur, ou bien de modifier le port Telnet. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) ® Telnet Server (Serveur Telnet). Figure 6-56. Page Telnet Server (Serveur Telnet)Cette page contient les champs suivants : New Telnet Sessions (Nouvelles sessions Telnet) : contrôle le mode d'administration des sessions Telnet entrantes. Si vous définissez ce mode sur Block  (Bloquer), les nouvelles sessions Telnet ne sont pas autorisées, mais les sessions existantes ne sont pas interrompues. La valeur par défaut est Allow  (Autoriser). Telnet Port Number (Numéro de port Telnet) : numéro de port à utiliser pour le lancement de la session Telnet. Ce port sera utilisé pour la nouvelle session  Telnet entrante. Si vous avez modifié le port du serveur Telnet, seules les nouvelles sessions Telnet entrantes utiliseront ce nouveau port. Les sessions Telnet  existantes ne sont pas affectées. Modification des paramètres du serveur Telnet  1. Affichez la page Telnet Server Configuration (Configuration du serveur Telnet). 2. Complétez les champs appropriés.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont enregistrés et le périphérique est mis à jour. Configuration du serveur Telnet à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Telnet Server Commands (Commandes relatives au serveur Telnet) Refus de service Le terme "refus de service" désigne des attaques consistant à exploiter différentes failles afin d'interrompre les services fournis par un système hôte ou de  provoquer une instabilité du réseau. La page Denial of Service (Refus de service) permet de configurer les paramètres de manière à prévenir ce type  d'attaques. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Management Security (Gestion de la sécurité) ® Denial of Service (Refus de service) dans l'arborescence. Figure 6-57. Page Denial of Service (Refus de service) Cette page contient les champs suivants : Denial of Service SIP=DIP (Refus de service - IP source égale à IP cible) : lorsque cette fonction de prévention est activée, le commutateur rejette les  paquets dont les adresses IP source et cible sont identiques. Denial of Service First Fragment (Refus de service - Premier fragment) : lorsque cette fonction de prévention est activée, le commutateur rejette les paquets  dont l'en-tête TCP est d'une taille inférieure à la limite minimale définie. Denial of Service Min TCP Hdr Size (Refus de service - Taille minimale de l'en-tête TCP) : définit la taille minimale autorisée pour l'en-tête TCP. Si l'option de  prévention Denial of Service First Fragment (Refus de service - Premier fragment) est activée, le commutateur rejette les paquets possédant un en-tête TCP  dont la taille est inférieure à cette taille minimale. Denial of Service TCP Fragment (Refus de service - Fragment TCP) : lorsque cette fonction de prévention est activée, le commutateur rejette les paquets  pour lesquels le décalage de fragments IP est égal à 1. Denial of Service TCP Flag (Refus de service - Indicateur TCP) : lorsque cette fonction de prévention est activée, le commutateur rejette les paquets  répondant à l'une des conditions suivantes :  l Indicateur TCP SYN défini et port TCP source inférieur à 1024 l Indicateurs de contrôle TCP et numéro de séquence TCP définis sur 0  l Indicateurs TCP FIN, URG et PSH définis et numéro de séquence TCP défini sur 0  l Indicateurs TCP SYN et FIN tous deux définis Denial of Service L4 Port (Refus de service - Port L4) : lorsque cette fonction de prévention est activée, le commutateur rejette les paquets dont les ports  TCP/UDP source et cible sont identiques. Denial of Service ICMP (Refus de service - ICMP) : lorsque cette fonction de prévention est activée, le commutateur rejette les paquets ICMP dont le type est  défini sur ECHO_REQ (ping) et dont la taille est supérieure à la limite maximale autorisée. Denial of Service Max ICMP Pkt Size (Refus de service - Taille maximale des paquets ICMP) : définit la taille maximale pouvant être utilisée pour les paquets  ICMP. Si l'option de prévention Denial of Service ICMP (Refus de service - ICMP) est activée, le commutateur rejette les paquets ping ICMP dont la taille est  supérieure à cette taille maximale.  Configuration des paramètres de protection contre les refus de service  1. Affichez la page Denial of Service (Refus de service). 2. Définissez les paramètres voulus.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le périphérique est mis à jour en fonction des nouveaux paramètres. Configuration des paramètres de protection contre les refus de service à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Denial of Service Commands (Commandes de protection contre les refus de service) Définition des paramètres SNMP  Le protocole SNMP (Simple Network Management Protocol) fournit une méthode pour la gestion des périphériques réseau. Le périphérique prend en charge les versions 1, 2 et 3 de ce protocole. SNMP v1 et v2 L'agent SNMP gère une liste de variables qui sont utilisées pour gérer le commutateur. Ces variables sont définies dans la base MIB (Management Information Base, base d'informations de gestion). Celle-ci contient les variables gérées par l'agent SNMP, lequel définit le format de spécifications MIB et celui qui est  utilisé pour accéder aux informations sur le réseau. Les droits d'accès à l'agent SNMP sont contrôlés par des chaînes d'accès.  SNMP v3 SNMP v3 applique également un contrôle d'accès et un nouveau mécanisme d'interruption aux PDU SNMPv1 et SNMPv2. Par ailleurs, le modèle de sécurité  utilisateur (User Security Model ou USM) est défini pour SNMPv3. Il comprend les éléments suivants : l Authentication (Authentification) : garantit l'intégrité des données et authentifie leur origine.  l Privacy (Confidentialité) : garantit la confidentialité des informations contenues dans les messages. Le mode CBC (Cipher-Bock-Chaining, cryptage par chaînage de blocs) est utilisé pour le cryptage. Un message SNMP peut être protégé par la fonction d'authentification uniquement, ou bien à la fois par  l'authentification et la confidentialité. Toutefois, la confidentialité ne peut pas être activée sans authentification. l Timeliness (Ponctualité) : offre une protection contre le retard dans la transmission de messages ou contre la transmission de messages redondants.  L'agent SNMP compare le message entrant et les informations d'horodatage des messages. l Key Management (Gestion des clés) : définit la création, les mises à jour et l'utilisation des clés.  Le périphérique prend en charge les filtres de notification SNMP basés sur les ID d'objet (OID). Les OID sont utilisés par le système pour gérer les fonctions du  périphérique. SNMP v3 prend en charge les fonctions suivantes : l Sécurité l Contrôle des accès aux fonctions l Interruptions Les clés d'authentification ou de confidentialité sont modifiées dans le modèle de sécurité utilisateur (USM) SNMPv3. La page SNMP permet de définir les paramètres SNMP. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® SNMP dans l'arborescence. Paramètres globaux SNMP La page Global Parameters (Paramètres globaux) permet d'activer les notifications SNMP et d'authentification.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® SNMP ® Global Parameters (Paramètres globaux) dans l'arborescence. Figure 6-58. Page Global Parameters (Paramètres globaux) Cette page contient les champs suivants : Local Engine ID (6-32 hexadecimal characters) (ID du moteur local, 6-32 caractères hexadécimaux) : définit l'ID du moteur SNMP local. Use Default (Utiliser la valeur par défaut) : configure le périphérique pour qu'il utilise l'ID de moteur SNMP par défaut. REMARQUE : Par défaut, SNMPv2 est automatiquement activé sur le périphérique. Pour activer SNMPv3, un identifiant de moteur local doit être défini  pour le périphérique. Par défaut, cet identifiant correspond à l'adresse MAC du commutateur. Cependant, lorsque ce dernier fonctionne en mode  empilage, il est important de configurer l'ID du moteur local approprié pour la pile. En outre, l'ID défini doit être unique au sein du réseau. Cette  opération est indispensable car l'ID du moteur par défaut d'une pile correspond à l'adresse MAC de l'unité principale, qui peut changer si cette dernière  tombe en panne et est remplacée par une autre unité de la pile. Pour plus d'informations sur la configuration de l'ID de moteur local, voir Paramètres  globaux SNMP.SNMP Traps (Interruptions SNMP) : active ou désactive le périphérique qui envoie les notifications SNMP. Authentication Trap (Interruption liée à l'authentification) : active ou désactive le périphérique qui envoie les interruptions SNMP en cas d'échec de  l'authentification. Définition de l'ID du moteur SNMP local  1. Affichez la page Global Parameters (Paramètres globaux). 2. Entrez l'ID hexadécimal voulu dans le champ Local Engine ID (ID du moteur local). 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le nouvel ID du moteur local est défini et le périphérique est mis à jour. Utilisation de l'ID de moteur SNMP par défaut  1. Affichez la page Global Parameters (Paramètres globaux). 2. Cochez la case Use Default (Utiliser la valeur par défaut).  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'ID du moteur SNMP par défaut (basé sur l'adresse MAC) est créé et le périphérique est mis à jour. Activation des interruptions SNMP 1. Affichez la page Global Parameters (Paramètres globaux). 2. Sélectionnez Enable (Activer) dans le champ SNMP Traps (Interruptions SNMP). 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les notifications SNMP sont activées et le périphérique est mis à jour. Activation des interruptions liées à l'authentification  1. Affichez la page Global Parameters (Paramètres globaux). 2. Sélectionnez Enable (Activer) dans le champ Authentication trap (Interruption liée à l'authentification).  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les notifications liées à l'authentification sont activées et le périphérique est mis à jour. Activation des notifications SNMP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l SNMP Commands (Commandes SNMP) Paramètres des vues SNMP Les vues SNMP permettent de définir les fonctions du périphérique qui sont accessibles et celles qui ne le sont pas. Vous pouvez créer une vue incluant ou  excluant les ID d'objet correspondant aux interfaces. La page SNMP View Settings (Paramètres des vues SNMP) permet de définir les vues SNMP.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® SNMP ® View Settings (Paramètres des vues) dans l'arborescence.  Figure 6-59. Page SNMP View Settings ((Paramètres des vues SNMP)Cette page contient les champs suivants : View Name (Nom des vues) : répertorie les vues définies par l'utilisateur. Un nom de vue peut contenir jusqu'à 30 caractères alphanumériques.  OID Subtree (Sous-arborescence des OID) : définit une chaîne d'ID d'objet SNMP valide pouvant contenir des métacaractères (tels qu'un astérisque, par  exemple). View Type (Type de vue) : indique si les OID de la vue sont inclus ou exclus. Remove (Supprimer) : cochez cette option pour supprimer le type de vue affiché. Ajout d'une vue 1. Affichez la page SNMP View Settings (Paramètres des vues SNMP). 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add View (Ajouter une vue) s'affiche. Figure 6-60. Page Add View (Ajouter une vue) 3. Complétez les champs appropriés. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La vue SNMP est ajoutée et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des vues 1. Affichez la page SNMP View Settings (Paramètres des vues SNMP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page View Table (Table des vues) s'affiche. Figure 6-61. Page View Table (Table des vues)Suppression de vues SNMP 1. Affichez la page SNMP View Settings (Paramètres des vues SNMP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page View Table (Table des vues) s'affiche. 3. Sélectionnez une vue SNMP.  4. Cochez la case Remove (Supprimer). 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La vue SNMP est supprimée et le périphérique est mis à jour.  Définition de vues SNMP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l SNMP Commands (Commandes SNMP) Groupe de contrôle d'accès Utilisez la page Access Control Group (Groupe de contrôle d'accès) pour afficher les informations permettant de créer des groupes SNMP et d'attribuer des  droits d'accès SNMP. Les groupes permettent aux administrateurs réseau de définir les droits d'accès relatifs à certaines fonctions ou aspects fonctionnels du  périphérique.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® SNMP ® Access Control (Contrôle d'accès) dans l'arborescence. Figure 6-62. Page Access Control Group (Groupe de contrôle d'accès) Cette page contient les champs suivants : Group Name (Nom de groupe) : répertorie les groupes définis par l'utilisateur auxquels les règles de contrôle d'accès s'appliquent. Un nom de groupe peut  contenir jusqu'à 30 caractères alphanumériques.  Security Model (Modèle de sécurité) : définit la version SNMP associée au groupe. Les valeurs possibles sont les suivantes :SNMPv1 : le groupe est associé à la version SNMPv1. SNMPv2 : le groupe est associé à la version SNMPv2. SNMPv3 : le groupe est associé au modèle de sécurité utilisateur (USM) SNMPv3. Security Level (Niveau de sécurité) : niveau de sécurité associé au groupe. Les niveaux de sécurité ne s'appliquent qu'aux groupes SNMPv3. Les valeurs  possibles sont les suivantes : noauth no priv (Pas d'authentification ni de confidentialité) : aucun niveau de sécurité, qu'il s'agisse de l'authentification ou de la confidentialité, n'est  associé au groupe.  auth nopriv (Authentification sans confidentialité) : authentifie les messages SNMP sans les crypter. auth priv (Authentification avec confidentialité) : authentifie et crypte les messages SNMP.  Context Prefix (1-30) (Préfixe de contexte, 1-30) : ce champ permet à l'utilisateur d'entrer les 30 premiers caractères du nom du contexte.  Operation (Actions) : définit les droits d'accès du groupe. Les valeurs possibles sont les suivantes :  Read (Lecture) : sélectionnez une vue autorisant uniquement l'affichage du contenu de l'agent. Si aucune vue n'est sélectionnée, tous les objets  peuvent être visualisés, à l'exception des tables correspondant à la communauté, aux utilisateurs SNMPv3 et aux accès. Write (Écriture) : sélectionnez une vue autorisant l'accès en lecture-écriture au contenu de l'agent.  Notify (Notification) : sélectionnez une vue autorisant l'envoi d'informations ou d'interruptions SNMP. Ajout de groupes SNMP 1. Affichez la page Access Control Configuration (Configuration du contrôle d'accès).  2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add an Access Control Configuration (Ajouter une définition de contrôle d'accès) s'affiche.  Figure 6-63. Page Add an Access Control Configuration (Ajouter une définition de contrôle d'accès)  3. Complétez les champs avec les valeurs appropriées.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le groupe est ajouté et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des accès  1. Affichez la page Access Control Configuration (Configuration du contrôle d'accès).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Access Table (Table des accès) s'affiche. Figure 6-64. Access Table (Table des accès) Suppression d'un groupe 1. Affichez la page Access Control Configuration (Configuration du contrôle d'accès).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La table des accès s'affiche. 3. Sélectionnez un groupe.  4. Cliquez sur Remove (Supprimer). 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le groupe est supprimé et le périphérique est mis à jour. Définition du contrôle d'accès SNMP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l SNMP Commands (Commandes SNMP) Modèle de sécurité utilisateur SNMPv3 La page SNMPv3 User Security Model (USM) (Modèle de sécurité utilisateur SNMPv3) permet d'affecter les utilisateurs du système à des groupes SNMP et  de définir la méthode d'authentification correspondante. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® SNMP ® User Security Model (Modèle de sécurité utilisateur) dans l'arborescence.  Figure 6-65. SNMPv3 User Security Model (Modèle de sécurité utilisateur SNMPv3)  Cette page contient les champs suivants : User Name (Nom d'utilisateur) : répertorie les noms d'utilisateur.  Group Name (Nom de groupe) : répertorie les groupes SNMP définis par l'utilisateur. Les groupes SNMP sont définis dans la page Access Control Group (Groupe de contrôle d'accès). Engine ID (ID du moteur) : indique si l'utilisateur sélectionné est associé à un périphérique local ou distant utilisant SNMPv3.  Remote Engine ID (ID de moteur distant) : indique que l'utilisateur est configuré sur un périphérique distant utilisant SNMPv3.  Authentication Method (Méthode d'authentification) : indique la méthode utilisée pour authentifier les utilisateurs. Les valeurs possibles sont les suivantes :  None (Aucune) : pas d'authentification des utilisateurs.  MD5 : les utilisateurs sont authentifiés via le niveau d'authentification HMAC-MD5-96. L'utilisateur doit saisir un mot de passe. SHA : les utilisateurs sont authentifiés via le niveau d'authentification HMAC-SHA-96. L'utilisateur doit saisir un mot de passe. Password (Mot de passe) : permet de modifier le mot de passe défini par l'utilisateur pour le groupe. Les mots de passe peuvent contenir jusqu'à  32 caractères. Un mot de passe n'est défini que si la méthode d'authentification est MD5 Password (Mot de passe MD5) ou SHA Password (Mot de passe SHA).  La définition du mot de passe est effectuée à partir de la page Add Local User (Ajouter un utilisateur local). Privacy (Confidentialité) : indique si la clé d'authentification doit être utilisée ou non. Choisissez l'une des valeurs suivantes :  None (Aucune) : aucune clé d'authentification n'est utilisée.des : un mot de passe à cryptage symétrique CBC-DES est utilisé pour la clé d'authentification. des-key (Clé DES) : une clé d'authentification HMAC-MD5-96 pré-générée est utilisée. Authentication Key (MD5-16; SHA-20 HEX character pairs) (Clé d'authentification, paires de caractères hexadécimaux MD5-16/SHA-20) : définit la clé  d'authentification. Une clé d'authentification n'est définie que si la méthode d'authentification est MD5 ou SHA. Remove (Supprimer) : lorsqu'elle est cochée, cette option supprime un utilisateur d'un groupe donné. Ajout d'utilisateurs SNMPv3 locaux à un groupe  1. Affichez la page SNMPv3 User Security Model (Modèle de sécurité utilisateur SNMPv3).  2. Cliquez sur Add Local User (Ajouter un utilisateur local). La page correspondante s'affiche. Figure 6-66. Page Add Local User (Ajouter un utilisateur local) 3. Complétez les champs appropriés. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). 5. L'utilisateur est ajouté au groupe et le périphérique est mis à jour.  Ajout d'utilisateurs SNMPv3 distants à un groupe  1. Affichez la page SNMPv3 User Security Model (Modèle de sécurité utilisateur SNMPv3).  2. Cliquez sur Add Remote User (Ajouter un utilisateur distant). La page correspondante s'affiche. Figure 6-67. Page Add Remote User (Ajouter un utilisateur distant) 3. Complétez les champs appropriés. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). 5. L'utilisateur est ajouté au groupe et le périphérique est mis à jour.  Affichage de la table du modèle de sécurité utilisateur  1. Affichez la page SNMPv3 User Security Model (USM) (Modèle de sécurité utilisateur SNMPv3).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page User Security Model Table (Table du modèle de sécurité utilisateur) s'affiche : Figure 6-68. Page User Security Model Table (Table du modèle de sécurité utilisateur)  Suppression d'une entrée de la table du modèle de sécurité utilisateur  1. Affichez la page User Security Model (Modèle de sécurité utilisateur).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page User Security Model Table (Table du modèle de sécurité utilisateur) s'affiche. 3. Sélectionnez une entrée.  4. Cochez la case Remove (Supprimer). 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'entrée est supprimée et le périphérique est mis à jour. Définition d'utilisateurs SNMP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l SNMP Commands (Commandes SNMP) Communautés Les droits d'accès sont gérés via la définition de communautés, qui est effectuée dans la page SNMPv1, 2 Community (Communauté SNMPv1, 2). Lorsqu'un  nom de communauté est modifié, les droits d'accès associés le sont également. Les communautés SNMP sont définies uniquement pour SNMP v1 et v2. Pour afficher la page SNMPv1, 2 Community (Communauté SNMPv1, 2), cliquez sur System (Système) ® SNMP ® Communities (Communautés) dans  l'arborescence. Figure 6-69. SNMPv1, 2 Community (Communauté SNMPv1, 2) Cette page contient les champs suivants : Community String (Chaîne de communauté) : contient la liste des chaînes de communauté définies par l'utilisateur. Ces chaînes font office de mot de passe et  permettent au périphérique d'authentifier la station de gestion SNMP. Une chaîne de communauté peut contenir jusqu'à 20 caractères.  SNMP Management Station (Station de gestion SNMP) : répertorie les adresses IP des stations de gestion pour lesquelles des chaînes communautaires ont  été définies. Basic (De base) : active le mode SNMP de base pour la communauté sélectionnée. Les valeurs possibles sont les suivantes :  Access Mode (Mode d'accès) : définit les droits d'accès de la communauté. Les valeurs possibles sont les suivantes :  Read-Only (Lecture seule) : la communauté dispose uniquement d'un accès en lecture pour les objets de la base MIB qui sont inclus dans la vue. Read-Write (Lecture-écriture) : la communauté dispose d'un accès en lecture-écriture aux objets de la base MIB qui sont inclus dans la vue. Super User (Superutilisateur) : la communauté peut lire et modifier tous les objets de la base MIB. View Name (Nom de vue) : répertorie les vues SNMP définies par l'utilisateur.  Advanced (Avancé) : répertorie les groupes définis par l'utilisateur. Lorsque le mode SNMP avancé est sélectionné, les règles de contrôle d'accès SNMP  correspondant au groupe sont activées pour la communauté sélectionnée. Ce mode active également des groupes SNMP pour des communautés SNMP  spécifiques (il est défini uniquement avec SNMPv3). Remove (Supprimer) : lorsqu'elle est cochée, cette option supprime une communauté.  Ajout d'une nouvelle communauté  1. Affichez la page SNMPv1, 2 Community (Communauté SNMPv1, 2).  2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add SNMPv1,2 Community (Ajouter une communauté SNMPv1, 2) s'affiche. Figure 6-70. Page Add SNMPv1,2 Community (Ajouter une communauté SNMPv1, 2) 3. Complétez les champs appropriés.  Outre les champs de la page SNMPv1, 2 Community (Communauté SNMPv1, 2), la page Add SNMPv1, 2 Community (Ajouter une communauté  SNMPv1, 2) contient le champ All (0.0.0.0) (Tout, 0.0.0.0.), qui indique que la communauté peut être utilisée à partir de n'importe quelle station de  gestion. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La nouvelle communauté est enregistrée et le périphérique est mis à jour. Affichage des communautés  1. Affichez la page SNMPv1, 2 Community (Communauté SNMPv1, 2).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Basic Table (Table de base) s'affiche. Figure 6-71. Page Basic Table (Table de base) Suppression de communautés 1. Affichez la page SNMPv1, 2 Community (Communauté SNMPv1, 2).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Basic Table (Table de base) s'affiche. 3. Sélectionnez une communauté et cochez la case Remove (Supprimer). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'entrée correspondant à la communauté est supprimée et le périphérique est mis à jour. Configuration des communautés à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : n SNMP Commands (Commandes SNMP) Filtre de notification La page Notification Filter (Filtre de notification) permet de filtrer les interruptions en fonction des OID (chaque OID est lié à une fonction du périphérique ou  un aspect fonctionnel). Elle permet également aux administrateurs réseau de filtrer les notifications.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® SNMP ® Notification Filters (Filtres de notification) dans l'arborescence. Figure 6-72. Page Notification Filter (Filtre de notification) Cette page contient les champs suivants : Notification Filter Name (Nom de filtre de notification) : répertorie les filtres de notification définis par l'utilisateur. Un nom de filtre de notification peut  contenir jusqu'à 30 caractères.  New Object Identifier Tree (Arborescence du nouvel OID) : affiche les OID configurés pour le filtre sélectionné. Ce champ peut être modifié. Filter Type (Type de filtre) : indique si des informations ou des interruptions liées à l'OID sont envoyées aux destinataires des interruptions. Excluded (Exclusion) : désactive l'envoi d'interruptions ou d'informations concernant les OID. Included (Inclusion) : les interruptions et informations concernant les OID sont envoyées. Ajout de filtres SNMP 1. Affichez la page Notification Filter (Filtre de notification). 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add Filter (Ajouter un filtre) s'affiche. Figure 6-73. Page Add Filter (Ajouter un filtre)3. Complétez les champs appropriés.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le nouveau filtre est ajouté et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des filtres 1. Affichez la page Notification Filter (Filtre de notification). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Filter Table (Table des filtres) affiche tous les filtres correspondant au nom sélectionné. Figure 6-74. Page Show Notification (Afficher une notification) Suppression d'un filtre 1. Affichez la page Notification Filter (Filtre de notification). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Show Notification (Afficher une notification) s'affiche. 3. Sélectionnez l'entrée Filter Table (Table des filtres). 4. Cliquez sur Remove (Supprimer). L'entrée correspondant au filtre est supprimée et le périphérique est mis à jour. Configuration des filtres de notification à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l SNMP Commands (Commandes SNMP) Destinataires des notifications La page Notification Recipients (Destinataires des notifications) contient des informations permettant de définir des filtres qui déterminent si des  interruptions sont envoyées à des utilisateurs spécifiques et quel est le type d'interruption envoyé. Les filtres de notification SNMP fournissent les services  suivants :  l Identification des cibles des interruptions de gestion l Filtrage des interruptions l Sélection des paramètres de création des interruptions l Mise en place de vérifications du contrôle d'accès Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® SNMP ® Notification Recipients (Destinataires des notifications) dans l'arborescence.Figure 6-75. Page Notification Recipients (Destinataires des notifications) Cette page contient les champs suivants : Recipient IP (IP destinataire) : contient la liste des adresses IP correspondant aux destinataires des notifications. Cette liste est définie par l'utilisateur. Notification Type (Type de notification) : type de la notification envoyée. Les valeurs possibles sont les suivantes :  Trap (Interruption) : des interruptions sont envoyées. Inform (Informations) : des informations sont envoyées.  SNMPv1, 2 : les versions SNMP 1 ou 2 sont activées pour le destinataire sélectionné. Les valeurs possibles sont les suivantes : Community String (Chaîne de communauté) : affiche la chaîne de communauté à envoyer avec la notification. Notification Version (Version de la notification) : détermine la version de la notification. Les valeurs possibles sont les suivantes :  SNMP V1 : des interruptions de type SNMP version 1 sont envoyées. Si le type de notification sélectionné est Inform (Informations), vous ne  pouvez pas sélectionner SNMPv1. SNMP V2 : des interruptions ou des informations de type SNMP version 2 sont envoyées. SNMPv3 : SNMP version 3 est activé pour le destinataire sélectionné. Les valeurs possibles sont les suivantes :  User Name (Nom d'utilisateur) : sélectionnez l'utilisateur approprié pour la création des notifications. Security Level (Niveau de sécurité) : niveau de sécurité associé aux notifications. Les valeurs possibles sont les suivantes : NoAu NoPriv (Pas d'authentification ni de confidentialité) : le paquet n'est ni authentifié, ni crypté. Auth NoPriv (Authentification sans confidentialité) : le paquet est authentifié.  Auth Priv (Authentification et confidentialité) : le paquet est à la fois authentifié et crypté. UDP Port (1-65535) (Port UDP, 1-65535) : port UDP utilisé pour l'envoi des notifications. La valeur par défaut est de 162. Filter Name (Nom du filtre) : cochez cette case pour appliquer un filtre SNMP défini par l'utilisateur (sélectionné dans le menu déroulant) aux notifications. Timeout (1-300) (Délai, 1-300 secondes) : durée pendant laquelle le périphérique attend avant de renvoyer des informations. La valeur par défaut est de  15 secondes. Retries (1-255) (Nombre de tentatives, 1-255) : nombre maximal de fois où le périphérique renvoie une demande d'informations. La valeur par défaut  est de 3. Ajout d'un nouveau destinataire de notifications 1. Affichez la page Notification Recipients (Destinataires des notifications). 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add Notification Recipients (Ajouter des destinataires de notifications) s'affiche. Figure 6-76. Page Add Notification Recipient (Ajouter des destinataires de notifications) 3. Complétez les champs appropriés.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le destinataire des notifications est ajouté et le périphérique est mis à jour. Affichage des tables des destinataires de notifications 1. Affichez la page Notification Recipients (Destinataires des notifications). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Notification Recipients Tables (Tables des destinataires de notifications) s'affiche. Figure 6-77. Page Notification Recipient Tables (Tables des destinataires de notifications) Suppression de destinataires de notifications 1. Affichez la page Notification Recipients (Destinataires des notifications). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Notification Recipients Tables (Tables des destinataires de notifications) s'affiche. 3. Cochez la case Remove (Supprimer) correspondant à un ou plusieurs destinataires de notifications dans les tables SNMPV1,2 Notification Recipients et/ou SNMPv3 Notification Recipients. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les destinataires sont supprimés et le périphérique est mis à jour. Définition de destinataires de notifications SNMP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l SNMP Commands (Commandes SNMP) Gestion des fichiers La page File Management (Gestion des fichiers) permet de gérer les logiciels du périphérique, le fichier image et les fichiers de configuration. Les fichiers  peuvent être téléchargés ou chargés via un serveur TFTP. Le système peut gérer deux versions des logiciels. Ainsi, un système exécutant une ancienne  version ne chargera pas un fichier de configuration créé par la nouvelle (s'il détecte une version de ce type, un avertissement s'affiche). Présentation des fichiers de gestion La structure des fichiers de gestion s'établit comme suit : l Startup configuration file (Fichier de configuration de démarrage) : conserve la configuration exacte du périphérique lors de sa mise sous tension ou  de son redémarrage. Le fichier de démarrage gère les commandes de configuration ; il peut également contenir celles du fichier de configuration  d'exécution. l Running configuration file (Fichier de configuration d'exécution) : contient toutes les commandes du fichier de démarrage, ainsi que celles entrées  pendant la session en cours. À la mise hors tension ou au redémarrage du périphérique, toutes les commandes stockées dans le fichier de configuration  d'exécution sont perdues. Pendant le processus de démarrage, toutes les commandes du fichier de démarrage sont copiées dans le fichier de  configuration d'exécution et appliquées au périphérique. Pendant la session, toutes les nouvelles commandes saisies sont ajoutées aux commandes  existantes du fichier de configuration d'exécution. Les commandes ne sont pas remplacées. Pour mettre à jour le fichier de démarrage, le fichier de  configuration d'exécution doit être copié dans le fichier de configuration de démarrage avant la mise hors tension du périphérique. Au prochain  redémarrage du périphérique, les commandes sont recopiées dans le fichier de configuration d'exécution à partir du fichier de configuration de  démarrage. l Backup Configuration File (Fichier de configuration de sauvegarde) : contient une copie de sauvegarde de la configuration du périphérique. Le fichier  de sauvegarde est mis à jour lorsqu'il reçoit le contenu du fichier de configuration d'exécution ou du fichier de démarrage. Les commandes copiées dans  le fichier de sauvegarde remplacent celles qui y sont déjà enregistrées. Le contenu de ce fichier peut aussi bien être copié dans le fichier de  configuration d'exécution que dans le fichier de configuration de démarrage. Vous pouvez aussi effectuer une copie vers le fichier de sauvegarde et le  fichier de démarrage à partir d'un serveur TFTP distant (ou effectuer l'opération inverse). l Image Files (Fichiers image) : des images du système sont enregistrées dans deux secteurs Flash appelés "images" (Image 1 et Image 2). L'image  active contient la copie active tandis que l'autre image contient une deuxième copie. Le périphérique démarre et s'exécute à partir de l'image active. Si  cette dernière est endommagée, le système démarre automatiquement à partir de l'image non active. Ce mécanisme de sécurité permet de remédier  aux dysfonctionnements qui peuvent se produire lors du processus de mise à niveau de l'amorçage. Pour afficher la page File Management (Gestion des fichiers), cliquez sur System (Système) ® File Management (Gestion des fichiers) dans l'arborescence. Système de fichiers La page File System (Système de fichiers) permet d'afficher la liste des fichiers se trouvant sur le périphérique.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® File Management (Gestion des fichiers) ® File System (Système de fichiers) dans l'arborescence. Figure 6-78. Page File System (Système de fichiers) Cette page contient les champs suivants : File Name (Nom de fichier) : cette zone de texte répertorie les fichiers figurant dans les systèmes de fichiers. Image Description (0-128) (Description de l'image, 0-128) : ce champ permet de définir et d'afficher une description de l'image. La description peut  comprendre jusqu'à 128 caractères. Size (Taille) : affiche la taille du fichier spécifié. Remove (Supprimer) : sélectionnez cette option pour supprimer le fichier sélectionné. Flash Memory Details (Informations sur la mémoire flash) : indique l'état de la mémoire flash. Total Bytes (Nombre total d'octets) : affiche la quantité de mémoire flash utilisée. Free Bytes (Octets disponibles) : affiche la quantité de mémoire flash disponible.Suppression de fichiers 1. Affichez la page File System (Système de fichiers).  2. Utilisez le champ File Name (Nom de fichier) pour sélectionner le fichier à supprimer.  3. Cochez la case Remove (Supprimer). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le fichier est supprimé. Affichage des fichiers à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Configuration and Image Files Commands (Commandes portant sur les fichiers image et les fichiers de configuration) Images actives La page Active Image (Image active) permet de définir l'image d'amorçage.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® File Management (Gestion des fichiers) ® Active Images (Images actives) dans l'arborescence. Figure 6-79. Page Active Images (Images actives) Cette page contient les champs suivants : Unit (Unité) : identifie le numéro d'unité du système installé dans la pile. Active Image (Image active) : indique le nom de l'image actuellement active. Version : affiche le numéro de version de l'image actuellement active. After Reset (Après réinitialisation) : menu déroulant permettant de sélectionner l'image à activer après la prochaine réinitialisation. Version : affiche le numéro de version de l'image qui sera active après la prochaine réinitialisation. Téléchargement de fichiers à partir du serveur La page File Download From Server (Téléchargement de fichiers à partir du serveur) permet de télécharger des fichiers de configuration (ASCII) et des  fichiers image (binaires) à partir du serveur TFTP.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® File Management (Gestion des fichiers) ® File Download (Téléchargement de fichiers) dans  l'arborescence. Figure 6-80. Page File Download From Server (Téléchargement de fichiers à partir du serveur)Cette page contient les champs suivants : Firmware Download (Téléchargement de micrologiciel) : lorsqu'elle est sélectionnée, cette option indique que le fichier de micrologiciel doit être téléchargé.  Dans ce cas, les champs de la section Configuration Download (Téléchargement de la configuration) sont grisés. Configuration Download (Téléchargement de la configuration) : lorsqu'elle est sélectionnée, cette option indique que le fichier de configuration doit être  téléchargé. Dans ce cas, les champs de la section Firmware Download (Téléchargement de micrologiciel) sont grisés. Firmware Download (Téléchargement de micrologiciel) TFTP Server IP Address (Adresse IP du serveur TFTP) : adresse IP du serveur TFTP à partir duquel les fichiers de micrologiciel sont téléchargés. Source File Name (1-32 characters) (Nom du fichier source, 1-32 caractères) : nom du fichier sur le serveur TFTP, avec chemin relatif par rapport au  répertoire tftpboot. Par exemple, si TFTP est configuré sur un serveur distant sur lequel le répertoire tftpboot est e:\tftp et si le fichier test.scr se trouve à  l'emplacement e:\tftp\latest\test.scr, vous devez entrer \latest\test.scr. Configuration Download (Téléchargement de la configuration) TFTP Server IP Address (Adresse IP du serveur TFTP) : adresse IP du serveur TFTP via lequel les fichiers de configuration sont téléchargés. Source File Name (1-32 Characters) (Nom du fichier source, 1-32 caractères) : nom du fichier sur le serveur TFTP.  Destination File Name (Nom du fichier de destination) : fichier cible dans lequel le fichier de configuration est téléchargé. Ce champ peut prendre les valeurs  suivantes : Startup Configuration (Configuration de démarrage) : télécharge les fichiers de configuration de démarrage. Backup Configuration (Configuration de sauvegarde) : télécharge les fichiers de configuration de sauvegarde. Téléchargement de fichiers  1. Affichez la page File Download From Server (Téléchargement de fichiers à partir du serveur).  2. Vérifiez l'adresse IP du serveur TFTP et assurez-vous que l'image de logiciel ou le fichier d'amorçage à télécharger est disponible sur le serveur TFTP.  3. Renseignez les champs TFTP Server IP Address (Adresse IP du serveur TFTP) et Source File Name (Nom du fichier source), en indiquant le chemin complet sans l'adresse IP du serveur TFTP.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Figure 6-81. Progression du téléchargement REMARQUE : Il est conseillé de ne pas écraser l'image active. REMARQUE : Lorsque vous lancez le téléchargement d'un fichier, la page est actualisée et un champ d'état s'affiche pour indiquer le nombre d'octets  transférés. L'interface Web est bloquée jusqu'à ce que le téléchargement du fichier soit terminé.Le logiciel est téléchargé sur le périphérique. Téléchargement de fichiers à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Configuration and Image Files Commands (Commandes portant sur les fichiers image et les fichiers de configuration) Chargement de fichiers La page File Upload To Server (Chargement de fichiers sur le serveur) permet de charger des fichiers de configuration (ASCII) et des fichiers image (binaires) à partir du périphérique pour les placer sur le serveur TFTP.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® File Management (Gestion des fichiers) ® File Upload (Chargement de fichiers) dans l'arborescence. Figure 6-82. Page File Upload to Server (Chargement de fichiers sur le serveur) Cette page contient les champs suivants : Firmware Upload (Chargement de micrologiciel) : indique que le fichier de micrologiciel doit être chargé sur le serveur. Si cette option est sélectionnée, les  champs de la section Configuration Upload (Chargement de la configuration) sont grisés. Configuration Upload (Chargement de la configuration) : indique que le fichier de configuration est chargé. Si cette option est sélectionnée, les champs de la  section Firmware Upload (Chargement de micrologiciel) sont grisés. Software Image Upload (Chargement d'une image de logiciel) TFTP Server IP Address (Adresse IP du serveur TFTP) : adresse IP du serveur TFTP sur lequel l'image de logiciel est chargée. Destination File Name (1-32 characters) (Nom du fichier de destination, 1-32 caractères) : nom du fichier après son chargement sur le serveur. Transfer File Name (Nom du fichier de transfert) : permet de sélectionner le fichier source à charger sur le serveur. Configuration Upload (Chargement de la configuration) TFTP Server IP Address (Adresse IP du serveur TFTP) : adresse IP du serveur TFTP sur lequel le fichier de configuration est chargé. Destination File Name (1-32 characters) (Nom du fichier de destination, 1-32 caractères) : nom du fichier après son chargement sur le serveur. Transfer File Name (Nom du fichier de transfert) : permet de sélectionner le fichier source à charger sur le serveur. Les valeurs admises sont les suivantes :Running Configuration (Configuration d'exécution) : charge les fichiers de configuration d'exécution sur le serveur. Startup Configuration (Configuration de démarrage) : charge les fichiers de configuration de démarrage sur le serveur. Backup Configuration (Configuration de sauvegarde) : charge les fichiers de configuration de sauvegarde sur le serveur. Chargement de fichiers sur le serveur 1. Affichez la page File Upload to Server (Chargement de fichiers sur le serveur). 2. Complétez les champs appropriés.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Figure 6-83. Progression du chargement Le logiciel est chargé sur le serveur. Chargement de fichiers sur le serveur à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Configuration and Image Files Commands (Commandes portant sur les fichiers image et les fichiers de configuration) Copie de fichiers La page Web Copy Files (Copie de fichiers) permet d'effectuer les opérations suivantes :  l Copie d'images dans le système de fichiers l Copie d'images vers et depuis des serveurs distants l Sauvegarde d'images sur des systèmes locaux ou distants l Restauration d'images à partir de systèmes locaux ou distants l Sauvegarde des fichiers de configuration dans le système de fichiers Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® File Management (Gestion des fichiers) ® Copy (Copie) dans l'arborescence. Figure 6-84. Page Copy Files (Copie de fichiers) REMARQUE : Lorsque vous lancez le chargement d'un fichier, la page est actualisée et un champ d'état s'affiche pour indiquer le nombre d'octets  transférés. L'interface Web est bloquée jusqu'à ce que le chargement du fichier soit terminé.Cette page contient les champs suivants : Copy Master Firmware (Copier le micrologiciel principal) : indique qu'un fichier contenant une image de logiciel doit être copié. Source : fichier source de l'image de logiciel à partir duquel le fichier est copié.  Destination : unité cible sur laquelle le fichier est copié.  Copy Configuration (Copier la configuration) : indique qu'un fichier de configuration doit être copié. Source : fichier de configuration source (exécution, démarrage, sauvegarde) à partir duquel le fichier est copié.  Destination : fichier de configuration cible (exécution, démarrage, sauvegarde) dans lequel le fichier est copié.  Restore Configuration Factory Default (Restaurer les paramètres de configuration définis en usine) : lorsqu'elle est sélectionnée, cette option indique que les  fichiers de configuration par défaut définis en usine doivent être restaurés. Si elle n'est pas cochée, les paramètres de configuration actuels sont conservés. Copie de fichiers 1. Affichez la page Copy Files (Copie de fichiers). 2. Sélectionnez Copy (Copier) ou Restore (Restaurer) et complétez les champs appropriés.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le fichier est copié. Copie de fichiers à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Configuration and Image Files Commands (Commandes portant sur les fichiers image et les fichiers de configuration) Définition des paramètres avancés  Les paramètres avancés permettent de définir divers attributs globaux du périphérique. Les modifications apportées à ces attributs n'entrent en vigueur  qu'après la réinitialisation du périphérique. Pour afficher la page Advanced Settings (Paramètres avancés), cliquez sur System (Système) ® Advanced Settings (Paramètres avancés) dans l'arborescence. Cette page contient un lien qui permet de configurer des paramètres généraux.  Paramètres généraux La page General Settings (Paramètres généraux) permet de définir les paramètres généraux du périphérique.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Advanced Settings (Paramètres avancés) ® General (Général) dans l'arborescence.  Figure 6-85. Page General Settings (Paramètres généraux)Cette page contient les champs suivants : Attribute (Attribut) : nombre maximal d'entrées dans la table des journaux stockés dans la RAM. La valeur par défaut est de 200 entrées. After Reset (Après réinitialisation) : nombre maximum d'entrées après la réinitialisation du périphérique. Lorsqu'une valeur est saisie dans cette colonne, la  mémoire est allouée à la table de champs. Modification du nombre d'entrées pour les journaux stockées dans la RAM  1. Affichez la page General Settings (Paramètres généraux).  2. Entrez la valeur souhaitée dans le champ After Reset (Après réinitialisation).  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'espace alloué aux entrées des journaux stockés dans la RAM prend effet à la prochaine réinitialisation du périphérique. Affichage des statistiques générales à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Syslog Commands (Commandes syslog) Définition de l'empilage  Les menus Stacking (Empilage) permettent de définir les caractéristiques d'empilage du périphérique. Les modifications apportées à ces attributs n'entrent en  vigueur qu'après la réinitialisation du périphérique. Pour afficher la page Stacking (Empilage), cliquez sur System (Système) ® Stacking (Empilage) dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctions suivantes : l Configuration de l'unité l Récapitulatif de la pile l Commutateurs pris en charge l Récapitulatif des ports de la pile l Compteurs des ports de la pile l Diagnostics des ports de la pile Configuration de l'unité La page Unit Configuration (Configuration de l'unité) permet de définir les paramètres généraux du périphérique.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Stacking (Empilage) ® Unit Configuration (Configuration de l'unité) dans l'arborescence.  Figure 6-86. Page Unit Configuration (Configuration de l'unité) Cette page contient les champs suivants : Switch ID (ID du commutateur) : identifie l'unité à configurer.  Change Switch ID to (Remplacer l'ID du commutateur par) : change le numéro de l'unité sélectionnée. Master (Maître) : sélectionnez cette option pour désigner cette unité comme maître (unité utilisée pour la gestion de la pile). La valeur par défaut est  Unassigned (Non affecté). Management Status (État de gestion) : indique si l'unité sélectionnée est une unité de gestion ou un simple membre de la pile.  Hardware Management Preference (Préférence de gestion au niveau du matériel) : caractéristiques matérielles prioritaires à prendre en compte pour la  sélection d'une unité de gestion. Admin Management Preference (Préférence de gestion pour l'administration) : indique si l'unité possède les caractéristiques requises pour devenir le  commutateur maître d'une pile. Les valeurs possibles vont de Disable (Désactivé - l'unité ne prend pas en charge la fonction de commutateur maître) à  Preference 15. Une valeur élevée signifie que l'unité est plus adaptée au rôle de commutateur maître que les commutateurs associés à des valeurs  inférieures. La valeur Unassigned (Non affecté) signifie qu'aucune préférence n'est définie ; la désignation de l'unité principale est effectuée par les membres  de la pile. Switch Type (Type de commutateur) : ID de matériel attribué au système pour déterminer le type du commutateur. Preconfigured Model Identifier (Identificateur du modèle préconfiguré) : chaîne de caractères (16 octets) identifiant le modèle préconfiguré de l'unité  sélectionnée. Plugged-in Model Identifier (Identificateur du modèle ajouté) : chaîne de caractères (16 octets) identifiant le modèle ajouté pour l'unité sélectionnée.  Switch Status (État du commutateur) : affiche l'état de l'unité sélectionnée. Les valeurs possibles sont les suivantes :  OK : l'unité est installée et opérationnelle. Unsupported (Non prise en charge) : l'unité est installée mais ne peut pas fonctionner en tant que membre de la pile. Code Mismatch (Code non conforme) : les éléments logiciels du commutateur ne correspondent pas à ceux de l'unité maître. Config Mismatch (Configuration non conforme) : la configuration du commutateur ne correspond pas à celle de l'unité maître. Not Present (Absente) : l'unité sélectionnée est introuvable. Switch Description (Description du commutateur) : champ de données (80 octets) utilisé pour identifier le périphérique. Expected Code Type (Type de code attendu) : indique l'identificateur de code attendu. Detected Code Version (Version de code détectée) : numéro de version et d'édition du code en cours d'exécution. Detected Code in Flash (Code détecté dans la mémoire flash) : numéro de version et d'édition du code détecté dans la mémoire flash. Up Time (Durée de fonctionnement) : indique la durée qui s'est écoulée depuis la dernière réinitialisation de l'unité. Remove Switch (Supprimer un commutateur) : sélectionnez cette option pour retirer un commutateur de la pile. Définition de la configuration de l'unité  1. Affichez la page Unit Configuration (Configuration de l'unité).  2. Complétez les champs en indiquant les valeurs appropriées.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications prendront effet à la prochaine réinitialisation du périphérique. Suppression d'un commutateur 1. Affichez la page Unit Configuration (Configuration de l'unité).  2. Cochez l'option Remove Switch (Supprimer un commutateur). 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications prendront effet à la prochaine réinitialisation du périphérique. Ajout d'une unité  La page Add Unit (Ajouter une unité) permet de définir les paramètres généraux du périphérique.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Stacking (Empilage) ® Unit Configuration (Configuration de l'unité) dans l'arborescence, puis  cliquez sur Add Unit (Ajouter une unité).  Figure 6-87. Page Add Unit (Ajouter une unité) Cette page contient les champs suivants : Switch ID (ID du commutateur) : affiche l'ID du commutateur sélectionné dans la pile. Les administrateurs peuvent modifier cet ID afin de renuméroter un  commutateur. Seuls les utilisateurs possédant le niveau d'accès 15 peuvent modifier ce champ à l'aide de l'interface Web. Switch Type (Type de commutateur) : identifie l'ID de matériel attribué au commutateur. Ajout d'une unité  1. Affichez la page Unit Configuration (Configuration de l'unité).  2. Cliquez sur Add Unit (Ajouter une unité).  La page Add Unit (Ajouter une unité) s'affiche. 3. Entrez la valeur souhaitée dans le champ Switch ID (ID du commutateur). 4. Sélectionnez la valeur souhaitée dans la liste déroulante Switch Type (Type de commutateur). 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications prendront effet à la prochaine réinitialisation du périphérique. Affichage de la configuration d'une unité à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l System Management Commands (Commandes de gestion du système) Récapitulatif de la pile La page Stack Summary (Récapitulatif de la pile) permet d'afficher un récapitulatif décrivant les commutateurs inclus dans la pile.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Stacking (Empilage) ® Stack Summary (Récapitulatif de la pile) dans l'arborescence.  Figure 6-88. Page Stack Summary (Récapitulatif de la pile) Cette page contient les champs suivants : Switch ID (ID du commutateur) : ID de l'unité. Le nombre maximal de commutateurs pouvant être inclus dans une pile est de 8. Management Status (État de gestion) : ce champ indique si le commutateur est utilisé pour la gestion, s'il s'agit d'un simple membre de la pile ou si l'état n'est  pas déterminé. Pre-configured Model Identifier (Identificateur du modèle préconfiguré) : ce champ contient la chaîne de caractères (16 octets) définie par le fabricant pour  identifier le périphérique préconfiguré. Plugged-in Model Identifier (Identificateur du modèle ajouté) : ce champ contient la chaîne de caractères (16 octets) définie par le fabricant pour identifier le  périphérique ajouté. Switch Status (État du commutateur) : indique l'état de l'unité. Ce champ peut contenir les 5 valeurs suivantes :  OK : l'unité est installée et opérationnelle. Unsupported (Non prise en charge) : l'unité ne peut pas être utilisée dans la pile.  Code Mismatch (Code non conforme) : l'image logicielle de l'unité ne correspond pas à celle du commutateur maître de la pile.  Config Mismatch (Configuration non conforme) : le fichier de configuration de l'unité ne correspond pas à celui du commutateur maître de la pile.  Not Present (Absente) : l'unité est introuvable. Firmware Version (Version du micrologiciel) : indique la version de code détectée sur l'unité. Affichage du récapitulatif de la pile à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l System Management Commands (Commandes de gestion du système) Commutateurs pris en charge La page Supported Switches (Commutateurs pris en charge) permet d'afficher des informations sur chaque type de commutateur pris en charge pour l'empilage, ainsi que des informations sur les commutateurs supportés. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Stacking (Empilage) ® Supported Switches (Commutateurs pris en charge) dans l'arborescence. Figure 6-89. Page Supported Switches (Commutateurs pris en charge)Cette page contient les champs suivants : Supported Switches (Commutateurs pris en charge) : liste déroulante permettant de sélectionner les commutateurs pris en charge. Switch Index (Index du commutateur) : indique l'index du commutateur dans la base de données répertoriant les types de commutateurs pris en charge. Switch Type (Type de commutateur) : ID de matériel attribué au commutateur. Switch Model ID (ID du modèle de commutateur) : affiche une chaîne de caractères (16 octets) identifiant le modèle du commutateur pris en charge.  Description : affiche un champ de données (256 octets) utilisé pour identifier le périphérique. Management Preference (Préférence de gestion) : indique si l'unité possède les caractéristiques requises pour devenir le commutateur maître d'une pile. Si la  valeur définie est 0, l'unité ne prend pas en charge la fonction de commutateur maître. Une valeur élevée signifie que l'unité est plus adaptée au rôle de  commutateur maître que les commutateurs associés à des valeurs inférieures. La valeur initiale de ce champ est définie par le fabricant du périphérique.  Expected Code Type (Type de code attendu) : affiche les numéros de version et d'édition attendus pour le code. Affichage des caractéristiques d'un commutateur pris en charge  1. Affichez la page Supported Switches (Commutateurs pris en charge). 2. Sélectionnez le commutateur souhaité dans la liste déroulante Supported Switches (Commutateurs pris en charge). Affichage de la configuration des commutateurs pris en charge à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l System Management Commands (Commandes de gestion du système) Récapitulatif des ports de la pile La page Stack Port Summary (Récapitulatif des ports de la pile) permet d'afficher les ports d'empilage. Cet écran affiche l'unité, l'interface d'empilage, le mode  configuré pour l'interface, le mode d'exécution, l'état du lien et la vitesse de transmission du port d'empilage.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Stacking (Empilage) ® Stack Port Summary (Récapitulatif des ports de la pile) dans l'arborescence.  Figure 6-90. Page Stack Port Summary (Récapitulatif des ports de la pile)Cette page contient les champs suivants :  Unit (Unité) : numéro d'ID de l'unité.  Interface : identifie l'interface d'empilage affectée à l'unité. Configured Stack Mode (Mode configuré sur la pile) : indique si chaque unité est ou non en mesure de participer au fonctionnement de la pile. Running Stack Mode (Mode exécuté sur la pile) : indique si chaque unité participe ou non au fonctionnement de la pile. Link Status (État du lien) : indique si l'interface d'empilage de chaque unité est opérationnelle. Link Speed (Gb/s) (Vitesse de la liaison [Gbps]) : indique la vitesse nominale de transfert pour chaque unité. Affichage du récapitulatif des ports de la pile à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l System Management Commands (Commandes de gestion du système) Compteurs des ports de la pile La page Stack Port Counters (Compteurs des ports de la pile) permet d'afficher les statistiques d'envoi et de réception, ainsi que le débit de données et le  pourcentage d'erreurs. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® Stacking (Empilage) ® Stack Point Counters (Compteurs des ports de la pile) dans l'arborescence. Figure 6-91. Page Stack Port Counters (Compteurs des ports de la pile) Cette page contient les champs suivants : Unit (Unité) : indique le commutateur subordonné en cours d'affichage. Interface : indique le nom de l'interface.Data Rate (Mb/s) (Débit de données [Mbps]) : indique la vitesse de transfert des données. Transmit Error Rate (Errors/sec) (Taux d'erreurs de transmission [Erreurs/sec]) : indique le nombre d'erreurs de transmission par seconde. Total Errors (Total d'erreurs) : nombre total d'erreurs de transmission. Data Rate (Mb/s) (Débit de données [Mbps]) : indique la vitesse de réception des données. Receive Error Rate (Errors/sec) (Taux d'erreurs de réception [Erreurs/sec]) : indique le nombre d'erreurs de réception par seconde. Total Errors (Total d'erreurs) : nombre total d'erreurs de réception. Affichage des compteurs relatifs aux ports de la pile 1. Affichez la page Stack Port Counters (Compteurs des ports de la pile). Affichage des compteurs pour les ports de la pile à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l System Management Commands (Commandes de gestion du système) Diagnostics des ports de la pile La page Stack Port Diagnostics (Diagnostics des ports de la pile) est réservée aux ingénieurs d'applications (FAE) et aux développeurs. Retour au sommaireRetour au sommaire  Configuration des fonctions de support pour le téléphone IP et les points  d'accès Dell™ PowerConnect™ série 6200 - Guide d'utilisation Configuration de la fonction Power Over Ethernet Configuration de LLDP-MED Configuration des ports d'un VLAN voix Cette section décrit différentes fonctions de support disponibles sur le système pour le téléphone IP et les points d'accès :  l Configuration de la fonction Power Over Ethernet l Configuration de LLDP-MED l Configuration des ports d'un VLAN voix Configuration de la fonction Power Over Ethernet La fonction Power over Ethernet (PoE) permet d'alimenter les périphériques par l'intermédiaire du câblage existant sur le réseau local, sans avoir à modifier ni  mettre à jour l'infrastructure du réseau. Son utilisation évite d'avoir à installer les périphériques réseau à proximité des sources d'alimentation. De nombreux  périphériques peuvent être alimentés à l'aide de la fonction PoE : téléphones IP, points d'accès sans fil, passerelles IP, PDA, périphériques de contrôle audio  et vidéo à distance, etc. Cette section présente les options PoE accessibles à partir de la page System (Système) ® General (Général) ® Power Over Ethernet. Ces options permettent notamment de configurer et d'afficher les informations PoE relatives au système ou à chaque interface. La page Power Over Ethernet permet d'effectuer les opérations suivantes : l Configuration de la fonction Power Over Ethernet l Configuration des interfaces Configuration globale La page Global Configuration (Configuration globale) permet de configurer et d'afficher les paramètres PoE appliqués à l'ensemble du système, notamment  les informations concernant l'utilisation du système, les interruptions et le support disponible pour les périphériques PoE de génération antérieure.  Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® General (Général) ® Power Over Ethernet ® Global Configuration (Configuration globale) dans l'arborescence. Figure 7-1. Page Global Configuration (Configuration globale) Cette page contient les champs suivants : Unit (Unité) : identifie l'unité installée dans la pile. Power Status (État de l'alimentation) : indique l'état de l'équipement fournissant l'alimentation électrique en ligne. Nominal Power (Puissance nominale) : puissance nominale (en watts) de l'équipement fournissant l'alimentation électrique en ligne. Consumed Power (Consommation) : mesure de la consommation en watts. System Usage Threshold (Seuil d'utilisation du système) : seuil d'utilisation à partir duquel une alarme doit être générée en cas de dépassement. Cette  valeur est exprimée en pourcentage par rapport à la puissance consommée. Traps (Interruptions) : indique si les interruptions liées à l'alimentation en ligne sont activées ou désactivées. Legacy Support (Prise en charge des périphériques de génération antérieure) : permet d'activer et de désactiver la prise en charge des périphériques PoE de  génération antérieure.Configuration des paramètres PoE globaux  1. Affichez la page Global Configuration (Configuration globale). 2. Définissez le seuil d'utilisation du système, les interruptions ou les modalités de prise en charge des périphériques PoE de génération antérieure.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Configuration de PoE à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Power Over Ethernet Commands (Commandes portant sur la fonction Power Over Ethernet) Configuration des interfaces La page Interface Configuration (Configuration des interfaces) permet de configurer et d'afficher les paramètres PoE de chaque port. Pour afficher cette page, cliquez sur System (Système) ® General (Général) ® Power Over Ethernet ® Interface Configuration (Configuration des interfaces) dans l'arborescence. Figure 7-2. Page Interface Configuration (Configuration des interfaces) Cette page contient les champs suivants : Port : indique l'unité et le port pour lesquels les paramètres sont définis. PoE Admin Status (État de gestion PoE) : indique si le port peut fournir une alimentation électrique.  Auto (Automatique) : le port alimente automatiquement un périphérique PoE connecté. Never (Jamais) : le port n'alimente aucun périphérique connecté. PoE Operational Status (État de fonctionnement PoE) : décrit l'état de fonctionnement du port par rapport à l'alimentation en ligne. Ce champ peut prendre  l'une des valeurs suivantes : Off (Désactivé) : aucune alimentation n'est fournie.  On (Activé) : le périphérique consomme de l'électricité.  Test-Fail (Échec du test) : indique qu'un incident lié au port s'est produit.  Testing (Test en cours) : indique que le port est en mode test.  Fault (Panne) : indique que le port est inactif suite à une erreur.  Searching (Recherche en cours) : indique que le port ne se trouve dans aucun des états répertoriés ci-dessus. Power Priority Level (Niveau de priorité de l'alimentation) : priorité du port par rapport à la gestion de l'alimentation en ligne. Ce champ peut prendre l'une  des valeurs suivantes : l Critical (Critique) l High (Haute)l Low (Basse) Power Classification (Classification électrique) : niveau de consommation du périphérique alimenté. Les classes existantes sont les suivantes : l Classe 0 (0,44 à 12,95) l Classe 1 (0,44 à 3,84) l Classe 2 (3,84 à 6,49) l Classe 3 (6,49 à 12,95) Powered Device (Périphérique alimenté) : description du type correspondant au périphérique alimenté (24 caractères maximum). Overload Counter (Nombre de surcharges) : indique le nombre de conditions de surcharge ayant été détectées. Short Counter (Nombre de courts-circuits) : indique le nombre de courts-circuits ayant été détectés. Denied Counter (Nombre de refus) : indique le nombre de fois où l'alimentation en électricité a été refusée. Absent Counter (Nombre d'absences) : indique le nombre de fois où l'alimentation électrique a été coupée en raison de la perte d'un périphérique alimenté. Invalid Signature Counter (Nombre de signatures non valides) : indique le nombre de fois où un périphérique alimenté possédant une signature non valide a  été détecté.  Définition des paramètres PoE d'une interface  1. Affichez la page Interface Configuration (Configuration des interfaces). 2. Sélectionnez l'unité et le port à configurer.  3. Définissez l'état de gestion, le niveau de priorité de l'alimentation ou le nom du périphérique alimenté par le port.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table Power Over Ethernet 1. Affichez la page Interface Configuration (Configuration des interfaces). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Power Over Ethernet Table (Table Power Over Ethernet) affiche un récapitulatif des informations relatives à toutes les interfaces par rapport à  la fonction PoE. Figure 7-3. Table Power Over Ethernet Configuration de PoE à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Power Over Ethernet Commands (Commandes portant sur la fonction Power Over Ethernet) Configuration de LLDP-MED La norme IEEE 802.1AB décrit le protocole LLDP (Link Layer Discovery Protocol). Elle formalise la détection des éléments composant un réseau de données  dans un environnement LAN/MAN, ainsi que l'identification de leurs capacités. Les informations échangées sont stockées dans des bases MIB et accessibles  via un système de gestion réseau tel que SNMP. Cette architecture extensible permet l'utilisation de fonctions avancées dans divers domaines (réseaux VoIP,  etc.).La fonction LLDP-MED (Link Layer Discovery Protocol for Media Endpoint Devices) est une extension de la norme LLDP appliquée à différentes fonctionnalités :  configuration des réseaux, implémentation de stratégies, détection de périphériques, gestion de la fonction PoE et gestion de l'inventaire. Le protocole LLDP-MED utilise les extensions TLV (ensembles Type, Longueur, Valeur) spécifiques de chaque organisation, mais il définit également de  nouveaux TLV facilitant le déploiement des fonctions VoIP (voix sur IP) dans les environnements LAN/MAN câblés ou sans fil. Il détermine quels sont les TLV  obligatoires et quels sont ceux qui au contraire ne devraient pas être transmis. LLDP-MED utilisant l'architecture du protocole LLDP, il présente les mêmes exigences que les spécifications d'origine (format des trames, restrictions, etc.). Les TLV ne font que communiquer des informations ; ils ne se traduisent pas automatiquement en une configuration spécifique. Une application externe peut  interroger la base MIB contenant les informations sur les périphériques réseau et configurer les fonctions requises en lançant les opérations de gestion  appropriées. La page de menu LLDP-MED contient des liens vers les fonctionnalités suivantes : l Configuration LLDP-MED globale l Configuration des interfaces LLDP-MED l Informations LLDP-MED sur les périphériques locaux l Informations LLDP-MED sur les périphériques distants Configuration LLDP-MED globale La page LLDP-MED Global Configuration (Configuration LLDP-MED globale) permet d'afficher et de modifier les paramètres LLDP-MED qui affectent l'intégralité  du système. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® LLDP ® LLDP-MED ® LLDP-MED Global Configuration (Configuration LLDP-MED globale) dans l'arborescence. Figure 7-4. Page LLDP-MED Global Configuration (Configuration LLDP-MED globale) Cette page contient les champs suivants : Fast Start Repeat Count (Nombre de répétitions pour le démarrage rapide) : indique le nombre de PDU (Protocol Data Unit, unités de données de protocole)  qui seront envoyées à l'activation du protocole. Les valeurs possibles vont de 1 à 10. La valeur par défaut est de 4. Device Class (Classe du périphérique) : indique la classification MED du périphérique local. Il existe quatre types de périphériques dont trois représentent les  points de terminaison. La classe I représente une catégorie générique (contrôleurs de communications IP, etc.), la classe II représente les dispositifs tels que  les ponts de conférences, etc., et la classe III les périphériques de communication (téléphones IP, etc.). Le quatrième type désigne les périphériques de  connexion réseau : commutateurs ou routeurs de réseau local, ponts IEEE 802.1, points d'accès sans fil IEEE 802.11, etc.  Modification de la configuration LLDP-MED globale 1. Affichez la page LLDP Configuration (Configuration LLDP). 2. Entrez une nouvelle valeur dans le champ Fast Start Repeat Count (Nombre de répétitions pour le démarrage rapide).  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres LLDP-MED sont sauvegardés sur le commutateur. Configuration des paramètres LLDP-MED globaux à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l LLDP Commands (Commandes LLDP)Configuration des interfaces LLDP-MED La page LLDP-MED Interface Configuration (Configuration des interfaces LLDP-MED) permet de définir les paramètres LLDP-MED affectant une interface spécifique. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® LLDP ® LLDP-MED ® LLDP-MED Interface Configuration (Configuration des interfaces LLDP-MED) dans l'arborescence. Figure 7-5. Page LLDP-MED Interface Configuration (Configuration des interfaces LLDP-MED) Cette page contient les champs suivants : Interface : définit la liste des ports pouvant être configurés en LLDP-MED - 802.1AB. Pour appliquer les mêmes paramètres LLDP-MED à toutes les interfaces  du système, sélectionnez All (Tous) dans le menu déroulant Port. LLDP-MED Mode (Mode LLDP-MED) : définit le mode LLDP-MED correspondant à l'interface sélectionnée. L'activation de la fonction MED active la fonction de  transmission et de réception LLDP. Config Notification Mode (Mode de notification de la configuration) : définit le mode de notification de la topologie LLDP-MED correspondant à l'interface  sélectionnée. Transmit TLVs (TLV à transmettre) : indique quels TLV LLDP-MED facultatifs doivent être transmis dans les trames des PDU LLDP pour l'interface sélectionnée. MED Capabilities (Capacités des périphériques réseau) : les TLV contenant des informations sur les capacités sont transmis dans les trames LLDP. Network Policy (Stratégie réseau) : les TLV contenant des informations sur la stratégie réseau sont transmis dans les trames LLDP. Location Identification (Identification de l'emplacement) : les TLV contenant des informations d'emplacement sont transmis dans les trames LLDP. Extended Power via MDI - PSE (Fonctions d'alimentation étendues via l'interface MDI - PSE) : les TLV contenant des informations sur les PSE (Power  Supply Equipment, équipements de source d'alimentation) étendus sont transmis dans les trames LLDP. Extended Power via MDI - PD (Fonctions d'alimentation étendues via l'interface MDI - PD) : les TLV contenant des informations sur les PD (Powered  Devices, équipements alimentés) étendus sont transmis dans les trames LLDP. Inventory (Inventaire) : les TLV contenant des informations d'inventaire sont transmis dans les trames LLDP.  Modification de la configuration des interfaces LLDP-MED 1. Affichez la page LLDP Configuration (Configuration LLDP). 2. Sélectionnez l'unité et le port à configurer, ou bien sélectionnez All (Tout) pour appliquer les mêmes paramètres à tous les ports.  3. Configurez les paramètres LLDP-MED de l'interface ou des interfaces. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres LLDP-MED sont sauvegardés sur le commutateur. REMARQUE : Lorsque vous sélectionnez All (Tous) dans le champ Port, la page affiche le mode LLDP-MED et le mode de modification comme étant  désactivés (Disabled). Toutes les cases à cocher Transmit TLVs (TLV à transmettre) sont désélectionnées. Ce comportement se produit même si vous  configurez tous les ports avec les mêmes paramètres. Sélectionnez une interface spécifique ou cliquez sur Show All (Afficher tout) pour afficher les paramètres LLDP-MED de toutes les interfaces. REMARQUE : Si vous avez sélectionné All pour configurer tous les ports, les paramètres appliqués ne sont pas affichés une fois la page mise à  jour. Sélectionnez une interface spécifique ou cliquez sur Show All (Afficher tout) pour afficher les paramètres LLDP-MED de toutes les interfaces. Affichage du récapitulatif des interfaces  1. Affichez la page LLDP-MED Interface Configuration (Configuration des interfaces LLDP-MED). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page LLDP-MED Interface Summary (Récapitulatif des interfaces LLDP-MED) affiche un résumé des informations LLDP-MED relatives à toutes les  interfaces. Figure 7-6. Page LLDP-MED Interface Summary (Récapitulatif des interfaces LLDP-MED) Configuration des paramètres des interfaces LLDP-MED à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l LLDP Commands (Commandes LLDP) Informations LLDP-MED sur les périphériques locaux Utilisez la page LLDP-MED Local Device Information (Informations LLDP-MED sur les périphériques locaux) pour afficher les données LLDP locales annoncées  pour chaque port. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® LLDP ® LLDP-MED ® LLDP-MED Local Device Information (Informations LLDP-MED sur les périphériques locaux) dans l'arborescence. Figure 7-7. Page LLDP-MED Local Device Information (Informations LLDP-MED sur les périphériques locaux) Cette page contient les champs suivants : Port : sélectionnez l'unité et le port à utiliser pour afficher les données LLDP locales annoncées par le port. Cette liste déroulante contient uniquement les  ports sur lesquels LLDP-MED est activé.  Network Policies Information (Informations sur les stratégies réseau) : si un TLV décrivant une stratégie réseau est présent dans les trames LLDP, les informations suivantes s'affichent : Network Application (Application réseau) : indique le type d'application qui est annoncé par le périphérique local dans la stratégie. Un port peut  recevoir un ou plusieurs types, notamment les suivants : l unknown (inconnu) l voicesignaling l guestvoice l guestvoicesignalling l softphonevoice l videoconferencing l streammingvideo l videosignalling Vlan Id (ID du VLAN) : indique l'ID de VLAN associé à un type spécifique de stratégie. Priority (Priorité) : indique la priorité associée à un type spécifique de stratégie. DSCP : indique le DSCP (Differenciated Services Code Point) associé à un type spécifique de stratégie. Unknown Bit Status (État du bit inconnu) : indique l'état du bit inconnu associé à un type spécifique de stratégie. Tagged Bit Status (État du bit balisé) : indique l'état du bit balisé associé à un type spécifique de stratégie. Inventory (Inventaire) : si un TLV contenant des informations d'inventaire est présent dans les trames LLDP, les informations suivantes s'affichent : Hardware Revisions (Niveau de révision du matériel) : indique la version du matériel. Firmware Revisions (Niveau de révision du micrologiciel) : indique la version du micrologiciel. Software Revisions (Niveau de révision du logiciel) : indique la version du logiciel. Serial Number (Numéro de série) : indique le numéro de série. Manufacturer Name (Nom du constructeur) : indique le nom du constructeur. Model Name (Nom du modèle) : indique le nom du modèle. Asset ID (ID d'inventaire) : indique l'ID d'inventaire. Location Information (Informations d'emplacement) : si un TLV contenant des informations d'emplacement est présent dans les trames LLDP, les informations  suivantes s'affichent : Sub Type (Sous-type) : contient des informations sur le type d'emplacement. Location Information (Informations d'emplacement) : contient une chaîne correspondant à l'ID d'un type d'emplacement donné. Extended PoE (PoE étendu) : si le périphérique local est un périphérique PoE, lesinformations suivantes s'affichent : Device Type (Type de périphérique) : indique le type du périphérique. Extended PoE PSE (Périphérique PSE PoE étendu) : si un TLV contenant des informations sur un phériphérique PSE étendu est présent dans la trame LLDP,  les informations suivantes s'affichent : Available (Disponible) : indique la puissance du périphérique PSE (en dixièmes de watts) qui est disponible sur le port du périphérique local. Source : indique la source d'alimentation de ce port. Priority (Priorité) : indique la priorité d'alimentation du port de l'équipement PSE. Extended PoE PD (Périphérique alimenté PoE étendu) : si un TLV contenant des informations sur un périphérique alimenté étendu est présent dans la trame  LLDP, les informations suivantes s'affichent : Required (Requise) : indique la puissance requise (en dixièmes de watts) pour le périphérique sur le port du périphérique local. Source : indique la source d'alimentation de ce port. Priority (Priorité) : indique la priorité d'alimentation du port du périphérique d'alimentation.  Affichage d'informations LLDP-MED sur les périphérique locaux à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l LLDP Commands (Commandes LLDP)Informations LLDP-MED sur les périphériques distants La page LLDP-MED Remote Device Information (Informations LLDP-MED sur les périphériques distants) permet d'afficher les données LLDP annoncées par  les périphériques distants.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® LLDP ® LLDP-MED ® LLDP-MED Remote Device Information (Informations LLDP-MED sur les périphériques distants) dans l'arborescence. Figure 7-8. Page LLDP-MED Remote Device Information (Informations LLDP-MED sur les périphériques distants) Cette page contient les champs suivants : Local Interface (Interface locale) : indique la liste des ports sur lesquels LLDP-MED est activé. Capability Information (Informations sur les capacités) : indique les capacités prises en charge et activées ayant été reçues dans un TLV MED sur ce port. Supported Capabilities (Capacités prises en charge) : indique les capacités prises en charge ayant été reçues dans un TLV MED sur ce port. Enabled Capabilities (Capacités activées) : indique les capacités activées ayant été reçues dans un TLV MED sur ce port. Device Class (Classe de périphérique) : indique la classe de périphérique telle qu'elle est annoncée par le périphérique distant connecté au port.  Network Policy Information (Informations sur la stratégie réseau) : si un TLV contenant des informations sur une stratégie réseau est reçu dans les trames  LLDP sur ce port, les informations suivantes s'affichent : Network Application (Application réseau) : indique le type d'application qui est annoncé par le périphérique local dans la stratégie. Un port peut  recevoir un ou plusieurs types d'application, notamment les suivants : l unknown (inconnu) l voicesignaling l guestvoice l guestvoicesignalling l softphonevoice l videoconferencing l streammingvideo l videosignallingVlan Id (ID du VLAN) : indique l'ID de VLAN associé à un type spécifique de stratégie. Priority (Priorité) : indique la priorité associée à un type spécifique de stratégie. DSCP : indique le DSCP (Differenciated Services Code Point) associé à un type spécifique de stratégie. Unknown Bit Status (État du bit inconnu) : indique l'état du bit inconnu associé à un type spécifique de stratégie. Tagged Bit Status (État du bit balisé) : indique l'état du bit balisé associé à un type spécifique de stratégie. Inventory (Inventaire) : si un TLV contenant des informations d'inventaire est présent dans les trames LLDP, les informations suivantes s'affichent : Hardware Revisions (Niveau de révision du matériel) : indique la version du matériel utilisé par le périphérique distant. Firmware Revisions (Niveau de révision du micrologiciel) : indique la version du micrologiciel utilisé par le périphérique distant. Software Revisions (Niveau de révision du logiciel) : indique la version du logiciel utilisé par le périphérique distant. Serial Number (Numéro de série) : indique le numéro de série du périphérique distant. Manufacturer Name (Nom du constructeur) : indique le nom du constructeur du périphérique distant. Model Name (Nom du modèle) : indique le nom de modèle du périphérique distant. Asset ID (ID d'inventaire) : indique l'ID d'inventaire du périphérique distant. Location Information (Informations d'emplacement) : si un TLV contenant des informations d'emplacement est présent dans les trames LLDP, les informations  suivantes s'affichent : Sub Type (Sous-type) : contient des informations sur le type d'emplacement. Location Information (Informations d'emplacement) : contient une chaîne correspondant à l'ID d'un type d'emplacement donné. Extended PoE (Périphérique PoE étendu) : indique si le périphérique distant est un périphérique PoE. Device Type (Type de périphérique) : indique le type PoE du périphérique distant connecté à ce port. Extended PoE PSE (Périphérique PSE PoE étendu) : si un TLV contenant des informations sur un phériphérique PSE étendu est présent dans la trame LLDP  reçue sur ce port, les informations suivantes s'affichent : Available (Disponible) : indique la puissance du périphérique PSE (en dixièmes de watts) associé au port distant. Source : indique la source d'alimentation du périphérique PSE associé au port distant. Priority (Priorité) : indique la priorité d'alimentation du périphérique PSE associé au port distant. Extended PoE PD (Périphérique alimenté PoE étendu) : si un TLV contenant des informations sur un phériphérique alimenté étendu est présent dans la trame  LLDP reçue sur ce port, les informations suivantes s'affichent : Required (Requise) : indique la puissance requise par le périphérique alimenté associé au port distant. Source : indique la source d'alimentation du port distant. Priority (Priorité) : indique la priorité d'alimentation du périphérique alimenté associé au port distant.  Affichage d'informations LLDP-MED sur un périphérique distant à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l LLDP Commands (Commandes LLDP) Configuration des ports d'un VLAN voix La fonction de VLAN voix permet aux ports de commutation de transmettre le trafic correspondant aux données vocales en fonction d'une priorité prédéfinie.  Le niveau de priorité permet de séparer le trafic lié aux données entrant sur le port de celui lié à la voix. L'utilisation d'un VLAN voix permet notamment d'éviter  la dégradation pouvant affecter la qualité des communications des téléphones IP lorsque le trafic de données entrant sur un port est très important. Le  système utilise l'adresse MAC source du trafic qui transite sur le port pour identifier le flux de données lié au téléphone IP. La page Voice VLAN (VLAN voix) contient un lien qui permet de configurer les paramètres du VLAN, tant au niveau global qu'en ce qui concerne les ports  utilisés pour les données vocales. Configuration d'un VLAN voix La page Voice VLAN Configuration (Configuration d'un VLAN voix) permet de configurer et d'afficher les paramètres du VLAN voix qui s'appliquent à  l'intégralité du système et à des interfaces spécifiques.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Voice VLAN (VLAN voix) ® Voice VLAN Configuration (Configuration d'un VLAN voix) dans l'arborescence. Figure 7-9. Page Voice VLAN Configuration (Configuration d'un VLAN voix) Cette page contient les champs suivants : Voice VLAN Admin Mode (Mode d'administration du VLAN voix) : utilisez le menu déroulant pour sélectionner le mode d'administration du commutateur pour le  VLAN voix. La valeur par défaut est Disable (Désactiver). Port : sélectionnez l'interface à afficher ou à configurer. Voice VLAN Interface Mode (Mode d'interface du VLAN voix) : sélectionnez le mode du VLAN voix pour l'interface sélectionnée. La valeur par défaut est  Disable (Désactiver). Le mode peut être l'un des suivants : Disable (Désactiver) : le VLAN voix est désactivé sur le port. None (Aucun) : autorise le téléphone IP à utiliser sa propre configuration pour l'envoi d'un trafic vocal non balisé. VLAN ID (ID du VLAN) : permet de configurer la définition des balises VLAN pour le trafic vocal. Les ID de VLAN pouvant être utilisés vont de 1 à 4093.  dot1p : permet de définit la priorité du trafic vocal au moyen de balises VLAN 802.1p. Les balises de priorité pouvant être utilisées vont de 0 à 7.  Untagged (Non balisé) : le téléphone est configuré pour envoyer un trafic vocal non balisé. CoS Override Mode (Mode d'écrasement CoS) : permet de sélectionner le mode d'écrasement CoS pour l'interface sélectionnée. La valeur par défaut est  Disable (Désactiver). Operational State (État de fonctionnement) : état de fonctionnement du VLAN voix sur une interface donnée.  Configuration des paramètres d'un VLAN voix  1. Affichez la page Voice VLAN Configuration (Configuration d'un VLAN voix). 2. Configurez les paramètres pour l'ensemble du système ou pour chaque port.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Configuration d'un VLAN voix à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Voice VLAN Commands (Commandes portant sur les VLAN voix) Retour au sommaireRetour au sommaire  Configuration des paramètres de commutation Dell™ PowerConnect™ série 6200 - Guide d'utilisation Cette section contient des informations concernant le fonctionnement du système, la sécurité du réseau, les ports, les tables d'adresses, les protocoles GARP  et STP (Spanning Tree), l'agrégation des ports et la prise en charge de la transmission multidiffusion. La page de menu Switching (Commutation) contient des liens vers les fonctionnalités suivantes : l Configuration de la sécurité du réseau l Configuration des ports l Configuration de la mise en miroir du trafic l Configuration des tables d'adresses l Configuration du protocole GARP l Configuration du protocole Spanning Tree l Configuration des VLAN l Agrégation de ports l Prise en charge de la transmission multidiffusion l Configuration du protocole LLDP Configuration de la sécurité du réseau  La page Network Security (Sécurité réseau) permet de définir la sécurité réseau grâce à l'authentification basée sur les ports, le verrouillage des ports, la  configuration du filtrage DHCP et les listes de contrôle d'accès.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité réseau) dans l'arborescence.  Cette page contient des liens vers les fonctionnalités suivantes : l Authentification basée sur les ports l Hôtes multiples l Utilisateurs authentifiés l Verrouillage des ports l Filtrage DHCP l Listes de contrôle d'accès l Configuration de liaisons pour les ACL Authentification basée sur les ports En mode d'authentification basée sur les ports, lorsque le protocole 802.1x est activé de façon globale et sur le port, l'authentification réussie d'un demandeur  relié au port donne à tous les autres utilisateurs la possibilité d'utiliser le port sans restriction. Un seul demandeur est autorisé à tenter de s'authentifier sur  un port donné à tout moment. Les ports fonctionnant dans ce mode sont sous contrôle bidirectionnel. Il s'agit du mode d'authentification par défaut. Le réseau 802.1x se compose de trois éléments :  l Authenticators (Authentificateurs) : indique le port authentifié avant d'autoriser l'accès au système.  l Supplicants (Demandeurs) : indique l'hôte connecté au port authentifié demandant l'accès aux services du système. l Authentication Server (Serveur d'authentification) : indique le serveur externe, par exemple, le serveur RADIUS qui effectue l'authentification pour le  compte de l'authentificateur, et indique si l'utilisateur est autorisé à accéder aux services du système.  La page Port Based Authentication (Authentification basée sur les ports) permet de configurer les paramètres 802.1x généraux d'un port.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité réseau)® Port Based Authentication (Authentification basée sur  les ports) dans l'arborescence. Figure 8-1. Page Port Based Authentication (Authentification basée sur les ports) Configuration de la sécurité du réseau Configuration des ports Configuration de la mise en miroir du trafic Configuration des tables d'adresses Configuration du protocole GARP Configuration du protocole Spanning Tree Configuration des VLAN Agrégation de ports Prise en charge de la transmission multidiffusion Configuration du protocole LLDPCette page contient les champs suivants : Paramètres globaux  Port Based Authentication State (État de l'authentification basée sur les ports) : active l'authentification basée sur les ports au niveau du commutateur. Les  valeurs possibles sont les suivantes :  Enable (Activer) : active l'authentification basée sur les ports au niveau du commutateur. Disable (Désactiver) : désactive l'authentification basée sur les ports au niveau du commutateur. Authentication Method (Méthode d'authentification) : sélectionne la méthode d'authentification utilisée. Les valeurs possibles sont les suivantes :  Unconfigured (Non configuré) : indique qu'aucune méthode d'authentification n'a été sélectionnée. None (Aucune) : indique qu'aucune méthode d'authentification n'est utilisée. RADIUS : indique que l'authentification est effectuée au niveau du serveur RADIUS. RADIUS, None (RADIUS, aucune) : indique que l'authentification est effectuée au niveau du serveur RADIUS. Si le serveur RADIUS n'est pas disponible,  aucune méthode d'authentification n'est utilisée.  None, RADIUS (Aucune, RADIUS) : indique qu'aucune méthode d'authentification n'est utilisée. Si une authentification est requise, elle est effectuée au  niveau du serveur RADIUS. Guest VLAN (VLAN invité) : définit un VLAN invité pour l'ensemble des ports. Les valeurs possibles sont les suivantes : Unconfigured (Non configuré) : le VLAN invité n'est pas configuré pour l'ensemble des ports. VLAN ID (ID des VLAN) : indique l'identificateur des VLAN configurés sur le système. Sélectionnez le VLAN à utiliser en tant que VLAN invité pour  l'ensemble des ports. Paramètres de l'interface  Interface : sélectionne l'unité et le port à affecter.  Guest VLAN Mode (Mode VLAN invité) : active ou désactive le mode VLAN invité sur cette interface. Admin Interface Control (Contrôle de l'interface d'administration) : définit l'état d'autorisation des ports. Les valeurs possibles sont les suivantes : Automode (Mode automatique) : détecte automatiquement le mode de l'interface. Authorized (Autorisé) : place l'interface à l'état autorisé sans l'authentifier. L'interface envoie et reçoit normalement le trafic ; aucune authentification  basée sur les ports n'est effectuée sur le client. Unauthorized (Non autorisé) : refuse l'accès au système d'interface sélectionné, en passant cette interface sur l'état "non autorisé". Le commutateur ne  peut pas fournir de services d'authentification au client via cette interface. Current Interface Control (Contrôle actuel de l'interface) : affiche l'état actuel de l'autorisation pour le port. Periodic Re-Authentication (Ré-authentification périodique) : lorsque cette option est activée, le port sélectionné est ré-authentifié régulièrement. Re-Authentication Period (300-4294967295) (Période de ré-authentification, 300-4294967295) : indique le délai au terme duquel le port sélectionné est  ré-authentifié. La valeur de ce champ est exprimée en secondes. La valeur par défaut est de 3600 secondes. Re-Authenticate Now (Ré-authentifier maintenant) : lorsque cette option est sélectionnée, le port est immédiatement ré-authentifié.  Authentication Server Timeout (1-65535) (Délai d'authentification du serveur, 1-65535) : définit le délai qui s'écoule avant que le commutateur renvoie une  requête au serveur d'authentification. La valeur de ce champ est exprimée en secondes. La valeur par défaut est de 30 secondes.Resending EAP Identity Request (1-65535) (Renvoi d'une requête d'identité EAP, 1-65535) : définit le délai qui s'écoule avant le renvoi de requêtes EAP. La  valeur de ce champ est exprimée en secondes. La valeur par défaut est de 30 secondes. Quiet Period (1-65535) (Période de latence, 1-65535 secondes) : définit le délai de latence du commutateur après l'échec d'une authentification. Les valeurs  possibles vont de 1 à 65535. La valeur de ce champ est exprimée en secondes. La valeur par défaut est de 60 secondes. Supplicant Timeout (0-65535) (Délai pour le demandeur, 0-65535 secondes) : définit le délai qui s'écoule avant que les requêtes EAP soient renvoyées à  l'utilisateur. La valeur de ce champ est exprimée en secondes. La valeur par défaut est de 30 secondes. Max EAP Requests (1-10) (Nombre maximal de requêtes EAP, 1-10) : définit le nombre maximal d'envoi d'une requête EAP que le commutateur peut effectuer  avant de relancer le processus d'authentification, s'il ne reçoit pas de réponse. Les valeurs possibles vont de 1 à 10. La valeur par défaut est de 2 tentatives.  Affichage de la table d'authentification basée sur les ports  1. Affichez la page Port Based Authentication (Authentification basée sur les ports).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Port Based Authentication Table (Table d'authentification basée sur les ports) s'affiche. Figure 8-2. Page Port Based Authentication Table (Table d'authentification basée sur les ports) 3. Utilisez la barre de défilement horizontal ou cliquez sur la flèche vers la droite située au bas de l'écran pour afficher la partie droite de la table.  4. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page Port Based Authentication Table (Table d'authentification basée sur les ports) pour les  autres unités de la pile, le cas échéant.  Ré-authentification d'un port 1. Affichez la page Port Based Authentication (Authentification basée sur les ports).  2. Sélectionnez Edit (Modifier) pour choisir l'unité/le port à ré-authentifier. 3. Cochez Reauthenticate Now (Ré-authentification immédiate).  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le port spécifié est ré-authentifié et le périphérique est mis à jour. Ré-authentification de plusieurs ports inclus dans la table d'authentification basée sur les ports  1. Affichez la page Port Based Authentication (Authentification basée sur les ports).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Port Based Authentication Table (Table d'authentification basée sur les ports) s'affiche. 3. Sélectionnez Edit (Modifier) pour choisir les unités/les ports à ré-authentifier. 4. Pour définir une ré-authenfication périodique, réglez le paramètre Periodic Re-Authentication (Ré-authentification périodique) sur Enable (Activer).  Renseignez ensuite le champ Re-Authentication Period (Délai de ré-authentification) pour tous les ports souhaités. 5. Pour activer une ré-authentification immédiate, cochez l'option Reauthenticate Now (Ré-authentification immédiate) correspondant à chaque port à ré- authentifier. 6. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les ports spécifiés sont ré-authentifiés (soit immédiatement, soit périodiquement) et le périphérique est mis à jour. Modification du contrôle administratif des ports  1. Affichez la page Port Based Authentication (Authentification basée sur les ports).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Port Based Authentication Table (Table d'authentification basée sur les ports) s'affiche. 3. Accédez à la partie droite de la table et cochez la case Edit (Modifier) pour chaque port à configurer. Modifiez le champ Admin Port Control (Contrôle  administratif des ports) en sélectionnant Authorized (Autorisé), Unauthorized (Non autorisé) ou Automode (Mode automatique) selon le cas, pour les ports sélectionnés. Seul le mode automatique utilise dot1x pour l'authentification. Les paramètres Authorized (Autorisé) et Unauthorized (Non autorisé)  requièrent un remplacement manuel.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le contrôle administratif est actualisé pour les ports sélectionnés et le périphérique est mis à jour. Activation de l'authentification basée sur les ports à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l 802.1X Commands (Commandes 802.1x) Hôtes multiples Lorsqu'un port est en mode Hôtes multiples, l'authentification d'un seul commutateur suffit. Une fois l'authentification réussie, tout commutateur connecté à ce  port peut accéder au réseau. Si pour une raison quelconque, le port devient non autorisé, tous les commutateurs perdent l'accès au réseau. Le processus  d'authentification doit alors recommencer. La page Multiple Hosts (Hôtes multiples) fournit des informations permettant de définir des paramètres d'authentification avancés pour des ports spécifiques.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité réseau) ® Multiple Host (Hôtes multiples) dans l'arborescence.  Figure 8-3. Page Multiple Hosts (Hôtes multiples) Cette page contient les champs suivants : Interface : indique l'unité et les numéros des ports sur lesquels les paramètres d'authentification avancés basés sur les ports doivent être définis.  Multiple Hosts (Hôtes multiples) : active ou désactive un hôte unique afin d'autoriser plusieurs hôtes à accéder au système. Ce paramètre doit être activé  pour que vous puissiez désactiver le filtre en entrée ou utiliser la fonction de verrouillage sur le port sélectionné. Action on Single Host Violation (Action si violation en mode hôte unique) : définit l'action à appliquer aux paquets reçus en mode hôte unique à partir d'un  hôte dont l'adresse MAC n'est pas celle du client (demandeur). Les valeurs possibles sont les suivantes : Forward (Transmettre) : transmet les paquets provenant d'une source inconnue. Toutefois, l'adresse MAC n'est pas apprise. Discard (Rejeter) : rejette les paquets provenant d'une source inconnue. Il s'agit de la valeur par défaut.Discard Shutdown (Rejeter, Fermer) : rejette le paquet provenant d'une source inconnue et ferme le port. Le port reste désactivé jusqu'à sa  réactivation ou jusqu'à la prochaine réinitialisation du commutateur. Traps (Interruptions) : active ou désactive l'envoi d'interruptions vers l'hôte en cas de violation.  Trap Frequency (1-1000000) (Fréquence des interruptions, 1-1000000) : définit la fréquence d'envoi des interruptions à l'hôte. La valeur par défaut est de  10 secondes. L'interruption de sécurité est envoyée toutes les 10 secondes, avec un décompte du nombre de violations. Status (État) : affiche l'état de l'hôte. Les valeurs possibles sont les suivantes :  Authorized (Autorisé) : indique que le contrôle du port est défini sur le mode automatique et que les clients peuvent accéder au port sans restriction. Unauthorized (Non autorisé) : Indique que le contrôle du port est défini sur Force Unauthorized (Forcé sur non autorisé) ou sur Auto, ou bien que la  liaison associée à ce port est désactivée, et qu'un client n'a pas été authentifié via ce port. Not in auto mode (Pas en mode automatique) : indique que le contrôle du port est défini sur Forced Authorized (Forcé sur autorisé) et que les clients  peuvent accéder au port sans restriction.  Single-host Lock (Verrouillage hôte unique) : indique que le contrôle du port est défini sur Auto et qu'un client unique a été authentifié via le port.  No Single Host (Hôte unique désactivé) : indique que le mode Multiple Host (Hôtes multiples) est activé. Number of Violations (Nombre de violations) : affiche le nombre de paquets reçus sur l'interface en mode hôte unique et provenant d'un hôte dont l'adresse  MAC n'est pas celle du client (demandeur). Affichage de la table Multiple Hosts (Hôtes multiples)  1. Affichez la page Multiples Hosts (Hôtes multiples).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La table Multiple Host (Hôtes multiples) s'affiche. Figure 8-4. Page Multiple Host Table (Table des hôtes multiples) 3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page Multiple Host Table (Table des hôtes multiples) pour les autres unités de la pile, le cas  échéant.  Activation/Désactivation du mode Hôtes multiples pour un port  1. Affichez la page Multiples Hosts (Hôtes multiples). 2. Sélectionnez l'unité et le le port à affecter dans le champ Interface. 3. Définissez les variables voulues.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le mode Hôtes multiples est activé pour le port spécifié et le périphérique est mis à jour. Activation/Désactivation du mode Hôtes multiples pour plusieurs ports  1. Affichez la page Multiples Hosts (Hôtes multiples). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout) pour ouvrir la page Multiple Host Table (Table des hôtes multiples). 3. Sélectionnez la case Edit (Modifier) située en regard des ports que vous souhaitez configurer.  4. Modifiez les variables correspondant aux ports voulus. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les ports modifiés sont actualisés et le périphérique est mis à jour. Configuration de l'authentification avancée d'un port à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l 802.1X Commands (Commandes 802.1X) Utilisateurs authentifiés La page Authenticated Users (Utilisateurs authentifiés) affiche des listes d'utilisateurs autorisés à accéder au port. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité réseau) ® Authenticated Users (Utilisateurs authentifiés) dans  l'arborescence. Figure 8-5. Page Authenticated Users (Utilisateurs authentifiés) La page Authenticated Users (Utilisateurs authentifiés) contient les champs suivants : User Name (Nom d'utilisateur) : identifie un utilisateur inclus dans la liste des personnes autorisées via le serveur RADIUS. Port : indique le port utilisé pour l'authentification.  Affichage des utilisateurs authentifiés à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l 802.1X Commands (Commandes 802.1x) Verrouillage des ports Le verrouillage des ports peut être activé pour chaque port individuel. Lorsqu'un port est verrouillé, seuls les paquets dont les adresses MAC source sont  autorisées peuvent être transmis. Tous les autres paquets sont rejetés. Une adresse MAC peut être définie comme autorisée grâce à deux méthodes :  dynamiquement ou statiquement. Lorsqu'un port est verrouillé, ces deux méthodes sont utilisées simultanément. Le verrouillage dynamique active un mécanisme de type "premier arrivé". Vous spécifiez le nombre d'adresses pouvant être apprises sur le port verrouillé. Si la  limite n'a pas été atteinte, un paquet associé à une adresse MAC source inconnue est appris et transmis normalement. Une fois la limite atteinte, le port  n'apprend plus aucune adresse. Tout paquet dont l'adresse MAC source n'a pas été apprise est alors rejeté. Vous pouvez désactiver le verrouillage  dynamique en définissant le nombre d'entrées dynamiques autorisées sur zéro. Le verrouillage statique permet de définir la liste des adresses MAC autorisées sur un port. Le comportement des paquets est identique à celui du verrouillage  dynamique : seuls les paquets dont l'adresse MAC source est autorisée peuvent être transmis. Pour visualiser les adresses MAC apprises sur un port spécifique, ajouter une adresse MAC statique à un port ou supprimer des adresses MAC statiques, voir  Configuration des tables d'adresses. Les ports désactivés ne peuvent être réactivés qu'à partir de la page Configuring Ports (Configuration des ports). Pour afficher la page Port Security (Verrouillage des ports), cliquez sur Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité réseau) ® Port Security (Verrouillage des ports) dans l'arborescence.Figure 8-6. Page Port Security (Verrouillage des ports) Interface : sélectionne l'unité et le port ou le LAG sur lesquels les paramètres de verrouillage des ports doivent être configurés. Set Port (Définir le port) : active le verrouillage du port ou LAG. Lorsqu'un port est verrouillé, toutes les adresses en cours qui ont été apprises de façon  dynamique par le commutateur sur ce port sont supprimées de la base de données. Action on Violation (Action si violation) : définit l'action à appliquer aux paquets qui arrivent sur le port/LAG. Le champ est grisé si le port/LAG est déverrouillé.  Ce champ peut prendre les valeurs suivantes : Discard (Rejeter) : rejette les paquets provenant d'une source inconnue. Il s'agit de la valeur par défaut. Forward (Transmettre) : transmet les paquets provenant d'une source inconnue. L'adresse MAC n'est pas apprise. Shutdown (Fermer) : rejette le paquet provenant d'une source inconnue et envoie une interruption. En outre, le port d'entrée est désactivé. Traps (Interruptions) : active ou désactive l'envoi d'une interruption lorsqu'un paquet est reçu sur un port/LAG verrouillé.  Trap Frequency (1-1000000) (Fréquence des interruptions, 1-1000000) : définit le délai (en secondes) entre deux interruptions.  Max Learned Addresses (1-100) (Nombre maximal d'adresses apprises, 1-100) : définit le nombre maximal d'adresses MAC sécurisées pouvant être apprises  sur un port. Définition d'un port verrouillé  1. Affichez la page Port Security (Verrouillage des ports). 2. Sélectionnez un type et un numéro d'interface.  3. Sélectionnez Locked (Verrouillé) dans le menu déroulant Set Port (Définir le port).  4. Complétez les autres champs.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le port/LAG verrouillé est ajouté à la table Port Security (Verrouillage des ports) et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table Port Security (Verrouillage des ports) 1. Affichez la page Port Security (Verrouillage des ports). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La table Port Security (Verrouillage des ports) s'affiche. Figure 8-7. Page Port Security Table (Table de verrouillage des ports)3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page Port Security Table (Table de verrouillage des ports) pour les autres unités de la pile, le  cas échéant.  Définition de plusieurs ports verrouillés  1. Affichez la page Port Security (Verrouillage des ports). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La table Port Security (Verrouillage des ports) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chaque port dont les paramètres doivent être modifiés.  4. Les champs peuvent maintenant être modifiés selon vos besoins.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications sont apportées à la table et le périphérique est mis à jour. Configuration du verrouillage des ports à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Address Table Commands (Commandes portant sur les tables d'adresses) Filtrage DHCP Le filtrage DHCP peut être employé comme mesure de protection contre les serveurs DHCP non autorisés. Un serveur DHCP non autorisé répondant à un client  qui demande une adresse IP constitue un type d'attaque connue. Le serveur configure la passerelle du client de sorte que celle-ci soit identique à l'adresse IP  du serveur. Le client envoie alors tout le trafic IP destiné à d'autres réseaux à la machine non autorisée. Cela permet à l'attaquant d'intercepter le trafic pour  se procurer des mots de passe ou de procéder à un attaque de type "homme au milieu" (MITM, "man in the middle"). Le filtrage DHCP permet à  l'administrateur de définir chaque port en tant que port de confiance ou port non fiable. Le port relié au serveur DHCP autorisé doit être configuré comme port  de confiance. Toute réponse DHCP reçue sur un port de confiance sera donc transmise. Tous les autres ports devront être configurés comme des ports non  fiables. Toute réponse DHCP (ou BootP) reçue sera alors rejetée. Pour afficher la page DHCP Filtering (Filtrage DHCP), cliquez sur Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité réseau) ® DHCP Filtering (Filtrage DHCP) dans l'arborescence. Figure 8-8. Page DHCP Filtering (Filtrage DHCP) Cette page contient les champs suivants : DHCP Filtering Global Mode (Mode global de filtrage DHCP) : active et désactive le filtrage DHCP. Le paramètre par défaut est Disabled (Désactivé).Interface : indique l'unité et le port ou le LAG affectés. Choisissez l'unité et le port/LAG voulus dans les menus déroulants. DHCP Trust Mode (Mode de confiance DHCP) : active ou désactive le mode de confiance. La valeur par défaut est Disabled (Désactivé). Ajout du filtrage DHCP 1. Affichez la page DHCP Filtering (Filtrage DHCP). 2. Indiquez l'interface ou le LAG à affecter.  3. Définissez les paramètres voulus dans les champs DHCP Filtering Global Mode (Mode global de filtrage DHCP) et DHCP Filtering Trust Mode (Mode de confiance du filtrage DHCP). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le périphérique est mis à jour. Affichage de la table de configuration des interfaces de filtrage DHCP 1. Affichez la page DHCP Filtering (Filtrage DHCP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page DHCP Filtering Table (Table de filtrage DHCP) affiche tous les ports, les unités sur lesquelles ils se trouvent et le mode de confiance DHCP correspondant. Figure 8-9. DHCP Filtering Interface Configuration Table (Table de configuration de l'interface du filtrage DHCP) 3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page DHCP Filtering Table (Table de filtrage DHCP) pour les autres unités de la pile, le cas  échéant.  Configuration du filtrage DHCP sur plusieurs ports 1. Affichez la page DHCP Filtering (Filtrage DHCP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page DHCP Filtering Interface Configuration Table (Table de configuration de l'interface du filtrage DHCP) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chaque port à configurer.  4. Activez ou désactivez le champ DHCP Trust Mode (Mode de confiance DHCP) pour chaque port selon vos besoins. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications sont apportées à la table et le périphérique est mis à jour. Configuration du filtrage DHCP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l DHCP Filtering Commands (Commandes de filtrage DHCP)Configuration des ACL IP Les listes de contrôle d'accès (ACL) permettent aux administrateurs réseau de définir des actions et des règles de classification pour des ports d'entrée  spécifiques. Votre commutateur prend en charge jusqu'à 100 ACL. Toutefois, les ressources matérielles étant limitées, il est possible que le système ne puisse  pas prendre en charge 100 listes complètes.  Les paquets peuvent être filtrés en entrée. Le filtrage détermine les actions devant être lancées : rejet du paquet ou désactivation du port, par exemple. Par  exemple, un administrateur réseau peut définir une règle d'ACL indiquant que le port numéro 20 peut recevoir des paquets TCP. Cependant, si un paquet UDP  est reçu, il est rejeté. Les ACL se composent d'ACE (access control entries), c'est-à-dire de règles définissant les filtres utilisés pour la classification du trafic. Le nombre total de  règles pouvant être définies pour chaque ACL est de 10. La page IP ACL Configuration (Configuration des ACL IP) permet d'ajouter ou de supprimer des listes de contrôle d'accès basées sur les paramètres IP.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité réseau) ® Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès) ® IP Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès IP) ® Configuration dans l'arborescence. Figure 8-10. Page IP ACL Configuration (Configuration des ACL IP) Cette page contient les champs suivants : IP ACL Name (Nom de l'ACL IP) : indique le nom défini par l'utilisateur pour la liste de contrôle d'accès.  Remove (Supprimer) : retire les ACL IP sélectionnées dans le champ IP ACL. Ajout d'une ACL basée sur les adresses IP  1. Affichez la page IP ACL Configuration (Configuration des ACL IP). 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add IP ACL (Ajouter une ACL IP) s'affiche. Figure 8-11. Page Add IP ACL (Ajouter une ACL basée sur les adresses IP) 3. Entrez le nom voulu pour la liste dans le champ ACL Name (Nom de l'ACL). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La liste ACL basée sur les adresses IP est ajoutée et le périphérique est mis à jour. Suppression d'une ACL basée sur les paramètres IP  1. Affichez la page IP ACL Configuration (Configuration des ACL IP) et sélectionnez les ACL à supprimer dans le menu déroulant IP ACL (ACL IP). 2. Cochez la case Remove ACL (Supprimer une ACL). 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La liste ACL basée sur les adresses IP est supprimée et le périphérique est mis à jour.Affichage des ACL IP 1. Affichez la page IP ACL Configuration (Configuration des ACL IP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). Toutes les listes de contrôle d'accès basées sur les paramètres IP et les données correspondantes s'affichent dans la table.  Figure 8-12. Table IP ACL (ACL IP Ajout d'une ACL IP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l ACL Commands (Commandes ACL) Configuration de règles pour les ACL IP La page IP ACL Rule Configuration (Configuration de règles pour les ACL IP) permet de définir des règles pour les listes de contrôle d'accès basées sur les  paramètres IP. La définition des listes d'accès inclut des règles indiquant si les paquets répondant aux critères définis doivent être rejetés ou transmis. Vous  pouvez également choisir d'affecter le trafic à une file d'attente particulière, définir des filtres pour certains types de trafic, modifier la balise du VLAN, fermer  un port et/ou rediriger le trafic vers un port spécifique. Pour afficher la page IP ACL Rule Configuration (Configuration de règles pour les ACL IP), cliquez sur Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité  réseau) ® Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès) ® IP Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès IP) ® Rule Configuration (Configuration des règles) dans l'arborescence. Figure 8-13. Page IP ACL - Rule Configuration (Configuration de règles pour les ACL IP) - Version standard Cette page contient les champs suivants : IP ACL Name (Nom de l'ACL IP) : identifie une ACL IP existante. Pour définir une nouvelle ACL IP, utilisez la page IP ACL Configuration (Configuration des ACL IP). Rule ID (ID de la règle) : sélectionne ou crée des ACL définies par l'utilisateur. Entrez l'ID d'une règle existante ou créez une nouvelle règle en sélectionnant  Create (Créer) dans le menu déroulant et en entrant l'ID de la nouvelle règle. Le nouvel ID est créé lorsque vous cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Jusqu'à 10 règles peuvent être créées pour chaque ACL. AVIS : Une règle implicite "deny all" figure à la fin de chaque ACL. Cela signifie que si aucune des règles explicites n'est vérifiée lorsqu'une ACL est  appliquée à un paquet, la dernière règle implicite "deny all" est utilisée et le paquet est rejeté.Action : sélectionne l'action de transfert appliquée par l'ACL. Choisissez l'action de transfert à appliquer dans le menu déroulant. Ce champ peut prendre les  valeurs suivantes :  Permit (Autoriser) : transmet les paquets répondant aux critères de la liste de contrôle d'accès.  Deny (Refuser) : rejette les paquets ne répondant pas aux critères de la liste de contrôle d'accès. Assign Queue ID (Affecter un ID de file d'attente) : cochez cette case pour appliquer ce critère, puis entrez un numéro d'identification compris entre 0 et 6. Redirect Interface (Interface de redirection) : utilisez la liste déroulante pour sélectionner une interface vers laquelle les paquets correspondant aux critères  de la règle peuvent être redirigés.  Mirror Interface (Interface de mise en miroir) : utilisez la liste déroulante pour sélectionner une interface vers laquelle les paquets correspondant aux critères  de la règle peuvent être mis en miroir. Logging (Consignation) : lorsque la case à cocher est sélectionnée, la consignation est activée pour une ACL donnée. La consignation est prise en charge  uniquement pour l'action "Deny" (Refuser). Match Every (Comparer tous les critères) : exige du paquet qu'il réponde aux critères de la liste de contrôle d'accès. Cochez la case pour appliquer ces  critères. Le paramètre Match Every (Comparer tous les critères) prévaut sur toutes les autres règles de filtrage ; si cette option est cochée, les autres règles  affichées à l'écran ne sont pas accessibles. Protocol (Protocole) : le protocole d'un paquet doit correspondre au protocole indiqué. Cochez la case pour appliquer ce critère, puis sélectionnez l'un des  éléments suivants : Select from List (Sélectionner dans la liste) : sélectionnez dans la liste déroulante le protocole sur lequel la liste doit être basée. Match to Value (Comparer avec la valeur) : cliquez pour ajouter un ID de protocole défini par l'utilisateur et devant servir pour vérification de la règle. Source IP Address (Adresse IP source) : l'adresse IP du port source associé à un paquet doit correspondre à l'adresse indiquée ici. Cochez la case et  saisissez une adresse pour appliquer ce critère. Wild Card Mask (Masque à caractères génériques) : définit le masque à caractères génériques correspondant à l'adresse IP source. Les masques à  caractères génériques déterminent les bits qui sont utilisés et ceux qui sont ignorés. Un masque à caractères génériques de 255.255.255.255 signifie  qu'aucun bit n'est important. Un masque à caractères génériques de 0.0.0.0 indique que tous les bits sont importants. Ce champ doit être renseigné lorsque  la case Source IP Address (Adresse IP source) est cochée. Source L4 Port (Port L4 source) : le port source TCP/UDP d'un paquet doit correspondre au port indiqué ici. Cochez la case pour appliquer ce critère, puis  sélectionnez l'un des éléments suivants dans le menu déroulant : Select From List (Sélectionner dans la liste) : cliquez ici pour effectuer une sélection dans une liste de ports source sur lesquels la règle peut être  basée. Match to Port (Comparer avec le port) : cliquez pour ajouter un ID de port défini par l'utilisateur et devant servir pour vérification de la règle. Destination IP Address (Adresse IP de destination) : l'adresse IP du port de destination associé à un paquet doit correspondre à l'adresse indiquée ici.  Cochez la case et saisissez une adresse pour appliquer ce critère. Wild Card Mask (Masque à caractères génériques) : définit le masque à caractères génériques correspondant à l'adresse IP de destination. Ce champ doit  être renseigné lorsque la case Destination IP Address (Adresse IP de destination) est cochée. Destination L4 Port (Port L4 de destination) : le port TCP/UDP de destination d'un paquet doit correspondre au port indiqué ici. Cochez la case pour appliquer  ce critère, puis sélectionnez l'un des éléments suivants : Select From List (Sélectionner dans la liste) : cliquez ici pour effectuer une sélection dans une liste de ports de destination sur lesquels la règle peut  être basée. Match to Port (Comparer avec le port) : cliquez pour ajouter un ID de port défini par l'utilisateur et devant servir pour vérification de la règle. Champs de la zone Service Type (Type de service) Sélectionnez l'un des trois champs suivants. La sélection sera utilisée pour la comparaison des paquets et des ACL. IP DSCP (DSCP IP) : compare la valeur DSCP du paquet avec la règle. La valeur DSCP ou la valeur IP Precedence (Priorité IP) est utilisée pour comparer les  paquets aux ACL. Select From List (Sélectionner dans la liste) : permet d'effectuer une sélection dans une liste de valeurs de mots clés DSCP. Match to Port (Comparer avec le port) : cliquez ici pour ajouter un ID de port défini par l'utilisateur. IP Precedence (Priorité IP) : lorsque cette case est cochée, la valeur de priorité IP du paquet est comparée à la règle. Entrez la priorité IP à respecter. La  valeur DSCP ou la valeur IP Precedence (Priorité IP) est utilisée pour comparer les paquets aux ACL. IP TOS Bits (Bits du type de service IP) : lorsque cette case est cochée, la comparaison porte sur les bits du type de service figurant dans l'en-tête IP. TOS Bits (Bits du type de service) : les bits du champ définissant le type de service (TOS) d'un paquet doivent correspondre au numéro hexadécimal à  deux chiffres indiqué ici. TOS Mask (Masque du type de service) : définit la position des bits utilisés pour la comparaison avec le champ définissant le type de service IP d'un  paquet. Remove (Supprimer) : si vous cochez cette option, l'ID de règle correspondant est supprimé lorsque vous cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications).Modification d'une règle basée sur les adresses IP  1. Affichez la page IP ACL Rule Configuration (Configuration de règles pour les ACL IP).  2. Sélectionnez la liste de contrôle d'accès voulue dans le menu déroulant IP ACL (ACL IP). 3. Sélectionnez la règle voulue dans le menu déroulant Rule ID (ID de la règle).  4. Modifiez les autres champs selon vos besoins. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La règle est modifiée et le périphérique est mis à jour. Ajout d'une nouvelle règle à une ACL basée sur les paramètres IP  1. Affichez la page IP ACL Rule Configuration (Configuration de règles pour les ACL IP).  2. Sélectionnez la liste de contrôle d'accès voulue dans le menu déroulant IP ACL (ACL IP). 3. Sélectionnez Create Rule (Créer une règle) dans le menu déroulant Rule ID (ID de la règle) et entrez un nouvel ID.  4. Complétez les autres champs, le cas échéant.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La nouvelle règle est affectée à la liste de contrôle d'accès basée sur les adresses IP. Définition d'une règle pour une ACL basée sur les adresses IP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l ACL Commands (Commandes ACL) Configuration des ACL MAC La page MAC ACL Configuration (Configuration des ACL MAC) permet aux administrateurs réseau de définir une liste de contrôle d'accès basée sur les  adresses MAC. Pour plus d'informations sur les listes ACL, voir Configuration des ACL IP. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité réseau) ® Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès) ® MAC Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès MAC) ® Configuration dans l'arborescence. Figure 8-14. Page MAC ACL Configuration (Configuration des ACL MAC) Cette page contient les champs suivants : MAC ACL Name (Nom de l'ACL MAC) : nom défini par l'utilisateur pour la liste de contrôle d'accès. Rename MAC ACL (Renommer l'ACL MAC) : pour renommer l'ACL basée sur les adresses MAC, cochez la case et saisissez un nouveau nom dans ce champ.  Remove (Supprimer) : cliquez sur ce champ puis sur le bouton Apply Changes (Appliquer les modifications) pour supprimer l'ACL indiquée dans le champ MAC ACL (ACL MAC). REMARQUE : Les règles ne peuvent être modifiées que lorsque la liste de contrôle d'accès dont elles font partie n'est pas liée à une interface.Ajout d'une ACL basée sur les adresses MAC  1. Affichez la page MAC ACL Configuration (Configuration des ACL MAC). 2. Cliquez sur Add (Ajouter) pour afficher la page Add MAC ACL (Ajouter une ACL MAC). Figure 8-15. Page Add MAC ACL (Ajouter une ACL MAC) 3. Entrez le nom voulu pour la liste dans le champ ACL Name (Nom de l'ACL). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'ACL basée sur les adresses MAC est ajoutée et le périphérique est mis à jour. Suppression d'une ACL basée sur les adresses MAC  1. Affichez la page MAC ACL Configuration (Configuration des ACL MAC) et sélectionnez l'ACL à supprimer dans le menu déroulant MAC ACL (ACL MAC). 2. Cochez la case Remove (Supprimer). 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La liste ACL basée sur les paramètres MAC est supprimée et le périphérique est mis à jour. Affichage des ACL MAC 1. Affichez la page MAC ACL Configuration (Configuration des ACL MAC). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). Toutes les listes de contrôle d'accès basées sur les paramètres MAC et les données correspondantes s'affichent à l'écran. Figure 8-16. Page MAC ACL Table (Table des ACL MAC) Configuration d'ACL MAC à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l ACL Commands (Commandes ACL) Configuration de règles pour les ACL MAC La page MAC ACL Configuration (Configuration des ACL MAC) permet de définir des règles pour les listes de contrôle d'accès basées sur les paramètres MAC.  La définition des listes d'accès inclut des règles indiquant si les paquets répondant aux critères définis doivent être rejetés ou transmis. Une règle par défaut  "deny all" figure à la fin de chaque ACL. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité réseau) ® Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès) ® MAC Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès MAC) ® Rule Configuration (Configuration des règles) dans l'arborescence. Figure 8-17. Page MAC ACL - Rule Configuration (Configuration de règles pour les ACL MAC)Cette page contient les champs suivants : MAC ACL Name (Nom de l'ACL MAC) : identifie une ACL MAC existante. Pour définir une nouvelle ACL MAC, utilisez la page MAC ACL Configuration (Configuration des ACL MAC). Rule Id (ID de la règle) : sélectionne ou crée une liste de contrôle d'accès définie par l'utilisateur. Entrez l'ID d'une règle existante ou créez une nouvelle règle  en sélectionnant Create (Créer) dans le menu déroulant et en entrant l'ID de la nouvelle règle. Le nouvel ID est créé lorsque vous cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Action : sélectionne l'action de transfert de l'ACL. Les valeurs admises sont les suivantes : Permit (Autoriser) : transmet les paquets répondant aux critères de la liste de contrôle d'accès.  Deny (Refuser) : rejette les paquets ne répondant pas aux critères de la liste de contrôle d'accès. Assign Queue ID (Affecter un ID de file d'attente) : cochez cette case pour appliquer ce critère, puis entrez un numéro d'identification compris entre 0 et 6. Redirect Interface (Interface de redirection) : utilisez la liste déroulante pour sélectionner une interface vers laquelle les paquets correspondant aux critères  de la règle peuvent être redirigés.  Mirror Interface (Interface de mise en miroir) : utilisez la liste déroulante pour sélectionner une interface vers laquelle les paquets correspondant aux critères  de la règle peuvent être mis en miroir. Logging (Consigner) : cochez la case pour activer la consignation pour cette ACL. Cette fonction est prise en charge uniquement pour l'action  "Deny" (Refuser). Match Every (Comparer tous les critères) : exige du paquet qu'il réponde aux critères de la liste de contrôle d'accès. Cochez la case pour appliquer ces  critères.  Class of Service (Classe de service) : la classe de service d'un paquet doit correspondre à la valeur indiquée ici. Cochez la case et entrez une valeur de classe  de service comprise entre 0 et 7 pour appliquer ce critère. Secondary CoS (Classe de service secondaire) : la classe de service secondaire d'un paquet doit correspondre à la valeur indiquée ici. Cochez la case et  entrez une valeur de classe de service comprise entre 0 et 7 pour appliquer ce critère. Destination MAC Address (Adresse MAC de destination) : l'adresse MAC du port de destination associé à un paquet doit correspondre à l'adresse indiquée ici.  Cochez la case et saisissez une adresse pour appliquer ce critère. Destination MAC Mask (Masque de l'adresse MAC de destination) : si vous souhaitez utiliser cette option, entrez le masque correspondant à l'adresse MAC de  destination voulue. EtherType (Type Ethernet) : le type Ethernet d'un paquet doit correspondre à la valeur indiquée ici. Cochez cette case et sélectionnez le type Ethernet dans la  liste ou saisissez-le. Select from List (Sélectionner dans la liste) : sélectionnez le type Ethernet voulu dans le menu déroulant.  Match to Value (Comparer avec la valeur) : entrez le numéro de port voulu. Source MAC Address (Adresse MAC source) : l'adresse MAC du port source associé à un paquet doit correspondre à l'adresse indiquée ici. Cochez la case et  saisissez une adresse pour appliquer ce critère. Source MAC Mask (Masque de l'adresse MAC source) : si vous souhaitez utiliser cette option, entrez le masque correspondant à l'adresse MAC source voulue. Vlan Id (ID de VLAN) : l'ID de VLAN d'un paquet doit correspondre à celui indiqué ici. Cochez la case et saisissez l'ID du VLAN pour appliquer ce critère. Les  valeurs possibles vont de 1 à 4093. Secondary Vlan (VLAN secondaire) : l'ID de VLAN secondaire d'un paquet doit correspondre à celui indiqué ici. Cochez la case et saisissez l'ID du VLAN  secondaire pour appliquer ce critère. Les valeurs possibles vont de 1 à 4093. Remove (Supprimer) : si vous cochez cette option, la règle pour ACL MAC correspondante est supprimée lorsque vous cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications).Modification d'une règle basée sur les paramètres MAC  1. Affichez la page MAC ACL Rule Configuration (Configuration de règles pour les ACL MAC).  2. Sélectionnez la liste de contrôle d'accès voulue dans le menu déroulant MAC ACL (ACL MAC). 3. Sélectionnez la règle voulue dans le menu déroulant Rule ID (ID de la règle).  4. Modifiez les autres champs selon vos besoins. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La règle est modifiée et le périphérique est mis à jour. Ajout d'une nouvelle règle à une ACL basée sur les paramètres MAC  1. Affichez la page MAC ACL Rule Configuration (Configuration de règles pour les ACL MAC).  2. Sélectionnez la liste de contrôle d'accès voulue dans le menu déroulant MAC ACL (ACL MAC). 3. Pour Rule ID (ID de la règle), sélectionnez Create New Rule (Créer une nouvelle règle).  4. Entrez un nouvel ID. 5. Complétez les autres champs, le cas échéant.  6. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La nouvelle règle est affectée à la liste de contrôle d'accès basée sur les paramètres MAC. Suppression d'une règle d'ACL basée sur les paramètres MAC  1. Sélectionnez une ACL.  2. Sélectionnez une règle dans le menu déroulant Rule ID (ID de la règle). 3. Cochez la case Remove (Supprimer). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La liste ACL basée sur les paramètres MAC est supprimée et le périphérique est mis à jour. Définition d'une règle pour une ACL basée sur les paramètres MAC à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l ACL Commands (Commandes ACL) Configuration de liaisons pour les ACL Lorsqu'une ACL est liée à une interface, toutes les règles définies sont appliquées à cette dernière. La page ACL Bind Configuration (Configuration de liaisons pour les ACL) permet d'affecter des ACL à des interfaces et de définir des priorités.  À partir de l'interface Web, vous pouvez configurer la règle d'ACL pour le trafic entrant afin que la règle s'applique aux paquets qui arrivent sur le port. À partir  de l'interface CLI, vous pouvez configurer la règle d'ACL pour le trafic entrant ou sortant. Les ACL appliquées au trafic sortant implémentent des règles de  sécurité sur le trafic sortant du port. Les ACL peuvent être appliquées à toute interface physique (10G comprise), ainsi qu'à tout LAG ou port de routage. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité réseau) ® Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès) ® Binding Configuration (Configuration des liaisons) dans l'arborescence. Figure 8-18. Page ACL Bind Configuration (Configuration de liaisons pour les ACL) REMARQUE : Les règles ne peuvent être modifiées que lorsque la liste de contrôle d'accès dont elles font partie n'est pas liée à une interface.Cette page contient les champs suivants : Interface : les boutons radio permettent de sélectionner l'interface en fonction de l'unité/du port, du LAG ou du VLAN. Select an ACL (Sélectionner une ACL) : sélectionne le type d'ACL auquel les paquets entrants sont comparés. Les paquets peuvent être comparés à des ACL  basées sur les paramètres IP ou MAC.  Assign ACL Priority (Définir la priorité de l'ACL) : permet d'affecter une priorité à l'ACL. Si plusieurs ACL sont appliquées à une interface, les critères de  comparaison des listes possédant la priorité la plus élevée sont évalués en premier. Affectation d'une ACL à une interface  1. Affichez la page ACL Bind Configuration (Configuration de liaisons pour les ACL). 2. Dans le champ Interface, indiquez l'unité et le port, le LAG ou le VLAN à configurer.  3. Sélectionnez le type d'ACL (IP ou MAC) dans le champ Select an ACL (Sélectionner une ACL).  4. Définissez la priorité dans le champ Assign ACL Priority (Définir la priorité de l'ACL).  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'ACL est associée aux interfaces spécifiées.  Suppression d'une interface associée à une ACL  1. Affichez la page ACL Bind Configuration (Configuration de liaisons pour les ACL). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). 3. Dans le champ Interface, indiquez l'unité et le port, le LAG ou le VLAN pour lequel vous souhaitez afficher les liaisons d'ACL.  4. Cochez la case Remove (Supprimer) en regard d'une ou plusieurs ACL à supprimer.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les ACL indiquées sont supprimées de l'interface.  Affectation de l'appartenance à une ACL à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l ACL Commands (Commandes ACL) Configuration des ports REMARQUE : Lorsqu'une ACL est affectée à un port, LAG ou VLAN, les flux provenant de cette interface d'entrée et qui ne correspondent pas à  l'ACL sont soumis à la règle par défaut, "Drop unmatched packets" (Rejeter les paquets non conformes).La page Ports contient des liens permettant de configurer la fonctionnalité des ports, y compris des fonctions avancées telles que Storm Control et la mise en  miroir des ports, et d'effectuer des tests virtuels sur les ports. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Ports dans l'arborescence. Cette page contient des liens vers les fonctionnalités suivantes :  l Paramètres globaux l Configuration des ports l Configuration des ports protégés l Configuration des LAG l Storm Control Paramètres globaux La page Global Parameters (Paramètres globaux) permet de configurer le contrôle de flux. Le contrôle de flux permet de réduire momentanément le trafic  provenant d'un commutateur. Il ne peut être défini que sur les commutateurs directement connectés, et uniquement pour les ports configurés pour fonctionner  en duplex intégral. Étant donné que les ports configurés pour la négociation automatique ne peuvent pas être ajoutés en tant que membres d'un LAG, le  contrôle de flux ne peut pas être configuré sur automatique pour les ports faisant partie d'un LAG.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Ports ® Global Parameters (Paramètres globaux) dans l'arborescence. Figure 8-19. Page Global Parameters (Paramètres globaux)  Cette page contient le champ suivant : Flow Control (Contrôle de flux) : sélectionnez Enabled (Activé) ou Disabled (Désactivé) dans le menu déroulant. Cette commande affecte tous les ports de la  pile. La valeur par défaut est Enabled (Activé). Enabled (Activé) : active le mécanisme de contre-pression en entrée du commutateur. Disabled (Désactivé) : restaure le mode de prévention avec blocage HOL (tête de ligne).  Activation de la contre-pression en entrée  1. Affichez la page Ports Global Parameters (Paramètres globaux des ports).  2. Sélectionnez Enable (Activer) dans le menu déroulant du champ Flow Control (Contrôle de flux).  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). 4. La contre-pression en entrée est maintenant activée.  Configuration du contrôle de flux à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Ethernet Configuration Commands (Commandes de configuration Ethernet) Configuration des ports La page Port Configuration (Configuration des ports) permet de définir les paramètres des ports.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Ports ® Port Configuration (Configuration des ports) dans l'arborescence. REMARQUE : Le contrôle de flux est incompatible avec le mode de prévention utilisant le blocage HOL (tête de ligne). Le commutateur peut fonctionner  dans l'un ou l'autre de ces modes, mais pas simultanément.Figure 8-20. Page Port Configuration (Configuration des ports) Cette page contient les champs suivants : Port : indique l'unité et le port pour lesquels les paramètres sont définis. Description (0-64 Characters) (Description, 0 à 64 caractères) : contient une brève description de l'interface (par exemple, Ethernet). Admin Status (État admin) : active ou désactive le transfert du trafic via ce port. Current Port Status (État actuel du port) : indique si le port est opérationnel ou non. Current Port Speed (Vitesse actuelle du port) : affiche la vitesse actuelle du port synchronisé (en bps). Admin Port Speed (Vitesse admin du port) : force la vitesse du port sur la valeur sélectionnée (10 M, 100 M, 1000 M ou 10000 M). Maximum Frame Size (1518-9216) (Taille de trame maximale, 1518-9216) : indique la taille maximale acceptée pour les paquets. Les paquets de taille  supérieure sont rejetés. La valeur par défaut est de 1518. Admin Duplex (Duplex admin) : définit le mode duplex du port. Les options disponibles sont Full (Intégral) et Half (Semi).  Full (Intégral) : indique que l'interface prend en charge la transmission bidirectionnelle entre le commutateur et le client.  Half (Semi duplex) : indique que l'interface prend en charge la transmission entre le commutateur et le client, dans un seul sens à la fois. Current Duplex Mode (Mode duplex actuel) : affiche le mode duplex du port synchronisé. Auto Negotiation (Négociation automatique) : active la négociation automatique sur le port.  La négociation automatique est un protocole entre deux partenaires de liaison. Elle permet à un port d'informer son partenaire de sa vitesse de transfert, de  son mode duplex et de ses capacités de contrôle de flux. Current Auto Negotiation (Négociation automatique en cours) : affiche la configuration actuelle de la négociation automatique.  Admin Advertisement (Annonce admin) : indique les capacités devant être annoncées par le port. Les valeurs possibles sont les suivantes : Max Capability (Capacité maximale) : indique que toutes les vitesses et tous les modes duplex peuvent être acceptés.  10 Half (10 Mpbs, semi duplex) : indique que le port annonce une vitesse de 10 Mbps en mode semi duplex. 10 Full (10 Mpbs, duplex intégral) : indique que le port annonce une vitesse de 10 Mbps en mode duplex intégral. 100 Half (100 Mpbs, semi duplex) : indique que le port annonce une vitesse de 100 Mbps en mode semi duplex. 100 Full (100 Mpbs, duplex intégral) : indique que le port annonce une vitesse de 100 Mbps en mode duplex intégral. 1000 Full (1000 Mpbs, duplex intégral) : indique que le port annonce une vitesse de 1000 Mbps en mode duplex intégral. MDI/MDX : permet au commutateur de distinguer câbles croisés et câbles directs.  Les concentrateurs et les commutateurs sont délibérément câblés de façon opposée à celle des stations terminales. Ainsi, lorsqu'un concentrateur ou un  commutateur est connecté à une station terminale, il est possible d'utiliser un câble Ethernet direct et les paires correspondent correctement. Lorsque deux  concentrateurs/commutateurs sont connectés entre eux, ou deux stations terminales entre elles, un câble inverseur est utilisé afin de garantir la  correspondance entre les paires connectées. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes : On (Activé) : permet au commutateur de détecter le type de connexion. Off (Désactivé) : nécessite le type de câble approprié pour la connexion du commutateur. Auto : la valeur est définie automatiquement.Current MDI/MDX (MDI/MDX en cours) : indique la configuration MDX actuelle du commutateur. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes :  MDI : la configuration en cours est MDI. MDX : la configuration en cours est MDX. Auto : la valeur est définie automatiquement.  LAG : affiche le numéro de LAG, si ce port est membre d'un LAG. Définition des paramètres des ports  1. Affichez la page Port Configuration (Configuration des ports). 2. Sélectionnez une unité et un port dans les champs Unit (Unité) et Port. 3. Complétez les champs affichés.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des ports sont sauvegardés sur le commutateur. Affichage de la table des ports 1. Affichez la page Port Configuration (Configuration des ports). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Port Configuration Table (Table de configuration des ports) s'affiche. Figure 8-21. Page Port Configuration Table (Table de configuration des ports) 3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page Port Configuration Table (Table de configuration des ports) pour les autres unités de la  pile, le cas échéant.  Copie des paramètres de configuration des ports  1. Affichez la page Port Configuration (Configuration des ports). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Port Configuration Table (Table de configuration des ports) s'affiche. 3. Indiquez l'unité et le port à partir desquels vous effectuez la copie dans Copy Parameters From (Copie les paramètres à partir de).  4. Cliquez sur Copy To (Copier vers) pour chacun des ports cible. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de configuration des ports sont copiés et le périphérique est mis à jour.Modification des paramètres de configuration pour plusieurs ports  1. Affichez la page Port Configuration (Configuration des ports). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La table Port Configuration (Configuration des ports) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chacun des ports à modifier.  4. Modifiez les champs de configuration selon vos besoins. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de configuration des ports sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Configuration des ports à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Ethernet Configuration Commands (Commandes de configuration Ethernet) Configuration des ports protégés La page Protected Port Configuration (Configuration des ports protégés) permet de configurer des ports PVE (Private VLAN Edge). Il s'agit d'une fonction de  sécurité de couche 2 applicable aux ports faisant partie d'un même VLAN. Le trafic provenant des ports protégés par cette fonction est transmis uniquement  aux ports situés en amont et ne peut pas être envoyé aux autres ports du VLAN.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Ports ® Protected Port Configuration (Configuration des ports protégés) dans  l'arborescence. Figure 8-22. Page Protected Port Configuration (Configuration des ports protégés) Cette page contient les champs suivants : Port : indique l'unité et le port pour lesquels les paramètres sont définis. Protected Group ID (ID de groupe protégé) : menu déroulant utilisé pour affecter un port aux groupes 0, 1 ou 2. Remove Group Name (Supprimer le nom du groupe) : cochez cette case pour désassocier le port sélectionné du groupe protégé. Affichage de la table des ports protégés  1. Affichez la page Protected Port Configuration (Configuration des ports protégés).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Protected Ports Summary (Récapitulatif des ports protégés) s'affiche.  Figure 8-23. Page Protected Port Summary Table (Récapitulatif des ports protégés)3. Cochez la case Remove (Supprimer) puis cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications) pour dissocier un port d'un groupe protégé.  4. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page Protected Port Summary (Récapitulatif des ports protégés) pour les autres unités de la  pile, le cas échéant.  Ajout de groupes de ports protégés  1. Affichez la page Protected Port Configuration (Configuration des ports protégés).  2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add Protected Group (Ajouter un groupe protégé) s'affiche. Figure 8-24. Page Add Protected Group (Ajouter un groupe protégé) 3. Utilisez le menu déroulant pour affecter l'ID 0, 1 ou 2 dans le champ Protected Group ID (ID de groupe protégé).  4. Complétez le champ Protected Group Name (1-32 characters) (Nom du groupe protégé, 1 à 32 caractères).  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres du groupe protégé sont copiés et le périphérique est mis à jour. Configuration de ports protégés à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l switchport protected Commands (Commandes portant sur les ports protégés du commutateur) Configuration des LAG La fonction d'agrégation des liaisons permet de regrouper des liaisons Ethernet en mode duplex intégral, de façon à former un LAG (groupe de liaisons  agrégées). Le commutateur peut traiter un LAG comme s'il s'agissait d'une seule liaison. Pour afficher la page LAG Configuration (Configuration des LAG), cliquez sur Switching (Commutation) ® Ports ® LAG Configuration (Configuration des LAG) dans l'arborescence. Figure 8-25. Page LAG Configuration (Configuration des LAG)Cette page contient les champs suivants : LAG : répertorie les numéros de LAG. LAG Type (Type de LAG) : types de ports inclus dans le LAG. Description (0-64 Characters) (Description, 0-64 caractères) : description du port. Admin Status (État admin) : active ou désactive le transfert du trafic sur le LAG sélectionné. Current LAG Status (État actuel du LAG) : indique si le LAG sélectionné est actuellement en cours de fonctionnement ou indisponible. Définition des paramètres des LAG  1. Affichez la page LAG Configuration (Configuration des LAG). 2. Sélectionnez un LAG dans le champ LAG. 3. Complétez les champs affichés.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des LAG sont sauvegardés sur le commutateur. Affichage de la table de configuration des LAG 1. Affichez la page LAG Configuration (Configuration des LAG). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). 3. La page LAG Configuration Table (Table de configuration des LAG) s'affiche. Figure 8-26. Page LAG Configuration Table (Table de configuration des LAG) Modification des paramètres des LAG  1. Affichez la page LAG Configuration (Configuration des LAG). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). 3. La page LAG Configuration Table (Table de configuration des LAG) s'affiche. 4. Cochez l'option Edit (Modifier) pour tous les LAG à modifier. 5. Les champs Admin Status (État admin) et Description peuvent maintenant être modifiés.  6. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des LAG sont sauvegardés sur le commutateur. Configuration des LAG à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Port Channel Commands (Commandes portant sur les canaux des ports) Storm Control Le terme "Broadcast Storm" désigne une quantité excessive de messages de diffusion transmis simultanément sur un réseau à travers un seul port. Les  réponses transmises peuvent surcharger les ressources du réseau et/ou entraîner des dépassements de délai.  Le commutateur mesure le taux de réception des paquets de diffusion, de multidiffusion et de monodiffusion inconnue pour chaque port et rejette les paquets  excédentaires lorsque le taux dépasse le seuil défini. La fonction Storm Control est activée au niveau de chaque interface, en définissant le type de paquet et  la vitesse à laquelle les paquets sont transmis.  La page Storm Control permet d'activer et de configurer la fonction Storm Control. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Ports ® Storm Control dans l'arborescence. Figure 8-27. Page Storm Control Cette page contient les champs suivants : Port : indique l'unité et le port pour lesquels la fonction Storm Control est activée. Storm Control Mode (Mode Storm Control) : indique le mode de diffusion affecté par Storm Control. Broadcast (Diffusion) : si le taux du trafic de diffusion L2 entrant sur une interface augmente au-delà du seuil défini, le trafic sera rejeté. Multicast (Multidiffusion) : si le taux du trafic de multidiffusion L2 entrant sur une interface augmente au-delà du seuil défini, le trafic sera rejeté. Unknown Unicast (Monodiffusion inconnue) : si le taux du trafic de monodiffusion L2 inconnue (échec de la recherche de destination) entrant sur une  interface augmente au-delà du seuil défini, le trafic sera rejeté. Storm Control Admin Mode (Mode admin de Control Storm) : active ou désactive Storm Control. Storm Control Rate Threshold (0-100%) (Vitesse de diffusion maximale pour Storm Control, 0-100%) : vitesse maximale de transfert des paquets inconnus.  La plage représente un pourcentage du seuil total. Définition des paramètres des ports pour la fonction Storm Control  1. Affichez la page Storm Control. 2. Modifiez les champs affichés.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des ports pour la fonction Storm Control sont sauvegardés sur le commutateur. Affichage de la table des paramètres de la fonction Storm Control 1. Affichez la page Storm Control. 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La table Storm Control Settings (Paramètres de Storm Control) s'affiche. Figure 8-28. Page Storm Control Settings Table (Table des paramètres de Storm Control)  3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page Storm Control Settings Table (Table des paramètres de Storm Control) pour les autres  unités de la pile, le cas échéant.  Modification du contrôle de diffusion  1. Affichez la page Storm Control. 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La table Storm Control Settings (Paramètres de Storm Control) s'affiche. 3. Cochez Edit (Modifier) pour chaque port pour lequel le contrôle de diffusion (Broadcast Control) doit être modifié.  4. Modifiez les paramètres de Broadcast Control (Contrôle de diffusion) selon vos besoins.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des ports pour la fonction Storm Control sont sauvegardés sur le commutateur. Configuration de Storm Control à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Ethernet Configuration Commands (Commandes de configuration Ethernet) Configuration de la mise en miroir du trafic La mise en miroir du trafic permet de configurer le commutateur pour qu'il envoie des copies des paquets vers un port utilisé comme miroir. La mise en miroir  peut être basée sur les ports ou sur les flux. La page Traffic Mirroring (Mise en miroir du trafic) permet de définir les sessions de mise en miroir basées sur les ports ou sur les flux.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Traffic Mirroring (Mise en miroir du trafic) dans l'arborescence. Cette page contient des liens vers les fonctionnalités suivantes : l Mise en miroir des ports l Mise en miroir basée sur les flux Mise en miroir des ports La mise en miroir des ports sélectionne le trafic réseau devant être examiné par un analyseur de réseau. Cette opération est appliquée à des ports  spécifiques du commutateur. Plusieurs ports du commutateur sont configurés en tant que ports source tandis qu'un seul port du commutateur est défini  comme cible. Vous pouvez définir la méthode utilisée pour la mise en miroir du trafic du port source. Les paquets reçus sur le port source, transmis, ou à la fois  transmis et reçus peuvent être mis en miroir sur le port de destination.  Le paquet qui est copié vers le port de destination est au même format que le paquet d'origine. Si le paquet copié est un paquet reçu, il contient ou ne  contient pas de balise VLAN, selon sa configuration lors de sa réception sur le port source. Si le paquet copié est un paquet transmis, il contient ou ne contient pas de balise VLAN, selon sa configuration lors de sa transmission sur le port source. Pour afficher la page Port Mirroring (Mise en miroir des ports), cliquez sur Switching (Commutation) ® Traffic Mirroring (Mise en miroir du trafic) ® Port Mirroring (Mise en miroir des ports) dans l'arborescence. Figure 8-29. Page Port Mirroring (Mise en miroir des ports) Cette page contient les champs suivants : Session : identifie la session de surveillance. Admin Mode (Mode admin) : active ou désactive la mise en miroir des ports.  Destination Port (Port de destination) : sélectionnez le port sur lequel le trafic peut être copié. Reset Session (Réinitialiser la session) : permet de réinitialiser la session de surveillance du port. Source Port (Port source) : répertorie les ports source ayant été ajoutés à partir de la page Add Source Port (Ajouter un port source). Type : indique le type de trafic surveillé sur le port source. Ajout d'une session de mise en miroir des ports 1. Affichez la page Port Mirroring (Mise en miroir des ports). 2. Cliquez sur Add (Ajouter) pour afficher la page Add Source Port (Ajouter un port source). Figure 8-30. Page Add Source Port (Ajouter un port source) 3. Complétez les champs suivants :  Session : sélectionnez la session à surveiller. Source Port (Port source) : sélectionnez l'unité et le port source du trafic mis en miroir. Jusqu'à quatre ports source peuvent être mis en miroir sur un  port de destination. Type : définit le type de trafic surveillé. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes : TX (Transmission) : surveille uniquement les paquets transmis. RX (Réception) : surveille uniquement les paquets reçus. TX and RX (Transmission et réception) : surveille les paquets transmis et reçus. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La nouvelle session de mise en miroir des ports est activée et le périphérique est mis à jour. Le port source apparaît dans la table Source Port (Ports  source) figurant dans la page Port Mirroring (Mise en miroir des ports). Modification d'une session de mise en miroir des ports REMARQUE : Un port défini comme miroir est automatiquement supprimé d'un VLAN ou d'un LAG.1. Affichez la page Port Mirroring (Mise en miroir des ports). 2. Modifiez les champs. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les champs de la session de la mise en miroir de ports sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Suppression d'une session de mise en miroir des ports 1. Affichez la page Port Mirroring (Mise en miroir des ports). 2. Cochez la case Reset Session (Réinitialiser la session).  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La session de mise en miroir des ports est supprimée et le périphérique est mis à jour. Configuration d'une session de mise en miroir des ports à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Port Monitor Commands (Commandes de surveillance des ports) Mise en miroir basée sur les flux La fonction de mise en miroir basée sur les flux repose sur le composant DiffServ de QoS. Dans QoS, l'utilisateur définit les critères permettant de créer des  classes de trafic, puis il crée les stratégies définissant l'action à appliquer à ces classes.  La mise en miroir basée sur les flux permet à l'utilisateur de copier certains types de trafic vers un port de destination unique. Cela confère une certaine  flexibilité : au lieu de mettre en miroir l'ensemble du trafic entrant et sortant sur un port, le commutateur peut mettre en miroir un sous-ensemble de ce trafic. Vous pouvez configurer le commutateur pour qu'il mette les flux en miroir sur la base des informations des couches 2, 3 et 4. La page Flow Based Mirroring (Mise en miroir basée sur les flux) permet de définir les ports utilisés.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Traffic Mirroring (Mise en miroir du trafic) ® Flow Based Mirroring (Mise en miroir basée sur  les flux) dans l'arborescence. Figure 8-31. Page Flow Based Mirroring (Mise en miroir basée sur les flux) Cette page contient les champs suivants : Policy Name (Nom de la stratégie) : sélectionne la stratégie à associer à une classe de trafic. Le nom de la stratégie est défini à l'aide de la page web DiffServ  Policy Configuration (Configuration de la stratégie).  Member Classes (Classes membres) : sélectionne la classe de trafic associée à cette stratégie. La classe membre est définie à l'aide de la page web DiffServ  Class Configuration (Configuration de la classe).  Copy to Interface (Copier vers une interface) : lorsque cette option est sélectionnée, elle permet de copier les paquets vers une unité/un port ou un LAG. Copie de la mise en miroir vers un port de destination 1. Affichez la page Flow Based Mirroring (Mise en miroir basée sur les flux).  2. Indiquez un nom de stratégie (Policy Name) et une classe membre (Member Class), puis sélectionnez l'unité et le port de destination à affecter dans le  champ Copy to Interface (Copier vers l'interface). 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les informations sur la mise en miroir basée sur les flux sont copiées vers le port spécifié et le périphérique est mis à jour. Configuration de la mise en miroir basée sur les flux à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l QOS Commands (Commandes QOS) Configuration des tables d'adresses Les adresses MAC sont sauvegardées dans la table des adresses statiques ou dynamiques. Les adresses statiques sont définies par l'utilisateur. Les  adresses dynamiques sont apprises par le système et supprimées après un certain délai. Un paquet envoyé à une destination enregistrée dans l'une des  tables est immédiatement transmis vers les ports. Les tables des adresses statiques et dynamiques peuvent être triées en fonction de l'interface, de l'ID de  VLAN ou du nom de VLAN. En outre, des adresses peuvent y être ajoutées.  Pour afficher la page Address Tables (Tables d'adresses), cliquez sur Switching (Commutation) ® Address Tables (Tables d'adresses) dans l'arborescence. Cette page contient des liens vers les fonctionnalités suivantes :  l Table des adresses statiques l Table des adresses dynamiques Table des adresses statiques La page Static MAC Address (Adresses MAC statiques) contient une liste d'adresses MAC statiques. Cette liste permet d'ajouter et de supprimer des adresses MAC statiques. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Address Tables (Tables d'adresses) ® Static Address Table (Table des adresses statiques) dans l'arborescence. Figure 8-32. Page Static MAC Address (Adresse MAC statique) Cette page contient les champs suivants : Interface : indique l'unité et le port ou LAG auxquels l'adresse MAC statique s'applique. Pour afficher les adresses associées à une autre unité ou port/LAG,  modifiez l'interface mentionnée à cet endroit. VLAN ID - MAC Address (ID de VLAN - Adresse MAC) : indique l'ID de VLAN associé à l'adresse MAC et les adresses MAC incluses dans la liste d'adresses  statiques en cours. Status (État) : indique l'état de l'adresse MAC. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes : Permanent : l'adresse MAC est permanente. Secure (Protégée) : permet de s'assurer que l'adresse MAC d'un port verrouillé ne sera pas supprimée.  Delete on Reset (Supprimer à la réinitialisation) : l'adresse MAC est supprimée lors de la réinitialisation du commutateur. Delete on Timeout (Supprimer à l'expiration) : l'adresse MAC est supprimée à l'expiration d'un délai. Ajout d'une adresse MAC statique 1. Affichez la page Static MAC Address (Adresse MAC statique). REMARQUE : Seules les adresses MAC affectées à l'interface et au VLAN spécifiés sont affichées. 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add Static MAC Address (Ajouter une adresse MAC statique) s'affiche. Figure 8-33. Page Add Static MAC Address (Ajouter une adresse MAC statique) 3. Complétez les champs selon vos besoins.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La nouvelle adresse statique est ajoutée à la table des adresses MAC statiques et le périphérique est mis à jour. Modification d'une adresse de la table des adresses MAC statiques 1. Affichez la page Static MAC Address (Adresse MAC statique). 2. Modifiez les champs. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'adresse MAC statique est modifiée et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des adresses MAC statiques 1. Affichez la page Static MAC Address (Adresse MAC statique). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Static MAC Address Table (Table des adresses MAC statiques) affiche toutes les adresses MAC statiques existantes. Figure 8-34. Page Static MAC Address Table (Table des adresses MAC statiques) Suppression d'une adresse de la table des adresses statiques 1. Affichez la page Static MAC Address (Adresse MAC statique). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout) pour afficher la table Static MAC Address (Adresses MAC statiques). 3. Cochez la case Remove (Supprimer) en regard de l'adresse à supprimer.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'adresse statique est supprimée et le périphérique est mis à jour. Configuration des paramètres des adresses statiques à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Address Table Commands (Commandes portant sur les tables d'adresses)Table des adresses dynamiques La page Dynamic Address Table (Table des adresses dynamiques) contient diverses informations : type d'interface, adresses MAC, VLAN. Elle permet  également de sélectionner un critère de tri. Les paquets transmis à une adresse stockée dans la table des adresses sont transférés directement à ces ports. Cette page contient également des informations sur le délai d'expiration qui s'écoule avant qu'une adresse MAC dynamique ne soit supprimée de la table. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Address Tables (Tables d'adresses) ® Dynamic Address Table (Table des adresses dynamiques) dans l'arborescence. Figure 8-35. Page Dynamic Address Table (Table des adresses dynamiques) Cette page contient les champs suivants : Address Aging (10-1000000) (Expiration de l'adresse, 10-1000000) : indique le délai (en secondes) avant suppression d'une adresse MAC dynamique. La  valeur par défaut est de 300 secondes. Clear Table (Effacer la table) : si vous cochez cette option, toutes les données relatives aux adresses MAC dynamiques sont effacées de la table lorsque vous  cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La table des adresses dynamiques peut être interrogée en fonction de plusieurs critères : Interface : indique l'unité et le port interrogés pour une adresse. LAG : indique le LAG interrogé pour une adresse.  MAC Address (Adresse MAC) : indique l'adresse MAC interrogée pour une adresse.  VLAN ID (ID de VLAN) : indique le numéro de VLAN (auquel l'adresse MAC est rattachée) qui est interrogé pour une adresse. La section Current Address Table (Table des adresses en cours) contient les paramètres d'adresses dynamiques en fonction desquels les paquets sont  directement transférés aux ports. Elle contient les champs suivants : VLAN ID (ID de VLAN) : indique la valeur de la balise VLAN. MAC Address (Adresse MAC) : affiche l'adresse MAC. Interface : indique le numéro de port. Définition du délai d'expiration  1. Affichez la page Dynamic Address Table (Table des adresses dynamiques). 2. Définissez le champ Address Aging (Expiration de l'adresse). 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le délai d'expiration est modifié et le périphérique est mis à jour. Interrogation de la table des adresses dynamiques 1. Affichez la page Dynamic Address Table (Table des adresses dynamiques). 2. Définissez le paramètre à utiliser pour interroger la table.  L'interrogation peut être basée sur l'interface, le LAG, l'adresse MAC ou l'ID de VLAN. 3. Cliquez sur Query (Interroger) pour interroger la table des adresses dynamiques. Suppression de données de la table des adresses dynamiques  1. Affichez la page Dynamic Address Table (Table des adresses dynamiques). 2. Cochez la case Clear Table (Effacer la table). 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les données de la table sont effacées.  Interrogation et tri des adresses dynamiques à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Address Table Commands (Commandes portant sur les tables d'adresses) Configuration du protocole GARP Le protocole GARP (Generic Attribute Registration Protocol) est un protocole universel qui enregistre toutes les informations relatives à la connectivité du  réseau ou au style d'appartenance au réseau. Il définit un ensemble de commutateurs concernés par un attribut réseau donné, tel que le VLAN ou l'adresse  de multidiffusion. La page GARP Timers (Temporisateurs GARP) est accessible à partir de la page de menu GARP. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® GARP dans l'arborescence. Temporisateurs GARP La page GARP Timers (Temporisateurs GARP) contient des champs qui permettent d'activer le protocole GARP sur le commutateur. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® GARP ® GARP Timers (Temporisateurs GARP) dans l'arborescence. Figure 8-36. Page GARP Timers (Temporisateurs GARP) Cette page contient les champs suivants : Interface : indique l'unité et le port ou LAG sur lesquels le temporisateur GARP est activé. GARP Join Timer (10-100) (Temporisateur "Join" GARP, 10-100) : affiche le délai (en centièmes de seconde) pendant lequel des PDU sont transmises. Les  valeurs admises sont comprises entre 10 et 100. La valeur par défaut est de 100 centièmes de seconde. GARP Leave Timer (30-600) (Temporisateur "Leave" GARP, 10-600) : affiche le délai (en centièmes de seconde) pendant lequel le commutateur attend  avant de quitter son état GARP. Le délai de sortie "Leave Time" est activé par un message "Leave All Time" (Délai général de sortie) envoyé/reçu et annulé par  le message "Join" reçu. Le délai de sortie (Leave) doit être supérieur ou égal à trois fois le délai de jonction (Join). Les valeurs admises sont comprises  entre 30 et 600. La valeur par défaut est de 60 centièmes de seconde.  GARP Leave All Timer (200-6000) (Temporisateur "Leave All" GARP, 200-6000) : affiche le délai (en centièmes de seconde) pendant lequel tous les  commutateurs attendent avant de quitter l'état GARP. Le délai général de sortie (Leave all) doit être supérieur au délai de sortie (Leave). Les valeurs admises sont comprises entre 200 et 6000. La valeur par défaut est de 1000 centièmes de seconde.Définition des temporisateurs GARP  1. Affichez la page GARP Timers (Temporisateurs GARP). 2. Complétez les champs.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont copiés sur les ports ou LAG sélectionnés dans la table des temporisateurs GARP et le périphérique est mis à jour. Affichage des paramètres de la table des temporisateurs GARP  1. Affichez la page GARP Timers (Temporisateurs GARP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La table GARP Timers (Temporisateurs GARP) s'affiche. Figure 8-37. Page GARP Timers Table (Table des temporisateurs GARP) 3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page GARP Timers Table (Table des temporisateurs GARP) pour les autres unités de la pile, le  cas échéant.  Copie des paramètres des temporisateurs GARP  1. Affichez la page GARP Timers (Temporisateurs GARP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page GARP Timers Table (Table des temporisateurs GARP) s'affiche. 3. Indiquez l'unité et le port à partir desquels vous effectuez la copie dans Copy Parameters From (Copie les paramètres à partir de).  4. Cliquez sur Copy To (Copier vers) pour chaque interface cible. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des temporisateurs GARP sont copiés et le périphérique est mis à jour. Modification des paramètres des temporisateurs GARP pour plusieurs ports  1. Affichez la page GARP Timers (Temporisateurs GARP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La table GARP Timers (Temporisateurs GARP) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chacune des interfaces à modifier.  4. Modifiez les champs de configuration selon vos besoins. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des temporisateurs GARP sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Définition de temporisateurs GARP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l GVRP Commands (Commandes GVRP) Configuration du protocole Spanning Tree Le protocole STP (Spanning Tree Protocol) fournit une topologie en arborescence, quelle que soit l'architecture des ponts. Il fournit également un chemin  unique entre les stations terminales d'un réseau, éliminant ainsi la formation de boucles. Les versions prises en charge pour ce protocole sont les suivantes :  Classic STP, Multiple STP et Rapid STP. La version Classic STP fournit un chemin unique entre les stations terminales et élimine ainsi la formation de boucles. Pour plus d'informations sur la  configuration de Classic STP, voir Paramètres globaux STP. Le protocole MSTP (Multiple Spanning Tree Protocol) prend en charge plusieurs instances de l'arborescence Spanning Tree afin de canaliser efficacement le trafic VLAN sur différentes interfaces. Le comportement de chacune de ces instances est conforme aux spécifications IEEE 802.1w (Rapid Spanning Tree  [RSTP]), avec de légères modifications au niveau du fonctionnement, mais pas de l'effet final. L'un des effets principaux est la transition rapide du port vers  l'état Forwarding (Transmission). La différence entre le RSTP et le STP traditionnel (IEEE 802.1d) est la capacité à configurer et à reconnaître la connectivité en  duplex intégral et les ports connectés aux stations terminales, ce qui permet d'accélérer le passage du port à l'état "Forwarding" (Transmission) et de  supprimer la notification de modification de la topologie. Ces fonctionnalités sont représentées par les paramètres "pointtopoint" et "edgeport". MSTP est  compatible avec RSTP et STP. Il se comporte en adéquation avec les ponts STP et RSTP. Un pont MSTP peut en outre être configuré pour se comporter comme  un pont RSTP ou STP. Pour afficher la page Spanning Tree, cliquez sur Switching (Commutation) ® Spanning Tree dans l'arborescence. Cette page contient des liens vers les procédures STP suivantes : l Paramètres globaux STP l Paramètres des ports STP l Paramètres des LAG STP l Rapid Spanning Tree (RSTP) l Paramètres MSTP l Paramètres des interfaces MSTP Paramètres globaux STP La page STP Global Settings (Paramètres globaux STP) contient des champs qui permettent d'activer le protocole STP sur le commutateur.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Spanning Tree ® Global Settings (Paramètres globaux) dans l'arborescence.  Figure 8-38. Page Global Settings (Paramètres globaux) de Spanning Tree Cette page contient les champs suivants : Spanning Tree Status (État de Spanning Tree) : active ou désactive le protocole STP, Rapid STP ou MSTP sur le commutateur.  STP Operation Mode (Mode de fonctionnement STP) : indique le mode de fonctionnement STP activé sur le commutateur. Ce champ peut prendre les valeurs  suivantes : Classic STP, Rapid STP, Multiple STP. BPDU Handling (Traitement des BPDU) : définit le traitement appliqué aux paquets BPDU (Bridge Protocol Data Unit) lorsque le protocole STP est désactivé sur  une interface. Les valeurs possibles sont Filtering (Filtrage) et Flooding (Acheminement simultané). La valeur par défaut est Flooding (Acheminement  simultané). STP BPDU Protection (Protection des BPDU STP) : désactive un port si un nouveau commutateur tente d'accéder à la topologie STP existante. Cela empêche  toute modification de la topologie STP par des commutateurs ne faisant pas partie de l'arborescence d'origine. Si vous sélectionnez Enable (Activer), lorsqu'une BPDU est reçue sur un port d'extrémité ("edge port"), ce dernier est désactivé. Le port désactivé doit être  réactivé manuellement. Bridge Settings (Paramètres des ponts)  Priority (0-61440) (Priorité, 0-61440) : indique la valeur de priorité du pont. Les commutateurs ou les ponts exécutant le protocole STP se voient affecter un  degré de priorité. Après avoir échangé des BPDU, le commutateur possédant la priorité la plus basse devient le pont racine. Hello Time (1-10) (Délai Hello) : indique le délai (en secondes) pendant lequel le pont racine attend entre deux messages de configuration. La valeur par  défaut est de 2. Max Age (6-40) (Délai d'attente maximal, 6-40) : indique l'âge maximal du commutateur, c'est-à-dire le délai d'attente maximal (en secondes) pendant lequel  le pont attend avant d'implémenter une modification de la topologie. La valeur par défaut est de 20. Forward Delay (4-30) (Délai avant transfert, 4-30) : indique le délai d'attente avant transfert du commutateur, c'est-à-dire le délai pendant lequel un pont  reste dans un état d'écoute et d'apprentissage avant de transmettre les paquets. La valeur par défaut est de 15. État du pont racine  Bridge ID (ID du pont) : affiche l'ID du pont. Root Bridge ID (ID du pont racine) : indique l'ID du pont racine.  Root Port (Port racine) : indique le numéro du port correspondant au chemin dont le coût est le plus faible entre ce pont et le pont racine. Ce paramètre est  significatif lorsque le pont n'est pas le pont racine. La valeur par défaut est zéro. Root Path Cost (Coût du chemin racine) : affiche le coût du chemin entre ce pont et la racine. Topology Changes Counts (Nombre de modifications de la topologie) : affiche le nombre total de fois où l'état de la topologie STP a été modifié. Last Topology Change (Dernière modification de la topologie) : affiche la durée totale qui s'est écoulée depuis la dernière modification de la topologie. La  durée est exprimée au format jour/heures/minutes/secondes ; par exemple : 5 heures, 10 minutes et 4 secondes. Définition des paramètres globaux STP  1. Affichez la page STP Global Settings (Paramètres globaux STP).  2. Sélectionnez Enable (Activer) dans le champ Spanning Tree Status (État de Spanning Tree).  3. Spécifiez le mode STP dans le champ STP Operation Mode (Mode de fonctionnement STP), et définissez les autres paramètres.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le protocole STP est activé sur le commutateur. Modification des paramètres globaux STP  1. Affichez la page STP Global Settings (Paramètres globaux STP).  2. Modifiez les champs de cette page selon vos besoins. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres STP sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Définition des paramètres globaux STP à l'aide des commandes CLI Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Spanning Tree Commands (Commandes portant sur le protocole Spanning Tree) Paramètres des ports STP La page STP Port Settings (Paramètres des ports STP) permet d'affecter des propriétés STP aux ports.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Spanning Tree ® STP Port Settings (Paramètres des ports STP) dans l'arborescence.  Figure 8-39 Page STP Port Settings (Paramètres des ports STP) Cette page contient les champs suivants : Select a Port (Sélectionner un port) : indique l'unité et le port sur lesquels le protocole STP est activé. STP : active ou désactive le protocole STP sur le port.  Fast Link : active le mode Fast Link sur le port. Un port en mode Fast Link passe automatiquement à l'état Forwarding (Transfert) lorsque la liaison est active. La convergence STP peut nécessiter jusqu'à 30-60 secondes dans les réseaux de grande envergure.  Port State (État du port) : indique l'état STP actuel d'un port. L'état du port détermine l'action de transfert qui doit être appliquée au trafic. Le port peut avoir  les états suivants :  Disabled (Désactivé) : le protocole STP est désactivé sur le port. Le port transfère le trafic lors de l'apprentissage des adresses MAC. Blocking (Blocage) : le port est actuellement bloqué et ne peut pas être utilisé pour transférer le trafic ni apprendre des adresses MAC. Listening (Écoute) : le port est actuellement en mode écoute. Il ne peut pas transférer le trafic ni apprendre des adresses MAC. Learning (Apprentissage) : le port est actuellement en mode d'apprentissage. Il ne peut pas transférer le trafic, mais il est en mesure d'apprendre de  nouvelles adresses MAC. Forwarding (Transfert) : le port est actuellement en mode de transfert. Il peut transférer le trafic et apprendre de nouvelles adresses MAC. STP Root Guard (Protection de la racine STP) : empêche toute modification imprévue de la racine d'une instance STP. Si une BPDU de niveau supérieur arrive  sur un pont racine protégé par cette option, le port correspondant est placé dans un mode spécial signalant une incohérence de la racine, ce qui équivaut au  mode d'écoute. L'utilisation du pont racine est forcée. Role (Rôle) : affiche le rôle du port dans la topologie STP. Speed (Vitesse) : affiche la vitesse de fonctionnement du port. Path Cost (1-200000000) (Coût du chemin, 1-200000000) : définit la contribution du port au coût du chemin racine. Le coût du chemin est arrondi à une  valeur supérieure ou inférieure. Il est utilisé pour transférer le trafic lorsqu'un chemin est réacheminé. Une valeur égale à zéro signifie que le coût du chemin  est défini en fonction de la vitesse du port. La valeur par défaut est de 0. Priority (0-240) (Priorité, 0-240) : indique la valeur de priorité du port. Cette valeur influence le choix du port lorsqu'un pont contient deux ports connectés  en boucle. La valeur par défaut est de 128. Designated Bridge ID (ID du pont désigné) : affiche l'ID du pont désigné. Designated Port ID (ID du port désigné) : affiche l'ID du port sélectionné. Designated Cost (Coût désigné) : affiche le coût du port participant à la topologie STP. Si le protocole détecte des boucles, le risque de blocage des ports sera  moindre si leur coût est inférieur. LAG : affiche le LAG auquel le port est rattaché.Activation du protocole STP sur un port 1. Affichez la page STP Port Settings (Paramètres des ports STP).  2. Indiquez l'unité et le port à activer dans le champ Select a Port (Sélectionner un port).  3. Sélectionnez Enable (Activer) dans le champ STP. 4. Modifiez les champs Fast Link, STP Root Guard (Protection de la racine STP), Path Cost (Coût du chemin) et Priority (Priorité) selon vos besoins.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le protocole STP est activé sur le port. Modification des propriétés des ports STP  1. Affichez la page STP Port Settings (Paramètres des ports STP).  2. Modifiez les champs Fast Link, STP Root Guard (Protection de la racine STP), Path Cost (Coût du chemin) et Priority (Priorité) selon vos besoins.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des ports STP sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des ports STP 1. Affichez la page STP Port Settings (Paramètres des ports STP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page STP Port Table (Table des ports STP) s'affiche. Figure 8-40. Page STP Port Table (Table des ports STP) 3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page STP Port Table (Table des ports STP) pour les autres unités de la pile, le cas échéant. Modification des paramètres STP pour plusieurs ports  1. Affichez la page STP Port Settings (Paramètres des ports STP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page STP Port Table (Table des ports STP) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chacun des ports à modifier.  4. Modifiez les paramètres des ports STP selon vos besoins.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des ports STP sont modifiés et le périphérique est mis à jour.Application du mode Fast Link à un port  1. Affichez la page STP Port Settings (Paramètres des ports STP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page STP Port Table (Table des ports STP) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chacun des ports à modifier.  4. Cochez la case Fast Link pour activer le mode Fast Link sur un port. Un port en mode Fast Link passe automatiquement à l'état Forwarding (Transfert) lorsque la liaison est active. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Définition des paramètres des ports STP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Spanning Tree Commands (Commandes portant sur le protocole Spanning Tree) Paramètres des LAG STP La page STP LAG Settings (Paramètres des LAG STP) permet de définir les paramètres STP des ports agrégés.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Spanning Tree ® STP LAG Settings (Paramètres des LAG STP) dans l'arborescence. Figure 8-41. Page STP LAG Settings (Paramètres des LAG STP) Cette page contient les champs suivants : Select a LAG (Sélectionner un LAG) : indique le numéro du LAG dont vous souhaitez modifier les paramètres STP. STP : active ou désactive le protocole STP sur le LAG. Le paramètre par défaut est Enable (Activer). Fast Link : active le mode Fast Link sur le LAG. Un LAG en mode Fast Link passe automatiquement à l'état Forwarding (Transfert) lorsqu'il est actif. Le mode Fast Link optimise le temps nécessaire à la convergence du protocole STP. La convergence STP peut nécessiter jusqu'à 30-60 secondes dans les réseaux de  grande envergure. Port State (État du port) : affiche l'état STP actuel d'un LAG. L'état du LAG détermine l'action de transfert qui doit être appliquée au trafic. Si le pont détecte un  LAG défectueux, ce dernier passe à l'état Broken (Interrompu). Un LAG peut avoir les états suivants :  Disabled (Désactivé) : le protocole STP est désactivé sur le LAG. Le LAG transfère le trafic et apprend des adresses MAC. Blocking (Blocage) : le LAG est bloqué et ne peut pas être utilisé pour transférer le trafic ni apprendre des adresses MAC. Listening (Écoute) : le LAG est en mode d'écoute et ne peut pas transférer le trafic ni apprendre des adresses MAC. Learning (Apprentissage) : le LAG est en mode d'apprentissage et ne peut pas transférer le trafic, mais il peut apprendre de nouvelles adresses MAC. Forwarding (Transfert) : le LAG est en mode de transfert : il peut transférer le trafic et apprendre de nouvelles adresses MAC.Broken (Interrompu) : le LAG ne fonctionne pas correctement et ne peut pas être utilisé pour transférer le trafic. Role (Rôle) : affiche le rôle du port dans la topologie STP. Path Cost (1-200000000) (Coût du chemin, 1-200000000) : définit la contribution du LAG au coût du chemin racine. Le coût du chemin est arrondi à une  valeur supérieure ou inférieure. Il est utilisé pour transférer le trafic lorsqu'un chemin est réacheminé. La valeur par défaut est de 0. Priority (0-240) (Priorité, 0-240) : indique la valeur de priorité du LAG. Cette valeur influence le choix du LAG lorsqu'un pont contient deux ports connectés en  boucle. Elle est comprise entre 0 et 240. Designated Bridge ID (ID du pont désigné) : affiche l'ID du pont désigné. Designated Port ID (ID du port désigné) : affiche l'ID du port désigné. Designated Cost (Coût désigné) : affiche le coût du port participant à la topologie STP. Si le protocole détecte des boucles, le risque de blocage des ports sera  moindre si leur coût est inférieur. Modification des paramètres STP d'un LAG  1. Affichez la page STP LAG Settings (Paramètres des LAG STP).  2. Sélectionnez un LAG dans le menu déroulant Select a LAG (Sélectionner un LAG).  3. Modifiez les champs selon vos besoins. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des LAG STP 1. Affichez la page STP LAG Settings (Paramètres des LAG STP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page STP LAG Table (Table des LAG STP) s'affiche. Figure 8-42. Page STP LAG Table (Table des LAG STP) 3. Cette table permet d'activer et de désactiver le mode Fast Link et la protection de la racine STP pour un LAG. Pour ce faire, cliquez sur Fast Link, sélectionnez les options appropriées et cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Modification des paramètres STP pour plusieurs LAG  1. Affichez la page STP LAG Settings (Paramètres des LAG STP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page STP LAG Table (Table des LAG STP) s'affiche. 3. Cochez l'option Edit (Modifier) pour tous les LAG à modifier.  4. Modifiez les champs selon vos besoins. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont modifiés et le périphérique est mis à jour.Définition des paramètres des LAG STP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Spanning Tree Commands (Commandes portant sur le protocole Spanning Tree) Rapid Spanning Tree (RSTP) Le protocole Rapid Spanning Tree (RSTP) détecte et sélectionne les topologies de réseau offrant une meilleure convergence du Spanning Tree, sans pour  autant créer de boucles de transfert.  Pour afficher la page Rapid Spanning Tree, cliquez sur Switching (Commutation) ® Spanning Tree ® Rapid Spanning Tree dans l'arborescence. Figure 8-43. Page Rapid Spanning Tree Cette page contient les champs suivants : Interface : détermine si le protocole RSTP est activé sur une unité/port ou un LAG. Cliquez sur Unit/Port (Unité/Port) ou LAG pour spécifier le type d'interface,  puis sélectionnez l'unité/port ou le LAG à configurer dans le menu déroulant. State (État) : affiche l'état STP du port. Role (Rôle) : affiche le rôle du port dans la topologie STP. Mode : affiche le mode administratif et indique s'il est activé ou non. Fast Link Operational Status (État opérationnel Fast Link) : indique si le mode Fast Link est activé ou désactivé pour le port ou le LAG. Si le mode Fast Link  est activé pour un port, celui-ci passe automatiquement à l'état de transfert (Forwarding). Ce paramètre peut être modifié dans les pages STP Port Settings (Paramètres des ports STP) ou STP LAG Settings (Paramètres des LAG STP). Point to Point Operational Status (État de fonctionnement point à point) : affiche l'état de fonctionnement point à point.  Pour établir des communications sur une liaison point à point, le protocole PPP émetteur envoie d'abord des paquets Link Control Protocol (LCP) pour  configurer et vérifier la liaison de données. Une fois la liaison établie et les fonctions optionnelles négociées par le protocole LCP, le protocole PPP émetteur  envoie des paquets Network Control Protocols (NCP) pour sélectionner et configurer un ou plusieurs protocoles de couche réseau. Lorsque tous les protocoles  de couche réseau sélectionnés ont été configurés, les paquets de chaque protocole peuvent être envoyés sur la liaison. Cette dernière reste configurée pour  les communications jusqu'à ce que des paquets LCP ou NCP ferment la liaison ou qu'un événement extérieur intervienne. Ce type de liaison est celui qui est  utilisé par les ports du commutateur. Affichage de la table RSTP (Rapid Spanning Tree) 1. Affichez la page Rapid Spanning Tree (RSTP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Rapid Spanning Tree Table (Table Rapid Spanning Tree) s'affiche. Figure 8-44. Page Rapid Spanning Tree Table (Table Rapid Spanning Tree)3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page Rapid Spanning Tree Table (Table Rapid Spanning Tree) pour les autres unités de la pile, le  cas échéant.  Définition des paramètres RSTP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Spanning Tree Commands (Commandes portant sur le protocole Spanning Tree) Paramètres MSTP Le protocole MSTP (Multiple Spanning Tree Protocol) prend en charge plusieurs instances de l'arborescence STP afin de canaliser efficacement le trafic VLAN sur différentes interfaces. Il est compatible avec les protocoles RSTP et STP. Un pont MSTP peut en outre être configuré pour se comporter comme un pont RSTP ou  STP. Pour afficher la page MSTP Settings (Paramètres MSTP), cliquez sur Switching (Commutation) ® Spanning Tree ® MSTP Settings (Paramètres MSTP) dans  l'arborescence. Figure 8-45. Page MSTP Settings (Paramètres MSTP) La page MSTP Settings (Paramètres MSTP) contient les champs suivants, divisés en deux sections : Global Settings (Paramètres globaux) et Instance Settings (Paramètres de l'instance) : Region Name (1-32 Characters) (Nom de la région, 1-32 caractères) : indique le nom de la région MST définie par l'utilisateur.  Revision (0-65535) (Révision, 0-65535) : définit le chiffre 16 bits non signé identifiant le niveau de révision de la configuration MST actuelle. Le numéro de  révision est indispensable à la configuration MST. La valeur par défaut est de 0. Max Hops (1-40) (Nombre maximum de sauts, 1 à 40) : définit le nombre total de sauts effectués dans une région spécifique avant que la BPDU ne soit  rejetée. Une fois la BPDU rejetée, les informations du port arrivent à expiration. La valeur par défaut est de 20. Instance ID (ID de l'instance) : indique l'ID de l'instance STP. Les valeurs possibles sont comprises entre 1 et 15. La valeur par défaut est de 1.Included VLANs (VLAN inclus) : mappe les VLAN sélectionnés avec l'instance sélectionnée. Chaque VLAN n'appartient qu'à une seule instance.  Priority (0-61440) (Priorité, 0-61440) : définit la priorité du commutateur pour l'instance STP sélectionnée. La valeur par défaut est de 32768. Bridge ID (ID du pont) : indique l'ID de pont de l'instance sélectionnée. Root Bridge ID (ID du pont racine) : ID du pont racine présentant le coût de chemin le plus faible. Root Port (Port racine) : indique le port racine de l'instance sélectionnée. Root Path Cost (Coût du chemin racine) : indique le coût du chemin correspondant à l'instance sélectionnée. Modification des paramètres MSTP  1. Affichez la page MSTP Settings (Paramètres MSTP).  2. Modifiez les champs des sections Global Settings (Paramètres globaux) et Instance Settings (Paramètres de l'instance) selon vos besoins.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres MSTP sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des mappages entre les VLAN et les instances MSTP 1. Affichez la page MSTP Settings (Paramètres MSTP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La table MSTP Settings (Paramètres MSTP) s'affiche. Figure 8-46. Table MSTP Settings (Paramètres MSTP) 3. Pour modifier l'ID de l'instance pour un ou plusieurs VLAN, cochez la case Edit (Modifier) en regard des VLAN concernés.  4. Modifiez les ID d'instance selon vos besoins. Saisissez 0 pour supprimer le mappage entre un VLAN et une instance.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les ID des instances sont modifiés pour les VLAN sélectionnés et le périphérique est mis à jour. Définition d'instances MSTP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Spanning Tree Commands (Commandes portant sur le protocole Spanning Tree) Paramètres des interfaces MSTP La page MSTP Interface Settings (Paramètres des interfaces MSTP) permet d'affecter des paramètres MSTP à des interfaces spécifiques.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Spanning Tree ® MSTP Interface Settings (Paramètres des interfaces MSTP) dans  l'arborescence. Figure 8-47. Page MSTP Interface Settings (Paramètres des interfaces MSTP)La page MSTP Interface Settings (Paramètres des interfaces MSTP) contient les champs suivants : Instance ID (ID d'instance) : sélectionne les instances MSTP configurées sur le commutateur. Les valeurs admises sont comprises entre 1 et 15. Interface : sélectionne une unité/port ou un LAG pour cette instance MSTP.  Port State (État du port) : indique si le port est activé ou désactivé dans cette instance spécifique. Port Type (Type de port) : indique si le protocole MSTP traite le port comme un port point à point ou connecté à un concentrateur, et s'il s'agit d'un port  interne de la région MST ou d'un port frontière. Si le port est un port frontière, ce champ indique également si le commutateur situé à l'autre extrémité de la  liaison fonctionne en mode RSTP ou STP. Role (Rôle) : indique le rôle attribué au port par l'algorithme STP afin de fournir des chemins STP. Les valeurs possibles sont les suivantes :  Root (Racine) : fournit le chemin dont le coût est le plus faible pour le transfert des paquets vers le commutateur racine.  Designated (Désigné) : indique le port ou LAG sur lequel le commutateur désigné est connecté au LAN.  Alternate (Autre) : fournit un autre chemin vers le commutateur racine à partir de l'interface.  Backup (Chemin de secours) : fournit un chemin de secours vers le LAN désigné. Les ports de secours servent uniquement lorsque deux ports sont  connectés en boucle par une liaison point à point, ou lorsqu'un LAN comporte deux connexions ou plus à un segment partagé. Disabled (Désactivé) : indique que le port ne fait pas partie de la topologie Spanning Tree. Priority (Priorité) : définit la priorité de l'interface pour l'instance spécifiée. Les priorités admises sont comprises entre 0 et 240, par incréments de 16. La  valeur par défaut est de 128. Path Cost (0-200000000) (Coût du chemin, 0-200000000) : indique la contribution du port à l'instance STP. Les valeurs admises sont comprises  entre 0 et 200 000 000. La valeur par défaut est déterminée par la vitesse du port. La valeur par défaut est : l Canal du port : 20 000 l 1000 Mbps (giga) : 20 000 l 100 Mbps : 200 000 l 10 Mbps : 2 000 000 Designated Bridge ID (ID du pont désigné) : numéro d'ID du pont qui connecte la liaison ou le LAN partagé à la racine. Designated Port ID (ID du port désigné) : numéro d'ID du port sur le pont désigné qui connecte la liaison ou le LAN partagé à la racine. Designated Cost (Coût désigné) : affiche le coût du chemin entre la liaison ou le LAN partagé et la racine. Affectation des paramètres des interfaces MSTP  1. Affichez la page MSTP Interface Settings (Paramètres des interfaces MSTP).  2. Sélectionnez une ID d'instance dans le menu déroulant Instance ID. 3. Indiquez un port ou un LAG, puis sélectionnez l'interface dans le menu déroulant associé.  4. Définissez une valeur dans les champs Interface Priority (Priorité de l'interface) et Path Cost (Coût du chemin).  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de l'interface sont enregistrés et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table de paramètres des interfaces MSTP 1. Affichez la page MSTP Settings (Paramètres MSTP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page MSTP Interface Table (Table des interfaces MSTP) s'affiche. Figure 8-48. Page MSTP Interface Table (Table des interfaces MSTP) 3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page MSTP Interface Table (Table des interfaces MSTP) pour les autres unités de la pile, le cas  échéant.  4. Pour modifier la priorité des ports ou le coût du chemin pour une ou plusieurs interfaces, cochez la case Edit (Modifier) en regard des interfaces  concernées.  5. Modifiez les valeurs définies dans les colonnes Port Priority (Priorité des ports) ou Path Cost (Coût du chemin).  6. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les champs sont modifiés pour les interfaces sélectionnées et le périphérique est mis à jour. Définition d'interfaces MSTP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Spanning Tree Commands (Commandes portant sur le protocole Spanning Tree) Configuration des VLAN L'ajout de la prise en charge des LAN virtuels (VLAN) à un commutateur de couche 2 permet de combiner certains avantages offerts par les ponts et les  routeurs. En effet, à l'instar d'un pont, un commutateur inclus dans un VLAN transfère le trafic en fonction de l'en-tête de couche 2, ce qui permet de bénéficier  d'une plus grande rapidité. Mais il fonctionne également comme un routeur car il partitionne le réseau en segments logiques, ce qui permet de bénéficier de  fonctions améliorées en ce qui concerne l'administration, la sécurité et la gestion du trafic de multidiffusion. Un VLAN est un ensemble regroupant des stations terminales et les ports de commutation qui les connectent. La division logique, quant à elle, peut se justifier  par différents facteurs tel que l'appartenance à un projet ou à un service. Il existe une seule contrainte physique, à savoir que la station terminale et le port  auquel elle est reliée doivent faire partie du même VLAN. Chaque VLAN d'un réseau possède un ID qui apparaît dans la balise IEEE 802.1Q de l'en-tête de couche 2 figurant dans les paquets transmis sur un VLAN.  Une station terminale peut omettre la balise ou la partie de la balise définissant le VLAN. Dans ce cas, le premier port de commutation recevant le paquet peut  rejeter ce dernier ou y insérer une balise contenant un ID de VLAN par défaut. Un port donné peut gérer le trafic correspondant à plusieurs VLAN, mais il ne  peut prendre en charge qu'un seul ID de VLAN par défaut. Pour afficher la page VLAN, cliquez sur Switching (Commutation) ® VLAN dans l'arborescence. Cette page contient des liens vers les fonctionnalités  suivantes : l Appartenance à un VLAN l Paramètres des ports de VLAN l Paramètres des LAG de VLAN l Liaison d'adresses MAC et de VLAN l Liaison de sous-réseau IP et de VLAN l Groupe de protocoles l Paramètres GVRPAppartenance à un VLAN La page VLAN Membership (Appartenance à un VLAN) permet de définir les groupes de VLAN répertoriés dans la table d'appartenance à un VLAN. Le  commutateur prend en charge jusqu'à 4094 VLAN. Cependant, vous ne pouvez réellement créer que 4092 VLAN car : l le VLAN 1 est le VLAN par défaut dont tous les ports font partie ; l le VLAN 4095 est désigné comme VLAN de rejet ("Discard VLAN"). Vous ne pouvez créer que les VLAN de 2 à 4093. Le VLAN 4094 est réservé. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® VLAN ® VLAN Membership (Appartenance à un VLAN) dans l'arborescence. Figure 8-49. Page VLAN Membership (Appartenance à un VLAN) La page VLAN Membership (Appartenance à un VLAN) contient deux sections. La section du haut contient les champs définissant l'appartenance au VLAN  dans sa globalité. La section du bas contient des tables définissant les paramètres d'appartenance pour des ports et des LAG spécifiques de ce VLAN. Les  champs de la page VLAN Membership (Appartenance à un VLAN) sont les suivants : Show VLAN (Afficher le VLAN) : sélectionne le VLAN à afficher. Utilisez les menus déroulants VLAN ID (ID du VLAN) ou VLAN Name (Nom du VLAN) pour sélectionner le VLAN.  VLAN Name (0-32) (Nom du VLAN, 0-32) : indique le nom de VLAN défini par l'utilisateur. Ce champ est défini à l'aide du bouton Add (Ajouter). Le nom peut comprendre de 0 à 32 caractères. Status (État) : indique le type de VLAN. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes : Dynamic (Dynamique) : indique que le VLAN a été créé dynamiquement via le protocole GVRP. Static (Statique) : indique que le VLAN est défini par l'utilisateur et peut être modifié. Default (Par défaut) : indique que le VLAN est le VLAN par défaut. Unauthenticated Users (Utilisateurs non authentifiés) : lorsque Enable (Activer) est sélectionné, les commutateurs non autorisés peuvent accéder à ce VLAN. Remove VLAN (Supprimer le VLAN) : lorsque cette case est cochée, le VLAN affiché est supprimé de la table d'appartenance à un VLAN. La table VLAN Membership (Appartenance à un VLAN) affiche les ports et les LAG qui sont membres du VLAN. Elle indique également s'ils sont balisés (T,  tagged), non balisés (U, untagged) ou interdits (F, forbidden). Les tables contiennent deux lignes : Static (Statique) et Current (En cours). Seule la ligne Static (Statique) est accessible depuis cette page. La ligne Current (En cours) est mise à jour dynamiquement au moyen du protocole GVRP, ou bien lorsque  vous modifiez la ligne Static (Statique) puis cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Cette section de la page comporte deux tables : Ports : affiche les ports appartenant à des VLAN et permet de définir des affectations. Pour affecter un port, cliquez sur Static (Statique) pour un port spécifique. Chaque clic permet de basculer entre U (non balisé), T (balisé) et un champ vide. Reportez-vous à la table ci-après pour connaître les définitions. LAGs : affiche les LAG appartenant à des VLAN et permet de définir des affectations. Pour définir une affectation, cliquez sur Static (Statique) pour un LAG spécifique. Chaque clic permet de basculer entre U (non balisé), T (balisé) et un champ vide. Reportez-vous à la table ci-après pour connaître les définitions. Tableau 8-1. Définitions concernant l'appartenance d'un port à un VLAN Contrôle du  port Définition T Balisé (Tagged) : l'interface est membre d'un VLAN. Tous les paquets transmis par cette interface sont balisés et contiennent des  informations sur le VLAN. U Non balisé (Untagged) : l'interface est membre d'un VLAN, Les paquets transmis par cette interface ne sont pas balisés.Ajout de nouveaux VLAN 1. Affichez la page VLAN Membership (Appartenance à un VLAN).  2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add VLAN (Ajouter un VLAN) s'affiche. Figure 8-50. Page Add VLAN (Ajouter un VLAN) 3. Entrez un nouvel ID et un nom pour le VLAN. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le nouveau VLAN est ajouté et le périphérique est mis à jour. Ajout d'un port ou d'un LAG à un VLAN  1. Affichez la page VLAN Membership (Appartenance à un VLAN).  2. Sélectionnez un VLAN dans le menu déroulant VLAN ID (ID de VLAN) ou VLAN Name (Nom de VLAN). 3. Dans la table VLAN Port Membership (Appartenance des ports à un VLAN), affectez une valeur en cliquant dans la ligne Static (Statique) pour un port/LAG spécifique. Chaque clic permet de basculer entre U (non balisé), T (balisé) et un champ vide (non membre).  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le port ou le LAG est affecté au VLAN désigné, la ligne Current (En cours) est actualisée avec cette désignation et le périphérique est mis à jour. Modification des groupes d'appartenance à un VLAN  1. Affichez la page VLAN Membership (Appartenance à un VLAN).  2. Sélectionnez un VLAN dans le menu déroulant VLAN ID (ID de VLAN) ou VLAN Name (Nom de VLAN). 3. Modifiez les champs selon vos besoins. 4. Dans la table VLAN Port Membership (Appartenance des ports à un VLAN), modifiez la valeur d'un port ou d'un LAG en cliquant à l'endroit approprié  dans la ligne Static (Statique). Chaque clic permet de basculer entre U (non balisé), T (balisé) et un champ vide (non membre).  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les informations relatives à l'appartenance VLAN sont modifiées, la ligne Current (En cours) est actualisée et le périphérique est mis à jour. Suppression d'un VLAN 1. Affichez la page VLAN Membership (Appartenance à un VLAN).  2. Sélectionnez un VLAN dans le menu déroulant VLAN ID (ID de VLAN) ou VLAN Name (Nom de VLAN). 3. Cochez la case Remove VLAN (Supprimer le VLAN). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). F Interdit (Forbidden) : indique que l'interface n'est pas autorisée à devenir membre d'un VLAN. Champ vide Champ vide : l'interface n'est pas membre d'un VLAN. Les paquets associés à cette interface ne sont pas transférés.Le VLAN sélectionné est supprimé et le périphérique est mis à jour. Définition des groupes d'appartenance à un VLAN et affectation de ports/LAG à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l VLAN Commands (Commandes portant sur les VLAN) Paramètres des ports de VLAN Dans un VLAN basé sur l'utilisation des ports, le trafic non balisé transite sur certains ports spécifiques en fonction du PVID des ports récepteurs. Ces VLAN  peuvent aider à optimiser les modèles de trafic réseau car les paquets de diffusion, de multidiffusion et monodiffusion inconnus ne sont transférés que vers  des ports faisant partie du VLAN. Les paquets reçus avec une balise VLAN utilisent cet ID de VLAN pour le processus de commutation. La page VLAN Port Settings (Paramètres des ports de VLAN) permet d'identifier un port en tant que membre d'un VLAN et de définir et de modifier les  paramètres des ports. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® VLAN ® Port Settings (Paramètres des ports) dans l'arborescence. Figure 8-51. Page Port Settings (Paramètres des ports) pour un VLAN Cette page contient les champs suivants : Ports : indique l'unité et le port inclus dans le VLAN. Port VLAN Mode (Mode VLAN du port) : indique le mode du port. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes : General (Général) : le port appartient à plusieurs VLAN et chaque VLAN est défini par l'utilisateur comme étant balisé ou non balisé (mode 802.1Q  intégral). Access (Accès) : le port appartient à un seul VLAN non balisé. Lorsqu'un port est en mode d'accès, les types de paquets acceptés sur le port ne peuvent  pas être désignés. En outre, il est impossible d'activer ou de désactiver le filtrage en entrée sur un port d'accès. Trunk (Tronçon) : le port appartient à plusieurs VLAN et tous les ports sont balisés (sauf dans le cas d'un seul VLAN natif). PVID (1-4093) | 4095 (PVID, 1 à 4093 | 4095) : affecte un ID de VLAN aux paquets non balisés. Les valeurs possibles vont de 1 à 4093 ou 4095. Frame Type (Type de trame) : indique le type de trame accepté sur le port. La valeur par défaut est Admit All (Accepter tout). Ce champ peut prendre les valeurs suivantes : Admit Tag Only (Accepter uniquement les paquets balisés) : indique que seules les trames balisées sont acceptées sur le port. Admit All (Accepter tout) : indique que les trames balisées et non balisées sont acceptées sur le port. Ingress Filtering (Filtrage en entrée) : active ou désactive le filtrage en entrée sur le port. Le filtrage en entrée rejette les trames contenant une balise VLAN  qui ne correspond pas au VLAN dont le port fait partie. Affectation des paramètres des ports  1. Affichez la page VLAN Port Settings (Paramètres des ports de VLAN).  2. Sélectionnez le port à configurer dans les menus déroulant Unit (Unité) et Port. 3. Complétez les autres champs de cette page.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des ports de VLAN sont définis et le périphérique est mis à jour.Affichage de la table des ports de VLAN 1. Affichez la page VLAN Port Settings (Paramètres des ports de VLAN).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page VLAN Port Table (Table des ports de VLAN) s'affiche. Figure 8-52. Page VLAN Port Table (Table des ports de VLAN) 3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page VLAN Port Table (Table des ports de VLAN) pour les autres unités de la pile, le cas échéant.  Modification des paramètres pour plusieurs ports  1. Affichez la page VLAN Port Settings (Paramètres des ports de VLAN).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page VLAN Port Table (Table des ports de VLAN) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chacun des ports à modifier.  4. Modifiez les champs selon vos besoins. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des ports de VLAN sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Affectation de ports à des groupes de VLAN à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : REMARQUE : Si un port d'accès est choisi, les types de paquets acceptés sur le port ne peuvent pas être désignés. En outre, il est impossible  d'activer ou de désactiver le filtrage en entrée sur un port d'accès. (Guide de référence CLI) : l VLAN Commands (Commandes portant sur les VLAN) Paramètres des LAG de VLAN La page VLAN LAG Settings (Paramètres des LAG de VLAN) permet de mapper un LAG avec un VLAN. Les paquets non balisés qui arrivent sur le commutateur  sont balisés à l'aide des ID de LAG spécifiés par le PVID.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® VLAN ® LAG Settings (Paramètres des LAG) dans l'arborescence.  Figure 8-53. Page LAG Settings (Paramètres des LAG) pour un VLANCette page contient les champs suivants : LAG : indique le numéro du LAG inclus dans le VLAN. Port VLAN Mode (Mode VLAN du port) : indique le mode VLAN du LAG. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes : General (Général) : le LAG appartient à plusieurs VLAN et chaque VLAN est défini par l'utilisateur comme étant balisé ou non balisé (mode 802.1Q  intégral). Access (Accès) : le LAG appartient à un seul VLAN non balisé. Trunk (Tronçon) : le LAG appartient à plusieurs VLAN et tous les ports sont balisés (sauf dans le cas d'un seul VLAN natif). PVID (1-4093) | 4095 (PVID, 1 à 4093 | 4095) : affecte un ID de VLAN aux paquets non balisés. Les valeurs possibles vont de 1 à 4093 ou 4095. Frame Type (Type de trame) : indique le type de paquets accepté par le LAG. La valeur par défaut est Admit Tag Only (Accepter uniquement les paquets  balisés). Ce champ peut prendre les valeurs suivantes : Admit Tag Only (Accepter uniquement les paquets balisés) : seuls les paquets balisés sont acceptés par le LAG. Admit All (Accepter tout) : indique que les paquets balisés et non balisés sont acceptés par le LAG. Ingress Filtering (Filtrage en entrée) : active ou désactive le filtrage en entrée effectué par le LAG. Le filtrage en entrée rejette les paquets contenant une  balise VLAN qui ne correspond pas au VLAN dont le LAG fait partie. Affectation des paramètres des LAG de VLAN  1. Affichez la page VLAN LAG Settings (Paramètres des LAG de VLAN).  2. Sélectionnez un LAG dans le menu déroulant LAG. 3. Complétez les autres champs de cette page.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des LAG de VLAN sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des LAG de VLAN 1. Affichez la page VLAN LAG Settings (Paramètres des LAG de VLAN).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page VLAN LAG Table (Table des LAG de VLAN) s'affiche. Figure 8-54. Page VLAN LAG Table (Table des LAG de VLAN)Modification des paramètres pour plusieurs LAG  1. Affichez la page VLAN LAG Settings (Paramètres des LAG de VLAN).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page VLAN LAG Table (Table des LAG de VLAN) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chacun des LAG à modifier.  4. Modifiez les champs selon vos besoins. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des LAG de VLAN sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Affectation de LAG à des groupes de VLAN à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l VLAN Commands (Commandes portant sur les VLAN) Liaison d'adresses MAC et de VLAN La page Bind MAC to VLAN (Lier des adresses MAC et des VLAN) permet d'associer une entrée MAC à la table des VLAN. Une fois l'adresse MAC source et l'ID  de VLAN définis, les associations correspondantes sont partagées par tous les ports du commutateur. La table des liaisons entre adresses MAC et VLAN prend  en charge jusqu'à 128 entrées. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® VLAN ® Bind MAC to VLAN (Lier des adresses MAC et des VLAN) dans l'arborescence. Figure 8-55. Page Bind MAC to VLAN (Lier des adresses MAC et des VLAN) Cette page contient les champs suivants : MAC Address (Adresse MAC) : indique l'adresse MAC à associer à un VLAN. Bind to VLAN (1-4093) (Lier à un VLAN, 1-4093) : indique le VLAN auquel l'adresse MAC doit être associée. Affectation des paramètres de liaison entre des adresses MAC et des VLAN  1. Affichez la page Bind MAC to VLAN (Lier des adresses MAC et des VLAN). 2. Entrez l'adresse MAC à associer au VLAN.  3. Entrez le VLAN auquel l'adresse MAC doit être associée.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'adresse MAC et le VLAN listés sont liés et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des LAG de VLAN 1. Affichez la page Bind MAC to VLAN (Lier des adresses MAC et des VLAN). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page MAC-VLAN Bind Table (Table des liaisons MAC-VLAN) s'affiche. Figure 8-56. Page MAC - VLAN Bind Table (Table des liaisons MAC-VLAN) Modification des VLAN pour plusieurs adresses MAC 1. Affichez la page Bind MAC to VLAN (Lier des adresses MAC et des VLAN). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page MAC-VLAN Bind Table (Table des liaisons MAC-VLAN) s'affiche. 3. Cliquez sur l'option Edit (Modifier) correspondant à chaque adresse MAC pour laquelle le VLAN associé doit être modifié.  4. Modifiez les champs Bind to VLAN (Lier à un VLAN).  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de liaison MAC-VLAN sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Suppression d'une entrée MAC-VLAN 1. Affichez la page Bind MAC to VLAN (Lier des adresses MAC et des VLAN). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page MAC-VLAN Bind Table (Table des liaisons MAC-VLAN) s'affiche. 3. Cochez la case Remove (Supprimer) en regard de chacune des entrées à supprimer.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'entrée sélectionnée est supprimée et le périphérique est mis à jour. Liaison d'adresses MAC et de VLAN à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l VLAN Commands (Commandes portant sur les VLAN) Liaison de sous-réseau IP et de VLAN Le mappage d'un sous-réseau IP avec un VLAN est défini par une entrée dans la table IP Subnet - VLAN (Sous-réseaux IP - VLAN). Cette entrée définit une  adresse IP source, un masque de réseau et l'ID du VLAN voulu. Les associations de ce type sont partagées par tous les ports du commutateur. Il est possible  de configurer jusqu'à 64 entrées dans cette table. La page Bind IP Subnet to VLAN (Lier un sous-réseau IP et un VLAN) permet d'associer un sous-réseau IP à un VLAN.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® VLAN ® Bind IP Subnet to VLAN (Lier un sous-réseau IP et un VLAN) dans l'arborescence.  Figure 8-57. Page Bind IP Subnet to VLAN (Lier un sous-réseau IP et un VLAN)Cette page contient les champs suivants : IP Address (Adresse IP) : indique l'adresse IP source du paquet. Subnet Mask (Masque de sous-réseau) : indique le masque de sous-réseau correspondant à l'adresse IP source du paquet. Bind to VLAN (1-4093) (Lier à un VLAN, 1-4093) : indique le VLAN auquel l'adresse IP est affectée. Liaison de sous-réseaux IP et de VLAN  1. Affichez la page Bind IP Subnet to VLAN (Lier des sous-réseaux IP et des VLAN).  2. Entrez l'adresse IP à associer au VLAN.  3. Saisissez le sous-réseau IP associé à l'adresse IP.  4. Entrez l'ID du VLAN auquel l'adresse IP et le masque de sous-réseau sont affectés.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le sous-réseau IP et le VLAN listés sont liés et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table des liaisons sous-réseaux IP-VLAN 1. Affichez la page Bind IP Subnet to VLAN (Lier des sous-réseaux IP et des VLAN).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). 3. La page IP Subnet - VLAN Bind Table (Table des liaisons sous-réseaux IP - VLAN) s'affiche.  Figure 8-58. Page IP Subnet - VLAN Bind Table (Table des liaisons sous-réseau IP - VLAN) Modification d'un VLAN associé à plusieurs adresses IP  1. Affichez la page Bind IP Subnet to VLAN (Lier des sous-réseaux IP et des VLAN).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page IP Subnet - VLAN Bind Table (Table des liaisons sous-réseaux IP - VLAN) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chaque entrée à modifier.  4. Modifiez les champs selon vos besoins. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de liaisons aux VLAN sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Suppression de l'association entre une adresse MAC et un sous-réseau IP  1. Affichez la page Bind IP Subnet to VLAN (Lier des sous-réseaux IP et des VLAN). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page IP Subnet - VLAN Bind Table (Table des liaisons sous-réseaux IP - VLAN) s'affiche. 3. Cochez la case Remove (Supprimer) en regard de chacune des entrées à supprimer.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'entrée sélectionnée est supprimée et le périphérique est mis à jour. Liaison de sous-réseaux IP et de VLAN à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l VLAN Commands (Commandes portant sur les VLAN) Groupe de protocoles Dans un VLAN basé sur l'utilisation de protocoles, le trafic transite sur certains ports spécifiques, déterminés en fonction du protocole. Les critères de filtrage  des paquets définis par l'utilisateur déterminent si un paquet appartient à un VLAN spécifique. Ces VLAN sont généralement utilisés dans les réseaux dont les  segments contiennent des systèmes hôtes utilisant plusieurs protocoles. La page Protocol Group (Groupe de protocoles) permet d'associer des types Ethernet et des VLAN et de configurer certains ports pour l'utilisation de ces paramètres. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® VLAN ® Protocol Group (Groupe de protocoles) dans l'arborescence. Figure 8-59. Page Protocol Group (Groupe de protocoles) Cette page contient les champs suivants : Protocol Group (Groupe de protocoles) : affiche le nom associé à l'ID du groupe de protocoles. Vous pouvez créer un nouveau groupe en cliquant sur le  bouton Add (Ajouter). Protocol (Protocole) : indique le protocole associé à ce groupe. VLAN ID (1-4093) (ID de VLAN, 1-4093) : indique l'ID de VLAN associé à ce groupe. Interface : permet de sélectionner l'interface ou les interfaces à ajouter au groupe ou à supprimer. Sélectionnez les interfaces à inclure dans le groupe de  protocoles et cliquez sur la flèche vers la droite. Les interfaces affichées dans la colonne de droite font partie du groupe de protocoles. Remove Protocol Group (Supprimer un groupe de protocoles) : si vous cochez cette option, le groupe de protocoles affiché est supprimé lorsque vous cliquez  sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Pour supprimer plusieurs groupes simultanément, cliquez sur Show All (Afficher tout) et utilisez les cases à  cocher Remove (Supprimer) disponibles dans la table des groupes de protocoles.Ajout d'un groupe de protocoles 1. Affichez la page Protocol Group (Groupe de protocoles). 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add Protocol Group (Ajouter un groupe de protocoles) s'affiche. Figure 8-60. Page Add Protocol Group (Ajouter un groupe de protocoles) 3. Saisissez un nouveau nom de groupe de protocoles, ainsi que l'ID de VLAN qui sera associé à ce groupe.  4. Revenez à la page Protocol Group (Groupe de protocoles).  5. Sélectionnez le groupe de protocoles que vous avez ajouté, puis sélectionnez le protocole.  6. Dans la première colonne Interface, cliquez pour sélectionner les interfaces à ajouter au groupe de protocoles. Pour sélectionner plusieurs interfaces,  cliquez tout en maintenant la touche  (pour des interfaces contiguës) ou  (pour des interfaces non contiguës) enfoncée.  7. Cliquez sur la flèche vers la droite.  Les interfaces sélectionnées sont déplacées dans la deuxième colonne. Toutes les interfaces de cette colonne font partie du groupe de protocoles. 8. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le groupe est ajouté et le périphérique est mis à jour. Modification des paramètres du groupe de protocoles d'un VLAN  1. Affichez la page Protocol Group (Groupe de protocoles). 2. Sélectionnez le protocole à modifier dans le menu déroulant Protocol Group ID (ID des groupes de protocoles). 3. Modifiez le protocole ou l'ID de VLAN selon vos besoins. 4. Dans la première colonne Interface, cliquez pour sélectionner l'interface voulue. Pour sélectionner plusieurs interfaces, cliquez tout en maintenant la  touche <;Maj> (pour des interfaces contiguës) ou <;Ctrl> (pour des interfaces non contiguës) enfoncée.  5. Cliquez sur la flèche vers la droite.  L'interface sélectionnée est déplacée dans la deuxième colonne. Toutes les interfaces de cette colonne font partie du groupe de protocoles. 6. Pour supprimer une interface du groupe, cliquez pour sélectionner l'interface voulue dans la deuxième colonne.  7. Cliquez sur la flèche vers la gauche.  L'interface sélectionnée est supprimée de la deuxième colonne. 8. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres du groupe de protocoles du VLAN sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Suppression de plusieurs protocoles de la table des groupes de protocoles 1. Affichez la page Protocol Group (Groupe de protocoles). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page Protocol Group Table (Table des groupes de protocoles) s'affiche.Figure 8-61. Page Protocol Group Table (Table des groupes de protocoles) 3. Cochez la case Remove (Supprimer) en regard de chaque groupe de protocoles à supprimer.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le protocole est supprimé et le périphérique est mis à jour. Configuration des groupes de protocole à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l VLAN Commands (Commandes portant sur les VLAN) Paramètres GVRP Le protocole d'enregistrement de VLAN GARP permet aux commutateurs du réseau d'enregistrer (et de désenregistrer) dynamiquement les informations  d'appartenance à un VLAN correspondant aux commutateurs du même segment. Ce mécanisme permet en outre à ces informations d'être distribuées sur tous  les commutateurs du réseau local prenant en charge le protocole GVRP. Le fonctionnement de GVRP repose sur les services fournis par le protocole GARP (Generic Attribute Registration Protocol). Le protocole GVRP permet de créer  jusqu'à 1024 VLAN. La page GVRP Global Parameters (Paramètres globaux GVRP) permet de procéder à l'activation globale du protocole GVRP. Elle permet également d'activer ce  protocole interface par interface. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® VLAN ® GVRP Parameters (Paramètres GVRP) dans l'arborescence.  Figure 8-62. Page GVRP Global Parameters (Paramètres globaux GVRP) Cette page contient les champs suivants : GVRP Global Status (État global GVRP) : active ou désactive le protocole GVRP sur le commutateur. Le protocole GVRP est désactivé par défaut. Interface : indique l'unité et le port ou le LAG sur lesquels le protocole GVRP est activé.  GVRP State (État GVRP) : active ou désactive le protocole GVRP sur l'interface spécifiée.  Dynamic VLAN Creation (Création dynamique de VLAN) : active ou désactive la création de VLAN par le biais de GVRP.  GVRP Registration (Enregistrement GVRP) : active ou désactive l'enregistrement GVRP. Activation du protocole GVRP sur le commutateur 1. Affichez la page GVRP Global Parameters (Paramètres globaux GVRP).  2. Sélectionnez Enable (Activer) dans le champ GVRP Global Status (État global GVRP). 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le protocole GVRP est activé sur le commutateur. Activation de l'enregistrement de VLAN par le biais du protocole GVRP 1. Affichez la page GVRP Global Parameters (Paramètres globaux GVRP).  2. Sélectionnez Enable (Activer) dans le champ GVRP Global Status (État global GVRP) pour l'interface voulue.  3. Sélectionnez Enable (Activer) dans le champ GVRP Registration (Enregistrement GVRP). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'enregistrement GVRP des VLAN est activé sur le port et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table de paramètres des ports GVRP  1. Affichez la page GVRP Global Parameters (Paramètres globaux GVRP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page GVRP Port Parameters Table (Table de paramètres des ports GVRP) s'affiche. Figure 8-63. Page GVRP Port Parameters Table (Table de paramètres des ports GVRP) 3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page GVRP Port Parameters Table (Table de paramètres des ports GVRP) pour les autres unités  de la pile, le cas échéant.  Copie de paramètres GVRP  1. Affichez la page GVRP Global Parameters (Paramètres globaux GVRP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page GVRP Port Parameters Table (Table de paramètres des ports GVRP) s'affiche. 3. Indiquez le port ou le LAG à partir desquels vous effectuez la copie dans Copy Parameters From (Copie les paramètres à partir de).  4. Cliquez sur Copy To (Copier vers) pour chaque interface/LAG cible. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des ports GVRP sont copiés et le périphérique est mis à jour.Modification des paramètres GVRP pour plusieurs ports  1. Affichez la page GVRP Global Parameters (Paramètres globaux GVRP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page GVRP Port Parameters Table (Table de paramètres des ports GVRP) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chaque interface/LAG à modifier.  4. Modifiez les champs de paramètres selon vos besoins.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres des ports GVRP sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Configuration de GVRP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l GVRP Commands (Commandes GVRP) Agrégation de ports  La fonction d'agrégation des liaisons permet de regrouper des liaisons Ethernet en mode duplex intégral (FDX), de façon à former un LAG (groupe de liaisons  agrégées). Le commutateur peut ainsi traiter le LAG comme s'il s'agissait d'une seule liaison. Les LAG statiques sont pris en charge. Lorsqu'un port est ajouté à un LAG en tant que membre statique, il ne transmet pas les LACPDU et ne les reçoit pas. Pour afficher la page Link Aggregation (Agrégation de liaisons), cliquez sur Switching (Commutation) ® Link Aggregation (Agrégation de liaisons) dans  l'arborescence. Cette page contient des liens vers les fonctionnalités suivantes :  l Paramètres LACP l Appartenance à un LAG l Configuration du hachage des LAG l Récapitulatif du hachage des LAG Paramètres LACP L'agrégation de liaisons est créée et conservée via l'échange régulier d'unités LACPDU. La page LACP Parameters (Paramètres LACP) permet de configurer  les LAG LACP. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Link Aggregation (Agrégation de liaisons) ® LACP Parameters (Paramètres LACP) dans  l'arborescence. Figure 8-64. Page LACP Parameters (Paramètres LACP) Cette page contient deux sections : Global Parameters (Paramètres globaux) et Port Parameters (Paramètres des ports). Les champs disponibles sont les  suivants : Global Parameters (Paramètres globaux) LACP System Priority (1-65535) (Priorité système LACP, 1-65535) : priorité LACP pour les paramètres globaux. La valeur par défaut est de 1. Port Parameters (Paramètres des ports)  Interface : indique le numéro de l'unité et du port auxquels les valeurs d'expiration et de priorité sont associées. LACP Port Priority (1-65535) (Priorité du port LACP, 1-65535) : définit la priorité LACP pour le port indiqué. La valeur par défaut est de 1. LACP Timeout (Délai d'expiration LACP) : indique le délai d'expiration administratif LACP. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes : Short (Court) : définit un délai d'expiration court  Long : définit un délai d'expiration long. Cette option est utilisée par défaut. Définition des paramètres d'agrégation de liaisons  1. Affichez la page LACP Parameters (Paramètres LACP).  2. Complétez les champs selon vos besoins.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont définis et le périphérique est mis à jour. Affichage de la table de paramètres LACP  1. Affichez la page LACP Parameters (Paramètres LACP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page LACP Parameters Table (Table des paramètres LACP) s'affiche. Figure 8-65. Page LACP Parameters Table (Table des paramètres LACP) 3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page LACP Parameters Table (Table des paramètres LACP) pour les autres unités de la pile, le  cas échéant.  Modification des paramètres LACP pour plusieurs ports  1. Affichez la page LACP Parameters (Paramètres LACP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page LACP Parameters Table (Table des paramètres LACP) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chacun des ports à modifier.  4. Modifiez les champs selon vos besoins. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres LACP sont modifiés et le périphérique est mis à jour.Configuration des paramètres LACP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l LACP Commands (Commandes LACP) Appartenance à un LAG Le commutateur prend en charge 18 LAG par système et huit ports par LAG. La page LAG Membership (Appartenance à un LAG) permet d'affecter les ports à  des LAG et des LACP. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Link Aggregation (Agrégation de liaisons) ® LAG Membership (Appartenance à un LAG)  dans l'arborescence. Figure 8-66. Page LAG Membership (Appartenance à un LAG) Cette page comprend une table qui contient les champs suivants : LACP : agrège un port de LAG à une appartenance LACP. Pour activer (valeur "on") LACP sur les ports dont le numéro figure dans la rangée LAG, vous pouvez  cliquer sur la ligne LACP. Chaque clic permet de basculer entre L (LACP) et un champ vide (pas de LACP). LAG : ajoute un port à un LAG et indique le LAG spécifique auquel le port appartient. Chaque clic permet de passer d'un numéro de LAG au suivant (de 1 à 18),  puis à un champ vide (aucun LAG affecté). Ajout d'un port à un LAG  1. Affichez la page LAG Membership (Appartenance à un LAG).  2. Cliquez sur la ligne LAG pour faire basculer le port sur le LAG voulu. Le numéro du LAG s'affiche dans l'emplacement correspondant au port. Chaque clic permet de passer d'un numéro de LAG au suivant (de 1 à 18), puis à  un champ vide (aucun LAG affecté). 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le port est affecté au LAG sélectionné et le périphérique est mis à jour. Ajout d'un port de LAG à un LACP  1. Affichez la page LAG Membership (Appartenance à un LAG).  2. Cliquez sur la ligne LACP pour faire basculer le port de LAG voulu sur L. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le port de LAG est agrégé au LACP et le périphérique est mis à jour. Affectation de ports à des LAG et des LACP à l'aide des commandes CLI  REMARQUE : Pour pouvoir être agrégé à un LACP, le port doit avoir été affecté à un LAG.Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Port Channel Commands (Commandes portant sur les canaux des ports) Configuration du hachage des LAG Utilisez l'algorithme de hachage des LAG pour définir le mode de distribution du trafic sur la liaison d'agrégation. Le type de hachage peut être défini pour  chaque tronçon. Pour afficher la page LAG Hash Configuration (Configuration du hachage des LAG), cliquez sur Switching (Commutation) ® Link Aggregation (Agrégation de  liaisons) ® LAG Hash Configuration (Configuration du hachage des LAG) dans l'arborescence. Figure 8-67. Page LAG Hash Configuration (Configuration du hachage des LAG) Cette page contient les champs suivants : LAG : le menu déroulant répertorie les numéros de LAG. Hash Algorithm Type (Type d'algorithme de hachage) : l'algorithme de hachage utilisé pour les flux du trafic de monodiffusion peut être de l'un des types  suivants : l Adresse MAC source, VLAN, Type Ethernet, Module source et ID de port l Adresse MAC de destination, VLAN, Type Ethernet, Module source et ID de port l Adresse IP source et port TCP/UDP source (type par défaut) l Adresse IP de destination et port TCP/UDP de destination l Adresse MAC source/ de destination, VLAN, EtherType, port/MODID source l Adresse IP source/de destination et port TCP/UDP source/de destination Configuration du hachage des LAG 1. Affichez la page LAG Hash Configuration (Configuration du hachage des LAG). 2. Sélectionnez le LAG à configurer et l'algorithme de hachage qui doit lui être affecté.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Configuration du hachage des LAG à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Port Channel Commands (Commandes portant sur les canaux des ports) Récapitulatif du hachage des LAG La page LAG Hash Summary (Récapitulatif du hachage des LAG) répertorie les canaux du système et le type d'algorithme de hachage correspondant. Pour afficher la page LAG Hash Summary (Récapitulatif du hachage des LAG), cliquez sur Switching (Commutation) ® Link Aggregation (Agrégation de  liaisons) ® LAG Hash Summary (Récapitulatif du hachage des LAG) dans l'arborescence. Figure 8-68. Page LAG Hash Summary (Récapitulatif du hachage des LAG) Cette page comprend une table qui contient les champs suivants : LAGs : répertorie les numéros de LAG. Hash Algorithm Type (Type d'algorithme de hachage) : affiche le type d'algorithme de hachage utilisé pour les flux du trafic de monodiffusion et associé au  LAG. Affichage du récapitulatif de l'algorithme de hashage des LAG à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Port Channel Commands (Commandes portant sur les canaux des ports) Prise en charge de la transmission multidiffusion La base de données des transferts de multidiffusion de couche 2 est utilisée par le commutateur pour déterminer l'action de transfert à appliquer aux paquets  qui arrivent avec une adresse MAC cible de multidiffusion. Le fait de limiter les multidiffusions à certains ports du commutateur permet d'éviter que le trafic ne  soit envoyé à des parties du réseau lorsque cela n'est pas utile. Lorsqu'un paquet arrive sur le commutateur, l'adresse MAC de destination est associée à l'ID de VLAN et une recherche est effectuée dans la base de donnée  des transferts de couche 2. Si aucune correspondance n'est trouvée, le paquet est soit acheminé vers tous les ports du VLAN, soit rejeté, selon la  configuration du commutateur. Si une correspondance est trouvée, le paquet est transmis uniquement aux ports membres du groupe de multidiffusion  approprié. Pour afficher la page Multicast Support (Prise en charge de la multidiffusion), cliquez sur Switching (Commutation) ® Multicast Support (Prise en charge de la multidiffusion) dans l'arborescence. Cette page contient des liens vers les fonctionnalités suivantes : l Paramètres globaux de multidiffusion l Groupe de multidiffusion par ponts l Transfert multidiffusion par ponts l Contrôle IGMP Paramètres globaux de multidiffusion La page Multicast Global Parameters (Paramètres globaux de multidiffusion) permet d'activer le filtrage de la multidiffusion par ponts ou le contrôle IGMP sur  le commutateur. Les paramètres de ces fonctions peuvent être modifiés à partir des pages Web Bridge Multicast Forward (Transfert multidiffusion par ponts) et IGMP Snooping (Contrôle IGMP). Pour afficher la page Multicast Global Parameters (Paramètres globaux de multidiffusion), cliquez sur Switching (Commutation) ® Multicast Support (Prise en charge de la multidiffusion) ® Global Parameters (Paramètres globaux) dans l'arborescence.  Figure 8-69. Page Global Parameters (Paramètres globaux) de la multidiffusionCette page contient les champs suivants : Bridge Multicast Filtering (Filtrage de multidiffusion par ponts) : active ou désactive le filtrage de multidiffusion par ponts. La valeur par défaut est Disabled  (Désactivé). IGMP Snooping Status (État du contrôle IGMP) : active ou désactive le contrôle IGMP. La valeur par défaut est Disabled (Désactivé). Activation du filtrage de multidiffusion par ponts sur le commutateur 1. Affichez la page Multicast Global Parameters (Paramètres globaux de multidiffusion).  2. Sélectionnez Enable (Activer) dans le champ Bridge Multicast Filtering (Filtrage de multidiffusion par ponts). 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La multidiffusion par ponts est activée sur le commutateur. Activation du transfert de multidiffusion et/ou du contrôle IGMP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Address Table Commands (Commandes portant sur les tables d'adresses) Groupe de multidiffusion par ponts La page Bridge Multicast Group (Groupe de multidiffusion par ponts) permet de créer de nouveaux groupes de services de multidiffusion ou de modifier les  ports et les LAG affectés aux groupes de services de multidiffusion existants. Les interfaces associées s'affichent dans les tables Port et LAG, ce qui reflète la  façon dont chacune est jointe au groupe de multidiffusion.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Multicast Support (Prise en charge de la multidiffusion) ® Bridge Multicast Group (Groupe de multidiffusion par ponts) dans l'arborescence. Figure 8-70. Page Bridge Multicast Group (Groupe de multidiffusion par ponts) Cette page contient les champs suivants :VLAN ID (ID de VLAN) : sélectionne le VLAN auquel le groupe de multidiffusion doit être ajouté ou dans lequel les ports d'un groupe de multidiffusion existant  doivent être modifiés.  Bridge Multicast Address (Adresse de multidiffusion par ponts) : identifie l'adresse MAC ou IP du groupe de multidiffusion qui est associée à l'ID de VLAN  sélectionné. Utilisez le bouton Add (Ajouter) pour associer une nouvelle adresse à un ID de VLAN. Remove (Supprimer) : supprime une adresse de multidiffusion par ponts lorsque cette case est cochée.  Tables des ports et des membres de LAG La table Bridge Multicast Group (Groupe de multidiffusion par ponts) affiche les ports et les LAG qui sont membres du groupe de multidiffusion. Elle indique également s'ils sont statiques (S), dynamiques (D) ou interdits (F, forbidden). Les tables contiennent deux lignes : Static (Statique) et Current (En cours). Seule la ligne Static (Statique) est accessible depuis cette page. La ligne Current (En cours) est mise à jour dynamiquement lorsque vous modifiez la ligne  Static (Statique) puis cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La page Bridge Multicast Group (Groupe de multidiffusion par ponts) contient deux tables modifiables : Units and Ports (Unités et ports) : affiche les ports appartenant à des groupes de multidiffusion et permet de définir des affectations. Pour affecter un port,  cliquez sur Static (Statique) pour un port spécifique. Chaque clic permet de basculer entre S, F et un champ vide Reportez-vous à la table ci-après pour  connaître les définitions. LAGs : affiche les LAG appartenant à des groupes de multidiffusion et permet de définir des affectations. Pour définir une affectation, cliquez sur Static (Statique) pour un LAG spécifique. Chaque clic permet de basculer entre S, F et un champ vide Reportez-vous à la table ci-après pour connaître les définitions. Le tableau suivant contient des définitions concernant les paramètres de gestion IGMP applicables aux ports et aux LAG. Tableau 8-2. Paramètres de gestion IGMP applicables aux LAG Ajout d'adresses de multidiffusion par ponts 1. Affichez la page Bridge Multicast Group (Groupe de multidiffusion par ponts). 2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Add Bridge Multicast Group (Ajouter un groupe de multidiffusion par ponts) s'affiche. Figure 8-71. Page Add Bridge Multicast Group (Ajouter un groupe de multidiffusion par ponts) 3. Sélectionnez un ID de VLAN dans le menu déroulant VLAN ID. 4. Indiquez la nouvelle adresse IP ou MAC de multidiffusion dans les champs Multicast IP Address ou Multicast MAC Address. 5. Dans les tables Bridge Multicast Group (Groupe de multidiffusion par ponts), affectez un paramètre en cliquant sur la ligne Static (Statique) pour un port/LAG spécifique. Chaque clic permet de basculer entre S, F et un champ vide (non membre).  6. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'adresse de multidiffusion par ponts et les ports/LAG sont affectés au groupe de multidiffusion. La ligne Current (En cours) est mise à jour avec les  paramètres de la ligne Static (Statique) et le périphérique est mis à jour. Contrôle du  port Définition D Dynamique : indique que le port/LAG a été ajouté dynamiquement au groupe de multidiffusion (s'affiche dans la ligne Current [En cours]). S Statique : rattache le port au groupe de multidiffusion en tant que membre statique (ligne Static [Statique]). Le port apparaît dans la ligne  Current (En cours) lorsque vous cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Champ vide Champ vide : indique que le port n'est pas rattaché à un groupe de multidiffusion.Affectation d'une interface à un groupe de multidiffusion existant  1. Affichez la page Bridge Multicast Group (Groupe de multidiffusion par ponts). 2. Sélectionnez l'ID du VLAN dans le menu déroulant VLAN ID. L'adresse de multidiffusion par ponts associée s'affiche.  3. Dans les tables Bridge Multicast Group (Groupe de multidiffusion par ponts), affectez un paramètre en cliquant sur la ligne Static (Statique) pour un port/LAG spécifique. Chaque clic permet de basculer entre S, F et un champ vide (non membre).  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'interface est affectée au groupe de multidiffusion. La ligne Current (En cours) est mise à jour avec les paramètres de la ligne Static (Statique) et le périphérique est mis à jour. Suppression d'un groupe de multidiffusion par ponts 1. Affichez la page Bridge Multicast Group (Groupe de multidiffusion par ponts). 2. Dans le menu déroulant VLAN ID, sélectionnez l'ID du VLAN associé au groupe de multidiffusion par ponts à supprimer.  L'adresse de multidiffusion par ponts et les ports/LAG associés s'affichent. 3. Cochez la case Remove (Supprimer). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le groupe de multidiffusion par ponts sélectionné est supprimé et le périphérique est mis à jour. Gestion des membres du service de multidiffusion à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Address Table Commands (Commandes portant sur les tables d'adresses) Transfert multidiffusion par ponts La page Bridge Multicast Forward (Transfert multidiffusion par ponts) permet d'autoriser l'association de ports ou de LAG à un commutateur connecté à un  commutateur de multidiffusion voisin. Une fois le contrôle IGMP activé, les paquets multidiffusion sont transférés au port ou VLAN approprié.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Multicast Support (Prise en charge de la multidiffusion) ® Bridge Multicast Forwarding (Transfert de multidiffusion par ponts) dans l'arborescence. Figure 8-72. Page Bridge Multicast Forwarding (Transfert de multidiffusion par ponts) La page Bridge Multicast Forwarding (Transfert de multidiffusion par ponts) contient deux tables modifiables, ainsi que les champs suivants : VLAN ID (ID de VLAN) : sélectionne le VLAN à affecter. Forwarding Mode (Mode de transfert) : définit le mode de transfert de multidiffusion pour le VLAN sélectionné. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes : Forward Unregistered (Transfert non enregistré) : autorise le transfert de paquets de multidiffusion IPv4 dont l'adresse de destination ne correspond à  aucun des groupes répertoriés dans les rapports d'appartenance IGMP précédents.Forward All (Transférer tout) : autorise le transfert des paquets de multidiffusion, qu'ils soient enregistrés ou non. Filter Unregistered (Filtrer les paquets non enregistrés) : interdit le transfert de paquets de multidiffusion IPv4 dont l'adresse de destination ne  correspond à aucun des groupes répertoriés dans les rapports d'appartenance IGMP précédents.  Modification du mode de transfert de la multidiffusion par ponts 1. Affichez la page Bridge Multicast Forwarding (Transfert de multidiffusion par ponts). 2. Sélectionnez un ID de VLAN dans le menu déroulant VLAN ID. 3. Sélectionnez le mode de transfert à affecter au VLAN dans le menu déroulant Forwarding Mode. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le VLAN est actualisé avec le paramètre Forwarding Mode (Mode de transfert) sélectionné et le périphérique est mis à jour. Gestion des LAG et des ports rattachés aux routeurs multidiffusion à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Address Table Commands (Commandes portant sur les tables d'adresses) Contrôle IGMP La page IGMP Snooping (Contrôle IGMP) permet d'ajouter des membres IGMP.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® Multicast Support (Prise en charge de la multidiffusion) ® IGMP Snooping (Contrôle IGMP)  dans l'arborescence. Figure 8-73. Page IGMP Snooping (Contrôle IGMP) Cette page contient les champs suivants : Interface : sélectionne l'unité et le port à affecter. Auto Learn (Apprentissage automatique) : active ou désactive l'apprentissage automatique sur le commutateur. Host Timeout (Délai d'expiration de l'hôte) : indique le délai avant expiration d'une entrée de contrôle IGMP. La valeur par défaut est de 260 secondes. Multicast Router Timeout (Délai d'expiration du routeur multidiffusion) : indique le délai avant expiration d'une entrée de routeur multidiffusion. La valeur par  défaut est de 300 secondes. Leave Timeout (Délai de sortie) : indique le délai, en secondes, entre la réception d'un message de sortie du port et l'expiration de l'entrée correspondante. Saisissez un délai d'expiration ou cliquez sur Immediate Leave (Sortie immédiate) pour indiquer une expiration immédiate. La valeur par défaut est de  10 secondes. Activation du contrôle IGMP sur le commutateur  1. Affichez la page IGMP Snooping (Contrôle IGMP).  2. Sélectionnez l'unité et le port à configurer dans le champ Interface. 3. Complétez les champs de cette page selon vos besoins.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le contrôle IGMP est activé sur le commutateur. Affichage de la page IGMP Snooping Table (Table de contrôle IGMP)  1. Affichez la page IGMP Snooping (Contrôle IGMP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page IGMP Snooping Table (Table de contrôle IGMP) s'affiche. Figure 8-74. Page IGMP Snooping Table (Table de contrôle IGMP) 3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page IGMP Snooping Table (Table de contrôle IGMP) pour les autres unités de la pile, le cas  échéant.  Modification des paramètres de contrôle IGMP pour plusieurs ports ou LAG  1. Affichez la page IGMP Snooping (Contrôle IGMP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page IGMP Snooping Table (Table de contrôle IGMP) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chacun des ports ou LAG à modifier.  4. Modifiez les champs de contrôle IGMP selon vos besoins.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de contrôle IGMP sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Copie des paramètres de contrôle IGMP sur plusieurs ports ou LAG  1. Affichez la page IGMP Snooping (Contrôle IGMP).  2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page IGMP Snooping Table (Table de contrôle IGMP) s'affiche. 3. Cliquez sur Copy Parameters From (Copier les paramètres à partir de cet élément).  4. Sélectionnez une unité/un port ou un LAG à utiliser comme source des paramètres voulus. 5. Cliquez sur Copy To (Copier vers) pour chaque unité/port ou LAG cible.  6. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de contrôle IGMP sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Configuration du contrôle IGMP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IGMP Snooping Commands (Commandes de contrôle IGMP) Configuration du protocole LLDP Le protocole LLDP (Link Layer Discovery Protocol) est une norme IEEE 802.1AB qui permet aux stations faisant partie d'un réseau local de type 802 de déclarer  leurs principales capacités et caractéristiques physiques. Ces informations peuvent être affichées par l'administrateur réseau. Elles lui permettent d'identifier la  topologie du système et de détecter les configurations non valides présentes sur le réseau local. Le protocole LLDP est un protocole unidirectionnel qui ne requiert aucune suite de requêtes/réponses. Les informations sont déclarées par les stations de  transmission, puis elles sont reçues et traitées par les stations de réception. Les fonctions de transfert et de réception peuvent être activées/désactivées  séparément pour chaque port. Par défaut, ces deux fonctions sont désactivées sur tous les ports. L'application est responsable du démarrage de chaque  machine associée aux états de transfert et de réception, lequel doit être effectué conformément à l'état de configuration et de fonctionnement du port. La page LLDP contient des liens vers les fonctionnalités suivantes : l Configuration LLDP l Statistiques LLDP l Connexions LLDP Configuration LLDP La page LLDP Configuration (Configuration LLDP) permet de définir les paramètres LLDP affectant la totalité du système ou destinés à une interface  spécifique. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® LLDP ® LLDP Configuration (Configuration LLDP) dans l'arborescence. Figure 8-75. Page LLDP Configuration (Configuration LLDP) Cette page contient les champs suivants : Global Settings (Paramètres globaux)  Transmit Interval (1-32768) (Intervalle de transfert, 1-32768) : définit l'intervalle de transfert des trames. La valeur par défaut est de 30 secondes. Hold Multiplier (2-10) (Multiplicateur pour le délai de conservation, 2-10) : définit le multiplicateur à appliquer à l'intervalle de transfert pour définir le délai  d'expiration. La valeur par défaut est de 4. Re-Initialization Delay (1-10) (Délai de réinitialisation, 1-10) : indique le temps écoulé avant la réinitialisation. La valeur par défaut est de 2 secondes. Notification Interval (5-3600) (Intervalle de notification, 5-3600 secondes) : limite le transfert des notifications. La valeur par défaut est de 5 secondes.Port Settings (Paramètres de port)  Interface : indique le port affecté par ces paramètres. Transmit Mode (Mode de transfert) : active ou désactive la fonction de transfert. Le paramètre par défaut est Disabled (Désactivé). Receive Mode (Mode de réception) : active ou désactive la fonction de réception. Le paramètre par défaut est Disabled (Désactivé). Transmit Management Information (Transmettre les informations de gestion) : active ou désactive le transfert de l'instance de l'adresse de gestion. La valeur  par défaut est Disabled (Désactivé). Notification Mode (Mode de notification) : active ou désactive les notifications de modifications à distance. Le paramètre par défaut est Disabled (Désactivé). Included TLVs (TLV inclus) : sélectionne les informations contenues dans les TLV qui doivent être transmises. Les informations disponibles sont les suivantes :  System Name (Nom du système), System Capabilities (Capacités du système), System Description (Description du système) et Port Description (Description du  port). Modification de la configuration LLDP 1. Affichez la page LLDP Configuration (Configuration LLDP). 2. Complétez les champs avec les valeurs appropriées.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres LLDP sont sauvegardés sur le commutateur. Affichage de la table de paramètres de l'interface LLDP  1. Affichez la page LLDP Configuration (Configuration LLDP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page LLDP Interface Settings Table (Table de paramètres de l'interface LLDP) s'affiche. Figure 8-76. Page LLDP Interface Settings Table (Table des paramètres de l'interface LLDP) 3. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page LLDP Interface Settings Table (Table des paramètres de l'interface LLDP) pour les autres  unités de la pile, le cas échéant.  Copie de paramètres de l'interface LLDP  1. Affichez la page LLDP Configuration (Configuration LLDP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page LLDP Interface Settings Table (Table de paramètres de l'interface LLDP) s'affiche. 3. Indiquez l'unité et le port à partir desquels vous effectuez la copie dans Copy Parameters From (Copie les paramètres à partir de).  4. Cliquez sur Copy To (Copier vers) pour chaque unité/port cible.  5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de l'interface LLDP sont copiés et le périphérique est mis à jour. Modification des paramètres de l'interface LLDP pour plusieurs ports  1. Affichez la page LLDP Configuration (Configuration LLDP). 2. Cliquez sur Show All (Afficher tout). La page LLDP Interface Settings Table (Table de paramètres de l'interface LLDP) s'affiche. 3. Cliquez sur Edit (Modifier) pour chaque unité/port à modifier.  4. Modifiez les champs de l'interface LLDP selon vos besoins. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres de l'interface LLDP sont modifiés et le périphérique est mis à jour. Configuration des paramètres LLDP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l LLDP Commands (Commandes LLDP) Statistiques LLDP La page LLDP Statistics (Statistiques LLDP) permet de visualiser les statistiques relatives au protocole LLDP. Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® LLDP ® LLDP Statistics (Statistiques LLDP) dans l'arborescence. Figure 8-77. Page LLDP Statistics (Statistiques LLDP) Cette page contient les champs suivants : Statistiques sur l'ensemble du système  Last Update (Dernière mise à jour) : affiche la durée de fonctionnement du système depuis la dernière mise à jour à distance de données effectuée (création,  modification ou suppression de données). Total Inserts (Total des insertions) : affiche le nombre de fois où un ensemble complet d'informations publié par un commutateur distant a été inséré dans la  table. Total Deletes (Total des suppressions) : affiche le nombre de fois où un ensemble complet d'informations publié par un commutateur distant a été supprimé  de la table.Total Drops (Total des rejets) : affiche le nombre de fois où un ensemble complet d'informations publié par un commutateur distant n'a pas pu être inséré en  raison d'une insuffisance de ressources. Total Ageouts (Total des délais arrivés à expiration) : affiche le nombre de fois où une entrée de données distante a été supprimée en raison de l'expiration  du délai (TTL, Time-To-Live). Statistiques sur les ports Interface : affiche l'unité et le port auxquels les statistiques figurant sur cette ligne s'appliquent. Transmit Total (Total des transferts) : affiche le nombre total de trames LLDP transmises sur le port indiqué. Receive Total (Total des réceptions) : affiche le nombre total de trames LLDP valides reçues sur le port indiqué. Discards (Rejets) : affiche le nombre de trames LLDP reçues sur le port indiqué et rejetées pour une raison quelconque. Errors (Erreurs) : affiche le nombre de trames LLDP non valides ayant été reçues sur le port indiqué. Ageouts (Délais arrivés à expiration) : affiche le nombre de fois où une entrée de données distante associée au port indiqué a été supprimée en raison de  l'expiration du délai (TTL, Time-To-Live). TLV Discards (TLV rejetés) : affiche le nombre de TLV (ensembles Type, Longueur, Valeur) LLDP ayant été reçus sur le port indiqué et rejetés pour une raison  quelconque par l'agent LLDP. TLV Unknowns (TLV inconnus) : affiche le nombre de TLV LLDP ayant été reçus sur le port indiqué mais dont le type n'a pas été reconnu par l'agent LLDP. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page LLDP Statistics (Statistiques LLDP) pour les autres unités de la pile, le cas échéant. Utilisez le bouton Clear Statistics (Effacer les statistiques) pour remettre les statistiques LLDP à zéro. Affichage des statistiques LLDP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l LLDP Commands (Commandes LLDP) Connexions LLDP La page LLDP Connections (Connexions LLDP) permet d'afficher la liste des ports sur lesquels le protocole LLDP est activé. Des informations de base sur les  connexions sont affichées.  Pour afficher cette page, cliquez sur Switching (Commutation) ® LLDP ® LLDP Connections (Connexions LLDP) dans l'arborescence. Figure 8-78. Table LLDP Connections (Connexions LLDP) La page LLDP Connections (Connexions LLDP) contient les informations suivantes sur les ports : Local Interface (Interface locale) : désigne une unité et un port de la pile. Chassis ID (ID du châssis) : identifie le châssis du périphérique de réseau local 802. Port ID (ID du port) : indique le numéro du port à partir duquel l'unité de données LLDP est transmise.  System Name (Nom du système) : identifie le nom de système associé au périphérique distant. Utilisez le menu déroulant Unit (Unité) pour afficher la page LLDP Connections (Connexions LLDP) pour les autres unités de la pile, le cas échéant.Utilisez le bouton Clear Table (Effacer la table) pour supprimer toutes les informations de la table LLDP Connections (Connexions LLDP). Affichage d'informations détaillées sur les connexions LLDP  1. Affichez la page LLDP Connections (Connexions LLDP). 2. Cliquez sur une interface dans le champ Local Interface (Interface locale) pour afficher des informations détaillées sur le périphérique correspondant. La page LLDP Connections - Detailed (Connexions LLDP - Informations détaillées) relative au périphérique concerné s'affiche. Figure 8-79. Page LLDP Connections - Detailed (Connexions LLDP - Informations détaillées) 3. Utilisez le bouton Back (Précédent) pour revenir à la page LLDP Connections (Connexions LLDP). Affichage des connexions LLDP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l LLDP Commands (Commandes LLDP) Retour au sommaireRetour au sommaire Configuration du routage Dell™ PowerConnect™ série 6200 - Guide d'utilisation La série 6200 prend en charge la fonction de routage IP. Utilisez la page de menu Routing (Routage) pour configurer le routage sur les réseaux VLAN. Lorsqu'un paquet arrive sur le commutateur, l'adresse MAC de destination est vérifiée pour déterminer si elle correspond aux interfaces de routage  configurées. Si tel est le cas, le périphérique recherche dans la table des systèmes hôtes une adresse IP de destination correspondante. S'il trouve une  entrée, le paquet est acheminé vers l'hôte. Dans le cas contraire, le commutateur recherche une correspondance avec le préfixe le plus long de l'adresse IP de  destination. S'il trouve une entrée, le paquet est acheminé vers le saut suivant. Dans le cas contraire, le paquet est acheminé vers le saut suivant défini dans  l'itinéraire par défaut. Si aucun itinéraire par défaut n'est configuré, le paquet est transmis au logiciel du PowerConnect 6200 qui lui appliquera le traitement  approprié. La table de routage peut contenir des entrées ajoutées de manière statique par l'administrateur ou de manière dynamique via le protocole RIP ou OSPF. La  table des hôtes peut contenir des entrées ajoutées de manière statique par l'administrateur ou de manière dynamique via le protocole ARP. La page Routing (Routage) contient des liens vers les fonctionnalités suivantes : l Protocole ARP l Protocole IP l OSPF l Agent de relais BOOTP/DHCP l Protocole RIP l Protocole Router Discovery l Routeur l Routage VLAN l Protocole VRRP l Tunnels l Boucles de rappel Protocole ARP Les systèmes de la série 6200 utilisent le protocole ARP pour associer une adresse MAC de couche 2 à une adresse IPv4 de couche 3. En outre,  l'administrateur peut ajouter de manière statique des entrées à la table ARP. Le protocole ARP est une partie obligatoire du protocole IP qui permet de convertir une adresse IP en adresse (MAC) média définie par un réseau local, par  exemple Ethernet. Lorsqu'une station doit envoyer un paquet IP, elle doit apprendre l'adresse MAC de la destination IP, ou du routeur du saut suivant, si la destination n'est pas contenue dans le même sous-réseau. Pour ce faire, elle diffuse un paquet de requêtes ARP, et le destinataire renvoie une réponse ARP  en monodiffusion contenant son adresse MAC. Une fois apprise, l'adresse MAC est utilisée dans le champ d'adresse de destination de l'en-tête de couche 2  ajouté au début du paquet IP. La mémoire cache ARP est une table gérée localement dans chaque station d'un réseau. Aucune configuration spécifique n'est requise concernant la création  ou la maintenance de cette mémoire cache, mais elle doit contenir au minimum les informations apprises durant le traitement des paquets du protocole ARP,  qui sont désignées par le champ 0x0806 EtherType dans Ethernet. Les entrées de la mémoire cache ARP sont apprises grâce à une analyse des informations  source contenues dans les champs de charge utile des paquets ARP, indépendamment du fait qu'il s'agisse d'une demande ou d'une réponse ARP. Ainsi,  lorsqu'une requête ARP est diffusée à toutes les stations d'un segment LAN ou d'un réseau VLAN, chaque destinataire a la possibilité d'enregistrer les  adresses IP et MAC de l'expéditeur dans sa mémoire cache ARP respective. La réponse ARP étant renvoyée en monodiffusion, elle n'est visible que par le  demandeur qui enregistre les informations envoyées dans sa mémoire cache ARP. Les nouvelles informations remplacent systématiquement le contenu  existant de la mémoire cache ARP. La mémoire cache ARP peut accepter 896 entrées, mais cette taille peut être configurée par l'utilisateur sur une valeur inférieure (supérieure à 256). Lorsque  plusieurs interfaces réseau sont prises en charge par un périphérique, comme c'est le cas généralement du routeur, une mémoire cache ARP unique est  utilisée pour toutes les interfaces ou une mémoire cache distincte est utilisée par interface. Cette dernière solution est utile lorsqu'il existe plusieurs  adressages réseau par interface, ce qui n'est pas le cas pour l'attribution d'adresses MAC Ethernet. Par conséquent, une mémoire cache ARP unique est  utilisée. Étant donné que les périphériques peuvent être déplacés dans un réseau, l'adresse IP associée à un moment donné à une certaine adresse MAC se retrouve  associer à une autre adresse MAC ou peut avoir disparu complètement du réseau (celui-ci a été reconfiguré, déconnecté ou mis hors tension). De ce fait, les  informations contenues dans la mémoire cache ARP deviennent obsolètes sauf si les entrées sont mises à jour pour tenir compte des nouvelles informations  contenues sur le réseau, actualisées régulièrement pour déterminer si une adresse existe toujours, ou encore supprimées de la mémoire cache si l'entrée n'a  pas été identifiée comme l'expéditeur d'un paquet ARP dans un intervalle d'expiration généralement défini dans la configuration. La page de menu ARP contient des liens vers les pages Web permettant de configurer et d'afficher les détails ARP. Pour afficher cette page, cliquez sur  Routing (Routage) ® ARP dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctionnalités suivantes : l Création ARP Protocole ARP Protocole IP Protocole OSPF Agent de relais BOOTP/DHCP Protocole RIP Protocole Router Discovery Routeur Routage VLAN Protocole VRRP Tunnels Boucles de rappel REMARQUE : Il n'existe aucune commande CLI pour les pages de routage.l Configuration de la table ARP Création ARP La page ARP Create (Création ARP) permet d'ajouter une entrée à la table ARP (Address Resolution Protocol). Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® ARP® ARP Create (Création ARP) dans l'arborescence. Figure 10-1. Page ARP Create (Création ARP) La page ARP Create (Création ARP) contient les champs suivants : IP Address (Adresse IP) : entrez l'adresse IP à ajouter. Elle doit correspondre à l'adresse IP d'un périphérique présent dans un sous-réseau connecté à l'une  des interfaces de routage existantes du commutateur. MAC Address (Adresse MAC) : adresse MAC monodiffusion du périphérique. Elle doit comporter six nombres hexadécimaux à deux chiffres séparés par deux  points, par exemple 00:06:29:32:81:40. Ajout d'une entrée dans la table ARP  1. Affichez la page ARP Create (Création ARP).  2. Entrez les adresses à associer.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les adresses sont maintenant enregistrées dans la mémoire cache ARP. Ajout d'une entrée dans la table ARP à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l ARP Commands (Commandes ARP) Configuration de la table ARP Cette page permet de modifier les paramètres de configuration de la table ARP (Address Resolution Protocol). Vous pouvez également utiliser cet écran pour  afficher le contenu de la table. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® ARP ® ARP Table Configuration (Configuration de la table ARP) dans l'arborescence. Figure 10-2. Page ARP Table Configuration (Configuration de la table ARP)La page ARP Table Configuration (Configuration de la table ARP) contient les champs suivants : Age Time (secs) (Délai d'expiration [secondes]) : entrez la valeur que le commutateur doit utiliser pour le délai d'expiration d'une entrée ARP. Vous devez  entrer un nombre entier valide, qui représente le nombre de secondes avant l'expiration d'une entrée ARP. Les valeurs admises sont comprises entre 15 et  21600 secondes. La valeur par défaut est de 1200 secondes.  Response Time (secs) (Délai de réponse [secondes]) : entrez la valeur que le commutateur doit utiliser pour le délai de réponse ARP. Vous devez entrer un  nombre entier valide, qui représente le délai d'attente en secondes avant que le commutateur obtienne une réponse à une requête ARP. Les valeurs admises  sont comprises entre 1 et 10 secondes. La valeur par défaut est de 1 seconde.  Retries (Tentatives) : entrez un nombre entier qui représente le nombre maximum de tentatives pour une requête ARP. La plage de valeurs pour ce champ est  comprise entre 0 et 10. La valeur par défaut est de 4. Cache Size (Taille de la mémoire cache) : entrez un nombre entier qui représente le nombre maximum d'entrées pour la mémoire cache ARP. La plage de  valeurs pour ce champ est comprise entre 256 et 896. La valeur par défaut est de 896. Dynamic Renew (Renouvellement dynamique) : ce champ contrôle si le composant ARP tente automatiquement de renouveler les entrées ARP de type  dynamique une fois qu'elles ont expiré. Le paramètre par défaut est Enable (Activer).  Total Entry Count (Nombre total d'entrées) : nombre total d'entrées dans la table ARP.  Peak Total Entries (Nombre maximum d'entrées) : valeur la plus élevée que peut atteindre le champ Total Entry Count (Nombre total d'entrées). Cette valeur  de compteur est réinitialisée lorsque la valeur de la taille de la mémoire cache de la table ARP est modifiée.  Active Static Entries (Entrées statiques actives) : nombre total d'entrées statiques actives dans la table ARP.  Configured Static Entries (Entrées statiques configurées) : nombre total d'entrées statiques configurées dans la table ARP.  Maximum Static Entries (Entrées statiques maximales) : nombre maximum d'entrées statiques pouvant être définies.  Remove from Table (Supprimer de la table) : permet de supprimer certaines entrées de la table ARP. Les choix énumérés indiquent le type d'entrée ARP à  supprimer :  l All Dynamic Entries (Toutes les entrées dynamiques)  l All Dynamic and Gateway Entries (Toutes les entrées dynamiques et de passerelle)  l Specific Dynamic Gateway Entry (Entrée de passerelle dynamique spécifique) l Specific Static Entry (Entrée statique spécifique) La table ARP s'affiche au bas de la page avec les champs suivants : IP Address (Adresse IP) : adresse IP d'un périphérique faisant partie d'un sous-réseau connecté à l'une des interfaces de routage du commutateur.  MAC Address (Adresse MAC) : adresse MAC monodiffusion du périphérique. Elle doit comporter six nombres hexadécimaux à deux chiffres séparés par deux  points, par exemple 00:06:29:32:81:40. VLAN ID (ID du VLAN) : interface de routage associée à l'entrée ARP.  Type : type de l'entrée ARP. Age (Âge) : temps écoulé depuis la dernière actualisation de l'entrée dans la table ARP. Le format est hh:mm:ss.  Configuration de la table ARP 1. Affichez la page ARP Table Configuration (Configuration de la table ARP). 2. Modifiez les paramètres au besoin. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications sont enregistrées et la table ARP est mise à jour. Configuration de la table ARP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l ARP Commands (Commandes ARP) Protocole IP La page de menu IP contient des liens vers les pages Web permettant de configurer et d'afficher les données de routage IP. Pour afficher cette page, cliquez  sur Routing (Routage) ® IP dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctionnalités suivantes : l Configuration IP l Statistiques IP l Configuration de l'interface IP Configuration IP La page IP Configuration (Configuration IP) permet de configurer les paramètres de routage du commutateur, par opposition à une interface.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® IP ® Configuration dans l'arborescence. Figure 10-3. Page IP Configuration (Configuration IP) Cette page contient les champs suivants : Default Time to Live (Durée de vie par défaut) : valeur par défaut du champ Time-To-Live (Durée de vie) figurant dans l'en-tête IP des datagrammes  provenant du commutateur, si aucune valeur de durée de vie n'est fournie par le protocole de couche de transport. Routing Mode (Mode de routage) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Vous devez activer le routage du  commutateur pour pouvoir transiter par l'une des interfaces. Le routage est également activé ou désactivé par interface VLAN. La valeur par défaut est Disable  (Désactiver). IP Forwarding Mode (Mode de transfert IP) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Cela permet d'activer ou de  désactiver le transfert des trames IP. La valeur par défaut est Enable (Activer). Maximum Next Hops (Nombre maximum de sauts suivants) : nombre maximum de sauts pris en charge par le commutateur. Cette constante est définie au  moment de la compilation. Configuration des paramètres de routage IP  1. Affichez la page IP Configuration (Configuration IP). 2. Modifiez les paramètres au besoin. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications sont enregistrées et les paramètres de routage sont mis à jour. Configuration des paramètres de routage IP à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous aux chapitres suivants du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Routing Commands (Commandes de routage IP) l VLAN Commands (Commandes portant sur les VLAN) Statistiques IP Les statistiques contenues sur la page IP Statistics (Statistiques IP) sont conformes à la norme RFC 1213.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® IP ® Statistics (Statistiques) dans l'arborescence. Figure 10-4. Page IP Statistics (Statistiques IP) Cette page contient les champs suivants : IpInReceives : nombre total de datagrammes entrants transmis par les interfaces, y compris ceux contenant des erreurs.  IpInHdrErrors : nombre de datagrammes entrants rejetés en raison d'erreurs dans leurs en-têtes IP, notamment des sommes de contrôle incorrectes, des  numéros de version incompatibles, d'autres erreurs de format, une durée de vie dépassée, des erreurs détectées durant le traitement de leurs options IP, etc. IpInAddrErrors : nombre de datagrammes entrants rejetés car l'adresse IP figurant dans le champ de destination de leur en-tête IP était une adresse  incorrecte pour cette entité. Ce nombre inclut les adresses incorrectes (par exemple 0.0.0.0) et les adresses appartenant à des catégories non prises en  charge (par exemple la catégorie E). Pour les entités qui ne servent pas de passerelles IP et qui, par conséquent, ne transmettent pas de datagrammes, ce  compteur inclut les datagrammes ignorés car l'adresse de destination n'était pas une adresse locale.  IpForwDatagrams : nombre de datagrammes entrants pour lesquels le système tente de rechercher un itinéraire pour les acheminer vers leur destination  finale si cette entité n'était pas leur destination IP finale. Pour les entités ne servant pas de passerelles IP, ce compteur inclut uniquement les paquets ayant  fait l'objet d'une action Source-Route (Itinéraire source) par le biais de cette entité, et pour lesquels le traitement de cette action s'est correctement déroulé.  IpInUnknownProtos : nombre de datagrammes adressés localement qui ont été reçus avec succès mais ignorés en raison d'un protocole inconnu ou non pris  en charge. IpInDiscards : nombre de datagrammes IP entrants dont le traitement continu s'est déroulé sans incidents, mais qui ont été rejetés (par exemple, par  manque de mémoire tampon). Notez que ce compteur n'inclut pas les datagrammes rejetés pendant l'attente de leur réassemblage.  IpInDelivers : nombre total de datagrammes entrants transmis avec succès aux protocoles IP utilisateur (y compris le protocole ICMP).  IpOutRequests : nombre total de datagrammes IP fournis par les protocoles IP utilisateur locaux (y compris le protocole ICMP) au protocole IP dans les  requêtes de transmission. Notez que ce compteur n'inclut pas les datagrammes dénombrés dans ipForwDatagrams.  IpOutDiscards : nombre de datagrammes IP sortants qui ont été transmis à leur destination sans incidents, mais ont été rejetés (par exemple, par manque  de mémoire tampon). Notez que ce compteur inclut les datagrammes dénombrés dans ipForwDatagrams si ces paquets répondent à ce critère de rejet  (conditionnel). IpOutNoRoutes : nombre de datagrammes IP rejetés car aucun itinéraire n'a pu être trouvé pour les acheminer vers leur destination. Ce compteur inclut tous  les paquets comptabilisés dans ipForwDatagrams et répondant à ce critère d'absence d'itinéraire, ainsi que les datagrammes qu'un système hôte ne peut pas  acheminer car toutes ses passerelles par défaut sont indisponibles.  IpReasmTimeout : nombre maximum de secondes pendant lesquelles les fragments reçus sont conservés en attendant leur réassemblage sur cette entité.  IpReasmReqds : nombre de fragments IP reçus qui doivent être réassemblés sur cette entité. IpReasmOKs : nombre de datagrammes IP réassemblés avec succès.  IpReasmFails : nombre d'échecs détectés par l'algorithme de réassemblage IP (pour une raison quelconque : délai expiré, erreurs, etc). Notez que ce nombre  ne correspond pas forcément au nombre de fragments IP rejetés car certains algorithmes peuvent perdre la trace du nombre de fragments en les associant à  leur réception.  IpFragOKs : nombre de datagrammes IP fragmentés avec succès sur cette entité.  IpFragFails : nombre de datagrammes IP rejetés car leur fragmentation sur cette entité n'a pas pu être effectuée (par exemple, parce que leur indicateur  "Don't Fragment" [Ne pas fragmenter] était défini).  IpFragCreates : nombre de fragments de datagrammes IP générés suite à leur fragmentation sur cette entité.  IpRoutingDiscards : nombre d'entrées de routage rejetées bien qu'elles soient valides. Une des raisons possibles justifiant ce rejet est de libérer de l'espace  dans la mémoire tampon pour les autres entrées de routage.  IcmpInMsgs : nombre total de messages ICMP reçus par l'entité. Notez que ce compteur inclut tous les messages dénombrés dans icmpInErrors.  IcmpInErrors : nombre de messages ICMP reçus par l'entité, mais contenant des erreurs propres au protocole ICMP (sommes de contrôle ICMP incorrectes,  longueur incorrecte, etc.). IcmpInDestUnreachs : nombre de messages ICMP "Destination Unreachable" (Destination inaccessible) reçus.  IcmpInTimeExcds : nombre de messages ICMP "Time Exceeded" (Délai dépassé) reçus.  IcmpInParmProbs : nombre de messages ICMP "Parameter Problem" (Problème de paramètres) reçus.  IcmpInSrcQuenchs : nombre de messages ICMP "Source Quench" (Extinction de la source) reçus.  IcmpInRedirects : nombre de messages ICMP "Redirect" (Redirection) reçus.  IcmpInEchos : nombre de messages (requête) ICMP "Echo" (Écho) reçus.  IcmpInEchoReps : nombre de messages ICMP "Echo Reply" (Réponse à l'écho) reçus.  IcmpInTimestamps : nombre de messages (requête) ICMP "Timestamp" (Horodateur) reçus.  IcmpInTimestampReps : nombre de messages ICMP "Timestamp Reply" (Réponse horodateur) reçus.  IcmpInAddrMasks : nombre de messages ICMP "Address Mask Request" (Demande de masque d'adresse) reçus.  IcmpInAddrMaskReps : nombre de messages ICMP "Address Mask Reply" (Réponse masque d'adresse) reçus.  IcmpOutMsgs : nombre total de messages ICMP que cette entité a tenté d'envoyer. Notez que ce compteur inclut tous les messages dénombrés dans  icmpOutErrors. IcmpOutErrors : nombre de messages ICMP qui n'ont pas été envoyés par cette entité en raison de problèmes détectés dans le protocole ICMP, par exemple  un manque de mémoire tampon. Cette valeur ne doit pas inclure les erreurs détectées en dehors de la couche ICMP, par exemple l'incapacité du protocole IP à  acheminer le datagramme résultant. Dans certaines implémentations, aucun type d'erreur n'intervient dans la valeur de ce compteur.  IcmpOutDestUnreachs : nombre de messages ICMP "Destination Unreachable" (Destination inaccessible) envoyés.  IcmpOutTimeExcds : nombre de messages ICMP "Time Exceeded" (Délai dépassé) envoyés.  IcmpOutParmProbs : nombre de messages ICMP "Parameter Problem" (Problème de paramètres) envoyés.  IcmpOutSrcQuenchs : nombre de messages ICMP "Source Quench" (Extinction de la source) envoyés.  IcmpOutRedirects : nombre de messages ICMP "Redirect" (Redirection) envoyés. Cet objet a toujours la valeur zéro pour un hôte, car les hôtes n'envoient  pas de redirections. IcmpOutEchos : nombre de messages (requête) ICMP "Echo" (Écho) envoyés.  IcmpOutEchoReps : nombre de messages ICMP "Echo Reply" (Réponse à l'écho) envoyés.  IcmpOutTimestamps : nombre de messages (requête) ICMP "Timestamp" (Horodateur) envoyés.  IcmpOutTimestampReps : nombre de messages ICMP "Timestamp Reply" (Réponse horodateur) envoyés.  IcmpOutAddrMasks : nombre de messages ICMP "Address Mask Request" (Demande de masque d'adresse) envoyés.  IcmpOutAddrMaskReps : nombre de messages ICMP "Address Mask Reply" (Réponse masque d'adresse) envoyés.  Actualisation des statistiques IP 1. Affichez la page IP Statistics (Statistiques IP). 2. Cliquez sur Refresh (Actualiser). L'écran affiche l'état actuel des données contenues dans le commutateur.Affichage des statistiques IP à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Routing Commands (Commandes de routage IP) Configuration de l'interface IP La page IP Interface Configuration (Configuration de l'interface IP) permet de mettre à jour les données de l'interface IP de ce commutateur.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® IP ® Interface Configuration (Configuration de l'interface) dans l'arborescence. Figure 10-5. Page IP Interface Configuration (Configuration de l'interface IP) La page IP Interface Configuration (Configuration de l'interface IP) contient les champs suivants : Interface : sélectionnez l'interface à configurer dans le menu déroulant. Le menu déroulant contient les interfaces de boucles de rappel et les VLAN créés à  partir de la page Switching (Commutation) ® VLAN ® VLAN Membership (Appartenance à un VLAN) ® Add (Ajouter). IP Address (Adresse IP) : entrez l'adresse IP de l'interface.  Subnet Mask (Masque de sous-réseau) : entrez le masque de sous-réseau de l'interface. Il est également appelé masque de sous-réseau/réseau, et définit la  partie de l'adresse IP de l'interface utilisée pour identifier le réseau connecté.  Routing Mode (Mode de routage) : ce champ permet d'activer ou de désactiver le routage d'une interface. La valeur par défaut est Enable (Activer).  Link Speed Data Rate (Débit de données pour la vitesse de liaison) : nombre entier représentant le débit de données de la liaison physique pour l'interface  spécifiée. Cette valeur s'applique uniquement aux interfaces physiques, et est exprimée en mégabits par seconde (Mbits/s).  Forward Net Directed Broadcasts (Envoyer les paquets de diffusion gérés par le réseau) : choisissez le mode de gestion des paquets de diffusion gérés par  le réseau. Si vous sélectionnez Enable (Activer) dans le menu déroulant, les paquets de diffusion gérés par le réseau sont envoyés. Si vous sélectionnez  Disable (Désactiver), ils sont abandonnés. La valeur par défaut est Disabled (Désactivé).  Active State (État d'activité) : état de l'interface spécifiée (Active ou Inactive). Une interface est considérée comme active si la liaison est activée et en état de  transfert. MAC Address (Adresse MAC) : adresse MAC de l'interface spécifiée. Elle doit comporter six nombres hexadécimaux à deux chiffres séparés par deux points, par  exemple 00:06:29:32:81:40. Cette valeur s'applique aux interfaces physiques. Pour les interfaces logiques, par exemple les interfaces de routage VLAN, le champ affiche l'adresse MAC du système. Encapsulation Type (Type d'encapsulation) : sélectionnez dans le menu déroulant le type d'encapsulation de la couche de liaison pour les paquets transmis à  partir de l'interface spécifiée. Les valeurs possibles sont Ethernet et SNAP. La valeur par défaut est Ethernet.  Proxy ARP (ARP du proxy) : vous pouvez activer ou désactiver le protocole ARP du proxy pour l'interface spécifiée dans le menu déroulant.  Local Proxy ARP (ARP du proxy local) : vous pouvez activer ou désactiver le protocole ARP du proxy local pour l'interface spécifiée dans le menu déroulant.  IP MTU (MTU IP) : indique la taille MTU (Maximum Transmission Unit) des paquets IP envoyés sur une interface. La plage de valeurs admises est comprise  entre 68 et 1500. La valeur par défaut est de 1500. Modification d'une interface IP 1. Affichez la page IP Interface Configuration (Configuration de l'interface IP). 2. Modifiez les valeurs au besoin. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications sont enregistrées et l'interface IP est mise à jour. Commandes CLI de configuration de l'interface IP Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous aux chapitres suivants du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Addressing Commands (Commandes d'adressage IP) l IP Routing Commands (Commandes de routage IP) l ARP Commands (Commandes ARP) Protocole OSPF Le protocole de routage OSPF (Open Shortest Path First) est un protocole IGP (Interior Gateway Protocol). Chaque routeur OSPF crée l'arborescence du  chemin le plus court pour tous les routeurs et réseaux du domaine. Les informations de routage sont acheminées par paquets LSU (Link State Update) de  manière régulière et en cas de modifications de la topologie du réseau. Elles sont reçues, assimilées et enregistrées dans les bases de données OSPF de  chaque routeur. Une information complète dans l'échange de bases de données comprend le numéro et les adresses IP des interfaces associées au routeur.  Le protocole OSPF traite les adresses IP secondaires comme des réseaux d'extrémité connectés au routeur. Même si ces réseaux sont annoncés dans le  domaine de routage OSPF, les contiguïtés n'utilisent jamais les adresses secondaires. Il est également important de noter que toutes les adresses IP  secondaires doivent être contenues dans la même zone que l'adresse IP principale afin qu'elles soient annoncées par le protocole OSPF. Cela est toujours vrai  dans le cas de l'implémentation des systèmes de la série 6200, car la configuration de la zone s'effectue interface par interface et non en fonction du réseau. La page de menu OSPF contient des liens vers les pages Web permettant de configurer et d'afficher les paramètres et les données OSPF. Pour afficher cette  page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctionnalités suivantes : l Configuration OSPF l Configuration de la zone l Récapitulatif de la zone de stub l Configuration de la plage de zones l Statistiques sur les interfaces l Configuration de l'interface l Table des voisins l Configuration du routeur voisin l Base de données LSDB l Configuration des liaisons virtuelles l Récapitulatif des liaisons virtuelles l Configuration de la redistribution des itinéraires l Récapitulatif de la redistribution des itinéraires Configuration OSPF La page OSPF Configuration (Configuration OSPF) permet d'activer l'interface OSPF d'un routeur et de configurer les paramètres OSPF associés.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Configuration dans l'arborescence. Figure 10-6. Page OSPF Configuration (Configuration OSPF)Cette page contient les champs suivants : Router ID (ID du routeur) : nombre entier de 32 bits à points décimaux qui identifie de manière unique le routeur dans le système autonome. Pour modifier  l'ID du routeur, vous devez d'abord désactiver l'interface OSPF. Une fois que vous avez défini le nouvel ID du routeur, vous devez réactiver l'interface OSPF  pour que les modifications prennent effet. La valeur par défaut est 0.0.0.0, qui n'est pas un ID de routeur correct. OSPF Admin Mode (Mode admin OSPF) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Si vous sélectionnez Enable (Activer),  l'interface OSPF est activée pour ce commutateur. La valeur par défaut est Disabled (Désactivé). Vous devez configurer un ID de routeur pour que l'interface  OSPF devienne opérationnelle.  ASBR Mode (Mode ASBR) : indique si le mode ASBR est activé ou désactivé. S'il est activé, cela signifie que le routeur est un routeur de limites de systèmes  autonomes (ASBR, Autonomous System Border Router). Il devient automatiquement un routeur ASBR lorsqu'il est configuré pour redistribuer les itinéraires  appris à partir d'un autre protocole.  RFC 1583 Compatibility (Compatibilité RFC 1583) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant pour indiquer les règles de  préférences qui s'appliquent lorsque vous choisissez parmi plusieurs LSA externes au système autonome qui annoncent la même destination. Si vous  sélectionnez Enable (Activer), les règles de préférences définies par RFC 1583 s'appliquent. Si vous sélectionnez Disable (Désactiver), les règles de  préférences définies à la section 16.4.1 de la norme OSPF-2 (RFC 2328) s'appliquent, ce qui empêche le routage des boucles lorsque les LSA externes au  système autonome annonçant la même destination proviennent de zones différentes. La valeur par défaut est Enable (Activer). Pour empêcher le routage des  boucles, vous devez sélectionner Disable (Désactiver), mais uniquement si tous les routeurs OSPF contenus dans le domaine de routage peuvent fonctionner  conformément à la RFC 2328. ABR Status (État ABR) : les valeurs de ce champ sont Enabled (Activé) ou Disabled (Désactivé). L'option Enabled (Activé) indique que le routeur est un routeur  de limite de zone. L'option Disabled (Désactivé) indique le contraire.  Exit Overflow Interval (sec) (Intervalle de sortie en cas de saturation [secondes]) : entrez le délai d'attente en secondes avant que le routeur tente de  sortir de l'état de saturation, une fois cet état activé. Cela permet au routeur de créer à nouveau des LSA externes au système autonome qui ne sont pas  définies par défaut. Si vous entrez la valeur 0, le routeur ne quitte pas l'état de saturation tant que le système n'est pas redémarré. Les valeurs admises sont  comprises entre 0 et 2147483647 secondes.  SPF DelayTime (secs) (Délai SPF [secondes]) : entrez le délai en secondes entre le moment où l'interface OSPF reçoit un changement de topologie et le  moment où elle démarre un calcul SPF. Cette valeur peut être un nombre entier compris entre 0 et 65535. La valeur par défaut est de 5 secondes. La valeur 0  indique qu'aucun délai n'est défini ; le calcul SPF est démarré immédiatement.  SPF HoldTime (secs) (Délai d'attente [secondes]) : entrez la durée minimale en secondes entre deux calculs SPF consécutifs. Cette valeur peut être un  nombre entier compris entre 0 et 65535. La valeur par défaut est de 10 secondes. La valeur 0 indique qu'aucun délai n'est défini ; deux calculs SPF peuvent  être effectués, l'un immédiatement après l'autre.  External LSA Count (Nombre de LSA externes) : nombre de LSA (Link State Advertisements) externes (LS de type 5) contenues dans la base de données  LSDB (Link State Database). External LSA Checksum (Somme de contrôle des LSA externes) : total des sommes de contrôle LS des LSA externes contenues dans la base de données  LSDB (Link State Database). Cette valeur peut être utilisée pour déterminer si des modifications ont été apportées à la base de données LSDB d'un routeur et  pour comparer les bases de données LSDB de deux routeurs. Elle est au format hexadécimal.  New LSAs Originated (Nouvelles LSA créées) : dans une zone OSPF donnée, un routeur crée plusieurs LSA. Chaque routeur crée la LSA associée à un  routeur. Si le routeur correspond également au routeur désigné pour l'un des réseaux de la zone, il crée les LSA associées à ces réseaux. Cette valeur  désigne le nombre de LSA créées par ce routeur.  LSAs Received (LSA reçues) : nombre de LSA (Link State Advertisements) reçues qui sont considérées comme de nouvelles instanciations. Ce nombre n'inclut  pas les nouvelles instanciations des LSA créées automatiquement.  Default Metric (Métrique par défaut) : définit une valeur par défaut pour la métrique des itinéraires redistribués. Ce champ affiche la métrique par défaut si la  source a déjà été définie, ou ne contient aucune valeur si elle n'a pas été configurée précédemment. Les valeurs admises sont comprises entre 1 et  16777214. Maximum Paths (Chemins d'accès maximum) : configurez le nombre maximum de chemins d'accès que l'interface OSPF peut spécifier pour une destination  donnée. Les valeurs admises sont 1 et 2.  Default Route Advertise (Annonce de routage par défaut) Default Information Originate (Création d'informations par défaut) : activez ou désactivez l'option Default Route Advertise (Annonce de routage par défaut).  REMARQUE : Une fois l'interface OSPF activée sur le routeur, elle reste active tant que le routeur n'est pas réinitialisé.Always (Toujours) : définit l'annonce de routeur 0.0.0.0/0.0.0.0 lorsqu'elle est définie sur True (Vrai).  Metric (Métrique) : définit la métrique de l'itinéraire par défaut. Les valeurs admises sont comprises entre 1 et 16777214. Metric Type (Type de métrique) : définit le type de métrique de l'itinéraire par défaut. Les options sont External Type 1 (Type externe 1) et External Type 2  (Type externe 2). La valeur par défaut est External Type 2 (Type externe 2). Modification d'une configuration OSPF 1. Affichez la page OSPF Configuration (Configuration OSPF). 2. Modifiez les valeurs au besoin. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications sont enregistrées et l'interface OSPF est mise à jour.  Commandes CLI de configuration OSPF Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF) Configuration de la zone La page OSPF Area Configuration (Configuration de la zone OSPF) permet de créer une configuration de zone de stub et une configuration NSSA une fois que  vous avez activé le protocole OSPF d'une interface via l'option Routing (Routage) ® OSPF ® Interface Configuration (Configuration de l'interface). L'interface OSPF d'au moins un routeur doit être activée pour que cette page Web puisse s'afficher. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Interface Configuration (Configuration de l'interface) dans l'arborescence. Figure 10-7. Page OSPF Area Configuration (Configuration de la zone OSPF) La page OSPF Area Configuration (Configuration de la zone OSPF) contient les champs suivants : Area (Zone) : sélectionnez la zone à afficher dans le menu déroulant. Lorsqu'une zone est sélectionnée, les champs de l'option Stub Area Information  (Informations de la zone de stub) s'affichent. Area ID (ID de zone) : zone OSPF. Cette valeur doit être un nombre entier de 32 bits à points décimaux qui identifie de manière unique la zone à laquelle une  interface de routeur est connectée.  External Routing (Routage externe) : définition des fonctions du routeur pour la zone, notamment si les LSA externes au système autonome sont acheminées  vers la zone. Si la zone est une zone de stub, les options possibles permettant de configurer les fonctions du routage externe sont décrites ci-dessous. Dans le cas contraire, l'unique option disponible est Import External LSAs (Importer les LSA externes). SPF Runs (Exécutions SPF) : nombre de fois que la table de routage intra-zone a été calculée à l'aide de la base de données LSDB (Link State Database) de  cette zone. Ce calcul s'effectue généralement à l'aide de l'algorithme de Dijkstra.  Area Border Router Count (Nombre de routeurs de limite de zone) : nombre total de routeurs de limite de zone accessibles dans cette zone. La valeur initiale  est égale à zéro, et est calculée pour chaque passage SPF.  Area LSA Count (Nombre de LSA dans la zone) : nombre total de LSA (Link State Advertisements) contenues dans la base de données LSDB (Link State  Database) de cette zone, en excluant les LSA externes au système autonome. Area LSA Checksum (Somme de contrôle des LSA dans la zone) : total non signé de 32 bits des sommes de contrôle LS des LSA contenues dans la base de  données LSDB (Link State Database) de cette zone. Cette valeur exclut les LSA (LS de type 5) externes. Elle peut être utilisée pour déterminer si des  modifications ont été apportées à la base de données LSDB d'un routeur et pour comparer les bases de données LSDB de deux routeurs. Elle est au format  hexadécimal. Stub Area Information (Informations de la zone de stub) Import Summary LSAs (Importer les LSA récapitulatives) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Si vous sélectionnez  Enable (Activer), les LSA récapitulatives sont importées dans les zones de stub.  Metric Value (Valeur de métrique) : entrez la valeur de métrique que vous souhaitez appliquer pour l'itinéraire par défaut annoncé dans la zone de stub. La  plage de valeurs admises est comprise entre 1 et 16 777 215. Metric Type (Type de métrique) : sélectionnez le type de métrique défini dans le champ Metric Value (Valeur de métrique). Translator Role (Rôle du traducteur) : attribuez au rôle du traducteur NSSA la valeur Always/Candidate (Toujours/candidat). Translator Stability Interval (Intervalle de stabilité du traducteur) : configurez l'interface de stabilité du traducteur pour le NSSA sélectionné. No-Redistribute Mode (Mode de non-redistribution) : configurez la redistribution des itinéraires pour le NSSA sélectionné. Translator State (État du traducteur) : affiche l'état actuel du traducteur. Configuration d'une zone OSPF 1. Affichez la page OSPF Area Configuration (Configuration de la zone OSPF). 2. Indiquez une zone à configurer.  3. Renseignez les autres champs si nécessaire.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La zone OSPF est définie et configurée. Affichage de la configuration d'une zone OSPF 1. Affichez la page OSPF Area Configuration (Configuration de la zone OSPF). 2. Sélectionnez la zone OSPF à afficher dans le menu déroulant.  La configuration de la zone OSPF s'affiche dans cette zone. Suppression de la configuration d'une zone OSPF Suivez la procédure ci-après pour supprimer la configuration NSSA ou la configuration de la zone de stub. 1. Affichez la page OSPF Area Configuration (Configuration de la zone OSPF). 2. Sélectionnez la configuration de la zone OSPF à supprimer dans le menu déroulant.  La configuration s'affiche. 3. Cliquez sur Delete (Supprimer). La configuration de la zone OSPF est supprimée.  Configuration d'une zone OSPF à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF) Récapitulatif de la zone de stub La page OSPF Stub Area Summary (Récapitulatif de la zone de stub OSPF) permet d'afficher les détails d'une zone de stub OSPF. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Stub Area Summary (Récapitulatif de la zone de stub) dans l'arborescence.  Figure 10-8. Page OSPF Stub Area Summary (Récapitulatif de la zone de stub OSPF) La page OSPF Stub Area Summary (Récapitulatif de la zone de stub OSPF) contient les champs suivants : Area ID (ID de zone) : ID de zone de la zone de stub.  Type of Service (Type de service) : type de service associé à la métrique du stub. Le commutateur n'accepte que la valeur Normal.  Metric Value (Valeur de métrique) : affiche la valeur de métrique configurée.  Metric Type (Type de métrique) : type de métrique associé à la zone de stub. Les types admis sont :  l OSPF Metric (Métrique OSPF) : métrique OSPF normale  l Comparable Cost (Coût comparable) : métriques de type externe 1 comparables à la métrique OSPF  l Non-comparable Cost (Coût non comparable) : métriques de type externe 2 qui sont supposées être supérieures au coût de la métrique OSPF Import Summary LSAs (Importer les LSA récapitulatives) : indique si l'importation des LSA récapitulatives est activée ou désactivée.  Affichage d'une zone de stub OSPF à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF) Configuration de la plage de zones La page OSPF Area Range Configuration (Configuration de la plage de zones OSPF) permet de configurer et d'afficher une plage de zones pour le NSSA spécifié. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Area Range Configuration (Configuration de la plage de zones) dans l'arborescence. Figure 10-9. Page OSPF Area Range Configuration (Configuration de la plage de zones) La page OSPF Area Range Configuration (Configuration de la plage de zones OSPF) contient les champs suivants : Area ID (ID de zone) : sélectionnez la zone dont vous voulez configurer les données dans le menu déroulant. IP Address (Adresse IP) : entrez l'adresse IP de la plage d'adresses pour la zone sélectionnée.  Subnet Mask (Masque de sous-réseau) : entrez le masque de sous-réseau de la plage d'adresses pour la zone sélectionnée.  LSDB Type (Type de LSDB) : sélectionnez le type d'annonce de liaison associé à la zone et à la plage d'adresses spécifiées. Le type par défaut est "Network  Summary" (Récapitulatif du réseau).  Advertisement (Annonce) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Si vous sélectionnez Enable (Activer), la plage  d'adresses est annoncée en dehors de la zone via une LSA de type "Network Summary" (Récapitulatif du réseau). La valeur par défaut est Enable (Activer).  Add (Ajouter) : cochez la case Add (Ajouter) pour ajouter une plage de zones. OSPF Area Range Table (Table de plages de zones OSPF) Area ID (ID de zone) : affiche la zone OSPF.  IP Address (Adresse IP) : affiche l'adresse IP d'une plage d'adresses pour la zone.  Subnet Mask (Masque de sous-réseau) : affiche le masque de sous-réseau d'une plage d'adresses pour la zone.  LSDB Type (Type de LSDB) : affiche le type d'annonce de liaison associée à la plage d'adresses et à la zone.  Advertisement (Annonce) : affiche le mode d'annonce associé à la plage d'adresses et à la zone.  Remove (Supprimer) : supprime l'entrée de zone spécifiée. Définition d'une plage de zones OSPF  1. Affichez la page OSPF Area Range Configuration (Configuration de la plage de zones OSPF). 2. Renseignez les champs Area ID (ID de zone), IP Address (Adresse IP), Subnet Mask (Masque de sous-réseau), LSDB Type (Type de LSDB) et  Advertisement (Annonce). 3. Activez la case à cocher Add (Ajouter). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La plage de zones OSPF est définie et configurée. Toutes les plages de zones OSPF configurées s'affichent dans la table de la page OSPF Area Range Configuration (Configuration de la plage de zones OSPF). Suppression de la configuration d'une plage de zones OSPF 1. Affichez la page OSPF Area Range Configuration (Configuration de la plage de zones OSPF). 2. Activez la case à cocher Remove (Supprimer) dans la ligne associée à Area ID to be deleted (ID de zone à supprimer).  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La plage d'adresses est supprimée de la configuration de la zone. Commande CLI de configuration de la plage de zones OSPF Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF) Statistiques sur les interfaces La page OSPF Interface Statistics (Statistiques sur les interfaces OSPF) permet d'afficher les statistiques de l'interface sélectionnée. Les informations ne  s'affichent que si l'interface OSPF est activée.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Interface Statistics (Statistiques sur les interfaces) dans l'arborescence. Figure 10-10. Page OSPF Interface Statistics (Statistiques sur les interfaces OSPF) La page OSPF Interface Statistics (Statistiques sur les interfaces OSPF) contient les champs suivants : Interface : sélectionnez l'interface dont vous voulez afficher les données dans le menu déroulant.  OSPF Area ID (ID de zone OSPF) : zone OSPF à laquelle appartient l'interface du routeur sélectionnée. Cette valeur doit être un nombre entier de 32 bits à  points décimaux qui identifie de manière unique la zone à laquelle l'interface est connectée.  Area Border Router Count (Nombre de routeurs de limite de zone) : nombre total de routeurs de limite de zone accessibles dans cette zone. La valeur initiale  est égale à zéro, et est calculée pour chaque passage SPF.  AS Border Router Count (Nombre de routeurs de limites de systèmes autonomes) : nombre total de routeurs de limites de systèmes autonomes accessibles  dans cette zone. La valeur initiale est égale à zéro, et est calculée pour chaque passage SPF.  Area LSA Count (Nombre de LSA dans la zone) : nombre total de LSA (Link State Advertisements) contenues dans la base de données LSDB (Link State  Database) de cette zone, en excluant les LSA externes au système autonome.  IP Address (Adresse IP) : adresse IP de l'interface.  Interface Events (Événements de l'interface) : nombre de changements d'état ou d'erreurs enregistrés sur l'interface OSPF spécifiée.  Virtual Events (Événements virtuels) : nombre de changements d'état ou d'erreurs enregistrés sur cette liaison virtuelle.  Neighbor Events (Événements liés au voisin) : nombre de changements d'état ou d'erreurs enregistrés sur la relation de ce voisin.  External LSA Count (Nombre de LSA externes) : nombre de LSA (Link State Advertisements) externes (LS de type 5) contenues dans la base de données  LSDB (Link State Database). Affichage des statistiques sur les interfaces OSPF 1. Affichez la page OSPF Interface Statistics (Statistiques sur les interfaces OSPF). 2. Sélectionnez l'interface dont vous voulez afficher les données dans le menu déroulant.  Les statistiques de l'interface s'affichent.Affichage des statistiques sur les interfaces OSPF à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF) Configuration des interfaces La page OSPF Interface Configuration (Configuration des interfaces OSPF) permet de configurer une interface OSPF. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Interface Configuration (Configuration des interfaces) dans l'arborescence. Figure 10-11. Page OSPF Interface Configuration (Configuration des interfaces OSPF) La page OSPF Interface Configuration (Configuration des interfaces OSPF) contient les champs suivants : Interface : sélectionnez l'interface dont vous voulez afficher ou configurer les données dans le menu déroulant. IP Address (Adresse IP) : affiche l'adresse de l'interface VLAN. Subnet Mask (Masque de sous-réseau) : affiche le masque de sous-réseau de l'interface VLAN. OSPF Admin Mode (Mode admin OSPF) : vous pouvez sélectionner Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. La valeur par défaut est  Disabled (Désactivé). Vous pouvez configurer les paramètres OSPF sans activer ce mode, mais ils ne prennent effet qu'une fois ce mode activé. Les champs ciaprès ne s'affichent que si l'option Admin Mode (Mode admin) est activée : State (État), Designated Router (Routeur désigné), Backup Designated Router  (Routeur de sauvegarde désigné), Number of Link Events (Nombre d'événements de liaison), LSA Ack Interval (Intervalle d'accusé réception des LSA) et Metric  Cost (Coût de métrique). Pour que l'interface OSPF soit pleinement opérationnelle, vous devez entrer une adresse IP et un masque de sous-réseau corrects  dans la page IP Interface Configuration (Configuration de l'interface IP). OSPF Area ID (ID de la zone OSPF) : entrez un nombre entier de 32 bits à points décimaux qui identifie de manière unique la zone OSPF à laquelle l'interface  de routeur sélectionnée est connectée. Si vous attribuez un ID de zone qui n'existe pas, la zone est créée à l'aide des valeurs par défaut.  Router Priority (Priorité du routeur) : entrez la priorité OSPF pour l'interface sélectionnée. Cette valeur doit être un nombre entier compris entre 0 et 255. La  valeur par défaut est 1, qui désigne la priorité la plus élevée. La valeur 0 indique que le routeur ne peut pas être défini comme routeur désigné sur ce réseau.  Retransmit Interval (secs) (Intervalle de retransmission [secondes]) : entrez l'intervalle de retransmission OSPF pour l'interface spécifiée. Il désigne le  nombre de secondes entre les LSA (Link State Advertisements) pour les contiguïtés appartenant à cette interface de routeur. Cette valeur est également  utilisée lors de la retransmission des descriptions de base de données et des paquets LSR (Link State Request). La plage de valeurs admises est comprise  entre 0 et 3600 secondes (1 heure). La valeur par défaut est de 5 secondes.  Hello Interval (secs) (Intervalle Hello [secondes]) : entrez l'intervalle Hello OSPF (en secondes) pour l'interface spécifiée. Ce paramètre doit être identique  pour tous les routeurs connectés à un réseau. La plage de valeurs admises est comprise entre 1 et 65 535. La valeur par défaut est de 10 secondes.  Dead Interval (secs) (Intervalle d'inactivité [secondes]) : entrez l'intervalle d'inactivité OSPF en secondes pour l'interface spécifiée. Il désigne la durée  pendant laquelle un routeur attend de recevoir des paquets Hello d'un routeur voisin avant de déclarer que ce routeur est indisponible. Ce paramètre doit  être identique pour tous les routeurs connectés à un réseau. Cette valeur doit être un multiple de l'intervalle Hello (par exemple 4). La plage de valeurs  admises est comprise entre 1 et 2147483647. La valeur par défaut est de 40 secondes. LSA Ack Interval (Intervalle d'accusé réception des LSA) : nombre de secondes entre les transmissions de paquets d'accusé réception des LSA. Cette valeur  doit être inférieure à l'intervalle de retransmission.  Interface Delay Interval (secs) (Intervalle de transition de l'interface [secondes]) : entrez le délai de transition OSPF pour l'interface spécifiée. Il désigne le  nombre estimé de secondes pour transmettre un paquet LSU (Link State Update) sur l'interface sélectionnée. La plage de valeurs admises est comprise  entre 1 et 3600 secondes (1 heure). La valeur par défaut est de 1 seconde.  MTU Ignore (Ne pas prendre en compte MTU) : désactive la détection de MTU OSPF incompatibles lors de la réception des paquets. La valeur par défaut est  Disabled (Désactivé).  REMARQUE : Une fois l'interface OSPF activée sur le routeur, elle reste active tant que le routeur n'est pas réinitialisé.Authentication Type (Type d'authentification) : vous pouvez sélectionner un type d'authentification autre que None (Aucun) en cliquant sur le bouton Modify (Modifier). Une nouvelle page Web apparaît, dans laquelle vous pouvez sélectionner un type d'authentification dans le menu déroulant. Ce champ peut  prendre les valeurs suivantes :  l None (Aucun) : état initial de l'interface. Si vous sélectionnez cette option dans le menu déroulant du deuxième écran et cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications), vous êtes renvoyé au premier écran et aucun protocole d'authentification n'est exécuté.  l Simple : si vous sélectionnez cette option, vous êtes invité à entrer une clé d'authentification. Cette clé figure dans l'en-tête OSPF de tous les paquets  envoyés sur le réseau. Tous les routeurs contenus sur le réseau doivent être configurés avec la même clé.  l Encrypt (Crypter) : si vous sélectionnez cette option, vous êtes invité à entrer une clé d'authentification et un ID d'authentification. Le cryptage utilise  l'algorithme Message-Digest MD5. Tous les routeurs contenus sur le réseau doivent être configurés avec la même clé et le même ID.  Interface Type (Type d'interface) : type d'interface OSPF, qui a toujours la valeur Broadcast (Diffusion).  State (État) : état actuel de l'interface de routeur sélectionnée. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes :  l Down (Inactif) : état initial de l'interface. Cet état indique que les protocoles de niveau inférieur ont signalé que l'interface est hors d'usage. Les  paramètres de l'interface sont réinitialisés à leurs valeurs initiales. Toutes les horloges de l'interface sont désactivées, et aucune contiguïté n'est  associée à l'interface.  l Loopback (Boucle de rappel) : cet état indique que l'interface du routeur a effectué une boucle de rappel dans le matériel ou le logiciel. L'interface n'est  pas disponible pour le transfert de données normal. Toutefois, il est toujours possible d'obtenir des informations sur la qualité de cette interface, en  envoyant des commandes Ping ICMP à l'interface ou en exécutant un test d'erreurs de bits. Ainsi, il est toujours possible d'adresser des paquets IP à  une interface en boucle de rappel. Pour ce faire, ces interfaces sont annoncées dans les LSA associées au routeur en tant qu'itinéraires hôtes uniques,  dont la destination est l'adresse de l'interface IP. l Waiting (En attente) : le routeur tente de déterminer l'identité du routeur désigné (Sauvegarde) pour le réseau en contrôlant les paquets Hello reçus.  Il n'est pas autorisé à sélectionner un routeur de sauvegarde désigné ou un routeur désigné tant que cet état est activé. Cela évite des modifications  inutiles au routeur désigné (Sauvegarde).  l Designated Router (Routeur désigné) : ce routeur est lui-même le routeur désigné sur le réseau connecté. Les contiguïtés sont créées pour tous les  autres routeurs connectés au réseau. Le routeur doit également créer une LSA associée au nœud du réseau. Cette LSA contient les liens vers tous les  routeurs (y compris le routeur désigné proprement dit) connectés au réseau.  l Backup Designated Router (Routeur de sauvegarde désigné) : ce routeur est lui-même le routeur de sauvegarde désigné sur le réseau connecté. Il  devient le routeur désigné en cas de défaillance du routeur désigné existant. Le routeur crée les contiguïtés pour tous les autres routeurs connectés au  réseau. Le routeur de sauvegarde désigné exécute des fonctions légèrement différentes durant la procédure d'acheminement, par rapport au routeur  désigné.  l Other Designated Router (Autre routeur désigné) : l'interface est connectée à un réseau de diffusion ou NBMA sur lequel d'autres routeurs ont été  choisis comme routeur désigné et routeur de sauvegarde désigné. Le routeur tente de créer des contiguïtés pour le routeur désigné et le routeur de  sauvegarde désigné.  Le champ State (État) ne s'affiche que si l'option OSPF Admin Mode (Mode admin OSPF) est activée.  Designated Router (Routeur désigné) : identité du routeur désigné pour ce réseau, du point de vue du routeur d'annonce. Il est identifié ici par son ID de  routeur. La valeur 0.0.0.0 indique qu'il n'existe aucun routeur désigné. Ce champ ne s'affiche que si l'option OSPF Admin Mode (Mode admin OSPF) est activée.  Backup Designated Router (Routeur de sauvegarde désigné) : identité du routeur désigné de sauvegarde pour ce réseau, du point de vue du routeur  d'annonce. Il est identifié ici par son ID de routeur. La valeur 0.0.0.0 indique qu'il n'existe aucun routeur désigné de sauvegarde. Ce champ ne s'affiche que si  l'option OSPF Admin Mode (Mode admin OSPF) est activée.  Number of Link Events (Nombre d'événements de liaison) : nombre de modifications d'état enregistrées sur l'interface OSPF spécifiée. Ce champ ne s'affiche  que si l'option OSPF Admin Mode (Mode admin OSPF) est activée.  Metric Cost (Coût de métrique) : entrez la valeur du coût TOS (Type Of Service) sur cette interface. La plage de valeurs est comprise entre 1 et 65 535. Ce  champ n'est configurable et ne s'affiche que si le protocole OSPF est initialisé sur l'interface.  Paramétrage de la configuration d'une interface OSPF  1. Affichez la page OSPF Interface Configuration (Configuration des interfaces OSPF). 2. Indiquez une interface à configurer.  3. Renseignez les autres champs si nécessaire.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). L'interface OSPF est configurée. Affichage de la configuration d'une interface OSPF 1. Affichez la page OSPF Interface Configuration (Configuration des interfaces OSPF). 2. Sélectionnez l'interface VLAN dont vous voulez afficher les données dans le menu déroulant.  Les données de configuration de cette interface s'affichent.  Configuration d'une interface OSPF à l'aide des commandes CLI Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF) Table des voisins La page OSPF Neighbor Table (Table des voisins OSPF) permet d'afficher la liste des tables de routeurs voisins OSPF. Lorsqu'un ID de voisin spécifique est  indiqué, des informations détaillées sur un voisin s'affichent. Les informations ci-dessous ne s'affichent que si l'interface OSPF est activée.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Neighbor Table (Table des voisins) dans l'arborescence. Figure 10-12. OSPF Neighbor Table (Table des routeurs OSPF voisins) La page OSPF Neighbor Table (Table des voisins OSPF) contient les champs suivants : Interface : sélectionnez l'interface dont vous voulez afficher les données dans le menu déroulant.  Router ID (ID du routeur) : nombre entier de 32 bits à points décimaux représentant l'interface du routeur voisin.  IP Address (Adresse IP) : adresse IP de l'interface du routeur voisin sur le réseau connecté. Elle est utilisée comme adresse IP de destination lorsque les  paquets de protocole sont envoyés sous forme de paquets de monodiffusion sur cette contiguïté. Elle est également utilisée dans les LSA de routeur en tant  qu'ID de liaison du réseau connecté si le routeur voisin est choisi comme routeur désigné. L'adresse IP du routeur voisin est apprise lorsque des paquets Hello  sont transmis par le routeur voisin. Pour les liaisons virtuelles, cette adresse est apprise durant la procédure de création de la table de routage.  Neighbor Interface Index (Index de l'interface du routeur voisin) : interface identifiant l'index de l'interface du routeur voisin.  Affichage de la table des voisins OSPF à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF) Configuration du routeur voisin La page OSPF Neighbor Configuration (Configuration du routeur voisin OSPF) permet d'afficher la configuration du routeur voisin OSPF associée à un ID de  routeur voisin sélectionné. Lorsqu'un ID de routeur voisin spécifique est saisi, des informations détaillées sur ce routeur voisin s'affichent. Les informations cidessous ne s'affichent que si le protocole OSPF est activé et que l'interface possède un routeur voisin. L'adresse IP est celle du voisin.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Neighbor Configuration (Configuration du routeur voisin) dans l'arborescence. Figure 10-13. Page OSPF Neighbor Configuration (Configuration du routeur OSPF voisin) Cette page contient les champs suivants : Interface : utilisez le menu déroulant pour sélectionner l'interface VLAN sur laquelle le routage est activé.  Neighbor IP Address (Adresse IP du routeur voisin) : sélectionnez l'adresse IP du routeur voisin dont vous voulez afficher les données.  Router ID (ID de routeur) : nombre entier de 32 bits à points décimaux qui identifie le routeur voisin.  Options : capacités OSPF facultatives prises en charge par le voisin. Le champ OSPF Options (Options OSPF) est disponible dans les paquets Hello, les  paquets DBD (Database Description) et toutes les LSA (Link State Advertisements). Le champ Options active les routeurs OSPF pour prendre en charge ou non les capacités facultatives, et pour communiquer leur fonction aux autres routeurs. Grâce à ce mécanisme, des routeurs présentant des capacités différentes  peuvent être associés dans un domaine de routage OSPF. La valeur Options est un bitmap qui désigne la capacité du routeur voisin. Router Priority (Priorité du routeur) : affiche la priorité OSPF pour le voisin spécifié. Cette valeur doit être un nombre entier compris entre 0 et 255. La valeur 0  indique que le routeur ne peut pas être défini comme routeur désigné sur ce réseau.  State (État) : un voisin peut avoir l'un des états suivants :  l Down (Inactif) : état initial des communications d'un voisin. Cet état indique qu'aucune information n'a été transmise par le routeur voisin. Sur les  réseaux NBMA, il est toujours possible d'envoyer des paquets Hello aux voisins indisponibles, mais leur fréquence est limitée.  l Attempt (Tentative) : cet état ne s'applique qu'aux voisins connectés aux réseaux NBMA. Il indique qu'aucune information récente n'a été transmise par  le voisin, mais que des efforts plus concertés doivent être déployés pour le contacter. Pour ce faire, des paquets Hello doivent lui être envoyés à des  intervalles Hello. l Init : cet état indique qu'un paquet Hello a été récemment transmis par le voisin. Toutefois, une communication bidirectionnelle n'a pas encore été  établie avec le voisin (le routeur proprement dit n'apparaît pas dans le paquet Hello du voisin). Tous les voisins présentant cet état (ou un état  supérieur) sont répertoriés dans les paquets Hello envoyés à partir de l'interface associée.  l 2-Way (Bidirectionnel) : cet état indique que la communication entre les deux routeurs est bidirectionnelle. Elle est assurée par le fonctionnement du  protocole Hello. Cet état est le plus avancé, juste avant la début de la création d'une contiguïté. Le routeur désigné (sauvegarde) est sélectionné parmi  l'ensemble des voisins présentant un état bidirectionnel ou supérieur.  l Exchange Start (Démarrage de l'échange) : première étape dans la création d'une contiguïté entre les deux routeurs voisins. Elle a pour but de  déterminer le routeur maître et de définir le numéro de séquence DD initial. Dans cet état ou un état supérieur, les communications des voisins sont  appelées des contiguïtés.  l Exchange (Échange) : dans cet état, le routeur décrit l'intégralité de sa base de données LSDB (Link State Database) en envoyant des paquets DBD  (Database Description) au voisin. Des paquets LSU (Link State Request) peuvent également être envoyés pour demander les LSA plus récentes du  voisin. Dans cet état ou un état supérieur, toutes les contiguïtés sont utilisées par la procédure d'acheminement. Elles sont pleinement capables de  transmettre et de recevoir tous les types de paquets de protocole de routage OSPF. l Loading (En cours de chargement) : cet état indique que des paquets LSU (Link State Request) sont envoyés au voisin pour demander les LSA plus  récentes détectées (mais pas encore reçues) dont l'état est Exchange (Échange).  l Full (Complet) : cet état indique que les routeurs voisins sont totalement contigus. Ces contiguïtés apparaissent dans les LSA de routeur et de réseau.  Events (Événements) : nombre de changements d'état ou d'erreurs enregistrés sur la relation de ce voisin.  Permanence : cette variable affiche l'état de l'entrée. Les options Dynamic (Dynamique) et Permanent font référence à la manière dont le routeur voisin s'est  fait connaître.  Hellos Suppressed (Paquets Hello supprimés) : indique si des paquets Hello sont supprimés pour le routeur voisin.  Retransmission Queue Length (Longueur de la file d'attente de retransmission) : longueur actuelle de la file d'attente de retransmission.  Affichage de la configuration d'un routeur voisin OSPF 1. Affichez la page OSPF Neighbor Configuration (Configuration des voisins OSPF). 2. Sélectionnez l'interface et l'adresse IP à afficher.  La configuration du routeur voisin s'affiche.Affichage de la configuration d'un routeur voisin OSPF à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF) Base de données LSDB La page OSPF Link State Database (Base de données LSDB OSPF) permet d'afficher les informations sur l'état des liaisons OSPF.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Link State Database (Base de données LSDB) dans l'arborescence.  Figure 10-14. OSPF Link State Database (Base de données LSDB OSPF)  La page OSPF Link State Database (Base de données LSDB OSPF) contient les champs suivants : Router ID (ID du routeur) : nombre entier de 32 bits à points décimaux qui identifie de manière unique le routeur dans le système autonome. Cette valeur est  définie sur la page IP Configuration (Configuration IP). Pour modifier l'ID du routeur, vous devez d'abord désactiver l'interface OSPF. Une fois que vous avez  défini le nouvel ID du routeur, vous devez réactiver l'interface OSPF pour que les modifications prennent effet. La valeur par défaut est 0.0.0.0, qui n'est pas  un ID de routeur correct. Area ID (ID de zone) : ID d'une zone OSPF à laquelle l'une des interfaces du routeur est connectée. Cette valeur doit être un nombre entier de 32 bits à  points décimaux qui identifie de manière unique la zone à laquelle une interface est connectée.  LSA Type (Type de LSA) : format et fonction de la LSA (Link State Advertisement). Ce champ peut prendre les valeurs suivantes :  l Router Links (Liaisons de routeur) l Network Links (Liaisons réseau)  l Network Summary (Récapitulatif du réseau)  l ASBR Summary (Récapitulatif ASBR)  l AS-external (Externes au système autonome)  LS ID (ID LS) : ce champ identifie la partie du domaine de routage décrit par l'annonce. Sa valeur dépend du type LS de l'annonce.  Age (Âge) : temps écoulé (en secondes) depuis la première création de la LSA.  Sequence (Séquence) : ce numéro de séquence doit être un nombre entier signé de 32 bits. Il permet de détecter des LSA anciennes et en double. Plus le  numéro de séquence est grand, plus l'annonce est récente.  Checksum (Somme de contrôle) : somme de contrôle utilisée pour détecter une altération des données dans une annonce. Cette altération peut se produire  durant l'acheminement d'une annonce ou durant sa conservation dans la mémoire d'un routeur. Ce champ définit la somme de contrôle du contenu intégral de  l'annonce, à l'exception du champ LS Age (Durée LS).  Options : le champ Options de l'en-tête LSA indique les capacités facultatives associées à l'annonce. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes :  l Q — Active la prise en charge de QoS Traffic Engineering (ingénierie du trafic QoS).  l E — Décrit le mode d'acheminement des LSA externes au système autonome.  l MC — Décrit le mode de transfert des datagrammes de multidiffusion IP conformément aux spécifications standard.  l O — Indique si les LSA de type opaque sont prises en charge. l V — Indique si les extensions OSPF++ pour VPN/COS sont prises en charge. Configuration des liaisons virtuelles La page Virtual Link Configuration (Configuration des liaisons virtuelles OSPF) permet de créer ou de configurer les informations sur l'interface virtuelle  associées à une zone et à un routeur voisin spécifiques. Une zone OSPF valide doit être configurée pour que cette page puisse s'afficher. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Virtual Link Configuration (Configuration de liaisons virtuelles) dans l'arborescence. Figure 10-15. Création d'une configuration de liaisons virtuelles OSPF Les pages de configuration des liaisons virtuelles OSPF contiennent les champs suivants : Virtual Link (Area ID - Neighbor Router ID) (Liaison virtuelle [ID de zone - ID du routeur voisin]) : sélectionnez la liaison virtuelle dont vous voulez afficher  ou configurer les données. Elle comprend l'ID de zone et l'ID du routeur voisin. Pour créer une nouvelle liaison virtuelle, sélectionnez Create New Virtual Link (Créer une nouvelle liaison virtuelle) dans le menu déroulant. Lorsque l'option Create New Virtual Link (Créer une nouvelle liaison virtuelle) est sélectionnée,  les champs suivants s'affichent : Area ID (ID de zone) : cette valeur doit être un nombre entier de 32 bits à points décimaux qui identifie de manière unique la zone à laquelle une  interface de routeur est connectée.  Neighbor Router ID (ID du routeur voisin) : nombre entier de 32 bits à points décimaux qui identifie de manière unique le routeur voisin faisant partie  de la liaison virtuelle. Hello Interval (Intervalle Hello) : entrez l'intervalle Hello OSPF en secondes pour l'interface spécifiée. Ce paramètre doit être identique pour tous les routeurs  connectés à un réseau. La plage de valeurs admises est comprise entre 1 et 65 535. La valeur par défaut est de 10 secondes. Dead Interval (Intervalle d'inactivité) : entrez l'intervalle d'inactivité OSPF en secondes pour l'interface spécifiée. Il désigne la durée pendant laquelle un  routeur attend de recevoir des paquets Hello d'un routeur voisin avant de déclarer que ce routeur est indisponible. Ce paramètre doit être identique pour tous  les routeurs connectés à un réseau. Cette valeur doit être un multiple de l'intervalle Hello (par exemple 4). La plage de valeurs admises est comprise entre 1  et 65535. La valeur par défaut est de 40 secondes.  Interface Delay Interval (secs) (Intervalle de transition de l'interface [secondes]) : délai de transition OSPF (en secondes) pour la liaison virtuelle. Il désigne  le nombre estimé de secondes pour transmettre un paquet LSU (Link State Update) sur cette interface.  State (État) : état actuel de la liaison virtuelle sélectionnée. Celle-ci peut avoir l'un des état suivants :  l Down (Inactif) : état initial de l'interface. Cet état indique que les protocoles de niveau inférieur ont signalé que l'interface est hors d'usage. Les  paramètres de l'interface sont réinitialisés à leurs valeurs initiales. Toutes les horloges de l'interface sont désactivées, et aucune contiguïté n'est  associée à l'interface.  l Waiting (En attente) : le routeur tente de déterminer l'identité du routeur désigné (Sauvegarde) en contrôlant les paquets Hello reçus. Il n'est pas  autorisé à sélectionner un routeur de sauvegarde désigné ou un routeur désigné tant que cet état est activé. Cela évite des modifications inutiles au  routeur désigné (Sauvegarde).  l Point-to-Point (Point à point) : l'interface est opérationnelle et connectée à la liaison virtuelle. Lorsque cet état est activé, le routeur tente de créer une  contiguïté avec le routeur voisin. Les paquets Hello sont envoyés au voisin toutes les secondes de l'intervalle Hello.  l Designated Router (Routeur désigné) : ce routeur est lui-même le routeur désigné sur le réseau connecté. Les contiguïtés sont créées pour tous les  autres routeurs connectés au réseau. Le routeur doit également créer une LSA associée au nœud du réseau. Cette LSA contient les liens vers tous les  routeurs (y compris le routeur désigné proprement dit) connectés au réseau.  l Backup Designated Router (Routeur de sauvegarde désigné) : ce routeur est lui-même le routeur de sauvegarde désigné sur le réseau connecté. Il  devient le routeur désigné en cas de défaillance du routeur désigné existant. Le routeur crée les contiguïtés pour tous les autres routeurs connectés au  réseau. Le routeur de sauvegarde désigné exécute des fonctions légèrement différentes durant la procédure d'acheminement, par rapport au routeur  désigné.  l Other Designated Router (Autre routeur désigné) : l'interface est connectée à un réseau de diffusion ou NBMA sur lequel d'autres routeurs ont été  choisis comme routeur désigné et routeur de sauvegarde désigné. Le routeur tente de créer des contiguïtés pour le routeur désigné et le routeur de  sauvegarde désigné.  Neighbor State (État du voisinage) : état de la relation voisine virtuelle.  Retransmit Interval (Intervalle de retransmission) : entrez l'intervalle de retransmission OSPF pour l'interface spécifiée. Il désigne le nombre de secondes  entre les LSA (Link State Advertisements) pour les contiguïtés appartenant à cette interface de routeur. Cette valeur est également utilisée lors de la  retransmission des descriptions de base de données et des paquets LSR (Link State Request). La plage de valeurs admises est comprise entre 0 et 3600 secondes (1 heure). La valeur par défaut est de 5 secondes.  Authentication Type (Type d'authentification) : vous pouvez sélectionner un type d'authentification autre que None (Aucun) en cliquant sur le bouton  Configure Authentication (Configurer l'authentification). Un nouvel écran apparaît, dans lequel vous pouvez sélectionner un type d'authentification dans le  menu déroulant. Les choix possibles sont les suivants :  l None (Aucun) : état initial de l'interface. Si vous sélectionnez cette option dans le menu déroulant du deuxième écran et cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications), vous êtes renvoyé au premier écran.  l Simple : si vous sélectionnez cette option, vous êtes invité à entrer une clé d'authentification. Cette clé figure dans l'en-tête OSPF de tous les paquets  envoyés sur le réseau. Tous les routeurs contenus sur le réseau doivent être configurés avec la même clé.  l Encrypt (Crypter) : si vous sélectionnez cette option, vous êtes invité à entrer une clé d'authentification et un ID d'authentification. Le cryptage utilise  l'algorithme Message-Digest MD5. Tous les routeurs contenus sur le réseau doivent être configurés avec la même clé et le même ID.  Authentication Key (Clé d'authentification) : entrez la clé d'authentification OSPF pour l'interface spécifiée. Si vous ne sélectionnez aucun type  d'authentification, vous ne serez pas invité à entrer une clé. Si vous sélectionnez Simple, la taille de la clé ne doit pas dépasser 8 caractères. Si vous  sélectionnez Encrypt (Crypter), la taille de la clé peut atteindre 16 caractères. La valeur de la clé ne s'affiche que si vous possédez des droits d'accès en  lecture/écriture. Sinon, elle apparaît sous forme d'astérisques.  Authentication ID (ID d'authentification) : entrez l'ID à utiliser pour l'authentification. Vous êtes invité à entrer un ID uniquement si vous sélectionnez Encrypt  (Crypter) comme type d'authentification. L'ID doit être un nombre compris entre 0 et 255 inclus.  Définition d'une nouvelle liaison virtuelle  1. Affichez la page OSPF Virtual Link Configuration (Configuration des liaisons virtuelles OSPF). 2. Sélectionnez Create New Virtual Link (Créer une liaison virtuelle) dans le menu déroulant Virtual Link (Area ID - Neighbor Router ID) (Liaison virtuelle [ID de zone - ID du routeur voisin]). 3. Indiquez l'ID du routeur voisin associé à la nouvelle liaison virtuelle.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les autres champs s'affichent lorsque la liaison virtuelle est créée. Figure 10-16. Page OSPF Virtual Link Configuration (Configuration des liaisons virtuelles OSPF) 5. Cliquez sur Configure Authentication (Configurer l'authentification) pour modifier l'authentification. La page suivante s'affiche : Figure 10-17. Page OSPF Virtual Link Authentication Configuration (Configuration de l'authentification pour une liaison virtuelle OSPF)6. Renseignez les champs Authentication Type (Type d'authentification) et Authentication Key (Clé d'authentification).  7. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications) lorsque vous avez terminé.  Configuration des données d'une liaison virtuelle  1. Affichez la page OSPF Virtual Link Configuration (Configuration des liaisons virtuelles OSPF). 2. Indiquez l'ID de zone et l'ID du routeur voisin à configurer.  3. Renseignez les champs si nécessaire.  4. Cliquez sur Configure Authentication (Configurer l'authentification) pour modifier l'authentification. 5. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications) lorsque vous avez terminé.  Les données de la liaison virtuelle associées aux ID spécifiés sont configurées et le périphérique est mis à jour. Affichage des données d'une liaison virtuelle  1. Affichez la page OSPF Virtual Link Configuration (Configuration des liaisons virtuelles OSPF). 2. Indiquez l'ID de zone et l'ID du routeur voisin à afficher.  Les données de la liaison virtuelle associées à ces ID s'affichent. Suppression d'une liaison virtuelle 1. Affichez la page OSPF Virtual Link Configuration (Configuration des liaisons virtuelles OSPF). 2. Indiquez l'ID de zone et l'ID du routeur voisin associés à la liaison virtuelle à supprimer.  Les données de la liaison virtuelle s'affichent. 3. Cliquez sur Delete (Supprimer). La liaison virtuelle est supprimée et le périphérique est mis à jour. Configuration des données d'une liaison virtuelle à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF)Récapitulatif des liaisons virtuelles La page OSPF Virtual Link Summary (Récapitulatif des liaisons virtuelles OSPF) permet d'afficher toutes les liaisons virtuelles configurées.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Virtual Link Summary (Récapitulatif des liaisons virtuelles) dans l'arborescence.  Figure 10-18. Page OSPF Virtual Link Summary (Récapitulatif des liaisons virtuelles OSPF) La page OSPF Virtual Link Summary (Récapitulatif des liaisons virtuelles OSPF) contient les champs suivants : Area ID (ID de zone) : partie correspondant à l'ID de zone dans l'identification de la liaison virtuelle dont vous voulez afficher les données. L'ID de zone et l'ID  du routeur voisin définissent ensembles une liaison virtuelle.  Neighbor Router ID (ID du routeur voisin) : partie correspondant à l'ID du routeur voisin dans l'identification de la liaison virtuelle. Des liaisons virtuelles  peuvent être configurées entre une paire de routeurs de limite de zone dont les interfaces sont situées dans une zone commune (qui n'est pas un segment  principal). Hello Interval (secs) (Intervalle Hello [secondes]) : intervalle Hello OSPF (en secondes) pour la liaison virtuelle. Cette valeur doit être identique pour tous les  routeurs connectés à un réseau.  Dead Interval (secs) (Intervalle d'inactivité [secondes]) : intervalle d'inactivité OSPF (en secondes) pour la liaison virtuelle. Il désigne la durée pendant  laquelle un routeur attend de recevoir des paquets Hello d'un routeur voisin avant de déclarer que ce routeur est indisponible. Ce paramètre doit être  identique pour tous les routeurs connectés à un réseau commun, et être un multiple de l'intervalle Hello (par exemple, 4).  Retransmit Interval (secs) (Intervalle de retransmission [secondes]) : intervalle de retransmission OSPF (en secondes) pour la liaison virtuelle. Il désigne le  délai entre les LSA (Link State Advertisements) pour les contiguïtés appartenant à cette interface de routeur. Cette valeur est également utilisée lors de la  retransmission des descriptions de base de données et des paquets LSR (Link State Request).  Iftransit Delay Interval (secs) (Intervalle du délai Iftransit [secondes]) : délai de transition OSPF en unités de secondes pour la liaison virtuelle. Il désigne le  nombre estimé de secondes pour transmettre un paquet LSU (Link State Update) sur cette interface.  Affichage du récapitulatif des liaisons virtuelles à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF) Configuration de la redistribution des itinéraires La page OSPF Route Redistribution Configuration (Configuration de la redistribution des itinéraires OSPF) permet de configurer la redistribution dans OSPF  des itinéraires appris via les options Static (Statique), Connected (Connecté) et RIP. Vous pouvez choisir de redistribuer les itinéraires appris à partir de tous  ces protocoles ou de certains d'entre eux. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Route Redistribution Configuration (Configuration de la redistribution des itinéraires) dans  l'arborescence. Figure 10-19. OSPF Route Redistribution Configuration (Configuration de la redistribution des itinéraires OSPF) Cette page contient les champs suivants : Configured Source (Source configurée) : protocole configuré permettant à OSPF de redistribuer les itinéraires appris via ce protocole. Seuls les itinéraires  source qui ont été configurés pour être redistribués par OSPF sont disponibles. L'option Create (Créer) permet de configurer un nouvel itinéraire source.  Available Source (Source disponible) : protocole disponible pour la configuration permettant à OSPF de redistribuer les itinéraires. Cette option ne s'affiche  que si le champ Configured Source (Source configurée) est défini sur Create (Créer). Les valeurs admises sont Static (Statique), Connected (Connecté) et RIP.  Metric (Métrique) : définit la valeur de la métrique pour les itinéraires redistribués. Ce champ affiche une valeur si la source a été préconfigurée. Les valeurs  admises sont comprises entre 0 et 16777214. Metric Type (Type de métrique) : sélectionnez le type de métrique OSPF pour les itinéraires redistribués dans le menu déroulant.  Tag (Balise) : définit le champ de balisage dans les itinéraires redistribués. Ce champ affiche une valeur si la source a été préconfigurée. Sinon, la valeur 0  s'affiche. Les valeurs admises sont comprises entre 0 et 4294967295. Subnets (Sous-réseaux) : choisissez si les itinéraires de sous-réseau doivent être redistribués ou non dans le menu déroulant.  Distribute List (Liste de distribution) : sélectionne la liste d'accès qui filtre les itinéraires devant être redistribués par le protocole de destination. Seuls les  itinéraires autorisés sont redistribués. Si cette commande fait référence à une liste d'accès inexistante, tous les itinéraires sont autorisés. Le menu déroulant  répertorie les listes de contrôle d'accès (ACL) configurées à partir des pages Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité réseau) ® Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès) ® IP Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès IP). Lorsqu'une liste d'accès est utilisée pour le filtrage du  routage, les champs utilisés sont : l Source IP Address and netmask (Adresse IP et masque de réseau sources)  l Destination IP Address and netmask (Adresse IP et masque de réseau de destination)  l Action (Permit or Deny) (Action [Autorisation ou Refus]) Tous les autres champs (Source and Destination Port [Port source et de destination], Precedence [Précédence], Tos, etc.) ne sont pas pris en compte. L'adresse IP source est comparée à l'adresse IP de destination de l'itinéraire. Le masque de réseau IP source dans la règle de listes d'accès est considéré  comme un masque à caractères génériques, qui indique les bits de l'adresse IP source qui doivent correspondre à l'adresse de destination de l'itinéraire.  (Notez que si le masque a la valeur 1, le bit d'adresse correspondant a une valeur quelconque). Lorsqu'une règle de listes d'accès inclut une adresse IP et un masque réseau de destination (liste d'accès étendue), l'adresse IP de destination est comparée  au masque réseau de la destination de l'itinéraire. Le masque réseau de destination dans la liste d'accès sert de masque à caractères génériques, qui indique  les bits du masque de destination de l'itinéraire qui ont une importance pour la procédure de filtrage.  Création d'une source de redistribution des itinéraires OSPF  Lorsqu'aucune redistribution n'est configurée, le système affiche uniquement l'option Create (Créer) dans le champ Configured Source (Source configurée) et  les sources possibles dans le champ Available Source (Source disponible). Lorsque vous sélectionnez une source disponible, vous devez entrer les données de  configuration et cliquer sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La source s'affiche dans la liste déroulante associée au champ Configure Source  (Configurer la source), et elle est supprimée de la liste déroulante associée au champ Available Source (Source disponible). 1. Affichez la page OSPF Route Redistribution Configuration (Configuration de la redistribution des itinéraires OSPF).  2. Sélectionnez Create (Créer) dans le champ Configured Source (Source configurée).  3. Sélectionnez Static (Statique), Connected (Connecté) ou RIP dans le champ Available Source (Source disponible).  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications) lorsque vous avez terminé.  Les données de redistribution des itinéraires sont configurées et le périphérique est mis à jour.Modification des données de redistribution des itinéraires OSPF  1. Affichez la page OSPF Route Redistribution Configuration (Configuration de la redistribution des itinéraires OSPF).  2. Sélectionnez une source dans la liste déroulante associée au champ Configured Source (Source configurée).  3. Renseignez les champs si nécessaire.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications) lorsque vous avez terminé.  Les données de redistribution des itinéraires sont configurées et le périphérique est mis à jour. Configuration des données de redistribution des itinéraires OSPF à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF) Récapitulatif de la redistribution des itinéraires La page OSPF Route Redistribution Summary (Récapitulatif de la redistribution des itinéraires OSPF) permet d'afficher les configurations de redistribution d'itinéraires OSPF.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® OSPF ® Route Redistribution Summary (Récapitulatif de la redistribution des itinéraires) dans  l'arborescence. Figure 10-20. Page OSPF Route Redistribution Summary (Récapitulatif de la redistribution des itinéraires OSPF) Cette page contient les champs suivants : Source : itinéraire source devant être redistribué par le protocole OSPF.  Metric (Métrique) : métrique des itinéraires redistribués pour un itinéraire source donné. Affiche Unconfigured (Non configuré) si cette option n'est pas  configurée.  Metric Type (Type de métrique) : type de métrique OSPF pour les itinéraires redistribués.  Tag (Balise) : champ de balise des itinéraires redistribués. Ce champ affiche une valeur si la source a été préconfigurée. Sinon, la valeur 0 s'affiche.  Subnets (Sous-réseaux) : indique si les itinéraires de sous-réseau doivent être redistribués ou non.  Distribute List (Liste de distribution) : liste d'accès qui filtre les itinéraires devant être redistribués par le protocole de destination.  Affichage du récapitulatif de la redistribution des itinéraires à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF)Agent de relais BOOTP/DHCP L'agent de relais BootP/DHCP permet aux clients et aux serveurs BootP/DHCP d'échanger des messages BootP/DHCP sur plusieurs sous-réseaux. Il reçoit les  requêtes des clients et vérifie les sauts valides et les champs giaddr. Si le nombre de sauts est supérieur à la valeur configurée, il considère que le paquet a  effectué une boucle sur les agents et ne le prend pas en compte. Si le champ giaddr a la valeur 0, l'agent doit entrer l'adresse IP de l'interface sur laquelle la  requête a été reçue. Il envoie en monodiffusion les paquets valides vers la prochaine destination configurée. Le serveur renvoie une réponse BOOTREPLY en  monodiffusion à l'agent de relais le plus proche du client indiqué dans le champ giaddr. Lorsque l'agent reçoit la réponse BOOTREPLY du serveur, il la transfère  en diffusion ou en monodiffusion sur l'interface où la réponse BOOTREQUEST a été reçue. Cette interface peut être identifiée par le champ giaddr. Le composant DHCP de la série 6200 prend également en charge les options de l'agent de relais DHCP permettant d'identifier le circuit source lorsque les  clients sont connectés à Internet à l'aide d'un modem haut débit. L'agent de relais intègre ces options lors de l'envoi de la requête au serveur, et les supprime  lors de l'envoi de la réponse aux clients. Si une interface contient plusieurs adresses IP, l'agent de relais doit utiliser l'adresse IP principale configurée comme son adresse IP. La page de menu BOOTP/DHCP Relay Agent (Agent de relais BOOTP/DHCP) contient des liens vers les pages Web permettant de configurer et d'afficher l'agent de relais BOOTP/DHCP. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® BOOTP/DHCP Relay Agent (Agent de relais BOOTP/DHCP) dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctionnalités suivantes : l Configuration de l'agent de relais BOOTP/DHCP l État de l'agent de relais BOOTP/DHCP Configuration de l'agent de relais BOOTP/DHCP La page BOOTP/DHCP Relay Agent Configuration (Configuration de l'agent de relais BOOTP/DHCP) permet de configurer et d'afficher un agent de relais BOOTP/DHCP. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® BOOTP/DHCP Relay Agent (Agent de relais BOOTP/DHCP) ® Configuration dans l'arborescence. Figure 10-21. BOOTP/DHCP Relay Agent Configuration (Configuration de l'agent de relais BOOTP/DHCP) La page BOOTP/DHCP Relay Agent Configuration (Configuration de l'agent de relais BOOTP/DHCP) contient les champs suivants : Maximum Hop Count (Nombre maximum de sauts) : entrez le nombre maximum de sauts qu'une requête client est autorisée à effectuer avant d'être rejetée.  Server IP Address (Adresse IP du serveur) : entrez l'adresse IP du serveur BOOTP/DHCP ou celle de l'agent de relais BOOTP/DHCP suivant.  Admin Mode (Mode d'administration) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Lorsque vous sélectionnez Enable  (Activer), les requêtes BOOTP/DHCP sont envoyées vers l'adresse IP saisie dans le champ associé à l'adresse IP du serveur.  Minimum Wait Time (secs) (Délai d'attente minimum [secondes]) : entrez une durée en secondes. Cette valeur est comparée à l'horodateur dans les  paquets de requêtes du client, et désigne le temps écoulé depuis la mise sous tension du client. Les paquets ne sont envoyés que lorsque l'horodateur  dépasse le délai d'attente minimum.  Circuit ID Option Mode (Mode Option de l'ID du circuit) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Si vous sélectionnez  Enable (Activer), l'agent de relais ajoute les paquets d'en-tête Option 82 aux paquets de requête DHCP avant de les envoyer au serveur, puis les supprime  lors de l'envoi des réponses au client. Configuration de l'agent de relais BOOTP/DHCP 1. Affichez la page BOOTP/DHCP Configuration (Configuration de l'agent de relais BOOTP/DHCP). 2. Renseignez les champs si nécessaire. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications) lorsque vous avez terminé.  Les données de l'agent de relais BOOTP/DHCP sont configurées et le périphérique est mis à jour. Configuration de l'agent de relais BOOTP/DHCP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l DHCP and BOOTP Relay Commands (Commandes de relais DHCP et BOOTP) État de l'agent de relais BOOTP/DHCP Utilisez la page l'état de l'agent de relais Relay Agent Status BOOTP/DHCP pour afficher les informations de configuration et d'état de l'agent de relais  BOOTP/DHCP. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® BOOTP/DHCP Relay Agent (Agent de relais BOOTP/DHCP) ® Status (État) dans l'arborescence.  Figure 10-22. Page BOOTP/DHCP Relay Agent Status (État de l'agent de relais BOOTP/DHCP) Cette page contient les champs suivants : Maximum Hop Count (Nombre maximum de sauts) : nombre maximum de sauts qu'une requête client peut effectuer sans être rejetée.  Server IP Address (Adresse IP du serveur) : adresse IP du serveur BOOTP/DHCP ou celle de l'agent de relais BOOTP/DHCP suivant.  Admin Mode (Mode admin) : mode d'administration du relais. Lorsque vous sélectionnez Enable (Activer) sur la page de configuration, les requêtes  BOOTP/DHCP sont envoyées vers l'adresse IP saisie dans le champ associé à l'adresse IP du serveur.  Minimum Wait Time (secs) (Délai d'attente minimum [secondes]) : durée minimale en secondes. Cette valeur est comparée à l'horodateur dans les paquets  de requêtes du client, et désigne le temps écoulé depuis la mise sous tension du client. Les paquets ne sont envoyés que lorsque l'horodateur dépasse le  délai d'attente minimum.  Circuit ID Option Mode (Mode Option de l'ID du circuit) : option de l'agent de relais, qui peut être activée ou désactivée. Si vous sélectionnez Enable (Activer),  l'agent de relais ajoute les paquets d'en-tête Option 82 aux paquets de requête DHCP avant de les envoyer au serveur, puis les supprime lors de l'envoi des  réponses au client. Requests Received (Requêtes reçues) : nombre total de requêtes BOOTP/DHCP transmises par tous les clients depuis la dernière réinitialisation du  commutateur. Requests Relayed (Requêtes transmises) : nombre total de requêtes BOOTP/DHCP transmises au serveur depuis la dernière réinitialisation du commutateur.  Packets Discarded (Paquets rejetés) : nombre total de paquets BOOTP/DHCP rejetés par cet agent de relais depuis la dernière réinitialisation du  commutateur. Affichage de l'agent de relais BOOTP/DHCP à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l DHCP and BOOTP Relay Commands (Commandes de relais DHCP et BOOTP) Protocole RIP Le protocole RIP est un protocole IGP (Interior Gateway Protocol) qui repose sur l'algorithme Bellman-Ford et cible les réseaux plus petits dont le diamètre ne  dépasse pas 15 sauts. Les informations de routage sont acheminées par paquets de mise à jour RIP qui sont envoyés régulièrement et en cas de  modifications de la topologie du réseau. Lorsqu'il reçoit une mise à jour RIP, le routeur peut modifier, supprimer ou ajouter l'itinéraire dans sa table de  routage, selon qu'il est répertorié ou non dans la table de routage. Les préférences de routage sont envoyées par le biais d'une métrique configurable qui  indique la distance de chaque destination. La page de menu RIP (Protocole RIP) contient des liens vers les pages Web permettant de configurer et d'afficher les paramètres et les données RIP. Pour  afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® RIP dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctionnalités suivantes : l Configuration RIP l Récapitulatif de l'interface RIP l Configuration de l'interface RIP l Configuration de la redistribution des itinéraires RIP l Récapitulatif de la redistribution des itinéraires RIP Configuration RIP La page RIP Configuration (Configuration RIP) permet d'activer et de configurer le protocole RIP en mode Global, ou encore de le désactiver. Pour afficher  cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® RIP ® Configuration dans l'arborescence. Figure 10-23. Page RIP Configuration (Configuration RIP) Cette page contient les champs suivants : RIP Admin Mode (Mode admin RIP) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant.   Si vous sélectionnez Enable (Activer), le protocole RIP est activé sur le commutateur. La valeur par défaut est Disable (Désactiver).  Split Horizon Mode (Mode Découpage de l'horizon) : sélectionnez None (Aucun), Simple ou Poison Reverse (Anti-poison) dans le menu déroulant. La valeur  par défaut est Simple. Le découpage de l'horizon est une technique qui permet d'éviter les problèmes dus à l'inclusion d'un itinéraire dans les mises à jour  envoyées au routeur à partir duquel l'itinéraire a été initialement appris. Les options sont :  l None (Aucun) : aucun traitement spécial pour ce cas.  l Simple : un itinéraire ne fait pas partie des mises à jour envoyées au routeur à partir duquel il a été appris.  l Poison Reverse (Anti-poison) : un itinéraire est inclus dans les mises à jour envoyées au routeur à partir duquel il a été appris, mais la métrique est  définie sur l'infini.  Auto Summary Mode (Mode Récapitulatif automatique) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Si vous sélectionnez  Enable (Activer), les groupes d'itinéraires adjacents sont résumés en entrées uniques, afin de diminuer le nombre total d'entrées. La valeur par défaut est  Enable (Activer). Host Routes Accept Mode (Mode Accepter les itinéraires hôtes) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Si vous  sélectionnez Enable (Activer), le routeur accepte les itinéraires hôtes. La valeur par défaut est Enable (Activer).  Global Route Changes (Modifications de routage globales) : affiche le nombre de modifications de routage apportées à la base de données de routage IP par  le protocole RIP. Cette valeur ne tient pas compte de l'actualisation de la durée d'un itinéraire.  Global Queries (Interrogations globales) : affiche le nombre de réponses envoyées aux interrogations RIP d'autres serveurs.  Default Information Originate (Création d'informations par défaut) : activez ou désactivez l'option Default Route Advertise (Annonce de routage par défaut).  Default Metric (Métrique par défaut) : définit une valeur par défaut pour la métrique des itinéraires redistribués. Ce champ affiche la métrique par défaut si la  source a déjà été définie, ou ne contient aucune valeur si elle n'a pas été configurée précédemment. Les valeurs autorisées sont comprises entre 1 et 15.Configuration du protocole RIP 1. Affichez la page RIP Configuration (Configuration RIP). 2. Renseignez les champs si nécessaire.  3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications) lorsque vous avez terminé.  Le protocole RIP est configuré et le périphérique est mis à jour. Configuration du protocole RIP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Routing Information Protocol (RIP) Commands (Commandes RIP) Récapitulatif des interfaces RIP La page RIP Interface Summary (Récapitulatif des interfaces RIP) permet d'afficher l'état de la configuration RIP sur une interface.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® RIP ® Interface Summary (Récapitulatif des interfaces) dans l'arborescence. Figure 10-24. Page RIP Interface Summary (Récapitulatif des interfaces RIP) Cette page contient les champs suivants : Interface : interface, par exemple le réseau VLAN prenant en charge le routage et sur lequel le protocole RIP est activé.  IP Address (Adresse IP) : adresse IP de l'interface du routeur.  Send Version (Version d'envoi) : indique la version RIP utilisée par les paquets de contrôle RIP transmis par l'interface. La valeur par défaut est RIP-2. Les valeurs possibles sont :  l RIP-1 : les paquets au format RIP 1 sont envoyés par diffusion.  l RIP-1c : mode de compatibilité avec la version RIP 1. Les paquets au format RIP 2 sont transmis par diffusion.  l RIP-2 : les paquets au format RIP 2 sont envoyés par multidiffusion.  l None (Aucun) : les paquets de contrôle RIP ne sont pas transmis.  Receive Version (Version de réception) : indique la version RIP des paquets de contrôle acceptés par l'interface. La valeur par défaut est Both (Les deux). Ce  champ peut prendre les valeurs suivantes :  l RIP-1 : seuls les paquets au format RIP 1 sont reçus.  l RIP-2 : seuls les paquets au format RIP 2 sont reçus.  l Both (Les deux) : les paquets sont reçus dans les deux formats.  l None (Aucun) : aucun paquet de contrôle RIP n'est reçu.  RIP Admin Mode (Mode admin RIP) : indique si le protocole RIP est activé ou désactivé sur l'interface.  Link State (État de la liaison) : indique si l'interface RIP est activée ou non. Affichage du récapitulatif des interfaces RIP à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Routing Information Protocol (RIP) Commands (Commandes RIP) Configuration de l'interface RIP La page RIP Interface Configuration (Configuration de l'interface RIP) permet d'activer et de configurer le protocole RIP sur une interface spécifique, ou  encore de le désactiver.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® RIP ® Interface Configuration (Configuration de l'interface) dans l'arborescence. Figure 10-25. Page RIP Interface Configuration (Configuration de l'interface RIP) Cette page contient les champs suivants : Interface : sélectionnez l'interface dont vous voulez configurer les données dans le menu déroulant.  Send Version (Version d'envoi) : version RIP utilisée par le routeur pour envoyer ses mises à jour de routage. La valeur par défaut est RIP-2. Les valeurs possibles sont :  l RIP-1 : les paquets au format RIP 1 sont envoyés par diffusion.  l RIP-1c : mode de compatibilité avec la version RIP 1. Les paquets au format RIP 2 sont envoyés par diffusion.  l RIP-2 : les paquets au format RIP 2 sont envoyés par multidiffusion.  l None (Aucun) : aucun paquet de contrôle RIP n'est envoyé.  Receive Version (Version de réception) : version RIP des mises à jour de routage que le routeur doit accepter. La valeur par défaut est Both (Les deux). Ce  champ peut prendre les valeurs suivantes :  l RIP-1 : seuls les paquets au format RIP 1 sont acceptés.  l RIP-2 : seuls les paquets au format RIP 2 sont acceptés.  l Both (Les deux) : les paquets sont acceptés dans les deux formats.  l None (Aucun) : aucun paquet de contrôle RIP n'est accepté.  RIP Admin Mode (Mode admin RIP) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Avant d'activer la version RIP 1 ou la  version 1c sur une interface, vous devez d'abord activer le mode de diffusion géré par le réseau sur l'interface correspondante. La valeur par défaut est  Disabled (Désactivé).  Authentication Type (Type d'authentification) : vous pouvez sélectionner un type d'authentification autre que None (Aucun) en cliquant sur le bouton Modify (Modifier). Un nouvel écran apparaît, dans lequel vous pouvez sélectionner un type d'authentification dans le menu déroulant. Ce champ peut prendre les  valeurs suivantes :  l None (Aucun) : état initial de l'interface. Si vous sélectionnez cette option dans le menu déroulant du deuxième écran et cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications), vous êtes renvoyé au premier écran et aucun protocole d'authentification n'est exécuté.  l Simple : si vous sélectionnez cette option, vous êtes invité à entrer une clé d'authentification. Cette clé figure dans l'en-tête RIP de tous les paquets  envoyés sur le réseau. Tous les routeurs contenus sur le réseau doivent être configurés avec la même clé.  l Encrypt (Crypter) : si vous sélectionnez cette option, vous êtes invité à entrer une clé d'authentification et un ID d'authentification. Le cryptage utilise  l'algorithme Message-Digest MD5. Tous les routeurs contenus sur le réseau doivent être configurés avec la même clé et le même ID.  IP Address (Adresse IP) : affiche l'adresse IP de l'interface du routeur. Link State (État de la liaison) : indique si l'interface RIP est activée ou non. Bad Packets Received (Paquets incorrects reçus) : affiche le nombre de paquets RIP incorrects ou altérés. Cette valeur n'inclut pas explicitement les mises à  jour complètes envoyées qui contiennent de nouvelles informations.  Bad Routes Received (Itinéraires incorrects reçus) : affiche le nombre d'itinéraires, dans les paquets RIP valides, qui n'ont pas été pris en compte pour une  raison quelconque (nombre de mises à jour RIP déclenchées qui ont été réellement envoyées sur cette interface, etc.). Cette valeur n'inclut pas explicitement  les mises à jour complètes envoyées qui contiennent de nouvelles informations. Updates Sent (Mises à jour envoyées) : affiche le nombre de mises à jour de routage envoyées.  Configuration de l'interface RIP 1. Affichez la page RIP Interface Configuration (Configuration de l'interface RIP). 2. Indiquez l'interface dont vous voulez configurer les données.  3. Renseignez les champs si nécessaire :  Send Version (Version d'envoi) : dans la zone de liste déroulante, sélectionnez None (Aucun), RIP-1c, RIP-1c ou RIP2. Receive Version (Version de réception) : dans la zone de liste déroulante, sélectionnez None (Aucun), RIP-1, RIP-2 ou Both (Les deux). RIP Admin Mode (Mode admin RIP) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver).  Authentication Type (Type d'authentification) : cliquez sur le bouton Modify (Modifier) pour configurer différents types d'authentification. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications) lorsque vous avez terminé.  L'interface RIP est configurée et le périphérique est mis à jour. Sélection d'un mode d'authentification  1. Affichez la page RIP Interface Configuration (Configuration de l'interface RIP). 2. Indiquez l'interface dont vous voulez configurer le mode d'authentification. 3. Cliquez sur Modify (Modifier). La page Authentication Method (Mode d'authentification) s'affiche. 4. Choisissez le type d'authentification (None [Aucun], Simple ou Encrypt [Crypter]) dans le menu déroulant.  5. Si vous sélectionnez Simple ou Encrypt (Crypter) comme type d'authentification, d'autres champs s'affichent. Entrez la clé d'authentification (Option  "Simple" ou "Encrypt" [Crypter]) et l'ID de la clé d'authentification (Option "Encrypt").  6. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). 7. Le mode d'authentification et l'unité sont mis à jour.  Configuration de l'interface RIP à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Routing Information Protocol (RIP) Commands (Commandes RIP) Configuration de la redistribution des itinéraires RIP La page RIP Route Redistribution Configuration (Configuration de la redistribution des itinéraires RIP) permet de configurer les paramètres de redistribution  des itinéraires RIP. Les valeurs admises pour chaque champ s'affichent en regard de celui-ci. Si des valeurs incorrectes sont saisies, un message d'alerte s'affiche, avec la liste des valeurs correctes. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® RIP ® Route Redistribution Configuration (Configuration de la redistribution des itinéraires) dans  l'arborescence. Figure 10-26. RIP Route Redistribution Configuration (Configuration de la redistribution des itinéraires RIP) Cette page contient les champs suivants : Configured Source (Source configurée) : cette zone de sélection est un sélecteur dynamique qui doit contenir uniquement les itinéraires source qui ont déjà  été configurés pour être redistribués par le protocole RIP. L'option Create (Créer) vous permet de configurer un itinéraire source disponible.  Available Source (Source disponible) : cette zone de sélection est un sélecteur dynamique qui doit contenir uniquement les itinéraires source qui n'ont pas  été précédemment configurés pour être redistribués par le protocole RIP. Elle s'affiche uniquement si le champ Configured Source (Source configurée) est  défini sur Create (Créer). Ce champ peut prendre les valeurs suivantes :  l Static (Statique) l Connected (Connecté) l OSPF Metric (Métrique) : définit la valeur de métrique à utiliser pour les itinéraires redistribués. Ce champ affiche la métrique si la source a été préconfigurée et  qu'elle peut être modifiée. Les valeurs admises sont comprises entre 1 et 15. Distribute List (Liste de distribution) : définit la liste d'accès qui filtre les itinéraires devant être redistribués par le protocole de destination. Seuls les  itinéraires autorisés sont redistribués.  Le menu déroulant répertorie les ACL configurées via les options Switching (Commutation) ® Network Security (Sécurité du réseau) ® Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès) ® IP Access Control Lists (Listes de contrôle d'accès IP). Lorsqu'une liste d'accès est utilisée pour le filtrage du routage, les  champs utilisés sont :  l Source IP Address and netmask (Adresse IP et masque de réseau sources)  l Destination IP Address and netmask (Adresse IP et masque de réseau de destination)  l Action (Permit or Deny) (Action [Autorisation ou Refus]) Tous les autres champs (Source and Destination Port [Port source et de destination], Precedence [Précédence], Tos, etc.) ne sont pas pris en compte. L'adresse IP source est comparée à l'adresse IP de destination de l'itinéraire. Le masque de réseau IP source dans la règle de listes d'accès est considéré  comme un masque à caractères génériques, qui indique les bits de l'adresse IP source qui doivent correspondre à l'adresse de destination de l'itinéraire.  (Notez que si le masque a la valeur 1, le bit d'adresse correspondant a une valeur quelconque). Lorsqu'une règle de listes d'accès inclut une adresse IP et un masque réseau de destination (liste d'accès étendue), l'adresse IP de destination est comparée  au masque réseau de la destination de l'itinéraire. Le masque réseau de destination dans la liste d'accès sert de masque à caractères génériques, qui indique  les bits du masque de destination de l'itinéraire qui ont une importance pour la procédure de filtrage.  Création d'une source configurée  1. Affichez la page RIP Route Redistribution Configuration (Configuration de la redistribution des itinéraires RIP).  2. Sélectionnez une source disponible à configurer.  3. Renseignez les autres champs. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La source spécifiée est configurée et le périphérique est mis à jour. Modification d'une source configurée  1. Affichez la page RIP Route Redistribution Configuration (Configuration de la redistribution des itinéraires RIP). 2. Sélectionnez la source configurée à modifier.  3. Modifiez les valeurs contenues dans cet écran si nécessaire.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications spécifiées sont enregistrées et le périphérique est mis à jour. Configuration de la redistribution des itinéraires RIP à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Routing Information Protocol (RIP) Commands (Commandes RIP) Récapitulatif de la redistribution des itinéraires RIP La page RIP Route Redistribution Summary (Récapitulatif de la redistribution des itinéraires RIP) permet d'afficher les configurations de redistribution des  itinéraires RIP.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® RIP ® Route Redistribution Summary (Récapitulatif de la redistribution des itinéraires) dans  l'arborescence. Figure 10-27. Page RIP Route Redistribution Summary (Récapitulatif de la redistribution des itinéraires RIP)  Cette page contient les champs suivants : Source : itinéraire source devant être redistribué par le protocole RIP.  Metric (Métrique) : métrique des itinéraires redistribués pour un itinéraire source donné. Affiche Unconfigured (Non configuré) si cette option n'est pas  configurée.  Match (Correspondance) : liste des itinéraires redistribués lorsque le protocole OSPF est sélectionné comme source. Elle peut inclure une ou plusieurs des  valeurs suivantes :  l Internal (Interne) l External (Externe) 1  l External (Externe) 2  l NSSA-External 1 (NSSA externe 1)  l NSSA-External 2 (NSSA externe 2)  l N.A. (Non applicable, si non OSPF) Distribute List (Liste de distribution) : liste d'accès qui filtre les itinéraires devant être redistribués par le protocole de destination. Si la liste de distribution  n'est pas configurée, ce champ est vide. Affichage du récapitulatif de la redistribution des itinéraires RIP à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Routing Information Protocol (RIP) Commands (Commandes RIP) Protocole Router Discovery Le protocole Router Discovery est utilisé par les hôtes pour identifier les routeurs opérationnels présents dans le sous-réseau. Il existe deux types de  messages de détection de routeurs : les annonces du routeur et les sollicitations du routeur. Ce protocole exige que chaque routeur annonce régulièrement  les adresses IP auxquelles il est associé. Les hôtes écoutent ces annonces et détectent les adresses IP des routeurs voisins. La page de menu Router Discovery (Protocole Router Discovery) contient des liens vers les pages Web permettant de configurer et d'afficher les données de  détection de routeurs. Pour afficher ce menu, cliquez sur Routing (Routage) ® Router Discovery (Protocole Router Discovery) dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctionnalités suivantes : l Configuration du protocole Router Discovery l  État du protocole Router Discovery Configuration du protocole Router Discovery La page Router Discovery Configuration (Configuration du protocole Router Discovery) permet d'entrer ou de modifier les paramètres de détection de  routeurs. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Router Discovery ® Configuration dans l'arborescence. Figure 10-28. Page Router Discovery Configuration (Configuration du protocole Router Discovery) La page Router Discovery Configuration (Configuration du protocole Router Discovery) contient les champs suivants : VLAN Interface (Interface VLAN) : sélectionnez l'interface de routeur dont vous voulez configurer les données.  Advertise Mode (Mode d'annonce) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Si vous sélectionnez Enable (Activer), les  annonces du routeur sont transmises à partir de l'interface sélectionnée.  Advertise Address (Adresse de l'annonce) : entrez l'adresse IP à utiliser pour annoncer le routeur.  Maximum Advertise Interval (secs) (Intervalle d'annonce maximum [en secondes]) : entrez la durée maximale (en secondes) autorisée entre les annonces  de routeur envoyées depuis l'interface.  Minimum Advertise Interval (secs) (Intervalle d'annonce minimum [en secondes]) : entrez la durée minimale (en secondes) autorisée entre les annonces de  routeur envoyées depuis l'interface.  Advertise Lifetime (secs) (Durée de vie des annonces [en secondes]) : entrez la valeur (en secondes) à utiliser comme durée de vie pour les annonces de  routeur envoyées depuis l'interface. Cette valeur désigne la durée maximale pendant laquelle les adresses annoncées sont considérées comme des adresses  de routeur valides par les hôtes.  Preference Level (Niveau de préférence) : indiquez le niveau de préférence du routeur défini comme routeur par défaut par rapport aux autres routeurs  contenus dans le même sous-réseau. Les adresses ayant des numéros élevés sont privilégiées. Vous devez entrer un nombre entier.  Configuration du protocole Router Discovery 1. Affichez la page Router Discovery Configuration (Configuration du protocole Router Discovery). 2. Sélectionnez l'interface de routeur à configurer. 3. Configurez les données des autres champs si nécessaire.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications de configuration spécifiées sont enregistrées et le périphérique est mis à jour. Configuration du protocole Router Discovery à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Router Discovery Protocol Commands (Commandes du protocole Router Discovery) État du protocole Router Discovery La page Router Discovery Status (État du protocole Router Discovery) permet d'afficher les données de détection de routeurs pour chaque port.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Router Discovery ® Status (État) dans l'arborescence.  Figure 10-29. Page Router Discovery Status (État du protocole Router Discovery) Cette page contient les champs suivants : Interface : interface de routeur dont vous voulez afficher les données.  Advertise Mode (Mode d'annonce) : les valeurs sont Enable (Activer) ou Disable (Désactiver). L'option Enable (Activer) indique que le protocole Router  Discovery est activé sur cette interface.  Advertise Address (Adresse de l'annonce) : adresse IP utilisée pour annoncer le routeur.  Maximum Advertise Interval (secs) (Intervalle d'annonce maximum [en secondes]) : durée maximale (en secondes) autorisée entre les annonces de routeur  envoyées depuis l'interface.  Minimum Advertise Interval (secs) (Intervalle d'annonce minimum [en secondes]) : durée minimale (en secondes) autorisée entre les annonces de routeur  envoyées depuis l'interface.  Advertise Lifetime(secs) (Durée de vie des annonces [en secondes]) : valeur (en secondes) utilisée comme durée de vie pour les annonces de routeur  envoyées depuis l'interface. Cette valeur désigne la durée maximale pendant laquelle les adresses annoncées sont considérées comme des adresses de  routeur valides par les hôtes.  Preference Level (Niveau de préférence) : niveau de préférence du routeur défini comme routeur par défaut par rapport aux autres routeurs contenus dans  le même sous-réseau. Les adresses ayant des numéros élevés sont privilégiées.  Affichage de l'état du protocole Router Discovery à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Router Discovery Protocol Commands (Commandes du protocole Router Discovery)Routeur La page de menu Router (Routeur) contient des liens vers les pages Web permettant de configurer et d'afficher les tables de routage. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Router (Routeur) dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctionnalités suivantes : l Table de routage l Table des itinéraires recommandés l Configuration des entrées de routage l Itinéraires configurés l Configuration des préférences de routage Table de routage La page Router Route Table (Table de routage du routeur) permet d'afficher la configuration de la table de routage. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Router (Routeur) ® Route Table (Table de routage) dans l'arborescence. Figure 10-30. Page Router Route Table (Table de routage du routeur) La page Router Route Table (Table de routage du routeur) contient les champs suivants : Total Number of Routes (Nombre total d'itinéraires) : nombre total d'itinéraires contenus dans la table de routage.  Network Address (Adresse du réseau) : préfixe de routage IP correspondant à la destination.  Subnet Mask (Masque de sous-réseau) : également appelé masque de réseau/de sous-réseau, ce champ désigne la partie de l'adresse de l'interface IP  identifiant le réseau connecté.  Protocol (Protocole) : ce champ indique le protocole qui a créé l'itinéraire spécifié. Les valeurs possibles sont les suivantes :  l Local l Static (Statique) l Default (Par défaut)  l OSPF Intra (Intra OSPF) l OSPF Inter (Inter OSPF) l OSPF Type-1 (OSPF de type 1)  l OSPF Type-2 (OSPF de type 2)  l RIP Next Hop Interface (Interface du saut suivant) : interface de sortie du routeur à utiliser lors du transfert du trafic vers la destination.  Next Hop IP Address (Adresse IP du saut suivant) : adresse IP de sortie du routeur à utiliser lors du transfert du trafic vers le routeur suivant (le cas échéant)  dans le chemin d'accès vers la destination. Le prochain routeur est toujours l'un des routeurs voisins adjacents ou l'adresse IP de l'interface locale dans le cas  d'un réseau directement connecté.  Affichage de la table de routage du routeur à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) :l IP Routing Commands (Commandes de routage IP) Table des itinéraires recommandés La page Router Best Routes Table (Table des itinéraires recommandés pour le routeur) permet d'afficher les itinéraires recommandés figurant dans la table de  routage. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Router (Routeur) ® Best Routes Table (Table des itinéraires recommandés) dans l'arborescence.  Figure 10-31. Page Router Best Routes Table (Table des itinéraires recommandés pour le routeur) Cette page contient les champs suivants : Total Number of Routes (Nombre total de routes) : nombre total d'itinéraires contenus dans la table de routage. Network Address (Adresse du réseau) : préfixe de routage IP correspondant à la destination.  Subnet Mask (Masque de sous-réseau) : également appelé masque de réseau/de sous-réseau, ce champ désigne la partie de l'adresse de l'interface IP  identifiant le réseau connecté.  Protocol (Protocole) : ce champ indique le protocole qui a créé l'itinéraire spécifié. Les valeurs possibles sont les suivantes :  l Local l Static (Statique) l Default (Par défaut)  l OSPF Intra (Intra OSPF) l OSPF Inter (Inter OSPF) l OSPF Type-1 (OSPF de type 1)  l OSPF Type-2 (OSPF de type 2)  l RIP Next Hop Interface (Interface du saut suivant) : interface de sortie du routeur à utiliser lors du transfert du trafic vers la destination.  Next Hop IP Address (Adresse IP du saut suivant) : adresse IP de sortie du routeur à utiliser lors du transfert du trafic vers le routeur suivant (le cas échéant)  dans le chemin d'accès vers la destination. Le prochain routeur est toujours l'un des routeurs voisins adjacents ou l'adresse IP de l'interface locale dans le cas  d'un réseau directement connecté.  Affichage de la table des itinéraires recommandés à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Routing Commands (Commandes de routage IP) Configuration des entrées de routage La page Router Route Entry Configuration (Configuration des entrées de routage du routeur) permet d'ajouter de nouveaux itinéraires et de les configurer.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Router (Routeur) ® Route Entry Configuration (Configuration des entrées de routage) dans l'arborescence. Figure 10-32. Page Router Route Entry Configuration (Configuration des entrées de routage du routeur) Cette page contient les champs suivants : Network Address (Adresse du réseau) : définissez le préfixe de routage IP pour la destination dans le menu déroulant. Pour créer un itinéraire, une interface  de routage valide doit exister et l'adresse IP du prochain saut doit figurer sur le même réseau que l'interface de routage. Les interfaces de routage sont  créées sur la page IP Interface Configuration (Configuration de l'interface IP). Les adresses IP valides du prochain saut figurent sur la page Route Table (Table de routage). Subnet Mask (Masque de sous-réseau) : également appelé masque de réseau/de sous-réseau, ce champ désigne la partie de l'adresse de l'interface IP  identifiant le réseau connecté.  Protocol (Protocole) : ce champ indique le protocole qui a créé l'itinéraire spécifié. Ce champ peut prendre les valeurs suivantes :  l Local l Static (Statique) l Default (Par défaut)  l OSPF Intra (Intra OSPF) l OSPF Inter (Inter OSPF) l OSPF Type-1 (OSPF de type 1)  l OSPF Type-2 (OSPF de type 2)  l RIP Next Hop Interface (Interface du saut suivant) : interface de sortie du routeur à utiliser lors du transfert du trafic vers la destination.  Next Hop IP Address (Adresse IP du saut suivant) : adresse IP de sortie du routeur à utiliser lors du transfert du trafic vers le routeur suivant (le cas échéant)  dans le chemin d'accès vers la destination. Le prochain routeur est toujours l'un des routeurs voisins adjacents ou l'adresse IP de l'interface locale dans le cas  d'un réseau directement connecté. Lors de la création d'un itinéraire, l'adresse IP du prochain saut doit figurer sur le même réseau que l'interface de routage.  Les adresses IP valides du prochain saut figurent sur la page Route Table (Table de routage). Metric (Métrique) : coût d'administration du chemin d'accès vers la destination. Si aucune valeur n'est saisie, la valeur par défaut est 1. La plage de valeurs  est comprise entre 0 et 255. Ce champ ne s'affiche que lors de la création d'un itinéraire statique.  Preference (Préférence) : indique une valeur de préférence pour le prochain saut configuré.  Ajout d'un itinéraire  1. Affichez la page Router Route Entry Configuration (Configuration des entrées de routage du routeur).  2. Cliquez sur Add Route (Ajouter un itinéraire).  L'écran est actualisé et la page Router Route Entry Configuration (Configuration des entrées de routage du routeur) affiche de nouveaux champs,  comme indiqué Figure 10-33. Figure 10-33. Ajout d'un type d'itinéraire par défaut3. En regard de Route Type (Type d'itinéraire), utilisez la liste déroulante pour ajouter un itinéraire par défaut ou statique.  Si vous sélectionnez l'option statique, la page est actualisée et de nouveaux champs apparaissent comme indiqué Figure 10-34. Default (Par défaut) : entrez l'adresse de la passerelle par défaut dans le champ Next Hop IP Address (Adresse IP du saut suivant). Static (Statique) : renseignez les champs Network Address (Adresse du réseau), Subnet Mask (Masque de sous-réseau), Next Hop IP Address (Adresse IP du saut suivant) et Preference (Préférence).  Figure 10-34. Configuration des entrées de routage - Ajout d'un type d'itinéraire statique 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le nouvel itinéraire est ajouté et vous êtes redirigé vers la page Configured Routes (Itinéraires configurés). Ajout d'un itinéraire à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Routing Commands (Commandes de routage IP) Itinéraires configurés La page Configured Routes (Itinéraires configurés) permet d'afficher les itinéraires configurés.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Router (Routeur) ® Configured Routes (Itinéraires configurés) dans l'arborescence.  Figure 10-35. Page Configured Routes (Itinéraires configurés) Cette page contient les champs suivants : Network Address (Adresse du réseau) : préfixe de routage IP correspondant à la destination.  Subnet Mask (Masque de sous-réseau) : également appelé masque de réseau/de sous-réseau, ce champ désigne la partie de l'adresse de l'interface IP identifiant le réseau connecté.  Next Hop IP (IP du saut suivant) : interface de sortie du routeur à utiliser lors du transfert du trafic vers la destination.  Preference (Préférence) : affiche les préférences configurées pour les itinéraires ajoutés.  Remove (Supprimer) : cochez cette case pour supprimer un itinéraire configuré.  Ajout d'un itinéraire  1. Affichez la page Configured Routes (Itinéraires configurés).  2. Cliquez sur Add (Ajouter). La page Router Route Entry Configuration (Configuration des entrées de routage du routeur) représentée Figure 10-33 s'affiche. 3. En regard de Route Type (Type d'itinéraire), utilisez la zone de liste déroulante pour ajouter un itinéraire par défaut ou un itinéraire statique. Default (Par défaut) : entrez l'adresse de la passerelle par défaut dans le champ Next Hop IP Address (Adresse IP du saut suivant). La Figure 10-33 montre les champs affichés lorsque la valeur du champ Route Type (Type d'itinéraire) est "Default" (Par défaut). Static (Statique) : renseignez les champs Network Address (Adresse du réseau), Subnet Mask (Masque de sous-réseau), Next Hop IP Address (Adresse IP du saut suivant) et Preference (Préférence). La Figure 10-34 montre les champs affichés lorsque la valeur du champ Route Type (Type d'itinéraire) est "Static" (Statique). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le nouvel itinéraire est ajouté et la page Configured Routes (Itinéraires configurés) est rétablie. Affichage des itinéraires configurés à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Routing Commands (Commandes de routage IP) Configuration des préférences de routage La page Route Preferences Configuration (Configuration des préférences de routage) permet de configurer la préférence par défaut de chaque protocole  (par exemple, 60 pour les itinéraires statiques). Ces valeurs sont des valeurs arbitraires comprises entre 1 et 255 qui sont indépendantes des métriques de  routage. La plupart des protocoles de routage utilisent une métrique de routage pour déterminer le chemin le plus court connu du protocole, indépendamment  de tout autre protocole. Pour choisir le meilleur itinéraire vers une destination, il faut sélectionner l'itinéraire dont la valeur de préférence est la plus faible. Lorsqu'il existe plusieurs  itinéraires vers une destination, les valeurs de préférence sont utilisées pour déterminer l'itinéraire préféré. En cas d'égalité, l'itinéraire ayant la meilleure  métrique de routage est choisi. Pour éviter les problèmes d'incompatibilité entre les métriques (c'est-à-dire, les métriques RIP et OSPF ne sont pas directement  comparables), vous devez configurer plusieurs valeurs de préférence pour chacun des protocoles. Pour afficher la page appropriée, cliquez sur Routing (Routage) ® Router (Routeur) ® Route Preferences Configuration (Configuration des préférences de  routage) dans l'arborescence. Figure 10-36. Page Router Route Preferences Configuration (Configuration des préférences de routage du routeur)Cette page contient les champs suivants : Local : valeur de préférence pour l'itinéraire local.  Static (Statique) : valeur de préférence pour l'itinéraire statique. La valeur par défaut est 1. La plage de valeurs est comprise entre 1 et 255. OSPF Intra (Intra OSPF) : valeur de préférence pour l'itinéraire intra OSPF. La valeur par défaut est de 8. La plage de valeurs est comprise entre 1 et 255. La  spécification OSPF (RFC 2328) nécessite que la préférence soit accordée aux itinéraires appris via le protocole OSPF dans l'ordre suivant : intra < inter < type-1 < type-2. OSPF Inter (Inter OSPF) : valeur de préférence pour l'itinéraire inter OSPF. La valeur par défaut est de 10. La plage de valeurs est comprise entre 1 et 255. La  spécification OSPF (RFC 2328) nécessite que la préférence soit accordée aux itinéraires appris via le protocole OSPF dans l'ordre suivant : intra < inter < type-1 < type-2. OSPF Type-1 (OSPF de type 1) : valeur de préférence pour l'itinéraire OSPF de type 1. La valeur par défaut est de 13. La plage de valeurs est comprise entre  1 et 255. La spécification OSPF (RFC 2328) nécessite que la préférence soit accordée aux itinéraires appris via le protocole OSPF dans l'ordre suivant : intra <  inter < type-1 < type-2. OSPF Type-2 (OSPF de type 2) : valeur de préférence pour l'itinéraire OSPF de type 2. La valeur par défaut est de 150. La plage de valeurs est comprise  entre 1 et 255. La spécification OSPF (RFC 2328) nécessite que la préférence soit accordée aux itinéraires appris via le protocole OSPF dans l'ordre suivant :  intra < inter < type-1 < type-2. RIP : valeur de préférence pour l'itinéraire RIP. La valeur par défaut est de 15. La plage de valeurs est comprise entre 1 et 255. Configuration des préférences de routage  1. Affichez la page Route Preferences Configuration (Configuration des préférences de routage).  2. Complétez les champs appropriés de cette page. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les préférences de routage sont configurées et le périphérique est mis à jour. Configuration des préférences de routage à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l OSPF Commands (Commandes OSPF) Routage VLAN Les logiciels des systèmes PowerConnect série 6200 peuvent être configurés avec des VLAN prenant en charge le routage. Vous pouvez également configurer  les logiciels de façon que le trafic d'un VLAN soit traité comme si ce réseau était un port de routeur. Lorsqu'un port est activé pour le pontage (paramètre par défaut) au lieu du routage, le traitement normal du pont est effectué pour un paquet entrant, qui est  ensuite associé à un réseau VLAN. Son adresse de destination MAC et son ID de VLAN sont utilisés pour rechercher la table d'adresses MAC. Si le routage est  activé pour le réseau VLAN et que l'adresse de destination MAC d'un paquet de monodiffusion entrant est celle de l'interface pont-routeur interne, le paquet est acheminé. Un paquet de multidiffusion entrant est transmis à tous les ports du réseau VLAN, plus l'interface pont-routeur interne, s'il a été reçu sur un  réseau VLAN routé. Étant donné qu'un port peut être configuré pour appartenir à plusieurs réseaux VLAN, le routage VLAN peut être activé pour tous les réseaux VLAN associés à  ce port ou uniquement pour certains. Le routage VLAN permet à plusieurs ports physiques de résider sur le même sous-réseau. Il peut également être utilisé  lorsqu'un réseau VLAN couvre plusieurs réseaux physiques ou lorsqu'une segmentation ou une sécurité supplémentaire est requise. Cette section indique  comment configurer les logiciels des systèmes 6200 pour la prise en charge du routage VLAN. Un port peut être un port VLAN ou un port de routeur, mais pas  les deux. Toutefois, un port VLAN peut faire partie d'un réseau VLAN qui est lui-même un port de routeur. La page de menu VLAN Routing (Routage VLAN) contient un lien vers une page Web qui permet d'afficher les paramètres et les données de routage VLAN.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® VLAN Routing (Routage VLAN) dans l'arborescence. Cette page de menu permet d'accéder à la  fonction suivante : l Récapitulatif du routage VLAN Récapitulatif du routage VLAN La page VLAN Routing Summary (Récapitulatif du routage VLAN) permet d'afficher les informations sur les interfaces de routage VLAN configurées sur le  système.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® VLAN Routing (Routage VLAN) ® Summary (Récapitulatif) dans l'arborescence.  Figure 10-37. Page VLAN Routing Summary (Récapitulatif du routage VLAN)Cette page contient les champs suivants : VLAN ID (ID du VLAN) : ID du réseau VLAN dont les données s'affichent dans la ligne en cours de la table.  MAC Address (Adresse MAC) : adresse MAC attribuée à l'interface de routage VLAN.  IP Address (Adresse IP) : adresse IP configurée de l'interface de routage VLAN. Notez que si un réseau VLAN est créé et que l'adresse IP n'est pas  configurée, la page affiche par défaut la valeur 0.0.0.0 comme adresse IP. Pour configurer l'adresse IP, sélectionnez IP ® Interface Configuration (Configuration de l'interface). Subnet Mask (Masque de sous-réseau) : masque de sous-réseau configuré pour l'interface de routage VLAN. Ce champ a la valeur 0.0.0.0 lorsque l'interface  de routage VLAN est d'abord configurée, et doit être saisie sur la page IP Interface Configuration (Configuration de l'interface IP).  Affichage du récapitulatif du routage VLAN à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous aux chapitres suivants du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IP Addressing Commands (Commandes d'adressage IP) l Virtual LAN Routing Commands (Commandes de routage VLAN) Protocole VRRP Le protocole VRRP (Virtual Router Redundancy Protocol) est conçu pour gérer les défaillances du routeur par défaut en créant un schéma de sélection  dynamique d'un routeur de sauvegarde. Le but était de réduire les périodes de "trou noir" causées par la panne du routeur de passerelle par défaut, durant  lesquelles tout le trafic acheminé vers ce routeur est perdu tant que la panne n'est pas détectée. Bien que la configuration statique des itinéraires par défaut  est courante, cette approche s'applique à un point de défaillance unique lorsque le routeur par défaut tombe en panne. Le protocole VRRP privilégie le concept  de "routeur virtuel" associé à une ou plusieurs adresses IP servant de passerelles par défaut. En cas de défaillance du routeur VRRP contrôlant ces adresses  IP (précédemment appelé routeur maître), le groupe d'adresses IP et le rôle de transfert par défaut sont pris en charge par un routeur VRRP de sauvegarde. La page de menu VRRP (Protocole VRRP) contient des liens vers les pages Web permettant de configurer et d'afficher les paramètres et les données VRRP.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® VRRP dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctionnalités suivantes : l Configuration VRRP l Configuration du routeur virtuel l État du routeur virtuel l Statistiques du routeur virtuel Configuration VRRP La page VRRP Configuration (Configuration VRRP) permet d'activer ou de désactiver l'état d'administration d'un routeur virtuel.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® VRRP ® VRRP Configuration (Configuration VRRP) dans l'arborescence. Figure 10-38. Page VRRP Configuration (Configuration VRRP)Cette page contient les champs suivants : Admin Mode (Mode admin) : ce champ active ou désactive l'état d'administration du protocole VRRP sur le routeur. Sélectionnez Enable (Activer) ou Disable  (Désactiver) dans le menu déroulant. La valeur par défaut est Disable (Désactiver).  Modification de l'état VRRP à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Virtual Router Redundancy Protocol Commands (Commandes VRRP) Configuration du routeur virtuel La page Virtual Router Configuration (Configuration du routeur virtuel) permet de créer un routeur virtuel ou de configurer un routeur virtuel existant.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® VRRP ® Virtual Router Configuration (Configuration du routeur virtuel) dans l'arborescence. Figure 10-39. Page Virtual Router Configuration (Configuration du routeur virtuel) Cette page contient les champs suivants : VRID and Interface (VRID et interface) : cliquez sur Create (Créer) dans le menu déroulant pour configurer un nouveau routeur virtuel ou sélectionnez l'un  des routeurs virtuels existants, qui sont répertoriés par numéro d'interface et VRID.  VRID : ce champ n'est configurable que si vous créez un routeur virtuel, auquel cas vous devez entrer le VRID dans la plage de valeurs comprise entre 1 et  255. Interface : ce champ n'est configurable que si vous créez un routeur virtuel, auquel cas vous devez sélectionner l'interface du nouveau routeur virtuel dans le  menu déroulant.  Pre-empt Mode (Mode préemption) : sélectionnez Enable (Activer) ou Disable (Désactiver) dans le menu déroulant. Si vous sélectionnez Enable (Activer), le  routeur de sauvegarde devance le routeur maître si sa priorité est supérieure et si le routeur maître n'est pas le propriétaire de l'adresse IP du routeur virtuel.  La valeur par défaut est Enable (Activer). Priority (Priorité) : entrez la valeur de priorité que le routeur VRRP doit utiliser dans le choix du routeur virtuel maître. Si l'adresse IP virtuelle est identique à  celle de l'interface, la priorité prend la valeur 255, quelle que soit votre saisie. Si vous entrez la valeur 255 alors que l'adresse IP virtuelle est différente de  celle de l'interface, la priorité prend la valeur par défaut (100). Advertisement Interval (secs) (Intervalle d'annonce [secondes]) : entrez la durée en secondes entre la transmission des paquets d'annonces par ce routeur  virtuel. Ce nombre doit être compris entre 1 et 255. La valeur par défaut est de 1 seconde.  Interface IP Address (Adresse IP de l'interface) : indique l'adresse IP associée à l'interface sélectionnée.  IP Address (Adresse IP) : entrez l'adresse IP associée au routeur virtuel. La valeur par défaut est 0.0.0.0, que vous devez modifier avant d'appuyer sur  Create (Créer). Authentication Type (Type d'authentification) : sélectionnez le type d'authentification associé au routeur virtuel dans le menu déroulant. La valeur par défaut  est None (Aucun). Les choix possibles sont les suivants :  l 0-None (0-Aucune) : aucune authentification n'est effectuée.  l 1-Simple : l'authentification est effectuée à l'aide d'un mot de passe textuel.  Authentication Data (Données d'authentification) : si vous avez choisi l'authentification simple, entrez le mot de passe.  Status (État) : sélectionnez Active (Actif) ou Inactive (Inactif) dans le menu déroulant ou arrêtez le fonctionnement du routeur virtuel. La valeur par défaut est  Inactive (Inactif). Pour configurer une deuxième adresse VRRP, vous devez d'abord configurer une adresse IP (adresse principale) pour le routeur virtuel. Vous pouvez ensuite  ajouter plusieurs adresses secondaires à cette interface.  Création d'un routeur virtuel  1. Affichez la page Virtual Router Configuration (Configuration du routeur virtuel). 2. Sélectionnez Create (Créer) dans le menu déroulant associé au champ VRID and Interface (VRID et interface).  3. Indiquez le VRID et l'interface associés au nouveau routeur virtuel.  4. Complétez les autres champs, le cas échéant.  5. Cliquez sur Create (Créer).  Le nouveau routeur virtuel est enregistré et le périphérique est mis à jour. Configuration d'un routeur virtuel 1. Affichez la page Virtual Router Configuration (Configuration du routeur virtuel). 2. Sélectionnez le VRID et l'interface du routeur virtuel à configurer.  3. Modifiez les champs au besoin. 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La configuration est enregistrée et le périphérique est mis à jour. Configuration d'un routeur virtuel à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Virtual Router Redundancy Protocol Commands (Commandes VRRP) État du routeur virtuel La page Virtual Router Status (État du routeur virtuel) permet d'afficher l'état d'un routeur virtuel.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® VRRP ® Virtual Router Status (État du routeur virtuel) dans l'arborescence.  Figure 10-40. Page Virtual Router Status (État du routeur virtuel)Cette page contient les champs suivants : VRID : identificateur du routeur virtuel.  VLANID : indique l'interface associée au VRID.  Priority (Priorité) : valeur de priorité utilisée par le routeur VRRP dans le choix du routeur virtuel maître.  Pre-empt Mode (Mode préemption) l Enable (Activer) : si le routeur virtuel est un routeur de sauvegarde, il devance le routeur maître si sa priorité est supérieure et si le routeur maître  n'est pas le propriétaire de l'adresse IP du routeur virtuel.  l Disable (Désactiver) : si le routeur virtuel est un routeur de sauvegarde, il ne devance pas le routeur maître même si sa priorité est supérieure.  Advertisement Interval (secs) (Intervalle d'annonce [secondes]) : durée en secondes entre la transmission des paquets d'annonces par ce routeur virtuel.  Virtual IP Address (Adresse IP virtuelle) : adresse IP associée au routeur virtuel.  Interface IP Address (Adresse IP de l'interface) : adresse IP réelle associée à l'interface utilisée par le routeur virtuel.  Owner (Propriétaire) : affectez la valeur True (Vrai) à ce champ si l'adresse IP virtuelle et celle de l'interface sont identiques. Sinon, affectez-lui la valeur False (Faux). Si ce paramètre a la valeur True (Vrai), le routeur virtuel est le propriétaire de l'adresse IP virtuelle, et il est toujours choisi comme routeur maître  lorsqu'il est activé.  VMAC Address (Adresse VMAC) : adresse MAC virtuelle associée au routeur virtuel, qui comprend un identificateur unique de 24 bits, la constante de 16 bits  identifiant le bloc d'adresses VRRP et le VRID de 8 bits. Elle se présente sous la forme 00:00:5e:00:01:XX, XX désignant le VRID. Auth Type (Type d'authentification) : type d'authentification utilisé pour le routeur virtuel l None (Aucun) : indique qu'aucun type d'authentification n'est défini. l Simple : indique que le type d'authentification est un mot de passe textuel simple. State (État) : état actuel du routeur virtuel :  l Initialize (Initialisation) l Master (Maître)  l Backup (Sauvegarde) Status (Statut) : statut actuel du routeur virtuel :  l Inactive (Inactif) l Active (Actif) Secondary IP Address (Adresse IP secondaire) : adresse VRRP secondaire configurée pour le routeur VRRP maître.  Affichage de l'état du routeur virtuel à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Virtual Router Redundancy Protocol Commands (Commandes VRRP) Statistiques du routeur virtuelLa page Virtual Router Statistics (Statistiques du routeur virtuel) permet d'afficher les statistiques d'un routeur virtuel. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® VRRP ® Virtual Router Statistics (Statistiques d'un routeur virtuel) dans l'arborescence. Figure 10-41. Page Virtual Router Statistics (Statistiques du routeur virtuel) La page Virtual Router Statistics (Statistiques d'un routeur virtuel) contient les champs énumérés ci-dessous. Une grande partie de ces champs ne s'affiche que si une configuration VRRP correcte a été définie. Router Checksum Errors (Erreurs de somme de contrôle du routeur) : nombre total de paquets VRRP reçus dont la valeur de somme de contrôle VRRP est  incorrecte. Router Version Errors (Erreurs de version du routeur) : nombre total de paquets VRRP reçus dont le numéro de version est inconnu ou n'est pas pris en  charge. Router VRID Errors (Erreurs de VRID du routeur) : nombre total de paquets VRRP reçus dont le VRID est incorrect pour ce routeur virtuel.  VRID and VLAN ID (VRID et ID du VLAN) : sélectionnez le routeur virtuel existant, répertorié par numéro d'interface et VRID, dont vous voulez afficher les  statistiques. VRID : VRID du routeur virtuel sélectionné.  VLAN ID (ID du VLAN) : interface du routeur virtuel sélectionné.  Up Time (Durée) : temps écoulé en jours, heures, minutes et secondes, depuis le passage du routeur virtuel en mode initialisé.  State Transitioned to Master (Passage en mode maître) : nombre total de passages en mode maître effectués par le routeur virtuel.  Advertisement Received (Annonces reçues) : nombre total d'annonces VRRP reçues par ce routeur virtuel.  Advertisement Interval Errors (Erreurs d'intervalle d'annonce) : nombre total de paquets VRRP reçus pour lesquels l'intervalle d'annonce est différent de celui  configuré pour le routeur virtuel local.  Authentication Failure (Échec de l'authentification) : nombre total de paquets VRRP reçus qui n'ont pas réussi le contrôle d'authentification.  IP TTL Errors (Erreurs de TTL IP) : nombre total de paquets VRRP reçus par le routeur virtuel dont la valeur IP TTL (Durée de vie) n'est pas définie sur 255. Zero Priority Packets Received (Paquets de priorité nulle reçus) : nombre total de paquets VRRP reçus par le routeur virtuel dont la priorité a la valeur 0. Zero Priority Packets Sent (Paquets de priorité nulle envoyés) : nombre total de paquets VRRP envoyés par le routeur virtuel dont la priorité a la valeur 0. Invalid Type Packets Received (Paquets de type incorrect reçus) : nombre de paquets VRRP reçus par le routeur virtuel dont le champ Type a une valeur  incorrecte. Address List Errors (Erreurs de liste d'adresses) : nombre total de paquets reçus dont la liste d'adresses ne correspond pas à la liste configurée localement  pour le routeur virtuel. Invalid Authentication Type (Type d'authentification incorrect) : nombre total de paquets reçus dont le type d'authentification est inconnu.  Authentication Type Mismatch (Type d'authentification incompatible) : nombre total de paquets reçus dont le type d'authentification est différent du mode  d'authentification configuré localement.  Packet Length Errors (Erreurs de longueur de paquet) : nombre total de paquets reçus dont la longueur est inférieure à celle de l'en-tête VRRP.  Affichage des statistiques du routeur virtuel 1. Affichez la page Virtual Router Statistics (Statistiques du routeur virtuel). 2. Sélectionnez le routeur virtuel pour lequel vous souhaitez afficher des statistiques par rapport aux champs VRID et VLANID. Ces informations ne s'affichent que si une configuration VRRP correcte a été définie.  Affichage des statistiques du routeur virtuel à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Virtual Router Redundancy Protocol Commands (Commandes VRRP) Tunnels Les systèmes de la série 6200 prennent en charge la création, la suppression et la gestion des interfaces de tunnel. Ces interfaces dynamiques sont créées et  supprimées par le biais d'une configuration utilisateur.  Il existe deux catégories de tunnels qui facilitent le passage d'un réseau IPv4 à un réseau IPv6 : les tunnels configurés et les tunnels automatiques. La  différence réside dans le fait que les tunnels configurés sont explicitement configurés avec une destination ou un point de terminaison du tunnel. En revanche,  les tunnels automatiques infèrent le point de terminaison du tunnel à partir de l'adresse de destination des paquets routés dans le tunnel. Les systèmes de la série 6200 prennent en charge les tunnels point à point. Les interfaces point à point prennent en charge le routage basé uniquement sur  l'interface (il n'est pas nécessaire d'indiquer une adresse de saut suivant explicite), et permettent de définir des interfaces non numérotés. La page de menu Tunnels contient des liens vers les pages Web permettant de configurer et d'afficher les paramètres et les données des tunnels. Pour  afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Tunnels dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctionnalités suivantes : l Configuration des tunnels l Récapitulatif des tunnels Configuration des tunnels La page Tunnels Configuration (Configuration des tunnels) permet de créer, de configurer et de supprimer un tunnel.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Tunnels ® Configuration dans l'arborescence. Figure 10-42. Page Tunnels Configuration (Configuration des tunnels) Cette page contient les champs suivants : Tunnel : utilisez le menu déroulant pour sélectionner un tunnel dans la liste des ID de tunnel actuellement configurés. Vous pouvez également utiliser l'option  Create (Créer) si le nombre maximum d'interfaces de tunnel n'a pas été configuré.  Tunnel ID (ID du tunnel) : lorsque vous cliquez sur Create (Créer) dans le sélecteur de tunnel, la liste des ID de tunnel disponibles apparaît. Vous devez  sélectionner un ID de tunnel à associer au nouveau tunnel et cliquer sur Apply Changes (Appliquer les modifications) pour que les autres champs de la page s'affichent. Mode : sélecteur du mode Tunnel. L'option IPV6-in-IPV4 (IPV6-en-IPV4) est l'unique mode pris en charge. Link Local Only Mode (Mode Liaison locale uniquement) : permet d'activer IPv6 sur cette interface à l'aide de l'adresse de liaison locale. Cette option doit être  configurée avant de définir une adresse IPv6 explicite.  IPv6 Address (Adresse IPv6) : sélectionnez une adresse IPv6 pour l'interface de tunnel sélectionnée. Vous pouvez également utiliser l'option Add (Ajouter) si  le nombre maximum d'adresses n'a pas été configuré.  IPv6 Address (Adresse IPv6) : lorsque vous cliquez sur Add (Ajouter) dans le sélecteur d'adresse IPv6, ce champ de saisie apparaît. Le format de l'adresse  est préfixe/longueur.Vous avez également la possibilité de définir l'identificateur unique étendu de 64 bits (EUI-64). Source : sélectionnez la source de votre choix, IPv4 Address (Adresse IPv4) ou Interface. Si l'option Address (Adresse) est sélectionnée, l'adresse source de  ce tunnel doit être saisie en notation à points décimaux. Si l'option Interface est sélectionnée, l'interface source de ce tunnel doit être sélectionnée. L'adresse  associée à l'interface sélectionnée sert d'adresse source.  Destination Address (Adresse de destination) : adresse de destination IPv4 associée à ce tunnel, en notation décimale à points.  Création d'un tunnel  1. Affichez la page Tunnels Configuration (Configuration des tunnels). 2. Sélectionnez Create (Créer) dans le menu déroulant associé au champ Tunnel. 3. Entrez l'ID à utiliser dans le champ Tunnel ID (ID du tunnel). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le champ Tunnel ID (ID du tunnel) est supprimé et les autres champs s'affichent. Figure 10-43. Entrée de la page Tunnel Configuration (Configuration d'un tunnel) 5. Configurez les champs si nécessaire.  6. Entrez les valeurs de votre choix dans les autres champs. 7. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le nouveau tunnel est enregistré et le périphérique est mis à jour. Modification d'un tunnel existant 1. Affichez la page Tunnels Configuration (Configuration des tunnels). 2. Sélectionnez le tunnel à modifier dans le menu déroulant associé au champ Tunnel. 3. Modifiez les valeurs des autres champs si nécessaire.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La nouvelle configuration est enregistrée et le périphérique est mis à jour. Suppression d'un tunnel 1. Affichez la page Tunnels Configuration (Configuration des tunnels). 2. Sélectionnez le tunnel à supprimer dans le menu déroulant associé au champ Tunnel. 3. Cliquez sur Delete Tunnel (Supprimer le tunnel). Le tunnel est supprimé et le périphérique est mis à jour. Configuration d'un tunnel à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Tunnel Interface Commands (Commandes portant sur les interfaces de tunnel) Récapitulatif des tunnels La page Tunnels Summary (Récapitulatif des tunnels) permet d'afficher le récapitulatif des tunnels configurés.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Tunnels ® Summary (Récapitulatif) dans l'arborescence.  Figure 10-44. Page Tunnels Summary (Récapitulatif des tunnels) Cette page contient les champs suivants : Tunnel ID (ID du tunnel) : ID correspondant au tunnel. Mode : mode correspondant au tunnel.  Address (Adresse) : adresse(s) IPv6 du tunnel.  Source : adresse source associée au tunnel. Si une interface a été configurée, l'interface et l'adresse s'affichent. Si aucune adresse n'est configurée pour  l'interface source, le texte Unconfigured (Non configuré) s'affiche à la place de l'adresse.  Destination : adresse de destination associée au tunnel.  Affichage du récapitulatif des tunnels à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Tunnel Interface Commands (Commandes portant sur les interfaces de tunnel) Boucles de rappel Les systèmes de la série 6200 prennent en charge la création, la suppression et la gestion des interfaces de boucle de rappel. Ces interfaces dynamiques  sont créées et supprimées par le biais d'une configuration utilisateur. Les systèmes de la série 6200 prend en charge plusieurs interfaces de boucle de rappel. Une interface de boucle de rappel est toujours supposée être active. De ce fait, elle permet de configurer une adresse IP stable sur l'unité, à laquelle les  autres commutateurs peuvent se référer. Cette interface définit l'adresse source des paquets envoyés, et peut recevoir des paquets locaux et distants. Elle  est généralement utilisée par les protocoles de routage. La boucle de rappel ne se comporte pas comme le port réseau d'un système de commutation. En particulier, une interface de boucle de rappel ne contient pas  de routeurs voisins. Il s'agit d'un pseudo périphérique d'affectation d'adresses locales permettant au routeur de communiquer à l'aide de cette adresse, qui est toujours activé et peut recevoir le trafic provenant des interfaces actives existantes. Ainsi, en supposant que l'accessibilité à partir d'un client distant est  activée, l'adresse de la boucle de rappel permet de communiquer avec le routeur par le biais de divers services tels que telnet et ssh. L'adresse d'une boucle  de rappel a un comportement identique aux adresses locales du routeur en ce qui concerne le traitement des paquets entrants. La page de menu Loopbacks (Boucles de rappel) contient des liens vers les pages Web permettant de configurer et d'afficher les paramètres et les données  de boucle de rappel. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Loopbacks (Boucles de rappel) dans l'arborescence. Cette page permet d'accéder aux fonctionnalités suivantes : l Configuration des boucles de rappel l Récapitulatif des boucles de rappel Configuration des boucles de rappel La page Loopbacks Configuration (Configuration des boucles de rappel) permet de créer, de configurer et de supprimer une interface de boucle de rappel.  Vous pouvez également configurer ou supprimer une adresse secondaire associée à une boucle de rappel. Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Loopbacks (Boucles de rappel) ® Configuration dans l'arborescence. Figure 10-45. Page Loopback Configuration (Configuration des boucles de rappel) Cette page contient les champs suivants : Loopback (Boucle de rappel) : utilisez le menu déroulant pour sélectionner une boucle de rappel dans la liste des interfaces de boucle de rappel actuellement  configurées. Vous pouvez également utiliser l'option Create (Créer) si le nombre maximum d'interfaces de boucle de rappel n'a pas été configuré.  Loopback ID (ID de boucle de rappel) : lorsque vous cliquez sur Create (Créer) dans le champ Loopback (Boucle de rappel), la liste des ID de boucle de rappel  disponibles apparaît.  Protocol (Protocole) : sélectionnez IPv4 ou IPv6 pour configurer les attributs associés de l'interface de boucle de rappel. Le protocole sélectionné affecte les  champs qui s'affichent sur ce page. Link Local Only Mode (Mode Liaison locale uniquement) : permet d'activer IPv6 sur cette interface à l'aide de l'adresse de liaison locale. Cette option ne  s'affiche que si IPv6 est défini comme protocole, et doit être configurée avant de définir une adresse IPv6 explicite.  IPv6 Address (Adresse IPv6) : sélectionnez la liste des adresses IPv6 configurées pour l'interface de boucle de rappel sélectionnée. Vous pouvez également  utiliser l'option Add (Ajouter) si le nombre maximum d'adresses n'a pas été configuré. Cette option ne s'affiche que si IPv6 est défini comme protocole. IPv6 Address (Adresse IPv6) : lorsque vous cliquez sur Add (Ajouter) dans le sélecteur d'adresse IPv6, ce champ de saisie apparaît. Le format de l'adresse  est préfixe/longueur. Cette option ne s'affiche que si IPv6 est défini comme protocole. EU164 : vous avez également la possibilité de définir l'identificateur unique étendu de 64 bits (EUI-64). Cette option ne s'affiche que si IPv6 est défini comme  protocole. IPv4 Address (Adresse IPv4) : adresse IPv4 principale associée à cette interface, en notation décimale à points. Cette option ne s'affiche que si IPv4 est  défini comme protocole. IPv4 Subnet Mask (Masque de sous-réseau IPv4) : masque de sous-réseau IPv4 principal associé à cette interface en notation à points décimaux. Cette  option ne s'affiche que si IPv4 est défini comme protocole.  Les champs suivants s'affichent lorsqu'une adresse principale est configurée. Vous pouvez configurer plusieurs adresses secondaires. Secondary Address (Adresse secondaire) : sélectionnez dans le menu déroulant une adresse secondaire IPv4 configurée pour l'interface de boucle de rappel  sélectionnée. Vous pouvez saisir une nouvelle adresse dans le champ Secondary IP Address (Adresse IP secondaire) en sélectionnant l'option Add Secondary  IP Address (Ajouter une adresse IP secondaire) si le nombre maximum d'adresses secondaires n'a pas été configuré. Une adresse principale doit être  configurée avant d'ajouter une adresse secondaire. Secondary IP Address (Adresse IP secondaire) : adresse IP secondaire associée à cette interface en notation à points décimaux. Ce champ de saisie ne  s'affiche que si l'option Add Secondary (Ajouter une adresse secondaire) est sélectionnée.  Secondary Subnet Mask (Masque de sous-réseau secondaire) : masque de sous-réseau secondaire associé à cette interface en notation à points décimaux.  Ce champ de saisie ne s'affiche que si l'option Add Secondary (Ajouter une adresse secondaire) est sélectionnée. Création d'une boucle de rappel (IPv4)  1. Affichez la page Loopbacks Configuration (Configuration des boucles de rappel). 2. Sélectionnez Create (Créer) dans le menu déroulant associé au champ Loopback (Boucle de rappel). 3. Entrez l'ID à utiliser dans le champ Loopback ID (ID de boucle de rappel). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le champ Loopback ID (ID de boucle de rappel) disparaît et les autres champs s'affichent. Figure 10-46. Page Loopback Configuration (Configuration d'une boucle de rappel) - Entrée IPv4 5. Entrez IPv4 dans le champ Protocol (Protocole). 6. Entrez les valeurs de votre choix dans les autres champs. 7. Cliquez sur Submit (Soumettre). La nouvelle boucle de rappel est enregistrée et la page Web réapparaît, en affichant les champs de configuration de l'adresse secondaire. Figure 10-47. Page Loopback Configuration (Configuration d'une boucle de rappel) - Ajout d'une adresse secondaire 8. Renseignez les champs Secondary Address (Adresse secondaire), Secondary IP Address (Adresse IP secondaire) et Secondary Subnet Mask (Masque de sous-réseau secondaire).  9. Cliquez sur le bouton Add Secondary (Ajouter une adresse secondaire). L'adresse secondaire est enregistrée et la page Web apparaît de nouveau  avec les adresses de boucle de rappel principale et secondaire. Création d'une boucle de rappel (IPv6)  1. Affichez la page Loopbacks Configuration (Configuration des boucles de rappel). 2. Sélectionnez Create (Créer) dans le menu déroulant associé au champ Loopback (Boucle de rappel). 3. Entrez l'ID à utiliser dans le champ Loopback ID (ID de boucle de rappel). 4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Le champ Loopback ID (ID de boucle de rappel) disparaît et les autres champs s'affichent. Figure 10-48. Page Loopback Configuration (Configuration d'une boucle de rappel) - Entrée IPv6 5. Sélectionnez IPv6 dans la zone de liste déroulante associée au champ Protocol (Protocole). 6. Ajoutez l'adresse IPv6. 7. Entrez les valeurs de votre choix dans les autres champs. 8. Cliquez sur Submit (Soumettre). La nouvelle boucle de rappel est enregistrée et le périphérique est mis à jour. Configuration d'une boucle de rappel existante 1. Affichez la page Loopback Configuration (Configuration des boucles de rappel). 2. Sélectionnez la boucle de rappel à configurer dans le menu déroulant associé au champ Loopback (Bouche de rappel). 3. Modifiez les valeurs des autres champs si nécessaire.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). La nouvelle configuration est enregistrée et le périphérique est mis à jour. Suppression d'une boucle de rappel 1. Affichez la page Loopback Configuration (Configuration des boucles de rappel). 2. Sélectionnez la boucle de rappel à supprimer dans le menu déroulant associé au champ Loopback (Bouche de rappel). 3. Cliquez sur Delete Loopback (Supprimer la boucle de rappel). La boucle de rappel est supprimée et le périphérique est mis à jour.Suppression d'une adresse secondaire 1. Affichez la page Loopback Configuration (Configuration des boucles de rappel). 2. Indiquez la boucle de rappel concernée.  3. Indiquez l'adresse secondaire à supprimer.  4. Cliquez sur Delete Selected Secondary (Supprimer l'adresse secondaire sélectionnée).  L'adresse secondaire est supprimée et le périphérique est mis à jour. Configuration d'une boucle de rappel à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous aux chapitres suivants du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Loopback Interface Commands (Commandes de l'interface de boucle de rappel) l IP Addressing Commands (Commandes d'adressage IP) l IPv6 Routing Commands (Commandes de routage IPv6) Récapitulatif des boucles de rappel La page Loopbacks Summary (Récapitulatif des boucles de rappel) permet d'afficher le récapitulatif des boucles de rappel configurées.  Pour afficher cette page, cliquez sur Routing (Routage) ® Loopbacks (Boucles de rappel) ® Summary (Récapitulatif) dans l'arborescence.  Figure 10-49. Page Loopbacks Summary (Récapitulatif des boucles de rappel) Cette page contient les champs suivants : Loopback Interface (Interface de boucle de rappel) : ID de l'interface de boucle de rappel configurée.  Addresses (Adresses) : liste des adresses configurées sur l'interface de boucle de rappel.  Affichage du récapitulatif des boucles de rappel à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur la commande CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l Loopback Interface Commands (Commandes de l'interface de boucle de rappel) Retour au sommaireRetour au sommaire Configuration d'IPv6 Dell™ PowerConnect™ série 6200 - Guide d'utilisation IPv6 représente la dernière génération de protocoles Internet. Avec des adresses 128 bits, contre 32 bits pour IPv4, IPv6 résout les problèmes de réduction  du nombre d'adresses qui caractérisent IPv4. En outre, ce protocole supprime l'obligation de traduire les adresses réseau (NAT - Network Address Translation), conversion utilisée dans les réseaux IPv4 pour réduire le nombre d'adresses IP spécifiques à l'échelle internationale requises pour un réseau  donné. Ce mécanisme d'agrégation peut réduire considérablement la taille de la table de routage globale via des combinaisons d'adresses connues. La  sécurité est plus intégrée et la configuration du réseau est simplifiée mais également plus flexible. Dans les systèmes de la série 6200, le protocole IPv6 coexiste avec le protocole IPv4. Comme avec IPv4, le routage IPv6 peut être activé sur les interfaces de  boucle de rappel et de VLAN. Chaque interface de routage L3 peut être utilisée pour IPv4, IPv6 ou les deux. Les protocoles IP qui s'exécutent sous L3 (par  exemple, UDP et TCP) ne changent pas avec IPv6. C'est la raison pour laquelle une seule pile de processeurs est utilisée pour le transport d'IPv4 et d'IPv6, et  une interface unique de supports fournit l'accès aux deux réseaux. Les protocoles de routage peuvent calculer les itinéraires pour l'une ou les deux versions  IP. La page IPv6 contient des liens vers les fonctionnalités suivantes : l Configuration globale l Configuration des interfaces l Récapitulatif des interfaces l Statistiques IPv6 l Table des voisins IPv6 l DHCPv6 l OSPFv3 l Routes IPv6 Configuration globale La page Global Configuration (Configuration globale) permet d'activer le transfert IPv6 sur le routeur, ainsi que le transfert des datagrammes de monodiffusion IPv6. Pour afficher cette page, cliquez sur IPv6 ® Global Configuration (Configuration globale) dans l'arborescence. Figure 11-1. Configuration IPv6 globale Cette page contient les champs suivants : IPv6 Unicast Routing (Routage de monodiffusion IPv6) : active ou désactive globalement le routage de monodiffusion IPv6 sur le routeur. La valeur par  défaut est Disable (Désactiver). IPv6 Forwarding (Transfert IPv6) : active ou désactive le transfert des trames IPv6 sur le routeur. La valeur par défaut est Enable (Activer).  Configuration globale Configuration des interfaces Récapitulatif des interfaces Statistiques IPv6 Table des voisins IPv6 DHCPv6 OSPFv3 Itinéraires IPv6 REMARQUE : Certaines pages IPv6 ne correspondent à aucune commande CLI.Configuration des paramètres IPv6  1. Affichez la page IPv6 Global Configuration (Configuration globale IPv6). 2. Activez ou désactivez le routage de monodiffusion dans le menu déroulant.  3. Activez ou désactivez le transfert des trames IPv6 dans le menu déroulant.  4. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les paramètres sont enregistrés et le périphérique est mis à jour. Configuration d'IPv6 à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IPV6 Routing Commands (Commandes de routage IPV6) Configuration des interfaces La page Interface Configuration (Configuration des interfaces) permet de configurer les paramètres des interfaces IPv6.  Pour afficher cette page, cliquez sur IPv6 ® Interface Configuration (Configuration des interfaces) dans l'arborescence. Figure 11-2. Page IPv6 Interface Configuration (Configuration des interfaces IPv6) Cette page contient les champs suivants : Interface : permet de sélectionner l'interface à configurer. Lorsque la sélection est modifiée, l'écran est réactualisé et tous les champs sont mis à jour en  fonction du nouveau port. Ce champ affiche uniquement les interfaces et les tunnels prenant en charge le routage. IPv6 Mode (Mode IPv6) : lorsque le mode IPv6 est activé, l'interface peut fonctionner en IPv6 sans adresse globale. Dans ce cas, une adresse locale-liaison EUI-64 est utilisée. Ce sélecteur répertorie les deux options pour le mode IPv6 : Enable (Activer) et Disable (Désactiver). La valeur par défaut est Disable  (Désactiver).  IPv6 Prefix (Préfixe IPv6) : choisissez d'ajouter ou de supprimer un préfixe IPv6 sur cette interface. Si vous ajoutez un préfixe, indiquez-le dans le champ IPv6 Prefix (Préfixe IPv6) suivant. L'option Delete (Supprimer) permet de supprimer le préfixe IPv6 affiché. IPv6 Prefix (Préfixe IPv6) : indique le préfixe IPv6 et sa longueur pour une interface donnée. Lorsque la sélection est modifiée, l'écran est réactualisé. Par  ailleurs, la durée de vie valide, la durée de vie préférée, l'indicateur de liaison activée et l'indicateur autonome sont mis à jour en fonction de l'adresse IPv6  choisie. EUI-64 : si cette option est cochée, elle indique le préfixe de monodiffusion 64 bits.  Valid Lifetime by Prefix (Durée de vie valide par préfixe) : valeur, en secondes, devant être saisie dans le champ Valid Lifetime (Durée de vie valide) de  l'option Prefix Information (Informations sur le préfixe) dans l'annonce du routeur. Ce préfixe est valide pour la détermination de liaison activée, et  uniquement pour la durée indiquée. Pendant cette durée, les systèmes hôtes qui utilisent la configuration automatique d'adresses sans état pour générer une  adresse à partir de ce préfixe peuvent utiliser ces adresses. Les adresses configurées automatiquement et dont l'ancienneté est supérieure à la durée de vie  préférée, mais inférieure à la durée de vie valide sont considérées comme "désapprouvées". Dans la norme RFC 2462, une adresse "désapprouvée "est une  adresse attribuée à une interface dont l'utilisation est déconseillée, mais pas interdite. Une adresse désapprouvée ne doit plus être utilisée comme adresse  source pour de nouvelles communications, mais les paquets envoyés à partir de ce type d'adresse ou à ce type d'adresses sont cependant livrés. Une adresse  désapprouvée peut continuer à être utilisée comme adresse source dans les communications pour lesquelles le basculement vers une adresse préférée compromet une activité de couche supérieure spécifique (par exemple, une liaison TCP existante). Les valeurs admises sont comprises entre 0 et  4294967295 secondes.  Preferred Lifetime by Prefix (Durée de vie préférée par préfixe) : valeur, en secondes, devant être saisie dans le champ Preferred Lifetime (Durée de vie  préférée) de l'option Prefix Information (Informations sur le préfixe) dans une annonce de routeur. Les adresses générées à partir d'un préfixe à l'aide de la  configuration automatique d'adresses sans état restent des adresses "préférées" pendant la durée indiquée. Dans la norme RFC 2462, une adresse  "préférée" est une adresse attribuée à une interface dont l'utilisation par les protocoles de couche supérieure n'est pas limitée. Les adresses préférées  peuvent être utilisées comme source ou comme cible des paquets envoyés à l'interface ou à partir de l'interface. Les valeurs admises sont comprises entre 0  et 4294967295 secondes.  Onlink Flag by Prefix (Indicateur de liaison activée par préfixe) : indique le préfixe choisi qui peut être utilisé pour la détermination de liaison activée. La  valeur par défaut est Enable (Activer). Ce sélecteur répertorie les deux options pour l'indicateur de liaison activée : Enable (Activer) et Disable (Désactiver).  Autonomous Flag by Prefix (Indicateur autonome par préfixe) : indique le préfixe choisi qui peut être utilisé pour la configuration d'adresse autonome. La  valeur par défaut est Disable (Désactiver). Ce sélecteur répertorie les deux options pour l'indicateur autonome : Enable (Activer) et Disable (Désactiver).  Current State by Prefix (État actuel par préfixe) : état de fonctionnement de l'interface pour le préfixe IPv6 choisi. Routing Mode (Mode de routage) : indique le mode de routage d'une interface. Ce sélecteur répertorie les deux options de mode de routage : Enable (Activer)  et Disable (Désactiver). La valeur par défaut est Disable (Désactiver).  IPv6 Routing Operational Mode (Mode de fonctionnement du routage IPv6) : indique l'état de fonctionnement d'une interface. La valeur par défaut est  Disable (Désactiver).  Interface Maximum Transmit Unit (Unité de transmission maximale d'une interface) : indique l'unité de transmission maximale sur une interface. Si la valeur  est 0, l'interface ne prend pas en charge le routage. La valeur 0 n'est pas valide si le routage est pris en charge. Les valeurs autorisées pour l'unité de  transmission maximale (MTU) sont comprises entre 1280 et 1500. Router Duplicate Address Detection Transmits (Transmissions de détection d'adresses en double du routeur) : indique le nombre de transmissions de  détection d'adresses en double sur une interface. Les valeurs de transmission DAD doivent être comprises entre 0 et 600.  Router Advertisement NS Interval (Intervalle de l'annonce du routeur) : indique la durée de retransmission de l'annonce du routeur envoyée depuis  l'interface. Une valeur de 0 signifie qu'aucun intervalle n'est spécifié pour ce routeur. L'intervalle de sollicitation de voisinage est compris entre  1000 et 4294967295. Router Lifetime Interval (Intervalle de durée de vie du routeur) : indique la durée de vie de l'annonce du routeur envoyée depuis l'interface. Cette valeur doit  être supérieure ou égale à l'intervalle de l'annonce maximum. La valeur 0 indique que ce routeur n'est pas utilisé comme routeur par défaut. La durée de vie  d'un routeur est comprise entre 0 et 9000.  Router Advertisement Reachable Time (Durée d'accessibilité de l'annonce du routeur) : indique le délai de l'annonce du routeur pendant lequel le voisin est  considéré comme joignable après la confirmation de la détection du voisinage (ND). La durée d'accessibilité est comprise entre 0 et 3600000.  Router Advertisement Interval (Intervalle de l'annonce du routeur) : indique la durée maximale autorisée entre les envois d'annonces du routeur à partir de  l'interface. La valeur par défaut est de 600. L'intervalle maximal de l'annonce du routeur est compris entre 4 et 1800.  Router Advertisement Managed Config Flag (Indicateur de configuration gérée de l'annonce du routeur) : spécifie l'indicateur de configuration des adresses  gérées de l'annonce du routeur. Si le paramètre est vrai, les nœuds de terminaison utilisent DHCPv6. Si le paramètre est faux, les nœuds de terminaison configurent automatiquement les adresses. La valeur par défaut de l'indicateur de configuration gérée est Disable (Désactiver).  Router Advertisement Other Config Flag (Indicateur d'autre configuration de l'annonce du routeur) : spécifie l'indicateur de configuration des autres états de  l'annonce du routeur. La valeur par défaut de l'indicateur d'autre configuration est Disable (Désactiver).  Router Advertisement Suppress Flag (Indicateur de suppression de l'annonce du routeur) : indique la suppression de l'annonce du routeur sur une interface.  La valeur par défaut de l'indicateur de suppression est Disable (Désactiver).  Configuration des interfaces IPv6 1. Affichez la page IPv6 Interface Configuration (Configuration des interfaces IPv6). 2. Modifiez les champs selon vos besoins. 3. Cliquez sur Apply Changes (Appliquer les modifications). Les modifications del'interface IPv6 sont enregistrées et le périphérique est mis à jour. Configuration des interfaces IPv6 à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IPV6 Routing Commands (Commandes de routage IPV6) Récapitulatif des interfaces  La page Interface Summary (Récapitulatif des interfaces) permet d'afficher les paramètres de toutes les interfaces IPv6.  Pour afficher cette page, cliquez sur IPv6 ® Interface Summary (Récapitulatif des interfaces) dans l'arborescence.  Figure 11-3. Page IPv6 Interface Summary (Récapitulatif des interfaces IPv6)Cette page contient les champs suivants : Interface : indique l'interface dont les paramètres sont affichés dans la ligne du tableau actuellement sélectionnée.  Routing Mode (Mode de routage) : indique le mode de routage de l'interface.  Admin Mode (Mode d'administration) : indique le mode d'administration de l'interface.  Operational Mode (Mode de fonctionnement) : indique le mode de fonctionnement de l'interface.  IPv6 Prefix/PrefixLength (Préfixe IPv6/Longueur du préfixe) : indique les adresses IPv6 configurées sur l'interface.  State (État) : indique si l'interface est active ou non.  Affichage du récapitulatif de l'interface IPv6 à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IPV6 Routing Commands (Commandes de routage IPV6) Statistiques IPv6 La page IPv6 Statistics (Statistiques IPv6) permet d'afficher les statistiques concernant les transferts IPv6 pour une ou toutes les interfaces. Pour afficher cette page, cliquez sur IPv6 ® IPv6 Statistics (Statistiques IPv6) dans l'arborescence. Figure 11-4. Page IPv6 Statistics (Statistiques IPv6) Cette page contient les champs suivants : Interface : sélectionne l'interface pour laquelle les statistiques sont affichées. Lorsque la sélection est modifiée, l'écran est réactualisé et tous les champs sont mis à jour en fonction de la nouvelle interface.  Statistiques IPv6 Total Datagrams Received (Nombre total de datagrammes reçus) : nombre total de datagrammes entrants reçus par l'interface, y compris ceux contenant des  erreurs. Received Datagrams Locally Delivered (Nombre de datagrammes transmis localement) : nombre total de datagrammes transmis avec succès aux protocoles  utilisateur IPv6 (y compris le protocole ICMP). Ce compteur est incrémenté à l'interface sur laquelle ces datagrammes étaient adressés, qui n'est pas  nécessairement l'interface d'entrée de certains d'entre eux.  Received Datagrams Discarded Due To Header Errors (Datagrammes reçus rejetés en raison d'erreurs dans leurs en-têtes) : nombre de datagrammes  entrants rejetés en raison d'erreurs dans leurs en-têtes IPv6, notamment des incohérences dans les numéros de version, d'autres erreurs de format, un  nombre de sauts dépassé, des erreurs détectées durant le traitement des options IPv6, etc.  Received Datagrams Discarded Due To MTU (Datagrammes reçus rejetés en raison de l'unité de transmission maximale) : nombre de datagrammes entrants  qui n'ont pas pu être transmis car leur taille dépassait l'unité de transmission maximale (MTU - Maximum Transmission Unit) de la liaison de l'interface sortante. Received Datagrams Discarded Due To No Route (Datagrammes reçus rejetés en raison d'absence d'itinéraire) : nombre de datagrammes entrants rejetés  car aucun itinéraire n'a pu être trouvé pour les envoyer vers leur destination.  Received Datagrams With Unknown Protocol (Datagrammes reçus avec protocole inconnu) : nombre de datagrammes adressés localement qui ont été bien  reçus mais rejetés en raison d'un protocole inconnu ou non pris en charge. Ce compteur est incrémenté à l'interface sur laquelle ces datagrammes étaient  adressés, qui n'est pas nécessairement l'interface d'entrée de certains d'entre eux.  Received Datagrams Discarded Due To Invalid Address (Datagrammes reçus rejetés en raison d'une adresse non valide) : nombre de datagrammes  entrants rejetés car l'adresse IPv6 figurant dans le champ de destination de leurs en-têtes IPv6 était une adresse incorrecte pour cette entité. Ce nombre  inclut les adresses non valides (par exemple, ::0) et non prises en charge (par exemple, les adresses avec préfixes non alloués). Pour les entités qui ne sont  pas des routeurs IPv6 et qui, par conséquent, ne transmettent pas de datagrammes, ce compteur inclut les datagrammes rejetés parce que l'adresse de  destination n'était pas une adresse locale.  Received Datagrams Discarded Due To Truncated Data (Datagrammes reçus rejetés en raison de données tronquées) : nombre de datagrammes entrants  rejetés en raison d'une insuffisance de données.  Received Datagrams Discarded Other (Datagrammes reçus rejetés pour d'autres raisons) : nombre de datagrammes IPv6 entrants dont le traitement s'est  déroulé sans incidents mais qui ont été rejetés (par exemple, à cause d'un manque de mémoire tampon). Notez que ce compteur n'inclut pas les datagrammes  rejetés pendant l'attente de leur réassemblage.  Received Datagrams Reassembly Required (Datagrammes reçus nécessitant un réassemblage) : nombre de fragments IPv6 reçus qui doivent être  réassemblés sur cette interface. Ce compteur est incrémenté sur l'interface à laquelle ces fragments étaient adressés, qui n'est pas nécessairement l'interface  d'entrée de certains d'entre eux.  Datagrams Successfully Reassembled (Datagrammes réassemblés avec succès) : nombre de datagrammes IPv6 réassemblés avec succès. Ce compteur est  incrémenté sur l'interface à laquelle ces datagrammes étaient adressés, qui n'est pas nécessairement l'interface d'entrée de certains des fragments.  Datagrams Failed To Reassemble (Datagrammes non réassemblés) : nombre d'échecs détectés par l'algorithme de réassemblage IPv6, quelle qu'en soit la  raison : délai expiré, erreurs, etc.). Notez que ce nombre ne correspond pas forcément au nombre de fragments IPv6 rejetés car certains algorithmes  (notamment l'algorithme présent dans RFC 815) peuvent perdre la trace du nombre de fragments en les associant à leur réception. Ce compteur est  incrémenté sur l'interface à laquelle ces fragments étaient adressés, qui n'est pas nécessairement l'interface d'entrée de certains d'entre eux.  Datagrams Forwarded (Datagrammes transmis) : nombre de datagrammes sortants que cette entité a reçu et acheminé vers leur destination finale. Pour les  entités ne jouant pas le rôle de routeurs IPv6, ce compteur inclut uniquement les paquets renvoyés à la source par le biais de cette entité, et pour lesquels le  traitement de l'itinéraire source ("Source-Route") s'est correctement déroulé. Le compteur de l'interface sortante est incrémenté pour assurer une  transmission réussie du datagramme.  Datagrams Locally Transmitted (Datagrammes transmis localement) : nombre de datagrammes que cette entité a transmis avec succès à partir de cette  interface de sortie. Datagrams Transmit Failed (Datagrammes non transmis) : nombre de datagrammes que cette entité n'a pas réussi à transmettre.  Datagrams Successfully Fragmented (Datagrammes fragmentés avec succès) : nombre de datagrammes IPv6 fragmentés avec succès sur cette interface de  sortie. Datagrams Failed To Fragment (Datagrammes non fragmentés) : nombre de datagrammes de sortie qui n'ont pas pu être fragmentés sur cette interface.  Datagrams Fragments Created (Fragments de datagrammes créés) : nombre de fragments de datagrammes de sortie générés suite à leur fragmentation sur  cette interface de sortie. Multicast Datagrams Received (Datagrammes de multidiffusion reçus) : nombre de paquets de multidiffusion reçus par l'interface.  Multicast Datagrams Transmitted (Datagrammes de multidiffusion transmis) : nombre de paquets de multidiffusion transmis par l'interface.  Statistiques ICMPv6 Total ICMPv6 Messages Received (Nombre total de messages ICMPv6 reçus) : nombre total de messages ICMP reçus par l'interface, y compris les messages  dénombrés dans ipv6IfIcmpInErrors. Cette interface est celle à laquelle les messages ICMP étaient adressés, qui n'est pas nécessairement l'interface d'entrée  des messages. ICMPv6 Messages With Errors Received (Messages ICMPv6 reçus avec erreurs) : nombre de messages ICMP reçus par l'interface, mais contenant des  erreurs propres au protocole ICMP (sommes de contrôle ICMP incorrectes, longueur incorrecte, etc.)  ICMPv6 Destination Unreachable Messages Received (Messages ICMPv6 de destination inaccessible reçus) : nombre de messages ICMP "Destination  inaccessible" ICMP reçus par l'interface.  ICMPv6 Messages Prohibited Administratively Received (Messages ICMPv6 interdits administrativement reçus) : nombre de messages ICMP de type  "destination inaccessible" ou "communication interdite administrativement" ayant été reçus par l'interface.  ICMPv6 Time Exceeded Messages Received (Messages ICMPv6 de dépassement de délai reçus) : nombre de messages ICMP de type "dépassement de  délai" reçus par l'interface.  ICMPv6 Parameter Problem Messages Received (Messages ICMPv6 reçus signalant un problème de paramètre) : nombre de messages ICMP de type "problème de paramètre" reçus par l'interface.  ICMPv6 Packet Too Big Messages Received (Messages ICMPv6 de paquet trop volumineux reçus) : nombre de messages ICMP de type "paquet trop  volumineux" reçus par l'interface.  ICMPv6 Echo Request Messages Received (Messages ICMPv6 de requête d'écho reçus) : nombre de messages (requête) ICMP de type "écho" reçus par  l'interface. ICMPv6 Echo Reply Messages Received (Messages ICMPv6 de réponse à l'écho reçus) : nombre de messages ICMP de type "réponse à l'écho" reçus par  l'interface. ICMPv6 Router Solicit Messages Received (Messages ICMPv6 de sollicitation du routeur reçus) : nombre de messages ICMP de type "sollicitation du routeur"  reçus par l'interface.  ICMPv6 Router Advertisement Messages Received (Messages ICMPv6 d'annonce du routeur reçus) : nombre de messages ICMP de type "annonce de  routeur" reçus par l'interface.  ICMPv6 Neighbor Solicit Messages Received (Messages ICMPv6 de sollicitation du voisinage reçus) : nombre de messages ICMP de type "sollicitation du  voisinage" reçus par l'interface.  ICMPv6 Neighbor Advertisement Messages Received (Messages ICMPv6 d'annonce du voisinage reçus) : nombre de messages ICMP de type "annonce de  voisinage" reçus par l'interface.  ICMPv6 Redirect Messages Received (Messages ICMPv6 de redirection reçus) : nombre de messages ICMPv6 de type "redirection" reçus par l'interface.  ICMPv6 Group Membership Query Messages Received (Messages ICMPv6 d'interrogations sur affiliation reçus) : nombre de messages ICMPv6 de type  "interrogation sur l'appartenance à un groupe" reçus par l'interface.  ICMPv6 Group Membership Response Messages Received (Messages ICMPv6 de réponse sur affiliation reçus) : nombre de messages ICMPv6 de type  "réponse sur l'appartenance à un groupe" reçus par l'interface.  ICMPv6 Group Membership Reduction Messages Received (Messages ICMPv6 de diminution des affiliations reçus) : nombre de messages ICMPv6 de type  "diminution des affiliations" reçus par l'interface  Total ICMPv6 Messages Transmitted (Nombre total de messages ICMPv6 transmis) : nombre total de messages ICMP que cette interface a tenté d'envoyer.  Notez que ce compteur inclut tous les messages dénombrés dans icmpOutErrors.  ICMPv6 Messages Not Transmitted Due To Error (Messages ICMPv6 non transmis en raison d'une erreur) : nombre de messages ICMP qui n'ont pas été  envoyés par cette interface en raison de problèmes détectés dans le protocole ICMP, par exemple un manque de mémoire tampon. Cette valeur ne doit pas  inclure les erreurs détectées en dehors de la couche ICMP, par exemple l'incapacité du protocole IPv6 à acheminer le datagramme résultant. Dans certaines  implémentations, aucun type d'erreur n'intervient dans la valeur de ce compteur.  ICMPv6 Destination Unreachable Messages Transmitted (Messages ICMPv6 de destination inaccessible transmis) : nombre de messages ICMP de  destination inaccessible envoyés par l'interface.  ICMPv6 Messages Prohibited Administratively Transmitted (Messages ICMPv6 interdits administrativement transmis) : nombre de messages ICMP de  destination inaccessible/interdits administrativement envoyés.  ICMPv6 Time Exceeded Messages Transmitted (Messages ICMPv6 de délai dépassé transmis) : nombre de messages ICMP de délai dépassé envoyés par  l'interface. ICMPv6 Parameter Problem Messages Transmitted (Messages ICMPv6 de problèmes de paramètres transmis) : nombre de messages ICMP de problèmes de  paramètres envoyés par l'interface.  ICMPv6 Packet Too Big Messages Transmitted (Messages ICMPv6 de paquets trop volumineux transmis) : nombre de messages ICMP de paquets trop  volumineux envoyés par l'interface.  ICMPv6 Echo Request Messages Transmitted (Messages ICMPv6 de requête d'écho transmis) : nombre de messages ICMP d'écho (requête) envoyés par  l'interface. ICMPv6 Echo Reply Messages Transmitted (Messages ICMPv6 de réponse à l'écho transmis) : nombre de messages ICMP de réponse à l'écho envoyés par  l'interface. ICMPv6 Router Solicit Messages Transmitted (Messages ICMPv6 de sollicitation du routeur transmis) : nombre de messages ICMP de sollicitation du routeur  envoyés par l'interface.  ICMPv6 Router Advertisement Messages Transmitted (Messages ICMPv6 d'annonce du routeur transmis) : nombre de messages ICMP d'annonce du routeur  envoyés par l'interface.  ICMPv6 Neighbor Solicit Messages Transmitted (Messages ICMPv6 de sollicitation du voisinage transmis) : nombre de messages ICMP de sollicitation du  voisinage envoyés par l'interface.  ICMPv6 Neighbor Advertisement Messages Transmitted (Messages ICMPv6 d'annonce du voisinage transmis) : nombre de messages ICMP d'annonce du  voisinage envoyés par l'interface.  ICMPv6 Redirect Messages Transmitted (Messages ICMPv6 de redirection transmis) : nombre de messages de redirection envoyés.  ICMPv6 Group Membership Query Messages Transmitted (Messages ICMPv6 d'interrogations sur affiliation transmis) : nombre de messages ICMPv6  d'interrogations sur affiliation envoyés.  ICMPv6 Group Membership Response Messages Transmitted (Messages ICMPv6 de réponses sur affiliation transmis) : nombre de messages ICMPv6 de  réponses sur affiliation envoyés.  ICMPv6 Group Membership Reduction Messages Transmitted (Messages ICMPv6 de diminution des affiliations transmis) : nombre de messages ICMPv6 de  diminution des affiliations envoyés.  ICMPv6 Duplicate Address Detects (Détections ICMPv6 d'adresses en double) : nombre d'adresses en double détectées par l'interface. Affichage des statistiques IPv6 1. Affichez la page IPv6 Statistics (Statistiques IPv6). 2. Sélectionnez l'interface à afficher dans le menu déroulant Interface. Les statistiques concernant cette interface s'affichent. Affichage des statistiques IPv6 et ICMPv6 à l'aide des commandes CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IPv6 Routing Commands (Commandes de routage IPv6) Table des voisins IPv6 La page IPv6 Neighbor Table (Table des voisins IPv6) permet d'afficher les détails de voisinage IPv6 pour une interface spécifiée.  Pour afficher cette page, cliquez sur IPv6 ® IPv6 Neighbor Table (Table des voisins IPv6) dans l'arborescence. Figure 11-5. Page IPv6 Neighbor Table (Table des voisins IPv6) La page IPv6 Neighbor Table (Table des voisins IPv6) contient les champs suivants : Interface : sélectionne l'interface pour laquelle les informations d'état du voisinage sont affichées.  Interface : indique l'interface dont les paramètres sont affichés dans la ligne du tableau actuellement sélectionnée.  IPv6 Address (Adresse IPv6) : indique l'adresse IPv6 du voisinage ou de l'interface.  MAC Address (Adresse MAC) : indique l'adresse MAC correspondant à l'interface.  IsRtr : indique si le voisin est un routeur. Si le voisin est un routeur, la valeur est TRUE (VRAI). Si le voisin n'est pas un routeur, la valeur est FALSE (FAUX). Neighbor State (État du voisinage) : indique l'état de l'entrée de mémoire cache du voisinage. Les entrées dynamiques figurant dans la mémoire cache de  détection du voisinage IPv6 peuvent être associées aux états suivants :  l Incmp : une résolution d'adresse est en train d'être effectuée sur l'entrée. Un message de sollicitation du voisinage a été envoyé à l'adresse de  multidiffusion du nœud sollicité de la cible, mais le message d'annonce du voisinage correspondant n'a pas encore été reçu.  l Reachable (Accessible) : une confirmation a été reçue dans les dernières millisecondes de la durée d'accessibilité pour indiquer que le chemin du  transfert menant au voisinage fonctionne correctement. Lorsqu'il est dans l'état REACH (Accès), le périphérique n'entreprend aucune action particulière  lorsque les paquets sont envoyés.  l Stale (Dépassé) : un temps supérieur à la durée d'accessibilité s'est écoulé depuis la dernière confirmation indiquant que le chemin de transfert  fonctionne correctement. Lorsqu'il est dans l'état STALE (Dépassé), le périphérique n'entreprend une action que lorsqu'un paquet est envoyé.  l Delay (Délai) : un temps supérieur à la durée d'accessibilité s'est écoulé depuis la dernière confirmation indiquant que le chemin de transfert fonctionne  correctement. Un paquet a été envoyé dans les dernières secondes du DELAY_FIRST_PROBE_TIME. Si vous ne recevez aucune confirmation  d'accessibilité dans les secondes du DELAY_FIRST_PROBE_TIME (suivant l'entrée de l'état DELAY, envoyez un message de sollicitation du voisinage et  modifiez l'état de PROBE.  l Probe (Capteur) : une confirmation d'accessibilité est demandée par le renvoi de messages de sollicitation du voisinage toutes les millisecondes du  délai de retransmission RetransTimer.  Last Updated (Dernière mise à jour) : temps écoulé depuis que l'adresse a été confirmée comme accessible. Affichage de la table des voisins IPv6 1. Affichez la page IPv6 Neighbor Table (Table des voisins IPv6). 2. Sélectionnez l'interface à afficher dans le menu déroulant Interface. Des informations détaillées s'affichent. Affichage de la table des voisins IPv6 à l'aide de la commande CLI  Pour plus d'informations sur les commandes CLI permettant d'exécuter cette fonction, reportez-vous au chapitre suivant du document CLI Reference Guide (Guide de référence CLI) : l IPv6 Routing Commands (Commandes de routage IPv6) DHCPv6 DHCP est généralement utilisé entre les clients (par exemple, les systèmes hôtes) et les serveurs (par exemple, les routeurs) pour l'attribution d'adresses IP,  de passerelles et d'autres définitions réseau telles que DNS, NTP, et/ou les paramètres SIP (Session Initiation