Dell Manuels et documents PowerEdge 300 Manuels -> Accéder au site Dell -> Accéder aux Codes Promo et Bons de réduction Dell -> Voir d'autres manuels Dell Revenir à l'accueil

 

 

 

PowerEdge 300
 
 
 
 
 
Guide de mise en route    
 
 Autres langues
 
 
 
Guide de mise en route    
 
 Autres langues
 
 
 
Manuel du propriétaire du matériel    
 
 Autres langues
 
 
 
Mise à jour des informations    
-> Commander sur Dell.com, Cliquez ici

 

Autres manuels :

Dell

[TXT]

 Dell-Lifecycle-Contr..> 06-May-2013 19:32  4.3M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-300-M..> 06-May-2013 19:31  4.7M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-110T..> 06-May-2013 19:31  4.4M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-620-Ma..> 06-May-2013 19:10  3.2M  

[TXT]

 Dell-Dimension-5100-..> 06-May-2013 19:10  3.4M  

[TXT]

 Dell-Manuels-et-docu..> 06-May-2013 19:09  3.7M  

[TXT]

 Dell-Manuels-et-docu..> 06-May-2013 19:09  3.5M  

[TXT]

 Dell-1130-Dell-1130n..> 06-May-2013 18:42  3.1M

Dell-Inspiron-1721-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1520-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1501-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-710-H2C-Manuel-du-proprietaire

Dell-Laser-Printer-5100cn-Manuel-du-proprietaire

Dell-OptiPlex-9010-7010-Mini-tour-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1300-B120-B130-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1955-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-6400-E1505-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-personnelle-Tout-en-un-Dell-A920-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-M1710-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-DL2000-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-8600-Guide-du-proprietaire

Dell-Inspiron-5160-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-XPS-Gen-2-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-300m-Guide-du-proprietaire-Manuel

Dell-Axim-X50-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-Inspiron-640M-E1405-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-8500-Guide-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1000-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-M2010-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-One-2330-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-Inspiron-3000-Series-Service-Manual

Dell-Inspiron-3500-Portable-Computer-Service-Manual

Dell-Inspiron-5423-Owner-s-Manual

Dell-poweredge-r520-technical-guide

Dell-Pave-Tactile-Sans-Fil-Dell-TP713-Manuel-d-utilisateur

Dell-PowerVault-NX3300-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-Inspiron-2600-et-2650-Manuel-de-l-utilisateur-Manuel

Dell-Manuel-de-maintenance-Adamo-XPS

Dell-XPS-13-Manuel-du-proprietairexps-13-l321x_owner_manual_fr-fr

Dell-xps-13-l321x_setup_guide_fr-fr.pdf-Manuel

Dell-Storage-Center-5.5-Guide-de-configuration-systeme

Dell-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-DE-BUREAU-ALIENWARE

Dell-Vostro-410-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-ALIENWARE-M18x-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-PORTABLE

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M14x-MOBILE

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M11x-MOBILE

Dell-Configuration-de-votre-ecran-de-televiseur-LCD-Dell-W2607C-26-pouces

Dell-PERC-6-i-PERC-6-E-et-CERC-6-i-Guide-d-utilisation

Dell-Dimension-Serie-8300-Manuel

Dell-2145cn-Imprimante-multifonction-Guide-de-l-utilisateur

Dell-PowerEdge-C6220-Systems-Hardware-Owner-s-Manual

Dell-server-poweredge-m610-tech-guidebook

Dell-Vostro-270-Owner-s-Manual

Dell-Controleurs-RAID-Dell-PowerEdge-PERC-H310-H710-H710P-et-H810-Guide-d-utilisation

Dell-Laser-MFP-Dell-3333dn-et-3335dn-Guide-de-l-utilisateur

Dell-PowerVault-DL-Backup-to-Disk-Appliance-Powered-by-Symantec-Backup-Exec-Guide-d-utilisation

Dell-XPS-015-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX3300-Guide-de-mise-en-route

Dell-INSPIRON-GUIDE-DE-REFERENCE

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-Network-Attached-Storage-NAS-Guide-de-depannage

Dell-Commutateur-de-consoles-2161DS-Dell-Guide-de-l-utilisateur-d-OSCAR-et-du-materiel

Dell-PowerEdge-T420-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-C8000XD-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-OptiPlex-755-Guide-d-utilisation

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3200i-et-MD3220i-Guide-de-deploiement

Dell-Latitude-E5400-et-E5500-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-Set-Up-Your-Computer

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-M1730-Manuel

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M620-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-PowerEdge-C410x-Getting-Started-With-Your-System

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-SUSE-Linux-Enterprise-Server-10-Instructions-d-installation

Dell-Utilitaires-de-gestion-du-Dell-OpenManage-Baseboard-Management-Controller-Version%204.6-Guide-d-utilisation

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Guide-d-installation-de-la-version-7.1

Dell-Systeme-Dell-DR4000-Guide-de-l-administrateur

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge%20Red-Hat-Enterprise-Linux-6-x86_64-x86-Instructions-d-installation-et-informations-importantes

Dell-Integrated-Dell-Remote-Access-Controller-7-iDRAC7-Version-1.20.20-Guide-d-utilisation

Dell-Management-Plug-In-pour-VMware-vCenter-Version-1.5-Guide-d-utilisation

Dell-Projecteur-7700FullHD-Dell-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Projecteur-Dell-1420X-1430X-Guide-d-utilisation

Dell-FluidFS-NAS-Solutions-Guide-de-l-administrateur

Dell-PowerEdge-Express-SSD-PCIe-Flash-Guide-d-utilisation

Dell-Update-Packages-DUP-Version-7.0-Guide-d-utilisation

Dell-PowerEdge-R720-et-R720xd-Guide-de-mise-en-route-Manuel

Dell-PowerEdge-R320-Guide-de-mise-en-route

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R510-Manuel-du-proprietaire

Dell-Precision-M4400-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-Matrices-de-stockage-SCSI-Dell-EqualLogic-PS-Series-a-clusters-de-basculement-Microsoft-Windows-Server-Guide-d-installation-et-de-depannage-du-materie

Dell-PowerEdge-C410x-Guide-de-mise-en-route-du-systeme

Dell-Moniteur-a-ecran-plat-Dell-U2713HM-Guide-d-utilisation

Dell-Moniteur-a-Dell-P1913-P1913S-P2213

Dell-Guide-de-l-utilisateur-du-moniteur-Dell-E1913S-E1913-E2213

Dell-Systems-Service-and-Diagnostics-Tools-Version-7.0-Guide-d-installation-rapide

Dell-Moniteur-a-Dell-S2740L-Guide-d-utilisation

Dell-INSPIRON-GUIDE-DE-CONFIGURATION

Dell-Dimension-Serie-8300

Dell-PowerEdge-R820-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-C8000-Manuel-du-proprietaire-du-materiel-manuel

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerEdge-M1000e-M915-M910-M820-M710HD-M710-M620-M610x-M610-M520-et-M420-Guide-de-mise-en-route

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.0-Guide-d-installation

Dell-Inspiron-15R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX3200-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-RAID-Controller-PERC-S110-Guide-d-utilisation

Dell-FluidFS-NAS-Solutions-Guide-de-mise-en-route

Dell-Micrologiciel-Dell-Chassis-Management-Controller-Version-4-1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-mise-en-route

Dell-Vostro-470-Manuel-du-proprietaire

/Dell-Systeme-Dell-PowerVault-NX3500-Guide-de-l-administrateur

Dell-Latitude-E6420-XFR-Guide-technique

Dell-Guide-de-l-utilisateur-du-moniteur-S2240M-S2340M

Dell-Systemes-Dell-DR4000-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-PowerEdge-T320-Guide-de-mise-en-route

Dell-Precision-Workstation-T3600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-DR4000-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R420-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel-manuel

Dell-Vostro-470-Owner-s-Manual

Dell-Projecteur-Dell-M110-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Upgrading-to-BackupExec-2012-PowerVault-DL-Backup-to-Disk-Appliance

Dell-PowerVault-NX3300-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerConnect-5500-Series-CLI-Reference-Guide

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Inspiron-One-2020-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-14-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1900-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M620-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R815-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R720-and-R720xd-Owner-s-Manual

Dell-Micrologiciel-Dell-Chassis-Management-Controller-Version-4.0-Guide-d-utilisation

Dell-Inspiron-17R-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-Inspiron-One-2020-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C5220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Inspiron-660s-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-PowerEdge-R820-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-270-Manuel-du-proprietaire-manuel

Dell-Systeme-Dell-PowerEdge-C6220-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-14R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Guide-de-l-Utilisateur-de-l-Ecran-Large-Dell-IN1940MW

Dell-Moniteur-a-Dell-S2440L-Guide-d-utilisation

Dell-Alienware-X51-Owner-s-Manual

Dell-ALIENWARE-M17x-MOBILE-MANUAL

Dell-Emplacement-des-cavaliers-de-la-carte-systeme-des-systemes-Dell-PowerEdge-R310-Mise-a-jour-des-informations

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-6950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Alienware-M17x-R4-Owner-s-Manual

Dell-XPS-13-Owner-s-Manual

Dell-HBA-SAS-Dell-PowerEdge-6-Gb-s-et-Internal-Tape-Adapter-Guide-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R910-Mise-a-jour-des-informations

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T610-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R420-Manuel-du-proprietaire

/Dell-PowerEdge-R905-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimantes-laser-Dell-2350d-et-Dell-2350dn

Dell-XPS-430-Guide-de-reference-rapide

Dell-PowerEdge-RAID-Controller-PERC-H700-et-H800-Guide-d-utilisation

Dell-Lifecycle-Controller-2-Version-1.00.00-User-s-Guide

Dell-OpenManage-Server-Administrator-Version-7.0-Guide-d-utilisation

Dell-Solutions-NAS-Dell-FluidFS-Manuel-du-proprietaire-Manue

Dell-Guide-de-l-utilisateur-Dell-V525w

Dell-XPS-13-Manuel-du-proprietaire

Dell-Adaptateurs-Brocade-Manuel-d-installation-et-de-reference

Dell-FluidFS-NAS-Solutions-NX3600-NX3610-Guide-de-deploiement

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-ST-Manuel-du-proprietaire-Manuel

Dell-OptiPlex-360-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-PowerEdge-R810-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Guide-d-installation-des-systemes-Dell-PowerVault-Modular-Disk-3000

Dell-Imprimante-laser-Dell-2230d-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C6105-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Imprimante-personnelle-a-jet-d-encre-Dell-J740-Manuel-du-proprietaire

Dell-2130cn-IMPRIMANTE-LASER-COULEUR

Dell-Guide-d-utilisation-de-la-station-de-travail-Dell-Precision-T3400

Dell-1235cn-Imprimante-Multifonction-Mode-d-emploi

Dell-Vostro-1310-1510-1710-et-2510-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-Guide-d-utilisation-APC-Smart-UPS-750VA-1000VA-1500VA-100-120-230-V-CA-2U-Montage-en-baie-Onduleur

Dell-Guide-d-utilisation-Modele-TL24iSCSIxSAS%201Gb-iSCSI-a-SAS

Dell-Imprimantes-laser-Dell-1130-et-Dell-1130n

Dell-Precision-M6400-Guide-de-configuration-et-de-reference-rapide

Dell-M770mm-Color-Monitor-Quick-Set-up

Dell-Carte-de-gestion-reseau-AP9617-AP9618-AP9619-Manuel-d-installation-et-de-demarrage-rapide

Dell-Projecteur-Dell-1410X-Guide-d-utilisation

Dell-Imprimante-couleur-Dell-1350cnw

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050-Manuel

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-620

Dell-3D-VISION-MANUEL-D-UTILISATION

Dell-Inspiron-600m-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R805-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R900-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-2970-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-C6145-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Inspiron-660s-Manuel-du-proprietaire

Dell-P513w-User-s-Guide-Francais-manuel

Dell-Inspiron-660-manuels

Dell-Serveur-de-sauvegarde-sur-disque-Dell-PowerVault-DL-optimise-par-CommVault-Simpana-Guide-d-utilisation

Dell-P513w-User-s-Guide-Guide-de-l-utilisateur-manuel

Dell-Precision-Workstation-T1650-Manuel-du-proprietaire

Dell-ALIENWARE-M17x-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-PORTABLE

Dell-Manuel-du-proprietaire-de-Dell-PowerEdge-M905-M805-M600-et-M605

Dell-Inspiron-One-2330-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-1100-B110-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-270-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T320-Manuel-du-proprietaire

Dell-Station-de-travail-mobile-Dell-Precision-M4700-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-8500-Manuel-du-proprietaire

Dell-1230c-Imprimante-laser-couleur-mode-d-emploi-Manuel

Dell-Client-Management-Manuel

Dell-Studio-XPS-Setup-Guide-Manue

Dell-Adaptateur-hote-Dell-PCIe-SCSI-Ultra320-monocanal-Guide-d-utilisation-Manuel

Dell-INSPIRON-DUO-SETUP-GUIDE-Manuel

Dell-INSPIRON-DUO-GUIDE-DE-CONFIGURATION-Manuel

Dell-Guide-de-l-utilisateur-Dell-Inspiron-M4040-14-N4050-Manuel

Dell-Guide-de-l-administrateur-de-Dell-PowerVault-705N-Manuel

Dell-Vostro-420-220-220s-Guide-de-Configuration-et-de-Reference-Rapide-Manuel

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660f-Series-Guide-de-deploiement-Manuel

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-Network-Attached-Storage-NAS-Guide-de-l-administrateur-Manuel

Dell-Latitude-D430-Guide-d-utilisation-Manuel

Dell-Studio-XPS-Guide-de-configuration-Manuel

Dell-PowerEdge-C410x-Manuel-du-proprietaire

Dell-Precision-Workstation-T1650-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R300-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes%20-Dell%20PowerEdge-T110-II-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-200-Manuel-du-proprietaire-Mini-Tower

Dell-Inspiron-531-Manuel-du-proprietaire

Dell-ALIENWARE-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-DE-BUREAU-Francais

Dell-PowerEdge-R520-Manuel-du-proprietaire

Projecteur-Dell-1201MP-Manuel-d-utilisation

Dell-PowerEdge-R910-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-C521-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T605-Manuel-du-proprietaire

Dell-Mobile-Jamz

Dell-Inspiron-530-Series-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3460-Manuels

Dell-OPENMANAGE-POWER-CENTER-1.1-Guide-d-utilisation

Dell-PowerVault-MD3660f-Storage-Arrays-Manuels

Dell™ Ekran Yöneticisi Kullanıcı Kılavuzu

Dell-PowerEdge-R620-Guide-de-mise-en-route

Dell-PowerEdge-R520-Guide-de-mise-en-route

DELL-POWERVAULT-MD1200-et-MD1220-TECHNICAL-GUIDEBOOK

Console-de-gestion-multi-onduleurs-Dell-Manuel-de-l-utilisateur-pour-l-installation-et-la-configuration

DELL-OPTIPLEX580-TECHNICAL-GUIDEBOOK-INSIDE-THE-OPTIPLEX-580

Dell-Inspiron-1720-manuels

Dell-PowerEdge-R720-et-R720xd-Guide-de-mise-en-route

Dell-Vostro-1540-1550-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-E5430-Manuel-du-proprietaire

Dell™ S2240L/S2340L Monitör Kullanıcı Kılavuzu

Dell PowerEdge Sistemleri İçin Microsoft Windows Server 2012 Önemli Bilgiler Kılavuzu

Dell-Guide-de-l-utilisateur-du-moniteur-Dell-S2240L-S2340L

Dell™ S320/S320wi Projektör Kullanım Kılavuzu

Dell-%20Vostro-270-Manuels

Dell-Vostro-3460-Manuel-du-proprietaire-Francais

Dell-Inspiron-9200-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Inspiron-2600-et-2650-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Axim-X30-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Vostro-2520-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1721-Manuel

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T710-Manuel-du-proprietaire

Dell-Precision-Workstation-T5600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Solutions-NAS-Dell-FluidFS-Manuel-du-proprietaire

Systemes-Dell-PowerEdge-C5220-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Dimension-3000-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R210-Technical-Guide

Dell-Inspiron-Manuels

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-Vostro-1700

Dell-Clavier-sans-fil-et-souris-Dell-KM713-Manuel-de-l'utilisateur

Dell-Systeme-de-navigation-GPS-Dell-Manuel-de-l'utilisateur

Dell-Logiciel-de-gestion-de-l-onduleur-Manuel-de-l-utilisateur-pour-l-installation-et-la-configuration

Dell-Demarrage-rapide-du-moniteur-couleur-M990

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-de-la-station-de-travail-Dell-Precision-370

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-2800-Guide-d-installation-et-de-depannage

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-du-systeme-Dell-OptiPlex-SX280

Dell-Vostro-1440-1450-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Photo-Printer-540-Guide-de-l-utilisateur

Dell-Streak-7-Francais-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Venue-Pro-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Imprimante-laser-personnelle-Dell-P1500-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-C5125-Manuel-du-proprietaire-du-materiel

Dell-Latitude-D630-Manuels

Dell-Vostro-400-Manuel-du-proprietaire-Mini-Tower

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T100-Manuel-du-proprietaire

Dell-OptiPlex-9010-7010-compact-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault%20NX3200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1200-et-2200-Manuel-de%20l-utilisateur

Dell-Vostro-1540-1550-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-8600-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-Baie-de-stockage-MD1120-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-E521-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3360-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T300-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-One-2710-manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-1150-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-E5530-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-660-Manuel-du-proprietaire

Acceder-au-site-Dell

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG-Francais

Dell-OptiPlex-9010-Tout-en-un-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-3560-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T110-Manuel-du-proprietaire

Dell-server-poweredge-m710-tech-guidebook_fr

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-5420-E5420-E5420m-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Latitude-E6320-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-8200-Manuel-de-l-utilisateur-Francais

Dell-server-poweredge-r610-tech-guidebook_fr

Dell-server-poweredge-t710-technical-guide-book_fr

Dell-server-poweredge-m1000e-tech-guidebook_fr

Dell-server-poweredge-m610-tech-guidebook_fr

Dell-poweredge-r210-technical-guidebook-en_fr

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M15x-MOBILE-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Axim-X51-X51v-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Beats-By-dr.dre-Manuel-et-Garantie

Dell-Dimension-3100C-Manuel-du-proprietaire

 

Dell-Precision-Workstation-T3600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-200-Manuel-du-proprietaire-Slim-Tower

Dell-ALIENWARE-MANUEL-DE-L-ORDINATEUR-DE-BUREAU

Dell-OPENMANAGE-POWER-CENTER-1-1-Guide-d-utilisation

Dell-Vostro-360-Proprietaire-du-manuel

Dell-Dimension-3100C-Manuel-du-proprietaire

AlienwareArea-51Area-51ALX

Dell-Ordinateurs-de-Bureau-PC-Portables-Netbooks/AlienwareAurora-R3

AlienwareAurora-R4

lienwareAuroraAuroraALXAurora-R2

Chassis-RAID-Dell-PowerVault-MD3000i-Manuel-du-proprietaire

Dell-Axim-X50-Manuel-du-proprietaire

Dell-Axim-X51-X51v-Manuel-du-proprietaire

Dell-Baie-de-stockage-Dell-PowerVault-MD1000-Manuel-du-proprietaire

Dell-Boîtier-Dell-PowerEdge-M1000e-Manuel-du-proprietaire

Dell-Clavier-Axim-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-3100-E310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-9200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-E520-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-Dell-1100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-M5200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-monochrome-Dell-5330dn-Mode-d-emploi

Dell-Imprimante-laser-multifonction-Dell-1600n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-13z-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-17R-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-530s-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-700m-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1100-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-1525-1526-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-5100-et-5150-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-9300-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9400-E1705-Manuel-du-proprietaire

http://www.audentia-gestion.fr/Dell-Ordinateurs-de-Bureau-PC-Portables-Netbooks/Dell-Laser-Printer-1700-1700n-Manuel-du-proprietaire.htm

Dell-Laser-Printer-1710-1710n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Laser-Printer-3100cn-manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-ST-Manuel-du-proprietaire

Dell-Latitude-XT3-Manuel-du-proprietaire

Dell-Liste-des-manuels-et-de-la-documentation-Dell

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M11x-MOBILE-Manuel-du-proprietaire

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M15x-MOBILE

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE-francais

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050

Dell-Manuel-d-utilisation-du-Dell-XPS-420

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6220

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6520

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-Dell-Latitude-E6320

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-N5110

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-Vostro-1500

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-XPS-M1330

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-Inspiron-1721

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-M1730

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-One

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Photo-All-In-One-Printer-944-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-All-In-One-Printer-964-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-All-In-One-Printer%20942-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-Printer-720-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerEdge-R620-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-l-administrateur

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-NX400-Guide-de-mise-en-route

Dell-Precision-Workstation-T7600-Manuel-du-proprietaire

Dell-Streak-7-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Streak-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-4150-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-8200-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R210-II-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R710-Manuel-du-proprietaire%20-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T620-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX400-Manuel-du-proprietaire

Dell-Tout-en-un-Dell-Photo-924-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-360-Proprietaire-du-manuel

Dell-Vostro-3750-Manuel-du-proprietaire

Dell-Vostro-V131-Manuel-du-proprietaire

Dell-XP-M1530-Manuel-du-proprietaire

Dell-XPS-630i-Manuel-du-proprietair

Dell-moniteur-D1920-Manuel-du-proprietaire

DellDimension1100Series

Imprimante-Dell-Photo-All-In-One-Printer-922-Manuel-du-proprietaire

Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-S2500-Manuel-du-proprietaire

Imprimante-personnelle-Dell-AIO-A960-Manuel-du-proprietaire

alienwareX51

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6220

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-T420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-Inspiron-4150-Manuel-de-l-utilisateur

Dell-Streak-Manuel-d-utilisation

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-M1730

Dell-Photo-All-In-One-Printer-944-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-du-Dell-XPS-One

Dell-Clavier-Axim-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R410-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-d-utilisation-Dell-Inspiron-M5040-15-N5040-15-N5050

Dell-Manuel-de-maintenance-Dell-Inspiron-N5110

Dell-Inspiron-1100-Manuel-d-utilisation

Dell-Imprimante-laser-de-groupe-de-travail-Dell-M5200-Manuel-du-proprietaire

Dell-Photo-Printer-720-Manuel-du-proprietaire

Dell-Imprimante-laser-Dell-1100-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-Dell-Vostro-1500

Dell-XP-M1530-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-R710-Manuel-du-proprietaire-Manuel-d-utilisation

Dell-Inspiron-5100-et-5150-Manuel-d-utilisation

Dell-Manuel-de-l-Utilisateur-Dell-Latitude-E6520

Dell-MANUEL-D-ALIENWARE-M17x-MOBILE

Dell-Manuel-de-l-utilisateur-Dell-Latitude-E6320

Dell-Laser-Printer-3100cn-manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-530s-Manuel-d-utilisation

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-1950-Manuel-du-proprietaire

Dell-Manuel-du-proprietaire-des-Dell-Latitude-E6420-et-E6420-ATG

Dell-Imprimante-laser-monochrome-Dell-5330dn-Mode-d-emploi

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Guide-de-l-administrateur

Dell-PowerVault-NX400-Guide-de-mise-en-route

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3260i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-PowerEdge-C8220-Manuel-du-proprietaire

Dell-MANUEL-ALIENWARE-M11x-MOBILE-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerEdge-M420-Manuel-du-proprietaire

Dell-Systemes-Dell-PowerVault-NX400-Manuel-du-proprietaire

Dell-PowerVault-MD3260-3260i-3660i-3660f-3060e-Storage-Arrays-Manuel-du-proprietaire

Dell-Matrices-de-stockage-Dell-PowerVault-MD3660i-Series-Guide-de-deploiement

Dell-Laser-Printer-1700-1700n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-9400-E1705-Manuel-du-proprietaire

Dell-Tout-en-un-Dell-Photo-924-Manuel-du-proprietaire

Dell-Laser-Printer-1710-1710n-Manuel-du-proprietaire

Dell-Dimension-3100-E310-Manuel-du-proprietaire

Dell-Inspiron-1525-1526-Manuel-du-proprietaire

[TXT]

 Acceder-au-site-Dell..> 24-Oct-2012 06:36  1.0M  

[TXT]

 Adaptateurs-Brocade-..> 05-Nov-2012 15:05  3.6M  

[TXT]

 AlienwareArea-51Area..> 18-Oct-2012 16:42  2.7M  

[TXT]

 AlienwareAurora-R3.htm  18-Oct-2012 16:54  3.2M  

[TXT]

 AlienwareAurora-R4.htm  18-Oct-2012 16:48  2.9M  

[TXT]

 AlienwareAuroraAuror..> 18-Oct-2012 16:51  3.1M  

[TXT]

 Chassis-RAID-Dell-Po..> 18-Oct-2012 16:49  3.0M  

[TXT]

 Code-Promo-Dell.htm     04-Feb-2013 09:17  1.0M  

[TXT]

 Console-de-gestion-m..> 26-Oct-2012 14:51  3.3M  

[TXT]

 DELL-OPTIPLEX580-TEC..> 25-Oct-2012 18:32  2.9M  

[TXT]

 DELL-POWERVAULT-MD12..> 26-Oct-2012 14:50  3.3M  

[TXT]

 DELLmanuelsutilisate..> 18-Oct-2012 17:06   12M  

[TXT]

 Dellâ„¢ Logiciel-de..> 25-Oct-2012 12:03  2.8M  

[TXT]

 Dell-3D-VISION-MANUE..> 02-Nov-2012 09:39  1.8M  

[TXT]

 Dell-1130-Dell-1130n..> 27-Nov-2012 09:15  3.0M  

[TXT]

 Dell-1230c-Imprimant..> 01-Nov-2012 18:37  2.6M  

[TXT]

 Dell-1235cn-Impriman..> 02-Nov-2012 10:06  3.0M  

[TXT]

 Dell-1250c-Color-Pri..> 05-Nov-2012 12:12  3.0M  

[TXT]

 Dell-1815dn-Manuel ..> 27-Nov-2012 09:09  3.5M  

[TXT]

 Dell-2130cn-IMPRIMAN..> 02-Nov-2012 10:05  3.0M  

[TXT]

 Dell-2145cn-Impriman..> 12-Nov-2012 16:55  3.6M  

[TXT]

 Dell-ALIENWARE-M17x-..> 01-Nov-2012 19:00  2.3M  

[TXT]

 Dell-ALIENWARE-M17x-..> 02-Nov-2012 16:28  3.5M  

[TXT]

 Dell-ALIENWARE-M18x-..> 12-Nov-2012 16:51  2.2M  

[TXT]

 Dell-ALIENWARE-MANUE..> 29-Oct-2012 07:39  2.7M  

[TXT]

 Dell-ALIENWARE-MANUE..> 19-Oct-2012 07:41  2.0M  

[TXT]

 Dell-APC-Smart-UPS-A..> 04-Nov-2012 10:41  2.6M  

[TXT]

 Dell-Adaptateur-hote..> 01-Nov-2012 18:38  2.3M  

[TXT]

 Dell-Adaptateurs-Bro..> 02-Nov-2012 11:22  2.8M  

[TXT]

 Dell-Adaptateurs-Del..> 05-Nov-2012 07:30  3.9M  

[TXT]

 Dell-Adaptateurs-Del..> 14-Nov-2012 21:39  3.1M  

[TXT]

 Dell-Alienware-Area-..> 18-Nov-2012 20:44  1.9M  

[TXT]

 Dell-Alienware-Area-..> 18-Nov-2012 20:44  1.9M  

[TXT]

 Dell-Alienware-Area-..> 18-Nov-2012 20:45  1.8M  

[TXT]

 Dell-Alienware-Auror..> 18-Nov-2012 20:44  1.9M  

[TXT]

 Dell-Alienware-Auror..> 18-Nov-2012 20:43  2.2M  

[TXT]

 Dell-Alienware-Auror..> 18-Nov-2012 20:43  2.3M  

[TXT]

 Dell-Alienware-Auror..> 18-Nov-2012 20:49  2.3M  

[TXT]

 Dell-Alienware-M17x-..> 02-Nov-2012 16:30  3.1M  

[TXT]

 Dell-Alienware-X51-O..> 02-Nov-2012 16:28  3.4M  

[TXT]

 Dell-Axim-X3-Guide-d..> 14-Nov-2012 21:38  3.4M  

[TXT]

 Dell-Axim-X30-Manuel..> 25-Oct-2012 12:08  3.0M  

[TXT]

 Dell-Axim-X50-Manuel..> 13-Nov-2012 08:12  4.7M  

[TXT]

 Dell-Axim-X50-Manuel..> 18-Oct-2012 16:53  3.2M  

[TXT]

 Dell-Axim-X51-X51v-M..> 27-Nov-2012 07:18  2.5M  

[TXT]

 Dell-Axim-X51-X51v-M..> 24-Oct-2012 07:42  2.9M  

[TXT]

 Dell-Axim-X51-X51v-M..> 18-Oct-2012 16:52  3.2M  

[TXT]

 Dell-B1160-Dell-B116..> 05-Nov-2012 18:11  2.9M  

[TXT]

 Dell-B1260dn-Mode-d-..> 05-Nov-2012 18:11  2.7M  

[TXT]

 Dell-Baie-de-stockag..> 18-Oct-2012 16:41  2.7M  

[TXT]

 Dell-Bandotheques-De..> 05-Nov-2012 09:03  2.1M  

[TXT]

 Dell-Beats-By-dr.dre..> 24-Oct-2012 07:42  2.7M  

[TXT]

 Dell-Boîtier-Dell-P..> 18-Oct-2012 17:07  2.7M  

[TXT]

 Dell-Boitiers-de-sto..> 05-Nov-2012 18:14  1.4M  

[TXT]

 Dell-Carte-de-Gestio..> 06-Nov-2012 18:45  2.0M  

[TXT]

 Dell-Carte-de-gestio..> 14-Nov-2012 12:05  4.0M  

[TXT]

 Dell-Cartes-controle..> 05-Nov-2012 10:08  2.0M  

[TXT]

 Dell-Cartes-d-extens..> 05-Nov-2012 09:01  2.6M  

[TXT]

 Dell-Clavier-Axim-Ma..> 18-Oct-2012 16:38  2.6M  

[TXT]

 Dell-Clavier-sans-fi..> 25-Oct-2012 12:02  3.0M  

[TXT]

 Dell-Client-Manageme..> 01-Nov-2012 18:37  2.5M  

[TXT]

 Dell-Commutateur-de-..> 03-Nov-2012 18:19  2.3M  

[TXT]

 Dell-Configuration-d..> 12-Nov-2012 16:53  4.1M  

[TXT]

 Dell-Console-de-gest..> 27-Nov-2012 07:40  3.9M  

[TXT]

 Dell-Controleurs-Del..> 05-Nov-2012 12:14  2.8M  

[TXT]

 Dell-Controleurs-RAI..> 03-Nov-2012 18:11  3.4M  

[TXT]

 Dell-DX-Object-Stora..> 04-Nov-2012 11:04  2.8M  

[TXT]

 Dell-Demarrage-rapid..> 25-Oct-2012 12:04  2.4M  

[TXT]

 Dell-Deploiement-de-..> 05-Nov-2012 12:15  2.6M  

[TXT]

 Dell-Dimension-1000-..> 18-Nov-2012 20:57  2.9M  

[TXT]

 Dell-Dimension-1100-..> 14-Nov-2012 12:08  3.6M  

[TXT]

 Dell-Dimension-3000-..> 25-Oct-2012 18:30  3.5M  

[TXT]

 Dell-Dimension-3100-..> 18-Oct-2012 16:31  906K  

[TXT]

 Dell-Dimension-3100C..> 24-Oct-2012 07:42  2.7M  

[TXT]

 Dell-Dimension-9150-..> 27-Nov-2012 07:07  2.3M  

[TXT]

 Dell-Dimension-9200-..> 18-Oct-2012 16:54  3.2M  

[TXT]

 Dell-Dimension-9200C..> 18-Nov-2012 21:03  3.1M  

[TXT]

 Dell-Dimension-C521-..> 29-Oct-2012 07:41  1.9M  

[TXT]

 Dell-Dimension-E520-..> 18-Oct-2012 16:50  3.0M  

[TXT]

 Dell-Dimension-E521-..> 24-Oct-2012 09:12  2.9M  

[TXT]

 Dell-Dimension-Serie..> 12-Nov-2012 16:54  3.8M  

[TXT]

 Dell-Dimension-Serie..> 03-Nov-2012 18:01  5.1M  

[TXT]

 Dell-Dimension-XPS-G..> 04-Nov-2012 11:03  3.1M  

[TXT]

 Dell-Dimension-XPS-M..> 14-Nov-2012 21:39  3.0M  

[TXT]

 Dell-Dimension-serie..> 12-Nov-2012 17:07  1.9M  

[TXT]

 Dell-E-Legacy-Extend..> 14-Nov-2012 21:40  2.8M  

[TXT]

 Dell-E1913S-E1913-E2..> 06-Nov-2012 07:29  2.1M  

[TXT]

 Dell-Ekran-Yönetici..> 26-Oct-2012 14:49  3.4M  

[TXT]

 Dell-Emplacement-des..> 02-Nov-2012 16:29  3.1M  

[TXT]

 Dell-EqualLogic-Stor..> 03-Nov-2012 21:47  2.1M  

[TXT]

 Dell-FluidFS-NAS-Sol..> 03-Nov-2012 18:10  2.1M  

[TXT]

 Dell-FluidFS-NAS-Sol..> 03-Nov-2012 08:45  3.0M  

[TXT]

 Dell-FluidFS-NAS-Sol..> 02-Nov-2012 11:24  1.7M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-install..> 05-Nov-2012 14:58  2.8M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-install..> 04-Nov-2012 11:03  2.9M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-utilisa..> 02-Nov-2012 10:06  2.4M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-utilisa..> 02-Nov-2012 10:06  2.5M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-utilisa..> 05-Nov-2012 12:12  3.0M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-utilisa..> 02-Nov-2012 10:05  3.4M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-utilisa..> 14-Nov-2012 21:03  4.1M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-utilisa..> 14-Nov-2012 21:05  3.6M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-utilisa..> 14-Nov-2012 21:38  4.1M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-utilisa..> 05-Nov-2012 08:58  4.1M  

[TXT]

 Dell-Guide-d-utilisa..> 05-Nov-2012 07:29  4.2M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-config..> 05-Nov-2012 12:13  3.0M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-demarr..> 05-Nov-2012 12:13  2.9M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-l-Util..> 02-Nov-2012 16:27  3.5M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-l-admi..> 01-Nov-2012 18:39  2.2M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-l-util..> 01-Nov-2012 18:39  2.1M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-l-util..> 02-Nov-2012 11:21  3.2M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-l-util..> 05-Nov-2012 18:31  4.2M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-l-util..> 05-Nov-2012 07:31  3.5M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-l-util..> 05-Nov-2012 09:06  1.9M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-l-util..> 03-Nov-2012 11:07  3.1M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-l-util..> 26-Oct-2012 14:45  2.0M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-l-util..> 03-Nov-2012 08:27  3.0M  

[TXT]

 Dell-Guide-de-soluti..> 05-Nov-2012 17:29  3.8M  

[TXT]

 Dell-Guide-technique..> 05-Nov-2012 09:00  3.2M  

[TXT]

 Dell-Guide d-install..> 02-Nov-2012 09:43  2.1M  

[TXT]

 Dell-HBA-SAS-Dell-Po..> 02-Nov-2012 16:31  2.9M  

[TXT]

 Dell-INSPIRON-DUO-GU..> 01-Nov-2012 18:38  2.2M  

[TXT]

 Dell-INSPIRON-DUO-SE..> 01-Nov-2012 18:38  2.3M  

[TXT]

 Dell-INSPIRON-GUIDE-..> 03-Nov-2012 11:09  3.0M  

[TXT]

 Dell-INSPIRON-GUIDE-..> 03-Nov-2012 18:16  2.4M  

[TXT]

 Dell-INSPIRON-Setup-..> 05-Nov-2012 07:32  2.3M  

[TXT]

 Dell-Imprimante-coul..> 02-Nov-2012 09:38  1.9M  

[TXT]

 Dell-Imprimante-lase..> 18-Oct-2012 16:41  2.7M  

[TXT]

 Dell-Imprimante-lase..> 05-Nov-2012 14:59  2.2M  

[TXT]

 Dell-Imprimante-lase..> 02-Nov-2012 09:44  2.9M  

[TXT]

 Dell-Imprimante-lase..> 18-Oct-2012 16:32  1.9M  

[TXT]

 Dell-Imprimante-lase..> 05-Nov-2012 12:11  3.4M  

[TXT]

 Dell-Imprimante-lase..> 18-Oct-2012 16:44  2.8M  

[TXT]

 Dell-Imprimante-lase..> 18-Oct-2012 16:36  2.5M  

[TXT]

 Dell-Imprimante-lase..> 25-Oct-2012 12:07  2.1M  

[TXT]

 Dell-Imprimante-pers..> 13-Nov-2012 08:10  3.0M  

[TXT]

 Dell-Imprimante-pers..> 02-Nov-2012 09:44  2.7M  

[TXT]

 Dell-Imprimantes-las..> 02-Nov-2012 10:07  2.4M  

[TXT]

 Dell-Imprimantes-las..> 02-Nov-2012 10:07  2.4M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-13z-Ma..> 18-Oct-2012 17:09  3.3M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-14R-M4..> 05-Nov-2012 07:32  2.4M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-14R-Ma..> 02-Nov-2012 17:20  2.2M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-14z-N4..> 06-Nov-2012 07:27  2.0M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-15R-Ma..> 03-Nov-2012 08:43  3.5M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-17R-Ma..> 02-Nov-2012 17:17  2.9M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-17R-Ma..> 18-Oct-2012 16:56  3.3M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-300m-G..> 13-Nov-2012 08:12  2.0M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-530-Se..> 29-Oct-2012 07:41  1.9M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-530s-M..> 18-Oct-2012 17:01  3.7M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-530s-M..> 18-Oct-2012 17:00  3.5M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-531-Ma..> 29-Oct-2012 07:38  2.7M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-600m-M..> 05-Nov-2012 14:57  2.6M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-600m-M..> 02-Nov-2012 09:40  3.3M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-640M-E..> 13-Nov-2012 08:13  4.5M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-660-Ma..> 24-Oct-2012 09:15  2.3M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-660-ma..> 01-Nov-2012 18:42  2.0M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-660s-M..> 02-Nov-2012 17:18  2.7M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-660s-M..> 02-Nov-2012 09:42  2.5M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-700m-M..> 18-Oct-2012 16:47  2.9M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1000-M..> 13-Nov-2012 08:15  3.9M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1100-M..> 18-Oct-2012 16:33  2.2M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1150-M..> 27-Nov-2012 09:07  2.8M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1150-M..> 24-Oct-2012 09:15  2.6M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1200-e..> 25-Oct-2012 09:48  2.4M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1300-B..> 13-Nov-2012 08:19  3.1M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1420-M..> 14-Nov-2012 21:01  5.4M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1501-M..> 14-Nov-2012 21:06  5.1M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1520-M..> 13-Nov-2012 08:17  2.9M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1525-1..> 18-Oct-2012 16:31  1.5M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1720-m..> 25-Oct-2012 18:32  2.9M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1721-M..> 13-Nov-2012 08:17  3.2M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-1721-M..> 25-Oct-2012 12:09  2.7M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-2600-e..> 12-Nov-2012 16:59  2.3M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-2600-e..> 25-Oct-2012 12:08  3.2M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-3000-S..> 12-Nov-2012 16:56  2.7M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-3500-P..> 12-Nov-2012 16:57  2.7M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-5100-e..> 27-Nov-2012 09:09  2.8M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-5100-e..> 18-Oct-2012 17:05  4.4M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-5160-M..> 13-Nov-2012 08:11  2.4M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-5423-O..> 12-Nov-2012 16:57  2.7M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-6000-M..> 05-Nov-2012 07:31  2.9M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-6400-E..> 13-Nov-2012 08:20  2.8M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-8500-G..> 13-Nov-2012 08:14  4.1M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-8600-G..> 13-Nov-2012 08:11  2.7M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-8600-M..> 24-Oct-2012 09:11  3.2M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-9100-M..> 24-Oct-2012 09:13  2.6M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-9200-M..> 25-Oct-2012 12:07  3.4M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-9300-M..> 18-Oct-2012 17:12  3.3M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-9400-E..> 18-Oct-2012 16:32  2.0M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-Guide-..> 05-Nov-2012 18:08  1.3M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-Manuel..> 25-Oct-2012 18:31  3.3M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-One-20..> 02-Nov-2012 17:23  3.0M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-One-23..> 13-Nov-2012 08:16  3.3M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-One-23..> 14-Nov-2012 12:08  3.7M  

[TXT]

 Dell-Inspiron-XPS-Ge..> 13-Nov-2012 08:11  2.2M  

[TXT]

 Dell-Integrated-Dell..> 03-Nov-2012 18:09  3.1M  

[TXT]

 Dell-Laser-MFP-Dell-..> 03-Nov-2012 18:12  3.2M  

[TXT]

 Dell-Laser-Printer-1..> 18-Oct-2012 16:32  1.6M  

[TXT]

 Dell-Laser-Printer-1..> 18-Oct-2012 16:31  1.0M  

[TXT]

 Dell-Laser-Printer-3..> 18-Oct-2012 17:02  3.8M  

[TXT]

 Dell-Laser-Printer-5..> 13-Nov-2012 08:18  1.9M  

[TXT]

 Dell-Latitude-5420-E..> 24-Oct-2012 07:38  2.1M  

[TXT]

 Dell-Latitude-D430-G..> 01-Nov-2012 18:41  3.2M  

[TXT]

 Dell-Latitude-D430-G..> 14-Nov-2012 21:36  4.4M  

[TXT]

 Dell-Latitude-D531-G..> 14-Nov-2012 21:36  4.7M  

[TXT]

 Dell-Latitude-D630-M..> 25-Oct-2012 09:46  2.9M  

[TXT]

 Dell-Latitude-D830-G..> 14-Nov-2012 20:59  2.2M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E4300-..> 03-Nov-2012 21:46  2.3M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E5400-..> 03-Nov-2012 18:02  4.7M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E5430-..> 26-Oct-2012 17:29  1.6M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E5530-..> 24-Oct-2012 09:15  2.4M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6320-..> 24-Oct-2012 07:38  2.1M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6420-..> 03-Nov-2012 08:27  3.0M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6500-..> 04-Nov-2012 11:02  3.3M  

[TXT]

 Dell-Latitude-E6520-..> 05-Nov-2012 18:13  2.0M  

[TXT]

 Dell-Latitude-ST-Kul..> 06-Nov-2012 07:29  2.1M  

[TXT]

 Dell-Latitude-ST-Man..> 02-Nov-2012 11:23  3.8M  

[TXT]

 Dell-Latitude-ST-Man..> 18-Oct-2012 16:38  2.6M  

[TXT]

 Dell-Latitude-XT2-XF..> 05-Nov-2012 14:54  3.7M  

[TXT]

 Dell-Latitude-XT3-Ma..> 18-Oct-2012 16:42  2.7M  

[TXT]

 Dell-Latitude-XT3-Ow..> 06-Nov-2012 07:28  1.7M  

[TXT]

 Dell-Lifecycle-Contr..> 02-Nov-2012 11:20  3.5M  

[TXT]

 Dell-Liste-des-manue..> 18-Oct-2012 17:01  3.5M  

[TXT]

 Dell-Logiciel-de-ges..> 27-Nov-2012 07:26  2.9M  

[TXT]

 Dell-M770mm-Color-Mo..> 02-Nov-2012 09:37  2.1M  

[TXT]

 Dell-M5200-Carte-de-..> 05-Nov-2012 07:58  1.6M  

[TXT]

 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 18-Oct-2012 16:51  3.1M  

[TXT]

 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 27-Nov-2012 07:20  2.6M  

[TXT]

 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 12-Nov-2012 16:51  2.1M  

[TXT]

 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 24-Oct-2012 07:41  2.4M  

[TXT]

 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 18-Oct-2012 16:33  2.1M  

[TXT]

 Dell-MANUEL-ALIENWAR..> 05-Nov-2012 14:58  2.4M  

[TXT]

 Dell-MANUEL-D-ALIENW..> 18-Oct-2012 17:12  3.1M  

[TXT]

 Dell-MANUEL-D-ALIENW..> 18-Oct-2012 17:03  4.1M  

[TXT]

 Dell-MANUEL-DE-L-ORD..> 12-Nov-2012 16:51  2.3M  

[TXT]

 Dell-Management-Plug..> 03-Nov-2012 18:09  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manual-del-prop..> 06-Nov-2012 07:33  2.4M  

[TXT]

 Dell-Manual-del-prop..> 06-Nov-2012 07:32  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuel-d-utilis..> 02-Nov-2012 09:38  1.9M  

[TXT]

 Dell-Manuel-d-utilis..> 18-Oct-2012 16:35  2.3M  

[TXT]

 Dell-Manuel-d-utilis..> 18-Oct-2012 17:10  3.1M  

[TXT]

 Dell-Manuel-de-l-Uti..> 12-Nov-2012 17:07  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuel-de-l-Uti..> 18-Oct-2012 17:04  4.1M  

[TXT]

 Dell-Manuel-de-l-uti..> 18-Oct-2012 17:02  3.9M  

[TXT]

 Dell-Manuel-de-l-uti..> 25-Oct-2012 12:04  2.8M  

[TXT]

 Dell-Manuel-de-l-uti..> 25-Oct-2012 12:05  2.9M  

[TXT]

 Dell-Manuel-de-maint..> 12-Nov-2012 16:59  2.1M  

[TXT]

 Dell-Manuel-de-maint..> 02-Nov-2012 09:39  1.7M  

[TXT]

 Dell-Manuel-de-maint..> 14-Nov-2012 12:07  3.8M  

[TXT]

 Dell-Manuel-de-maint..> 18-Oct-2012 16:35  2.2M  

[TXT]

 Dell-Manuel-de-maint..> 06-Nov-2012 07:28  1.8M  

[TXT]

 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 16:37  2.5M  

[TXT]

 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 17:13  2.9M  

[TXT]

 Dell-Manuel-du-propr..> 01-Nov-2012 19:14  2.6M  

[TXT]

 Dell-Manuel-du-propr..> 24-Oct-2012 07:36  2.2M  

[TXT]

 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 16:46  2.9M  

[TXT]

 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 17:07  3.1M  

[TXT]

 Dell-Manuel-du-propr..> 25-Oct-2012 18:31  3.3M  

[TXT]

 Dell-Manuel-du-propr..> 03-Nov-2012 18:04  4.6M  

[TXT]

 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 16:55  3.3M  

[TXT]

 Dell-Manuel-du-propr..> 18-Oct-2012 16:44  2.8M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 05-Nov-2012 09:02  2.2M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 05-Nov-2012 08:59  3.7M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 03-Nov-2012 18:02  4.9M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 27-Nov-2012 07:40  3.5M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 02-Nov-2012 17:22  3.0M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 18-Oct-2012 16:55  3.2M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 04-Nov-2012 11:01  3.7M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 06-Nov-2012 07:26  2.6M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 04-Nov-2012 11:01  3.6M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 03-Nov-2012 21:46  2.2M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 01-Nov-2012 18:40  1.9M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 18-Oct-2012 16:33  2.1M  

[TXT]

 Dell-Matrices-de-sto..> 03-Nov-2012 11:05  3.4M  

[TXT]

 Dell-Media-Center-Gu..> 14-Nov-2012 22:11  1.6M  

[TXT]

 Dell-Micrologiciel-D..> 03-Nov-2012 08:46  2.9M  

[TXT]

 Dell-Micrologiciel-D..> 02-Nov-2012 16:35  2.9M  

[TXT]

 Dell-Mobile-Jamz.htm    29-Oct-2012 07:41  1.6M  

[TXT]

 Dell-Module-de-venti..> 06-Nov-2012 07:27  2.0M  

[TXT]

 Dell-Modules-optique..> 05-Nov-2012 18:13  1.9M  

[TXT]

 Dell-Moniteur-a-Dell..> 03-Nov-2012 11:07  3.2M  

[TXT]

 Dell-Moniteur-a-Dell..> 02-Nov-2012 16:27  3.6M  

[TXT]

 Dell-Moniteur-a-Dell..> 03-Nov-2012 11:09  3.1M  

[TXT]

 Dell-Moniteur-a-ecra..> 03-Nov-2012 11:06  3.2M  

[TXT]

 Dell-Multifunktionsp..> 27-Nov-2012 09:07  2.4M  

[TXT]

 Dell-OPENMANAGE-POWE..> 19-Oct-2012 07:41  1.9M  

[TXT]

 Dell-OPENMANAGE-POWE..> 26-Oct-2012 14:47  2.7M  

[TXT]

 Dell-Onduleur-en-Bai..> 05-Nov-2012 09:00  2.7M  

[TXT]

 Dell-OpenManage-Remo..> 14-Nov-2012 22:12  4.9M  

[TXT]

 Dell-OpenManage-Serv..> 03-Nov-2012 18:07  3.3M  

[TXT]

 Dell-OpenManage-Serv..> 14-Nov-2012 21:38  3.7M  

[TXT]

 Dell-OpenManage-Serv..> 03-Nov-2012 08:43  3.4M  

[TXT]

 Dell-OpenManage-Serv..> 05-Nov-2012 18:10  3.3M  

[TXT]

 Dell-OpenManage-Serv..> 02-Nov-2012 11:20  3.7M  

[TXT]

 Dell-OpenManage-Serv..> 03-Nov-2012 08:42  3.7M  

[TXT]

 Dell-OpenManage-Serv..> 14-Nov-2012 22:12  5.0M  

[TXT]

 Dell-OptiPlex-360-Gu..> 02-Nov-2012 11:23  3.4M  

[TXT]

 Dell-OptiPlex-755-Gu..> 03-Nov-2012 21:12  5.7M  

[TXT]

 Dell-OptiPlex-9010-7..> 13-Nov-2012 08:18  1.7M  

[TXT]

 Dell-OptiPlex-9010-7..> 25-Oct-2012 09:48  2.4M  

[TXT]

 Dell-OptiPlex-9010-T..> 24-Oct-2012 07:54  2.3M  

[TXT]

 Dell-Ordinateurs-por..> 14-Nov-2012 21:02  4.8M  

[TXT]

 Dell-P513w-User-s-Gu..> 01-Nov-2012 18:42  2.3M  

[TXT]

 Dell-P513w-User-s-Gu..> 01-Nov-2012 18:46  2.8M  

[TXT]

 Dell-P1913-P1913S-P2..> 06-Nov-2012 07:31  2.0M  

[TXT]

 Dell-PERC-6-i-PERC-6..> 05-Nov-2012 07:31  3.8M  

[TXT]

 Dell-PERC-6-i-PERC-6..> 12-Nov-2012 16:53  4.1M  

[TXT]

 Dell-Pave-Tactile-Sa..> 12-Nov-2012 16:58  2.6M  

[TXT]

 Dell-Photo-All-In-On..> 18-Oct-2012 16:48  2.9M  

[TXT]

 Dell-Photo-All-In-On..> 05-Nov-2012 12:10  3.6M  

[TXT]

 Dell-Photo-All-In-On..> 18-Oct-2012 16:35  2.3M  

[TXT]

 Dell-Photo-All-In-On..> 18-Oct-2012 16:45  2.8M  

[TXT]

 Dell-Photo-All-in-On..> 14-Nov-2012 12:06  4.0M  

[TXT]

 Dell-Photo-Printer-5..> 25-Oct-2012 12:06  2.6M  

[TXT]

 Dell-Photo-Printer-7..> 18-Oct-2012 16:46  2.8M  

[TXT]

 Dell-Point-d-acces-D..> 05-Nov-2012 18:12  2.5M  

[TXT]

 Dell-Points-d-acces-..> 06-Nov-2012 07:26  2.0M  

[TXT]

 Dell-PowerConnect-55..> 02-Nov-2012 17:22  3.8M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-2900-..> 05-Nov-2012 18:12  2.4M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-2950-..> 05-Nov-2012 15:01  1.9M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-C410x..> 03-Nov-2012 18:05  4.0M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-C410x..> 03-Nov-2012 11:06  3.3M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-C410x..> 29-Oct-2012 07:36  3.2M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-C5125..> 25-Oct-2012 09:46  2.5M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-C6220..> 12-Nov-2012 16:55  3.2M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-C8000..> 03-Nov-2012 08:30  2.3M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-C8000..> 03-Nov-2012 18:23  2.1M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-C8220..> 27-Nov-2012 09:07  2.6M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-C8220..> 03-Nov-2012 08:29  2.5M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-C8220..> 18-Oct-2012 16:50  3.0M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-Expan..> 04-Nov-2012 11:02  3.5M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-Expre..> 03-Nov-2012 18:11  1.7M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-M1000..> 03-Nov-2012 08:42  3.7M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R210-..> 25-Oct-2012 18:30  3.6M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R310-..> 06-Nov-2012 07:29  2.4M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R320-..> 03-Nov-2012 11:04  1.5M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R410-..> 05-Nov-2012 18:09  3.8M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R415-..> 05-Nov-2012 15:01  1.7M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R420-..> 03-Nov-2012 08:29  2.5M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R520-..> 26-Oct-2012 14:50  3.3M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R520-..> 29-Oct-2012 07:39  3.0M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R620-..> 26-Oct-2012 14:49  3.3M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R620-..> 18-Oct-2012 17:11  3.9M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R710-..> 06-Nov-2012 07:31  3.0M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R710-..> 05-Nov-2012 15:00  1.9M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R720-..> 02-Nov-2012 16:34  2.8M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R720-..> 03-Nov-2012 11:04  2.0M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R720-..> 25-Oct-2012 18:33  2.5M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R810-..> 02-Nov-2012 09:43  2.0M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R815-..> 02-Nov-2012 16:34  3.1M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R820-..> 03-Nov-2012 08:30  2.0M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R820-..> 02-Nov-2012 17:19  2.5M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R900-..> 05-Nov-2012 18:13  2.2M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R905-..> 02-Nov-2012 16:32  2.2M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-R910-..> 29-Oct-2012 07:40  2.6M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-RAID-..> 02-Nov-2012 10:08  2.4M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-RAID-..> 05-Nov-2012 09:02  2.4M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-RAID-..> 03-Nov-2012 08:44  3.2M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-Siste..> 26-Oct-2012 14:44  1.4M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-Syste..> 06-Nov-2012 07:32  2.7M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-T110-..> 14-Nov-2012 21:04  3.6M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-T300-..> 06-Nov-2012 07:33  2.3M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-T310-..> 05-Nov-2012 18:10  3.6M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-T320-..> 03-Nov-2012 08:27  2.8M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-T420-..> 03-Nov-2012 18:19  2.1M  

[TXT]

 Dell-PowerEdge-T620-..> 04-Nov-2012 11:04  2.8M  

[TXT]

 Dell-PowerQuest-Data..> 05-Nov-2012 12:15  2.6M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-Baie..> 24-Oct-2012 09:12  3.0M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-DL-B..> 03-Nov-2012 18:12  2.6M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-DL20..> 13-Nov-2012 08:11  2.9M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-Data..> 03-Nov-2012 21:47  2.0M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-Data..> 04-Nov-2012 10:41  2.6M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-Data..> 04-Nov-2012 11:00  2.7M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-Encr..> 04-Nov-2012 10:41  2.5M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-MD-S..> 05-Nov-2012 15:01  1.7M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-MD11..> 05-Nov-2012 15:00  2.0M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-MD32..> 27-Nov-2012 09:08  1.7M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-MD32..> 27-Nov-2012 09:07  2.0M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-MD32..> 27-Nov-2012 09:06  1.8M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-MD32..> 18-Oct-2012 16:45  2.8M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-MD32..> 02-Nov-2012 18:07  3.4M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-MD32..> 18-Oct-2012 16:34  2.2M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-MD36..> 26-Oct-2012 14:48  2.8M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-MD36..> 26-Oct-2012 14:48  2.4M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-NX20..> 05-Nov-2012 15:00  2.0M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-NX40..> 18-Oct-2012 16:56  3.2M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-NX33..> 12-Nov-2012 16:58  2.6M  

[TXT]

 Dell-PowerVault-NX33..> 02-Nov-2012 17:21  1.7M  

[TXT]

 Dell-PowerVault NX32..> 25-Oct-2012 09:48  2.7M  

[TXT]

 Dell-Precision-M4400..> 03-Nov-2012 11:05  1.5M  

[TXT]

 Dell-Precision-M6400..> 02-Nov-2012 09:37  2.1M  

[TXT]

 Dell-Precision-Works..> 01-Nov-2012 18:46  3.3M  

[TXT]

 Dell-Precision-Works..> 03-Nov-2012 08:28  2.6M  

[TXT]

 Dell-Precision-Works..> 19-Oct-2012 07:41  2.1M  

[TXT]

 Dell-Precision-Works..> 25-Oct-2012 12:10  2.0M  

[TXT]

 Dell-Precision-Works..> 18-Oct-2012 17:09  3.2M  

[TXT]

 Dell-Projecteur-7700..> 03-Nov-2012 18:09  2.2M  

[TXT]

 Dell-Projecteur-Dell..> 02-Nov-2012 09:38  2.0M  

[TXT]

 Dell-Projecteur-Dell..> 03-Nov-2012 18:10  1.8M  

[TXT]

 Dell-Projecteur-Dell..> 02-Nov-2012 17:20  1.8M  

[TXT]

 Dell-S320-S320wi-Pro..> 26-Oct-2012 14:45  2.9M  

[TXT]

 Dell-S320-S320wi-Pro..> 05-Nov-2012 09:02  1.7M  

[TXT]

 Dell-S2240L-S2340L-M..> 26-Oct-2012 14:44  1.5M  

[TXT]

 Dell-S2440L-Monitor-..> 06-Nov-2012 07:31  3.0M  

[TXT]

 Dell-SAS-RAID-Storag..> 05-Nov-2012 14:59  2.2M  

[TXT]

 Dell-Sansa-Clip-MP3-..> 27-Nov-2012 09:15  3.0M  

[TXT]

 Dell-Server-Deployme..> 05-Nov-2012 14:56  3.7M  

[TXT]

 Dell-Server-PRO-Mana..> 05-Nov-2012 15:00  2.0M  

[TXT]

 Dell-Serveur-de-sauv..> 01-Nov-2012 18:42  1.9M  

[TXT]

 Dell-Set-Up-Your-Com..> 03-Nov-2012 18:04  4.6M  

[TXT]

 Dell-Setting-up-Your..> 05-Nov-2012 08:59  3.2M  

[TXT]

 Dell-Setting-up-Your..> 05-Nov-2012 10:08  1.9M  

[TXT]

 Dell-Setting-up-Your..> 05-Nov-2012 10:08  1.9M  

[TXT]

 Dell-Setting-up-Your..> 05-Nov-2012 12:15  2.6M  

[TXT]

 Dell-Solutions-NAS-D..> 02-Nov-2012 11:21  3.2M  

[TXT]

 Dell-Solutions-NAS-D..> 25-Oct-2012 18:29  2.7M  

[TXT]

 Dell-Station-de-trav..> 01-Nov-2012 18:36  2.3M  

[TXT]

 Dell-Storage-Center-..> 06-Nov-2012 11:43  3.7M  

[TXT]

 Dell-Storage-Center-..> 06-Nov-2012 07:29  2.7M  

[TXT]

 Dell-Streak-7-Franca..> 25-Oct-2012 12:06  2.3M  

[TXT]

 Dell-Streak-7-Manuel..> 18-Oct-2012 17:13  2.9M  

[TXT]

 Dell-Streak-Manuel-d..> 18-Oct-2012 16:40  2.7M  

[TXT]

 Dell-Studio-GUIDE-DE..> 14-Nov-2012 21:01  5.5M  

[TXT]

 Dell-Studio-One-GUID..> 05-Nov-2012 18:14  1.5M  

[TXT]

 Dell-Studio-XPS-1640..> 06-Nov-2012 18:40  2.7M  

[TXT]

 Dell-Studio-XPS-8100..> 05-Nov-2012 07:38  2.1M  

[TXT]

 Dell-Studio-XPS-GUID..> 06-Nov-2012 18:40  2.3M  

[TXT]

 Dell-Studio-XPS-Guid..> 01-Nov-2012 18:41  2.9M  

[TXT]

 Dell-Studio-XPS-Setu..> 01-Nov-2012 18:38  2.4M  

[TXT]

 Dell-Studio-XPS-Setu..> 05-Nov-2012 12:09  1.3M  

[TXT]

 Dell-Systeme-Dell-DR..> 03-Nov-2012 18:08  3.6M  

[TXT]

 Dell-Systeme-Dell-Po..> 02-Nov-2012 17:20  2.1M  

[TXT]

 Dell-Systeme-Dell-Po..> 02-Nov-2012 18:07  3.4M  

[TXT]

 Dell-Systeme-de-navi..> 25-Oct-2012 12:02  3.2M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-D..> 03-Nov-2012 08:27  2.8M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-D..> 03-Nov-2012 08:28  2.8M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-D..> 27-Nov-2012 07:40  3.8M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-D..> 14-Nov-2012 21:05  2.6M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-I..> 18-Oct-2012 16:47  2.9M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-I..> 24-Oct-2012 07:39  2.1M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-I..> 18-Oct-2012 17:11  3.6M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 14-Nov-2012 20:59  2.4M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 05-Nov-2012 12:14  2.9M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:33  1.9M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:52  3.2M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 13-Nov-2012 08:19  3.4M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 25-Oct-2012 12:05  3.1M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 27-Nov-2012 07:42  3.0M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 05-Nov-2012 18:13  1.9M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 09:41  2.8M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:29  3.4M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 17:18  2.8M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 09:44  3.1M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 09:42  2.4M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:36  2.5M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 18:05  4.3M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:33  3.5M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 17:13  3.6M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 14-Nov-2012 21:00  2.4M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 29-Oct-2012 07:37  3.0M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 14-Nov-2012 12:05  4.3M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:39  2.6M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:32  2.8M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 11:04  1.9M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:58  3.4M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 09:40  3.6M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 09:41  3.1M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:31  2.9M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 18:06  3.9M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 05-Nov-2012 08:58  4.2M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 25-Oct-2012 09:47  2.0M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 05-Nov-2012 12:10  3.8M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 24-Oct-2012 07:37  2.2M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 24-Oct-2012 09:14  3.1M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 17:08  2.6M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 01-Nov-2012 19:02  2.7M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 11:45  2.0M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:38  2.5M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 29-Oct-2012 07:41  2.2M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 02-Nov-2012 16:32  2.5M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 17:08  3.6M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 25-Oct-2012 12:10  2.3M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 18:08  2.6M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 27-Nov-2012 09:09  3.1M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 27-Nov-2012 09:06  2.5M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 18-Oct-2012 16:43  2.8M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 08:44  3.0M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 03-Nov-2012 18:15  2.4M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 14-Nov-2012 21:42  3.2M  

[TXT]

 Dell-Systemes-Dell-P..> 01-Nov-2012 18:41  2.7M  

[TXT]

 Dell-Systemes -Dell ..> 29-Oct-2012 07:37  3.2M  

[TXT]

 Dell-Systems-Service..> 03-Nov-2012 11:08  3.1M  

[TXT]

 Dell-TSi-500-TSi-400..> 27-Nov-2012 09:15  1.0M  

[TXT]

 Dell-Tout-en-un-Dell..> 18-Oct-2012 16:31  1.2M  

[TXT]

 Dell-U2713HM-Flat-Pa..> 06-Nov-2012 07:30  2.0M  

[TXT]

 Dell-U2713HM-Flat-Pa..> 06-Nov-2012 07:30  2.0M  

[TXT]

 Dell-Update-Packages..> 03-Nov-2012 11:04  1.9M  

[TXT]

 Dell-Upgrading-to-Ba..> 02-Nov-2012 17:21  1.4M  

[TXT]

 Dell-Utilitaires-de-..> 03-Nov-2012 18:06  3.8M  

[TXT]

 Dell-Venue-Pro-Manue..> 25-Oct-2012 12:06  2.4M  

[TXT]

 Dell-Vizioncore-vCon..> 05-Nov-2012 10:08  2.4M  

[TXT]

 Dell-Vizioncore-vRan..> 05-Nov-2012 09:01  2.6M  

[TXT]

 Dell-Vizioncore-vRep..> 05-Nov-2012 14:57  3.0M  

[TXT]

 Dell-Vostro-200-Manu..> 29-Oct-2012 07:38  2.4M  

[TXT]

 Dell-Vostro-200-Manu..> 19-Oct-2012 07:41  2.4M  

[TXT]

 Dell-Vostro-270-Manu..> 02-Nov-2012 17:19  2.6M  

[TXT]

 Dell-Vostro-270-Manu..> 01-Nov-2012 19:02  2.7M  

[TXT]

 Dell- Vostro-270-Man..> 26-Oct-2012 14:46  2.8M  

[TXT]

 Dell-Vostro-270-Owne..> 12-Nov-2012 16:56  2.8M  

[TXT]

 Dell-Vostro-360-Prop..> 19-Oct-2012 07:42  1.7M  

[TXT]

 Dell-Vostro-400-Manu..> 25-Oct-2012 09:47  2.3M  

[TXT]

 Dell-Vostro-410-Guid..> 12-Nov-2012 17:26  2.4M  

[TXT]

 Dell-Vostro-420-220-..> 01-Nov-2012 18:40  2.0M  

[TXT]

 Dell-Vostro-470-Manu..> 02-Nov-2012 18:07  3.5M  

[TXT]

 Dell-Vostro-470-Owne..> 02-Nov-2012 17:20  1.7M  

[TXT]

 Dell-Vostro-1310-151..> 05-Nov-2012 18:14  1.6M  

[TXT]

 Dell-Vostro-1310-151..> 02-Nov-2012 10:06  2.6M  

[TXT]

 Dell-Vostro-1440-145..> 25-Oct-2012 12:05  2.5M  

[TXT]

 Dell-Vostro-1540-155..> 26-Oct-2012 14:44  2.2M  

[TXT]

 Dell-Vostro-2520-Man..> 25-Oct-2012 12:09  2.8M  

[TXT]

 Dell-Vostro-3360-Man..> 27-Nov-2012 09:10  2.6M  

[TXT]

 Dell-Vostro-3450-Man..> 06-Nov-2012 07:27  1.9M  

[TXT]

 Dell-Vostro-3460-Man..> 26-Oct-2012 14:46  2.7M  

[TXT]

 Dell-Vostro-3460-Man..> 26-Oct-2012 14:47  2.7M  

[TXT]

 Dell-Vostro-3560-Man..> 24-Oct-2012 07:37  1.9M  

[TXT]

 Dell-Vostro-3750-Man..> 18-Oct-2012 16:58  3.4M  

[TXT]

 Dell-Vostro-V131-Man..> 18-Oct-2012 16:59  3.4M  

[TXT]

 Dell-XP-M1530-Manuel..> 18-Oct-2012 16:34  2.2M  

[TXT]

 Dell-XPS-13-Arabe-Ma..> 05-Nov-2012 12:08  1.5M  

[TXT]

 Dell-XPS-13-Chinois-..> 05-Nov-2012 12:08  1.6M  

[TXT]

 Dell-XPS-13-Kullanı..> 05-Nov-2012 12:09  1.4M  

[TXT]

 Dell-XPS-13-Manuel-d..> 02-Nov-2012 11:22  2.9M  

[TXT]

 Dell-XPS-13-Manuel-d..> 12-Nov-2012 16:59  1.9M  

[TXT]

 Dell-XPS-13-Owner-s-..> 02-Nov-2012 16:30  3.0M  

[TXT]

 Dell-XPS-14-Manuel-d..> 02-Nov-2012 17:36  3.1M  

[TXT]

 Dell-XPS-410-Anglais..> 18-Nov-2012 21:25  3.4M  

[TXT]

 Dell-XPS-420-francai..> 18-Nov-2012 21:25  3.8M  

[TXT]

 Dell-XPS-430-Guide-d..> 02-Nov-2012 10:08  2.4M  

[TXT]

 Dell-XPS-430-francai..> 19-Nov-2012 06:24  1.8M  

[TXT]

 Dell-XPS-600-Manuel-..> 05-Nov-2012 12:11  3.3M  

[TXT]

 Dell-XPS-600-francai..> 19-Nov-2012 06:29  2.1M  

[TXT]

 Dell-XPS-630i-Manuel..> 18-Oct-2012 16:49  3.0M  

[TXT]

 Dell-XPS-710-H2C-Man..> 13-Nov-2012 08:18  2.5M  

[TXT]

 Dell-XPS-8500-Manuel..> 01-Nov-2012 18:36  2.7M  

[TXT]

 Dell-XPS-GUIDE-DE-CO..> 05-Nov-2012 07:38  2.1M  

[TXT]

 Dell-XPS-L412z-Manue..> 05-Nov-2012 07:38  2.0M  

[TXT]

 Dell-XPS-M1210-Owner..> 05-Nov-2012 07:32  2.7M  

[TXT]

 Dell-XPS-M1710-Manue..> 14-Nov-2012 21:03  4.4M  

[TXT]

 Dell-XPS-M1710-Manue..> 13-Nov-2012 09:56  3.4M  

[TXT]

 Dell-XPS-M2010-Manue..> 13-Nov-2012 08:16  3.7M  

[TXT]

 Dell-XPS-One-2710-ma..> 24-Oct-2012 09:14  2.8M  

[TXT]

 Dell-XPS-One-GUIDE-D..> 05-Nov-2012 07:37  2.2M  

[TXT]

 Dell-XPS 15-Manuel-d..> 03-Nov-2012 18:15  2.4M  

[TXT]

 Dell-moniteur-D1920-..> 18-Oct-2012 16:43  2.7M  

[TXT]

 Dell-poweredge-r210-..> 24-Oct-2012 07:41  2.5M  

[TXT]

 Dell-poweredge-r520-..> 12-Nov-2012 16:58  2.7M  

[TXT]

 Dell-server-poweredg..> 12-Nov-2012 16:56  2.9M  

[TXT]

 Dell-server-poweredg..> 24-Oct-2012 07:40  2.5M  

[TXT]

 Dell-server-poweredg..> 24-Oct-2012 07:37  1.9M  

[TXT]

 Dell-server-poweredg..> 24-Oct-2012 07:40  2.6M  

[TXT]

 Dell-server-poweredg..> 24-Oct-2012 07:39  2.4M  

[TXT]

 Dell-server-poweredg..> 24-Oct-2012 07:39  2.3M  

[TXT]

 Dell-xps-13-l321x_se..> 12-Nov-2012 17:00  1.9M  

[TXT]

 DellDimension1100Ser..> 18-Oct-2012 16:59  3.4M  

[TXT]

 IOGEAR-Guide-d-insta..> 05-Nov-2012 14:58  2.3M  

[TXT]

 Imprimante-Dell-Phot..> 18-Oct-2012 16:39  2.6M  

[TXT]

 Imprimante-laser-de-..> 18-Oct-2012 16:53  3.2M  

[TXT]

 Imprimante-personnel..> 18-Oct-2012 16:57  3.4M  

[TXT]

 Lien-Manuels-Utilisa..> 19-Nov-2012 07:12   92K  

[TXT]

 Planification-du-dep..> 05-Nov-2012 14:57  3.1M  

[TXT]

 Projecteur-Dell-1201..> 29-Oct-2012 07:40  2.3M  

[TXT]

 Systemes-Dell-PowerE..> 25-Oct-2012 18:29  2.8M  

[TXT]

 alienwareX51.htm        18-Oct-2012 16:37  2.5M 

http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_printers_main/esuprt_printers/dell-1130n_User's%20Guide_en-us.pdf ftp://ftp.dell.com/Manuals/all-products/esuprt_ser_stor_net/esuprt_cloud_products/poweredge-c8000_owner's%20manual3_en-us.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_printers_main/esuprt_printers/dell-2145cn_User's%20Guide_da-dk.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_ser_stor_net/esuprt_powervault/powervault-md3200i_Setup%20Guide_cs-cz.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_ser_stor_net/esuprt_powervault/powervault-md3200_Setup%20Guide_de-de.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_ser_stor_net/esuprt_powervault/powervault-md3220i_Setup%20Guide_fr-fr.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_printers_main/esuprt_printers/dell-1815dn_User's%20Guide_fr-fr.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_ser_stor_net/esuprt_powervault/powervault-dp500_owner's%20manual3_fr-fr.pdf http://ftp.dell.com/Manuals/Common/inspiron-5100_setup%20guide_fr-fr.pdf http://support.dell.com/support/edocs/systems/Vos3360/fr/OM/om_fr.pdf http://support.euro.dell.com/support/edocs/systems/Alw_dt_Area_51/en/sm/sm_en.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_laptop/esuprt_alienware_laptops/alienware-m11x_Reference%20Guide_fr-fr.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_laptop/esuprt_alienware_laptops/alienware-m18x_user's%20guide_fr-fr.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_ser_stor_net/esuprt_rack_infrastructure/dell-line-interactive-tower-ups-500t_User's%20Guide9_fr-fr.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_ser_stor_net/esuprt_poweredge/poweredge-2800_User's%20Guide12_fr-fr.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_ser_stor_net/esuprt_powervault/powervault-md3220i_Owner's%20Manual_fr-fr.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_ser_stor_net/esuprt_equallogic/dell-dx6000_Owner's%20Manual_fr-fr.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_ser_stor_net/esuprt_rack_infrastructure/dell-line-interactive-tower-ups-500t_User's%20Guide10_fr-fr.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_laptop/esuprt_precision_mobile/precision-m4700_Owner's%20Manual_fr-fr.pdf http://ftp.dell.com/manuals/all-products/esuprt_ser_stor_net/esuprt_powervault/powervault-md3200_Setup%20Guide_es-mx.pdf

www.dell.com | support.dell.com / Systèmes Dell™ PowerEdge™ R300 - Manuel du propriétaireRemarques, avis et précautions REMARQUE : Une REMARQUE indique des informations importantes qui peuvent vous aider à mieux utiliser votre ordinateur. AVIS : Un AVIS vous avertit d'un risque de dommage matériel ou de perte de données et vous indique comment éviter le problème. PRÉCAUTION : Une PRÉCAUTION indique un risque potentiel d'endommagement du matériel, de blessure corporelle ou de mort. ____________________ Les informations contenues dans ce document peuvent être modifiées sans préavis. © 2007 Dell Inc. Tous droits réservés. La reproduction de ce document de quelque manière que ce soit sans l'autorisation écrite de Dell Inc. est strictement interdite. Marques utilisées dans ce document : Dell, le logo DELL, PowerEdge et PowerVault sont des marques de Dell Inc. ; Microsoft, MS-DOS, Windows et Windows Server sont des marques ou des marques déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays ; Red Hat est une marque déposée de Red Hat, Inc. ; UNIX est une marque déposée de The Open Group aux États-Unis et dans d'autres pays ; EMC est une marque déposée d'EMC Corporation. D'autres marques et noms de marques peuvent être utilisés dans ce document pour faire référence aux entités se réclamant de ces marques et de ces noms ou à leurs produits. Dell Inc. dénie tout intérêt propriétaire vis-à-vis des marques et des noms de marque autres que les siens. Modèle SMT Décembre 2007 Rév. A00Sommaire 3 Sommaire 1 À propos du système . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Autres informations utiles . . . . . . . . . . . . . . . 11 Fonctions du système accessibles au démarrage . . . 12 Voyants et caractéristiques du panneau avant . . . . . 14 Codes des voyants de disques durs . . . . . . . . 18 Voyants et caractéristiques du panneau arrière . . . . 20 Connexion de périphériques externes . . . . . . . 21 Codes du voyant d'alimentation . . . . . . . . . . . . 21 Codes des voyants de NIC . . . . . . . . . . . . . . . . 22 Messages d'état affichés sur l'écran LCD . . . . . . . 23 Résolution des incidents décrits par les messages d'état de l'écran LCD . . . . . . 36 Effacement des messages d'état affichés sur l'écran LCD . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 Messages système . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 Messages d'avertissement . . . . . . . . . . . . . . . 49 Messages de diagnostic . . . . . . . . . . . . . . . . 49 Messages d'alerte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 494 Sommaire 2 Utilisation du programme de configuration du système . . . . . . . . . . 51 Accès au programme de configuration du système . . 51 Réponse aux messages d'erreur . . . . . . . . . . 52 Utilisation du programme de configuration du système . . . . . . . . . . . . 52 Options de configuration du système . . . . . . . . . . 53 Écran principal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Écran Memory Information (Informations sur la mémoire) . . . . . . . . . . . 56 Écran CPU Information (Informations sur le processeur) . . . . . . . . . . 57 Écran SATA Configuration (Configuration SATA) . . . . . . . . . . . . . . . . 58 Écran Integrated Devices (Périphériques intégrés) . . . . . . . . . . . . . . 59 Écran Serial Communication (Communication série) . . . . . . . . . . . . . . . 60 Écran System Security (Sécurité du système) . . . . . . . . . . . . . . . 61 Écran Exit (Quitter) . . . . . . . . . . . . . . . . . 65 Mot de passe système et mot de passe de configuration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66 Utilisation du mot de passe système . . . . . . . . 66 Utilisation du mot de passe de configuration . . . 69 Désactivation d'un mot de passe oublié . . . . . . . . 71 Configuration du contrôleur BMC . . . . . . . . . . . . 71 Accès au module de configuration BMC . . . . . 72 Options du module de configuration du contrôleur BMC . . . . . . . . . . . . . . . . . 72Sommaire 5 3 Installation des composants du système . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73 Outils recommandés . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 À l'intérieur du système . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 Cadre avant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 Retrait du cadre avant . . . . . . . . . . . . . . . 78 Réinstallation du cadre avant . . . . . . . . . . . 78 Ouverture et fermeture du système . . . . . . . . . . . 79 Ouverture du système . . . . . . . . . . . . . . . 79 Fermeture du système . . . . . . . . . . . . . . . 79 Protecteur de ventilation de la carte système . . . . . 81 Retrait du protecteur de ventilation de la carte système . . . . . . . . . . . . . . . . 81 Installation du protecteur de ventilation de la carte système . . . . . . . . . . . . . . . . 83 Disques durs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83 Retrait d'un cache de lecteur . . . . . . . . . . . 84 Installation d'un cache de disque dur . . . . . . . 84 Retrait d'un disque dur enfichable à chaud . . . . 85 Installation d'un disque dur enfichable à chaud . . . . . . . . . . . . . . . . . 85 Réinstallation d'un support de disque dur . . . . . . . 87 Retrait d'un disque dur installé dans un support . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87 Installation d'un disque dur dans un support . . . 876 Sommaire Lecteur optique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89 Retrait du lecteur optique . . . . . . . . . . . . . 89 Installation du lecteur optique . . . . . . . . . . . 90 Installation du lecteur optique dans le plateau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92 Retrait du lecteur optique installé dans le plateau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92 Modules de ventilation . . . . . . . . . . . . . . . . . 94 Retrait de l'assemblage des modules de ventilation . . . . . . . . . . . . . 94 Installation de l'assemblage des modules de ventilation . . . . . . . . . . . . . 96 Assemblage des modules de ventilation pour les blocs d'alimentation . . . . . . . . . . . . . . 97 Retrait de l'assemblage des modules de ventilation pour les blocs d'alimentation . . . . 97 Installation de l'assemblage des modules de ventilation pour les blocs d'alimentation . . . . 99 Blocs d'alimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99 Retrait d'un bloc d'alimentation . . . . . . . . . . 100 Réinstallation d'un bloc d'alimentation . . . . . . 101 Clé de mémoire USB interne . . . . . . . . . . . . . . 102 Installation de la clé de mémoire USB interne en option . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102 Carte RAC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 Retrait de la carte RAC . . . . . . . . . . . . . . . 104 Installation d'une carte RAC . . . . . . . . . . . . 106 Cartes d'extension . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107 Installation d'une carte d'extension . . . . . . . . 107 Retrait d'une carte d'extension . . . . . . . . . . 109Sommaire 7 Cartes de montage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 111 Retrait de la carte de montage . . . . . . . . . . . 111 Installation de la carte de montage . . . . . . . . 113 Carte de fond de panier . . . . . . . . . . . . . . . . . 113 Retrait de la carte de fond de panier . . . . . . . 113 Installation de la carte de fond de panier . . . . . 115 Mémoire système . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115 Consignes d'installation des barrettes de mémoire . . . . . . . . . . . . . 116 Installation de barrettes de mémoire . . . . . . . 117 Retrait de barrettes de mémoire . . . . . . . . . . 119 Processeur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120 Remplacement du processeur . . . . . . . . . . . 120 Installation d'un processeur . . . . . . . . . . . . 123 Pile du système . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124 Remplacement de la pile du système . . . . . . . 124 Assemblage du panneau de commande (procédure réservée à la maintenance) . . . . . . . . 127 Retrait de l'assemblage du panneau de commande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127 Installation de l'assemblage du panneau de commande . . . . . . . . . . . . . 129 Carte de distribution de l'alimentation . . . . . . . . . 130 Retrait de la carte de distribution de l'alimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . 130 Remplacement de la carte de distribution de l'alimentation . . . . . . . . . . 1328 Sommaire Carte système (procédure réservée à la maintenance) . . . . . . . . 133 Retrait de l'assemblage de la carte système . . . 133 Installation de l'assemblage de la carte système . . . . . . . . . . . . . . . . . 136 4 Dépannage du système . . . . . . . . . . . . . 139 La sécurité d'abord, pour vous et pour le système . . . 139 Routine de démarrage . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139 Vérification du matériel . . . . . . . . . . . . . . . . . 140 Dépannage des connexions externes . . . . . . . 140 Dépannage du sous-système vidéo . . . . . . . . 140 Dépannage du clavier . . . . . . . . . . . . . . . 141 Dépannage de la souris . . . . . . . . . . . . . . 142 Dépannage des incidents liés aux E/S série . . . . . . 143 Dépannage d'un périphérique d'E/S série . . . . . 143 Dépannage d'un périphérique USB . . . . . . . . 144 Dépannage d'un NIC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146 Dépannage d'un système mouillé . . . . . . . . . . . . 147 Dépannage d'un système endommagé . . . . . . . . . 148 Dépannage de la pile du système . . . . . . . . . . . . 149 Dépannage des blocs d'alimentation . . . . . . . . . . 150 Dépannage des problèmes de refroidissement du système . . . . . . . . . . . . . 151 Dépannage d'un ventilateur . . . . . . . . . . . . 152 Dépannage de la mémoire système . . . . . . . . . . . 153Sommaire 9 Dépannage d'une clé USB interne . . . . . . . . . . . 155 Dépannage d'un lecteur de disquette . . . . . . . . . 156 Dépannage d'un lecteur optique . . . . . . . . . . . . 158 Dépannage d'un lecteur de bande SCSI . . . . . . . . 159 Dépannage d'un disque dur . . . . . . . . . . . . . . . 160 Dépannage d'un disque dur enfichable à chaud . . . . 162 Dépannage d'un contrôleur SAS ou RAID SAS . . . . . 164 Dépannage des cartes d'extension . . . . . . . . . . . 166 Dépannage des microprocesseurs . . . . . . . . . . . 168 5 Exécution des diagnostics du système . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 171 Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics . . . . . . 171 Fonctionnalités des diagnostics du système . . . . . . 171 Quand utiliser les diagnostics du système . . . . . . . 172 Exécution des diagnostics du système . . . . . . . . . 172 Options de test des diagnostics du système . . . . . . 173 Utilisation des options de test personnalisées . . . . . 173 Sélection de périphériques à tester . . . . . . . . 173 Sélection d'options de diagnostic . . . . . . . . . 174 Visualisation des informations et des résultats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17410 Sommaire 6 Cavaliers et connecteurs . . . . . . . . . . . 175 Cavaliers de la carte système . . . . . . . . . . . . . . 175 Connecteurs de la carte système . . . . . . . . . . . . 175 Connecteurs des cartes de montage . . . . . . . . . . 178 Connecteurs de l'assemblage du panneau de commande . . . . . . . . . . . . . . . 179 Connecteurs de la carte de fond de panier SAS/SATA . . . . . . . . . . . . . . 180 Connecteurs des cartes d'extension . . . . . . . . . . 180 Désactivation d'un mot de passe oublié . . . . . . . . 182 7 Obtention d'aide . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185 Contacter Dell . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185 Glossaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 187 Index . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201À propos du système 11 À propos du système Cette section décrit les caractéristiques essentielles au fonctionnement du système (matériel, micrologiciel et interface logicielle). Les connecteurs situés sur les panneaux avant et arrière du système permettent au système de bénéficier d'une connectivité optimale et de nombreuses possibilités d'extension. Le micrologiciel, le système d'exploitation et les applications gèrent le système ainsi que l'état des composants. Ils vous alertent lorsqu'un incident survient. Les informations concernant l'état du système peuvent être transmises par les éléments suivants : • Voyantes des panneaux avant et arrière • Messages d'état affichés sur l'écran LCD • Messages du système • Messages d'avertissement • Messages de diagnostic • Messages d'alerte Cette section décrit chaque type de message, répertorie les causes possibles et les mesures à prendre pour résoudre les problèmes indiqués. Les voyants et les caractéristiques du système sont présentés dans cette section. Autres informations utiles PRÉCAUTION : Le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) contient d'importantes informations se rapportant à la sécurité et aux réglementations. Les informations sur la garantie se trouvent soit dans ce document, soit à part. • Les documents Rack Installation Guide (Guide d'installation du rack) et Rack Installation Instructions (Instructions d'installation du rack) fournis avec la solution rack décrivent l'installation du système. • Le document Getting Started Guide (Guide de mise en route) décrit les caractéristiques du système, les procédures de configuration et les spécifications techniques.12 À propos du système • Les CD fournis avec le système contiennent des documents et des outils relatifs à la configuration et à la gestion du système. • La documentation des logiciels de gestion de systèmes contient des informations sur les fonctionnalités, l'installation et l'utilisation de base de ces logiciels, ainsi que sur la configuration requise. • La documentation du système d'exploitation indique comment installer (au besoin), configurer et utiliser le système d'exploitation. • La documentation fournie avec les composants achetés séparément contient des informations permettant de configurer et d'installer ces options. • Des mises à jour sont parfois fournies avec le système. Elles décrivent les modifications apportées au système, aux logiciels ou à la documentation. REMARQUE : Vérifiez toujours si des mises à jour sont disponibles sur le site support.dell.com et lisez-les en premier, car elles remplacent souvent les informations contenues dans les autres documents. • Si des notes d'édition ou des fichiers lisez-moi (readme) sont fournis, ils contiennent des mises à jour de dernière minute apportées au système ou à la documentation, ou bien des informations techniques avancées destinées aux utilisateurs expérimentés ou aux techniciens. Fonctions du système accessibles au démarrage Le tableau 1-1 décrit certaines touches pouvant être utilisées lors du démarrage pour accéder aux fonctions du système. Si le système d'exploitation commence à se charger alors que vous n'avez pas encore appuyé sur la touche voulue, laissez-le finir de démarrer, puis arrêtez-le et réessayez.À propos du système 13 Tableau 1-1. Touches d'accès aux fonctions du système Touche(s) Description Permet d'accéder au programme de configuration du système. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. Ouvre la partition d'utilitaires, qui permet d'exécuter les diagnostics du système. Voir “Exécution des diagnostics du système”, à la page 172. Permet d'accéder à l'écran de sélection d'un périphérique d'amorçage. Lance l'environnement PXE (Preboot eXecution Environment, environnement d'exécution avant démarrage). Ouvre l'utilitaire de gestion du contrôleur BMC (BaseBoard Management Controller), qui permet d'accéder au journal d'événements du système (SEL) et de configurer la carte d'accès distant (RAC). Voir le document Dell OpenManage™ Baseboard Management Controller User's Guide (Contrôleur BMC Dell OpenManage™ - Guide d'utilisation) pour plus d'informations sur la configuration et l'utilisation de ce contrôleur. Cette combinaison de touches permet d'accéder à l'utilitaire de configuration SAS. Consultez le guide d'utilisation du contrôleur SAS pour plus d'informations. Si vous utilisez le contrôleur RAID SAS avec mémoire cache alimentée par batterie (disponible en option), cette combinaison de touches permet d'accéder à l'utilitaire de configuration RAID. Pour plus d'informations, consultez la documentation de la carte contrôleur SAS. Si le support PXE est activé via le programme de configuration du système (voir “Écran Integrated Devices (Périphériques intégrés)”, à la page 59), cette combinaison de touches permet de configurer les paramètres du NIC pour l'amorçage PXE. Pour plus d'informations, consultez la documentation du NIC intégré.14 À propos du système Voyants et caractéristiques du panneau avant La figure 1-1 présente les caractéristiques du panneau avant du système situé derrière le cadre en option (boutons, voyants et connecteurs). (Pour retirer le cadre, appuyez sur le loquet situé sur son côté gauche. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79.) Le tableau 1-2 contient la description des différents composants. Figure 1-1. Voyants et caractéristiques du panneau avant 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11À propos du système 15 Tableau 1-2. Composants du panneau avant N° Composant Icône Description 1 Voyant et bouton d'alimentation Le bouton d'alimentation permet d'allumer et d'éteindre le système. AVIS : Si vous éteignez un ordinateur utilisant un système d'exploitation conforme ACPI en appuyant sur le bouton d'alimentation, le système peut effectuer un arrêt normal avant que l'alimentation ne soit coupée. Si vous maintenez ce bouton enfoncé pendant plus de 4 secondes, l'alimentation est coupée quel que soit l'état du système d'exploitation. Si le système d'exploitation n'est pas conforme ACPI, une pression sur ce bouton met le système hors tension immé- diatement. Le bouton d'alimentation est activé dans le programme de configuration du système. Si vous sélectionnez Disabled (Désactivé), le bouton sert uniquement à mettre le système sous tension. Pour plus d'informations, voir “Utilisation du programme de configuration du système”, à la page 52 et la documentation du système d'exploitation. Le voyant d'alimentation s'allume ou clignote pour indiquer l'état de l'alimentation du système. Il est fixe quand le système est sous tension. Il est éteint lorsque le système est hors tension et déconnecté de sa source d'alimentation. Il clignote lorsque le système est sous tension mais en mode veille, ou hors tension mais connecté à sa source d'alimentation. Pour quitter le mode veille, appuyez brièvement sur le bouton d'alimentation.16 À propos du système 2 Bouton NMI Ce bouton est utilisé pour la résolution de certains incidents liés aux logiciels et aux pilotes de périphériques avec certains systèmes d'exploitation. Pour l'activer, utilisez la pointe d'un trombone. Appuyez sur ce bouton uniquement si un technicien de support qualifié vous demande de le faire, ou si cela est préconisé dans la documentation du système d'exploitation. 3 Voyant d'activité du disque dur Ce voyant s'allume lorsqu'une opération est en cours sur le disque dur. 4 Bouton d'identification du système Les boutons d'identification des panneaux avant et arrière peuvent servir à identifier un système spécifique au sein d'un rack. Si l'un de ces boutons est activé, l'écran LCD du panneau avant et le voyant d'état du système (bleu) situé sur le panneau arrière clignotent jusqu'à ce que l'utilisateur appuie de nouveau sur l'un des boutons. 5 Écran LCD Affiche l'ID du système, des informations d'état et des messages d'erreur. L'écran LCD s'allume lorsque le système fonctionne normalement. Les logiciels de gestion de systèmes, tout comme les boutons d'identification situés à l'avant et à l'arrière du système, peuvent faire clignoter l'écran LCD en bleu pour identifier un système spécifique. L'écran LCD s'allume en orange lorsque le système nécessite une intervention. Il affiche alors un code d'erreur suivi d'un texte descriptif. REMARQUE : Si le système est connecté à l'alimentation en CA et si une erreur a été détectée, l'écran LCD s'allume en orange, que le système soit allumé ou non. 6 Connecteurs USB (2) Permettent de connecter des périphériques compatibles USB 2.0 au système. Tableau 1-2. Composants du panneau avant (suite) N° Composant Icône DescriptionÀ propos du système 17 7 Connecteur vidéo Permet de connecter un moniteur au système. 8 Lecteur optique (en option) Un lecteur slim SATA en option (DVD-ROM ou DVD-RW) ou un lecteur combo CD-RW/DVD (selon disponibilité). REMARQUE : Les périphériques DVD sont uniquement des périphériques de données. 9 Voyant d'activité du disque dur Le voyant d'activité du disque dur (vert) clignote lorsque les disques durs sont en cours d'utilisation. 10 Disque dur 0 Disque dur SAS ou SATA en option, enfichable à chaud, de 3,5 pouces. 11 Disque dur 1 Disque dur SAS ou SATA en option, enfichable à chaud, de 3,5 pouces. Tableau 1-2. Composants du panneau avant (suite) N° Composant Icône Description18 À propos du système Codes des voyants de disques durs Les supports de disque dur comprennent un voyant d'activité et un voyant d'état. Voir figure 1-2. Dans les configurations RAID, le voyant d'état s'allume pour indiquer l'état de l'unité. Dans les autres configurations, seul le voyant d'activité s'allume. Figure 1-2. Voyants des disques durs 1 Voyant d'état du lecteur (vert et orange) 2 Voyant d'activité du lecteur (vert) 1 2À propos du système 19 Le tableau 1-3 répertorie les codes des voyants des disques durs RAID. Ces codes varient en fonction des événements affectant les lecteurs du système. Par exemple, si un disque dur tombe en panne, la séquence “Échec du disque” apparaît. Lorsque vous avez sélectionné le lecteur à retirer, la séquence “Préparation au retrait” apparaît, suivie de la séquence “Lecteur prêt à être inséré ou retiré”. Une fois le lecteur de rechange installé, la séquence indiquant que le lecteur est en cours de préparation apparaît, suivie de la séquence “Lecteur en ligne”. REMARQUE : Dans les configurations non RAID, seul le voyant d'activité est actif. Le voyant d'état reste éteint. Tableau 1-3. Codes des voyants de disques durs RAID Signification Comportement du voyant d'état Identification de l'unité/ Préparation au retrait Voyant vert clignotant deux fois par seconde Lecteur prêt à être inséré ou retiré Éteint Panne anticipée du lecteur Voyant vert clignotant, puis orange, puis extinction Échec du disque Voyant orange clignotant quatre fois par seconde Disque en cours de reconstruction Voyant vert clignotant lentement Lecteur en ligne Voyant vert fixe Reconstruction annulée Voyant vert clignotant pendant trois secondes, puis orange clignotant pendant 3 secondes, puis extinction pendant six secondes20 À propos du système Voyants et caractéristiques du panneau arrière La figure 1-3 présente les boutons, les voyants et les connecteurs situés sur le panneau arrière du système. Figure 1-3. Voyants et caractéristiques du panneau arrière 1 Logement PCIe 1 - Carte de montage 2 Logement PCIe 2 - Carte de montage 3 Baie d'alimentation 1 (PS1) 4 Baie d'alimentation 2 (PS2) 5 Voyants du bloc d'alimentation redondant (2) 6 Bouton d'identification du système 7 Voyant d'état du système 8 Connecteur du voyant d'état du système 9 Connecteur NIC2 (Gb) 10 Connecteur NIC1 (Gb) 11 Connecteurs USB 2.0 (2) 12 Connecteur vidéo 13 Connecteur série 14 Connecteur de carte RAC (en option) 14 13 12 11 10 9 8 7 6 1 2 3 4 5À propos du système 21 Connexion de périphériques externes Appliquez les consignes suivantes lorsque vous connectez des périphériques externes au système : • La plupart des périphériques doivent être reliés à un connecteur spécifique et requièrent l'installation de pilotes pour pouvoir fonctionner correctement. Les pilotes sont généralement fournis avec le système d'exploitation ou avec le périphérique lui-même. Consultez la documentation du périphérique pour obtenir des instructions spécifiques sur l'installation et la configuration. • Avant de connecter un périphérique externe, mettez toujours le système hors tension. Le périphérique doit également être éteint. Ensuite, allumez les périphériques externes avant le système, à moins que la documentation du périphérique ne stipule le contraire. Pour plus d'informations sur l'activation, la désactivation et la configuration des ports d'E/S et des connecteurs, voir “Utilisation du programme de configuration du système”, à la page 52. Codes du voyant d'alimentation Le bouton d'alimentation du panneau avant contrôle la mise sous tension des blocs d'alimentation du système. Le voyant d'alimentation s'allume en vert quand le système est sous tension. Les voyants des blocs d'alimentation redondants indiquent si le système est alimenté et permettent de détecter une éventuelle panne d'alimentation (voir figure 1-4). Le tableau 1-4 répertorie les codes des voyants des blocs d'alimentation. Tableau 1-4. Voyants des blocs d'alimentation redondants Voyant Fonction État du bloc d'alimentation Un voyant vert indique que le bloc d'alimentation fonctionne normalement. Panne du bloc d'alimentation Un voyant orange indique qu'un incident lié au bloc d'alimentation s'est produit. État de l'alimentation en CA Un voyant vert indique qu'une source de courant alternatif valide est reliée au bloc d'alimentation.22 À propos du système Figure 1-4. Voyants des blocs d'alimentation redondants Codes des voyants de NIC Chaque NIC du panneau arrière est associé à un voyant qui fournit des informations sur l'activité du réseau et l'état du lien. Voir figure 1-5. Le tableau 1-5 répertorie les codes des voyants de NIC. Figure 1-5. Voyants de NIC 1 État du bloc d'alimentation (sortie en CC opérationnelle) 2 Panne du bloc d'alimentation 3 État de l'alimentation en CA (entrée en CA opérationnelle) 1 Voyant de lien 2 Voyant d'activité 3 2 1 1 2À propos du système 23 Messages d'état affichés sur l'écran LCD L'écran LCD du panneau de commande affiche des messages d'état indiquant si le système fonctionne correctement ou s'il requiert une intervention. Il s'allume en bleu en cas de fonctionnement normal et en orange si une erreur est détectée. Dans ce dernier cas, il affiche un message comprenant un code d'état suivi d'un texte descriptif. Le tableau 1-6 répertorie les messages d'état qui peuvent s'afficher sur l'écran LCD et indique leur cause probable. Les messages qui s'affichent sur cet écran se rapportent aux événements consignés dans le journal d'événements du système (SEL). Pour plus d'informations sur ce journal et sur la configuration des paramètres de gestion du système, consultez la documentation du logiciel de gestion de systèmes. PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. REMARQUE : Si le démarrage du système échoue, appuyez sur le bouton d'ID du système pendant au moins cinq secondes, jusqu'à ce qu'un code d'erreur s'affiche sur l'écran LCD. Notez ce code, puis reportez-vous à la section “Obtention d'aide”, à la page 185. Tableau 1-5. Codes des voyants de NIC Voyant Code du voyant Les voyants de lien et d'activité sont éteints. Le NIC n'est pas connecté au réseau. Le voyant de lien est vert. Le NIC est connecté à un périphérique valide sur le réseau. Le voyant d'activité clignote en jaune. Des données sont en cours d'envoi ou de réception sur le réseau.24 À propos du système Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD Code Texte Causes Mesures correctives N/A NOM DU SYSTÈME Chaîne de 62 caractères pouvant être définie par l'utilisateur dans le programme de configuration du système. Ce nom s'affiche dans les cas suivants : • Le système est sous tension. • Le système est éteint et des erreurs actives sont affichées. Ce message est affiché uniquement pour information. Vous pouvez modifier l'ID et le nom du système dans le programme de configuration du système. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. E1000 FAILSAFE, Call Support Vérifiez si des événements critiques sont consignés dans le journal d'événements du système. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1114 Temp Ambient La température ambiante du système est en dehors des limites autorisées. Voir “Dépannage des problèmes de refroidissement du système”, à la page 151. E1115 Temp Planar La température de la carte système est en dehors des limites autorisées. Voir “Dépannage des problèmes de refroidissement du système”, à la page 151. E1118 CPU Temp Interface Le contrôleur BMC ne parvient pas à déterminer la température des processeurs. Il augmente donc la vitesse des ventilateurs correspondants, par mesure de précaution. Éteignez le système et redémarrez-le. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1210 CMOS Batt La pile CMOS est manquante ou la tension est en dehors des limites autorisées. Voir “Dépannage de la pile du système”, à la page 149.À propos du système 25 E1211 ROMB Batt La batterie RAID est manquante ou endommagée, ou bien elle ne peut pas se recharger suite à un incident lié aux conditions thermiques. Remboîtez la batterie RAID dans son connecteur. Voir “Dépannage d'un contrôleur SAS ou RAID SAS”, à la page 164 et “Dépannage des problèmes de refroidissement du système”, à la page 151. E1214 nn PwrGd Panne du régulateur de tension indiqué. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1215 nn PwrGd Panne du régulateur de tension indiqué. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1226 PCI Rsr 1.5V PwrGd Panne de la carte de montage 1,5V (signal “Power Good”). Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1229 CPU n VCORE Panne du régulateur de tension VCORE du processeur n. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E122A CPU VTT PwrGd La tension VTT du processeur n a dépassé les limites autorisées. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1310 RPM Fan nn Le nombre de tours par minute du ventilateur indiqué est en dehors des limites autorisées. Voir “Dépannage des problèmes de refroidissement du système”, à la page 151. E1311 FAN MOD nn RPM Le nombre de tours par minute du module de ventilation indiqué est en dehors des limites autorisées. Voir “Dépannage des problèmes de refroidissement du système”, à la page 151. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctives26 À propos du système E1313 Fan Redundancy Les ventilateurs du système ne sont plus redondants. Une autre panne de ventilateur pourrait provoquer une surchauffe du système. Vérifiez l'écran LCD du panneau de commande pour voir si des messages supplémentaires défilent. Voir “Dépannage des problèmes de refroidissement du système”, à la page 151. E1410 CPU n IERR Le microprocesseur indiqué renvoie une erreur interne. Pour obtenir les informations les plus récentes sur le système, voir le document “Information Update Tech Sheet” (Fiche technique de mise à jour des informations) disponible sur le site support.dell.com. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctivesÀ propos du système 27 E1414 CPU n Thermtrip La température du microprocesseur spécifié est en dehors des limites autorisées et celui-ci s'est arrêté. Voir “Dépannage des problèmes de refroidissement du système”, à la page 151. Si l'incident persiste, assurez-vous que les dissipateurs de chaleur du microprocesseur sont correctement installés. Voir “Dépannage des microprocesseurs”, à la page 168. REMARQUE : L'écran LCD continue à afficher ce message jusqu'à ce que le câble d'alimentation du système soit débranché puis rebranché à la source d'alimentation en CA, ou jusqu'à ce que le journal d'événements soit effacé à l'aide de Server Assistant ou de BMC Management Utility. Voir le document Dell™ OpenManage™ Baseboard Management Controller User's Guide (Contrôleur BMC Dell™ OpenManage™ - Guide d'utilisation) pour plus d'informations sur ces utilitaires. E1418 CPU n Presence Le processeur indiqué est manquant ou endommagé et la configuration du système n'est pas prise en charge. Voir “Dépannage des microprocesseurs”, à la page 168. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctives28 À propos du système E141C CPU Mismatch La configuration des processeurs n'est pas prise en charge par Dell. Vérifiez que les processeurs sont de même type et conformes aux spécifications décrites dans le document Getting Started Guide (Guide de mise en route) du système. E141F CPU Protocol Le BIOS du système a renvoyé une erreur de protocole liée au processeur. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1420 CPU Bus PERR Le BIOS du système a renvoyé une erreur de parité liée au bus du processeur. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1421 CPU Init Le BIOS du système a renvoyé une erreur d'initialisation du processeur. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1422 CPU Machine Chk Le BIOS du système a renvoyé une erreur liée à la vérification du système. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1610 PS n Missing La source d'alimentation indiquée n'est pas disponible ; le bloc d'alimentation est défectueux ou mal installé. Voir “Dépannage des blocs d'alimentation”, à la page 150. E1614 PS n Status La source d'alimentation indiquée n'est pas disponible ; le bloc d'alimentation est défectueux ou mal installé. Voir “Dépannage des blocs d'alimentation”, à la page 150. E1618 PS n Predictive La tension du bloc d'alimentation est en dehors des limites autorisées ; le bloc d'alimentation indiqué est défectueux ou mal installé. Voir “Dépannage des blocs d'alimentation”, à la page 150. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctivesÀ propos du système 29 E161C PS n Input Lost La source d'alimentation du bloc d'alimentation indiqué est indisponible ou en dehors des limites autorisées. Vérifiez la source de CA du bloc d'alimentation indiqué. Si l'incident persiste, voir “Dépannage des blocs d'alimentation”, à la page 150. E1624 PS Redundancy Le sous-système d'alimentation n'est plus redondant. Si le dernier bloc d'alimentation tombe en panne, le système s'arrêtera. Voir “Dépannage des blocs d'alimentation”, à la page 150. E1710 I/O Channel Chk Le BIOS du système a renvoyé une erreur liée à la vérification des canaux d'E/S. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1711 PCI PERR Bnn Dnn Fnn Le BIOS du système a renvoyé une erreur de parité PCI liée à un composant résidant dans l'espace de configuration PCI du bus nn, périphérique nn, fonction nn. Retirez les cartes d'extension PCIe et remboîtez-les dans leur connecteur. Si l'incident persiste, voir “Dépannage des cartes d'extension”, à la page 166. PCI PERR Slot n Le BIOS du système a renvoyé une erreur de parité PCI liée à un composant installé dans le logement PCIe indiqué. Retirez les cartes d'extension PCIe et remboîtez-les dans leur connecteur. Si l'incident persiste, voir “Dépannage des cartes d'extension”, à la page 166. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctives30 À propos du système E1712 PCI SERR Bnn Dnn Fnn Le BIOS du système a renvoyé une erreur système PCI liée à un composant résidant dans l'espace de configuration PCI du bus nn, périphérique nn, fonction nn. Retirez les cartes d'extension PCIe et remboîtez-les dans leur connecteur. Si l'incident persiste, voir “Dépannage des cartes d'extension”, à la page 166. PCI SERR Slot n Le BIOS du système a renvoyé une erreur système PCI liée à un composant installé dans le logement indiqué. Retirez les cartes d'extension PCIe et remboîtez-les dans leur connecteur. Si l'incident persiste, voir “Dépannage des cartes d'extension”, à la page 166. E1714 Unknown Err Le BIOS du système a détecté une erreur système non identifiée. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E171F PCIE Fatal Err Bnn Dnn Fnn Le BIOS du système a renvoyé une erreur fatale PCIe liée à un composant résidant dans l'espace de configuration PCIe du bus nn, périphérique nn, fonction nn. Retirez les cartes d'extension PCIe et remboîtez-les dans leur connecteur. Si l'incident persiste, voir “Dépannage des cartes d'extension”, à la page 166. PCIE Fatal Err Slot n Le BIOS du système a renvoyé une erreur fatale PCIe liée à un composant installé dans le logement indiqué. Retirez les cartes d'extension PCIe et remboîtez-les dans leur connecteur. Si l'incident persiste, voir “Dépannage des cartes d'extension”, à la page 166. E1810 HDD nn Fault Le sous-système SAS a détecté une panne du disque dur nn. Voir “Dépannage d'un disque dur”, à la page 160. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctivesÀ propos du système 31 E1811 HDD nn Rbld Abrt La reconstruction du disque dur indiqué a été annulée. Voir “Dépannage d'un disque dur”, à la page 160. Si l'incident persiste, consultez la documentation RAID. E1812 HDD nn Removed Le disque dur indiqué a été retiré du système. Ce message s'affiche uniquement à titre d'information. E1913 CPU & Firmware Mismatch Le micrologiciel du contrô- leur BMC ne prend pas le processeur en charge. Mettez à jour le micrologiciel du contrôleur BMC en installant la version la plus récente. Voir le document BMC User's Guide (Contrôleur BMC - Guide d'utilisation) pour plus d'informations sur la configuration et l'utilisation de ce contrôleur. E1A12 PCI Rsr Config Le système ne peut pas être mis sous tension car une ou plusieurs cartes de montage PCIe sont configurées de façon incorrecte. Réinstallez la ou les cartes de montage manquantes. E1A12 PCI Rsr Missing Le système ne peut pas être mis sous tension car une ou plusieurs cartes de montage PCIe sont manquantes. Vérifiez que toutes les connexions sont fiables et correctement positionnées. E1A14 SAS Cable A Le câble SAS A est manquant ou endommagé. Remboîtez le câble dans le connecteur. Si l'incident persiste, remplacez le câble. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctives32 À propos du système E1A15 SAS Cable B Le câble SAS B est manquant ou endommagé. Remboîtez le câble dans le connecteur. Si l'incident persiste, remplacez le câble. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1A15 SAS Cable C Le câble SAS C est manquant ou endommagé. Remboîtez le câble dans le connecteur. Si l'incident persiste, remplacez le câble. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E1A18 PDB Ctrl Cable Le câble de contrôle de la carte de distribution de l'alimentation est manquant ou endommagé. Remboîtez le câble dans le connecteur. Si l'incident persiste, remplacez le câble. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E2010 No Memory Aucune mémoire n'est installée dans le système. Installez de la mémoire. Voir “Installation de barrettes de mémoire”, à la page 117. E2011 Mem Config Err Mémoire détectée mais non configurable. Erreur détectée lors de la configuration de la mémoire. Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. E2012 Unusable Memory Mémoire configurée mais inutilisable. Échec du soussystème de mémoire. Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctivesÀ propos du système 33 E2013 Shadow BIOS Fail Le BIOS du système n'est pas parvenu à copier son image flash dans la mémoire. Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. E2014 CMOS Fail Échec du CMOS. La RAM du CMOS ne fonctionne pas correctement. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E2015 DMA Controller Échec du contrôleur DMA. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E2016 Int Controller Échec du contrôleur d'interruptions. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E2017 Timer Fail Échec de rafraîchissement du temporisateur. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E2018 Prog Timer Échec du temporisateur d'intervalle programmable. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E2019 Parity Error Erreur de parité. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E201A SIO Err Échec de la puce super E/S. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E201B Kybd Controller Échec du contrôleur du clavier. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E201C SMI Init Échec d'initialisation SMI (System Management Interrupt). Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E201D Shutdown Test Échec du test d'arrêt du BIOS. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. E201E POST Mem Test Échec du test mémoire pendant l'auto-test de démarrage du BIOS. Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctives34 À propos du système E201F DRAC Config Échec de la configuration du contrôleur DRAC (Dell Remote Access Controller). Vérifiez si l'écran affiche des messages d'erreur spécifiques. Assurez-vous que les câbles et les connecteurs du contrôleur DRAC sont correctement emboîtés. Si l'incident persiste, consultez la documentation du contrôleur DRAC. E2020 CPU Config Échec de configuration du processeur. Vérifiez si l'écran affiche des messages d'erreur spécifiques. E2021 Memory Population Configuration de la mémoire incorrecte. L'ordre d'insertion des barrettes de mémoire est incorrect. Vérifiez si l'écran affiche des messages d'erreur spécifiques. Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. E2022 POST Fail Échec général après le test vidéo. Vérifiez si l'écran affiche des messages d'erreur spécifiques. E2110 MBE DIMM n & n L'une des barrettes DIMM du groupe “n & n” présente une erreur de mémoire multi-bits (MBE). Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. E2111 SBE Log Disable DIMM n Le BIOS du système a désactivé la consignation des erreurs de mémoire portant sur un seul bit (SBE) jusqu'au prochain redémarrage du système. “n” repré- sente la barrette DIMM indiquée par le BIOS. Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctivesÀ propos du système 35 E2112 Mem Spare DIMM n Le BIOS du système a activé la mémoire de réserve car il a détecté un nombre d'erreurs trop important. “n & n” représente la paire de barrettes DIMM indiquée par le BIOS. Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. I1910 Intrusion Le capot du système a été retiré. Ce message s'affiche uniquement à titre d'information. I1911 >3 ERRs Chk Log Les messages à afficher dépassent la capacité de l'écran LCD. L'écran LCD ne peut afficher que trois messages d'erreur à la suite. Le quatrième message indique que la capacité de l'écran est à son maximum. Vérifiez le journal d'événements du système pour plus de détails. I1912 SEL Full Le journal d'événements du système est saturé et ne peut plus contenir d'événements. Supprimez des événements du journal. I1915 Video Off (L'écran LCD affiche un arrièreplan bleu ou orange.) La vidéo a été désactivée par l'utilisateur du contrôleur RAC. Ce message s'affiche uniquement à titre d'information. I1916 Video Off in nn (L'écran LCD affiche un arrièreplan bleu ou orange.) La vidéo sera désactivée dans nn secondes par l'utilisateur du contrôleur RAC. Ce message s'affiche uniquement à titre d'information. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctives36 À propos du système Résolution des incidents décrits par les messages d'état de l'écran LCD Le code et le texte affichés sur l'écran LCD permettent souvent d'identifier une panne précise pouvant facilement être corrigée. Par exemple, le code E1418 CPU_1_Presence indique qu'aucun microprocesseur n'est installé dans le support 1. En outre, il est possible de déterminer la cause de l'incident si plusieurs erreurs de même type surviennent. Par exemple, si vous recevez une série de messages indiquant plusieurs incidents liés à la tension, le problème peut être lié à une panne d'un bloc d'alimentation. Effacement des messages d'état affichés sur l'écran LCD Pour les pannes liées aux capteurs (de température, de tension, des ventilateurs, etc.), le message de l'écran LCD est supprimé automatiquement lorsque le capteur revient à la normale. Par exemple, l'écran LCD affiche un message indiquant que la température d'un composant n'est pas conforme aux limites acceptables, puis supprime ce message lorsque la température redevient normale. Pour les autres types de pannes, une intervention de l'utilisateur est requise : • Clear the SEL (Effacer le journal d'événements du système) : cette tâche peut être effectuée à distance. Elle supprime l'historique des événements du système. • Power cycle (Mettre le système hors tension) : éteignez le système et débranchez-le de la prise secteur. Attendez environ 10 secondes, puis rebranchez le câble d'alimentation et redémarrez le système. W1228 ROMB Batt < 24hr Ce message avertit qu'il reste moins de 24 heures de charge à la batterie RAID. Remplacez la batterie RAID. Voir “Cartes d'extension”, à la page 107. REMARQUE : Pour obtenir le nom complet d'une abréviation ou d'un sigle utilisé dans ce tableau, voir le “Glossaire”, à la page 187. Tableau 1-6. Messages d'état affichés sur l'écran LCD (suite) Code Texte Causes Mesures correctivesÀ propos du système 37 Ces interventions permettent d'effacer les messages d'erreur. Les voyants d'état et l'écran LCD reviennent à l'état normal. Les messages réapparaîtront dans les conditions suivantes : • Le capteur est revenu à l'état normal mais a de nouveau subi une panne et une nouvelle entrée a été créée dans le journal. • Le système a été réinitialisé et de nouvelles erreurs ont été détectées. • Une panne a été détectée sur une autre source correspondant au même message. Messages système Le système affiche des messages d'erreur pour informer l'utilisateur qu'un incident s'est produit. Le Tableau 1-3 répertorie les messages qui peuvent s'afficher et indique leur cause probable, ainsi que les mesures correctives appropriées. REMARQUE : Si vous recevez un message du système qui n'est pas répertorié dans le Tableau 1-3, vérifiez la documentation de l'application que vous utilisiez au moment où le message est apparu. Vous pouvez aussi vous reporter à la documentation du système d'exploitation pour obtenir une explication du message et l'action conseillée. PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques.38 À propos du système Tableau 1-7. Messages système Message Causes Mesures correctives Alert! DIMM1_A and DIMM1_B must be populated with a matched set of DIMMs if more than one DIMM is present. The following memory DIMMs have been disabled: Si le système contient plusieurs barrettes DIMM, elles doivent être installées par paires identiques. Consultez les autres messages du système afin d'obtenir plus d'informations quant aux causes éventuelles. Pour plus d'informations sur la configuration de la mémoire, voir “Consignes d'installation des barrettes de mémoire”, à la page 116. Si l'incident persiste, voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. Alert! Unsupported memory, incomplete sets, or unmatched sets. The following memory is disabled: La configuration de la mémoire est incorrecte (barrettes DIMM non prises en charge ou paires composées de barrettes non identiques). Si le système contient plusieurs barrettes DIMM, elles doivent être installées par paires identiques. Pour plus d'informations sur la configuration de la mémoire, voir “Consignes d'installation des barrettes de mémoire”, à la page 116. Si l'incident persiste, voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. Attempting to update Remote Configuration. Please wait... Une requête de configuration à distance a été détectée et est en cours de traitement. Attendez que le processus se termine. BIOS Update Attempt Failed! La tentative de mise à jour à distance du BIOS a échoué. Faites une nouvelle tentative de mise à jour du BIOS. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Caution! NVRAM_CLR jumper is installed on system board. Le cavalier NVRAM_CLR est installé. Le CMOS a été initialisé. Retirez le cavalier NVRAM_CLR. Voir figure 6-1 pour identifier son emplacement.À propos du système 39 Decreasing available memory Barrette(s) de mémoire défectueuse(s) ou mal installée(s). Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. Diskette drive 0 seek failure. Disquette défectueuse ou mal insérée, paramètres incorrects dans le programme de configuration du système, câble d'interface du lecteur de disquette/de bande mal inséré, ou câble d'alimentation mal inséré. Remplacez la disquette. Voir “Dépannage d'un lecteur de disquette”, à la page 156. Diskette read failure. Disquette défectueuse, câble d'interface du lecteur de disquette ou du lecteur de bande mal inséré ou défectueux, câble d'alimentation mal inséré. Voir “Dépannage d'un lecteur de disquette”, à la page 156. Diskette subsystem reset failed. Contrôleur du lecteur de disquette ou du lecteur de bande défectueux. Voir “Dépannage d'un lecteur de disquette”, à la page 156. Drive not ready. Disquette manquante ou mal insérée dans le lecteur. Voir “Dépannage d'un lecteur de disquette”, à la page 156. Error: Remote Access Controller initialization failure Le contrôleur d'accès distant (RAC) n'a pas pu être initialisé. Assurez-vous que le contrô- leur DRAC est correctement installé. Tableau 1-7. Messages système (suite) Message Causes Mesures correctives40 À propos du système Error 8602 - Auxiliary Device Failure Verify that mouse and keyboard are securely attached to correct connectors. Le connecteur du câble de la souris est mal inséré, ou bien la souris est défectueuse. Vérifiez la connexion de la souris au système. Si l'incident persiste, essayez d'utiliser une autre souris ou reportez-vous à la section “Obtention d'aide”, à la page 185. Fatal Error caused a system reset: Please check the system event log for details Une erreur fatale a provoqué le redémarrage du système. Reportez-vous aux informations qui ont été consignées dans le journal d'événements système lorsque cette erreur s'est produite. Si le journal signale que des composants sont défectueux, reportezvous à la section correspondante du chapitre “Dépannage du système”, à la page 139. Gate A20 failure Contrôleur du clavier défectueux ; carte système défectueuse. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. General failure Le système d'exploitation ne peut pas exécuter la commande. Ce message est habituellement suivi d'informations spécifiques. Notez ces informations et prenez les mesures adéquates pour résoudre l'incident. Keyboard Controller failure Contrôleur du clavier défectueux ; carte système défectueuse. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Tableau 1-7. Messages système (suite) Message Causes Mesures correctivesÀ propos du système 41 Keyboard data line failure Keyboard stuck key failure Le connecteur du câble du clavier est mal inséré, le clavier est défectueux, ou le contrôleur du clavier ou de la souris est défectueux. Vérifiez la connexion du clavier au système. Si l'incident persiste, essayez d'utiliser un autre clavier ou reportez-vous à la section “Obtention d'aide”, à la page 185. Keyboard fuse has failed Une surtension a été détectée au niveau du connecteur du clavier. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Manufacturing mode detected Le système est en mode assemblage. Redémarrez le système pour lui faire quitter le mode assemblage. Memory address line failure at address, read value expecting value Memory double word logic failure at address, read value expecting value Memory odd/even logic failure at address, read value expecting value Memory write/read failure at address, read value expecting value Barrette(s) de mémoire défectueuse(s) ou mal installée(s). Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. Memory tests terminated by keystroke Test de la mémoire interrompu à l'aide de la barre d'espacement lors de l'auto-test de démarrage. Ce message s'affiche uniquement à titre d'information. Tableau 1-7. Messages système (suite) Message Causes Mesures correctives42 À propos du système No boot device available Sous-système du lecteur optique ou du disque dur défectueux ou manquant ; disque dur défectueux ou manquant ; aucune clé USB amorçable installée. Utilisez une clé USB, un CD ou un disque dur amorçable. Si l'incident persiste, voir “Dépannage d'une clé USB interne”, à la page 155 et “Dépannage d'un disque dur”, à la page 160. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51 pour plus d'informations sur la définition de la séquence d'amor- çage. No boot sector on hard drive Paramètres incorrects dans le programme de configuration du système ; système d'exploitation introuvable sur le disque dur. Vérifiez les paramètres de configuration du disque dur dans le programme de configuration du système. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. Si nécessaire, installez le système d'exploitation sur le disque dur. Consultez la documentation du système d'exploitation. No timer tick interrupt Carte système défectueuse. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Not a boot diskette La disquette ne contient pas de système d'exploitation. Voir “Dépannage d'un lecteur de disquette”, à la page 156. Tableau 1-7. Messages système (suite) Message Causes Mesures correctivesÀ propos du système 43 PCI BIOS failed to install Un échec de la somme de contrôle du BIOS du périphérique PCIe (ROM d'option) est détecté lors de la duplication miroir. Connexion incorrecte des câbles de carte(s) d'extension ; carte(s) d'extension défectueuse(s) ou mal installée(s). Remboîtez la ou les cartes d'extension. Vérifiez que tous les câbles sont fermement raccordés aux cartes d'extension. Si l'incident persiste, voir “Dépannage des cartes d'extension”, à la page 166. PCIe Fatal Error caused a system reset: Slot X Embedded BusnXX/DevnXX/ FuncX Please check the system event log for details Des erreurs fatales liées aux fonctions PCI Express se sont produites au cours du dernier redémarrage. Remboîtez la carte PCIe dans le support dont le numéro est indiqué. Voir “Installation d'une carte d'extension”, à la page 107. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Plug & Play Configuration Error Une erreur s'est produite lors de l'initialisation d'un périphérique PCIe ; la carte système est défectueuse. Installez la fiche du cavalier NVRAM_CLR et redémarrez le système. Voir figure 6-1 pour identifier son emplacement. Si l'incident persiste, voir “Dépannage des cartes d'extension”, à la page 166. Tableau 1-7. Messages système (suite) Message Causes Mesures correctives44 À propos du système Read fault Requested sector not found Le système d'exploitation ne peut pas lire le disque dur ou le périphérique USB, l'ordinateur n'a pas trouvé un secteur spécifique sur le disque ou le secteur demandé est défectueux. Remplacez le support USB ou le périphérique. Assurezvous que les câbles du disque dur ou du périphérique USB sont correctement connectés. Voir “Dépannage d'un périphérique USB”, à la page 144, “Dépannage d'une clé USB interne”, à la page 155 et “Dépannage d'un disque dur”, à la page 160. Remote configuration update attempt failed Le système n'est pas parvenu à traiter la demande de configuration à distance. Faites une nouvelle tentative. ROM bad checksum = address Carte d'extension mal installée ou défectueuse. Remboîtez la ou les cartes d'extension. Vérifiez que tous les câbles sont fermement raccordés aux cartes d'extension. Si l'incident persiste, voir “Dépannage des cartes d'extension”, à la page 166. SATA PORT x drive not found Le port SATA x a été activé dans le programme de configuration mais le lecteur correspondant est introuvable. Voir “Dépannage d'un disque dur”, à la page 160. Sector not found Seek error Seek operation failed Disque dur, périphérique USB?ou support USB défectueux. Voir “Dépannage d'un périphérique USB”, à la page 144, “Dépannage d'une clé USB interne”, à la page 155 et “Dépannage d'un disque dur”, à la page 160. Tableau 1-7. Messages système (suite) Message Causes Mesures correctivesÀ propos du système 45 Shutdown failure Échec du test d'arrêt. Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. The amount of system memory has changed Ajout ou suppression de mémoire ; barrette de mémoire défectueuse. Si vous venez d'ajouter ou de supprimer de la mémoire, ce message s'affiche uniquement pour information. Vous pouvez ne pas en tenir compte. Dans le cas contraire, vérifiez le journal d'événements du système pour identifier les erreurs détectées et remplacez la barrette de mémoire défectueuse. Voir “Dépannage d'un disque dur”, à la page 160. Time-of-day clock stopped Pile ou puce défectueuse. Voir “Dépannage de la pile du système”, à la page 149. Time-of-day not set - please run SETUP program Paramètres d'heure ou de date incorrects ; pile du système défectueuse. Vérifiez les paramètres de l'heure et de la date. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. Si l'incident persiste, remplacez la pile du système. Voir “Dépannage de la pile du système”, à la page 149. Timer chip counter 2 failed Carte système défectueuse. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. TPM configuration operation honored Le système va redémarrer. Ce message s'affiche uniquement à titre d'information. TPM failure Une fonction TPM (Trusted Platform Module) a échoué. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Tableau 1-7. Messages système (suite) Message Causes Mesures correctives46 À propos du système TPM operation is pending. Press I to Ignore or M to Modify to allow this change and reset the system. WARNING: Modifying could prevent security. Une modification de la configuration a été demandée. Appuyez surI pour poursuivre l'amorçage du système. Appuyez sur M pour modifier le paramétrage de la puce TPM et redémarrer le système. Unexpected interrupt in protected mode Barrettes DIMM mal installées ou contrôleur de clavier/souris défectueux. Remboîtez les barrettes DIMM dans leurs connecteurs. Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Unsupported DIMM detected in the RAID DIMM slot! La barrette DIMM installée dans le logement RAID n'est pas prise en charge. Voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Unsupported RAID key detected. La clé RAID installée n'est pas prise en charge par le système. Ce message s'affiche uniquement à titre d'information. Utility partition not available Vous avez appuyé sur la touche pendant l'auto-test de démarrage, mais le disque dur utilisé pour l'amorçage ne contient aucune partition d'utilitaires. Créez une partition d'utilitaires sur le disque dur d'amor- çage. Reportez-vous aux CD fournis avec le système. Tableau 1-7. Messages système (suite) Message Causes Mesures correctivesÀ propos du système 47 Warning: A fatal error has caused system reset! Please check the system event log! Une erreur fatale a provoqué le redémarrage du système. Reportez-vous aux informations qui ont été consignées dans le journal d'événements système lorsque cette erreur s'est produite. Si le journal signale que des composants sont défectueux, reportezvous à la section correspondante du chapitre “Dépannage du système”, à la page 139. Warning! No micro code update loaded for processor n La mise à jour du microcode a échoué. Mettez le micrologiciel du BIOS à jour. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Warning! Detected missing RAID hardware for the embedded RAID subsystem. Clé RAID ou barrette DIMM RAID manquante lorsque le système est en mode RAID. Ce message s'affiche uniquement à titre d'information. Warning! Detected mode change from SCSI to RAID on channel x of the embedded RAID subsystem. La configuration du soussystème RAID intégré a été modifiée dans le programme de configuration du système. Voir “Utilisation du programme de configuration du système”, à la page 52. Warning! Detected mode change from RAID to SCSI on channel x of the embedded RAID subsystem. La configuration du soussystème RAID intégré a été modifiée dans le programme de configuration du système. Voir “Utilisation du programme de configuration du système”, à la page 52. Warning! Embedded RAID firmware is not present. Le micrologiciel RAID intégré ne répond pas. Voir “Utilisation du programme de configuration du système”, à la page 52. Tableau 1-7. Messages système (suite) Message Causes Mesures correctives48 À propos du système Warning! Embedded RAID error! Le micrologiciel RAID intégré renvoie une erreur. Voir “Utilisation du programme de configuration du système”, à la page 52. Warning: The installed memory configuration is not optimal. For more information on valid memory configurations, please see the system documentation on support.dell.com Configuration de mémoire non valide. Assurez-vous que la configuration des barrettes de mémoire est valide. Voir “Consignes d'installation des barrettes de mémoire”, à la page 116. Si l'incident persiste, voir “Dépannage de la mémoire système”, à la page 153. Write fault Write fault on selected drive Périphérique USB, support USB, assemblage du lecteur optique, disque dur ou sous-système de disque dur défectueux. Voir “Dépannage d'un périphérique USB”, à la page 144, “Dépannage d'une clé USB interne”, à la page 155 et “Dépannage d'un disque dur”, à la page 160. REMARQUE : Pour obtenir le nom complet d'une abréviation ou d'un sigle utilisé dans ce tableau, voir le “Glossaire”, à la page 187. Tableau 1-7. Messages système (suite) Message Causes Mesures correctivesÀ propos du système 49 Messages d'avertissement Un message d'avertissement signale un problème possible et vous demande une réponse avant de laisser le système poursuivre son exécution. Par exemple, lorsque vous lancez le formatage d'une disquette, un message vous avertit que vous allez perdre toutes les données qu'elle contient. Les messages d'avertissement interrompent la tâche en cours et vous demandent de répondre en tapant y (pour oui) ou n (pour non). REMARQUE : Ces messages sont générés par l'application ou par le système d'exploitation. Pour plus d'informations, consultez la documentation fournie avec le système d'exploitation ou l'application. Messages de diagnostic Lorsque vous lancez des tests sur le système, les utilitaires de diagnostic génèrent des messages. Voir “Exécution des diagnostics du système”, à la page 172 pour plus d'informations sur les diagnostics du système. Messages d'alerte Le logiciel de gestion de systèmes génère des messages d'alerte. Ils comprennent des messages d'informations, d'état, d'avertissement et de panne concernant l'état des lecteurs, de la température, des ventilateurs et de l'alimentation. Pour plus d'informations, reportez-vous à la documentation de ce logiciel.50 À propos du systèmeUtilisation du programme de configuration du système 51 Utilisation du programme de configuration du système Après avoir installé le système, lancez le programme de configuration pour vous familiariser avec la configuration et les paramètres facultatifs disponibles. Notez ces informations pour pouvoir vous y reporter ultérieurement. Vous pouvez utiliser le programme de configuration du système pour : • Modifier les informations de configuration stockées dans la mémoire vive rémanente après l'ajout, la modification ou le retrait de matériel • Définir ou modifier les options que l'utilisateur peut sélectionner, par exemple l'heure et la date du système • Activer ou désactiver les périphériques intégrés • Corriger les incohérences éventuelles entre le matériel installé et les paramètres de configuration Accès au programme de configuration du système 1 Allumez ou redémarrez le système. 2 Appuyez sur immédiatement après le message suivant : = System Setup Si le système d'exploitation commence à se charger alors que vous n'avez pas encore appuyé sur , laissez-le finir de démarrer, puis arrêtez-le et réessayez. REMARQUE : Pour arrêter le système correctement, consultez la documentation du système d'exploitation.52 Utilisation du programme de configuration du système Réponse aux messages d'erreur Vous pouvez accéder au programme de configuration du système en répondant à certains messages d'erreur. Si un message d'erreur s'affiche quand le système démarre, prenez-en note. Avant d'accéder au programme de configuration du système, voir “Messages système”, à la page 37 pour trouver une explication du message et des suggestions de correction. REMARQUE : Il est normal qu'un message d'erreur s'affiche lorsque vous redémarrez le système après avoir installé une extension de mémoire. Utilisation du programme de configuration du système Le tableau 2-1 répertorie les touches utilisées pour afficher ou modifier les informations du programme de configuration du système, et pour quitter ce programme. REMARQUE : Pour la plupart des options, les modifications effectuées sont enregistrées mais ne prennent effet qu'au redémarrage du système. Tableau 2-1. Touches de navigation du programme de configuration du système Touches Action Flèche vers le haut ou Le curseur passe au champ précédent. Flèche vers le bas ou Le curseur passe au champ suivant. Barre d'espacement, <+>, <–>, flèche vers la gauche ou vers la droite Permet de faire défiler les paramètres disponibles pour un champ. Dans certains champs, vous pouvez également taper la valeur appropriée. <Échap> Quitte le programme et redémarre le système si des changements ont été effectués. Affiche le fichier d'aide du programme de configuration du système.Utilisation du programme de configuration du système 53 Options de configuration du système Écran principal Lorsque vous accédez au programme de configuration du système, son écran principal apparaît (voir figure 2-1). Figure 2-1. Écran principal du programme de configuration du système Le tableau 2-2 répertorie les options et les descriptions des champs qui apparaissent dans l'écran principal du programme de configuration du système. REMARQUE : Les options disponibles varient en fonction de la configuration du système.54 Utilisation du programme de configuration du système REMARQUE : Les valeurs par défaut sont répertoriées sous l'option correspondante, le cas échéant. Tableau 2-2. Options du programme de configuration du système Option Description System Time Définit l'heure de l'horloge interne du système. System Date Définit la date du calendrier interne du système. Memory Information Affiche un écran qui contient des informations sur la mémoire et permet de définir certaines de ses caractéristiques. Voir tableau 2-3. CPU Information Affiche des informations relatives aux microprocesseurs (vitesse, taille de la mémoire cache, etc.). Voir tableau 2-4. SATA Configuration Active ou désactive un périphérique SATA (Serial Advanced Technology Attachment). Il peut s'agir d'un disque dur, d'un lecteur de CD ou de DVD. Voir “Écran SATA Configuration (Configuration SATA)”, à la page 58. Boot Sequence Détermine l'ordre dans lequel le système recherche les périphériques d'amorçage pendant le démarrage du système. Les options disponibles peuvent inclure le lecteur de disquette, le lecteur de CD, les disques durs et le réseau. Des options supplémentaires (telles qu'un lecteur de disquette et de CD-ROM virtuel) peuvent être disponibles si vous avez installé une carte RAC. REMARQUE : Le démarrage du système à partir d'un périphérique externe connecté à une carte SAS ou SCSI n'est pas pris en charge. Voir le site support.dell.com pour obtenir les informations les plus récentes concernant le démarrage à partir de périphériques externes. Hard-Disk Drive Sequence Détermine l'ordre dans lequel le système recherche les disques durs pendant le démarrage du système. Les sélections dépendent des disques durs installés.Utilisation du programme de configuration du système 55 USB Flash Drive Emulation Type (Option par défaut : Auto) Détermine le type d'émulation pour le lecteur flash USB. L'option Hard disk (Disque dur) permet au lecteur flash USB de fonctionner comme un disque dur. L'option Floppy (Lecteur de disquette) permet au lecteur flash USB de se comporter comme un lecteur de disquette amovible. L'option Auto choisit automatiquement le type d'émulation. Boot Sequence Retry (Option par défaut : Disabled [Désactivé]) Active ou désactive la fonction de ré-exécution de la séquence d'amorçage. Si vous sélectionnez Enabled (Activé), le système ré-exécute la séquence d'amorçage après un délai de 30 secondes si la tentative d'amorçage précédente a échoué. Integrated Devices Affiche un écran permettant de configurer les périphériques intégrés du système. PCI IRQ Assignment Affiche un écran permettant de modifier l'IRQ affectée à chaque périphérique intégré du bus PCI, ainsi qu'à toutes les cartes d'extension nécessitant une IRQ. Serial Communication Affiche un écran permettant de configurer une communication série, un connecteur série externe, le débit de la ligne de secours, le type de terminal distant et les paramè- tres de redirection après amorçage. Embedded Server Management Affiche un écran permettant de configurer les options de l'écran LCD du panneau avant et de définir une chaîne affichée sur cet écran. System Security Affiche un écran permettant de configurer les fonctions du mot de passe système et du mot de passe de configuration. Voir tableau 2-8. Pour plus d'informations, voir “Utilisation du mot de passe système”, à la page 66 et “Utilisation du mot de passe de configuration”, à la page 69. Keyboard NumLock (Option par défaut : On [Activé]) Détermine si le système démarre en mode VERR NUM s'il est équipé d'un clavier à 101 ou 102 touches (cette option ne s'applique pas aux claviers à 84 touches). Tableau 2-2. Options du programme de configuration du système (suite) Option Description56 Utilisation du programme de configuration du système Écran Memory Information (Informations sur la mémoire) Le tableau 2-3 répertorie les options et les descriptions des champs qui apparaissent dans l'écran Memory Information (Informations sur la mémoire). Report Keyboard Errors (Option par défaut : Report [Signaler]) Active ou désactive la consignation des erreurs liées au clavier pendant l'auto-test de démarrage. Sélectionnez Report (Signaler) pour les systèmes hôtes équipés de claviers. Sélectionnez Do Not Report (Ne pas signaler) pour supprimer tous les messages d'erreur liés au clavier ou à son contrôleur pendant l'auto-test de démarrage. Ce paramètre n'affecte pas le fonctionnement du clavier lui-même, s'il est connecté au système. Tableau 2-3. Écran Memory Information (Informations sur la mémoire) Option Description System Memory Size Affiche la quantité de mémoire système. System Memory Type Affiche le type de la mémoire système. System Memory Speed Affiche la vitesse de la mémoire système. Video Memory Affiche la quantité de mémoire vidéo. System Memory Testing Indique si la mémoire système doit être testée à chaque amorçage. Les options disponibles sont Enabled (Activé) et Disabled (Désactivé). Tableau 2-2. Options du programme de configuration du système (suite) Option DescriptionUtilisation du programme de configuration du système 57 Écran CPU Information (Informations sur le processeur) Le tableau 2-4 répertorie les options et les descriptions des champs qui apparaissent dans l'écran CPU Information (Informations sur le processeur). Tableau 2-4. Écran CPU Information (Informations sur le processeur) Option Description 64 bits Indique si les processeurs installés prennent en charge les extensions 64 bits. Core Speed Affiche la vitesse d'horloge des processeurs. Bus Speed Affiche la vitesse de bus des processeurs. Virtualization Technology (Option par défaut : Disabled [Désactivé]) S'affiche si le ou les processeurs prennent en charge la technologie Virtualization. L'option Enabled (Activé) permet aux logiciels de virtualisation d'utiliser cette technologie intégrée au processeur. Cette fonction peut être utilisée uniquement par les logiciels compatibles. Adjacent Cache Line Prefetch (Option par défaut : Enabled [Activé]) Active ou désactive l'utilisation optimale de l'accès séquentiel à la mémoire. Désactivez cette option pour les applications utilisant majoritairement un accès aléatoire à la mémoire. Hardware Prefetcher (Option par défaut : Enabled [Activé]) Active ou désactive le service Prefetcher pour le matériel. Demand-Based Power Management (Option par défaut : Enabled [Activé]) REMARQUE : Consultez la documentation du système d'exploitation pour vérifier que cette fonction est prise en charge. Active ou désactive la gestion de l'alimentation en fonction de la demande. Si cette option est activée, les tables d'état des performances du processeur sont envoyées au système d'exploitation. Si l'un des processeurs ne prend pas en charge la gestion de l'alimentation en fonction de la demande, le champ est en lecture seule et est défini sur Disabled (Désactivé). Processor X ID Affiche la famille, le modèle et le numéro de série type du processeur indiqué.58 Utilisation du programme de configuration du système Écran SATA Configuration (Configuration SATA) Le tableau 2-5 répertorie les options et les descriptions des champs qui apparaissent dans l'écran SATA Configuration (Configuration SATA). REMARQUE : Si une carte SAS est installée sur le système, l'écran SATA Configuration (Configuration SATA) change. Le champ SATA controller (Contrôleur SATA) affiche l'option ATA Mode (Mode ATA) et ne peut pas être modifié par l'utilisateur. Les champs Port A, Port B, Port C et Port D affichent off (Désactivé) et ne peuvent pas non plus être modifiés. Si la carte SAS est retirée, la valeur par défaut des champs affichés dans l'écran SATA Configuration (Configuration SATA) est rétablie. Tableau 2-5. Écran SATA Configuration (Configuration SATA) Option Description Port A (Option par défaut : Auto) Affiche le numéro de modèle, le type de lecteur et la taille du périphérique connecté au port A. Si l'option par défaut (Auto) est sélectionnée, le port n'est activé que lorsqu'un périphérique y est rattaché. Port B (Option par défaut : Off [Désactivé]) Affiche le numéro de modèle, le type de lecteur et la taille du périphérique connecté au port B. Si l'option par défaut (Auto) est sélectionnée, le port n'est activé que lorsqu'un périphérique y est rattaché. Port C (Option par défaut : Off [Désactivé]) Affiche le numéro de modèle, le type de lecteur et la taille du périphérique connecté au port C. Si l'option par défaut (Auto) est sélectionnée, le port n'est activé que lorsqu'un périphérique (lecteur de disquette en option) y est rattaché.Utilisation du programme de configuration du système 59 Écran Integrated Devices (Périphériques intégrés) Le tableau 2-6 répertorie les options et les descriptions des champs qui apparaissent dans l'écran Integrated Devices (Périphériques intégrés). Tableau 2-6. Options de l'écran Integrated Devices (Périphériques intégrés) Option Description Internal USB Port (Option par défaut : On [Activé]) Active ou désactive le port USB interne du système. Embedded Gb NICx (Option par défaut : NIC 1 = Enabled with PXE [Activé avec PXE], autres NIC = Enabled [Activé]) Active ou désactive le NIC intégré du système. Les options disponibles sont Enabled (Activé), Enabled with PXE (Activé avec PXE), Enabled with iSCSI Boot (Activé avec amorçage iSCSI) et Disabled (Désactivé). Le support PXE permet au système de démarrer à partir du réseau. Les modifications prennent effet après le redé- marrage du système. MAC Address Affiche l'adresse MAC du NIC 10/100/1000 intégré. L'utilisateur ne peut pas modifier la valeur de ce champ. OS Watchdog Timer (Option par défaut : Disabled [Désactivé]) REMARQUE : Cette fonction peut être utilisée uniquement avec les systèmes d'exploitation prenant en charge les implémentations WDAT de la spécification ACPI (Advanced Configuration and Power Interface) 3.0b. Cette option définit un temporisateur qui surveille l'activité du système d'exploitation et aide à sa restauration si le système cesse de répondre. Si l'option Enabled (Activé) est sélectionnée, le système d'exploitation est autorisé à initialiser ce temporisateur. Si l'option Disabled (Désactivé) est sélectionnée, le temporisateur n'est pas initialisé. I/OAT DMA Engine (Option par défaut : Disabled [Désactivé]) Active la technologie d'accélération des E/S (I/OAT). Cette fonction doit être activée uniquement si cette technologie est prise en charge à la fois par le matériel et par les logiciels. Le moteur DMA (Data Memory Transfer) transfère les données entre les barrettes de mémoire sans faire appel au processeur. Les NIC doivent prendre en charge la technologie I/OAT.60 Utilisation du programme de configuration du système Écran Serial Communication (Communication série) Le tableau 2-7 répertorie les options et les descriptions des champs qui apparaissent dans l'écran Serial Communication (Communication série). System Interrupt Assignment (Standard) Contrôle les interruptions affectées aux périphériques PCI du système. L'option Distributed (Distribué) redéfinit le routage des interruptions de manière à réduire au maximum le partage des IRQ. Tableau 2-7. Options de l'écran Serial Communication (Communication série) Option Description Serial Communication (Option par défaut : On without Console Redirection [Activé sans redirection de console]) Les options disponibles sont : On without Console Redirection (Activé sans redirection de console), On with Console Redirection via COM1 (Activé avec redirection de console via COM1), On with Console Redirection via COM2 (Activé avec redirection de console via COM2) et Off (Désactivé). External Serial Connector (Option par défaut : COM1) Indique quel élément a accès au connecteur série externe pour les communications série (COM1, COM2 ou Remote Access Device [Périphérique d'accès distant]). Failsafe Baud Rate (Option par défaut : 115200) Affiche le débit de la ligne de secours utilisée pour la redirection de console lorsque le débit (en bauds) ne peut pas être négocié automatiquement avec le terminal distant. Ce débit ne doit pas être modifié. Remote Terminal Type (Option par défaut : VT100/VT220) Sélectionnez VT100/VT220 ou ANSI. Redirection After Boot (Option par défaut : Enabled [Activé]) Active ou désactive la redirection de console pour le BIOS après le démarrage du système d'exploitation. Tableau 2-6. Options de l'écran Integrated Devices (Périphériques intégrés) (suite) Option DescriptionUtilisation du programme de configuration du système 61 Écran System Security (Sécurité du système) Le tableau 2-8 répertorie les options et les descriptions des champs qui apparaissent dans l'écran System Security (Sécurité du système). REMARQUE : Les systèmes livrés en Chine ne sont pas équipés d'une puce TPM. Ne tenez pas compte des options mentionnant la puce TPM dans l'écran System Security (Sécurité du système). Tableau 2-8. Options de l'écran System Security (Sécurité du système) Option Description System Password Affiche l'état actuel de la fonction de protection par mot de passe et permet d'attribuer et de confirmer un nouveau mot de passe système. REMARQUE : Voir “Utilisation du mot de passe système”, à la page 66 pour obtenir des instructions sur l'attribution, l'utilisation ou la modification d'un mot de passe système existant. Setup Password Restreint l'accès au programme de configuration du système, tout comme le mot de passe système protège l'accès à ce dernier. REMARQUE : Voir “Utilisation du mot de passe de configuration”, à la page 69 pour plus d'instructions sur l'attribution, l'utilisation ou la modification d'un mot de passe de configuration existant.62 Utilisation du programme de configuration du système Password Status Si l'option Setup Password (Mot de passe de configuration) est définie sur Enabled (Activé), le mot de passe système ne peut pas être modifié ni désactivé au démarrage du système. Pour empêcher toute modification du mot de passe système, définissez un mot de passe de configuration à l'aide de l'option Setup Password (Mot de passe de configuration), puis paramétrez Password Status (État du mot de passe) sur Locked (Verrouillé). Le mot de passe système ne peut alors plus être changé via l'option System Password (Mot de passe système). Il est également impossible de le désactiver au démarrage du système en appuyant sur . Pour déverrouiller le mot de passe système, entrez le mot de passe de configuration dans le champ Setup Password et paramétrez Password Status (État du mot de passe) sur Unlocked (Non verrouillé). Il redevient alors possible de désactiver le mot de passe système au démarrage en appuyant sur , puis de le modifier en utilisant l'option System Password (Mot de passe système). Tableau 2-8. Options de l'écran System Security (Sécurité du système) (suite) Option DescriptionUtilisation du programme de configuration du système 63 TPM Security (Option par défaut : Off[Désactivé]) Définit les modalités de déclaration de la puce TPM (Trusted Platform Module) dans le système. REMARQUE : Rendez-vous sur le site support.dell.com pour obtenir de la documentation supplémentaire concernant la puce TPM. Lorsque l'option Off (Désactivé) est sélectionnée, la présence de la puce TPM n'est pas signalée au système d'exploitation. Lorsque l'option On with Pre-boot Measurements (Activée avec mesures pré-amorçage) est sélectionnée, le système signale la présence de la puce TPM au système d'exploitation et stocke les mesures pré-amorçage dans cette puce lors de l'auto-test de démarrage, conformé- ment aux normes du Trusted Computing Group. Lorsque l'option On without Pre-boot Measurements (Activé sans mesures pré-amorçage) est sélectionnée, le système signale la présence de la puce TPM au système d'exploitation mais n'effectue aucune mesure pré-amorçage. TPM Activation Modifie l'état de fonctionnement de la puce TPM. Lorsque l'option Activate (Activer) est sélectionnée, la puce TPM est activée par défaut. Lorsque l'option Deactivate (Désactiver) est sélectionnée, la puce TPM est désactivée. L'état No Change (Pas de changement) ne lance aucune action. L'état de fonctionnement de la puce TPM reste inchangé (tous les paramètres utilisateur correspondants sont conservés). REMARQUE : Lorsque le champ TPM Security (Sécurité TPM) est défini sur Off (Désactivé), ce champ est uniquement accessible en lecture. Tableau 2-8. Options de l'écran System Security (Sécurité du système) (suite) Option Description64 Utilisation du programme de configuration du système TPM Clear (Option par défaut : No) AVIS : L'effacement de la puce TPM entraîne la perte de toutes les clés de cryptage qu'elle contient. Cette opération empêche le démarrage du système d'exploitation. Si les clés de cryptage ne peuvent pas être restaurées, des données risquent d'être perdues. Vous devez donc impérativement créer une copie de sauvegarde des clés TPM avant d'activer cette option. Si l'option Yes (Oui) est sélectionnée, le contenu intégral des clés TPM est effacé. REMARQUE : Lorsque le champ TPM Security (Sécurité TPM) est défini sur Off (Désactivé), ce champ est uniquement accessible en lecture. Power Button (Option par défaut : Enabled [Activé]) Ce bouton permet d'allumer et d'éteindre le système. Sur un système d'exploitation compatible ACPI, le système effectue un arrêt normal avant que l'alimentation ne soit coupée. Ce bouton est activé dans le programme de configuration du système. Si vous sélectionnez Disabled (Désactivé), le bouton sert uniquement à mettre le système sous tension. REMARQUE : Il est toujours possible d'allumer le système à l'aide du bouton d'alimentation, même si l'option Power Button (Bouton d'alimentation) est définie sur Disabled (Désactivé). NMI Button (Option par défaut : Disabled [Désactivé]) AVIS : Appuyez sur ce bouton uniquement si un technicien de support qualifié vous demande de le faire, ou si cela est préconisé dans la documentation du système d'exploitation. Lorsque vous appuyez dessus, le système d'exploitation s'arrête et affiche un écran de diagnostic. Cette option permet d'activer (On) ou de désactiver (Off) la fonction NMI. Tableau 2-8. Options de l'écran System Security (Sécurité du système) (suite) Option DescriptionUtilisation du programme de configuration du système 65 Écran Exit (Quitter) Une fois que vous avez appuyé sur Échap pour quitter le programme de configuration du système, l'écran Exit (Quitter) affiche les options suivantes : • Save Changes and Exit (Enregistrer les modifications et quitter) • Discard Changes and Exit (Annuler les modifications et quitter) • Return to Setup (Revenir au programme de configuration) AC Power Recovery (Option par défaut : Last [Dernier]) Détermine le comportement du système au retour de l'alimentation secteur. L'option Last (Dernier) indique que le système doit revenir au même état qu'avant la coupure d'alimentation. Avec l'option On (Marche), le système démarre dès que l'alimentation en CA est rétablie. Avec l'option Off (Arrêt), il reste hors tension quand l'alimentation en CA est rétablie. Tableau 2-8. Options de l'écran System Security (Sécurité du système) (suite) Option Description66 Utilisation du programme de configuration du système Mot de passe système et mot de passe de configuration AVIS : Les mots de passe offrent simplement une fonction de sécurité de base protégeant les données du système. Si vos données nécessitent une protection plus importante, prenez des mesures supplémentaires (cryptage des données, etc.). AVIS : Il est très facile d'accéder aux données stockées sur le système si vous laissez celui-ci sans surveillance alors que vous n'avez pas défini de mot de passe système. Si l'ordinateur n'est pas verrouillé, une personne non autorisée peut aussi déplacer le cavalier d'activation du mot de passe et désactiver ce dernier. À la livraison de l'ordinateur, le mot de passe système n'est pas activé. Si votre système doit impérativement être protégé, ne l'utilisez qu'après avoir activé la protection par mot de passe. Vous ne pouvez changer ou supprimer un mot de passe que si vous le connaissez (voir “Suppression ou modification d'un mot de passe système existant”, à la page 69). Si vous avez oublié votre mot de passe, vous ne pourrez pas faire fonctionner le système ni modifier sa configuration tant qu'un technicien de maintenance qualifié n'aura pas effacé les mots de passe en déplaçant le cavalier approprié sur la carte système. Cette procédure est décrite dans la section “Désactivation d'un mot de passe oublié”, à la page 182. Utilisation du mot de passe système Si un mot de passe système est défini, seuls ceux qui le connaissent ont accès au système. Si le paramètre System Password (Mot de passe système) est réglé sur Enabled (Activé), le mot de passe doit être entré au démarrage de l'ordinateur. Attribution d'un mot de passe système Avant d'attribuer un mot de passe système, accédez au programme de configuration du système et vérifiez l'option System Password (Mot de passe système).Utilisation du programme de configuration du système 67 Si un mot de passe système est attribué, le paramètre System Password a la valeur Enabled (Activé). Si Password Status (État du mot de passe) indique Unlocked (Non verrouillé), vous pouvez modifier le mot de passe système. Si Password Status indique Locked (Verrouillé), vous ne pouvez pas modifier ce mot de passe. Si le mot de passe système est désactivé par la position d'un cavalier, l'état est Disabled. Il est alors impossible d'entrer ce mot de passe et de le modifier. Si aucun mot de passe système n'est attribué et si le cavalier de mot de passe de la carte système est sur la position activée (réglage par défaut), l'option System Password (Mot de passe système) est définie sur Not Enabled (Non activé) et le champ Password Status (État du mot de passe) indique Unlocked (Non verrouillé). Pour attribuer un mot de passe système : 1 Vérifiez que l'option Password Status (État du mot de passe) est définie sur Unlocked (Non verrouillé). 2 Sélectionnez System Password (Mot de passe système) et appuyez sur . 3 Tapez le nouveau mot de passe système. Le mot de passe peut contenir jusqu'à 32 caractères. Les caractères entrés ne sont pas affichés dans le champ ; ils sont remplacés (y compris les espaces) par des caractères génériques. Le mot de passe ne tient pas compte de la différence entre majuscules et minuscules. Cependant, certaines combinaisons de touches ne sont pas valides. Si vous entrez l'une de ces combinaisons, le système émet un signal sonore. Pour supprimer un caractère lors de l'entrée de votre mot de passe, appuyez sur la touche ou sur la touche fléchée vers la gauche. REMARQUE : Pour quitter le champ sans attribuer de mot de passe, appuyez sur pour passer à un autre champ, ou bien appuyez sur <Échap> à tout moment avant la fin de l'étape 5. 4 Appuyez sur . 5 Pour confirmer le mot de passe, tapez-le une seconde fois et appuyez sur . L'option System Password (Mot de passe système) prend la valeur Enabled (Activé). Quittez le programme de configuration en sauvegardant et commencez à utiliser le système.68 Utilisation du programme de configuration du système 6 Vous pouvez redémarrer le système immédiatement pour activer la protection par mot de passe, ou simplement continuer à travailler et redémarrer le système plus tard. REMARQUE : La protection par mot de passe ne prend effet que lorsque vous redémarrez le système. Protection de l'ordinateur à l'aide d'un mot de passe système REMARQUE : Si vous avez attribué un mot de passe de configuration (voir “Utilisation du mot de passe de configuration”, à la page 69), le système l'accepte également comme mot de passe système. Lorsque le paramètre Password Status (État du mot de passe) a la valeur Unlocked (Non verrouillé), vous pouvez activer ou désactiver la protection par mot de passe. Pour laisser la protection par mot de passe activée : 1 Démarrez le système ou redémarrez-le en appuyant sur . 2 Tapez le mot de passe et appuyez sur . Pour désactiver la protection par mot de passe : 1 Démarrez le système ou redémarrez-le en appuyant sur . 2 Tapez le mot de passe et appuyez sur . Si l'option Password Status (État du mot de passe) a la valeur Locked (Verrouillé)lorsque vous allumez ou redémarrez le système (en appuyant sur ), tapez votre mot de passe et appuyez sur à l'invite. Une fois que vous avez tapé le mot de passe système correct et appuyé sur , le système fonctionne normalement. Si vous entrez un mot de passe incorrect, le système affiche un message et vous invite à recommencer. Vous disposez de trois tentatives pour entrer le bon mot de passe. Après une troisième tentative infructueuse, le système indique qu'il va s'arrêter. L'affichage de ce message peut vous alerter du fait qu'une personne a essayé d'utiliser le système à votre insu.Utilisation du programme de configuration du système 69 Même si vous avez éteint et redémarré le système, le message d'erreur continue à s'afficher jusqu'à ce que le bon mot de passe soit entré. REMARQUE : Vous pouvez combiner l'utilisation des paramètres Password Status (État du mot de passe), System Password (Mot de passe système) et Setup Password (Mot de passe de configuration) pour mieux protéger le système contre toute modification non autorisée. Suppression ou modification d'un mot de passe système existant 1 À l'invite, appuyez sur pour désactiver le mot de passe système existant. S'il vous est demandé d'entrer le mot de passe de configuration, contactez votre administrateur réseau. 2 Pour accéder au programme de configuration du système, appuyez sur pendant l'auto-test de démarrage. 3 Sélectionnez le champ System Security (Sécurité du système) pour vérifier que l'option Password Status (État du mot de passe) est définie sur Unlocked (Non verrouillé). 4 À l'invite, entrez le mot de passe système. 5 Vérifiez que l'option System Password (Mot de passe système) est définie sur Not Enabled (Non activé). Si tel est le cas, le mot de passe système a été supprimé. Si l'option System Password (Mot de passe système) est définie sur Enabled (Activé), appuyez sur pour redémarrer le système, puis recommencez les étapes 2 à 5. Utilisation du mot de passe de configuration Attribution d'un mot de passe de configuration Un mot de passe de configuration ne peut être attribué (ou modifié) que lorsque l'option Setup Password (Mot de passe de configuration) est définie sur Not Enabled (Non activé). Pour attribuer un mot de passe de configuration, sélectionnez l'option Setup Password (Mot de passe de configuration) et appuyez sur la touche <+> ou <–>. Le système vous invite à entrer et à confirmer le mot de passe. Si vous utilisez un caractère non autorisé, le système émet un signal sonore.70 Utilisation du programme de configuration du système REMARQUE : Le mot de passe de configuration peut être identique à celui du système. Si les deux mots de passe sont différents, le mot de passe de configuration peut être utilisé à la place du mot de passe système, mais l'opération inverse n'est pas possible. Le mot de passe peut contenir jusqu'à 32 caractères. Les caractères entrés ne sont pas affichés dans le champ ; ils sont remplacés (y compris les espaces) par des caractères génériques. Le mot de passe ne tient pas compte de la différence entre majuscules et minuscules. Cependant, certaines combinaisons de touches ne sont pas valides. Si vous entrez l'une de ces combinaisons, le système émet un signal sonore. Pour supprimer un caractère lors de l'entrée de votre mot de passe, appuyez sur la touche ou sur la touche fléchée vers la gauche. Une fois le mot de passe confirmé, le paramètre Setup Password (Mot de passe de configuration) prend la valeur Enabled (Activé). La prochaine fois que vous accéderez au programme de configuration, le système vous demandera d'entrer le mot de passe de configuration. La modification du mot de passe de configuration prend effet immédiatement (il n'est pas nécessaire de redémarrer le système). Fonctionnement du système avec un mot de passe de configuration activé Si le champ Setup Password (Mot de passe de configuration) est défini sur Enabled (Activé), vous devez entrer ce mot de passe pour modifier la plupart des options définies dans le programme de configuration du système. Une invite de saisie s'affiche lorsque vous accédez au programme de configuration du système. Si vous n'entrez pas le bon mot de passe au bout de trois essais, vous pouvez visualiser les écrans de configuration du système mais vous ne pouvez y apporter aucune modification. La seule exception est la suivante : si le champ System Password (Mot de passe système) n'est pas défini sur Enabled (Activé) et n'est pas verrouillé par l'option Password Status (État du mot de passe), vous pouvez attribuer un mot de passe système. Cependant, vous ne pouvez pas désactiver ni modifier un mot de passe système existant. REMARQUE : Il est possible de combiner l'utilisation des options Password Status (État du mot de passe) et Setup Password (Mot de passe de configuration) pour empêcher toute modification du mot de passe système. Utilisation du programme de configuration du système 71 Suppression ou modification d'un mot de passe de configuration existant 1 Accédez au programme de configuration du système et sélectionnez l'option System Security (Sécurité du système). 2 Sélectionnez l'option Setup Password (Mot de passe de configuration), appuyez sur pour accéder à la fenêtre appropriée, et appuyez sur deux fois pour effacer le mot de passe en cours. Le paramètre prend la valeur Not Enabled (Non activé). 3 Si vous souhaitez attribuer un nouveau mot de passe de configuration, suivez les étapes décrites dans la section “Attribution d'un mot de passe de configuration”, à la page 69. Désactivation d'un mot de passe oublié Voir “Désactivation d'un mot de passe oublié”, à la page 182. Configuration du contrôleur BMC Le contrôleur BMC (Baseboard Management Controller) permet de configurer, contrôler et restaurer les systèmes à distance. Il offre les fonctionnalités suivantes : • Utilisation du NIC intégré au système • Consignation des incidents et alertes SNMP • Accès au journal d'événements du système et à l'état des capteurs • Contrôle des fonctions du système, y compris la mise sous tension et hors tension • Fonctionnement indépendant de l'état d'alimentation du système ou de son système d'exploitation • Redirection de la console de texte pour la configuration du système, les utilitaires à interface texte et les consoles du système d'exploitation REMARQUE : Pour accéder à distance au contrôleur BMC à l'aide du NIC intégré, vous devez connecter le réseau au NIC1 intégré. Pour plus d'informations sur l'utilisation du contrôleur BMC, consultez sa documentation et celle des applications de gestion de systèmes.72 Utilisation du programme de configuration du système Accès au module de configuration BMC 1 Allumez ou redémarrez le système. 2 Appuyez sur lorsque vous y êtes invité après l'auto-test de démarrage. Si le système d'exploitation commence à se charger alors que vous n'avez pas encore appuyé sur , laissez-le finir de démarrer, puis arrêtez-le et réessayez. Options du module de configuration du contrôleur BMC Pour plus d'informations concernant les options du module de configuration du contrôleur BMC et du port EMP (port de gestion d'urgence), consultez la documentation relative au contrôleur BMC.Installation des composants du système 73 Installation des composants du système Cette section décrit l'installation des composants suivants : • Cadre avant • Protecteur de ventilation de la carte système • Disques durs • Lecteur optique • Modules de ventilation • Blocs d'alimentation • Connecteur mémoire USB interne • Carte RAC • Cartes d'extension • Cartes de montage • Carte de fond de panier • Mémoire système • Processeur • Pile du système • Assemblage du panneau de commande • Carte de distribution de l'alimentation • Carte système74 Installation des composants du système Outils recommandés Vous pouvez avoir besoin des éléments suivants pour exécuter les procédures décrites dans cette section : • Clé du verrou du système • Tournevis cruciformes n°1 et n°2 • Tournevis Torx T-10 • Bracelet anti-statique À l'intérieur du système PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. Dans la figure 3-1, les panneaux sont ouverts pour montrer l'intérieur du système.Installation des composants du système 75 Figure 3-1. À l'intérieur du système 1 Loquet du capot 2 Capot du système 2 1 3 4 7 10 11 12 8 9 19 13 14 15 17 18 21 20 24 22 23 6 5 1676 Installation des composants du système REMARQUE : La figure précédente montre le câble 12C connecté au-dessus des câbles du panneau de commande. Ce câble doit être acheminé sous celui du panneau de commande et sous le connecteur de clé USB interne. Il doit être inséré dans un clip de guidage situé directement sous le connecteur du panneau de commande. La carte système contient les circuits de contrôle du système et d'autres composants électroniques. Le processeur et la mémoire sont installés directement sur la carte système. L'utilisation d'une carte de montage permet au système d'accueillir deux cartes d'extension. Les baies de périphériques peuvent accueillir jusqu'à deux disques durs et un lecteur optique en option. La carte système et les lecteurs sont alimentés en électricité par un bloc d'alimentation non redondant. Le lecteur optique doit être relié au contrôleur SATA situé sur la carte système. Pour plus d'informations, voir “Lecteur optique”, à la page 89. 3 Protecteur de ventilation de la carte système 4 Blocs d'alimentation redondants (en option) 5 Carte de montage de gauche 6 Carte contrôleur fille SAS externe 7 Batterie et barrette de mémoire de la carte contrôleur fille RAID SAS externe 8 Carte de montage centrale 9 Carte contrôleur fille RAID SAS interne 10 Connecteur de carte SAS 11 Carte RAC 12 Barrettes de mémoire (6) 13 Processeur/Dissipateur de chaleur 14 Baies 1 et 2 pour les modules de ventilation (quatre ventilateurs) 15 Connecteur pour le câble du fond de panier SAS/SATA 16 Câble du fond de panier SAS/SATA 17 Baies 0 et 1 pour disques durs enfichables à chaud 18 Un lecteur slim en option 19 Panneau de commande de l'écran LCD 20 Commutateur d'intrusion du châssis 21 Assemblage du panneau de commande 22 Modules de ventilation des blocs d'alimentation (2 ventilateurs) 23 Carte de distribution de l'alimentation 24 Capot de la carte de distribution de l'alimentationInstallation des composants du système 77 Les baies de disques durs peuvent accueillir jusqu'à deux disques 3,5 pouces de même type (SAS ou SATA). Les disques durs se connectent à un contrô- leur RAID par l'intermédiaire de la carte de fond de panier SAS/SATA. Pour plus d'informations, voir “Disques durs”, à la page 83, “Carte de fond de panier”, à la page 113 et “Cartes d'extension”, à la page 107. Au cours d'une procédure d'installation ou de dépannage, vous devrez peut- être changer le réglage d'un cavalier. Pour plus d'informations, voir “Cavaliers de la carte système”, à la page 175. Cadre avant Le cadre est doté d'un verrou qui permet de restreindre l'accès au bouton d'alimentation, au lecteur optique, au lecteur optique et au(x) disque(s) dur(s). L'état du système est affiché sur l'écran LCD du panneau de commande, qui se trouve sur le panneau avant et est accessible au travers du cadre avant. Voir figure 3-2. Figure 3-2. Écran LCD du panneau de commande (avec le cadre installé) 1 Cadre 2 Écran LCD du panneau de commande 1 278 Installation des composants du système Retrait du cadre avant 1 Déverrouillez le cadre à l'aide de la clé du système. 2 Appuyez sur la patte située à l'extrémité gauche du cadre. 3 Ouvrez la partie gauche du cadre pour dégager le côté droit. 4 Retirez le cadre du système. Voir figure 3-3. Figure 3-3. Installation et retrait du cadre en option Réinstallation du cadre avant Pour réinstaller le cadre avant, suivez les étapes précédentes dans l'ordre inverse. 1 Verrou du cadre 2 Cadre 1 2Installation des composants du système 79 Ouverture et fermeture du système PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. Ouverture du système Pour mettre le système à niveau ou le dépanner, vous devez retirer le capot afin d'avoir accès aux composants internes. 1 Sauf si vous installez un composant enfichable à chaud tel qu'un bloc d'alimentation, vous devez arrêter le système et les périphériques connectés, puis le débrancher de la prise secteur et des périphériques. 2 Pour retirer le capot du système, tournez le verrou du loquet de dégagement dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Voir figure 3-4. 3 Soulevez la trappe située sur la partie supérieure du système. Voir figure 3-4. 4 Saisissez le capot de chaque côté et soulevez-le doucement pour le retirer du système. Fermeture du système 1 Soulevez le loquet du capot. 2 Placez le capot sur le système et décalez-le légèrement vers l'arrière pour le dégager des crochets en J du châssis, de sorte qu'il repose totalement à plat sur ce dernier. Voir figure 3-4. 3 Rabattez le loquet pour faire pivoter le capot en position fermée. 4 Tournez le verrou du loquet de dégagement dans le sens des aiguilles d'une montre pour fermer le capot.80 Installation des composants du système Figure 3-4. Installation et retrait du capot du système 1 Loquet 2 Verrou du loquet de dégagement 3 Crochets d'alignement en J 2 3 1Installation des composants du système 81 Protecteur de ventilation de la carte système Le protecteur de ventilation de la carte système recouvre le processeur, le dissipateur de chaleur, les barrettes de mémoire et la pile du système. Il permet à ces composants de bénéficier d'une ventilation suffisante. La circulation d'air est assurée par les modules de ventilation placés directement derrière le protecteur de ventilation de la carte système. Retrait du protecteur de ventilation de la carte système PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 2 Le cas échéant, déconnectez le câble SAS enfiché dans la carte d'extension. 3 Repérez les fentes d'insertion situées sur les côtés gauche et droit des modules de ventilation, ainsi que devant les barrettes de mémoire. Voir figure 3-5. 4 Saisissez les côtés gauche et droit du protecteur de ventilation, puis soulevez-le pour le dégager de l'assemblage des modules de ventilation. Voir figure 3-5. 5 Retirez le protecteur de ventilation de la carte système.82 Installation des composants du système Figure 3-5. Installation et retrait du protecteur de ventilation de la carte système REMARQUE : La figure précédente montre le câble 12C connecté au-dessus des câbles du panneau de commande. Ce câble doit être acheminé sous celui du panneau de commande et sous le connecteur de clé USB interne. Il doit être inséré dans un clip de guidage situé directement sous le connecteur du panneau de commande. 1 Protecteur de ventilation de la carte système 2 Pattes (3) 3 Connecteur de câble SAS 4 Fentes d'insertion (3) 1 4 2 3Installation des composants du système 83 Installation du protecteur de ventilation de la carte système 1 Alignez le protecteur de ventilation en vous guidant sur les deux extrémités des baies de ventilateurs numérotées. Repérez les trois fentes situées à gauche et à droite des modules de ventilation, ainsi que la troisième patte située dans l'angle supérieur droit, devant les barrettes de mémoire. Voir figure 3-5. 2 Faites descendre le protecteur de ventilation jusqu'à ce que tous ses bords soient emboîtés dans les fentes. 3 Enfichez le câble SAS dans le connecteur de la carte d'extension, puis faites-le passer dans la fente située entre le protecteur de ventilation et la paroi latérale du châssis. Voir figure 3-5. 4 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. Disques durs Cette sous-section décrit les procédures permettant d'installer et de configurer des disques durs SAS ou SATA dans les baies internes du système. Le système peut contenir jusqu'à deux disques durs SAS ou SATA enfichables à chaud de 3,5 pouces. Tous les disques sont connectés à la carte système par l'intermédiaire de la carte de fond de panier SAS/SATA. Voir “Carte de fond de panier”, à la page 113 et figure 6-4. Les disques durs sont fournis dans des supports de lecteur spéciaux enfichables à chaud, qui s'encastrent dans les baies de disques durs. AVIS : Avant de tenter de retirer ou d'installer un lecteur pendant que le système est en cours de fonctionnement, reportez-vous à la documentation de la carte contrôleur fille SAS (en option) pour vérifier que la configuration de l'adaptateur hôte lui permet de prendre en charge le retrait et l'insertion de lecteurs à chaud. REMARQUE : Tous les disques doivent être de même type (SAS ou SATA). L'utilisation combinée de disques SAS et SATA n'est pas prise en charge. REMARQUE : Il est recommandé d'utiliser uniquement des lecteurs testés et approuvés pour une utilisation avec la carte de fond de panier SAS/SATA.84 Installation des composants du système Vous devrez peut-être utiliser des programmes autres que ceux fournis avec le système d'exploitation pour partitionner et formater les disques durs SAS ou SATA. AVIS : Pendant le formatage du lecteur, vous ne devez pas éteindre ni redémarrer le système. Cela risquerait d'endommager le lecteur. Lorsque vous formatez un disque dur à haute capacité, prévoyez suffisamment de temps pour que le formatage s'exécute entièrement. N'oubliez pas que le formatage d'un disque dur haute capacité peut prendre plusieurs heures. Retrait d'un cache de lecteur AVIS : Pour assurer un refroidissement correct du système, vous devez installer un cache sur toutes les baies de disque dur inoccupées. Si vous retirez un support de disque dur du système et ne le réinstallez pas immédiatement, installez un cache sur l'emplacement vide. La procédure de retrait d'un cache de disque dur est légèrement différente de celle qui permet de retirer le support de disque dur 3,5 pouces : 1 Retirez le cadre avant, s'il est installé. Voir “Retrait du cadre avant”, à la page 78. 2 Repérez la patte de verrouillage du bouton-poussoir située à droite du cache de disque dur et utilisez-la pour éjecter ce dernier. 3 Retirez le cache de la baie de lecteur. Installation d'un cache de disque dur La procédure d'installation d'un cache de disque dur est légèrement différente de celle qui permet d'installer le support de disque dur 3,5 pouces : 1 Retirez le cadre avant, s'il est installé. Voir “Retrait du cadre avant”, à la page 78. 2 Repérez le cache de disque dur fourni avec le système. (Numéro de pièce détachée Dell : H7511) 3 Insérez le cache dans la baie de lecteur jusqu'à ce qu'il soit correctement emboîté. 4 La patte de verrouillage du bouton-poussoir doit s'enclencher lorsque le cache se met en place. 5 Remettez le cadre avant en place, s'il a été retiré à l'étape 1.Installation des composants du système 85 Retrait d'un disque dur enfichable à chaud 1 Retirez le cadre avant, s'il est installé. Voir “Retrait du cadre avant”, à la page 78. 2 Préparez le disque au retrait à l'aide du logiciel de gestion RAID. Attendez que les voyants du support indiquent que le disque peut être retiré en toute sécurité .Consultez la documentation du contrôleur SAS pour plus d'informations sur le retrait d'un lecteur enfichable à chaud. Si le lecteur était en ligne, le voyant d'activité/panne vert clignote lors de la procédure de mise hors tension. Quand les deux voyants sont éteints, vous pouvez retirer le lecteur. 3 Ouvrez la poignée du support pour déverrouiller le disque. Voir figure 3-6. 4 Extrayez le disque de la baie. 5 Si vous ne remplacez pas le disque dur par un autre ou si vous ne le remettez pas en place, installez un cache sur la baie vide. Voir “Installation d'un cache de disque dur”, à la page 84. AVIS : Pour assurer un refroidissement correct du système, vous devez installer un cache sur toutes les baies de disque dur inoccupées. Installation d'un disque dur enfichable à chaud AVIS : Lorsque vous installez un disque dur, assurez-vous que les lecteurs adjacents ne sont pas en cours d'installation. Si vous insérez un support de disque dur et tentez d'en verrouiller la poignée alors qu'un support de disque dur voisin n'est que partiellement installé, vous risquez d'endommager le ressort de protection de ce dernier et de le rendre inutilisable. AVIS : Certains systèmes d'exploitation ne prennent pas en charge les disques durs enfichables à chaud. Consultez la documentation fournie avec le système d'exploitation. 1 Retirez le cadre avant, s'il est installé. Voir “Retrait du cadre avant”, à la page 78. 2 Si la baie est fermée par un cache, retirez-le. Voir “Retrait d'un cache de lecteur”, à la page 84.86 Installation des composants du système Figure 3-6. Installation d'un disque dur enfichable à chaud 3 Installez le disque dur enfichable à chaud. a Ouvrez la poignée du support de disque dur. b Insérez le support de disque dans la baie jusqu'à ce qu'il touche le fond de panier. c Refermez la poignée pour maintenir le disque dur en place. 4 Remettez le cadre avant en place, s'il a été retiré à l'étape 1. Voir “Cadre avant”, à la page 77. 1 Disque dur 2 Support de lecteur 3 Poignée d'éjection du support 1 2 3Installation des composants du système 87 Réinstallation d'un support de disque dur Il existe deux types de supports de disque dur pouvant être utilisés avec le système. La version destinée aux disques durs SATA comprend un seul groupe de quatre orifices de montage situés sur les rails latéraux. Le second type de support est un support SAS/SATAu qui comprend quatre orifices de montage supplémentaires permettant d'obtenir deux positions de montage : une position SAS et une position SATAu. Lorsque vous utilisez ce support sur le système, vous devez respecter les consignes suivantes : • N'utilisez les supports SAS/SATAu qu'avec des disques durs SAS. • Utilisez uniquement la position de montage “SAS” du support. La position SATAu est réservée. La figure 3-7 présente un disque dur SAS en cours d'installation dans un support SAS/SATAu. Retrait d'un disque dur installé dans un support Retirez les quatre vis situées sur les rails coulissants du support, puis retirez le disque dur. Installation d'un disque dur dans un support 1 Insérez le disque dur dans le support, connecteur vers l'arrière. Voir figure 3-7. 2 En disposant l'assemblage tel qu'il est représenté figure 3-7, faites correspondre les trous de vis du disque dur avec ceux situés à l'arrière du support . Si la position est correcte, l'arrière du disque dur arrive au même niveau que l'arrière du support. 3 Fixez le disque dur sur le support à l'aide des quatre vis. Voir figure 3-7. REMARQUE : L'illustration précédente ne s'applique pas aux disques durs non enfichables à chaud et rattachés à l'aide d'un câble. Si un disque dur avec connexion par câble a été livré avec le système, suivez les instructions d'installation ci−après. a Placez le support directement sur le disque dur et emboîtez-le. b Repérez le plot et l'orifice prévu pour la vis sur le support, puis alignez­les.88 Installation des composants du système c Enfoncez le plot dans le support de disque dur. d Lorsque vous emboîtez le disque dur dans la baie, vérifiez que le loquet touche le support et assurez-vous que tous les loquets sont complètement enclenchés. Figure 3-7. Installation d'un disque dur SAS dans un support SAS/SATAu 1 Vis (4) 2 Support de lecteur 3 Disque dur 2 1 3Installation des composants du système 89 REMARQUE : L'illustration et les instructions précédentes ne s'appliquent pas aux supports de disque dur rattachés à l'aide d'un câble et destinés à des disques durs non enfichables à chaud. Si un disque dur avec connexion par câble a été livré avec le système, suivez les instructions d'installation ci-après. e Placez le support du cadre de montage directement sur le disque dur et emboîtez-le. f Repérez le plot situé sur le support et alignez-le avec l'orifice approprié sur le disque dur. g Enfoncez le plot dans le disque dur. h Lorsque vous emboîtez le disque dur dans la baie, vérifiez que le loquet touche le support et assurez-vous que tous les loquets sont complètement enclenchés. Lecteur optique Il est possible de monter un lecteur optique slim en option (DVD ou CDRW/DVD-RW)sur un plateau qui se glisse dans le panneau avant et se connecte au contrôleur de la carte système. REMARQUE : Les périphériques DVD sont uniquement des périphériques de données. Retrait du lecteur optique PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 2 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 3 Déconnectez les câbles d'alimentation et d'interface enfichés dans le lecteur optique. Voir figure 3-8. 4 Pour retirer le lecteur optique, relevez la patte d'éjection bleue située à l'arrière du plateau du lecteur optique, puis poussez ce plateau hors du système. Voir figure 3-8.90 Installation des composants du système Installation du lecteur optique 1 Alignez le plateau du lecteur optique avec l'ouverture appropriée du panneau avant. Voir figure 3-8. 2 Faites glisser le plateau du lecteur jusqu'à ce qu'il se mette en place. 3 Connectez le câble du lecteur optique à l'arrière du plateau. 4 Si ce n'est déjà fait, enfichez les câbles d'alimentation et d'interface du lecteur optique dans les connecteurs de la carte système. a Enfichez le câble d'alimentation dans le connecteur CD_PWR du lecteur optique SATA. Voir figure 6-4 pour identifier l'emplacement du connecteur et figure 3-8 pour l'acheminement du câble. b Faites passer le câble d'interface contre la paroi droite interne du châssis, en l'insérant sous chaque patte de fixation. Voir figure 3-8. c Enfichez le câble d'interface dans le connecteur SATA_C de la carte système. Voir figure 3-8 pour identifier l'emplacement du connecteur. 5 Refermez le système. Voir “Fermeture du système”, à la page 79. 6 Réinstallez le cadre. Voir “Réinstallation du cadre avant”, à la page 78. 7 Rebranchez le système et les périphériques sur les prises secteur, puis allumez le système.Installation des composants du système 91 Figure 3-8. Retrait et installation du lecteur optique en option REMARQUE : La figure précédente montre le câble 12C connecté au-dessus des câbles du panneau de commande. Ce câble doit être acheminé sous celui du panneau de commande et sous le connecteur de clé USB interne. Il doit être inséré dans un clip de guidage situé directement sous le connecteur du panneau de commande. 1 Lecteur optique 2 Câble d'interface du lecteur optique 3 Câble d'alimentation 4 Patte d'éjection du lecteur optique 5 Plateau du lecteur optique 4 2 1 3 592 Installation des composants du système Installation du lecteur optique dans le plateau PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Alignez les orifices de montage du lecteur optique avec les broches de fixation situées sur le plateau du lecteur optique. Voir figure 3-8. 2 Tenez le lecteur optique légèrement incliné par rapport au plateau, puis abaissez le côté droit du lecteur optique sur le côté droit du plateau. Voir figure 3-9. 3 Abaissez ensuite le côté gauche du lecteur optique et appuyez sur ce dernier jusqu'à ce qu'il s'emboîte dans le plateau. 4 Enfichez les câbles d'interface et d'alimentation dans les connecteurs du lecteur optique. 5 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. Retrait du lecteur optique installé dans le plateau Tirez sur la patte située à l'arrière du support (côté gauche) et soulevez simultanément le côté gauche du lecteur optique pour le séparer du plateau. Voir figure 3-9.Installation des composants du système 93 Figure 3-9. Retrait et installation du lecteur optique dans le support 1 Lecteur optique 2 Plateau du lecteur optique 2 194 Installation des composants du système Modules de ventilation L'assemblage des modules de ventilation contient d'une part quatre ventilateurs à double rotor qui assurent le refroidissement du processeur et des barrettes de mémoire, et d'autre part deux ventilateurs à double rotor pour les blocs d'alimentation redondants. Retrait de l'assemblage des modules de ventilation PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 2 Retirez le protecteur de ventilation de la carte système. Voir “Retrait du protecteur de ventilation de la carte système”, à la page 81. 3 Retirez les connecteurs de ventilateur enfichés dans la carte système (logements FAN_MOD1 et FAN_MOD2). Voir figure 3-10. 4 Tout en tirant sur les deux leviers d'éjection de l'assemblage des modules de ventilation, soulevez ce dernier hors des plots de fixation et retirez-le du châssis. Voir figure 3-10.Installation des composants du système 95 Figure 3-10. Installation et retrait de l'assemblage des modules de ventilation 1 Assemblage de la baie de ventilateurs des blocs d'alimentation 2 Plots de fixation (2) 3 Leviers d'éjection (2) 4 Câbles et connecteur des ventilateurs 5 Assemblage de la baie de ventilateurs système 6 Câble de données de la carte d'extension SAS 3 2 6 5 1 496 Installation des composants du système REMARQUE : La figure précédente montre le câble 12C connecté au-dessus des câbles du panneau de commande. Ce câble doit être acheminé sous celui du panneau de commande et sous le connecteur de clé USB interne. Il doit être inséré dans un clip de guidage situé directement sous le connecteur du panneau de commande. Installation de l'assemblage des modules de ventilation 1 Alignez les trous situés sur l'assemblage des modules de ventilation avec les deux plots de fixation correspondants, qui se trouvent sur le châssis. Voir figure 3-10. 2 Faites descendre l'assemblage des modules de ventilation sur le châssis jusqu'à ce que le levier d'éjection s'enclenche et que l'assemblage soit emboîté sur les plots de fixation. 3 Rebranchez les deux connecteurs de ventilateur sur la carte système. Voir figure 3-10. 4 Installez le protecteur de ventilation de la carte système. Voir “Installation du protecteur de ventilation de la carte système”, à la page 83. 5 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79.Installation des composants du système 97 Assemblage des modules de ventilation pour les blocs d'alimentation Le module de ventilation des blocs d'alimentation contient deux ventilateurs. AVIS : Cet assemblage doit impérativement être installé si le système contient un contrôleur SAS pouvant être connecté à un système de stockage externe. Le retrait de l'assemblage du ventilateur ou la désactivation du ventilateur peut entraîner une surchauffe et des arrêts imprévus du système. Retrait de l'assemblage des modules de ventilation pour les blocs d'alimentation PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 2 Ouvrez le capot de la carte de distribution de l'alimentation. Pour ce faire, relevez-le jusqu'à ce qu'il bute sur le cran. Voir figure 3-10. 3 Retirez le câble de ventilateur enfiché sur la carte de distribution de l'alimentation. Voir figure 3-10. 4 Retirez du système l'assemblage des modules de ventilation.98 Installation des composants du système Figure 3-11. Installation et retrait de l'assemblage des modules de ventilation pour les blocs d'alimentation 1 Assemblage des modules de ventilation pour les blocs d'alimentation 2 Câbles et connecteur des ventilateurs 3 Connecteur FAN_MOD sur la carte de distribution de l'alimentation 1 2 3Installation des composants du système 99 REMARQUE : La figure précédente montre le câble 12C connecté au-dessus des câbles du panneau de commande. Ce câble doit être acheminé sous celui du panneau de commande et sous le connecteur de clé USB interne. Il doit être inséré dans un clip de guidage situé directement sous le connecteur du panneau de commande. Installation de l'assemblage des modules de ventilation pour les blocs d'alimentation 1 Enfichez le câble d'alimentation du ventilateur dans le connecteur FAN_MOD de la carte de distribution de l'alimentation. Voir figure 3-11 pour identifier l'emplacement du connecteur. 2 Faites passer le câble du ventilateur dans la fente située dans la cloison du protecteur de ventilation. 3 Fermez le capot de la carte de distribution de l'alimentation. Pour ce faire, faites-le pivoter vers le bas jusqu'à ce qu'il s'emboîte directement sur la carte. 4 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. Blocs d'alimentation Le système prend en charge un ou deux blocs d'alimentation d'une puissance de sortie de 400 W. Si le système comprend un seul bloc d'alimentation, celuici doit être installé dans la baie de gauche (PS1). Si deux blocs sont installés, le second est utilisé comme source d'alimentation redondante enfichable à chaud. En mode redondant, le système répartit la puissance disponible entre les deux blocs d'alimentation pour une plus grande efficacité. Si vous retirez un bloc d'alimentation alors que le système est sous tension, la totalité de la puissance disponible est utilisée par le bloc d'alimentation restant. AVIS : Dans une configuration non redondante, vous devez installer un cache sur la baie de bloc d'alimentation inoccupée afin d'assurer un refroidissement correct du système.100 Installation des composants du système Retrait d'un bloc d'alimentation AVIS : Le système ne peut fonctionner normalement que si au moins un bloc d'alimentation est installé. Si le système comprend deux blocs d'alimentation, ne retirez et n'installez qu'un seul bloc d'alimentation à la fois lorsque le système est sous tension. REMARQUE : Sur un système installé dans un rack, vous devrez peut-être débloquer et soulever le bras de gestion des câbles, s'il gêne le retrait du bloc d'alimentation. Pour plus d'informations sur le bras de gestion des câbles, reportez-vous au document Rack Installation Guide (Guide d'installation du rack). 1 Si le système contient un seul bloc d'alimentation, mettez le système et tous les périphériques connectés hors tension. S'il contient deux blocs d'alimentation, vous pouvez laisser le système sous tension et passer à l'étape suivante. 2 Débranchez le câble d'alimentation de la source d'alimentation. 3 Déconnectez le câble d'alimentation du bloc d'alimentation et retirez les bandes Velcro utilisées pour attacher les câbles du système. REMARQUE : Pour les blocs d'alimentation non redondants, retirez le support de fixation du câble d'alimentation qui est utilisé pour maintenir les câbles. Consultez le document Getting Started Guide (Guide de mise en route) fourni avec le système pour plus d'informations. 4 Poussez vers la droite la patte de verrouillage située sur la gauche du bloc d'alimentation, afin de la débloquer. Voir figure 3-12. 5 Soulevez le bloc d'alimentation pour le dégager de la carte de distribution de l'alimentation et le retirer du châssis.Installation des composants du système 101 Figure 3-12. Installation et retrait du bloc d'alimentation Réinstallation d'un bloc d'alimentation 1 Insérez le nouveau bloc d'alimentation dans le châssis. Voir figure 3-12. 2 Abaissez la poignée complètement jusqu'à ce qu'elle soit au même niveau que la façade du bloc d'alimentation et que la patte de verrouillage orange se mette en place. Voir figure 3-12. 3 Branchez le câble d'alimentation sur le bloc d'alimentation. a Attachez les câbles à l'aide des bandes Velcro fournies avec le système. Faites une boucle avec le câble d'alimentation et utilisez les bandes Velcro pour l'attacher sur la poignée. b Branchez l'autre extrémité du câble sur une prise secteur ou sur un module PDU (unité de distribution de l'alimentation). 1 Bloc d'alimentation redondant (2) 2 Poignée du bloc d'alimentation 3 Patte de verrouillage 3 2 1102 Installation des composants du système REMARQUE : Si vous utilisez des blocs d'alimentation non redondants, une fois le câble inséré dans le support de fixation, branchez-le sur la prise située à l'arrière du bloc d'alimentation. Consultez le document Getting Started Guide (Guide de mise en route) pour plus d'informations. REMARQUE : Après avoir installé un nouveau bloc d'alimentation, patientez quelques secondes pour que le système reconnaisse ce module et détermine s'il fonctionne correctement. Le voyant du bloc d'alimentation s'allume en vert si le bloc d'alimentation fonctionne normalement. Voir figure 1-4. Clé de mémoire USB interne La carte de contrôle frontale du système comprend un connecteur USB interne qui peut être utilisé avec une clé de mémoire flash USB. Cette clé peut être utilisée de différentes façons (périphérique d'amorçage, clé de sécurité ou périphérique de stockage). Pour que vous puissiez utiliser le connecteur USB interne, l'option Internal USB Port (Port USB interne) doit être activée dans l'écran Integrated Devices (Périphériques intégrés) du programme de configuration du système. Pour pouvoir démarrer le système à partir d'une clé de mémoire USB, vous devez stocker une image d'amorçage sur cette dernière et ajouter la clé à la séquence d'amorçage définie dans le programme de configuration du système. Voir “Options de configuration du système”, à la page 53. Pour obtenir les instructions permettant de créer un fichier d'amorçage sur la clé de mémoire USB, consultez la documentation fournie avec cette dernière. Installation de la clé de mémoire USB interne en option PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur et des périphériques. 2 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 3 Identifiez le connecteur USB sur la carte de contrôle frontale (voir figure 6-3).Installation des composants du système 103 4 Insérez la clé de mémoire USB dans le connecteur USB approprié de la carte. Voir figure 3-13. 5 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 6 Reconnectez les périphériques, le cas échéant, puis branchez le système sur la prise secteur. 7 Allumez le système et les périphériques connectés. 8 Accédez au programme de configuration du système et vérifiez que la clé USB a été détectée. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. Figure 3-13. Installation d'une clé USB interne REMARQUE : La figure précédente montre le câble 12C connecté au-dessus des câbles du panneau de commande. Ce câble doit être acheminé sous celui du panneau de commande et sous le connecteur de clé USB interne. Il doit être inséré dans un clip de guidage situé directement sous le connecteur du panneau de commande. 1 Carte de contrôle frontale 2 Connecteur USB interne 3 Clé de mémoire USB 1 2 3104 Installation des composants du système Carte RAC La carte RAC (Remote Access Controller, contrôleur d'accès distant) disponible en option fournit un ensemble de fonctionnalités avancées pour la gestion à distance du serveur. Retrait de la carte RAC PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 2 Ouvrez le système. Voir “Ouverture du système”, à la page 79. 3 Le cas échéant, retirez les cartes d'extension de la carte de montage centrale (logement 1). Voir “Retrait d'une carte d'extension”, à la page 109. 4 Retirez la carte de montage centrale. Voir “Retrait de la carte de montage”, à la page 111. 5 Retirez le câble ruban court relié à la carte système. Voir figure 3-14.Installation des composants du système 105 Figure 3-14. Retrait et installation d'une carte RAC 6 Tirez doucement sur l'une des pattes bleues des picots de fixation et déplacez doucement le bord de la carte RAC pour la dégager du picot. Recommencez l'opération pour l'autre picot de fixation. 7 Inclinez le côté libre de la carte vers le haut et retirez la carte du picot de support. 1 Connecteur pour carte RAC sur la carte système 2 Câble ruban de la carte RAC 3 Connecteur de la carte RAC 4 Carte RAC 5 Baie de la carte RAC 6 Pattes de fixation 7 Orifices pour les pattes de fixation (5) 8 Pattes de support 6 4 1 3 8 2 5 7106 Installation des composants du système 8 Si vous ne remplacez pas la carte RAC, retirez les câbles rubans de la carte RAC, puis insérez l'obturateur de prise en plastique dans le panneau arrière du système. AVIS : Pour déconnecter les câbles de la carte RAC enfichés sur la carte système, appuyez sur les extrémités métalliques des connecteurs de câbles et retirez doucement le connecteur du support. Ne tirez pas sur le câble pour le dégager de son connecteur. Vous risqueriez de l'endommager. 9 Refermez le système. Voir “Fermeture du système”, à la page 79. Installation d'une carte RAC PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 2 Ouvrez le système. Voir “Ouverture du système”, à la page 79. 3 Retirez les cartes d'extension installées sur la carte de montage, le cas échéant. Voir “Retrait d'une carte d'extension”, à la page 109. 4 Retirez la plaque de recouvrement en plastique de la paroi arrière du système. Voir figure 3-14. 5 Enfichez le câble ruban sur la carte RAC. REMARQUE : Vous devez effectuer cette opération avant de connecter la carte RAC à la carte système. Une fois la carte installée, l'insertion du câble ruban est beaucoup plus délicate. 6 Placez la carte RAC de sorte que son connecteur de NIC s'insère dans l'ouverture appropriée du panneau arrière, puis redressez la carte. Voir figure 3-14. 7 Positionnez le bord arrière de la carte de façon que la découpe située sur le bord de la carte s'insère dans le picot de support. Voir figure 3-14.Installation des composants du système 107 8 Alignez le bord avant de la carte RAC avec les deux picots de fixation avant en plastique, puis appuyez sur le côté de la carte jusqu'à ce qu'elle soit complètement emboîtée sur les picots. Voir figure 3-14. Lorsque l'avant de la carte est en place, le picot de plastique se referme sur son rebord. 9 Enfichez le câble ruban sur la carte système. Voir figure 6-6 pour identifier l'emplacement des connecteurs. AVIS : Lorsque vous enfichez des câbles, veillez à ne pas endommager les composants adjacents de la carte système. a Enfichez un câble dans le connecteur RAC_CONN de la carte système. 10 Refermez le système. Voir “Fermeture du système”, à la page 79. Consultez la documentation de la carte RAC pour plus d'informations sur sa configuration et son utilisation. Cartes d'extension Voir “Installation de la carte de montage”, à la page 113 et “Connecteurs des cartes d'extension”, à la page 180 pour obtenir des informations générales concernant l'installation de la carte contrôleur fille SAS et de la carte RAC. Pour obtenir des informations spécifiques sur l'installation et la configuration de la carte, reportez-vous à sa documentation. Installation d'une carte d'extension PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 2 Soulevez le dispositif de fixation des cartes situé près des logements PCI. Voir “Installation et retrait de cartes d'extension”, à la page 110. 3 Rétractez le dispositif de fixation pour le mettre en position ouverte. Voir figure 3-15.108 Installation des composants du système 4 Retirez la plaque de recouvrement de l'emplacement à utiliser. REMARQUE : Conservez cette plaque au cas où vous devriez retirer la carte d'extension. L'installation d'une plaque de ce type sur un emplacement vide est obligatoire pour que le système reste conforme à l'homologation FCC (Federal Communications Commission). Ces plaques empêchent la poussière et les impuretés de pénétrer dans le système, dont elles facilitent également le refroidissement et la ventilation. 5 Insérez fermement la carte d'extension dans la carte de montage, jusqu'à ce qu'elle soit totalement emboîtée. REMARQUE : Vérifiez que le support de fixation des cartes d'extension est également inséré dans la fente appropriée, dans le panneau arrière du châssis. 6 Réinstallez le dispositif de fixation des cartes. Voir figure 3-15. 7 Poussez le dispositif de fixation pour le refermer, de manière à bloquer le bord de la carte. Voir figure 3-15. 8 Connectez le ou les câbles internes ou externes requis sur la carte d'extension, le cas échéant. REMARQUE : Pour installer des cartes d'extension équipées de connecteurs internes, vous devez retirer la carte de montage. Voir “Cartes de montage”, à la page 111. 9 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79.Installation des composants du système 109 Retrait d'une carte d'extension PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 2 Débranchez tout câble interne ou externe connecté à la carte d'extension. 3 Soulevez le dispositif de fixation des cartes d'extension situé près des logements PCI. Voir figure 3-17. 4 Rétractez le dispositif de fixation pour le mettre en position ouverte. Voir figure 3-17. 5 Utilisez vos deux mains pour saisir les côtés de la carte d'extension et la sortir doucement de son connecteur. 6 Si vous retirez la carte définitivement, remettez la plaque de recouvrement métallique sur le logement vide. REMARQUE : L'installation d'une plaque de ce type sur un emplacement vide est obligatoire pour que le système reste conforme à l'homologation FCC (Federal Communications Commission). Ces plaques empêchent la poussière et les impuretés de pénétrer dans le système, dont elles facilitent également le refroidissement et la ventilation. 7 Réinstallez le dispositif de fixation des cartes. 8 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79.110 Installation des composants du système Figure 3-15. Installation et retrait de cartes d'extension \ REMARQUE : La figure précédente montre le câble 12C connecté au-dessus des câbles du panneau de commande. Ce câble doit être acheminé sous celui du panneau de commande et sous le connecteur de clé USB interne. Il doit être inséré dans un clip de guidage situé directement sous le connecteur du panneau de commande. 1 Connecteur de carte d'extension (carte de montage de gauche) 2 Carte d'extension 3 Dispositif de fixation arrière des cartes d'extension 1 3 2Installation des composants du système 111 Cartes de montage Les deux cartes de montage (gauche et centrale) offrent chacune un logement pour cartes d'extension. Le système peut être fourni avec une carte de montage PCIe x8, qui peut être installée dans les cartes de montage de gauche ou centrale. La carte de montage de gauche contient un logement PCI-X en option. Les deux cartes de montage PCIe contiennent un logement d'extension PCIe doté d'un connecteur x8. La carte de montage PCI-X de gauche comprend un emplacement pouvant prendre en charge un logement d'extension PCI-x 64 bits à 133 MHz ou un logement d'extension PCIe x8. Retrait de la carte de montage PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Retirez le cadre, le cas échéant. Voir “Cadre avant”, à la page 77. 2 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 3 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 4 Le cas échéant, retirez le connecteur de câble enfiché sur la carte d'extension. Voir “Retrait d'une carte d'extension”, à la page 109. 5 Retirez la carte d'extension de la carte de montage, le cas échéant. 6 Appuyez sur le ou les loquets d'éjection situés sur la carte de montage, puis soulevez cette dernière pour la retirer de la carte système. Voir figure 3-16.112 Installation des composants du système Figure 3-16. Installation et retrait de la carte de montage 1 Loquet d'éjection de la carte de montage 2 Connecteur de la carte de montage 3 Carte de montage de gauche 4 Carte de montage centrale 5 Connecteur de la carte de montage 6 Plots d'alignement de la carte de montage centrale (2) 6 3 4 1 2 5Installation des composants du système 113 Installation de la carte de montage PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Alignez la carte de montage avec les plots d'alignement situés sur la carte système, puis faites descendre la carte sur les plots. 2 Appuyez sur la carte de montage jusqu'à ce que son connecteur latéral soit correctement inséré dans la carte système. Voir figure 3-16. 3 Le cas échéant, installez la carte d'extension dans le logement d'extension. 4 Le cas échéant, connectez la carte d'extension installée dans le logement d'extension. 5 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. Carte de fond de panier Retrait de la carte de fond de panier PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Retirez le cadre, le cas échéant. Voir “Cadre avant”, à la page 77. 2 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 3 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 4 Retirez les disques durs. AVIS : Notez la baie dans laquelle chaque disque dur est installé, de manière à pouvoir reproduire la configuration correcte par la suite. 5 Déconnectez le câble SAS et le câble d'alimentation du fond de panier. Voir figure 3-17.114 Installation des composants du système 6 Retirez le fond de panier en appuyant simultanément sur les deux côtés du loquet d'éjection central. Voir figure 3-17. Figure 3-17. Retrait et installation du fond de panier REMARQUE : La figure précédente montre le câble 12C connecté au-dessus des câbles du panneau de commande. Ce câble doit être acheminé sous celui du panneau de commande et sous le connecteur de clé USB interne. Il doit être inséré dans un clip de guidage situé directement sous le connecteur du panneau de commande. 1 Fente de fixation du fond de panier 2 Câble d'alimentation 3 Loquet d'éjection central du fond de panier 4 Fond de panier 5 Câble d'interface SAS 3 1 2 5 4Installation des composants du système 115 Installation de la carte de fond de panier PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Assurez-vous que le connecteur du câble d'interface SAS fait face aux baies de disque dur, puis alignez la carte de fond de panier avec les fentes de fixation droite et gauche. Voir figure 3-17. 2 Vérifiez que le loquet central de la carte de fond de panier est inséré dans le bâti des disques durs. Voir figure 3-17. 3 Enfichez le câble SAS et le câble d'alimentation dans les connecteurs du fond de panier. Voir figure 3-17. 4 Réinstallez les disques durs.Voir “Installation d'un disque dur enfichable à chaud”, à la page 85. REMARQUE : Réinstallez chaque disque dur dans sa baie d'origine. 5 Refermez le système. 6 Installez le cadre, le cas échéant. Voir “Réinstallation du cadre avant”, à la page 78. Mémoire système Les six connecteurs mémoire se trouvent sur le côté droit de la carte système. Ils peuvent accueillir des barrettes de mémoire DDR2 à registres et avec ECC de type PC-4200/5300, cadencées à 533/667 MHz, d'une capacité totale allant de 512 Mo à 24 Go. Voir figure 6-1 pour identifier l'emplacement des connecteurs mémoire. Vous pouvez ajouter de la mémoire supplémentaire en installant des combinaisons de barrettes de mémoire de 512 Mo, 1 Go, 2 Go et 4 Go. Vous pouvez vous procurer des kits d'extension auprès de Dell. REMARQUE : Les barrettes de mémoire doivent être compatibles PC-4200/5300.116 Installation des composants du système Consignes d'installation des barrettes de mémoire Les connecteurs mémoire sont organisés en six rangées (1, 2, 3, 4, 5 et 6) réparties sur deux canaux (A et B). Les rangées sont identifiées comme suit : Rangées 1, 2 : DIMM1_A et DIMM1_B Rangées 3, 4 : DIMM2_A et DIMM2_B Rangées 5, 6 : DIMM3_A et DIMM3_B Si le système contient plusieurs barrettes de mémoire, elles doivent être installées par paires identiques. Par exemple, si le connecteur DIMM1_A contient une barrette de 512 Mo, la barrette suivante, qui sera installée dans le connecteur DIMM1_B, devra avoir la même capacité. Le tableau 3-1 présente divers exemples de configuration de la mémoire. Les consignes suivantes doivent être respectées : • La quantité de mémoire minimale est de 512 Mo. • Si vous n'installez qu'une seule barrette, elle doit être placée dans le support DIMM1_A. • Chaque rangée doit contenir des barrettes identiques. • Remplissez les rangées 1 et 2 (DIMM1_x) avant les rangées 3 et 4 (DIMM2_x). De la même façon, remplissez les rangées 3 et 4 avant les rangées 5 et 6 (DIMM3_x). • Les configurations comprenant trois ou cinq barrettes de mémoire ne sont pas prises en charge.Installation des composants du système 117 Installation de barrettes de mémoire PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 2 Repérez les supports mémoire. Voir figure 6-1. 3 Le cas échéant, retirez le connecteur SAS enfiché dans la carte d'extension, puis retirez la carte système avant de passer à l'étape 4. 4 Appuyez sur les dispositifs d'éjection du support de barrette de mémoire, puis écartez-les (voir figure 3-18) pour pouvoir insérer la barrette dans le support. Tableau 3-1. Exemple de configurations de barrettes de mémoire Mémoire totale DIMM1_A DIMM1_B DIMM2_A DIMM2_B DIMM3_A DIMM3_B 512 Mo 512 Mo 1 Go 512 Mo 512 Mo 1 Go 1 Go 2 Go 512 Mo 512 Mo 512 Mo 512 Mo 2 Go 1 Go 1 Go 3 Go 512 Mo 512 Mo 512 Mo 512 Mo 512 Mo 512 Mo 4 Go 1 Go 1 Go 1 Go 1 Go 4 Go 2 Go 2 Go 6 Go 1 Go 1 Go 1 Go 1 Go 1 Go 1 Go 8 Go 2 Go 2 Go 2 Go 2 Go 12 Go 2 Go 2 Go 2 Go 2 Go 2 Go 2 Go 24 Go 4 Go 4 Go 4 Go 4 Go 4 Go 4 Go118 Installation des composants du système 5 Alignez le connecteur de la barrette avec les détrompeurs du support, puis insérez la barrette dans le support. REMARQUE : Les détrompeurs permettent de s'assurer que la barrette sera insérée dans le bon sens. 6 Réinstallez le protecteur de ventilation de la carte système et enfichez le câble SAS dans la carte d'extension. Faites passer le câble SAS dans la fente située entre le protecteur de ventilation de la carte système et la paroi laté- rale du châssis. Voir figure 3-5. 7 Appuyez sur la barrette de mémoire avec les pouces tout en relevant les dispositifs d'éjection avec les index pour verrouiller la barrette de mémoire dans le support. Si la barrette de mémoire est installée correctement, les dispositifs d'éjection s'alignent avec ceux des autres supports contenant des barrettes de mémoire. 8 Répétez la procédure décrite de l'étape 2 à l'étape 7 pour installer les barrettes restantes. Le tableau 3-1 présente des exemples de configuration valides. 9 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 10 (Facultatif) Appuyez sur pour accéder au programme de configuration du système et vérifiez le paramètre System Memory (Mémoire système) dans l'écran System Setup (Configuration du système) principal. La valeur indiquée doit déjà avoir été modifiée par le système pour prendre en compte la mémoire qui vient d'être installée. 11 Si la valeur est fausse, il est possible qu'une ou plusieurs barrettes soient mal installées. Recommencez la procédure décrite de l'étape 1 à l'étape 10 en vérifiant que les barrettes de mémoire sont correctement emboîtées dans leurs supports. 12 Exécutez le test de mémoire des diagnostics du système. Voir “Exécution des diagnostics du système”, à la page 171.Installation des composants du système 119 Figure 3-18. Installation et retrait d'une barrette de mémoire Retrait de barrettes de mémoire PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 2 Le cas échéant, retirez le câble SAS enfiché dans la carte d'extension, puis retirez la carte système avant de passer à l'étape 3. Voir figure 3-5. 3 Repérez les supports mémoire. Voir figure 6-1. 4 Poussez les dispositifs d'éjection situés de chaque côté du support vers le bas et vers l'extérieur pour extraire la barrette de mémoire. Voir figure 3-18. 1 Barrette de mémoire 2 Dispositifs d'éjection (2) 3 Support 4 Détrompeurs (2) 4 2 3 1120 Installation des composants du système 5 Réinstallez le protecteur de ventilation de la carte système et enfichez le connecteur SAS dans la carte d'extension. Faites passer le câble dans la fente située entre le protecteur de ventilation et la paroi latérale du châssis. Voir figure 3-5. 6 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. Processeur Pour tirer parti des futures options en matière de vitesse et des nouvelles fonctionnalités émergentes, vous pouvez mettre le processeur existant à niveau. Le processeur et sa mémoire cache interne sont contenus dans une matrice LGA (Land Grid Array) installée dans un support ZIF sur la carte système. Remplacement du processeur PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Avant de mettre le système à niveau, téléchargez la version du BIOS système la plus récente disponible sur le site support.dell.com. 2 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 3 Ouvrez le système. Voir “Ouverture du système”, à la page 79. 4 Le cas échéant, déconnectez le câble SAS enfiché dans la carte d'extension. 5 Retirez le protecteur de ventilation de la carte système. Voir “Retrait du protecteur de ventilation de la carte système”, à la page 81. 6 Placez fermement votre pouce sur le levier d'éjection du support et déverrouillez ce levier. Faites pivoter le levier d'éjection de 90 degrés jusqu'à ce que le processeur sorte de son support. Voir figure 3-20. 7 Soulevez le dissipateur de chaleur pour le dégager du processeur et mettez­le de côté.Installation des composants du système 121 AVIS : La pression exercée pour maintenir le processeur dans son support est très forte. Si vous ne maintenez pas fermement le levier d'éjection, il risque de se redresser brusquement. Figure 3-19. Installation et retrait du dissipateur de chaleur 8 Débloquez le levier d'éjection avant d'ouvrir le cadre de protection du processeur. 9 Relevez le cadre de protection pour dégager le processeur. 1 Leviers d'éjection (2) 2 Dissipateur de chaleur 2 1122 Installation des composants du système 10 Sortez le processeur et laissez le levier relevé afin de pouvoir installer le nouveau processeur. AVIS : Veillez à ne pas tordre les broches du support ZIF lors du retrait du processeur. Vous risqueriez d'endommager définitivement la carte système. Figure 3-20. Installation et retrait du processeur 1 Encoche du processeur (2) 2 Processeur 3 Levier d'éjection 4 Support ZIF 5 Cadre de protection du processeur 6 Détrompeur (2) 3 2 6 5 1 4Installation des composants du système 123 Installation d'un processeur 1 Déballez le nouveau processeur. 2 Alignez le processeur avec les détrompeurs du support ZIF. Voir figure 3-20. 3 Installez le processeur dans le support. AVIS : Le fait de remettre le système sous tension alors que le processeur est mal positionné risque de provoquer des dommages irréparables, à la fois pour le processeur et pour la carte système. Lorsque vous insérez le processeur dans le support, prenez garde à ne pas tordre les broches de ce dernier. Lorsque vous manipulez le processeur ou la carte système, évitez de toucher les broches du support ou les contacts du processeur. a Si ce n'est déjà fait, redressez complètement le levier d'éjection. b Une fois que vous avez aligné le processeur sur les détrompeurs, insérez-le doucement dans le support. AVIS : Ne forcez pas lorsque vous mettez le processeur en place. S'il est positionné correctement, il s'insère dans le support très facilement. c Fermez le cadre de protection du processeur. Voir figure 3-20. d Lorsque le processeur est entièrement inséré dans le connecteur, abaissez le levier d'éjection jusqu'à ce qu'il s'enclenche, verrouillant le processeur dans le connecteur. Voir figure 3-20. 4 Installez le dissipateur de chaleur. a À l'aide d'un chiffon propre et non pelucheux, retirez la pâte thermique recouvrant le dissipateur de chaleur que vous avez retiré de l'ancien processeur. b Ouvrez le paquet de pâte thermique fourni avec le kit du processeur et appliquez-en une couche uniforme sur le dessus du nouveau processeur. c Placez le dissipateur de chaleur sur le processeur. Voir figure 3-19. d Abaissez le levier d'éjection jusqu'à ce qu'il s'enclenche. 5 Réinstallez le protecteur de ventilation de la carte système. Voir “Installation du protecteur de ventilation de la carte système”, à la page 83.124 Installation des composants du système 6 Le cas échéant, enfichez le connecteur du câble SAS dans la carte d'extension, puis faites passer le câble dans la fente située entre le protecteur de ventilation de la carte système et la paroi latérale du châssis. Voir figure 3-5. 7 Refermez le système. Voir “Fermeture du système”, à la page 79. 8 Lorsque le système démarre, il détecte la présence du nouveau processeur et modifie automatiquement les informations du programme de configuration du système. 9 Appuyez sur pour accéder au programme de configuration du système et vérifier que les informations relatives au processeur correspondent bien à la nouvelle configuration. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 10 Exécutez les diagnostics du système pour vérifier que le nouveau processeur fonctionne correctement. Voir “Exécution des diagnostics du système”, à la page 172 pour plus d'informations concernant l'exécution des diagnostics. Pile du système La pile du système est une pile bouton de 3,0 volts (V). Remplacement de la pile du système PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. PRÉCAUTION : Une pile neuve peut exploser si elle est mal installée. Remplacez la pile par une autre de type identique ou d'un type équivalent recommandé par le fabricant. Mettez les piles usagées au rebut selon les instructions du fabricant. Consultez le document System Information Guide (Guide d'information sur le système) pour obtenir des informations supplémentaires. 1 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 2 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79.Installation des composants du système 125 3 Retirez la carte de montage de gauche (RISER2) et les cartes d'extension installées, le cas échéant. Voir “Retrait de la carte de montage”, à la page 111. Figure 3-21. Remplacement de la pile 4 Repérez le support de la pile. Voir “Connecteurs de la carte système”, à la page 175. AVIS : Si vous sortez la pile de son support avec un objet non pointu, prenez garde de ne pas toucher la carte système. Vérifiez que l'objet est inséré entre la pile et son support avant de tenter d'extraire la pile. Sinon, vous risquez d'endommager la carte système en arrachant le support ou en brisant des éléments de circuit sur la carte système. AVIS : Pour ne pas endommager le connecteur de pile, maintenez-le en place lorsque vous installez ou retirez une pile. 5 Retirez la pile du système. a Maintenez le connecteur de pile en place en appuyant fermement sur le côté positif du connecteur. b Tout en continuant à appuyer, poussez la pile vers le côté positif et extrayez-la des pattes de fixation du côté négatif du connecteur. AVIS : Pour ne pas endommager le connecteur de pile, maintenez-le en place lorsque vous installez ou retirez une pile. 1 Côté positif du connecteur de pile 2 Pile du système 3 Côté négatif du connecteur de pile 2 3 1126 Installation des composants du système 6 Installez la nouvelle pile. a Maintenez le connecteur de pile en place en appuyant fermement sur le côté positif du connecteur. b Tenez la pile en plaçant le “+” vers le haut et faites-la glisser sous les pattes de fixation situées du côté positif du connecteur. c Appuyez sur la pile pour l'engager dans le connecteur. 7 Réinstallez la carte de montage de gauche (RISER2) et les cartes d'extension, le cas échéant. Voir “Installation de la carte de montage”, à la page 113. 8 Refermez le système. Voir “Fermeture du système”, à la page 79. 9 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. 10 Accédez au programme de configuration du système pour vérifier que la pile fonctionne correctement. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 11 Entrez l'heure et la date exactes dans les champs Time (Heure) et Date du programme de configuration du système. 12 Quittez le programme de configuration du système. 13 Pour tester la pile qui vient d'être installée, éteignez le système et débranchez-le de la prise secteur pendant au moins une heure. 14 Une heure plus tard, rebranchez le système sur la prise secteur et allumez­le. 15 Accédez au programme de configuration du système et, si l'heure et la date sont toujours incorrectes, consultez la section “Obtention d'aide”, à la page 185 pour savoir comment obtenir une assistance technique.Installation des composants du système 127 Assemblage du panneau de commande (procédure réservée à la maintenance) REMARQUE : L'assemblage du panneau de commande se compose de deux modules distincts : le module d'affichage et la carte du panneau de commande. Utilisez les instructions suivantes pour retirer et installer chaque module. Retrait de l'assemblage du panneau de commande PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Retirez le cadre, le cas échéant. Voir “Retrait du cadre avant”, à la page 78. 2 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur et des périphériques. 3 Ouvrez le système. Voir “Ouverture du système”, à la page 79. 4 Débranchez le câble connecté à l'arrière de la carte du panneau de commande. Voir figure 3-22. AVIS : Ne tirez pas sur le câble pour le dégager de son connecteur. Vous risqueriez de l'endommager. a Appuyez sur les pattes métalliques situées de chaque côté du connecteur du câble. b Retirez doucement le connecteur du support. 128 Installation des composants du système Figure 3-22. Installation et retrait de l'assemblage du panneau de commande REMARQUE : La figure précédente montre le câble 12C connecté au-dessus des câbles du panneau de commande. Ce câble doit être acheminé sous celui du panneau de commande et sous le connecteur de clé USB interne. Il doit être inséré dans un clip de guidage situé directement sous le connecteur du panneau de commande. 1 Étiquette du module d'affichage 2 Vis de fixation du module d'affichage (2) 3 Module d'affichage 4 Câble du module d'affichage 5 Câble du panneau de commande 6 Vis de fixation de la carte du panneau de commande (3) 7 Carte du panneau de commande 7 2 3 4 6 1 5Installation des composants du système 129 5 Déconnectez le câble de la clé USB interne, ainsi que le câble 12C du fond de panier des disques durs, le cas échéant. Voir “Installation de la clé de mémoire USB interne en option”, à la page 102 et “Retrait de la carte de fond de panier”, à la page 113. 6 Déconnectez le câble du module d'affichage de la carte du panneau de commande. Voir figure 3-22. 7 Retirez les trois vis qui fixent la carte du panneau de commande au châssis, puis retirez la carte. Voir figure 3-22. 8 Retirez le module d'affichage : a Insérez l'extrémité d'un trombone dans l'orifice situé sur le côté droit du module d'affichage, puis retirez doucement l'étiquette. b À l'aide d'un tournevis Torx T10, retirez les deux vis qui fixent le module d'affichage au châssis. c Retirez le module d'affichage. Installation de l'assemblage du panneau de commande 1 Insérez le module d'affichage dans l'ouverture du châssis et fixez-le à l'aide des deux vis Torx. 2 Placez l'étiquette sur le module d'affichage. 3 Installez la carte du panneau de commande dans le châssis et fixez-la à l'aide des trois vis cruciformes. Voir figure 3-22. 4 Connectez le câble du module d'affichage à la carte du panneau de commande. Voir figure 3-22. 5 Connectez le câble de la clé USB interne, ainsi que le câble 12C du fond de panier des disques durs, le cas échéant. Voir “Installation de la clé de mémoire USB interne en option”, à la page 102 et “Installation de la carte de fond de panier”, à la page 115. 6 Connectez le câble du panneau de commande à la carte du panneau de commande. Voir figure 3-22. 7 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 8 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. 9 Installez le cadre, le cas échéant.130 Installation des composants du système Carte de distribution de l'alimentation La carte de distribution de l'alimentation se trouve directement derrière les modules de ventilation des blocs d'alimentation. Elle est équipée d'un caré- nage qui dirige le flux d'air sur les blocs d'alimentation, ce qui permet d'optimiser leur refroidissement. Voir figure 3-23. Retrait de la carte de distribution de l'alimentation PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Retirez les blocs d'alimentation du système. Voir “Retrait d'un bloc d'alimentation”, à la page 100. 2 Déconnectez tous les câbles enfichés dans la carte système, la carte de contrôle frontale et le fond de panier. Voir “Retrait de l'assemblage de la carte système”, à la page 133, “Retrait de l'assemblage du panneau de commande”, à la page 127 et “Retrait de la carte de fond de panier”, à la page 113. 3 Repérez le capot du carénage de la carte de distribution de l'alimentation et faites-le pivoter vers le haut jusqu'à ce qu'il bute sur le cran. Voir figure 3-23. 4 Retirez le carénage de la carte de distribution de l'alimentation. Pour ce faire, retirez les quatre vis imperdables situées aux quatre coins du caré- nage. Ces vis imperdables servent également à maintenir la carte de distribution de l'alimentation et le carénage dans la baie du système. Voir figure 3-23. 5 Soulevez le carénage de la carte de distribution de l'alimentation, puis soulevez la carte pour la retirer des quatre plots. Voir figure 3-23.Installation des composants du système 131 Figure 3-23. Carte de distribution de l'alimentation REMARQUE : La figure précédente montre le câble 12C connecté au-dessus des câbles du panneau de commande. Ce câble doit être acheminé sous celui du panneau de commande et sous le connecteur de clé USB interne. Il doit être inséré dans un clip de guidage situé directement sous le connecteur du panneau de commande. 1 Connecteur du module de ventilation de la carte de distribution de l'alimentation 2 Connecteur du câble du module de ventilation 3 Baie de la carte de distribution de l'alimentation 4 Capot du carénage de la carte de distribution de l'alimentation 5 Vis imperdables (4) 6 Carénage de la carte de distribution de l'alimentation 7 Connecteurs de blocs d'alimentation (2) 7 3 4 1 6 5 2132 Installation des composants du système Remplacement de la carte de distribution de l'alimentation PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Déballez la nouvelle carte de distribution de l'alimentation. 2 Positionnez la carte de distribution de l'alimentation sur les quatre plots qui se trouvent sur la base du châssis. Ensuite, placez le carénage de la carte par-dessus cette dernière et alignez les plots avec les orifices situés aux quatre coins de la carte. Voir figure 3-23. 3 Installez les vis imperdables aux quatre coins du carénage. Ces vis imperdables servent également à maintenir la carte de distribution de l'alimentation et le carénage dans la baie du système. Voir figure 3-23. 4 Enfichez le connecteur du câble du module de ventilation dans la carte de distribution de l'alimentation, puis placez le carénage sur la carte comme indiqué figure 3-23. 5 Enfichez tous les câbles requis dans la carte système, la carte de contrôle frontale et le fond de panier. Voir “Installation de l'assemblage de la carte système”, à la page 136, “Installation de l'assemblage du panneau de commande”, à la page 129 et “Installation de la carte de fond de panier”, à la page 115. 6 Repérez les charnières intérieures situées de chaque côté du carénage. Alignez le capot de la carte de distribution de l'alimentation, faites-le pivoter de manière à recouvrir le carénage et emboîtez-le. Voir figure 3-23. 7 Installez les blocs d'alimentation dans le système.Voir “Réinstallation d'un bloc d'alimentation”, à la page 101.Installation des composants du système 133 Carte système (procédure réservée à la maintenance) La carte système et son plateau sont retirés et réinstallés en un seul bloc. Retrait de l'assemblage de la carte système PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations détaillées sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 2 Retirez le protecteur de ventilation de la carte système. Voir “Retrait du protecteur de ventilation de la carte système”, à la page 81. 3 Retirez le dissipateur de chaleur et le processeur. Voir “Remplacement du processeur”, à la page 120. 4 Retirez les barrettes de mémoire. Voir “Retrait de barrettes de mémoire”, à la page 119. REMARQUE : Lorsque vous retirez les barrettes de mémoire, notez leurs emplacements afin de pouvoir ensuite les réinstaller correctement. 5 Débranchez le câble d'interface du panneau de commande, qui est enfiché dans le connecteur CTRL_PNL de la carte système. Voir figure 6-1. 6 Débranchez le câble de la clé USB interne enfiché dans le connecteur USB_CONN de la carte système. Voir figure 6-1 et “Clé de mémoire USB interne”, à la page 102. 7 Déconnectez le câble 12C de la carte de distribution de l'alimentation, qui est enfiché dans le connecteur PDB_12C de la carte système. Voir figure 6-1 et “Retrait de la carte de distribution de l'alimentation”, à la page 130.134 Installation des composants du système 8 Débranchez les câbles d'interface des disques durs : Le cas échéant, déconnectez les câbles SATA des disques durs et des lecteurs optiques enfichés dans les connecteurs SATA_A, SATA_B et SATA_C. 9 Déconnectez les deux assemblages de modules de ventilation (1 et 2, 3 et 4), qui sont enfichés dans les connecteurs FAN_MOD1 et FAN_MOD2 de la carte système. 10 Retirez toutes les cartes d'extension installées sur la carte de montage. Voir “Retrait d'une carte d'extension”, à la page 109. 11 Retirez les cartes de montage. Voir “Retrait de la carte de montage”, à la page 111. 12 Déconnectez les deux câbles d'alimentation enfichés dans les connecteurs 12V et PWR_CONN de la carte système. Voir figure 6-1. PRÉCAUTION : Avant de retirer le plateau de la carte système pour l'extraire du châssis, vérifiez que tous les câbles auparavant reliés à la carte système ont été débranchés. 13 Tirez sur le plot qui fixe le plateau de la carte système sur le fond du châssis. Voir figure 3-24. 14 En utilisant la patte située sur le plateau de la carte système, faites glisser la carte vers l'avant du système, puis soulevez l'assemblage pour le retirer du châssis. Voir figure 3-24. 15 Posez le plateau de la carte système sur une surface lisse et nonconductrice.Installation des composants du système 135 Figure 3-24. Installation et retrait de la carte système REMARQUE : La figure précédente montre le câble 12C connecté au-dessus des câbles du panneau de commande. Ce câble doit être acheminé sous celui du panneau de commande et sous le connecteur de clé USB interne. Il doit être inséré dans un clip de guidage situé directement sous le connecteur du panneau de commande. 1 Plot 2 Carte système 3 Plateau de la carte système 1 3 2136 Installation des composants du système Installation de l'assemblage de la carte système PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Déballez la nouvelle carte. 2 Tout en insérant le plateau de la carte système pour le mettre en place, inclinez la carte pour vous assurer que les câbles reliés à la carte de distribution de l'alimentation se trouveront au-dessus de l'assemblage de la carte système. 3 Insérez la carte système dans le châssis en vous assurant qu'aucun connecteur de câble ne se trouve sous l'assemblage lorsque vous l'emboîtez sur le fond du châssis. 4 Faites coulisser le plateau vers l'arrière jusqu'à la butée. 5 Appuyez sur le plot qui fixe le plateau de la carte système au châssis. Voir figure 3-24. 6 Enfichez le câble PDB 12C dans le connecteur PDB_12C. Voir figure 6-1 et “Remplacement de la carte de distribution de l'alimentation”, à la page 132. 7 Enfichez le câble de la clé USB interne dans le connecteur USB_CONN de la carte système. Voir figure 6-1 et “Installation de la clé de mémoire USB interne en option”, à la page 102. 8 Enfichez les deux câbles d'alimentation sur les connecteurs 12V et PWR_CONN de la carte système. Voir figure 6-1. 9 Installez les cartes de montage. Voir “Installation de la carte de montage”, à la page 113. 10 Installez toutes les cartes d'extension dans la carte de montage de gauche ou centrale (RISER1 ou RISER2). Voir figure 6-1 et “Installation d'une carte d'extension”, à la page 107. 11 Reconnectez les câbles d'interface des disques durs.Installation des composants du système 137 12 Enfichez les câbles des modules de ventilation dans les connecteurs FAN_MOD1 et FAN_MOD2 de la carte système. Voir “Installation de l'assemblage des modules de ventilation”, à la page 96. 13 Installez le processeur et le dissipateur de chaleur. Voir “Remplacement du processeur”, à la page 120. 14 Installez les barrettes de mémoire. Voir “Installation de barrettes de mémoire”, à la page 117. REMARQUE : Installez les barrettes de mémoire comme indiqué dans l'étape 4 de la section “Retrait de l'assemblage de la carte système”, à la page 133. 15 Enfichez le câble d'interface du panneau de commande dans le connecteur CTRL_PNL de la carte système. Voir figure 6-1 pour identifier l'emplacement du connecteur CTRL_PNL. 16 Le cas échéant, enfichez le câble d'interface du lecteur optique dans le connecteur SATA_C de la carte système. Voir figure 6-1 pour identifier l'emplacement du connecteur SATA. 17 Installez le protecteur de ventilation de la carte système. Voir “Installation du protecteur de ventilation de la carte système”, à la page 83. 18 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 19 Si vous ne réinstallez pas la carte RAC, insérez l'obturateur de prise en plastique dans le panneau arrière du système. AVIS : Pour déconnecter les câbles de la carte RAC enfichés sur la carte système, appuyez sur les extrémités métalliques des connecteurs de câbles et retirez doucement le connecteur du support. Ne tirez pas sur le câble pour le dégager de son connecteur. Vous risqueriez de l'endommager. 20 Refermez le système. Voir “Fermeture du système”, à la page 79.138 Installation des composants du systèmeDépannage du système 139 Dépannage du système La sécurité d'abord, pour vous et pour le système Pour effectuer certaines des procédures décrites ici, vous devez retirer le capot du système et intervenir à l'intérieur. Lorsque vous intervenez sur le système, suivez strictement les opérations décrites dans ce guide ou dans une autre documentation accompagnant le système. PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. Routine de démarrage Écoutez et observez le système pendant la procédure de démarrage, pour repérer les symptômes décrits tableau 4-1. Tableau 4-1. Indications fournies par la procédure de démarrage Symptôme Action L'écran LCD du panneau avant affiche un message d'état ou d'erreur. Voir “Messages d'état affichés sur l'écran LCD”, à la page 23. Un message d'erreur est affiché sur le moniteur. Voir “Messages système”, à la page 37. Messages d'alerte du logiciel de gestion de systèmes. Consultez la documentation du logiciel de gestion de systèmes. Comportement du voyant d'alimentation du moniteur. Voir “Dépannage du sous-système vidéo”, à la page 140. Comportement des voyants du clavier. Voir “Dépannage du clavier”, à la page 141. Comportement du voyant d'activité du lecteur de disquette USB. Voir “Dépannage d'un lecteur de disquette”, à la page 156.140 Dépannage du système Vérification du matériel Cette section contient les procédures de dépannage des périphériques externes directement connectés au système, comme le moniteur, le clavier ou la souris. Avant de suivre l'une de ces procédures, voir “Dépannage des connexions externes”, à la page 140. Dépannage des connexions externes Le plus souvent, les incidents liés au système, au moniteur et aux autres périphériques (comme une imprimante, un clavier, une souris ou un autre périphérique externe) sont causés par des câbles mal raccordés ou débranchés. Vérifiez que tous les câbles externes sont fermement raccordés aux connecteurs correspondants. Voir “Voyants et caractéristiques du panneau avant”, à la page 14 et “Voyants et caractéristiques du panneau arrière”, à la page 20 pour identifier les connecteurs des panneaux avant et arrière du système. Dépannage du sous-système vidéo Incident • Le moniteur ne fonctionne pas correctement. • La mémoire vidéo est défectueuse. Comportement du voyant d'activité du lecteur de CD USB. Voir “Dépannage d'un lecteur optique”, à la page 158. Comportement du voyant d'activité du disque dur. Voir “Dépannage d'un disque dur”, à la page 160. Un bruit inhabituel de raclement ou de grincement constant se produit lorsque vous accédez à un disque. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Tableau 4-1. Indications fournies par la procédure de démarrage (suite) Symptôme ActionDépannage du système 141 Action 1 Vérifiez les branchements du moniteur (prise secteur et raccordement au système). 2 Déterminez si le système contient une carte d'extension équipée d'un connecteur de sortie vidéo. Si tel est le cas, le câble du moniteur doit être branché sur le connecteur de la carte d'extension, et non sur le connecteur vidéo intégré du système. Pour vérifier que le moniteur est relié au connecteur approprié, mettez le système hors tension, attendez une minute, puis reliez le moniteur à l'autre connecteur vidéo. Remettez ensuite le système sous tension. 3 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. Si les tests aboutissent, l'incident n'est pas lié au matériel vidéo. Si les tests échouent, Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Dépannage du clavier Incident • Un message d'erreur du système indique un problème de clavier. • Le clavier ne fonctionne pas correctement. Action 1 Accédez au programme de configuration du système et vérifiez que les ports USB sont activés. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 2 Examinez le clavier et son câble pour voir s'ils sont endommagés. 3 Remplacez le clavier défectueux par un clavier fiable. Si l'incident est résolu, remplacez le clavier défectueux. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. 4 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185.142 Dépannage du système Dépannage de la souris Incident • Un message d'erreur du système indique un problème lié à la souris. • La souris ne fonctionne pas correctement. Action 1 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. Si le test échoue, passez à l'étape suivante. 2 Examinez la souris et son câble pour voir s'ils sont endommagés. Si la souris n'est pas endommagée, passez à l'étape 4. Si la souris est endommagée, passez à l'étape suivante. 3 Remplacez la souris défectueuse par une souris fiable. Si l'incident est résolu, remplacez la souris défectueuse. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. 4 Accédez au programme de configuration du système et vérifiez que le contrôleur de souris est activé. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185.Dépannage du système 143 Dépannage des incidents liés aux E/S série Incident • Un message d'erreur indique un problème lié à un port série. • Un périphérique connecté à un port série ne fonctionne pas correctement. Action 1 Accédez au programme de configuration du système et vérifiez que le port série est activé et correctement configuré pour le programme concerné. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 2 Si l'incident affecte uniquement une application particulière, consultez sa documentation pour connaître la configuration requise pour les différents ports. 3 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir “Exécution des diagnostics du système”, à la page 171. Si l'incident persiste alors que les tests ont abouti, voir “Dépannage d'un périphérique USB”, à la page 144. Dépannage d'un périphérique d'E/S série Incident • Le périphérique connecté au port série ne fonctionne pas correctement. Action 1 Éteignez le système et les périphériques connectés au port série. 2 Remplacez le câble d'interface série par un câble fiable, puis allumez le système et le périphérique série. Si l'incident est résolu, remplacez le câble d'interface. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. 3 Éteignez le système et le périphérique série, puis remplacez ce dernier par un périphérique similaire. 4 Allumez le système et le périphérique série. Si l'incident est résolu, remplacez le périphérique série. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185.144 Dépannage du système Dépannage d'un périphérique USB Incident • Un message du système indique un problème de périphérique USB. • Un ou plusieurs périphériques USB ne fonctionnent pas correctement. Action 1 Si l'incident affecte un seul périphérique USB, effectuez la procédure suivante. Si plusieurs périphériques USB sont concernés, passez à l'étape 2. a Éteignez le périphérique USB, déconnectez le câble USB du système pendant quelques secondes, puis reconnectez-le. b Redémarrez le système, accédez au programme de configuration du système et vérifiez que tous les ports USB sont activés. Voir “Utilisation du programme de configuration du système”, à la page 52. c Éteignez le périphérique USB et remplacez son câble d'interface par un câble fiable. Allumez le périphérique. Si l'incident est résolu, remplacez le câble d'interface. d Éteignez le périphérique USB, branchez-le sur un autre port USB du système et rallumez-le. Si le périphérique USB fonctionne, le port USB du système est probablement défectueux. Sinon, le périphérique USB est défectueux et doit être remplacé. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. 2 Éteignez tous les périphériques USB et déconnectez-les du système, à l'exception du clavier et de la souris USB. 3 Redémarrez le système et reconnectez les périphériques USB. Si l'incident est résolu, il était probablement lié à une surtension intervenue sur l'un de ces périphériques USB. Si l'incident persiste, essayez d'identifier le périphérique défectueux en testant différentes configurations USB. Si l'incident persiste, passez à l'étape suivante.Dépannage du système 145 4 Modifiez le réglage du cavalier NVRAM_CLR pour rétablir le paramétrage par défaut du BIOS. Utilisez la procédure suivante. PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. a Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez le système de la source d'alimentation. b Ouvrez le système. Voir “Ouverture du système”, à la page 79. c Identifiez le cavalier NVRAM_CLR sur la carte système (voir “Cavaliers de la carte système”, à la page 175) et mettez-le sur la position d'activation. d Refermez le système. Voir “Fermeture du système”, à la page 79. e Rebranchez le système sur la prise secteur, ainsi que les périphériques, puis redémarrez-le. Si tous les périphériques USB sont opérationnels, passez à l'étape suivante. Si les périphériques USB ne fonctionnent toujours pas, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. f Recommencez l'étape a et l'étape b. g Placez le cavalier NVRAM_CLR sur la position de désactivation. h Refermez le système. i Rebranchez le système sur la prise secteur, ainsi que les périphériques, puis redémarrez-le. j Accédez au programme de configuration du système et redéfinissez les paramètres du BIOS dont la valeur par défaut a été rétablie. Veillez à ne désactiver aucun port USB. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51.146 Dépannage du système Dépannage d'un NIC Incident • Le NIC ne parvient pas à communiquer avec le réseau. Action 1 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir le paragraphe “Utilisation de Server Administrator Diagnostics” dans la section “Exécution des diagnostics du système”, à la page 172. 2 Observez le voyant approprié du connecteur de NIC. Voir “Codes des voyants de NIC”, à la page 22. • Si le voyant de lien ne s'allume pas, vérifiez toutes les connexions des câbles. • Si le voyant d'activité ne s'allume pas, les fichiers des pilotes réseau sont peut-être altérés ou manquants. Retirez et réinstallez les pilotes le cas échéant. Consultez la documentation du NIC. • Si possible, modifiez le paramétrage de négociation automatique. • Utilisez un autre connecteur sur le commutateur ou le concentrateur. Si vous utilisez une carte réseau au lieu d'un NIC intégré, consultez la documentation fournie avec celle-ci. 3 Vérifiez que les pilotes appropriés sont installés et que les protocoles sont liés. Consultez la documentation du NIC. 4 Accédez au programme de configuration du système et vérifiez que les interfaces réseau sont activées. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 5 Vérifiez que les NIC, les concentrateurs et les commutateurs du réseau sont tous réglés sur la même vitesse de transmission des données. Consultez la documentation du matériel réseau. 6 Vérifiez que tous les câbles réseau sont du type approprié et qu'ils ne dépassent pas la longueur maximum. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185.Dépannage du système 147 Dépannage d'un système mouillé Incident • Système mouillé. • Excès d'humidité. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 2 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 3 Retirez toutes les cartes d'extension du système. Voir “Retrait d'une carte d'extension”, à la page 109. 4 Laissez le système sécher complètement pendant au moins 24 heures. 5 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 6 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. Si le système ne démarre pas normalement, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. 7 Si le système démarre normalement, arrêtez-le et réinstallez les cartes d'extension que vous avez retirées. Voir “Installation d'une carte d'extension”, à la page 107. 8 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. Si les tests échouent, voir “Obtention d'aide”, à la page 185.148 Dépannage du système Dépannage d'un système endommagé Incident • Le système est tombé ou a été endommagé. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 2 Assurez-vous que les composants suivants sont correctement installés: • Cartes d'extension • Blocs d'alimentation • Ventilateurs • Processeurs et dissipateurs de chaleur • Barrettes de mémoire • Connexions des supports de lecteurs dans le fond de panier SAS/SATA, le cas échéant 3 Vérifiez que tous les câbles sont correctement connectés. 4 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 5 Lancez les tests System board (Carte système) des diagnostics du système. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. Si les tests échouent, voir “Obtention d'aide”, à la page 185.Dépannage du système 149 Dépannage de la pile du système Incident • Un message du système indique un problème de pile. • Le programme de configuration du système perd les informations. • La date et l'heure du système se dérèglent constamment. REMARQUE : Si le système reste éteint longtemps (pendant des semaines ou des mois), la NVRAM peut perdre ses informations de configuration. Cette situation est causée par une pile défectueuse. Action 1 Entrez de nouveau l'heure et la date dans le programme de configuration du système. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 2 Éteignez et débranchez le système de la prise électrique pendant au moins une heure. 3 Rebranchez le système sur la prise de courant et allumez-le. 4 Accédez au programme de configuration du système. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. Si la date et l'heure du programme de configuration du système ne sont pas correctes, remplacez la pile. Voir “Pile du système”, à la page 124. Si l'incident persiste malgré le remplacement de la pile, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. REMARQUE : Certains logiciels peuvent provoquer une accélération ou un ralentissement de l'heure système. Si le système semble fonctionner normalement à l'exception de l'heure qui est conservée dans le programme de configuration du système, l'incident peut être causé par un logiciel plutôt que par une pile défectueuse.150 Dépannage du système Dépannage des blocs d'alimentation Incident • Les voyants d'état du système sont orange. • Les voyants de panne des blocs d'alimentation sont orange. • L'écran LCD du panneau avant indique qu'un incident lié aux blocs d'alimentation s'est produit. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 2 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 3 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 4 Déterminez l'emplacement du bloc d'alimentation défectueux. Le voyant de panne du bloc d'alimentation est allumé. Voir “Codes du voyant d'alimentation”, à la page 21. AVIS : Les blocs d'alimentation sont enfichables à chaud. Le système ne peut fonctionner que si au moins un bloc d'alimentation est installé ; il est en mode redondant si deux blocs d'alimentation sont installés. Ne retirez et ne remplacez qu'un seul bloc d'alimentation à la fois dans un système sous tension. Le système risque de surchauffer si vous l'utilisez pendant une période prolongée alors qu'un seul bloc d'alimentation est installé. 5 Retirez et réinstallez le bloc d'alimentation pour vous assurer qu'il est bien en place. Voir “Réinstallation d'un bloc d'alimentation”, à la page 101.Dépannage du système 151 REMARQUE : Après avoir installé un bloc d'alimentation, patientez plusieurs secondes pour laisser au système le temps de le reconnaître et de déterminer s'il fonctionne correctement. Le voyant d'alimentation s'allume en vert si le bloc d'alimentation fonctionne normalement. Voir “Codes du voyant d'alimentation”, à la page 21. 6 Si l'incident est résolu, refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. Si l'incident persiste, retirez le bloc d'alimentation défectueux. Voir “Retrait d'un bloc d'alimentation”, à la page 100. 7 Installez un nouveau bloc d'alimentation. Voir “Réinstallation d'un bloc d'alimentation”, à la page 101. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Dépannage des problèmes de refroidissement du système Incident • Le logiciel de gestion de systèmes a émis un message d'erreur concernant les ventilateurs. Action Vérifiez qu'aucune des conditions suivantes n'est présente : • Le capot du système, les caches de lecteur ou les protecteurs de ventilation ont été retirés. • La température ambiante est trop élevée. • La circulation de l'air extérieur est bloquée. • Les câbles à l'intérieur du système gênent la ventilation. • Un des ventilateurs a été retiré ou est en panne. Voir “Dépannage d'un ventilateur”, à la page 152.152 Dépannage du système Dépannage d'un ventilateur Incident • Le logiciel de gestion de systèmes a émis un message d'erreur concernant les ventilateurs. • L'écran LCD du panneau avant indique un incident au niveau du ventilateur. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Exécutez le test de diagnostic approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. 2 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur et des périphériques. 3 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 4 Identifiez le ventilateur défectueux indiqué par l'écran LCD ou le logiciel de diagnostic. Pour connaître le numéro d'identification de chaque ventilateur, voir “Modules de ventilation”, à la page 94. 5 Vérifiez que le câble d'alimentation du ventilateur défectueux est correctement inséré dans le connecteur approprié. Voir “Modules de ventilation”, à la page 94. 6 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. 7 Si l'incident persiste, installez un nouveau ventilateur. Voir “Modules de ventilation”, à la page 94. Si le nouveau ventilateur fonctionne normalement, refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. Si le nouveau ventilateur ne fonctionne pas, voir “Obtention d'aide”, à la page 185.Dépannage du système 153 Dépannage de la mémoire système Incident • Barrette de mémoire défectueuse. • Carte système défectueuse. • L'écran LCD du panneau avant indique qu'un incident lié à la mémoire système s'est produit. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Si le système fonctionne, exécutez le test des diagnostics en ligne approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. Si les diagnostics indiquent une panne, suivez les instructions fournies par le programme de diagnostic. Si l'incident persiste ou si le système ne fonctionne toujours pas, passez à l'étape suivante. 2 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez le système de la prise secteur et appuyez sur le bouton d'alimentation. Rebranchez ensuite le système sur la prise secteur. 3 Allumez le système et les périphériques connectés. Pendant que le système redémarre, notez les messages qui s'affichent à l'écran. Si un message d'erreur indique qu'une barrette de mémoire est en panne, passez à l'étape 12. Si vous recevez tout autre message système indiquant un incident non spécifique lié à la mémoire, passez à l'étape suivante.154 Dépannage du système 4 Accédez au programme de configuration du système et vérifiez le paramè- tre de la mémoire système. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. Si la quantité de mémoire installée ne correspond pas à celle qui est indiquée dans le programme de configuration du système, passez à l'étape suivante. Si vous ne détectez aucune anomalie concernant les paramètres de la mémoire et la quantité de mémoire installée, passez à l'étape 12. 5 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 6 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 7 Vérifiez les bancs de mémoire et assurez-vous que l'installation des barrettes de mémoire est correcte. Voir “Consignes d'installation des barrettes de mémoire”, à la page 116. Si les connecteurs mémoire sont remplis correctement, passez à l'étape suivante. 8 Remboîtez les barrettes de mémoire dans leurs supports. Voir “Installation de barrettes de mémoire”, à la page 117. 9 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 10 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. 11 Accédez au programme de configuration du système et vérifiez le paramètre de la mémoire système. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. Si la quantité de mémoire installée ne correspond toujours pas au paramètre System Memory, passez à l'étape suivante. 12 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 13 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79.Dépannage du système 155 14 Si un test de diagnostic ou un message d'erreur indique qu'une barrette de mémoire est défectueuse, repositionnez-la en l'échangeant avec une autre, ou bien remplacez-la. Vous pouvez également échanger la barrette installée dans le premier support DIMM avec une autre barrette fiable (de même type et de même capacité). Voir “Installation de barrettes de mémoire”, à la page 117. 15 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 16 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. 17 Pendant l'amorçage du système, observez les voyants de diagnostic du panneau avant et guettez l'apparition de messages d'erreur. 18 Si l'incident persiste, recommencez la procédure décrite de l'étape 12 à l'étape 17 pour chaque barrette installée. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Dépannage d'une clé USB interne Incident • Le système ne parvient pas à lire les données enregistrées sur une clé de mémoire USB. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Accédez au programme de configuration du système et vérifiez que le port utilisé pour la clé de mémoire USB est activé. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 2 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 3 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79.156 Dépannage du système 4 Remboîtez la clé USB dans le connecteur. 5 Refermez le système. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. 6 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. Si l'incident persiste, passez à l'étape suivante. 7 Recommencez l'étape 2 et l'étape 3. 8 Insérez une autre clé USB fiable. 9 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 10 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Dépannage d'un lecteur de disquette Incident • Un message d'erreur signale un incident lié au lecteur de disquette. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Accédez au programme de configuration du système et vérifiez que le lecteur de disquette est correctement configuré. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 2 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. 3 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 4 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79.Dépannage du système 157 5 Vérifiez que le câble d'interface du lecteur de disquette est fermement raccordé au lecteur de disquette et à la carte système. 6 Vérifiez que le câble d'alimentation est bien connecté au lecteur. 7 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 8 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. 9 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié pour vérifier que le lecteur de disquette fonctionne correctement. Si l'incident persiste, continuez en effectuant les opérations suivantes. 10 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 11 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 12 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 13 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. 14 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié pour vérifier que le lecteur de disquette fonctionne correctement. Si les tests réussissent, il est possible qu'une carte d'extension génère un conflit avec le lecteur de disquette sur le plan logique, ou que cette carte soit défectueuse. Passez à l'étape suivante. Si les tests échouent, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. 15 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur et des périphériques. 16 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 17 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 18 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés.158 Dépannage du système 19 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié pour vérifier que le lecteur de disquette fonctionne correctement. 20 Recommencez la procédure décrite de l'étape 15 à l'étape 19, jusqu'à ce que toutes les cartes d'extension soient réinstallées ou que l'une des cartes fasse échouer les tests. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Dépannage d'un lecteur optique Incident • Le système ne peut pas lire les données d'un CD ou d'un DVD placé dans le lecteur. • Le voyant du lecteur optique ne clignote pas au démarrage du système. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Essayez un autre CD ou DVD fiable. 2 Accédez au programme de configuration du système et vérifiez que le contrôleur du lecteur optique est activé. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 3 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. 4 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 5 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 6 Vérifiez que le câble d'interface est correctement enfiché sur le lecteur optique et le contrôleur. 7 Vérifiez que le câble d'alimentation est correctement enfiché sur le lecteur.Dépannage du système 159 8 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 9 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Dépannage d'un lecteur de bande SCSI Incident • Lecteur de bande défectueux • Cartouche défectueuse • Logiciel de sauvegarde sur bande ou pilote du lecteur de bande manquant ou altéré • Contrôleur SCSI défectueux Action 1 Retirez la cartouche que vous utilisiez lorsque l'incident s'est produit, et remplacez-la par une autre cartouche fiable. 2 Assurez-vous que les pilotes SCSI requis pour le lecteur de bande sont correctement installés et configurés. Voir “Lecteur optique”, à la page 89. 3 Réinstallez le logiciel de sauvegarde sur bande en suivant les instructions de sa documentation. 4 Vérifiez que le câble d'interface/d'alimentation en CC du lecteur de bande est bien connecté au lecteur de bande et à la carte contrôleur SCSI. 5 Vérifiez que le lecteur de bande est associé à un ID SCSI unique et qu'il est doté ou non d'une terminaison, selon le câble d'interface utilisé pour son branchement. Consultez la documentation du lecteur de bande pour savoir comment configurer l'ID SCSI et activer ou désactiver la terminaison. 6 Exécutez les diagnostics en ligne appropriés. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. 7 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur.160 Dépannage du système PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 8 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 9 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. 10 Si l'incident persiste, consultez la documentation du lecteur de bande pour obtenir des instructions de dépannage supplémentaires. 11 Si vous ne parvenez pas à résoudre l'incident, voir “Obtention d'aide”, à la page 185 pour savoir comment obtenir une assistance technique. Dépannage d'un disque dur Si le système contient des disques durs enfichables à chaud installés dans une baie à chargement frontal, voir “Dépannage d'un disque dur enfichable à chaud”, à la page 162. Incident • Erreur de pilote de périphérique. • Un ou plusieurs disques durs ne sont pas reconnus par le système. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. AVIS : Cette procédure de dépannage risque de supprimer les données stockées sur le disque dur. Avant de continuer, créez une copie de sauvegarde de tous les fichiers qui se trouvent sur le disque dur.Dépannage du système 161 1 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. Procédez comme suit, selon les résultats du test de diagnostic. 2 Si l'incident concerne plusieurs disques durs, passez à l'étape 6. S'il concerne un seul disque dur, passez à l'étape suivante. 3 Si le système est équipé d'un contrôleur RAID SAS, effectuez les opérations suivantes. a Redémarrez le système et appuyez sur pour ouvrir l'utilitaire de configuration de l'adaptateur hôte. Consultez la documentation fournie avec l'adaptateur hôte pour obtenir des informations sur cet utilitaire. b Assurez-vous que le disque dur a été correctement configuré pour une utilisation en RAID. c Quittez l'utilitaire de configuration et laissez le système d'exploitation démarrer. 4 Assurez-vous que les pilotes requis pour la carte contrôleur SAS ou le contrôleur RAID SAS sont installés et configurés correctement. Consultez la documentation du système d'exploitation pour plus d'informations. 5 Vérifiez que le contrôleur est activé et que les lecteurs apparaissent dans le programme de configuration du système. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 6 Vérifiez la connexion des câbles à l'intérieur du système : a Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. b Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. c Vérifiez la connexion des câbles reliant le ou les disques durs et le contrôleur, que ces connexions s'appliquent aux connecteurs SATA de la carte système, à une carte d'extension SAS ou à un contrôleur RAID SAS. Voir “Disques durs”, à la page 83. d Vérifiez que les câbles SAS ou SATA sont correctement insérés dans leurs connecteurs. 162 Dépannage du système e Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. f Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Dépannage d'un disque dur enfichable à chaud Incident • Erreur de pilote de périphérique. • Un ou plusieurs disques durs ne sont pas reconnus par le système. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. AVIS : Cette procédure de dépannage risque de supprimer les données stockées sur le disque dur. Avant de continuer, créez une copie de sauvegarde de tous les fichiers qui se trouvent sur le disque dur. 1 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. Procédez comme suit, selon les résultats du test de diagnostic. 2 Retirez le cadre avant. Voir “Retrait du cadre avant”, à la page 78. 3 Si l'incident concerne plusieurs disques durs, passez à l'étape 9. S'il concerne un seul disque dur, passez à l'étape suivante. 4 Mettez le système hors tension, remboîtez le disque dur dans son logement et redémarrez le système.Dépannage du système 163 5 Si le système est équipé d'un contrôleur RAID SAS, effectuez les opérations suivantes. a Redémarrez le système et appuyez sur pour ouvrir l'utilitaire de configuration de l'adaptateur hôte. Consultez la documentation fournie avec l'adaptateur hôte pour obtenir des informations sur cet utilitaire. b Assurez-vous que le disque dur a été correctement configuré pour une utilisation en RAID. c Quittez l'utilitaire de configuration et laissez le système d'exploitation démarrer. 6 Assurez-vous que les pilotes requis pour le contrôleur sont installés et configurés correctement. Consultez la documentation du système d'exploitation pour plus d'informations. 7 Vérifiez que le contrôleur est activé et que les lecteurs apparaissent dans le programme de configuration du système. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. AVIS : Si le système contient un contrôleur RAID SAS, ne tenez pas compte de l'étape suivante. 8 Si le système contient un contrôleur SAS sans option RAID, retirez le disque dur et échangez-le avec un disque fiable installé dans une autre baie. Si l'incident est résolu, réinstallez le disque dur dans la baie d'origine. Voir “Installation d'un disque dur enfichable à chaud”, à la page 85. Si le disque dur fonctionne correctement dans la baie d'origine, il se peut que des incidents liés au support de lecteur surviennent par intermittence. Remplacez ce support. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Si le disque dur fonctionne correctement dans une autre baie, mais pas dans sa baie d'origine, l'incident est lié à un connecteur du fond de panier SAS/SATA. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185.164 Dépannage du système 9 Vérifiez la connexion des câbles à l'intérieur du système : a Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. b Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. c Vérifiez le câblage entre le fond de panier SAS/SATA et le contrôleur SAS. Voir “Installation de la carte de fond de panier”, à la page 115. d Vérifiez que les câbles SAS sont correctement insérés dans leurs connecteurs. e Vérifiez que le câble d'alimentation du fond de panier SAS/SATA est correctement enfiché dans le connecteur. f Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. g Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Dépannage d'un contrôleur SAS ou RAID SAS REMARQUE : Pour dépanner un contrôleur SAS ou RAID SAS, reportez-vous également à sa documentation et à celle du système d'exploitation. Incident • Un message d'erreur signale un incident lié au contrôleur SAS ou RAID SAS. • Le contrôleur SAS ou RAID SAS ne fonctionne pas correctement ou pas du tout.Dépannage du système 165 Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. 2 Accédez au programme de configuration du système et vérifiez que le contrôleur SAS ou RAID SAS est activé. Voir “Accès au programme de configuration du système”, à la page 51. 3 Redémarrez le système et appuyez sur la séquence de touches permettant d'ouvrir l'utilitaire de configuration approprié: • pour un contrôleur SAS • pour un contrôleur RAID SAS Consultez la documentation du contrôleur pour obtenir des informations sur les paramètres de configuration. 4 Vérifiez les paramètres de configuration, corrigez-les au besoin et redémarrez le système. Si l'incident persiste, passez à l'étape suivante. 5 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur et des périphériques. 6 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 7 Vérifiez que la carte contrôleur est correctement enfichée dans le connecteur de la carte système. Voir “Installation d'une carte d'extension”, à la page 107. 8 Si le système est équipé d'un contrôleur RAID SAS, vérifiez que les composants RAID suivants sont correctement installés et connectés : • Barrette de mémoire • Batterie166 Dépannage du système 9 Vérifiez que les disques durs sont correctement reliés au contrôleur SAS. Voir “Disques durs”, à la page 83. Vérifiez que les câbles sont correctement enfichés dans le contrôleur SAS et les disques durs. 10 Si le système contient des disques durs enfichables à chaud installés dans une baie à chargement frontal, vérifiez que le fond de panier SAS/SATA est correctement relié au contrôleur SAS. Voir “Installation de la carte de fond de panier”, à la page 115. 11 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 12 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. Si l'incident persiste, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Dépannage des cartes d'extension REMARQUE : Pour dépanner une carte d'extension, reportez-vous également à sa documentation et à celle du système d'exploitation. Incident • Un message d'erreur signale un incident lié à une carte d'extension. • La carte d'extension ne fonctionne pas correctement ou pas du tout. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié pour la carte d'extension défectueuse. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. Suivez les recommandations des programmes de diagnostic. Si l'incident persiste, passez à l'étape suivante. 2 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur.Dépannage du système 167 3 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 4 Vérifiez que chaque carte d'extension est correctement emboîtée dans son connecteur. Voir “Installation d'une carte d'extension”, à la page 107. 5 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 6 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. Si l'incident persiste, passez à l'étape suivante. 7 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 8 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 9 Retirez toutes les cartes d'extension du système. Voir “Remplacement du processeur”, à la page 120. REMARQUE : Si le système d'exploitation se trouve sur un disque relié à une carte contrôleur (SAS, par exemple), ne retirez pas cette carte. 10 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 11 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. 12 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Si les tests échouent, Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. 13 Pour chaque carte d'extension retirée à l'étape 9, effectuez les opérations suivantes : a Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur et des périphériques. b Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. c Réinstallez une des cartes d'extension. d Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. e Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés.168 Dépannage du système f Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. Si les tests échouent, recommencez l'étape 13 pour chaque carte d'extension, jusqu'à ce que la carte défectueuse soit identifiée. Si les tests échouent pour toutes les cartes d'extension, voir “Obtention d'aide”, à la page 185. Dépannage des microprocesseurs Incident • Un message d'erreur signale un incident lié au processeur. • L'écran LCD du panneau avant indique qu'un incident lié aux processeurs ou à la carte système s'est produit. • Un dissipateur de chaleur n'est pas installé pour chaque processeur. Action PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Si possible, exécutez le test des diagnostics en ligne approprié. Voir “Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics”, à la page 171. 2 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 3 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 4 Vérifiez que tous les processeurs et dissipateurs de chaleur sont correctement installés. Voir “Installation d'un processeur”, à la page 123. 5 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 6 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés.Dépannage du système 169 7 Si possible, exécutez le test des diagnostics en ligne approprié. Voir “Exécution des diagnostics du système”, à la page 172. Si les tests échouent ou si l'incident persiste, passez à l'étape suivante. 8 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 9 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 10 Retirez le processeur 2. Voir “Remplacement du processeur”, à la page 120. Pour identifier le processeur 2, voir Figure 6-1. Si un seul processeur est installé, remplacez-le. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. 11 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 12 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le, ainsi que les périphériques connectés. 13 Exécutez le test de diagnostic en ligne approprié. • Si les tests aboutissent, passez à l'étape suivante. • Si les tests échouent, le processeur est défectueux. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. 14 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 15 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 16 Échangez le processeur 1 et le processeur 2. Voir “Remplacement du processeur”, à la page 120. 17 Si l'incident persiste alors que vous avez testé les deux processeurs, la carte système est défectueuse. Voir “Obtention d'aide”, à la page 185. 170 Dépannage du systèmeExécution des diagnostics du système 171 Exécution des diagnostics du système Si vous rencontrez des difficultés lors de l'utilisation du système, lancez les diagnostics avant de demander une assistance technique. Le but des diagnostics est de tester le matériel du système sans nécessiter d'équipement supplé- mentaire et sans risque de perte de données. Si vous ne réussissez pas à corriger le problème, le personnel de service et de support peut s'aider des résultats des tests de diagnostic. Utilisation de Dell PowerEdge Diagnostics Pour diagnostiquer un incident, commencez par utiliser les diagnostics en ligne, Dell™ PowerEdge™ Diagnostics. Ces derniers comprennent divers modules de test pour le châssis et les composants de stockage (disques durs, mémoire physique, ports de communication et d'impression, NIC, CMOS, etc.). Si vous ne parvenez toujours pas à identifier l'incident, utilisez les diagnostics du système. Les fichiers requis pour exécuter PowerEdge Diagnostics sur les systèmes Microsoft® Windows® et Linux sont disponibles sur le site support.dell.com, ainsi que sur les CD fournis avec le système. Pour plus d'informations sur l'utilisation des diagnostics, consultez le document Dell PowerEdge Diagnostics User's Guide (Dell PowerEdge Diagnostics - Guide d'utilisation). Fonctionnalités des diagnostics du système Les diagnostics du système contiennent des menus et des options permettant de tester des groupes de périphériques ou des périphériques particuliers. Ces options permettent d'effectuer les opérations suivantes : • Lancer un ou plusieurs tests. • Définir l'ordre des tests. • Répéter des tests. • Afficher, imprimer et enregistrer les résultats des tests.172 Exécution des diagnostics du système • Interrompre temporairement un test quand une erreur est détectée ou l'arrêter lorsqu'une limite d'erreur définie par l'utilisateur est atteinte. • Afficher des messages d'aide qui décrivent brièvement chaque test et ses paramètres. • Afficher des messages d'état qui vous indiquent si les tests ont abouti. • Afficher des messages d'erreur qui vous indiquent si des incidents sont survenus pendant les tests. Quand utiliser les diagnostics du système Le fait qu'un composant ou un périphérique important du système ne fonctionne pas normalement peut être le symptôme d'une panne. Tant que le processeur et les périphériques d'entrée-sortie du système (le moniteur, le clavier et le lecteur de disquette) fonctionnent, vous pouvez utiliser les diagnostics pour faciliter l'identification de l'incident. Exécution des diagnostics du système Les diagnostics du système s'exécutent à partir de la partition d'utilitaires du disque dur. AVIS : N'utilisez les diagnostics que sur ce système. Leur utilisation sur d'autres systèmes peut entraîner des résultats non valides ou générer des messages d'erreur. De plus, n'utilisez que le programme fourni avec le système (ou une mise à jour). 1 À l'amorçage du système, appuyez sur pendant l'auto-test de démarrage. 2 Dans le menu principal de la partition d'utilitaires, sélectionnez Run System Diagnostics (Exécuter les diagnostics du système), ou sélectionnez Run Memory Diagnostics (Exécuter les diagnostics de la mémoire) si vous cherchez à identifier un incident lié à la mémoire. Quand vous lancez les diagnostics du système, un message s'affiche, indiquant qu'ils sont en cours d'initialisation. Ensuite, le menu Diagnostics s'affiche. Ce menu vous permet de lancer tous les tests ou uniquement certains, ou encore de quitter les diagnostics du système. REMARQUE : Avant de lire le reste de cette section, lancez les diagnostics du système pour voir l'utilitaire à l'écran.Exécution des diagnostics du système 173 Options de test des diagnostics du système Cliquez sur l'option de test voulue dans la fenêtre Main Menu (Menu principal). Le tableau 5-1 contient une brève explication sur les options de test disponibles. Utilisation des options de test personnalisées Lorsque vous sélectionnez l'option Custom Test (Test personnalisé) dans l'écran Main Menu (Menu principal), la fenêtre Customize (Personnaliser) s'affiche. Elle permet de sélectionner les périphériques à tester, de choisir des options de test spécifiques et de visualiser les résultats obtenus. Sélection de périphériques à tester La partie gauche de la fenêtre Customize (Personnaliser) répertorie les périphériques qui peuvent être testés. Ceux–ci sont regroupés par type ou par module, selon l'option sélectionnée. Cliquez sur le signe (+) en regard d'un périphérique ou d'un module pour visualiser ses composants. Cliquez sur (+) sur un composant pour visualiser les tests disponibles. Si vous cliquez sur un périphérique et non sur ses composants, tous les composants de ce périphérique sont sélectionnés pour le test. REMARQUE : Après avoir sélectionné tous les périphériques et composants à tester, sélectionnez All Devices (Tous les périphériques) et cliquez sur Run Tests (Exécuter les tests). Tableau 5-1. Options de test des diagnostics du système Option de test Fonction Express Test (Test rapide) Effectue une vérification rapide du système. Cette option exécute les tests de périphériques qui ne requièrent pas d'action de l'utilisateur. Elle permet d'identifier rapidement la source de l'incident. Extended Test (Test complet) Effectue une vérification plus complète du système. Ce test peut prendre plus d'une heure. Custom Test (Test personnalisé) Teste un périphérique particulier. Information Affiche les résultats des tests.174 Exécution des diagnostics du système Sélection d'options de diagnostic Le champ Diagnostics Options (Options de diagnostic) permet de sélectionner la façon dont le périphérique sera testé. Vous pouvez définir les options suivantes : • Non-Interactive Tests Only (Tests non-interactifs uniquement) : cette option permet d'exécuter uniquement les tests ne nécessitant aucune intervention de l'utilisateur. • Quick Tests Only (Tests rapides uniquement) : cette option permet d'exécuter uniquement les tests rapides sur le périphérique sélectionné. Les tests étendus ne seront pas lancés si vous sélectionnez cette option. • Show Ending Timestamp (Afficher l'heure de fin) : cette option permet d'ajouter un horodatage au journal de test. • Test Iterations (Nombre d'itérations) : cette option sélectionne le nombre de fois où le test est exécuté. • Log output file pathname (Chemin du journal de sortie) : cette option permet de définir l'emplacement dans lequel le journal de test doit être sauvegardé sur la disquette ou la clé de mémoire USB. Ce fichier ne peut pas être enregistré sur le disque dur. Visualisation des informations et des résultats Les onglets de la fenêtre Customize (Personnaliser) contiennent des informations sur les tests et les résultats. Les onglets suivants sont disponibles : • Results (Résultats) : indique le test exécuté et son résultat. • Errors (Erreurs) : affiche les erreurs qui se sont produites pendant le test. • Help (Aide) : affiche des informations sur le périphérique, le composant ou le test sélectionné. • Configuration : affiche des informations de base concernant la configuration du périphérique sélectionné. • Parameters (Paramètres): le cas échéant, cet onglet affiche les paramètres que vous pouvez définir pour le test à exécuter.Cavaliers et connecteurs 175 Cavaliers et connecteurs Cette section contient des informations spécifiques concernant les cavaliers du système. Elle décrit également les connecteurs se trouvant sur les cartes du système. Cavaliers de la carte système La figure 6-1 présente l'emplacement des cavaliers de configuration sur la carte système. Le tableau 6-1 répertorie les réglages des cavaliers. Connecteurs de la carte système Voir figure 6-1 et tableau 6-2 pour obtenir la description et l'emplacement des connecteurs situés sur la carte système. Tableau 6-1. Réglages des cavaliers de la carte système Cavalier Réglage Description PWRD_EN (par défaut) La fonction de mot de passe est activée. La fonction de mot de passe est désactivée. NVRAM_CLR (par défaut) Les paramètres de configuration stockés dans la mémoire vive rémanente sont conservés au démarrage du système. Les paramètres de configuration stockés dans la mémoire vive rémanente sont effacés au prochain redémarrage du système.176 Cavaliers et connecteurs Figure 6-1. Connecteurs de la carte système Tableau 6-2. Connecteurs de la carte système N° Connecteur Description 1 SYSTEM ID Voyant d'identification du système 2 NIC2 Connecteur de NIC 2 3 NIC1 Connecteur de NIC 1 4 USB2 Connecteur USB 5 USB1 Connecteur USB 10 12 13 14 15 16 17 22 21 19 18 23 28 20 29 30 11 27 25 26 24 1 2 3 4 5 6 8 7 9Cavaliers et connecteurs 177 6 PWRD_EN NVRAM_CLR Cavalier du mot de passe et de configuration 7 VGA Connecteur vidéo 8 RISER1 Connecteur d'interface de la carte de montage centrale 9 COM Connecteur série 10 RAC_CONN Connecteur de carte RAC 11 HD_ACT_CARD Connecteur du voyant d'activité du disque dur (contrôleur d'extension) 12 DIMM3_B Barrette de mémoire (logement 6) 13 DIMM3_A Barrette de mémoire (logement 5) 14 DIMM2_B Barrette de mémoire (logement 4) 15 DIMM2_A Barrette de mémoire (logement 3) 16 DIMM1_B Barrette de mémoire (logement 2) 17 DIMM1_A Barrette de mémoire (logement 1) 18 FAN_MOD2 Connecteur d'alimentation pour les ventilateurs FAN3 et FAN4 19 CPU Support du processeur 20 FAN_MOD1 Connecteur d'alimentation pour les ventilateurs FAN1 et FAN2 21 USB_CONN Connecteur de clé USB interne 22 12V Connecteur de bloc d'alimentation (12 volts) 23 PWR_CONN Connecteur de bloc d'alimentation 24 SATA_A Connecteur pour le lecteur de CD-ROM SATA A 25 PDB_12C Carte de distribution de l'alimentation 26 SATA_B Connecteur pour le disque dur SATA B 27 SATA_C Connecteur pour le lecteur optique SATA C 28 CTRL_PNL Connecteur d'interface du panneau de commande 29 RISER2 Connecteur d'interface de la carte de montage de gauche 30 BATTERY Connecteur pour la pile bouton 3V Tableau 6-2. Connecteurs de la carte système (suite) N° Connecteur Description178 Cavaliers et connecteurs Connecteurs des cartes de montage Le système peut être équipé d'une carte de montage PCIe ou PCI-X/PCIe (non représentée). Voir figure 6-1 et figure 6-2 pour plus d'informations sur l'emplacement et la description des logements d'extension situés sur ces deux cartes de montage. Figure 6-2. Cartes de montage PCIe de gauche et centrale Carte de montage centrale (RISER1) Carte de montage de gauche (RISER2) 1 Connecteur de la carte système 2 Connecteur de carte d'extension 1 Connecteur de la carte système 2 Connecteur de carte d'extension 1 2Cavaliers et connecteurs 179 Connecteurs de l'assemblage du panneau de commande La figure 6-3 présente les connecteurs de l'assemblage du panneau de commande d'E/S. Figure 6-3. Carte du panneau de commande d'E/S 1 Connecteur du fond de panier (BP_12C) 2 Connecteur USB interne (USB3) 3 Connecteur du câble de la clé USB interne (USB_CONN) 4 Connecteur de l'écran LCD (FRONT PANEL) 5 Connecteur pour la carte système (J_Planar) 1 2 3 5 4180 Cavaliers et connecteurs Connecteurs de la carte de fond de panier SAS/SATA La figure 6-4 montre l'emplacement des connecteurs de disque dur sur la carte de fond de panier SAS/SATA. Figure 6-4. Composants de la carte de fond de panier SAS/SATA Connecteurs des cartes d'extension La figure 6-5, la figure 6-6 et la figure 6-7 indiquent l'emplacement des connecteurs sur chaque carte d'extension. Les cartes contrôleurs filles SAS internes (en option) se trouvent juste audessus de la carte d'extension DRAC 5. La carte contrôleur fille RAID SAS externe (PERC6 e) se connecte à la carte de montage de gauche. Elle contient un support mémoire et deux connecteurs de port externes. La carte contrôleur fille RAID SAS peut prendre en charge une batterie RAID en option (non représentée). Pour plus d'informations, voir “Cartes d'extension”, à la page 107. 1 Connecteur d'alimentation +12C 2 Connecteur SAS ou SATA 3,5 pouces 3 Connecteur de carte contrôleur fille SAS 4 Connecteur SAS ou SATA 3,5 pouces 2 4 1 3Cavaliers et connecteurs 181 Figure 6-5. Connecteurs de la carte contrôleur fille RAID SAS Figure 6-6. Connecteurs de la carte RAC 1 Connecteurs de port externes 2 Support mémoire 1 Connecteur de clé TOE (44 broches) 2 Connecteur de câble DRAC5 (50 broches) 3 Connecteur de NIC Carte SAS 5e 2 1 1 3 Carte DRAC 2182 Cavaliers et connecteurs Figure 6-7. Connecteurs de la carte contrôleur fille SAS Désactivation d'un mot de passe oublié Les fonctionnalités logicielles de protection du système comprennent un mot de passe système et un mot de passe de configuration, qui sont présentés en détail dans la section “Utilisation du programme de configuration du système”, à la page 52. Le cavalier de mot de passe active ces fonctions ou les désactive, et efface le(s) mot(s) de passe utilisé(s). PRÉCAUTION : Seuls les techniciens de maintenance qualifiés sont habilités à retirer le capot du système pour accéder aux composants internes. Avant de commencer toute intervention, consultez le document Product Information Guide (Guide d'information sur le produit) pour obtenir des informations complètes sur les consignes de sécurité, les interventions dans l'ordinateur et la protection contre les décharges électrostatiques. 1 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 2 Ouvrez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 1 Connecteurs de câble pour la carte SAS6ir 2 Connecteur pour la carte de montage centrale Carte SAS6ir 2 1Cavaliers et connecteurs 183 3 Retirez la fiche du cavalier de mot de passe. Voir figure 6-1 pour identifier l'emplacement du cavalier de mot de passe sur la carte système. 4 Refermez le système. Voir “Ouverture et fermeture du système”, à la page 79. 5 Rebranchez le système sur la prise secteur et allumez-le. Pour que les mots de passe existants soient désactivés (effacés), le système doit démarrer avec la fiche du cavalier de mot de passe retirée. Toutefois, avant d'attribuer un nouveau mot de passe du système et/ou de configuration, vous devez réinstaller la fiche du cavalier. REMARQUE : Si vous attribuez un nouveau mot de passe du système et/ou de configuration alors que la fiche de cavalier est encore retirée, le système désactive les nouveaux mots de passe à son prochain démarrage. 6 Éteignez le système et les périphériques connectés, puis débranchez-le de la prise secteur. 7 Ouvrez le système. 8 Installez la fiche du cavalier de mot de passe. Voir figure 6-1 pour identifier l'emplacement du cavalier de mot de passe sur la carte système. 9 Fermez le système, rebranchez-le sur la prise secteur et allumez-le. 10 Attribuez un nouveau mot de passe système et/ou de configuration. Pour attribuer un nouveau mot de passe à l'aide du programme de configuration du système, voir “Utilisation du programme de configuration du système”, à la page 52.184 Cavaliers et connecteursObtention d'aide 185 Obtention d'aide Contacter Dell Aux États-Unis, appelez le 800-WWW-DELL (800-999-3355). REMARQUE : Si vous ne disposez pas d'une connexion Internet active, vous pouvez utiliser les coordonnées figurant sur votre preuve d'achat, votre bordereau de livraison, votre facture ou encore sur le catalogue des produits Dell. Dell fournit plusieurs options de service et de support en ligne et par télé- phone. Leur disponibilité variant d'un pays à l'autre, il est possible que certains services ne soient pas proposés dans votre région. Pour contacter Dell pour des questions ayant trait aux ventes, au support technique ou au service clientèle : 1 Rendez-vous sur le site support.dell.com. 2 Sélectionnez l'option appropriée dans le menu déroulant Choose A Country/Region (Choisissez un pays ou une région) situé au bas de la page. 3 Cliquez sur Contact Us (Nous contacter) sur la gauche de la page. 4 Sélectionnez le lien correspondant au service ou au support requis. 5 Choisissez la méthode de contact qui vous convient.186 Obtention d'aideGlossaire 187 Glossaire Cette section définit ou identifie les termes techniques, abréviations et sigles utilisés dans la documentation fournie avec le système. A : Ampère(s). ACPI: Acronyme de “Advanced Configuration and Power Interface”. Interface standard qui permet au système d'exploitation de contrôler les paramètres relatifs à la configuration et à la gestion de l'alimentation. adaptateur hôte : Carte assurant la communication entre le bus du système et le contrôleur d'un périphérique. Les sous-systèmes de contrôleurs de disque dur comprennent des circuits d'adaptateur hôte intégrés. Pour ajouter un bus d'extension SCSI au système, vous devez installer ou raccorder l'adaptateur hôte adéquat. adresse MAC : Adresse de contrôle d'accès aux supports. L'adresse MAC identifie le matériel du système de manière unique sur un réseau. adresse mémoire : Emplacement spécifique dans la RAM du système, généralement exprimé sous forme de nombre hexadécimal. ANSI: Acronyme de “American National Standards Institute”, institut des normes nationales américaines. Principal organisme dédié au développement des normes technologiques spécifiques des États-Unis. application : Logiciel conçu pour effectuer une tâche spécifique ou une série de tâches. Les applications s'exécutent à partir du système d'exploitation. ASCII: Acronyme de “American Standard Code for Information Interchange”, code des normes américaines pour l'échange d'informations. barrette de mémoire : Petite carte de circuits qui contient des puces de mémoire vive dynamique et se connecte à la carte système. BIOS : Acronyme de “Basic Input/Output System”, système d'entrées/sorties de base. Le BIOS du système contient des programmes stockés sur une puce de mémoire flash. Le BIOS contrôle : • les communications entre le processeur et les périphériques, • diverses fonctions, comme les messages du système. bit: Plus petite unité d'information interprétée par le système.188 Glossaire BMC : Acronyme de “Baseboard Management Controller”, contrôleur de gestion de la carte mère. BTU : Acronyme de “British Thermal Unit”, unité thermique britannique. bus: Chemin d'informations entre les différents composants du système. Le système contient un bus d'extension qui permet au processeur de communiquer avec les contrôleurs des différents périphériques connectés au système. Il contient également un bus d'adresse et un bus de données pour les communications entre le microprocesseur et la RAM. bus d'extension : Votre système contient un bus d'extension qui permet au processeur de communiquer avec les contrôleurs des périphériques (NIC, etc.). bus local : Sur les systèmes dotés de capacités d'extension du bus local, certains périphériques (comme l'adaptateur vidéo) peuvent être conçus pour fonctionner beaucoup plus vite que sur un bus d'extension traditionnel. Voir aussi bus. C : Celsius. CA : Courant alternatif. carte d'extension : Carte supplémentaire (par exemple un adaptateur SCSI ou un NIC) qui doit être enfichée dans un connecteur d'extension sur la carte système. Une carte d'extension ajoute des fonctions spéciales au système en fournissant une interface entre le bus d'extension et un périphérique. carte système : Principale carte à circuits imprimés du système. Cette carte contient généralement la plupart des composants intégrés du système : processeur, RAM, contrôleurs des périphériques et puces de mémoire morte. carte vidéo : Circuit logique qui gère les fonctions vidéo de l'ordinateur (en association avec le moniteur). Il peut s'agir d'une carte d'extension installée dans un connecteur ou de circuits intégrés à la carte système. cavalier: Petit composant d'une carte à circuits imprimés et comprenant au moins deux broches. Des fiches de plastique contenant un fil s'emboîtent sur les broches. Ce fil relie les broches et ferme un circuit, offrant un moyen simple et réversible de changer le câblage de la carte. CC : Courant continu. CD : Disque compact. Les lecteurs de CD utilisent une technologie optique pour lire les données sur les CD. cm : Centimètre(s). CMOS : Acronyme de “Complementary Metal-Oxide Semiconductor”, semiconducteur à oxyde de métal complémentaire.Glossaire 189 code sonore : Message de diagnostic généré par le système, sous la forme d'une série de signaux sonores émis par le haut-parleur. Par exemple, un bip suivi d'un second puis d'une rafale de trois bips, correspond au code 1-1-3. COMn : Nom de périphérique permettant de désigner les ports série du système. combinaison de touches: Commande exécutée lorsque l'utilisateur appuie sur plusieurs touches en même temps (exemple : ). composant: Dans le contexte de l'interface DMI, un composant est un élément compatible DMI, comme un système d'exploitation, un ordinateur, une carte d'extension ou un périphérique. Chaque composant est constitué de groupes et d'attributs définis comme caractéristiques de ce composant. connecteur d'extension : Connecteur situé sur la carte système ou la carte de montage et permettant d'installer une carte d'extension. contrôleur: Puce qui contrôle le transfert des données entre le processeur et la mémoire ou entre le processeur et un périphérique. coprocesseur: Circuit qui libère le processeur principal de certaines tâches de traitement. Par exemple, un coprocesseur mathématique se charge des opérations de calcul. CPU : Acronyme de “Central Processing Unit”, unité centrale de traitement. Voir processeur. DDR: Acronyme de “Double Data Rate”, double débit de données. Technologie des barrettes de mémoire permettant de doubler le débit. DEL : Diode électro-luminescente. Dispositif électronique qui s'allume lorsqu'il est traversé par un courant. DHCP: Acronyme de “Dynamic Host Configuration Protocol”. Méthode permettant d'affecter automatiquement une adresse IP à un système client. diagnostics: Ensemble complet de tests destinés au système. DIMM : Acronyme de “Dual In-Line Memory Module”, module de mémoire à double rangée de connexions. Voir aussi barrette de mémoire. DIN : Acronyme de “Deutsche Industrie Norm”, norme de l'industrie allemande. disquette amorçable : Disquette utilisée pour démarrer le système si celui-ci ne peut pas être initialisé à partir du disque dur. disquette système : Voir disquette amorçable. DMA : Acronyme de “Direct Memory Access”, accès direct à la mémoire. Un canal DMA permet à certains types de transferts de données entre la RAM et un périphérique de ne pas transiter par le processeur.190 Glossaire DMI: Acronyme de “Desktop Management Interface”, interface de gestion de bureau. L'interface DMI permet de gérer les logiciels et matériels du système en recueillant des informations sur ses composants, comme le système d'exploitation, la mémoire, les périphériques, les cartes d'extension et le numéro d'inventaire. DNS : Acronyme de “Domain Name System”, système de noms de domaines. Méthode de conversion des noms de domaines Internet (par exemple www.dell.com) en adresses IP (par exemple 143.166.83.200). DRAC : Acronyme de “Dell Remote Access Controller”, contrôleur d'accès distant Dell. DRAM : Acronyme de “Dynamic Random-Access Memory”, mémoire vive dynamique. Normalement, la mémoire vive d'un système est composée entièrement de puces DRAM. DVD : Acronyme de “Digital Versatile Disc”, disque numérique polyvalent. E/S : Entrée/sortie. Un clavier est un périphérique d'entrée et une imprimante est un périphérique de sortie. En général, l'activité d'E/S peut être différenciée de l'activité de calcul. ECC : Acronyme de “Error Checking and Correction”, vérification et correction d'erreurs. EEPROM : Acronyme de “Electronically Erasable Programmable Read-Only Memory”, mémoire morte reprogrammable électroniquement. EMC : Acronyme de “Electromagnetic Compatibility”, compatibilité électromagnétique. EMI: Acronyme de “ElectroMagnetic Interference”, interférence électromagnétique. EMP: Acronyme de “Emergency Management Port”, port de gestion d'urgence. ERA : Acronyme de “Embedded Remote Access”, accès distant intégré. L'ERA permet de gérer à distance (“hors-bande”) le serveur de votre réseau à l'aide d'un contrôleur d'accès à distance. ESD : Acronyme de “Electrostratic Discharge”, décharge électrostatique. ESM : Acronyme de “Embedded Server Management”, gestion de serveur intégrée. F: Fahrenheit. FAT: Acronyme de “File allocation table”, table d'allocation des fichiers. Structure du système de fichiers utilisée par MS-DOS pour organiser et suivre le stockage des fichiers. Les systèmes d'exploitation Microsoft® Windows® offrent la possibilité d'utiliser une structure de système de fichiers FAT.Glossaire 191 fichier read-only : Fichier accessible uniquement en lecture, qui ne peut être ni modifié, ni effacé. formater: Préparer un disque dur ou une disquette pour le stockage de fichiers. Un formatage inconditionnel efface toutes les données stockées sur le disque. FSB: Acronyme de “Front Side Bus”, bus frontal. Le FSB est le chemin des données et l'interface physique entre le processeur et la mémoire principale (RAM). ft: Foot (pied). FTP: Acronyme de “File Transfert Protocol”, protocole de transfert de fichiers. g : Gramme(s). G : Gravité. Gb : Gigabit(s) ; 1 024 mégabits, soit 1 073 741 824 bits. Go : Giga-octet(s) ; 1 024 méga-octets, soit 1 073 741 824 octets. La mesure est souvent arrondie à 1 000 000 000 octets lorsqu'elle fait référence à la capacité d'un disque dur. groupe : Dans le contexte de l'interface DMI, un groupe est une structure de données qui définit les informations courantes, ou attributs, d'un composant gérable. guarding : Type de redondance de données qui utilise un groupe de disques physiques pour stocker les données, et un disque supplémentaire pour stocker les informations de parité. Voir également mise en miroir, striping et RAID. h : Hexadécimal. Système de numération en base 16, souvent utilisé en programmation pour identifier les adresses mémoire de RAM et d'E/S du système pour les périphériques. Les chiffres hexadécimaux sont souvent suivis d'un h lorsqu'ils apparaissent dans du texte. Hz : Hertz. ID : Identification. IDE: Acronyme de “Integrated Drive Electronics”. Interface standard entre la carte système et les périphériques de stockage. informations de configuration du système : Données stockées en mémoire afin d'indiquer au système quel est le matériel installé et quelle configuration doit être utilisée. IP: Acronyme de “Internet Protocol”, protocole Internet. IPX : Acronyme de “Internet package exchange”.192 Glossaire IRQ : Interrupt ReQuest (demande d'interruption). Signal indiquant que des données vont être envoyées ou reçues par un périphérique, et envoyé au processeur par une ligne d'IRQ. Chaque liaison avec un périphérique doit avoir un numéro d'IRQ. Deux périphériques peuvent avoir la même IRQ, mais vous ne pouvez pas les utiliser simultanément. K: Kilo, 1 000. Kb : Kilobit(s) ; 1 024 bits. Kbps: Kilobits par seconde. kg : Kilogramme(s) : 1 000 grammes. kHz : Kilohertz. KMM : Acronyme de “Keyboard/Monitor/Mouse”, ensemble clavier/moniteur/souris. Ko : Kilo-octet(s) ; 1 024 octets. Ko/s: Kilo-octets par seconde. KVM : Acronyme de “Keyboard/Video/Mouse”, ensemble clavier/moniteur/souris. Le terme KVM désigne un commutateur qui permet de sélectionner le système correspondant à la sortie vidéo affichée et auquel s'applique l'utilisation du clavier et de la souris. lame : Module équipé d'un processeur, de mémoire et d'un disque dur. Ces modules sont montés dans une baie qui dispose d'alimentations et de ventilateurs. LAN : Acronyme de “Local Area Network”, réseau local. Un LAN se limite normalement à un bâtiment ou à un groupe de bâtiments proches, où tout l'équipement est relié par des fils réservés au réseau LAN. lb : Livres (poids). LCD : Acronyme de “Liquid Crystal Display”, écran à cristaux liquides. Linux : Système d'exploitation “Open Source” similaire à UNIX® et pouvant être utilisé sur une grande diversité de plates-formes matérielles. Linux est un logiciel libre et gratuit. Certaines distributions plus complètes, accompagnées de support technique et de formation, sont payantes et disponibles chez des distributeurs tels que Red Hat® Software. LVD : Acronyme de “Low Voltage Differential”, différentiel à basse tension. m : Mètre(s). mA : Milliampère(s). mAh : Milliampères à l'heure. Mb : Mégabit(s), soit 1 048 576 bits. Mbps: Mégabits par seconde.Glossaire 193 MBR: Acronyme de “Master Boot Record”, enregistrement d'amorçage principal. mémoire : Zone de stockage des données de base du système. Un ordinateur peut disposer de différentes sortes de mémoire, intégrée (RAM et ROM) ou ajoutée sous forme de barrettes DIMM. mémoire cache : Zone de mémoire rapide contenant une copie des données ou des instructions et permettant d'accélérer leur extraction. Quand un programme demande des données qui se trouvent dans la mémoire cache, l'utilitaire de mise en mémoire cache du disque peut extraire les données plus vite de la RAM que du disque même. mémoire cache interne du processeur: Mémoire cache d'instructions et de données intégrée au processeur. mémoire conventionnelle : Les 640 premiers kilo-octets de la RAM. La mémoire conventionnelle est présente dans tous les systèmes. Sauf s'ils ont été conçus de façon particulière, les programmes MS-DOS® sont limités à cette mémoire de base. mémoire flash : Type de puce EEPROM pouvant être reprogrammée à partir d'un utilitaire stocké sur disquette alors qu'elle est en place dans le système. La plupart des puces EEPROM ne peuvent être reprogrammées qu'avec un équipement de programmation spécial. mémoire système : VoirRAM. mémoire vidéo : La plupart des cartes vidéo VGA et SVGA contiennent des puces de mémoire qui viennent s'ajouter à la RAM du système. La quantité de mémoire vidéo installée affecte principalement le nombre de couleurs pouvant être affiché par un programme (ce qui dépend aussi du pilote vidéo et du moniteur). MHz : Mégahertz. mise en miroir: Type de mise en redondance des données qui utilise un ensemble de disques physiques pour stocker les données et un ou plusieurs ensembles de disques supplémentaires pour stocker des copies des données. Cette fonction est assurée par un logiciel. Voir aussi guarding, mise en miroir intégrée, striping et RAID. mise en miroir intégrée : Mise en miroir physique simultanée de deux disques. Cette fonction intégrée est assurée par le matériel du système. Voir aussi mise en miroir. mm : Millimètre(s). Mo : Méga-octet(s), soit 1 048 576 octets. La mesure est souvent arrondie à 1 000 000 octets lorsqu'elle fait référence à la capacité d'un disque dur. Mo/s: Méga-octets par seconde. mode graphique : Mode vidéo qui peut être défini par le nombre de pixels horizontaux x, le nombre de pixels verticaux y et le nombre de couleurs z.194 Glossaire mode protégé : Mode d'exploitation qui permet aux systèmes d'exploitation de mettre en oeuvre les éléments et fonctions suivants : • Espace d'adresse mémoire de 16 Mo à 4 Go • Traitement multitâche • Mémoire virtuelle (cette méthode permet d'augmenter la mémoire adressable en utilisant le disque dur) Les systèmes d'exploitation Windows 2000 et UNIX 32 bits s'exécutent en mode protégé. En revanche, cela n'est pas possible pour MS-DOS. ms: Milliseconde(s). MS-DOS® : Microsoft Disk Operating System. NAS : Acronyme de “Network Attached Storage”, stockage réseau. Le NAS est l'un des concepts utilisés pour l'implémentation du stockage partagé sur un réseau. Les systèmes NAS ont leurs propres systèmes d'exploitation, matériel intégré, et leurs propres logiciels optimisés pour répondre à des besoins spécifiques en termes de stockage. NIC : Acronyme de “Network Interface Controller”. Dispositif intégré ou installé sur un système afin de permettre sa connexion à un réseau. NMI: Acronyme de “NonMaskable Interrupt”, interruption non masquable. Un matériel envoie une NMI pour signaler des erreurs matérielles au processeur. ns: Nanoseconde(s). NTFS : Option du système de fichiers NT dans le système d'exploitation Windows 2000. numéro de service : Code à barres qui se trouve sur le système et permet de l'identifier lorsque vous appelez le support technique de Dell. numéro d'inventaire : Code individuel attribué à un système, normalement par un administrateur, à des fins de sécurité ou de suivi. NVRAM : Acronyme de “Non-Volatile Random-Access Memory”, mémoire vive rémanente. Mémoire qui ne perd pas son contenu lorsque le système est mis hors tension. La NVRAM est utilisée pour conserver la date, l'heure et les informations de configuration du système. panneau de commande : Pièce du système sur laquelle se trouvent des voyants et lescontrôles (bouton d'alimentation, voyant d'alimentation, etc.). parité : Informations redondantes associées à un bloc de données. partition : Vous pouvez partager un disque dur en plusieurs sections physiques appelées partitions, avec la commande fdisk. Chaque partition peut contenir plusieurs disques logiques. Après un partitionnement, vous devez formater chaque disque logique avec la commande format.Glossaire 195 PCI: Acronyme de “Peripheral Component Interconnect”, interconnexion de composants périphériques. Norme pour l'implémentation des bus locaux. PDU : Acronyme de “Power Distribution Unit”, unité de distribution électrique. Source d'alimentation dotée de plusieurs prises de courant qui fournit l'alimentation électrique aux serveurs et aux systèmes de stockage d'un rack. périphérique : Matériel interne ou externe connecté à un système (lecteur de disquette, clavier, etc.). PGA : Acronyme de “Pin Grid Array”, matrice de broches. Type de support permettant le retrait de la puce du processeur. pile de secours: Pile qui conserve dans une région spécifique de la mémoire les informations sur la configuration du système, la date et l'heure, lorsque vous éteignez le système. pilote de périphérique : Programme qui permet au système d'exploitation ou à un autre programme de communiquer correctement avec un périphérique ou un matériel donné. Certains pilotes de périphériques, comme les pilotes réseau, doivent être chargés par le fichier config.sys ou en tant que programmes résidant en mémoire (en général par le fichier autoexec.bat). D'autres, comme le pilote vidéo, se chargent lorsque vous démarrez le programme pour lequel ils sont conçus. pilote vidéo : Programme qui permet aux applications exécutées en mode graphique et aux systèmes d'exploitation d'afficher les données avec la résolution et le nombre de couleurs voulus. Le pilote vidéo doit correspondre à la carte vidéo installée. pixel : Point sur un écran vidéo. Les pixels sont disposés en lignes et en colonnes afin de créer une image. Une résolution vidéo, par exemple 640 x 480, indique le nombre de pixels en largeur et en hauteur. port en amont: Port sur un commutateur ou un concentrateur réseau, qui sert à le relier à un autre commutateur ou concentrateur sans utiliser de câble croisé. port série : Port d'E-S, utilisé le plus souvent pour connecter un modem au système. Normalement, vous pouvez identifier un port série grâce à son connecteur à 9 broches. POST: Acronyme de “Power-On Self-Test”, auto-test de démarrage. Au démarrage du système, ce programme teste différents composants (RAM, disques durs, etc.) avant le chargement du système d'exploitation. processeur: Circuit de calcul principal du système, qui contrôle l'interprétation et l'exécution des fonctions mathématiques et logiques. Un logiciel écrit pour un processeur doit souvent être révisé pour fonctionner sur un autre processeur. CPU est un synonyme de processeur.196 Glossaire programme de configuration du système : Programme qui fait partie du BIOS et permet de configurer le matériel du système et de personnaliser son fonctionnement en paramétrant diverses fonctions telles que la protection par mot de passe. Le programme de configuration du système étant stocké dans la mémoire vive rémanente, tous les paramètres définis demeurent inchangés tant qu'ils ne sont pas modifiés manuellement. PS/2 : Personal System/2. PXE: Acronyme de “Preboot eXecution Environment”, environnement d'exécution avant démarrage. La fonction PXE permet de démarrer un système (sans disque dur ni disquette amorçable) à partir d'un réseau local. RAC : Acronyme de “Remote Access Controller”, contrôleur d'accès distant. Fournit un ensemble de fonctionnalités avancées pour la gestion à distance du serveur. RAID : Acronyme de “Redundant Array of Independent Disks”, matrice redondante de disques indépendants. Méthode de mise en redondance des données. Les types de RAID les plus fréquents sont les RAID 0, 1, 5, 10 et 50. Voir aussi guarding, mirroring et striping. RAM : Acronyme de “Random-Access Memory”, mémoire vive. Zone principale de stockage temporaire du système pour les instructions d'un programme et les données. Toutes les informations stockées dans la RAM sont perdues lorsque vous éteignez le système. RAS : Acronyme de “Remote Access Service”, service d'accès à distance. Sous Microsoft Windows, ce service permet d'accéder à un réseau distant à l'aide d'un modem. readme : Fichier texte fourni avec un logiciel ou un matériel, et qui contient des informations complétant ou mettant à jour la documentation. répertoire : Les répertoires permettent de conserver des fichiers apparentés sur un disque en les organisant hiérarchiquement dans une structure en “arborescence inversée”. Chaque disque possède un répertoire “racine”. Les répertoires supplémentaires qui partent du répertoire racine sont appelés sous-répertoires. Ces derniers peuvent contenir d'autres répertoires, formant une sous-arborescence. résolution vidéo : Une résolution vidéo, par exemple 800 x 600, indique le nombre de pixels en largeur et en hauteur. Pour afficher une application dans une résolution vidéo donnée, vous devez installer les pilotes vidéo appropriés. En outre, la résolution voulue doit être prise en charge par le moniteur. ROM : Acronyme de “Read-Only Memory”, mémoire morte. La ROM contient des programmes essentiels au fonctionnement du système. Ces informations sont conservées lorsque le système est mis hors tension. Le programme qui lance la routine d'amorçage et l'auto-test de démarrage de l'ordinateur sont des exemples de code résidant dans la ROM.Glossaire 197 ROMB: Acronyme de “RAID on Motherboard”, fonction RAID incluse sur la carte mère. routine d'amorçage : Programme qui initialise la mémoire et les périphériques maté- riels, puis charge le système d'exploitation. À moins que le système d'exploitation ne réponde pas, vous pouvez redémarrer le système (faire un démarrage à chaud) en appuyant sur . Sinon, vous devez appuyer sur le bouton de réinitialisation ou éteindre puis rallumer le système. rpm : Tours par minute. RTC : Acronyme de “Real-Time Clock”, horloge temps réel. SAS : Acronyme de “Serial-Attached SCSI”. SATA : Acronyme de “Serial Advanced Technology Attachment”, connexion par technologie série avancée. Interface standard entre la carte système et les périphériques de stockage. sauvegarde : Copie d'un programme ou de données. Par précaution, il convient de sauvegarder régulièrement le disque dur du système. Avant de modifier la configuration du système, il est conseillé de sauvegarder les fichiers de démarrage importants du système d'exploitation. SCSI: Acronyme de “Small Computer System Interface”, interface pour petits systèmes informatiques. Interface de bus d'E/S autorisant des transmissions de données plus rapides que les ports standard. SDRAM : Acronyme de “Synchronous Dynamic Random-Access Memory”, mémoire vive dynamique synchrone. sec : Seconde(s). SMART: Acronyme de “Self-Monitoring Analysis and Reporting Technology”, technologie de prévision des défaillances des lecteurs de disque. Cette technologie permet aux disques durs de signaler les erreurs et les pannes au BIOS du système, puis d'afficher un message d'erreur sur l'écran. SMP: Acronyme de “Symmetric MultiProcessing”, multi-traitement symétrique. Se dit d'un système qui dispose de plusieurs processeurs reliés par un lien haut débit géré par un système d'exploitation où tous les processeurs ont les mêmes priorités d'accès au système d'E/S. SNMP: Acronyme de “Simple Network Management Protocol”, protocole de gestion de réseau simple. Interface standard qui permet au gestionnaire du réseau de surveiller et de gérer les stations de travail à distance.198 Glossaire spanning (concaténation): Cette méthode permet de combiner l'espace non alloué de plusieurs disques en un seul volume logique, ce qui permet une utilisation plus efficace de l'espace et des lettres de lecteur sur les systèmes équipés de plusieurs disques. striping (répartition des données): Méthode qui consiste à écrire des données sur au moins trois disques d'une matrice en utilisant uniquement une partie de l'espace disponible sur chacun. L'espace occupé par une bande (“stripe”) est le même sur chaque disque. Un disque virtuel peut utiliser plusieurs bandes sur le même jeu de disques d'une matrice. Voir aussi guarding, mise en miroir et RAID. SVGA : Acronyme de “Super Video Graphics Array”, super matrice graphique vidéo. VGA et SVGA sont des normes de cartes graphiques offrant une résolution et un nombre de couleurs supérieurs à ceux des normes précédentes. system.ini : Fichier de démarrage du système d'exploitation Windows. Au démarrage de Windows, le système d'exploitation consulte le fichier system.ini afin de déterminer les options à utiliser dans l'environnement Windows. Le fichier system.ini contient notamment la définition des pilotes vidéo, souris et clavier installés pour Windows. système “sans tête” : Système ou périphérique qui fonctionne sans moniteur, souris ni clavier. Habituellement, les systèmes sans tête sont gérés via un réseau à l'aide d'un navigateur Internet. TCP/IP: Acronyme de “Transmission Control Protocol/Internet Protocol”. température ambiante : Température de l'endroit ou de la pièce où se trouve le système. terminaison : Certains périphériques (par exemple à chaque extrémité d'une chaîne SCSI) doivent être dotés d'une terminaison pour empêcher les réflexions et les signaux parasites sur le câble. Lorsque de tels périphériques sont connectés en série, il est parfois nécessaire d'activer ou de désactiver leur terminaison en modifiant le réglage des cavaliers ou des commutateurs de ces périphériques ou en modifiant des paramètres à l'aide du logiciel de configuration approprié. TOE: Acronyme de “TCP/IP Offload Engine”, moteur de décentralisation TCP/IP. UNIX : Universal Internet Exchange. UNIX est un système d'exploitation écrit en langage C. Il est le précurseur de Linux. UPS : Acronyme de “Uninterruptible Power Supply”, onduleur. Unité, alimentée par batterie, qui fournit automatiquement l'alimentation du système en cas de coupure de courant.Glossaire 199 USB: Acronyme de “Universal Serial Bus”, bus série universel. Un connecteur USB permet de relier divers périphériques compatibles avec la norme USB (souris, claviers, etc.). Les périphériques USB peuvent être branchés et débranchés pendant que le système est en fonctionnement. utilitaire : Programme qui sert à gérer les ressources du système (mémoire, disques durs, imprimantes, etc.). UTP: Acronyme de “Unshielded Twisted Pair”, paire torsadée non blindée. Type de câblage utilisé pour relier un ordinateur à une ligne téléphonique. V: Volt(s). VCA : Volts en courant alternatif. VCC : Volts en courant continu. VGA : Acronyme de “Video Graphics Array”, matrice graphique vidéo. VGA et SVGA sont des normes de cartes graphiques offrant une résolution et un nombre de couleurs supérieurs à ceux des normes précédentes. volume de disque simple : Volume d'espace disponible sur un disque physique dynamique. W: Watt(s). WH : Wattheure(s). win.ini : Fichier de démarrage du système d'exploitation Windows. Au démarrage de Windows, le système d'exploitation consulte le fichier win.ini afin de déterminer les options à utiliser dans l'environnement Windows. Ce fichier comprend généralement aussi des sections qui contiennent les paramètres facultatifs pour les programmes Windows installés sur le disque dur. Windows 2000 : Système d'exploitation Microsoft Windows complet et intégré qui ne requiert pas MS-DOS et fournit des performances avancées en matière de système d'exploitation, une facilité d'utilisation accrue, des fonctions de collaboration améliorées ainsi qu'un système simplifié de navigation et de gestion des fichiers. Windows Powered : Se dit d'un système d'exploitation Windows conçu pour les systèmes NAS (stockage relié au réseau) et dédié au service des fichiers pour les clients réseau. Windows Server 2003 : Ensemble de technologies Microsoft permettant l'intégration de logiciels via l'utilisation de services Web XML. Ces services sont de petites applications réutilisables écrites en XML, qui permettent de transférer des données entre des sources qui ne sont pas connectées par un autre moyen.200 Glossaire XML : Acronyme de “Extensible Markup Language”. Le langage XML sert à créer des formats communs d'information, puis à partager le format et les données sur le Web, les intranets, etc. ZIF: Acronyme de “Zero insertion force”, force d'insertion nulle.Index 201 Index A Alerte, messages, 49 Assemblage de ventilateurs des blocs d'alimentation Installation, 99 Retrait, 97 Assemblage de ventilateurs du processeur Installation, 96 Assemblage du panneau de commande Installation, 129 Retrait, 127 Avertissement, messages, 49 B Bloc d'alimentation Dépannage, 150 Bloc d'alimentation (assemblage de ventilateurs) Installation, 99 Retrait, 97 Blocs d'alimentation Réinstallation, 101 Retrait, 100 Voyants, 21 BMC Configuration, 71 Bouton NMI, 16 C Câblage Lecteur optique, 89 Cache Disque dur, 84 Cache de lecteur Installation, 84 Retrait, 84 Cadre, panneau de commande, 77 Capot Fermeture, 79 Ouverture, 79 Caractéristiques Panneau arrière, 20 Panneau avant, 14 Caractéristiques du système Accès, 12 Carte contrôleur RAID. Voir Cartes d'extension. Carte contrôleur SAS Dépannage, 164 Carte contrôleur SAS. Voir Cartes d'extension. Carte de fond de panier, 113202 Index Installation, 115 Retrait, 113 Carte de montage Connecteurs, 178-179 Installation, 113 Retrait, 111 Carte RAC, 104 Installation, 106 Retrait, 104 Carte SD Dépannage, 155 Carte système Cavaliers, 175 Connecteurs, 175 Installation, 136 Retrait, 133 Carte système, vue, 75 Cartes d'extension Dépannage, 166 Installation, 107 Retrait, 109 Cavaliers Carte système, 175 Clavier Dépannage, 141 Clé USB Dépannage, 155 Configuration, mot de passe, 69 Connecteur de clé de mémoire (USB), 102 Connecteurs Carte de montage, 178-179 Carte système, 175 Fond de panier SAS/SATA, 180 Connexion de périphériques externes, 21 Contacter Dell, 185 Contrôleur BMC Voir BMC. Coordonnées téléphoniques, 185 D Dell Contacter, 185 Démarrage Accès aux caractéristiques du système, 12 Dépannage Bloc d'alimentation, 150 Carte contrôleur SAS, 164 Carte SD, 155 Cartes d'extension, 166 Clavier, 141 Clé USB interne, 155 Connexions externes, 140 Disque dur, 160 Lecteur de bande, 159 Lecteur de CD/DVD, 158 Lecteur de disquette, 156 Mémoire, 153 Microprocesseur, 168 NIC, 146 Périphérique USB, 144 Pile du système, 149Index 203 Refroidissement du système, 151 Routine de démarrage, 139 Souris, 142 Système endommagé, 148 Système mouillé, 147 Ventilateurs, 152 Vidéo, 140 Diagnostics Contexte d'utilisation, 172 Options de test, 173 Disque dur Dépannage, 160 Installation, 85 Support de lecteur, 87 Disques durs, 83 Codes des voyants, 18 F Fermeture du système, 79 Fond de panier SAS/SATA Connecteurs, 180 G Garantie, 11 I Installation Assemblage de ventilateurs (blocs d'alimentation), 99 Assemblage de ventilateurs (processeur), 96 Assemblage du panneau de commande, 129 Barrettes de mémoire, 117 Cache de disque dur, 84 Carte de fond de panier, 115 Carte de montage, 113 Carte RAC, 106 Carte système, 136 Cartes d'extension, 107 Clé de mémoire USB, 102 Disques durs, 85 Lecteur de CD, 92 Lecteur optique, 90, 92 Protecteur de ventilation, 83 Installation à chaud Disques durs, 83 L Lecteur de bande Dépannage, 159 Lecteur de CD Installation, 92 Retrait, 89 Lecteur de CD/DVD Dépannage, 158 Lecteur de disquette Dépannage, 156 Lecteur optique Installation, 90, 92 Retrait, 89 Retrait du plateau, 92204 Index Lecteurs CD, 89 Optique, 89 M Mémoire Dépannage, 153 Installation, 117 Instructions d'installation, 116 Retrait, 119 Messages Alerte, 49 Avertissement, 49 Codes des voyants de disque dur, 18 Écran LCD, 23 Messages d'erreur, 52 Système, 37 Messages d'erreur, 52 Microprocesseur Dépannage, 168 Mot de passe Configuration, 69 Désactivation, 182 Système, 66 N NIC Dépannage, 146 Voyants, 22 Numéros de téléphone, 185 O Outils recommandés, 74 Ouverture du système, 79 P Périphérique USB Dépannage, 144 Périphériques externes Connexion, 21 Pile Dépannage, 149 Remplacement, 124 Retrait ou remplacement, 124 Pile du système Remplacement, 124 POST Accès aux caractéristiques du système, 12 Processeur Dépannage, 168 Remplacement, 120 Processeur (assemblage de ventilateurs) Retrait, 94 Programme de configuration du système Accès, 51 Options relatives à la mémoire, 56 Options relatives à la sécurité du système, 61 Options relatives au processeur, 57Index 205 Options relatives aux communications série, 60 Options relatives aux périphériques intégrés, 59 Touches, 51 Protecteur de ventilation Installation, 83 Retrait, 81 Protection du système, 61, 68 R Refroidissement du système Dépannage, 151 Réinstallation Bloc d'alimentation, 101 Cadre, 78 Remplacement Pile du système, 124 Processeur, 120 Retrait Assemblage de ventilateurs des blocs d'alimentation, 97 Assemblage de ventilateurs du processeur, 94 Assemblage du panneau de commande, 127 Barrettes de mémoire, 119 Bloc d'alimentation, 100 Cache de disque dur, 84 Carte de fond de panier, 113 Carte de montage, 111 Carte RAC, 104 Carte système, 133 Cartes d'extension, 109 Disque dur installé dans un support, 87 Lecteur de CD, 89 Lecteur optique, 89 Lecteur optique (du plateau), 92 Protecteur de ventilation, 81 Retrait du cadre, 78 S Sécurité, 139 Sécurité TPM, 61 Souris Dépannage, 142 Support Contacter Dell, 185 Support de lecteur Disque dur, 87 Système endommagé Dépannage, 148 Système mouillé Dépannage, 147 Système, messages, 37 Système, mot de passe, 66 U USB Connecteur interne pour clé de mémoire, 102206 Index V Ventilateurs Dépannage, 152 Vérification du matériel, 140 Vidéo Dépannage, 140 Voyants Alimentation, 21 Disque dur, 18 NIC, 22 Panneau arrière, 20 Panneau avant, 14 Voyants d'alimentation, 21 www.dell.com | support.dell.com Dell™ PowerVault™ Systems Performance Considerations for Tape Drives and Libraries____________________ Information in this document is subject to change without notice. © 2005 Dell Inc. All rights reserved. Reproduction in any manner whatsoever without the written permission of Dell Inc. is strictly forbidden. Trademarks used in this text: Dell, the DELL logo, and PowerVault are trademarks of Dell Inc.; EMC and PowerPath are registered trademarks of EMC Corporation. Other trademarks and trade names may be used in this document to refer to either the entities claiming the marks and names or their products. Dell Inc. disclaims any proprietary interest in trademarks and trade names other than its own. June 2005Contents 3 Contents Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 General Host Backup Considerations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 Tape Drive and Data Considerations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 Hard Drive and RAID Array Configuration . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 General Performance Considerations When Using Multiple Drives in Tape Libraries . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 SCSI Configurations. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 SAN Configurations. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134 ContentsPerformance Considerations for Tape Drives and Libraries 5 Introduction With recent improvements in tape drive transfer rates, many host-side factors, such as RAID (Redundant Array of Inexpensive [or Independent] Disks) configuration and hard-drive specifications, must be considered when determining whether the host server and tape drive can process data at the same rate. General configurations and attributes that may limit throughput from the host server to the tape drive are discussed in "General Host Backup Considerations." As multiple drives are placed into tape libraries, greater host bandwidths are needed to keep pace with the potential throughput of multiple tape drives. Potential fibre limitations for multidrive units, as well as recommended cabling configurations, are discussed in "General Performance Considerations When Using Multiple Drives in Tape Libraries." General Host Backup Considerations The considerations in this section apply to both SCSI and storage area network (SAN) tape backup configurations. Tape Drive and Data Considerations The following issues should be considered when evaluating performance: Overhead from SCSI commands. Command overhead on the SCSI bus restrict all SCSI devices in achieving theoretical maximum transfer speeds. Tape backup software does not account for this overhead; instead, the software only measures the rate at which data is written to the tape. For example, the drive may be processing 80 MB/sec of data, but only writing 77 MB/sec of data. The latter rate is what the backup software will report. Tape block sizes. 64 Kb block sizes are optimal for most tape drives. However, some backup applications allow the user to change block size, even though a larger size will not enhance performance. Using block sizes less than 64 Kb can actually hinder performance. See your backup software User's Guide for information on adjusting the block size of your tape device. Backup software buffer size. For optimal backup performance, backup software buffers should be as large as possible. Some applications allow users to change the buffer size, which can help maintain a steady stream of data to and from the drive and significantly increase transfer rates, especially of small files. The larger the buffer, the more data it can hold and the less time the disk spends seeking the data; however, this can affect memory and CPU performance. See your tape backup application User’s Guide for specific details. Drivers and firmware. Always ensure that the SCSI or fibre controller and tape drive have the latest drivers and firmware installed. Visit support.dell.com to download the latest drivers and firmware for your Dell PowerVault tape product.6 Performance Considerations for Tape Drives and Libraries www.dell.com | support.dell.com Attach tape drives and hard drives on separate controllers (internal or external) on separate host bus adapters (HBAs). This depends somewhat on the performance capabilities of your controller, but best practice is to keep the tape drive HBA separate from the hard drive HBA to ensure maximum throughput. Most onboard dual-mode SCSI/RAID controllers share one processor, which must share bandwidth between the RAID array and tape drive. Thus, one controller is handling reads and writes between the hard disks and the tape drive, as well as calculating and writing any necessary parity information to the hard drives. See "Hardware RAID Configuration Considerations" for specific information on RAID arrays and parity bytes. Dirty drive heads or old media. A dirty tape drive head or old media can cause high error rates and a corresponding reduction in read/write speeds. Each time a drive attempts to rewrite or reread a block on a tape, performance is degraded. Once a certain threshold of read/write errors is reached, the drive will usually request cleaning. It is important to clean the drive heads on regular intervals, or when requested. The chance of encountering a bad block increases as media ages or is excessively used. The typical lifecycle of a piece of LTO media is approximately 75 full tape read/writes. Speed matching. Newer LTO drives will match the speed of the data being provided to the drive, down to approximately one-half of the maximum uncompressed data transfer speed. If data is provided to the drive at less than the lower speed matching limit, the drive must stop, wait for the buffer to fill, rewind, and then attempt to write the buffer (this is known as "back hitching"). For example, the Dell PowerVault 110T (LTO2 and LTO3) tape drive matches speed down to 30 MB/sec while writing to LTO-3 media. If the host server can only provide data at 20 MB/sec, the drive will "back hitch" while waiting for its buffers to fill. In this situation, the effective throughput will be something less than 20 MB/sec (probably closer to 15 MB/sec). Confirming Performance of Your Tape Drive Certain tape drive manufacturers have a performance diagnostic mode built into the drive that can be used to confirm throughput. The PowerVault 110T LTO-2 and LTO-3 (firmware 53XX or later) offer a diagnostic mode "F," which performs a quick read/write performance test on the drive and media. If the performance rate is not within 6 percent of the maximum specified drive speed, the test fails with an error message. No error message is displayed if the test passes. Consult your tape drive User’s Manual for specific details on diagnostic mode "F." NOTICE: Diagnostic mode "F" requires media that can be safely overwritten as part of the diagnostic test. Do not use media containing critical data. Any data residing on the media used in the diagnostic test will be lost. Hard Drive and RAID Array Configuration Several hard drive and disk array (both internal and external) attributes can affect backup or restore performance. These attributes, as well as recommended configurations that help achieve maximum backup and restore speeds, are discussed in the following subsections. If the tape drive’s sustainable throughput exceeds that of the disk array, then the tape drive’s peak performance will not be realized.Performance Considerations for Tape Drives and Libraries 7 General Hard Drive Configuration Considerations Data/operating system (OS) on different LUNs. Backing up data on a logical unit number (LUN) separate from the OS LUN ensures that the hard drive is not splitting access and overhead between OS operations and backup operations. This can be accomplished by having one hard drive or disk array contain the OS and a physically separate hard drive or disk array contain the data to be backed up. Figure 1-1. Single-Channel vs. Two-Channel Bandwidth Hard Drive Performance By design, tape drives write data sequentially and require a constant data feed to keep the drive operating sequentially (avoiding back hitching). Conversely, hard drives are random access devices. Therefore, hard drives can sometimes struggle to provide sequential data to tape drives if that data is spread out over the drive platter. This forces the drive to continuously seek small blocks of data. Additionally, other hard drive attributes can further affect the throughput of data to the tape drive. Spindle speed. Typically measured in RPMs (revolutions per minute), the hard drive's spindle speed determines how many times per minute the drive platter assembly can perform a full revolution. This has a direct effect on both random access times and sequential transfer rates. The higher the spindle speed, the faster the drive can access data. Single Shared LUN Separate LUNs Single LUN with Backup data and OS OS LUN SCSI or RAID Controller Tape Drive Backup Data LUN SCSI or RAID Controller Tape Drive8 Performance Considerations for Tape Drives and Libraries www.dell.com | support.dell.com Random access time or seek time. Usually measured in milliseconds, seek time is the length of time a drive's heads take to find a piece of data on the disk. The seek time of a hard disk measures the amount of time required for the read/write heads to move between tracks on the surface of the platters. Because hard disks are random access devices, data can be stored on virtually any sector of the disk. The longer it takes to access that data, the slower the overall throughput of the drive. This attribute is very significant when a hard drive contains many small files. The smaller the files, the more "seeks" the drive must make to read or write the file to disk; therefore, disks tend to read or write very slowly when many small files are being transferred. Sequential/sustained transfer rates (STR). STR measures how fast a drive actually reads data from and writes data to its platters. If the data being backed up is one large contiguous file, the sustained throughput will be close to the drive's maximum STR. However, in real-world applications, data becomes more scattered about the platter as data is deleted and written. Defragmenting a hard drive can help the drive reach its maximum STR. Buffer (cache). The buffer is the amount of memory on the drive that holds the most recently written or stored data. The bigger the buffer, the more data it can hold, resulting in less time seeking data on the disk. Hardware RAID Configuration Considerations General overview of RAID This section presents an overview of typical RAID configurations and how they affect backup and restore rates. A RAID array is a set of hard disks that act as a single storage system or LUN. Data can be potentially transferred through the channel of each hard drive at once, allowing for total throughput to be a multiple of the total number of drives in the array, minus overhead and any redundancy as described in the following sections. In the case of a RAID configuration, the speed of the interface becomes important because the drives share the bandwidth of the interface. For example, a single Ultra160 drive may only sustain 40 MB/sec. Thus, a five-disk RAID 0 array consisting of the same drive type should be able to read/write at 200 MB/sec. However, the Ultra160 interface will limit the array to a maximum of 160 MB/sec. External disk arrays, particularly in SANs, may offer significant levels of cache memory to improve I/O performance. This cache will greatly improve performance when writing to the array and may store frequently accessed data to improve read performance. With respect to its impact on tape performance, the cache will mask most RAID limitations when restoring data to the array or backing up data from the array. However, backup operations from external arrays with cache may still feel the impact of RAID configuration limitations because the data still needs to be read from the disks.Performance Considerations for Tape Drives and Libraries 9 RAID 0 Commonly known as striping, RAID 0 allows two or more disks to be joined to create one virtual drive in the fashion of a single LUN. It is referred to as striping because data is written across all of the disks in the array, not just to one disk at a time. Thus, the throughput is spread across n channels (n being the number of hard drives in the array) instead of a single channel for a single hard disk. This results in excellent read/write performance, but no fault tolerance. Figure 1-2 shows four hard drives in a RAID 0 configuration. Data is striped across all four hard drives, resulting in four channels for reading and writing to the array. Figure 1-2. Example RAID 0 Configuration SCSI or RAID Controller Tape Drive D1 D5 D9 D13 D17 D2 D6 D10 D14 D18 D3 D7 D11 D15 D19 D4 D8 D12 D16 D20 Hard Drive 1 Hard Drive 2 Hard Drive 3 Hard Drive 4 D = Data Byte10 Performance Considerations for Tape Drives and Libraries www.dell.com | support.dell.com RAID 1 Also known as mirroring, RAID 1 means data is written twice across two disks simultaneously. If one drive fails, the system switches to the other drive without losing data. During tape drive backups, the read rate from the RAID 1 array is approximately the same as a single drive because it is reading from the primary drive. However, restore performance from the tape drive writing to the RAID 1 array can be slower due to error checking/correction (ECC) included in writing to the primary and mirrored disks. Much of this inefficiency is due to the fact that the mirroring is often performed on the CPU or RAID controller. Thus, newer RAID controllers tend to be faster due to newer and more capable processors. Figure 1-3. Example RAID 1 Configuration D1 D2 D3 D4 D5 M1 M2 M3 M4 M5 Tape Drive SCSI or RAID Controller Read/Write Write Only Read/Write Hard Drive 1 Hard Drive 2 D = Data Byte M = Mirrored BytePerformance Considerations for Tape Drives and Libraries 11 RAID 5 With a RAID 5 array, data is striped across the disk array at the byte level and error correction data, or parity data, is also striped across the disk array. RAID 5 arrays tend to have very good random read performance; this read performance generally improves as the number of disks in the array increases. With the larger disk arrays, read performance can actually outperform RAID 0 arrays because the data is distributed over an additional drive. In additional, parity information is not required during normal reads. Restores from tape to a RAID 5 array tend to be nominal because it involves additional overhead for calculating and writing the parity information. Figure 1-4. Example RAID 5 Configuration P1 D4 D7 D10 D13 D1 P2 D8 D11 D14 D2 D5 P3 D12 D15 D3 D6 D9 P4 D16 SCSI or RAID Controller Tape Drive Read/Write Read/Write D = Data Byte Hard Drive 1 Hard Drive 2 Hard Drive 3 Hard Drive 4 P = Parity Byte12 Performance Considerations for Tape Drives and Libraries www.dell.com | support.dell.com In conclusion, RAID 0 tends to be the best overall configuration for read and write performance, but does not allow for redundancy. RAID 1 is the worst performer overall, as all data written to the array is mirrored and reads come from a single disk. RAID 5 tends to be a good read performer but average write performer; however, RAID 5 improves if more disks are added to the array. If the RAID is within an enclosure that offers significant levels of cache memory, then performance limitations during restore operations may be abated. Backup operations will still be subject to limitations of the RAID configuration. In addition, the characteristics of the array still depend heavily on the specific hard drive characteristics listed in "Hard Drive Performance." General Performance Considerations When Using Multiple Drives in Tape Libraries When multiple tape drives are utilized simultaneously to perform data backups (such as in tape libraries), additional aspects of the hardware configuration must be considered. By employing simple performance-minded methods in setting up hardware and cabling configurations, additional throughput bottlenecks can be limited. SCSI Configurations The latest high-performance tape drives offered in tape libraries support the Ultra160 specification of the SCSI interface standard. Therefore, to achieve maximum performance, backup servers utilizing SCSI must have an HBA installed that supports data speeds of Ultra160 or higher. A SCSI HBA that meets this requirement will allow each tape drive to communicate with the host at a rate of 160 MB/sec on the SCSI bus. The higher data rate of the SCSI bus compared to tape drive speeds allows multiple devices to be connected to the same bus without sacrificing device performance. But only to a point. The 160 MB/sec data rate of an Ultra160 bus is the maximum possible data throughput rate to all devices connected to the bus. Therefore, a single tape drive will not consume the full bandwidth of the bus because it can read or write data to tape at up to 80 MB/sec (native). Multiple tape drives, however, can combine to consume the full 160 MB/sec offered by the bus if each is operating at its maximum native performance. Each additional drive connected to the same bus after this point will reduce the average performance of each drive. Therefore, to achieve maximum performance from a tape library, it is recommended to connect no more than two tape drives to each SCSI bus. See "Recommended Cabling Configurations" for specific details and illustrations. A SCSI HBA supporting at least Ultra160 should be used, but upgrading to an Ultra320 HBA will not lead to an additional improvement in performance if the tape drive's specification is Ultra160. Performance Considerations for Tape Drives and Libraries 13 SAN Configurations Fibre Channel (FC) offers many advantages over SCSI. First, it overcomes the distance limitations of SCSI (12 meters for LVD SCSI versus 300 meters for a short-wave 2-Gb FC link) and allows for the transmission of data at higher speeds. As a serial network protocol rather than a bus-based architecture like SCSI, FC has also become the protocol of choice for the implementation of SANs, allowing for the consolidation of data storage resources. In addition, each FC connection is made up of a transmit link and a receive link, allowing for full-duplex operation. This means that data can be transmitted in two directions simultaneously. Therefore, during a backup operation across a single FC connection, data can be read from a source and written to tape without taking turns in communication, effectively doubling the bandwidth of a connection. See Figure 1-5. Figure 1-5. Fibre Channel Link Diagram When setting up tape libraries in a SAN, performance can still be affected by various factors. These factors include FC link speeds, data flow between the source and tape library, and performance limitations of external storage arrays. With an understanding of the overall setup and management of the solution, many of these factors can be avoided. Even with the high data bandwidth offered by the FC protocol in SANs, proper considerations must be made for tape drives in order to avoid a situation in which the FC link may limit performance. The data rate of a 2-gigabit (Gb) FC link is 200 MB/sec (that is, 200 MB/sec on the transmit link and 200 MB/sec on the receive link). Therefore, attempting to operate multiple tape drives across the same link can potentially exceed the full bandwidth of a link. If the host is operating with a legacy 1-Gb adapter, backing up data to two drives may be sufficient to reveal significant performance limitations. Therefore, when using three or more tape drives simultaneously on a 2-Gb link, you may need to distribute the backups across a number of connections, rather than relying on a single link. This is where understanding the SAN solution's topology is beneficial. Following the data path during a backup operation as it is read from the source and then written out to tape will help administrators recognize any potential bottlenecks. If any bottlenecks are identified, measures may be taken depending on the configuration. For example, if the backup solution requires multiple drives to be in operation at once, splitting the tape hardware across separate fabrics may improve performance by splitting the connections. See Figure 1-6. HOST Fibre Channel Device Transmit Receive Receive Transmit 2 Gb = 200 MB/sec 2 Gb = 200 MB/sec14 Performance Considerations for Tape Drives and Libraries www.dell.com | support.dell.com Figure 1-6. Single vs. Split Data Flow to Tape Library At the same time, if a bottleneck exists in the data being read from an external FC disk array, the use of I/O management software such as EMC® PowerPath® with an additional fabric connection will automatically load-balance the data across multiple paths and increase availability through path failover. See Figure 1-7. The left side of the figure represents a SAN disk array in which all of the data is forced through a single link, creating a bottleneck that slows data flow to the tape hardware. The right side shows how load balancing doubles the I/O bandwidth coming out of the array by allowing the data to transmit across two links. HOST Fibre Channel Switch Fibre Channel Disk Array Fibre Channel Switch Fibre Channel Switch HOST Fibre Channel Disk Array Tape Library Tape LibraryPerformance Considerations for Tape Drives and Libraries 15 Figure 1-7. Bottlenecked Data Flow vs. Load-Balanced Disk Array Finally, FC disk arrays on the SAN can also experience the same performance limiters described in "Hard Drive and RAID Array Configuration." Therefore, improving the performance characteristics of the disk arrays will also have a direct effect on backup speed across the SAN. SAN Configurations Utilizing the Library Fibre Channel Bridge Certain tape libraries may be connected to a SAN by way of a Fibre Channel bridge module. The module acts as a bridge between the SCSI and FC protocols and provides additional management, security, and operational features unavailable in most native FC libraries. For details on these features, see the Fibre Channel bridge User's Guide for your tape library. In some tape library configurations, the Fibre Channel bridge module may act as a bottleneck and decrease performance of tape drives. This is because the processing capability in the Fibre Channel bridge module required to bridge the SCSI and FC communication cannot meet the aggregate data throughput offered by certain multidrive configurations. Despite this, most data backup solutions will not experience the Fibre Channel bridge module as the primary limiting factor in tape performance. Dedicated backup servers will frequently encounter a situation where the limitations at the host will be compounded by the exertion of feeding data to multiple tape drives. This results in average drive performance below the level where the Fibre Channel bridge module becomes a factor. Fibre Channel Switch Fibre Channel Switch HOST HOST Fibre Channel Switch Fibre Channel Switch Fibre Channel Disk Array Fibre Channel Disk Array Tape Library Tape Library16 Performance Considerations for Tape Drives and Libraries www.dell.com | support.dell.com Recommended Cabling Configurations SCSI Cabling to the Host Tape Library With up to Six Tape Drives When the tape library is SCSI-attached to a host, ensure that no more than two drives are on a single bus. Additional SCSI controllers are required for libraries with five or six tape drives to ensure that no SCSI bus becomes a barrier to maximizing throughput. Figure 1-8. SCSI Cabling for Library With up to Six Tape Drives Tape Library With up to Two Tape Drives The drives in a fully configured two-drive tape library can be cabled to a host on the same SCSI bus without encountering significant limitations to backup performance. The backup rates for two drives on a single SCSI bus will match the backup rates for two drives on separate buses. However, customers who enable the verify feature in backup applications may wish to improve the verify performance by splitting two drives onto two SCSI buses. By doing so, verify performance may improve by up to 25 percent. library-to-host SCSI cable library-to-host SCSI cable drive-to-library controller SCSI cable terminator terminatorPerformance Considerations for Tape Drives and Libraries 17 Figure 1-9. SCSI Cabling for Library With up to Two Tape Drives Cabling Drives to the Fibre Channel Bridge Figures 1-10 through 1-17 illustrate how a tape library with up to six drives should be configured with a Fibre Channel bridge module in order to optimize tape performance over FC. terminator18 Performance Considerations for Tape Drives and Libraries www.dell.com | support.dell.com Figure 1-10. Fibre Channel Bridge Cabling With One Tape Drive library SCSI interface SCSI 1 terminator drive 1Performance Considerations for Tape Drives and Libraries 19 Figure 1-11. Fibre Channel Bridge Cabling With Two Tape Drives library SCSI interface SCSI 1 SCSI 2 terminator terminator drive 1 drive 220 Performance Considerations for Tape Drives and Libraries www.dell.com | support.dell.com Figure 1-12. Fibre Channel Bridge Cabling With Three Tape Drives library SCSI interface SCSI 1 SCSI 2 terminator terminator drive 1 drive 2 drive 3Performance Considerations for Tape Drives and Libraries 21 Figure 1-13. Fibre Channel Bridge Cabling With Four Tape Drives Figure 1-14. Channel Zoning Settings for Tape Library With One to Four Drives library SCSI interface SCSI 1 SCSI 2 terminator terminator drive 1 drive 2 drive 3 drive 422 Performance Considerations for Tape Drives and Libraries www.dell.com | support.dell.com Figure 1-15. Fibre Channel Bridge Cabling With Five Tape Drives library SCSI interface SCSI 1 SCSI 2 SCSI 3 SCSI 4 drive 1 terminator drive 2 drive 3 terminator drive 4 drive 5 terminatorPerformance Considerations for Tape Drives and Libraries 23 Figure 1-16. Fibre Channel Bridge Cabling With Six Tape Drives Figure 1-17. Channel Zoning Settings for Tape Library With Five or Six Drives library SCSI interface SCSI 3 SCSI 4 SCSI 1 SCSI 2 drive 1 terminator drive 2 drive 3 terminator drive 4 drive 5 terminator drive 6 terminator24 Performance Considerations for Tape Drives and Libraries www.dell.com | support.dell.com Figure 1-18 and Figure 1-19 illustrate how a tape library with up to two tape drives should be configured with a Fibre Channel bridge module in order to optimize tape performance over FC. Figure 1-18. Tape Library With One Drive Figure 1-19. Tape Library With Two Drives terminator terminator terminatorwww.dell.com | support.dell.com Dell™ PowerVault™ 系统 磁带驱动器和磁带存储库 性能注意事项____________________ 本文件中的信息如有更改,恕不另行通知。 © 2005 Dell Inc. 版权所有,翻印必究。 未经 Dell Inc. 书面许可,严禁以任何方式进行复制。 本文中使用的商标:Dell、DELL 徽标和 PowerVault 是 Dell Inc. 的商标; EMC 和 PowerPath 是 EMC Corporation 的注册商标。 本文件中述及的其它商标和产品名称是指拥有相应商标和名称的公司或其制造的产品。Dell Inc. 对本公司的商标和产品名称之外 的其它商标和产品名称不拥有任何专有权。 2005 年 6 月目录 27 目录 简介 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 主机备份一般注意事项. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 磁带驱动器和数据注意事项 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 硬盘驱动器和 RAID 阵列配置 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 在磁带存储库中使用多个驱动器时的一般性能注意事项 . . . . . . . . . 36 SCSI 配置. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 SAN 配置 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3628 目录磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 29 简介 随着近来磁带驱动器传输速率的提高,在确定主机服务器和磁带驱动器能否以相同速率处理 数据时,必须考虑许多主机方面的因素,如 RAID(廉价 [或独立] 磁盘冗余阵列)配置和硬 盘驱动器的规格。在“主机备份一般注意事项”中,将讨论可能会限制从主机服务器到磁带 驱动器吞吐量的一般配置和属性。 由于磁带存储库中放入了多个驱动器,因此,为了满足多个磁带驱动器的潜在吞吐量要求, 需要增加主机带宽。“在磁带存储库中使用多个驱动器时的一般性能注意事项”中将讨论有 关多驱动器单元的潜在光纤限制以及建议的布线配置。 主机备份一般注意事项 本节中的注意事项同时适用于 SCSI 和存储区域网络 (SAN) 磁带备份配置。 磁带驱动器和数据注意事项 在评估性能时应考虑以下问题: SCSI 命令所带来的额外开销。SCSI 总线上的命令所带来的额外开销限制了所有 SCSI 设备, 使之无法获得理论上的最大传输速率。磁带备份软件并未说明这一额外开销,而只是测量数 据写入磁带的速率。例如,驱动器可能以 80 MB/秒的速度处理数据,但写入数据时的速度仅 为 77 MB/ 秒。后一个速率就是备份软件将报告的速度。 磁带区块大小。对于大多数磁带驱动器,64 KB 的区块大小是最佳的。然而,某些备份应用程 序允许用户更改区块大小,即使较大的区块并不能提高性能。如果区块大小低于 64 KB, 则的确会妨碍性能。有关调整磁带设备的区块大小的信息,请参阅备份软件的用户指南。 备份软件缓冲区大小。为达到最佳的备份性能,备份软件缓冲区应尽可能大。某些应用程序 允许用户更改缓冲区大小,这样可能有助于在将数据传出和传入驱动器时保持稳定的数据 流,从而显著提高传输速率,特别是对于小文件。缓冲区越大,存储的数据就越多,磁盘寻 找数据所需的时间就越少;但这样可能会影响内存和 CPU 性能。有关详细信息,请参阅磁带 备份应用程序的用户指南。 驱动程序和固件。始终确保 SCSI 或光纤控制器及磁带驱动器安装了最新的驱动程序和固件。 请访问 support.dell.com,为您的 Dell PowerVault 磁带产品下载最新的驱动程序和固件。 在各个主机总线适配器 (HBA) 上的各个控制器(内部或外部)上连接磁带驱动器和硬盘驱动 器。这在一定程度上取决于控制器的性能,但最佳的方法是保持磁带驱动器 HBA 与硬盘驱动 器 HBA 分离,以确保获得最大吞吐量。大多数板载双模式 SCSI/RAID 控制器共享一个处理 器,这就意味着必须在 RAID 阵列与磁带驱动器之间共享带宽。因此,一个控制器既要处理 硬盘与磁带驱动器之间的读和写操作,又要计算和向硬盘驱动器写入任何需要的奇偶校验信 息。有关 RAID 阵列和奇偶校验字节的具体信息,请参阅“硬件 RAID 配置注意事项”。30 磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 www.dell.com | support.dell.com 有污垢的驱动器磁头或旧的介质。有污垢的磁带驱动器磁头或旧的介质可能会导致很高的错 误率,并相应地降低读/写速度。每次驱动器尝试在磁带上重写或重读区块时,性能都会下 降。一旦到达了读/写错误的某个阈值,驱动器通常会要求清洗磁头。定期或在请求时清洗 驱动器磁头是十分必要的。 当介质老化或过度使用时,区块损坏的机率就会增加。一片 LTO 介质的典型寿命大约为 75 次完全磁带读/写。 速率匹配。更高级的 LTO 驱动器将与向驱动器提供的数据的速度相匹配,最低速率为最大未 压缩数据传输速度的一半左右。如果向驱动器提供数据的速度低于速度匹配的下限,驱动器 必须停止传输,等待缓冲区填充,重绕磁带,然后尝试写入缓冲区(此过程称为 “后系留”)。 例如,Dell PowerVault 110T (LTO2 和 LTO3)磁带驱动器在向 LTO-3 介质写入数据时,将 速率匹配为最低 30 MB/秒。如果主机服务器仅以 20 MB/秒的速率提供数据,在等待缓冲 区填充时,驱动器将出现“后系留”现象。在这种情况下,有效的吞吐量将低于 20 MB/秒 (可能接近 15 MB/秒)。 确定磁带驱动器的性能 某些磁带驱动器制造商在驱动器中内置了性能诊断模式,用于确定吞吐量。PowerVault 110T LTO-2 和 LTO-3(固件 53XX或更高版本)提供了一个诊断模式 "F",可以在驱动器和介质上 执行快速读/写性能测试。如果性能速率超出了指定的最大驱动器速度的百分之六,则测试 失败,并显示一条错误信息。如果测试通过了,则不会显示错误信息。有关诊断模式“F” 的详细信息,请参阅磁带驱动器的用户指南。 注意:作为诊断测试的一部分,诊断模式 "F" 要求可以安全地覆盖介质。不要使用包含重要数 据的介质。用于诊断测试的介质上包含的任何数据都将丢失。 硬盘驱动器和 RAID 阵列配置 许多硬盘驱动器和磁盘阵列(包括内部和外部)属性可能会影响备份或恢复性能。以下各小 节将分别介绍这些属性以及建议采用的可帮助获得最大备份和恢复速度的配置。如果磁带驱 动器的可承受吞吐量超过了磁盘阵列的吞吐量,则磁带驱动器将无法达到最佳性能。 硬盘驱动器配置一般注意事项 不同 LUN 上的数据/操作系统 (OS)。在与操作系统 LUN 不同的逻辑设备号 (LUN) 上备份数 据,可确保硬盘驱动器不会在操作系统操作与备份操作之间拆分访问量和系统开销。为此, 可通过使用一个硬盘驱动器或磁盘阵列包含操作系统,而使用一个物理上独立的硬盘驱动器 或磁盘阵列来包含要备份的数据来实现这一要求。磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 31 图 1-1. 单信道与双信道带宽 硬盘驱动器性能 根据设计,磁带驱动器应按顺序写入数据,并要求稳定的数据传输,以确保驱动器按顺序操 作(避免出现后系留现象)。相反,硬盘驱动器是随机访问设备。因此,如果数据广泛分布 在驱动器盘片上,则硬盘驱动器有时需要尽量向磁带驱动器按顺序提供数据。这样,就迫使 驱动器持续查找小的数据块。 另外,其它硬盘驱动器属性可能进一步影响传输到磁带驱动器的数据吞吐量。 转速。通常以 RPM(转/分钟)为单位,硬盘驱动器的转速决定了驱动器盘片每分钟可以执 行完整转动的次数。这不仅直接影响随机访问时间,也直接影响顺序传输速率。转速越高, 驱动器访问数据的速度就越快。 随机访问时间或查找时间。通常以毫秒为单位,查找时间是驱动器磁头在磁盘上查找数据所 用的时间。硬盘的查找时间衡量的是读/写磁头在盘片表面的磁道间移动所需的时间。因为 硬盘是随机访问设备,故而数据可以存储在磁盘上的几乎任何扇区。硬盘访问数据所需的时 间越长,驱动器的整体吞吐量就越慢。当硬盘驱动器包含许多小文件时,这一属性就显得十 分重要。文件越小,驱动器就必须执行更多的“查找”,以便向磁盘读或写文件;因此, 当要传输许多小文件时,磁盘的读或写操作往往会非常慢。 顺序/持续传输速率 (STR)。STR 衡量驱动器实际从盘片读取数据及向盘片写入数据的速度。 如果要备份的数据是一个大的存储空间相邻的文件,则持续吞吐量将接近驱动器的最大 STR。 然而,在实际应用中,由于数据的删除和写入,使得数据在盘片上的分布变得非常分散。 对驱动器进行碎片管理有助于驱动器获得其最大 STR。 缓冲区(高速缓存)。缓冲区是驱动器上保存最近写入的数据或存储的数据的内存量。 缓冲区越大,所能保存的数据就越多,从而减少了在磁盘上查找数据的时间。 单个共享的 LUN 独立的 LUN 单一 LUN 用于备份 数据和操作系统 操作系统 LUN SCSI 或 RAID 控制器 磁带驱动器 备份数据 LUN SCSI 或 RAID 控制器 磁带驱动器32 磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 www.dell.com | support.dell.com 硬件 RAID 配置注意事项 RAID 概述 本节概述了典型的 RAID 配置以及它们如何影响备份和恢复速率。RAID 阵列是一组可作为单 一存储系统或 LUN 的硬盘。由于可以一次通过每个硬盘驱动器的信道传输数据,这样,总的 吞吐量可以达到阵列中所有驱动器的吞吐量的若干倍,但要减去系统开销和任何冗余,如以 下各节中所述。 就 RAID 配置来说,接口的速率很关键,因为驱动器共享接口的带宽。例如,一个 Ultra160 驱动器只能承受 40 MB/秒的速度。这样,由相同驱动器类型组成的 5 个磁盘所形成的 RAID 0 阵列能够以 200 MB/秒的速率进行读/写。但 Ultra160 接口将阵列的速率限制在最 大 160 MB/秒。 外部磁盘阵列(特别是在 SAN 中)可以提供更高的高速缓存容量,以提高 I/O 性能。这种高 速缓存可以大大提高向阵列写入数据的性能,且可以存储经常访问的数据以提高读性能。至 于它对磁带性能的影响,在向阵列恢复数据或从阵列备份数据时,高速缓存可以屏蔽大多数 RAID 限制。但是,使用高速缓存从外部阵列进行备份操作时,还是会感受到 RAID 配置限制 所带来的影响,因为仍需从磁盘读取数据。 RAID 0 RAID 0 通常称为分拆,允许将两个或更多磁盘组合起来,以单一 LUN 方式生成一个虚拟驱 动器。之所以称为分拆,是因为在同一时间数据将写入阵列中的所有磁盘,而不仅仅是一个 磁盘。因此,吞吐量分布在n个信道上(n是阵列中硬盘驱动器的数量),而不是单一硬盘的 单一信道上。这就提供了优异的读/写性能,但不具备容错性能。 图 1-2 显示了以 RAID 0 配置的四个硬盘驱动器。数据将分拆到所有四个硬盘驱动器, 这样,四个信道同时对阵列进行读和写操作。磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 33 图 1-2. 示例 RAID 0 配置 RAID 1 RAID 1 也称作镜像,它意味着将数据同时写入两个磁盘中。如果其中一个驱动器出现故障, 系统将切换到另一个驱动器,数据将不会丢失。在磁带驱动器备份期间,从 RAID 1 阵列读取 数据的速率大约与从单一驱动器读取数据的速率相同,因为数据是从主驱动器读取的。然 而,从磁带驱动器写入 RAID 1 阵列的恢复性能可能会较慢,这是由于在向主磁盘和镜像磁盘 写入数据时,要进行错误检查/纠正 (ECC)。这种低效率很大程度上是由于镜像操作常常是 在 CPU 或 RAID 控制器上执行而造成的。因此,更高级的 RAID 控制器由于使用了更新和功 能更强大的处理器,其速度将更快。 SCSI 或 RAID 控制器 磁带驱动器 D1 D5 D9 D13 D17 D2 D6 D10 D14 D18 D3 D7 D11 D15 D19 D4 D8 D12 D16 D20 硬盘 驱动器 1 硬盘 驱动器 2 硬盘 驱动器 3 硬盘 驱动器 4 D = 数据字节34 磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 www.dell.com | support.dell.com 图 1-3. 示例 RAID 1 配置 RAID 5 使用 RAID 5 阵列,数据以字节级方式分拆到磁盘阵列中,且纠错数据或奇偶校验数据也分拆 到磁盘阵列中。RAID 5 阵列具有非常好的随机读取性能,随着阵列中磁盘的数量增加,读性 能通常会更好。使用较大的磁盘阵列,读性能实际上高于 RAID 0 阵列,因为数据分布在一个 附加的驱动器上。另外,在执行正常的读操作时,不需要奇偶校验信息。 从磁带恢复到 RAID 5 阵列时,这种读优势往往是微不足道的,因为它会引发用于计算和写入 奇偶校验信息的额外开销。 D1 D2 D3 D4 D5 M1 M2 M3 M4 M5 磁带驱动器 SCSI 或 RAID 控制器 读/写 只写 读/写 硬盘 驱动器 1 硬盘 驱动器 2 D = 数据字节 M = 镜像字节磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 35 图 1-4. 示例 RAID 5 配置 总之,RAID 0 可以获得读和写性能的最佳整体配置,但没有考虑冗余性能。RAID 1 总体上效 果最差,因为需要对所有写入阵列的数据进行镜像,且读取数据时只涉及一个磁盘。RAID 5 的读性能很好,但写性能一般;然而,如果阵列中添加更多的磁盘,RAID 5 性能将得以改 进。如果 RAID 位于一个可提供更高高速缓存能力的硬盘柜中,则恢复操作期间的性能限制 可能会减少。但备份操作仍会受到 RAID 配置限制的影响。另外,阵列的特性依然很大程度 上依赖于“硬盘驱动器性能”中列出的具体硬盘驱动器的特性。 P1 D4 D7 D10 D13 D1 P2 D8 D11 D14 D2 D5 P3 D12 D15 D3 D6 D9 P4 D16 SCSI 或 RAID 控制器 磁带驱动器 读/写 读/写 D = 数据字节 硬盘 驱动器 1 硬盘 驱动器 2 硬盘 驱动器 3 硬盘 驱动器 4 P = 奇偶校验字节36 磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 www.dell.com | support.dell.com 在磁带存储库中使用多个驱动器时的一般性能注意事项 同时使用多个磁带驱动器执行数据备份时(如在磁带存储库中),就必须考虑硬盘配置的其 它方面。通过使用简单的注重性能的方式设置硬盘和布线配置,可以限制发生额外吞吐量瓶 颈问题。 SCSI 配置 磁带存储库中提供的最新的高性能磁带驱动器支持 SCSI 接口标准的 Ultra160 规格。因此, 要想获得最佳性能,采用 SCSI 的备份服务器必须安装 HBA,以支持 Ultra160 或更高的数据 速度。满足这一要求的 SCSI HBA 允许每个磁带驱动器在 SCSI 总线上以 160 MB/秒的速度 与主机通信。SCSI 总线的数据速率高于磁带驱动器速率,这就允许多个驱动器连接到同一总 线上,而不会牺牲设备的性能。但这仅仅是一个方面。 Ultra160 总线 160 MB/秒的数据速率是对于连接到总线的所有设备所能提供的最大数据吞吐 量。因此,单一磁带驱动器不会占用总线的全部带宽,因为它从磁带读数据或向磁带写入数 据的速率最高为 80 MB/秒(本机)。然而,对于多个磁带驱动器而言,如果每个驱动器都 以其最佳本机性能运行,则联合起来可占用总线提供的全部 160 MB/秒带宽。在这一临界点 后,连接到该同一总线的每个附加驱动器都会降低每个驱动器的总体性能。 因此,要想从磁带存储库获得最佳性能,建议每个 SCSI 总线所连接的磁带驱动器数量不超过 两个。有关详细信息和说明,请参阅“建议的布线配置”。如果磁带驱动器的规格是 Ultra160,应使用至少支持 Ultra160 的 SCSI HBA,但升级到 Ultra320 HBA 将不会使性能有所 改善。 SAN 配置 光纤信道 (FC) 与 SCSI 相比提供了更多的优势。首先,它不仅克服了 SCSI 的距离限制(与 300 米的短波 2 Gb FC 链路相比,LVD SCSI 的距离为 12 米),还能够以更高速度传输数据。 由于 FC 是一个串行网络协议,而不是基于总线的体系结构(如 SCSI),因此它还可以成为 用于实施 SAN 的理想协议,并允许合并数据存储资源。另外,每个 FC 连接都是由一个传输 链路和一个接收链路组成的,允许全双工操作。这意味着数据可以在两个方向同时进行传 输。因此,在单一 FC 连接之间执行备份操作时,可以从源读取数据,同时向磁带中写入数 据,而不必轮流通信,从而有效地将连接的带宽增加了一倍。请参阅图 1-5。 图 1-5. 光纤信道链路图表 主机 光纤 信道 设备 传输 接收 接收 传输 2 Gb = 200 MB/秒 2 Gb = 200 MB/秒磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 37 在 SAN 中设置磁带存储库时,性能仍然会受到各种因素的影响。包括 FC 链路速度,源与磁 带存储库之间的数据流,以及外部存储阵列的性能限制。随着对解决方案的总体设置和管理 的逐步了解,可以避免其中的许多因素。 即使 SAN 中的 FC 协议提供了很高的数据带宽,也必须适当地考虑磁带驱动器的各个方面, 以避免发生 FC 链路可能限制性能的情况。2 千兆位 (Gb) FC 链路的数据速率为 200 MB/秒 (即传输链路上数据速率为 200 MB/秒,而接收链路上的数据速率同样为 200 MB /秒)。 因此,在同一链路上尝试运行多个磁带驱动器可能会超过该链路的全部带宽。如果主机使用 传统 1 Gb 适配器运行,则在向两个驱动器备份数据时,可能会很明显地暴露出性能限制。 因此,在一条 2 Gb 链路上同时使用三个或更多磁带驱动器时,可能需要将备份工作分配到多 个连接上,而不是依赖于单一链路。这样,您就了解了 SAN 解决方案拓扑结构的优势所在。 了解在备份过程中从源读数据和向磁带写入数据的数据通道,可帮助管理员认识到任何潜在 的瓶颈问题。如果确定了任何瓶颈,则可以根据配置采取适当的措施。例如,如果备份解决 方案一次需要多个驱动器进行操作,则通过拆分连接将磁带硬件分配到若干单独的光纤通道 上,以改善性能。请参阅图 1-6。 图 1-6. 单一数据流与拆分数据流(到磁带存储库) 同时,如果瓶颈存在于要从外部 FC 磁盘阵列读取的数据中,则使用 I/O 管理软件(如 EMC® PowerPath® )以及一个额外光纤连接可以自动地实现负载均衡,从而将数据均衡分配 到多个通道中,并通过通道故障转移提高可用性。请参阅图 1-7。图的左侧表示一个 SAN 磁 盘阵列,在这个阵列中所有数据被迫通过单一链路,导致产生瓶颈,降低了数据流到磁带硬 件的速度。右侧显示了负载均衡如何通过让数据使用两条链路进行传输,从而使来自阵列的 I/O 带宽翻倍。 主机 光纤信道 交换机 光纤信道 磁盘阵列 光纤信道 交换机 光纤信道 交换机 主机 光纤信道 磁盘阵列 磁带存储库 磁带存储库38 磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 www.dell.com | support.dell.com 图 1-7. 瓶颈数据流与负载均衡磁盘阵列 最后,SAN 上的 FC 磁盘阵列也可能会遇到在“硬盘驱动器和 RAID 阵列配置”中介绍的相同 的性能限制因素。因此,通过改进磁盘阵列的性能特性,可直接影响到在 SAN 上进行备份的 速度。 使用存储库光纤信道桥接器进行 SAN 配置 某些磁带存储库可以利用光纤信道桥接器模块连接到 SAN。该模块充当 SCSI 与 FC 协议之间 的桥梁,可以提供大多数本机 FC 存储库所不具备的额外管理、安全和操作功能。有关这些功 能的详细信息,请参阅磁带存储库的光纤信道桥接器用户指南。 在某些磁带存储库配置中,光纤信道桥接器模块可能会成为瓶颈,而降低磁带驱动器的性 能。这是因为要在 SCSI 与 FC 通信之间起到桥接作用,光纤信道桥接器模块中的处理功能需 要足够强大,但此时处理功能无法满足处理特定多驱动器配置所提供的集合数据吞吐量的需 要。尽管如此,在大多数数据备份解决方案中,光纤信道桥接器模块不会成为限制磁带性能 的主要因素。专用备份服务器经常会遇到以下这种情况,即由于要向多个磁带驱动器提供数 据,主机上的多种限制会结合起来发挥作用。这会导致驱动器的总体性能低于一定级别,而 使光纤信道桥接器模块变为限制因素。 光纤信道 交换机 光纤信道 交换机 主机 主机 光纤信道 交换机 光纤信道 交换机 光纤信道 磁盘阵列 光纤信道 磁盘阵列 磁带存储库 磁带存储库磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 39 建议的布线配置 SCSI 与主机之间的布线 配有最多六个磁带驱动器的磁带存储库 当磁带存储库通过 SCSI 连接到主机时,应确保单一总线上不超过两个驱动器。对于配有五至 六个磁带驱动器的存储库,需添加其它 SCSI 控制器,以确保 SCSI 总线不会成为障碍,从而 实现最大吞吐量。 图 1-8. 配有最多六个磁带驱动器的存储库的 SCSI 布线 配有最多两个磁带驱动器的磁带存储库 位于完全配置的双驱动器磁带存储库中的驱动器可以连接到位于同一 SCSI 总线上的主机, 而不会对备份性能产生严重限制。位于单一 SCSI 总线上的两个驱动器的备份速率与两个驱动 器分别位于单独总线上的备份速率持平。然而,在备份应用程序中启动验证功能的用户可能 希望通过将两个驱动器拆分到两个 SCSI 总线上来改进该验证性能。这样一来,验证性能可以 提供多达百分之二十五。 存储库到主机 的 SCSI 电缆 存储库到主机 的 SCSI 电缆 驱动器到存储库控 制器 SCSI 电缆 终结处理器 终结处理器40 磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 www.dell.com | support.dell.com 图 1-9. 配有最多两个磁带驱动器的存储库的 SCSI 布线 将驱动器连接至光纤信道桥接器 图 1-10 至图 1-17 图示说明了如何使用光纤信道桥接器模块配置一个配有最多六个驱动器的磁 带存储库,以便通过 FC 优化磁带性能。 终结处理器磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 41 图 1-10. 采用一个磁带驱动器时的光纤信道桥接器布线 存储库 SCSI 接口 SCSI 1 终结处理器 驱动器 142 磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 www.dell.com | support.dell.com 图 1-11. 采用两个磁带驱动器时的光纤信道桥接器布线 存储库 SCSI 接口 SCSI 1 SCSI 2 终结处理器 终结处理器 驱动器 1 驱动器 2磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 43 图 1-12. 采用三个磁带驱动器时的光纤信道桥接器布线 存储库 SCSI 接口 SCSI 1 SCSI 2 终结处理器 终结处理器 驱动器 1 驱动器 2 驱动器 344 磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 www.dell.com | support.dell.com 图 1-13. 采用四个磁带驱动器时的光纤信道桥接器布线 图 1-14. 配有一到四个驱动器的磁带存储库的信道分区设置 存储库 SCSI 接口 SCSI 1 SCSI 2 终结处理器 终结处理器 驱动器 1 驱动器 2 驱动器 3 驱动器 4磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 45 图 1-15. 采用五个磁带驱动器时的光纤信道桥接器布线 存储库 SCSI 接口 SCSI 1 SCSI 2 SCSI 3 SCSI 4 驱动器 1 终结处理器 驱动器 2 驱动器 3 终结处理器 驱动器 4 驱动器 5 终结处理器46 磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 www.dell.com | support.dell.com 图 1-16. 采用六个磁带驱动器时的光纤信道桥接器布线 图 1-17. 配有五或六个驱动器的磁带存储库的信道分区设置 存储库 SCSI 接口 SCSI 3 SCSI 4 SCSI 1 SCSI 2 驱动器 1 终结处理器 驱动器 2 驱动器 3 终结处理器 驱动器 4 驱动器 5 终结处理器 驱动器 6 终结处理器磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 47 图 1-18 和图 1-19 图示说明了如何使用光纤信道桥接器模块配置一个配有最多两个磁带驱动器 的磁带存储库,以便通过 FC 优化磁带性能。 图 1-18. 配有一个驱动器的磁带存储库 图 1-19. 配有两个驱动器的磁带存储库 终结处理器 终结处理器 终结处理器48 磁带驱动器和磁带存储库性能注意事项 www.dell.com | support.dell.comwww.dell.com | support.dell.com Systèmes Dell™ PowerVault™ Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes____________________ Les informations contenues dans ce document peuvent être modifiées sans préavis. © 2005 Dell Inc. Tous droits réservés. La reproduction de ce document de quelque manière que ce soit sans l'autorisation écrite de Dell Inc. est strictement interdite. Marques utilisées dans ce document : Dell, le logo DELL et PowerVault sont des marques de Dell Inc. ; EMC et PowerPath sont des marques déposées d'EMC Corporation. Tous les autres noms de marques et marques commerciales utilisés dans ce document se rapportent aux sociétés propriétaires des marques et des noms de ces produits. Dell Inc. décline tout intérêt dans l'utilisation des marques déposées et des noms de marques ne lui appartenant pas. Juin 2005Sommaire 51 Sommaire Présentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Remarques générales sur la sauvegarde du système hôte . . . . . . . . . . . 53 Remarques sur les données et les lecteurs de bande . . . . . . . . . . . 53 Configuration des disques durs et des matrices RAID. . . . . . . . . . . 55 Remarques générales sur les performances lors de l'utilisation de bibliothèques de bandes à plusieurs lecteurs. . . . . . . . . . . . . . . . 61 Configurations SCSI. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61 Configurations SAN. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6252 SommaireRemarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes 53 Présentation Récemment, les vitesses de transfert des lecteurs de bande ont évolué de manière significative. Pour cette raison, un grand nombre de facteurs liés au système hôte,tels que la configuration RAID et les spécifications des disques durs, doivent être pris en compte pour savoir si le serveur et le lecteur de bande peuvent traiter les données à débit équivalent. Voir la section “Remarques générales sur la sauvegarde du système hôte” pour plus d'informations sur les configurations et les attributs provoquant une réduction du débit entre le serveur hôte et le lecteur de bande. Étant donné que les bibliothèques de bandes regroupent plusieurs lecteurs, il est nécessaire d'utiliser des bandes passantes hôtes plus importantes de manière à pouvoir utiliser le débit potentiel de tous les lecteurs. Voir la section “Remarques générales sur les performances lors de l'utilisation de bibliothèques de bandes à plusieurs lecteurs” pour plus d'informations sur les configurations de câblage recommandées et les restrictions potentielles liées à l'utilisation de fibres optiques sur les unités à plusieurs lecteurs. Remarques générales sur la sauvegarde du système hôte Les remarques figurant dans cette section s'appliquent aux configurations de sauvegarde sur bande SCSI et SAN. Remarques sur les données et les lecteurs de bande Lors de l'évaluation des performances, les points suivants doivent être pris en compte : Surcharge causée par les commandes SCSI. La surcharge de commandes sur le bus SCSI a un impact sur les vitesses de transfert théoriques de tous les périphériques SCSI. Le logiciel de sauvegarde sur bande ne prend pas cette surcharge en compte. Il mesure uniquement la vitesse à laquelle les données sont écrites sur la bande. À titre d'exemple, il est possible que le lecteur traite un débit de 80 Mo/s mais écrive les données à un débit de 77 Mo/s. Le logiciel de sauvegarde ne prend en compte que le dernier débit. Taille des blocs de bande. La taille optimale des blocs pour la plupart des lecteurs de bande est de 64 Ko. Bien que l'utilisation de blocs plus importants n'améliore en rien les performances, certaines applications de sauvegarde permettent à l'utilisateur de modifier cette taille. En revanche, l'utilisation de blocs de moins de 64 Ko risque de diminuer les performances. Reportez-vous au guide d'utilisation du logiciel de sauvegarde pour plus d'informations sur l'ajustement de la taille des blocs de l'unité de bande.54 Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes www.dell.com | support.dell.com Taille de tampon du logiciel de sauvegarde. Plus la taille des tampons du logiciel de sauvegarde est importante, plus il est possible d'optimiser les performances de sauvegarde. Certaines applications permettent à l'utilisateur de modifier cette taille, ce qui peut aider à assurer un flux constant des données en entrée et en sortie sur le lecteur et augmenter de façon significative les vitesses de transfert, particulièrement pour des fichiers de petite taille. Plus la taille du tampon est importante, plus ce dernier peut contenir de données. Le disque passe ainsi moins de temps à rechercher ces dernières. Cependant, une taille de tampon trop importante risque de diminuer les performances de la mémoire et du processeur. Reportez-vous au guide d'utilisation de l'application de sauvegarde pour plus de détails. Pilotes et micro-code. Vérifiez toujours que le contrôleur SCSI ou Fibre Channel et le lecteur de bande utilisent la dernière version des pilotes et du micro-code. Les pilotes et le micro-code les plus récents des lecteurs de bande Dell PowerVault peuvent être téléchargés à partir du site support.dell.com. Reliez les lecteurs de bande et les disques durs à des contrôleurs distincts (internes ou externes) se trouvant sur des cartes HBA différentes. Il est préférable, pour permettre un débit optimal, que la carte HBA du lecteur de bande et celle du disque dur soient différentes (cela dépend toutefois des performances du contrôleur). La plupart des cartes double fonction SCSI/RAID intégrées n'ont qu'un seul processeur qui doit partager la bande passante entre la matrice RAID et le lecteur de bande. Un contrôleur peut ainsi traiter les opérations de lecture et d'écriture entre les disques durs et le lecteur de bande. Il peut également calculer et écrire toute information de parité requise sur les disques durs. Voir la section “Remarques sur la configuration du RAID matériel” pour plus de détails sur les matrices RAID et les octets de parité. Têtes de lecture sales ou supports obsolètes. Des têtes de lecture sales ou un support obsolète peuvent être à l'origine d'un fort taux d'erreurs et d'une réduction des vitesses de lecture et d'écriture. Les performances diminuent chaque fois qu'un lecteur tente de réécrire ou de relire un bloc. Lorsqu'un seuil d'erreurs de lecture et d'écriture donné est atteint, le lecteur doit être nettoyé. Il est important d'effectuer ce nettoyage à des intervalles réguliers ou lorsque le système vous y invite. La probabilité de trouver un bloc endommagé augmente avec l'âge du support ou si celui-ci est utilisé de façon excessive. L'espérance de vie d'un support LTO correspond en général à 75 opérations complètes de lecture/écriture. Correspondance des débits. Les lecteurs LTO récents se règlent sur la vitesse des données entrantes. La limite inférieure correspond à environ la moitié de la vitesse maximum de transfert des données non compressées. Si la vitesse utilisée pour le transfert des données entrantes est inférieure à ce seuil minimal, le lecteur doit s'arrêter, attendre que le tampon soit plein, rembobiner et essayer d'écrire le contenu du tampon (cette opération est appelée “repositionnement”). Par exemple, pour le le lecteur de bande Dell PowerVault 110T (LTO2 et LTO3), le débit minimal est de 30 Mo/s lors d'une opération d'écriture sur un support LTO-3. Si le serveur hôte peut uniquement transmettre des données à un débit de 20 Mo/s, le lecteur se “repositionne” en attendant que les tampons soient pleins. Dans ce cas, le débit effectif sera légèrement inférieur à 20 Mo/s (environ 15 Mo/s).Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes 55 Vérification des performances du lecteur de bande Certains fabricants de lecteurs de bande intègrent à leurs appareils un mode de diagnostic des performances pouvant être utilisé pour vérifier le débit. Le PowerVault 110T LTO-2 et LTO-3 (version 53XX ou suivante du micro-code) comprend le mode de diagnostic “F,” qui permet d'effectuer un test rapide des performances de lecture/écriture sur le lecteur et le support. Si le débit constaté diffère de 6 % par rapport à la vitesse maximum spécifiée pour le lecteur, le test échoue et un message d'erreur s'affiche. Si le test réussit, aucun message d'erreur ne s'affiche. Consultez le guide d'utilisation du lecteur de bande pour plus de détails sur le mode de diagnostic “F”. AVIS : pour le test du mode de diagnostic “F”, vous devez utiliser un support dont les données peuvent être écrasées. N'utilisez pas de support contenant des données importantes. Toutes les données sont supprimées au cours du test. Configuration des disques durs et des matrices RAID Plusieurs attributs des disques durs et des matrice de disques (internes et externes) peuvent affecter les performances de sauvegarde ou de restauration. Les sous-sections ci-après présentent ces attributs et les configurations recommandées pour optimiser les vitesses de sauvegarde et de restauration. Si le débit moyen du lecteur de bande est supérieur à celui de la matrice de disques, les performances du lecteur ne seront pas optimales. Remarques générales sur la configuration des disques durs Système d'exploitation et données sur des unités logiques distinctes. Il est recommandé de sauvegarder les données sur une unité logique différente de celle contenant le système d'exploitation. Cela permet d'éviter que le disque dur doive traiter à la fois les opérations liées au système d'exploitation et celles liées à la sauvegarde. Pour ce faire, il est possible de dédier un disque dur ou une matrice de disques au système d'exploitation et un(e) autre aux données à sauvegarder.56 Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes www.dell.com | support.dell.com Figure 1-1. Bande passante simple canal/double canal Performances des disques durs Les lecteurs de bande écrivent les données de façon séquentielle. La continuité de ce mode de fonctionnement doit être assurée par un flux de données constant évitant un repositionnement. À l'inverse, les disques durs sont des périphériques à accès aléatoire. Ils peuvent donc rencontrer des difficultés pour envoyer des données de façon séquentielle aux lecteurs de bande si ces données sont réparties sur toute la surface du disque, car cela les oblige à rechercher continuellement de petits blocs de données. De plus, d'autres attributs des disques durs peuvent affecter la vitesse à laquelle les données sont transmises au lecteur de bande. Vitesse de rotation du disque. La vitesse de rotation est mesurée en rpm (tours par minute). Elle détermine le nombre de révolutions complètes effectuées par le disque dur en une minute. Ce paramètre affecte directement les temps de l'accès aléatoire aux données et la vitesse des transferts séquentiels. Plus la vitesse est élevée, plus le disque accède rapidement aux données. Temps d'accès aléatoire. Le temps d'accès est mesuré en millisecondes. Il correspond au temps que met la tête de lecture à trouver un fragment de données sur le disque. Sur un disque dur, il mesure le temps nécessaire aux têtes de lecture/écriture pour se déplacer entre les pistes. Les données peuvent être stockées sur n'importe quel secteur du disque. Plus l'accès aux données est long, plus le débit global du disque est lent. Cet attribut est très important lorsque le disque dur contient un grand nombre de fichiers de petite taille, car la vitesse de lecture et d'écriture est ralentie par le nombre de recherches que le lecteur doit effectuer. Unité logique unique partagée Unités logiques distinctes Sauvegarde des données et système d'exploitation Unité logique du système d'exploitation Contrôleur SCSI ou RAID Lecteur de bande Unité logique de sauvegarde des données Contrôleur SCSI ou RAID Lecteur de bandeRemarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes 57 Vitesses de transfert séquentielles/moyennes (STR). Ce paramètre correspond à la vitesse à laquelle le lecteur lit et écrit les données sur le disque. Si les données à sauvegarder se trouvent dans un seul fichier contigu, la vitesse moyenne est proche de la vitesse maximale de transfert du disque. Cependant, en général, les opérations successives d'écriture et de suppression entraînent une fragmentation des données, qui sont réparties en divers endroits du disque. La défragmentation du disque dur permet d'optimiser la vitesse de transfert. Tampon (cache). Le tampon est la partie de la mémoire qui contient les données les plus récemment écrites ou enregistrées sur le disque. Plus il est important, plus il peut contenir de données, réduisant ainsi la durée des recherches sur le disque. Remarques sur la configuration du RAID matériel Présentation générale de la configuration RAID Cette section présente les configurations RAID habituelles et leur impact sur les vitesses de sauvegarde et de restauration. Une matrice RAID est un ensemble de disques durs agissant comme un système de stockage ou comme une unité logique unique. Les données peuvent être transférées simultanément par le canal de chaque disque dur, ce qui permet d'obtenir un débit total correspondant à un multiple du nombre total de lecteurs de la matrice (moins la surcharge et les fonctions de redondance - voir les sections ci-après). Dans le cas d'une configuration RAID, la vitesse de l'interface est importante car les lecteurs partagent la même bande passante. Par exemple, si un lecteur Ultra160 offre un débit de 40 Mo/s, une matrice RAID 0 composée de 5 disques identiques doit pouvoir prendre en charge un débit de 200 Mo/s. Cependant, l'interface du lecteur Ultra160 limite le débit de la matrice à un maximum de 160 Mo/s. Les matrices de disques externes, particulièrement dans les SAN, peuvent offrir des tailles de mémoire cache importantes optimisant les performances des E-S, notamment lors de l'écriture de données sur la matrice. En outre, le stockage des données fréquemment utilisées améliore les performances de lecture. Dans le cas des lecteurs de bande, la mémoire cache compense la plupart des restrictions imposées par la configuration RAID lors de la restauration de données sur la matrice ou de la sauvegarde de données à partir de celle-ci. Cependant, les données devant être lues à partir des disques, il est possible que les sauvegardes effectuées à partir de matrices externes dotées d'une mémoire cache subissent l'impact de ces restrictions. RAID 0 Le RAID 0, ou “striping” (étalement des données), permet d'associer deux ou plusieurs disques pour créer un lecteur virtuel unique semblable à unité logique. Les données sont écrites simultanément sur tous les disques de la matrice au lieu d'un seul à la fois. Le débit est ainsi réparti sur n canaux (n correspondant au nombre de disques durs de la matrice), ce qui permet d'obtenir d'excellentes performances de lecture/écriture. L'inconvénient de cette configuration est qu'elle n'offre pas de tolérance aux pannes.58 Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes www.dell.com | support.dell.com La figure 1-2 montre quatre disques durs configurés en RAID 0. Les données sont réparties sur les quatre disques durs, ce qui permet de disposer de quatre canaux de lecture et d'écriture sur la matrice. Figure 1-2. Exemple de configuration RAID 0 RAID 1 La configuration RAID 1 consiste en une mise en miroir des données, c'est-à-dire en leur écriture simultanée sur deux disques. Si un disque tombe en panne, le système bascule sur l'autre et aucune donnée n'est perdue. Lors de sauvegardes sur bande, la vitesse de lecture d'une matrice RAID 1 est approximativement la même que pour un seul disque, car les données sont lues sur le lecteur principal. Contrôleur SCSI ou RAID Lecteur de bande D1 D5 D9 D13 D17 D2 D6 D10 D14 D18 D3 D7 D11 D15 D19 D4 D8 D12 D16 D20 Disque dur 1 Disque dur 2 Disque dur 3 Disque dur 4 D = Octet de donnéesRemarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes 59 Cependant, la vérification ECC (vérification et correction d'erreurs) qui est effectuée lors de l'écriture sur les disques principal et miroir peut réduire les performances observées lors de la restauration de données à partir du lecteur de bande vers la matrice. Ce ralentissement est dû au fait que la mise en miroir s'effectue souvent via le processeur ou le contrôleur RAID. Les capacités supérieures des nouveaux processeurs permettent généralement aux contrôleurs RAID récents d'être plus rapides. Figure 1-3. Exemple de configuration RAID 1 RAID 5 Dans une configuration RAID 5, les données sont réparties sur la matrice de disques au niveau des octets, ainsi que les données de parité (ECC). Les performances de lecture aléatoire des matrices RAID 5 sont généralement très bonnes. D1 D2 D3 D4 D5 M1 M2 M3 M4 M5 Lecteur de bande Contrôleur SCSI ou RAID Lecture/écriture Écriture seule Lecture/écriture Disque dur 1 Disque dur 2 D = Octet de données M = Octet mis en miroir60 Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes www.dell.com | support.dell.com Plus la matrice contient de disques, plus les performances s'améliorent. Les matrices comprenant un grand nombre de disques peuvent afficher des performances de lecture supérieures à celles des matrices RAID 0, car les données sont réparties sur un lecteur supplémentaire. De plus, les opérations de lecture normales ne requièrent aucune information de parité. Les restaurations de données à partir d'une bande vers une matrice RAID 5 sont rares car elles impliquent le calcul et l'écriture des informations de parité, ce qui entraîne une surcharge supplémentaire. Figure 1-4. Exemple de configuration RAID 5 P1 D4 D7 D10 D13 D1 P2 D8 D11 D14 D2 D5 P3 D12 D15 D3 D6 D9 P4 D16 Contrôleur SCSI ou RAID Lecteur de bande Lecture/écriture Lecture/écriture D = Octet de données Disque dur 1 Disque dur 2 Disque dur 3 Disque dur 4 P = Octet de paritéRemarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes 61 En résumé, la configuration RAID 0 offre généralement les meilleures performances en lecture/ écriture, mais elle a pour défaut de n'offrir aucune fonction de redondance. Le niveau RAID 1 est le moins performant, car toutes les données écrites sur la matrice sont mises en miroir tandis que les lectures sont effectuées à partir d'un seul disque. Le niveau RAID 5 offre généralement de bonnes performances de lecture. Les performances d'écriture sont médiocres mais peuvent être améliorées par l'ajout de disques dans la matrice. Si la matrice RAID est intégrée à une baie offrant une mémoire cache importante, il est possible de réduire les baisses de performances subies lors des restaurations. En revanche, les sauvegardes sont toujours soumises aux restrictions liées à la configuration RAID. En outre, les caractéristiques de la matrice sont toujours intimement liées à celles des disques durs (voir la section “Performances des disques durs”). Remarques générales sur les performances lors de l'utilisation de bibliothèques de bandes à plusieurs lecteurs Lorsque plusieurs lecteurs sont utilisés simultanément pour les sauvegardes (comme dans le cas des bibliothèques de bandes), divers aspects supplémentaires de la configuration matérielle doivent être pris en compte. Il est possible de réduire les ralentissements du débit en utilisant des méthodes simples, axées sur les performances, lors de la configuration du matériel et du câblage. Configurations SCSI Les lecteurs de bande haute performance les plus récents intégrés aux bibliothèques de bandes prennent en charge la spécification Ultra160 de la norme d'interface SCSI. Pour des performances optimales, les serveurs de sauvegarde utilisant la norme SCSI doivent être équipés d'une carte HBA prenant en charge les débits Ultra160 ou supérieurs. Une carte HBA SCSI répondant à ce critère permet à chaque lecteur de bande de communiquer avec l'hôte à une vitesse de 160 Mo/s sur le bus SCSI. Le débit du bus SCSI étant supérieur à celui des lecteurs de bande, ce bus peut prendre en charge plusieurs périphériques sans pour autant diminuer leurs performances, du moins dans une certaine mesure. La vitesse maximale d'un bus Ultra160 pour le transfert de données vers les périphériques connectés est de 160 Mo/s. Un seul lecteur de bande ne peut pas utiliser la totalité de la bande passante du bus, car son débit natif pour l'écriture et la lecture des données sur la bande est de 80 Mo/s. Cependant, plusieurs lecteurs utilisés ensemble peuvent consommer la totalité de la bande passante du bus s'ils fonctionnent chacun au maximum de leurs capacités natives. Chaque lecteur supplémentaire connecté au même bus ultérieurement réduira les performances moyennes de tous les lecteurs. Par conséquent, pour optimiser les performances d'une bibliothèque de bandes, il est recommandé de ne pas connecter plus de deux lecteurs à chaque bus SCSI. Voir la section “Configurations de câblage recommandées” pour plus de détails. Utilisez une carte HBA SCSI prenant en charge au minimum la norme Ultra160. La mise à niveau vers une carte HBA Ultra320 n'améliorera pas les performances si les spécifications du lecteur de bande correspondent à la norme Ultra160. 62 Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes www.dell.com | support.dell.com Configurations SAN La technologie Fibre Channel (FC) présente de nombreux avantages par rapport à l'interface SCSI. Elle est plus performante en termes de distance (12 mètres pour les périphériques SCSI à différentiel basse tension contre 300 mètres pour une liaison FC à onde courte de 2 Gbps) et offre des vitesses de transfert des données plus élevées. Contrairement à l'interface SCSI, la technologie Fibre Channel ne fait pas appel à une architecture basée sur les bus. Elle utilise un protocole réseau série qui fait désormais figure de norme dans les réseaux SAN et permet la consolidation des ressources de données de stockage. De plus, chaque connexion FC est composée d'un lien de transmission et d'un lien de réception, ce qui permet l'utilisation du mode duplex intégral. Les données peuvent être transmises simultanément dans les deux directions. Lors d'une sauvegarde effectuée sur une seule connexion FC, les données peuvent être lues à partir d'une source et écrites sur la bande sans que les communications doivent être alternées. La bande passante de la connexion est donc doublée. Voir la figure 1-5. Figure 1-5. Diagramme de liaison Fibre Channel Les performances des bibliothèques de bande intégrées à un SAN sont influencées par divers facteurs : vitesses du lien FC, flux des données entre la source et la bibliothèque de bandes, restrictions liées aux baies de stockage externes en termes de performances. Ces inconvénients peuvent être évités grâce à une bonne compréhension de la configuration et de la gestion générale de la solution. Bien que l'utilisation du protocole FC dans un SAN permette de bénéficier de débits supérieurs, certains points concernant les lecteurs de bande doivent être pris en compte afin d'éviter que les liaisons FC n'affectent les performances. Un débit de 2 Gbps sur une liaison FC correspond à 200 Mo/s (c'est-à-dire 200 Mo/s en envoi et 200 Mo/s en réception). L'utilisation de plusieurs lecteurs de bande sur un même lien risque d'aboutir à une saturation de la bande passante potentielle de ce dernier. Si l'hôte fonctionne avec un adaptateur de 1 Gbps de génération antérieure, la sauvegarde des données sur deux lecteurs peut suffire à entraîner une réduction importante des performances. Par conséquent, si vous utilisez trois lecteurs (ou plus) simultanément sur une liaison à 2 Gbps, vous devrez peut-être répartir les sauvegardes sur plusieurs connexions plutôt que d'utiliser un seul lien. C'est pourquoi il est important de bien comprendre les notions de topologie d'une solution SAN. Le fait de suivre le chemin parcouru par les données lors des sauvegardes, depuis leur lecture sur le périphérique source jusqu'à leur écriture sur bande, permet aux administrateurs d'identifier tout risque de saturation potentiel et de prendre les mesures appropriées. HÔTE Périphérique Fibre Channel Transmission Réception Réception Transmission 2 Gbps = 200 Mo/s 2 Gbps = 200 Mo/sRemarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes 63 Par exemple, si la solution de sauvegarde nécessite l'utilisation simultanée de plusieurs lecteurs, le fait de répartir les périphériques de sauvegarde sur différentes structures peut permettre de diviser les connexions, et par conséquent d'améliorer les performances. Voir la figure 1-6. Figure 1-6. Utilisation d'un flux de données unique ou divisé vers une bibliothèque de bandes Si un ralentissement du débit survient lors de la lecture des données à partir d'une matrice de disques FC externe, vous pouvez utiliser un logiciel de gestion des E-S tel qu'EMC® PowerPath® avec une connexion vers une structure supplémentaire pour équilibrer automatiquement la charge sur plusieurs liens et tirer parti des fonctions de basculement pour améliorer la disponibilité des données. La partie gauche de la figure 1-7 représente une matrice de disques SAN dont les données sont envoyées via un seul lien, ce qui entraîne une saturation et un ralentissement du débit vers le matériel de sauvegarde sur bande. La partie droite montre comment l'équilibrage de charge permet de transférer les données sur deux liens et de doubler la bande passante des E-S. HÔTE Commutateur Fibre Matrice de disques Fibre Channel Commutateur Fibre Commutateur Fibre HÔTE Matrice de disques Fibre Channel Bibliothèque de bandes Bibliothèque de bandes64 Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes www.dell.com | support.dell.com Figure 1-7. Ralentissement du débit des données/Matrice d'équilibrage de charge Les matrices de disques FC du SAN peuvent également être soumises aux restrictions de performances décrites à la section “Configuration des disques durs et des matrices RAID”. L'amélioration des performances des matrices de disques a donc un effet direct sur la vitesse de sauvegarde sur le SAN. Configurations de SAN utilisant un pont Fibre Channel vers la bibliothèque Certaines bibliothèques de bandes sont connectées à un SAN via un module de pont Fibre Channel. Ce dernier relie les protocoles SCSI et FC et offre des fonctions supplémentaires de gestion, de sécurité et d'exploitation qui ne sont pas disponibles dans la plupart des bibliothèques FC natives. Pour plus de détails sur ces fonctionnalités, consultez le guide d'utilisation du pont Fibre Channel de votre bibliothèque de bandes. Dans certaines configurations de bibliothèques, ce module peut provoquer un ralentissement du débit et réduire les performances des lecteurs de bande. En effet, la capacité de traitement du module, nécessaire pour les communications SCSI-FC, est inférieure au débit agrégé de certaines configurations à plusieurs lecteurs. Cependant, pour la plupart des solutions de sauvegarde, ce module ne constitue pas un facteur majeur de réduction des performances. Il est fréquent que sur les serveurs dédiés à la sauvegarde, les restrictions au niveau de l'hôte soient compensées par le fait que les données sont envoyées vers plusieurs lecteurs de bande. Les performances moyennes du lecteur sont alors suffisamment basses pour que le module de pont Fibre Channel ne pose pas de problème de débit. Bibliothèque de bandes Matrice de disques Fibre Channel Commutateur Fibre Channel Commutateur Fibre Channel HÔTE HÔTE Commutateur Fibre Channel Matrice de disques Fibre Channel Commutateur Fibre Channel Bibliothèque de bandesRemarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes 65 Configurations de câblage recommandées Câblage SCSI vers le système hôte Bibliothèque comportant un maximum de six lecteurs de bande Lorsque la bibliothèque de bandes est connectée à l'hôte via l'interface SCSI, chaque bus doit être connecté à un maximum de deux lecteurs. Des contrôleurs SCSI supplémentaires sont nécessaires pour les bibliothèques de cinq ou six lecteurs de bande, et ce afin d'éviter que la saturation des bus SCSI n'entraîne une dégradation des débits de transfert. Figure 1-8. Câblage SCSI pour les bibliothèques comportant un maximum de six lecteurs de bande Bibliothèque comportant un maximum de deux lecteurs de bande Dans une bibliothèque de bande contenant deux lecteurs, ces derniers peuvent être reliés à un système hôte sur le même bus SCSI sans risque de baisse des performances de sauvegarde. La vitesse de sauvegarde est alors identique à celle de deux lecteurs connectés à des bus différents. Cependant, si vous activez la fonction de vérification des applications de sauvegarde, vous voudrez peut-être améliorer les performances de vérification en répartissant les deux lecteurs sur deux bus SCSI. Cette opération augmente les performances de vérification de 25 %. Câble SCSI reliant la bibliothèque au système hôte Câble SCSI reliant la bibliothèque au système hôte Câble SCSI reliant le lecteur au contrôleur de la bibliothèque Terminaison Terminaison66 Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes www.dell.com | support.dell.com Figure 1-9. Câblage SCSI pour une bibliothèque comportant un maximum de deux lecteurs de bande Câblage de lecteurs vers le pont Fibre Channel Les figures 1-10 à 1-17 indiquent comment configurer une bibliothèque comportant un maximum de six lecteurs avec un module de pont Fibre Channel pour optimiser les performances FC. TerminaisonRemarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes 67 Figure 1-10. Câblage reliant un pont Fibre Channel à un lecteur de bande Interface SCSI de la bibliothèque SCSI 1 Terminaison Lecteur 168 Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes www.dell.com | support.dell.com Figure 1-11. Câblage reliant un pont Fibre Channel à deux lecteurs de bande Interface SCSI de la bibliothèque SCSI 1 SCSI 2 Terminaison Terminaison Lecteur 1 Lecteur 2Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes 69 Figure 1-12. Câblage reliant un pont Fibre Channel à trois lecteurs de bande Interface SCSI de la bibliothèque SCSI 1 SCSI 2 Terminaison Terminaison Lecteur 1 Lecteur 2 Lecteur 370 Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes www.dell.com | support.dell.com Figure 1-13. Câblage reliant un pont Fibre Channel à quatre lecteurs de bande Interface SCSI de la bibliothèque SCSI 1 SCSI 2 Terminaison Terminaison Lecteur 1 Lecteur 2 Lecteur 3 Lecteur 4Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes 71 Figure 1-14. Paramètres de division en zones du canal pour une bibliothèque de bandes de un à quatre lecteurs Figure 1-15. Câblage reliant un pont Fibre Channel à cinq lecteurs de bande Interface SCSI de la bibliothèque SCSI 1 SCSI 2 SCSI 3 SCSI 4 Lecteur 1 Terminaison Lecteur 2 Lecteur 3 Terminaison Lecteur 4 Lecteur 5 Terminaison72 Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes www.dell.com | support.dell.com Figure 1-16. Câblage reliant un pont Fibre Channel à six lecteurs de bande Figure 1-17. Paramètres de division en zones du canal pour une bibliothèque de bandes de cinq ou six lecteurs Interface SCSI de la bibliothèque SCSI 3 SCSI 4 SCSI 1 SCSI 2 Lecteur 1 Terminaison Lecteur 2 Lecteur 3 Terminaison Lecteur 4 Lecteur 5 Terminaison Lecteur 6 TerminaisonRemarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes 73 Les figures 1-18 et 1-19 indiquent comment configurer une bibliothèque comportant un maximum de deux lecteurs de bande avec un module de pont Fibre Channel pour optimiser les performances FC. Figure 1-18. Bibliothèque de bandes comportant un lecteur Figure 1-19. Bibliothèque de bandes comportant deux lecteurs Terminaison Terminaison Terminaison74 Remarques sur les performances des lecteurs et des bibliothèques de bandes www.dell.com | support.dell.comwww.dell.com | support.dell.com Dell™ PowerVault™-Systeme Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken____________________ Irrtümer und technische Änderungen vorbehalten. © 2005 Dell Inc. Alle Rechte vorbehalten. Die Reproduktion dieses Dokuments in jeglicher Form ohne schriftliche Genehmigung von Dell Inc. ist streng verboten. Marken in diesem Text: Dell, das DELL Logo und PowerVault sind Marken von Dell Inc.; EMC und PowerPath sind eingetragene Marken von EMC Corporation. Alle anderen in dieser Dokumentation genannten Marken und Handelsbezeichnungen sind Eigentum der jeweiligen Hersteller und Firmen. Dell Inc. erhebt keinen Anspruch auf Marken und Handelsbezeichnungen mit Ausnahme der eigenen. Juni 2005Inhalt 77 Inhalt Einführung . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79 Allgemeine Datensicherungshinweise für Hostserver . . . . . . . . . . . . . 79 Hinweise zu Bandlaufwerken und Daten. . . . . . . . . . . . . . . . . . 79 Konfiguration von Festplatten und RAID-Arrays . . . . . . . . . . . . . . 81 Allgemeine leistungsbezogene Hinweise zum Einsatz mehrerer Laufwerke in Bandbibliotheken . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87 SCSI-Konfigurationen. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87 SAN-Konfigurationen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8878 InhaltHinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken 79 Einführung Angesichts der jüngsten Verbesserungen bei den Übertragungsraten für Bandlaufwerke müssen viele Faktoren auf der Hostseite – wie RAID-Konfigurationen und Festplattenspezifikationen – berücksichtigt werden, um zu ermitteln, ob Hostserver und Bandlaufwerk Daten mit der selben Übertragungsrate verarbeiten können. Im Abschnitt „Allgemeine Datensicherungshinweise für Hostserver“ werden allgemeine Konfigurationen und Attribute erörtert, die den Durchsatz vom Hostserver zum Bandlaufwerk beeinträchtigen können. Um dem potenziellen Durchsatz mehrerer Bandlaufwerke, wie sie in Bandbibliotheken enthalten sind, gerecht zu werden, sind auf der Hostseite größere Bandbreiten erforderlich. Der Abschnitt „Allgemeine Hinweise zur Performance beim Einsatz mehrerer Laufwerke in Bandbibliotheken“ erörtert potenzielle Einschränkungen durch faseroptische Kabel bei Einheiten mit mehreren Laufwerken und gibt Empfehlungen für die Kabelkonfiguration. Allgemeine Datensicherungshinweise für Hostserver Die Hinweise in diesem Abschnitt gelten sowohl für SCSI- als auch für SAN (Storage Area Network = Speichernetzwerk)-Bandsicherungskonfigurationen Hinweise zu Bandlaufwerken und Daten Bei der Leistungsbeurteilung sollten folgende Punkte berücksichtigt werden: Verarbeitungszeit für SCSI-Befehle.Der Zeitaufwand für die Befehlsverarbeitung am SCSI-Bus führt bei allen SCSI-Geräten zu einer Abweichung von der theoretisch erreichbaren maximalen Datenübertragungsrate. Dieser Aufwand wird nicht durch die Bandsicherungssoftware verursacht. Vielmehr misst die Software lediglich die Geschwindigkeit, mit der die Daten aufs Band geschrieben werden. So ist es beispielsweise möglich, dass das Laufwerk 80 MB Daten pro Sekunde verarbeitet, aber nur 77 MB pro Sekunde auf Band schreibt. Der letztere Wert wird von der Datensicherungssoftware angezeigt. Blockgrößen für Bandlaufwerke. Für die meisten Bandlaufwerke ist eine Blockgröße von 64 Kb optimal. Bei Datensicherungsanwendungen kann die Blockgröße durch den Benutzer geändert werden. Das Erhöhen der Blockgröße führt allerdings nicht zu einer Leistungsverbesserung. Die Verwendung von Blockgrößen von unter 64 Kb kann sogar zu Leistungseinbußen führen. Informationen zur Anpassung der Blockgröße für Ihr Bandlaufwerk finden Sie in der Benutzeranleitung Ihrer Datensicherungssoftware.80 Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken www.dell.com | support.dell.com Puffergröße der Datensicherungssoftware. Um bei der Datensicherung eine optimale Leistung zu erzielen, sollten die Puffer der Datensicherungssoftware so groß wie möglich sein. Bei einigen Anwendungen kann die Puffergröße durch den Benutzer geändert werden. Dies kann dazu beitragen, einen kontinuierlichen Datenfluss vom und zum Laufwerk zu gewährleisten und die Übertragungsraten – vor allem bei kleinen Dateien – beträchtlich zu erhöhen. Je größer der Puffer ist, desto mehr Daten kann er aufnehmen. Dies verringert den Zeitaufwand für das Suchen der Daten auf dem Laufwerk, kann jedoch andererseits die Speicher- und Prozessorleistung beeinträchtigen. Einzelheiten finden Sie in der Benutzeranleitung der Datensicherungssoftware für Ihr Bandlaufwerk. Treiber und Firmware. Achten Sie darauf, dass für den SCSI- oder Fibre-Controller und das Bandlaufwerk immer die aktuellsten Treiber- und Firmwareversionen installiert sind. Unter support.dell.com können Sie die jeweils aktuellen Treiber- und Firmwareversionen für Ihr Dell PowerVault-Bandlaufwerk herunterladen. Schließen Sie Bandlaufwerke und Festplatten an getrennten (internen oder externen) Controllern an, die sich an getrennten Host-Bus-Adaptern (HBAs) befinden. Auch wenn dies bis zu einem gewissen Grad von der Leistungskapazität Ihres Controllers abhängt, wird allgemein empfohlen, den HBA für das Bandlaufwerk vom HBA für das Festplattenlaufwerk zu trennen, um maximalen Durchsatz zu gewährleisten. Die meisten für den Dualbetrieb ausgelegten OnboardSCSI/RAID-Controller nutzen gemeinsam einen Prozessor, der seine Bandbreite auf RAID-Array und Bandlaufwerk aufteilen muss. Dies bedeutet, dass ein einziger Controller die Lese- und Schreibvorgänge zwischen den Festplatten und dem Bandlaufwerk abwickelt und zugleich alle erforderlichen Paritätsinformationen berechnet und auf die Festplatten schreibt. Spezifische Informationen zu RAID-Arrays und Paritätsbytes finden Sie unter „Hinweise zur Hardware-RAIDKonfiguration“. Verschmutzte Laufwerkköpfe oder alte Medien. Ein verschmutzter Laufwerkkopf oder ein altes Speichermedium kann hohe Fehlerraten und einen entsprechenden Rückgang der Lese-/ Schreibgeschwindigkeiten verursachen. Immer, wenn ein Laufwerk versucht, einen Block erneut auf Band zu schreiben bzw. vom Band zu lesen, führt dies zu einer Beeinträchtigung der Leistung. Sobald eine gewisse Anzahl an Lese-/Schreibfehlern erreicht ist, fordert das Laufwerk in der Regel eine Reinigung an. Es ist sehr wichtig, die Laufwerkköpfe in regelmäßigen Abständen bzw. auf Anforderung zu reinigen. Je älter oder abgenutzter das verwendete Medium ist, desto höher ist die Wahrscheinlichkeit, dass Datenblöcke beschädigt werden. Ein LTO-Bandmedium ist in der Regel für einen Produktzyklus von ca. 75 kompletten Lese-/Schreibvorgängen ausgelegt. Geschwindigkeitsanpassung. Neuere LTO-Laufwerke passen sich an die Geschwindigkeit an, mit der die Daten an das Laufwerk übertragen werden. Der Anpassungsbereich reicht bis zur Hälfte der maximalen Datenübertragungsgeschwindigkeit ohne Komprimierung. Wenn die Daten noch langsamer an das Laufwerk übertragen werden, muss es anhalten, warten, dass sich der Puffer wieder auffüllt, zurückspulen und versuchen, den Pufferinhalt zu schreiben (das so genannte „Back Hitching“). Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken 81 So passt sich etwa das Bandlaufwerk Dell PowerVault 110T (LTO2 und LTO3) beim Beschreiben von LTO-3-Medien an Geschwindigkeiten bis hinunter zu 30 MB/s an. Wenn der Hostserver die Daten nur mit 20 MB/s bereitstellen kann, kommt es zu „Back Hitching“, da das Bandlaufwerk wartet, dass die Datenpuffer wieder gefüllt werden. In dieser Situation liegt der effektive Durchsatz unter 20 MB/s (eher bei 15 MB/s). Bestätigung der Leistung Ihres Bandlaufwerks Einige Hersteller von Bandlaufwerken bieten für ihre Produkte einen integrierten Leistungsdiagnosemodus an, der zur Bestätigung des Datendurchsatzes verwendet werden kann. Die PowerVault-Bandlaufwerke 110T LTO-2 und LTO-3 (ab Firmwareversion 53XX) bieten einen Diagnosemodus „F“ an, bei dem ein schneller Lese-/Schreibtest auf Laufwerk und Medium ausgeführt wird. Wenn die gemessene Leistung nicht bei mindestens 6 Prozent der für das Laufwerk spezifizierten Maximalgeschwindigkeit liegt, schlägt der Test fehl, und es wird eine Fehlermeldung angezeigt. Wenn der Test erfolgreich verläuft, wird keine Meldung angezeigt. Einzelheiten zum Diagnosemodus „F“ finden Sie im Benutzerhandbuch Ihres Bandlaufwerks. HINWEIS: Für den Diagnosemodus „F“ müssen Medien verwendet werden, die im Rahmen des Diagnosetests ohne Gefahr überschrieben werden können. Verwenden Sie hierzu keinesfalls Medien, die wichtige Daten enthalten. Alle Daten auf dem für den Diagnosetest verwendeten Medium gehen verloren. Konfiguration von Festplatten und RAID-Arrays Die Übertragungsgeschwindigkeit bei der Sicherung oder Wiederherstellung von Daten kann durch eine Reihe (interner und externer) Array-Attribute beeinträchtigt werden. In den nachstehenden Teilabschnitten werden diese Attribute erörtert und Konfigurationsempfehlungen gegeben, die die maximale Geschwindigkeit bei der Datensicherung und –übertragung gewährleisten. Wenn der Durchsatz des Bandlaufwerks dauerhaft über dem des Disk-Arrays liegt, kann die Maximalleistung des Bandlaufwerks nicht erreicht werden. Allgemeine Hinweise zur Festplattenkonfiguration Daten/Betriebssystem bei unterschiedlichen LUNs. Damit das Festplattenlaufwerk die Zugriffs- und Bearbeitungszeiten nicht zwischen Betriebssystemoperationen und Datensicherungsoperationen aufteilen muss, kann für die Datensicherung eine andere logische Einheitennummer (LUN = Logical Unit Number) als für das Betriebssystem verwendet werden. Hierzu ist es erforderlich, dass sich das Betriebssystem und die zu sichernden Daten auf physisch getrennten Festplatten bzw. Disk-Arrays befinden.82 Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken www.dell.com | support.dell.com Abbildung 1-1. Single-Channel- vs. Two-Channel-Bandbreite Festplattenleistung Bandlaufwerke schreiben Daten konstruktionsbedingt sequentiell. Sie sind auf konstante Datenzufuhr angewiesen, um den sequentiellen Laufwerkbetrieb aufrechtzuerhalten (d.h. Back Hitching zu vermeiden). Festplatten sind dagegen Geräte mit wahlfreiem Datenzugriff (Random Access). Aus diesem Grund tun sich Festplatten zuweilen schwer damit, Daten für Bandlaufwerke in sequentieller Folge bereitzustellen, sofern diese Daten stark fragmentiert und über die gesamte Festplatte verteilt sind. Das Laufwerk muss in diesem Fall ständig winzige Datenblöcke zusammensuchen. Darüber hinaus können auch weitere Merkmale der Festplatte den Durchsatz der Datenübertragung zum Bandlaufwerk beeinträchtigen. Spindelgeschwindigkeit. Die Spindelgeschwindigkeit des Festplattenlaufwerks wird in der Regel in U/min (Umdrehungen pro Minute) gemessen. Dieser Wert bezieht sich auf die Anzahl der vollständigen Umdrehungen, die die Platte innerhalb einer Minute vollführt. Er wirkt sich direkt auf die Zugriffszeiten für die wahlfreie und die sequentielle Datenübertragungsrate aus. Je höher die Spindelgeschwindigkeit, desto schneller kann das Laufwerk auf die Daten zugreifen. Direktzugriffszeit bzw. Suchzeit. Die Suchzeit wird in der Regel in Millisekunden gemessen. Bei ihr handelt es sich um die Zeit, die ein Laufwerkkopf benötigt, um ein Datenfragment auf der Festplatte zu finden. Die Suchzeit einer Festplatte ist der Zeitraum, den ihre Lese-/Schreibköpfe benötigen, um sich zwischen den Spuren auf der Plattenoberfläche hin- und herzubewegen. Da Festplattenlaufwerke Geräte mit wahlfreiem Zugriff sind, können die Daten auf praktisch jedem beliebigen Festplattensektor abgelegt werden. Je mehr Zeit der Datenzugriff in Anspruch nimmt, desto langsamer ist der Durchsatz des Festplattenlaufwerks insgesamt. Gemeinsam genutzte LUN Getrennte LUNs Gemeinsame LUN mit zu sichernden Daten und Betriebssystem Betriebssystem-LUN SCSI- oder RAIDController Bandlaufwerk Datensicherungs -LUN SCSI- oder RAIDController BandlaufwerkHinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken 83 Dieses Merkmal ist von entscheidender Bedeutung, wenn sich auf einem Festplattenlaufwerk viele kleine Dateien befinden. Je kleiner die Dateien sind, desto mehr „Suchvorgänge“ muss das Laufwerk durchführen, um sie auf die Platte zu schreiben oder von ihr zu lesen. Deshalb ist das Lesen und Schreiben von Festplatten in der Regel sehr langsam, wenn viele kleine Dateien übertragen werden müssen. Sequentielle/anhaltende Übertragungsraten (STR = Sequential/sustained transfer rates) Die STR misst die tatsächliche Geschwindigkeit, mit der ein Laufwerk Daten auf die Festplatte schreibt und von ihr liest. Wenn sich die gesicherten Daten in einer großen, zusammenhängenden Datei befinden, nähert sich der anhaltende Durchsatz der maximalen STR des Laufwerks. Im Alltag werden die Daten jedoch durch Löschen und Wiederbeschreiben zunehmend fragmentiert und über die gesamte Platte verteilt. Das Defragmentieren der Festplatte kann dazu beitragen, dass ein Laufwerk seine maximale STR erreicht. Puffer (Cache). Als Puffer wird der Speicherbereich des Laufwerks bezeichnet, der die zuletzt geschriebenen bzw. gespeicherten Daten enthält. Je größer der Puffer ist, desto mehr Daten kann er enthalten. Dies verkürzt die Zeit, die zum Suchen der Daten auf der Festplatte benötigt wird. Hinweise zur Hardware-RAID-Konfiguration RAID – Allgemeine Übersicht Dieser Abschnitt gibt Überblick über typische RAID-Konfigurationen und ihre Auswirkungen auf die Übertragungsraten bei der Datensicherung und –wiederherstellung. Ein RAID-Array ist ein Verbund mehrerer Festplatten, die als einheitliches Speichersystem bzw. LUN fungieren. Die Datenübertragung erfolgt potenziell simultan über die Kanäle aller Festplatten. Damit erreicht der Gesamtdurchsatz ein Mehrfaches der Gesamtanzahl der Festplatten im Array – abzüglich der Verarbeitungszeit und der in den nachfolgenden Abschnitten beschriebenen Redundanzen. Bei einer RAID-Konfiguration ist die Schnittstellengeschwindigkeit entscheidend, da die Bandbreite der Schnittstelle von allen Laufwerken gemeinsam genutzt wird. Ein Beispiel: Angenommen, die Übertragungsrate eines einzigen Ultra160-Laufwerks beträgt nur 40 MB/s. Ein RAID-0-Array aus fünf Festplatten dieses Laufwerktyps sollte entsprechend eine Schreib-/ Lesegeschwindigkeit von 200 MB/s erreichen. Die Ultra160-Schnittstelle begrenzt die Maximalgeschwindigkeit des Arrays jedoch auf 160 MB/s. Externe Disk-Arrays, besonders in SANs, bieten unter Umständen umfassenden Cachespeicher, um die E/A-Leistung zu verbessern. Dies erhöht die Schreibgeschwindigkeit des Arrays erheblich und ermöglicht das Speichern häufig abgerufener Daten zwecks Steigerung der Lesegeschwindigkeit. In Bezug auf die Bandlaufwerkleistung kompensiert der Cachespeicher die meisten RAIDbedingten Beschränkungen beim Wiederherstellen von Daten auf dem Array oder beim Sichern der Daten vom Array. Bei Datensicherungen von externen Arrays sind jedoch unter Umständen trotz Cachespeicher Beschränkungen aufgrund der RAID-Konfiguration spürbar, da die Daten von den Festplatten gelesen werden müssen.84 Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken www.dell.com | support.dell.com RAID 0 RAID 0 ist auch unter der Bezeichnung „Striping“ bekannt. Dabei werden zwei oder mehr Festplatten zu einem virtuellen Laufwerk mit einer einzigen logischen Gerätenummer (LUN) zusammengefasst). Dabei wird zu einem Zeitpunkt nicht jeweils nur auf eine Festplatte geschrieben, sondern die Daten werden auf alle Festplatten im Array verteilt. Damit wird der Datendurchsatz auf n Kanäle verteilt (n = die Anzahl der Festplattenlaufwerke im Array), anstatt auf einen einzigen Kanal bzw. eine einzige Festplatte beschränkt zu bleiben. Dies führt zu einer herausragenden Lese-/Schreibgeschwindigkeit, bietet jedoch keinerlei Fehlertoleranz. Abbildung 1-2 zeigt vier Festplattenlaufwerke in einer RAID-0-Konfiguration. Die Daten werden auf alle vier Laufwerke verteilt, so dass das Array über vier Lese-/Schreibkanäle verfügt. Abbildung 1-2. Beispiel für eine RAID-0-Konfiguration SCSI- oder RAIDController Bandlaufwerk D1 D5 D9 D13 D17 D2 D6 D10 D14 D18 D3 D7 D11 D15 D19 D4 D8 D12 D16 D20 Festplatte 1 Festplatte 2 Festplatte 3 Festplatte 4 D = DatenbyteHinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken 85 RAID 1 RAID 1 wird auch als „Mirroring“ bezeichnet. Bei dieser Konfiguration werden dieselben Daten simultan auf zwei Laufwerke geschrieben. Beim Ausfall eines Laufwerks wechselt das System zum Zweitlaufwerk, ohne dass Daten verloren gehen. Bei Datensicherungen mit Bandlaufwerken entspricht die Lesegeschwindigkeit von einem RAID-1-Array etwa der einer einzelnen Festplatte, da die Daten vom Primärlaufwerk gelesen werden. Die Schreibgeschwindigkeit bei der Datenwiederherstellung vom Bandlaufwerk ist bei einem RAID-1-Array jedoch unter Umständen langsamer. Dies ist durch die Fehlerüberprüfung und –korrektur (ECC) beim Schreiben auf das primäre und das gespiegelte Laufwerk bedingt. Der Effizienzverlust ist zu einem Großteil darauf zurückzuführen, dass die Spiegelung häufig über den Prozessor oder den RAID-Controller erfolgt. Neuere RAID-Controller sind daher aufgrund der neueren und leistungsfähigeren Prozessoren in der Regel schneller. Abbildung 1-3. Beispiel für eine RAID1-Konfiguration D1 D2 D3 D4 D5 M1 M2 M3 M4 M5 Bandlaufwerk SCSI- oder RAIDController Schreib-/Lesezugriff Nur Schreibzugriff Schreib-/Lesezugriff Festplatte 1 Festplatte 2 D = Datenbyte M = Gespiegeltes Byte (Mirrored Byte)86 Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken www.dell.com | support.dell.com RAID 5 Bei einem RAID-5-Array werden Daten im Striping-Verfahren auf Byte-Ebene auf alle Festplatten im Array verteilt. Dies gilt auch für die Fehlerkorrektur- oder Paritätsdaten. RAID-5-Arrays weisen in der Regel eine sehr hohe Geschwindigkeit beim direkten Lesezugriff auf, die mit der Anzahl der Festplatten im Array zunimmt. Bei größeren Arrays kann die Lesegeschwindigkeit die von RAID-0- Arrays übertreffen, da für die Datenverteilung ein weiteres Festplattenlaufwerk zur Verfügung steht. Darüber hinaus werden die Paritätsdaten bei normalen Lesevorgängen nicht benötigt. Datenwiederherstellungen vom Bandlaufwerk zu einem RAID-5-Array erfolgen aufgrund des zusätzlichen Aufwands für das Berechnen und Schreiben der Paritätsdaten in der Regel zur Nenngeschwindigkeit. Abbildung 1-4. Beispiel für eine RAID5-Konfiguration P1 D4 D7 D10 D13 D1 P2 D8 D11 D14 D2 D5 P3 D12 D15 D3 D6 D9 P4 D16 SCSI- oder RAID-Controller Bandlaufwerk Schreib-/Lesezugriff Schreib-/Lesezugriff D = Datenbyte Festplatte 1 Festplatte 2 Festplatte 3 Festplatte 4 P = Paritäts-ByteHinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken 87 Insgesamt ist RAID 0 tendenziell die beste Konfiguration für maximale Lese- und Schreibgeschwindigkeit, bietet jedoch keine Datenredundanz. RAID 1 weist generell die niedrigsten Übertragungsraten auf, weil alle auf das Array geschriebenen Daten gespiegelt und die Daten von einer einzigen Festplatte gelesen werden. RAID 5 erreicht gute Werte bei der Lesegeschwindigkeit, aber nur durchschnittliche Werte bei der Schreibgeschwindigkeit. Die Leistung einer RAID-5- Konfiguration steigt mit der Anzahl der Festplatten im Array. Wenn das RAID-Array in einem Gehäuse mit umfassender Cachespeicherung untergebracht ist, werden die Leistungseinschränkungen während der Datenwiederherstellung unter Umständen abgemildert. Die Datensicherung unterliegt auch in diesem Fall den Einschränkungen der jeweiligen RAID-Konfiguration. Die Merkmale eines Arrays hängen darüber hinaus zu einem Großteil von den Merkmalen der darin verwendeten Festplatten ab (siehe Aufstellung unter „Festplattenleistung“). Allgemeine leistungsbezogene Hinweise zum Einsatz mehrerer Laufwerke in Bandbibliotheken Beim simultanen Einsatz mehrerer Bandlaufwerke zur Datensicherung – wie in Bandbibliotheken üblich – sind weitere Aspekte der Hardwarekonfiguration zu berücksichtigen. Durch einfache Maßnahmen zur Leistungsoptimierung bei Hardwareeinrichtung und Kabelkonfiguration kann zusätzlichen Engpässe beim Datendurchsatz vorgebeugt werden. SCSI-Konfigurationen Die neuesten Hochleistungs-Bandlaufwerke für Bandbibliotheken unterstützen die Ultra160- Spezifikation des SCSI-Standards. Um maximale Leistung zu erzielen, müssen DatensicherungsServer, die SCSI verwenden, daher über einen HBA verfügen, der Datengeschwindigkeiten nach dem Ultra160-Standard oder höher unterstützt. Ein SCSI-HBA, der diese Anforderungen erfüllt, ermöglicht jedem Bandlaufwerk, mit einer Übertragungsrate von 160 MB/s über den SCSI-Bus mit dem Host zu kommunizieren. Da der SCSI-Bus im Vergleich zum Bandlaufwerk eine höhere Datenrate erreicht, können mehrere Laufwerke an denselben Bus angeschlossen werden, ohne dass dies zu Leistungseinbußen führt. Dies gilt jedoch nur bis zu einem gewissen Punkt. Die Datenrate des Ultra160-Busses – 160 MB/s – ist zugleich die maximale Gesamt-Durchsatzrate aller an den Bus angeschlossenen Geräte. Ein einziges Bandlaufwerk, das die Daten mit bis zu 80 MB/s (nativ) auf Band schreibt bzw. vom Band liest, kann nicht die gesamte Bus-Bandbreite ausnutzen. Durch Kombination mehrerer Bandlaufwerke, die mit maximaler nativer Geschwindigkeit betrieben werden, können jedoch die gesamten vom Bus angebotenen 160 MB/s ausgeschöpft werden. Ist dieser Punkt erreichte, so bewirkt jedes darüber hinaus zusätzlich angeschlossene Laufwerk eine Beeinträchtigung der durchschnittlichen Leistung pro Laufwerk. Um sicherzustellen, dass eine Bandbibliothek mit maximaler Leistung arbeitet, sollten deshalb nicht mehr als zwei Bandlaufwerke an einen SCSI-Bus angeschlossen werden. Spezifische Hinweise und Illustrationen finden Sie im Abschnitt „Empfehlungen für die Kabelkonfiguration“. Der verwendete SCSI-HBA sollte mindestens den Standard Ultra160 unterstützen. Beachten Sie, dass der Einsatz eines Ultra320-HBAs nicht zu einer Leistungssteigerung führt, wenn das Bandlaufwerk für Ultra 160 spezifiziert ist. 88 Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken www.dell.com | support.dell.com SAN-Konfigurationen Fibre-Channel (FC) bietet gegenüber SCSI zahlreiche Vorteile. Zum einen ist es nicht an die für SCSI geltenden Entfernungsbeschränkungen gebunden (LVD-SCSI: 12 m; 2-Gb-FC-Link: 300 m) und ermöglicht höhere Datenübertragungsgeschwindigkeiten. Zum anderen ist FC keine busbasierte Architektur wie SCSI, sondern ein serielles Netzwerkprotokoll, das auch für die Implementierung von Speichernetzwerken (SANs) bevorzugt wird. Dies ermöglicht die Konsolidierung von Datenspeicherressourcen. Darüber hinaus besteht jede FC-Verbindung aus einer Sende- und einer Empfangsverbindung. Dies ermöglicht den vollwertigen Duplexbetrieb, also die simultane Datenübertragung in beide Richtungen. Bei der Datensicherung über eine einzige FC-Verbindung können also Daten vom Quelllaufwerk ohne Unterbrechung durch Kommunikation in die Gegenrichtung gelesen und auf Band geschrieben werden. Dadurch wird die Bandbreite der Verbindung faktisch verdoppelt. Siehe Abbildung 1-5. Abbildung 1-5. Fibre-Channel-Verbindungsdiagramm Bei der Einrichtung von Bandbibliotheken in einem Speichernetzwerk (SAN) kann die Leistung durch eine Reihe weiterer Faktoren beeinflusst werden. Hierzu zählen die Geschwindigkeiten der FC-Verbindungen, der Datenfluss zwischen Quelllaufwerk und Bandbibliothek sowie die Leistungsbeschränkungen externer Speicher-Arrays. Mit entsprechendem Verständnis der Gesamteinrichtung und –verwaltung der Lösung lassen sich viele die Leistung beeinträchtigende Faktoren vermeiden. Ungeachtet der hohen Datenbandbreite, die das FC-Protokoll in SANs bereit stellt, müssen für Bandlaufwerke entsprechende Vorkehrungen getroffen werden, um eine Situation zu vermeiden, in der die Leistung durch die FC-Verbindung beeinträchtigt wird. Die Datenrate einer 2-GigabitFC-Verbindung beträgt 200 MB/s (d.h. je 200 MB/s auf der Sende- und der Empfangsverbindung). Beim Versuch, mehrere Bandlaufwerke über dieselbe Verbindung zu betreiben, kann deshalb die gesamte Bandbreite der Verbindung potenziell überschritten werden. Wenn der Host mit einem älteren 1-GB-Adapter betrieben wird, kann bereits die Datensicherung auf zwei Laufwerken zu erheblichen Leistungseinbußen führen. Wenn drei oder mehr Bandlaufwerke an einer 2-Gb-Verbindung betrieben werden, kann es deshalb erforderlich sein, die Datensicherung auf mehrere Verbindungen zu verteilen anstatt alles über eine einzige Verbindung laufen zu lassen. Hier ist ein angemessenes Verständnis der Topologie der SANLösung hilfreich. Administratoren können potenzielle Engpässe erkennen, indem sie den Datenpfad während einer Datensicherung nachverfolgen – vom Lesen des Quelllaufwerks bis zum Schreiben auf das Band. Falls Engpässe identifiziert werden, können je nach Konfiguration entsprechende Maßnahmen ergriffen werden. HOST FibreChannelGerät Senden Empfangen Empfangen Senden 2 Gb = 200 MB/s 2 Gb = 200 MB/sHinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken 89 Wenn die Datensicherungslösung beispielsweise den gleichzeitigen Betrieb mehrerer Laufwerke erfordert, lässt sich die Leistung unter Umständen verbessern, indem die Bandlaufwerke auf unterschiedliche Strukturen verteilt und die Verbindungen geteilt werden. Siehe Abbildung 1-6. Abbildung 1-6. Einheitlicher und aufgeteilter Datenfluss zur Bandbibliothek Wenn beim Lesen der Daten von einem externen FC-Festplatten-Array ein Engpass auftritt, kann zudem durch den Einsatz einer E/A-Management-Software wie EMC® PowerPath® und die Verbindung zu einer weiteren Struktur ein automatischer Lastausgleich realisiert werden. Die Daten werden auf mehrere Pfade verteilt, und die Verfügbarkeit wird durch Pfad-Failover erhöht. Siehe Abbildung 1-7. Die linke Seite der Abbildung stellt ein SAN-Disk-Array dar, in dem alle Daten eine einzige Verbindung durchlaufen müssen. So entsteht ein Engpass, der den Datenfluss zum Bandlaufwerk verlangsamt. Die rechte Seite zeigt, wie die E/A-Bandbreite bei der Übertragung vom Array durch Lastausgleich verdoppelt wird, da die Daten über zwei Verbindungen übertragen werden. HOST Fibre-Channel Switch Fibre-Channel Festplatten-Array Fibre-Channel Switch Fibre-Channel Switch HOST Fibre-Channel Festplatten-Array Bandbibliothek Bandbibliothek90 Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken www.dell.com | support.dell.com Abbildung 1-7. Datenübertragungs-Engpass vs. Festplatten-Array mit Lastausgleich Schließlich können FC-Festplatten-Arrays im SAN auch den im Abschnitt „Konfiguration von Festplatten und RAID-Arrays“ beschriebenen Leistungsbeeinträchtigungen unterliegen. Die Optimierung der Leistungsmerkmale der Festplatten-Arrays hat daher auch direkte Auswirkungen auf die Geschwindigkeit der Datensicherung über das SAN. SAN-Konfigurationen unter Verwendung der Fibre-Channel-Brücke der Bandbibliothek Bestimmte Bandbibliotheken lassen sich über ein Fibre-Channel-Brückenmodul an ein SAN anschließen. Das Modul dient als Überbrückung zwischen SCSI- und FC-Protokoll und bietet Zusatzfunktionen für Verwaltung, Sicherheit und Bedienung, die in den meisten nativen FCBibliotheken nicht verfügbar sind. Ausführliche Informationen zu diesen Funktionen finden Sie in der Benutzerdokumentation zur Fibre-Channel-Brücke für Ihre Bandbibliothek. Bei einigen Bandbibliothekskonfigurationen kann die Fibre-Channel-Brücke Engpässe verursachen und die Leistung der Bandlaufwerke beeinträchtigen. Dies liegt daran, dass die auf die Überbrückung der SCSI/FC-Kommunikation ausgelegte Verarbeitungskapazität der FibreChannel-Brücke den gesammelten Datendurchsatz nicht bewältigt, den einige MehrfachlaufwerkKonfigurationen erzeugen. Gleichwohl wird das Fibre-Channel-Brückenmodul bei den meisten Datensicherungslösungen nicht als primärer Hemmfaktor für die Bandleistung in Erscheinung treten. Bei dedizierten Datensicherungsservern kommt es häufig dazu, dass die Einschränkungen am Host durch den Aufwand der Datenübermittlung an mehrere Bandlaufwerke verstärkt werden. Hierdurch sinkt die durchschnittliche Laufwerkleistung unter die Grenze, ab der das FibreChannel-Brückenmodul als Faktor in Erscheinung treten würde. Bandbibliothek Fibre-Channel Festplatten-Array Fibre-Channel Switch Fibre-Channel Switch HOST HOST Fibre-Channel Switch Fibre-Channel Festplatten-Array Fibre-Channel Switch BandbibliothekHinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken 91 Empfehlungen für die Kabelkonfiguration SCSI-Kabelverbindung zum Host Bandbibliothek mit bis zu sechs Bandlaufwerken Wenn die Bandbibliothek über SCSI an einen Host angeschossen ist, sollten maximal je zwei Laufwerke an einem Bus betrieben werden. Für Bandbibliotheken mit fünf oder sechs Bandlaufwerken sind zusätzliche SCSI-Controller erforderlich, um sicherzustellen, dass der maximale Datendurchsatz nicht durch den SCSI-Bus eingeschränkt wird. Abbildung 1-8. SCSI-Verkabelung für Bandbibliothek mit bis zu sechs Bandlaufwerken Bandbibliothek mit bis zu zwei Bandlaufwerken In einer vollständig konfigurierten Bandbibliothek mit zwei Laufwerken können diese an einen am selben SCSI-Bus betriebenen Host angeschlossen werden, ohne dass es zu signifikanten Leistungsbeeinträchtigungen bei der Datensicherung kommt. Die Datensicherungsraten für zwei Laufwerke an einem SCSI-Bus entsprechen den Datensicherungsraten zweier an getrennten Bussen betriebener Laufwerke. Kunden, die die Überprüfungsfunktion ihrer SCSI-Kabel von Bandbibliothek zu Host SCSI-Kabel von Bandbibliothek zu Host SCSI-Kabel von Laufwerk zu BandbibliothekController Abschlusswiderstand Abschlusswiderstand92 Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken www.dell.com | support.dell.com Datensicherungsanwendung aktivieren, können jedoch bei Bedarf die Überprüfungsleistung verbessern, indem sie die beiden Laufwerke auf zwei verschiedene SCSI-Busse aufteilen. Dies führt bei der Überprüfung zu einer Leistungssteigerung von bis zu 25 Prozent. Abbildung 1-9. SCSI-Verkabelung für Bandbibliothek mit bis zu zwei Bandlaufwerken AbschlusswiderstandHinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken 93 Kabelkonfigurationen für Fibre-Channel-Brücke mit Bandlaufwerken Die Abbildungen 1-10 bis 1-17 zeigen, wie eine Bandbibliothek mit bis zu sechs Laufwerken bei Einsatz eines Fibre-Channel-Brückenmoduls konfiguriert werden sollte, um die Bandleistung über FC zu optimieren. Abbildung 1-10. Kabelkonfiguration für Fibre-Channel-Brücke mit einem Bandlaufwerk SCSI-Schnittstelle der Bibliothek SCSI 1 Abschlusswiderstand Laufwerk 194 Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken www.dell.com | support.dell.com Abbildung 1-11. Kabelkonfiguration für Fibre-Channel-Brücke mit zwei Bandlaufwerken SCSI-Schnittstelle der Bibliothek SCSI 1 SCSI 2 Abschlusswiderstand Abschlusswiderstand Laufwerk 1 Laufwerk 2Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken 95 Abbildung 1-12. Kabelkonfiguration für Fibre-Channel-Brücke mit drei Bandlaufwerken SCSI-Schnittstelle der Bibliothek SCSI 1 SCSI 2 Abschlusswiderstand Abschlusswiderstand Laufwerk 1 Laufwerk 2 Laufwerk 396 Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken www.dell.com | support.dell.com Abbildung 1-13. Kabelkonfiguration für Fibre-Channel-Brücke mit vier Bandlaufwerken Abbildung 1-14. Kanalzoneneinstellungen für Bandbibliothek mit einem bis vier Laufwerken SCSI-Schnittstelle der Bibliothek SCSI 1 SCSI 2 Abschlusswiderstand Abschlusswiderstand Laufwerk 1 Laufwerk 2 Laufwerk 3 Laufwerk 4Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken 97 Abbildung 1-15. Kabelkonfiguration für Fibre-Channel-Brücke mit fünf Bandlaufwerken SCSI-Schnittstelle der Bibliothek SCSI 1 SCSI 2 SCSI 3 SCSI 4 Laufwerk 1 Abschlusswiderstand Laufwerk 2 Laufwerk 3 Abschlusswiderstand Laufwerk 4 Laufwerk 5 Abschlusswiderstand98 Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken www.dell.com | support.dell.com Abbildung 1-16. Kabelkonfiguration für Fibre-Channel-Brücke mit sechs Bandlaufwerken Abbildung 1-17. Kanalzoneneinstellungen für Bandbibliothek mit fünf bis sechs Laufwerken SCSI-Schnittstelle der Bibliothek SCSI 3 SCSI 4 SCSI 1 SCSI 2 Laufwerk 1 Abschlusswiderstand Laufwerk 2 Laufwerk 3 Abschlusswiderstand Laufwerk 4 Laufwerk 5 Abschlusswiderstand Laufwerk 6 AbschlusswiderstandHinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken 99 Die Abbildungen 1-18 bis 1-19 zeigen, wie eine Bandbibliothek mit bis zu zwei Laufwerken bei Einsatz eines Fibre-Channel-Brückenmoduls konfiguriert werden sollte, um die Bandleistung über FC zu optimieren. Abbildung 1-18. Bandbibliothek mit einem Laufwerk Abbildung 1-19. Bandbibliothek mit zwei Laufwerken Abschlusswiderstand Abschlusswiderstand Abschlusswiderstand100 Hinweise zur Leistungsoptimierung bei Bandlaufwerken und Bandbibliotheken www.dell.com | support.dell.comwww.dell.com | support.dell.com Dell™ PowerVault™ システム テープドライブとライブラリの パフォーマンスに関する考慮事項____________________ 本書の内容は予告なく変更されることがあります。 © 2005 すべての著作権は Dell Inc. にあります。 Dell Inc. の書面による許可のない複製は、いかなる形態においても厳重に禁じられています。 本書で使用されている商標について:Dell、DELL ロゴ、および PowerVault は Dell Inc. の商標です。 EMC および PowerPath は EMC Corporation の登録商標です。 本書では、必要に応じて上記以外の商標や会社名が使用されている場合がありますが、これらの商標や会社名は、 一切 Dell Inc. に所属するものではありません。 2005 年 6 月目次 103 目次 はじめに . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105 ホストのバックアップに関する一般的な考慮事項 . . . . . . . . . . 105 テープドライブとデータに関する考慮事項 . . . . . . . . . . . 105 ハードドライブと RAID アレイの構成 . . . . . . . . . . . . . . 107 テープライブラリで複数のドライブを使用する際のパフォー マンスに関する一般的な考慮事項. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113 SCSI 構成 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113 SAN 構成. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114104 目次テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 105 はじめに 最近はテープドライブの転送速度が向上したため、ホストサーバーとテープドライブが同 じ速度でデータを処理できるかどうかを判断する際に、RAID(Redundant Array of Inexpensive [または Independent] Disks)構成やハードドライブの仕様などのホスト側の 多くの要因を考慮する必要があります。ホストサーバーからテープドライブへのスルー プットを制限する可能性のある一般的な設定と属性については、「ホストのバックアップに 関する一般的な考慮事項」で説明します。 テープライブラリに複数のドライブが設置されているため、複数のテープドライブの潜在 的なスループットに対応するには、ホストの帯域幅を増す必要があります。マルチドライ ブユニットの潜在的なファイバー制限、および推奨するケーブル設定については、「テープ ライブラリでマルチドライブを使用する際のパフォーマンスに関する一般的な考慮事項」 で説明します。 ホストのバックアップに関する一般的な考慮事項 本項に挙げる考慮事項は、SCSI とストレージエリアネットワーク(SAN)の両方のテープ バックアップ構成に適用されます。 テープドライブとデータに関する考慮事項 パフォーマンスの評価では、次の問題を検討する必要があります。 SCSI コマンドからのオーバーヘッド。SCSI バスに対するコマンドのオーバーヘッドは、ど の SCSI デバイスに対しても理論上の最高転送速度の達成を妨げる要因になります。この オーバーヘッドの原因はテープバックアップソフトウェアではありません。ソフトウェア は、データがテープに書き込まれる速度を測定するだけです。たとえば、ドライブがデー タを 80 MB/ 秒 で処理していても、データ書き込みの速度は 77 MB/ 秒でしかないかもし れません。バックアップソフトウェアが報告する速度は後者です。 テープのブロックサイズ。ほとんどのテープドライブにとって最適なのは、64 Kb のブ ロックサイズです。ただし、サイズが大きくなってもパフォーマンスは向上しないものの、 一部のバックアップアプリケーションではユーザーがブロックサイズを変更することがで きます。使用するブロックサイズが 64 Kb に満たないと、実際にパフォーマンスの低下を 招くことがあります。テープデバイスのブロックサイズを調節する手順については、バッ クアップソフトウェアの『ユーザーズガイド』を参照してください。 バックアップソフトウェアのバッファサイズ。バックアップのパフォーマンスを最適にす るには、バックアップソフトウェアのバッファは可能なかぎり大きくすべきです。一部の アプリケーションではユーザーがバッファサイズを変更できるため、ドライブとの間でや り取りされるデータの流れを一定に保つのに役立ち、小さなファイルの場合は特に転送速 度が大幅に向上します。バッファが大きいほど多くのデータを保持でき、ディスクがデー タの検索に費やす時間が短縮できますが、その反面、メモリと CPU のパフォーマンスに影 響を与える場合があります。詳細については、テープバックアップアプリケーションの 『ユーザーズガイド』を参照してください。106 テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 www.dell.com | support.dell.com ドライバおよびファームウェア。SCSI またはファイバーコントローラとテープドライブに 最新のドライバとファームウェアがインストールされていることを常に確認してください。 support.dell.com から該当する Dell PowerVault テープ製品用の最新のドライバと ファームウェアをダウンロードします。 テープドライブとハードドライブを別々のホストバスアダプタ(HBA)の別々のコント ローラ(内蔵または外付け)に取り付けます。コントローラの性能によっても多少左右さ れますが、テープドライブの HBA とハードドライブの HBA を別々にして最大のスルー プットを確保しておくことが最善です。オンボードのデュアルモード SCSI/RAID コント ローラは、ほとんどが 1 つのプロセッサを共有するため、これらのコントローラは RAID アレイとテープドライブの間で帯域幅を分け合う必要があります。そのため、1 つのコント ローラがハードディスクとテープドライブの間の読み取り / 書き込みを処理するだけでな く、必要なパリティ情報を計算してハードドライブに書き込んでいます。RAID アレイとパ リティバイトの詳細については、「ハードウェア RAID 構成に関する考慮事項」を参照して ください。 ドライブヘッドの汚れ、または古いメディア。テープドライブヘッドが汚れていたり、メ ディアが古かったりすると、エラー率が高くなり、その結果、読み取り / 書き込みの速度が 低下する場合があり、ドライブがテープ上のブロックの書き換えや再読み取りを試みるた びに、パフォーマンスが低下します。読み取り / 書き込みのエラーが一定のしきい値に達す ると、ドライブは通常、クリーニングを要求します。ドライブヘッドのクリーニングは、 要求時か、または定期的に行うことが重要です。 メディアが古くなったり使いすぎたりすると、不良ブロックが発生する可能性が高くなり ます。LTO メディアの標準的な寿命は、テープ全体の読み取り / 書き込みで約 75 回です。 スピードマッチング。最近の LTO ドライブは、ドライブに送り込まれるデータの速度の低 下が、圧縮されていないデータの最大転送速度の約 2 分の 1 までなら、速度を一致させま す(スピードマッチング)。データがドライブに送り込まれる速度がスピードマッチングの 下限を下回ると、ドライブは停止して、バッファが満たされるのを待ち、巻き戻し、バッ ファへの書き込みを試みる必要があります(この動作は「バックヒッチング」と呼ばれて います)。 たとえば、Dell PowerVault 110T(LTO2 および LTO3)テープドライブが LTO-3 メディア に書き込みを行う際には、スピードマッチングの下限は 30 MB/ 秒です。ホストサーバーが データを送り込む速度が 20 MB/ 秒なら、ドライブはバッファが満たされるのを待つ間、 「バックヒッチ」します。この場合、有効なスループットは 20 MB/ 秒未満の値となります (おそらく、15 MB/ 秒に近い値)。テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 107 テープドライブのパフォーマンスの確認 テープドライブの製造元が、スループットの確認に使用できるパフォーマンス診断モード をドライブに組み込んでいる場合もあります。PowerVault 110T LTO-2 および LTO-3 (ファームウェア 53XX またはそれ以降)には、診断モード「F」が提供されており、ドラ イブとメディアに対して読み取り / 書き込みのパフォーマンステストをすばやく行うことが できます。パフォーマンステストの結果がドライブの指定最高速度から 6% 以上外れた場 合、テストは失敗してエラーメッセージが表示されます。テストが正常に終了した場合、 エラーメッセージは表示されません。診断モード「F」の詳細については、テープドライブ の『ユーザーズマニュアル』を参照してください。 注意:診断モード「F」を実行するには、診断テストの一部として、安全に上書きできるメ ディアが必要です。重要なデータが保存されているメディアは使用しないでください。診断 テストに使用するメディアに保存されているデータは、すべて失われます。 ハードドライブと RAID アレイの構成 ハードドライブとディスクアレイ(内蔵および外付け)のいくつかの属性は、バックアッ プまたは復元のパフォーマンスに影響する場合があります。それらの属性、およびバック アップと復元の速度を最適にするための推奨される構成については、以下の各項で説明し ます。テープドライブの持続可能なスループットがディスクアレイの持続可能なスルー プットを上回る場合、テープドライブのピークパフォーマンスは実現しません。 ハードドライブの構成に関する一般的な考慮事項 異なる LUN 上のデータとオペレーティングシステム(OS)。論理ユニット番号(LUN) 上のデータを OS の LUN とは別にバックアップすれば、ハードドライブが OS の動作と バックアップの動作の間でアクセスとオーバーヘッドを分割せずに済みます。そのために は、1 つのハードドライブまたはディスクアレイに OS を入れ、バックアップするデータは 物理的に別のハードドライブまたはディスクアレイに入れる必要があります。108 テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 www.dell.com | support.dell.com 図 1-1 シングルチャネルの帯域幅対 2 チャネルの帯域幅 ハードドライブのパフォーマンス テープドライブはデータの書き込みを連続して行うように設計されており、バックヒッチ ングが発生しないようにドライブの動作を連続的に行うには、データの送り込みを一定速 度にする必要があります。他方、ハードドライブはランダムアクセスデバイスです。した がって、データがドライブ上で分散している場合、ハードドライブは時々、テープドライ ブに連続データを送り込むために苦労することがあります。そのため、ドライブはデータ の小さなブロックを探し続けなければなりません。 テープドライブに送り込まれるデータのスループットに大きな影響を与えるハードドライ ブの属性が、ほかにもあります。 回転速度。通常 RPM(1 分間あたりの回転数)で表示されるハードドライブの回転速度は、 ドライブのプラッターアセンブリが 1 分間に丸々何回転できるかを測定したものです。 この回転速度は、ランダムアクセスの回数と連続的な転送速度の両方に直接影響します。 回転速度が速いほど、ドライブはデータに速くアクセスできます。 ランダムアクセスタイムまたはシークタイム。通常ミリ秒で表示されるシークタイムは、 ドライブのヘッドがディスク上のデータを検出するのに要する時間です。ハードディスク のシークタイムは、読み取り / 書き込みヘッドがプラッターの表面上のトラック間を移動す るのに要する時間を測定したものです。ハードディスクはランダムアクセスデバイスであ るため、データは事実上、ディスクのどのセクターにでも格納できます。そのデータへの アクセスに要する時間が長いほど、ドライブの全体的なスループットは遅くなります。 ハードドライブに小さなファイルが多数格納されている場合、この属性は非常に重要です。 単一の共有 LUN 別々の LUN バックアップデー タと OS を格納した 単一の LUN OS の LUN SCSI または RAID コントローラ テープドライブ バックアップ データの LUN SCSI または RAID コントローラ テープドライブテープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 109 ファイルが小さいほど、ドライブはファイルをディスクとの間で読み取り / 書き込みするた めの「シーク」が多くなります。したがって、多くの小さなファイルを転送する際には、 ディスクの読み取り / 書き込みが非常に遅くなりがちです。 順次的 / 持続的転送速度(STR)。 STR は、ドライブが実際にそのプラッターからデータを読 み込んだり、プラッターにデータを書き込んだりする速度を測定したものです。バック アップされるデータが 1 つの大きな連続したファイルである場合、持続的なスループット はドライブの最大 STR に近くなります。ただし、実環境においてはデータの削除と書き込 みが繰り返されるため、データはプラッター内のあちこちに散在しています。ハードドラ イブのデフラグを行うと、速度をそのドライブの最大 STR に近づけることができます。 バッファ(キャッシュ)。バッファとは、直前に書き込みや保存が行われたデータを保持し ておく、ドライブ上のメモリ容量のことです。バッファが大きいほど、保持できるデータ 量は多くなり、ディスク上のデータをシークする時間が短縮されます。 ハードウェア RAID 構成に関する考慮事項 RAID の概要 本項では、通常の RAID 構成の概要を示し、RAID 構成がバックアップと復元の速度に与える 影響について説明します。RAID アレイとは、単一のストレージシステムまたは LUN として 動作する一組のハードディスクのことです。理論上、各ハードドライブのチャネルを通じて 一度にデータを転送できるため、全体のスループットは、アレイ内のドライブの総数の倍数 から、以下の各項で説明するオーバーヘッドと冗長性を差し引いたものになります。 RAID 構成の場合は、インタフェースの速度が重要になります。各ドライブはインタフェー スの帯域幅を共有しているからです。たとえば、シングルの Ultra160 ドライブ 1 台では、 最高速度は 40 MB/ 秒です。したがって、同一のドライブタイプで構成されるディスク 5 台 の RAID 0 アレイは、200 MB/ 秒で読み取り / 書き込みができるはずです。ただし、 Ultra160 のインタフェースはアレイの最大速度を 160 MB/ 秒に限定します。 外付けディスクアレイは、SAN の場合は特に、キャッシュメモリが豊富に搭載され、I/O パ フォーマンスが大幅に向上している場合があります。このキャッシュにより、アレイに書 き込む動作のパフォーマンスが大幅に向上し、頻繁にアクセスするデータを格納すること で読み取りのパフォーマンスも向上します。テープのパフォーマンスに対する影響に関し ては、キャッシュにより、アレイにデータを復元したり、アレイからデータをバックアッ プしたりする際の RAID の制限のほとんどが隠されます。ただし、キャッシュを搭載した 外付けアレイからのバックアップ動作には、依然として RAID 構成の制限による影響が見 られる場合があります。依然としてディスクから読み込まなければならないデータがある ためです。110 テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 www.dell.com | support.dell.com RAID 0 RAID 0 では、2 台以上のディスクを結合して、1 つの LUN のように 1 つの仮想ドライブを 作成する(一般に「ストライピング」と呼ばれています)ことができます。ストライピン グと呼ばれるのは、データが一度に 1 台のディスクにではなく、アレイ内のすべてのディ スクにまたがって書き込まれるためです。したがってスループットは、1 台のハードディス クに対して 1 つのチャネルではなく、n のチャネル(n = アレイ内のハードドライブの数) に分散されます。そのため、読み取り / 書き込みのパフォーマンスは向上しますが、フォー ルトトレランスは実現しません。 図 1-2 は、RAID 0 構成の 4 台のハードドライブを示したものです。データは 4 台のハード ドライブすべてにストライピング(分散)され、アレイとの間の読み取り / 書き込みのチャ ネルが 4 つになっています。 図 1-2 RAID 0 構成の例 SCSI または RAID コントローラ テープドライブ D1 D5 D9 D13 D17 D2 D6 D10 D14 D18 D3 D7 D11 D15 D19 D4 D8 D12 D16 D20 ハードド ライブ 1 ハードド ライブ 2 ハードド ライブ 3 ハードド ライブ 4 D = データバイトテープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 111 RAID 1 RAID 1 では、データが 2 つのディスクにまたがって 2 度同時に書き込まれます(「ミラー リング」とも呼ばれます)。1 台のドライブに障害が発生した場合、システムはデータを失 うことなく、もう一方のドライブへの切り替えを行います。テープドライブのバックアッ プ中は、プライマリドライブから読み込むため、RAID 1 のアレイからの読み取り速度はシ ングルドライブの場合とほぼ同じです。ただし、RAID 1 のアレイに書き込むテープドライ ブからの復元パフォーマンスは、プライマリディスクおよびミラーディスクへの書き込み 中に行われるエラーチェックおよび訂正(ECC)のために低下する場合があります。このパ フォーマンス低下の主な原因は、ミラーリングが多くの場合 CPU または RAID コントロー ラ上で行われることにあります。したがって、新しい RAID コントローラは、プロセッサ が新しくて性能も優れているため、速い場合が多いと言えます。 図 1-3 RAID 1 構成の例 D1 D2 D3 D4 D5 M1 M2 M3 M4 M5 テープドライブ SCSI または RAID コントローラ 読み取り / 書き込み 書き込み専用 読み取り / 書き込み ハードド ライブ 1 ハードド ライブ 2 D = データバイト M = ミラーリングされたバイト112 テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 www.dell.com | support.dell.com RAID 5 RAID 5 アレイでは、データはバイトレベルでディスクアレイにまたがってストライピング され、エラー訂正データまたはパリティデータも、ディスクアレイにまたがってストライ ピングされます。RAID 5 アレイは、ランダム読み取りに非常に優れたパフォーマンスを発 揮します。この読み取りパフォーマンスは一般に、アレイ内のディスク数が増えるにつれ て向上します。大きなディスクアレイの場合、読み取りパフォーマンスは実際に、RAID 0 のアレイのパフォーマンスを上回ることがあります。データが追加ドライブに分散される からです。また、通常の読み取り中にはパリティ情報は不要です。 テープから RAID 5 アレイへの復元は非常に少ない場合が多くなります。パリティ情報を計 算して書き込むための付加的なオーバーヘッドが発生するためです。 図 1-4 RAID 5 構成の例 P1 D4 D7 D10 D13 D1 P2 D8 D11 D14 D2 D5 P3 D12 D15 D3 D6 D9 P4 D16 SCSI または RAID コントローラ テープドライブ 読み取り / 書き込み 読み取り / 書き込み D = データバイト ハードド ライブ 1 ハードド ライブ 2 ハードド ライブ 3 ハードド ライブ 4 P = パリティバイトテープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 113 結論として、RAID 0 は読み取り / 書き込みのパフォーマンスにとっては総合的に最適な構 成である場合が多いと言えますが、冗長性は提供しません。RAID 1 では、アレイに書き込 まれるすべてのデータがミラーリングされ、読み取りもシングルディスクから行われるた め、総合的にパフォーマンスは最低です。RAID 5 は読み取りのパフォーマンスには優れて いるものの、書き込みのパフォーマンスは標準的です。ただし、アレイにディスクを追加 するとパフォーマンスが向上します。RAID がキャッシャメモリが豊富に搭載されたエンク ロージャ内にある場合、復元動作中のパフォーマンスの制約は軽減されます。バックアッ プ動作はそれでも RAID 構成の制約を受けます。また、アレイの特性は、「ハードドライブ のパフォーマンス」に示されているハードドライブの具体的な特性によって左右されると ころが依然として大きいと言えます。 テープライブラリで複数のドライブを使用する際のパ フォーマンスに関する一般的な考慮事項 テープライブラリなどのデータのバックアップに複数のテープドライブを同時に使用する 場合は、ハードウェア構成に関して考慮すべき側面がほかにもあります。ハードウェアと ケーブル接続をセットアップする際に、パフォーマンスを考慮した単純な方法を用いるこ とで、付加的なスループットのボトルネックを限定することが可能です。 SCSI 構成 テープライブラリに提供されている最新の高性能テープドライブは、SCSI インタフェース 標準の Ultra160 仕様をサポートします。したがって、SCSI を利用するバックアップサー バーが最大のパフォーマンスを得るには、Ultra160 以上のデータ速度をサポートする HBA がインストールされている必要があります。この要件を満たす SCSI HBA がインストールさ れていると、各テープドライブは SCSI バス上で 160 MB/ 秒の速度でホストと通信できま す。テープドライブの速度と比較して SCSI バスのデータ速度が速いほど、デバイスのパ フォーマンスを犠牲にせずに、複数のデバイスを同じバスに接続できます。ただし、これ には限度があります。 Ultra160 バスのデータ速度である 160 MB/ 秒は、バスに接続されるすべてのデバイスに とって可能な最大のデータスループット速度です。したがって、シングルテープドライブ ではバスの帯域幅すべてを使い切ることができません。なぜなら、テープとの間で読み取 り / 書き込みができる速度は 80 MB/ 秒(ネイティブ)までに限られるからです。ただし、 複数のテープドライブのそれぞれが最大のネイティブパフォーマンスで動作している場合 は、テープドライブを組み合わせて、バスが提供している 160 MB/ 秒の速度をフルに消費 することができます。これ以降に同じバスに追加のドライブを接続すると、台数が増える ごとに各ドライブの平均パフォーマンスが低下します。 したがって、テープライブラリで最大のパフォーマンスを得るには、各 SCSI バスに接続す るテープドライブは 2 台までとすることをお勧めします。詳細および説明図については、 「推奨するケーブル設定」を参照してください。Ultra160 以上をサポートする SCSI HBA を 使用する必要がありますが、Ultra320 HBA にアップグレードしても、テープドライブの仕 様が Ultra160 であれば、パフォーマンスはそれ以上向上しません。114 テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 www.dell.com | support.dell.com SAN 構成 ファイバーチャネル(FC)は多くの点で SCSI よりも優れています。まず、SCSI の距離制限 が克服されており(LVD SCSI では 12 m なのに対して、短波の 2 Gb FC リンクでは 300 m)、データの転送速度も高速です。SCSI のようなバスベースのアーキテクチャではな く、シリアルネットワークプロトコルとして、FC は SAN の実装にとって最適なプロトコル ともなっており、データストレージリソースの統合を可能にしています。また、FC の各接 続は送信リンクと受信リンクで構成され、全二重動作が可能になっています。このため、 データを双方向に同時送信できます。したがって、シングルの FC 接続によるバックアップ 動作中に、通信を交代せずにソースとテープとの間でデータの読み取り / 書き込みを行うこ とができ、接続の帯域幅は事実上倍加します。図 1-5 を参照してください。 図 1-5 ファイバーチャネルリンクの図 テープライブラリを SAN で構成しても、パフォーマンスに影響を与えるさまざまな要因が あります。たとえば、FC リンクの速度、ソースとテープライブラリの間のデータフロー、 外付けストレージアレイのパフォーマンスの限界などです。ソリューションの全体的な セットアップと管理について理解していれば、これらの要因の多くは回避することができ ます。 SAN では FC プロトコルによって広いデータ帯域幅が提供されているものの、FC リンクに よってパフォーマンスが制限されるような状況を避けるには、テープドライブに対して適 切な配慮が必要です。2 ギガビット(Gb)による FC リンクのデータ転送速度は、200 MB/ 秒です(すなわち、送信リンクと受信リンクでそれぞれ 200 MB/ 秒)。したがって、複数の テープドライブを同一リンクで操作しようとすると、リンクの総帯域幅を超える場合があ ります。ホストがレガシーの 1 Gb アダプタで動作している場合、2 台のドライブにデータ をバックアップするだけでパフォーマンスが大幅に限定される可能性があります。 したがって、2 Gb のリンク上で 3 台以上のテープドライブを同時に使用する場合は、単一 のリンクに頼るのではなく、バックアップをいくつかの接続に分散する必要があるかもし れません。このような場合に、SAN ソリューションのトポロジを理解しておくと役に立ち ます。バックアップ動作中にソースから読み取られ、テープに書き込まれるデータパスを 追跡しておけば、管理者がボトルネックの可能性を認識するのに役立ちます。何らかのボ トルネックが確認された場合は、構成に応じて対策を講じることができます。たとえば、 複数のドライブを一度に操作する必要のあるバックアップソリューションの場合は、テー プハードウェアを別々のファブリックに分割すると、接続の分割によってパフォーマンス が向上する可能性があります。図 1-6 を参照してください。 ホスト ファイバー チャネル デバイス 送信 受信 受信 送信 2 Gb = 200 MB/ 秒 2 Gb = 200 MB/ 秒テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 115 図 1-6 テープライブラリへのデータフロー:シングルと分割の比較 同時に、外付けの FC ディスクアレイから読み取られるデータにボトルネックが存在する場 合は、EMC® PowerPath® などの I/O 管理ソフトウェアを追加のファブリック接続と共に使 用すれば、データが自動的に複数のパスに負荷分散され、パスフェイルオーバーを通じて 可用性が増します。図 1-7 を参照してください。図の左側は、すべてのデータが単一のリ ンクを通るように強制されている SAN ディスクアレイを示したものです。この場合、テー プハードウェアへのデータフローを遅くするボトルネックができます。右側は、データ転 送を 2 つのリンクに分割することで、負荷分散によってアレイからの I/O 帯域幅が 2 倍に なる仕組みを示したものです。 ホスト ファイバーチャ ネルスイッチ ファイバーチャ ネルディスクアレイ ファイバーチャ ネルスイッチ ファイバーチャ ネルスイッチ ホスト ファイバーチャネル ディスクアレイ テープライブラリ テープライブラリ116 テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 www.dell.com | support.dell.com 図 1-7 ボトルネックの発生したデータフローと負荷分散されたディスクアレイの比較 最後に、SAN 上の FC ディスクアレイでも、「ハードドライブと RAID アレイの構成」で説 明したものと同様のパフォーマンスの制約事項が発生する場合があります。したがって、 ディスクアレイのパフォーマンス特性を改善することも、SAN でのバックアップ速度に対 して直接的な効果があります。 ライブラリファイバーチャネルブリッジを利用した SAN 構成 一部のテープライブラリは、ファイバーチャネルブリッジモジュールを経由して SAN に接 続できます。このモジュールは SCSI プロトコルと FC プロトコルの間のブリッジとして機 能し、ほとんどのネイティブ FC ライブラリでは利用できない付加的な管理、セキュリ ティ、および操作機能を提供します。これらの機能の詳細については、ご使用のテープラ イブラリ用のファイバーチャネルブリッジに付属の『ユーザーズガイド』を参照してくだ さい。 テープライブラリの構成によっては、ファイバーチャネルブリッジモジュールがボトル ネックとなり、テープドライブのパフォーマンスの低下を招くことがあります。これは、 SCSI と FC の通信をブリッジするのに必要なファイバーチャネルブリッジモジュールの処理 能力では、一部のマルチドライブ構成によって提供されるデータスループットの全体を満 たすことができないためです。こうした制約があるものの、ほとんどのデータバックアッ プソリューションでは、ファイバーチャネルブリッジモジュールがテープパフォーマンス における主要な制限要因となることはありません。専用バックアップサーバーでは、デー タを複数のテープドライブに送ることで、ホストでの制約が悪化することがよくあります。 この結果、平均ドライブパフォーマンスは、ファイバーチャネルブリッジモジュールが制 約要因となる場合よりもさらに低下します。 テープライブラリ ファイバーチャネル ディスクアレイ ファイバーチャ ネルスイッチ ファイバーチャ ネルスイッチ ホスト ホスト ファイバーチャ ネルスイッチ ファイバーチャネル ディスクアレイ ファイバーチャ ネルスイッチ テープライブラリテープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 117 推奨するケーブル設定 ホストへの SCSI ケーブル接続 6 台までのテープドライブを備えたテープライブラリ テープライブラリをホストに SCSI 接続する場合は、シングルバスに 3 台以上のドライブを 接続しないでください。SCSI バスがスループットの最大化を阻害しないようにするには、 5 台または 6 台のテープドライブを備えたライブラリには、追加の SCSI コントローラが必 要です。 図 1-8 6 台までのテープドライブを備えたライブラリの SCSI ケーブル接続 2 台までのテープドライブを備えたテープライブラリ 完全に設定されたドライブ 2 台のテープライブラリ内のドライブを同一の SCSI バス上のホ ストにケーブル接続し、バックアップパフォーマンスの大幅な低下を招かないようにする ことは可能です。シングル SCSI バスに 2 台のドライブを接続した場合のバックアップ速度 は、別々のバスに 2 台のドライブを接続した場合のバックアップ速度に匹敵します。 ライブラリとホストを接 続する SCSI ケーブル ライブラリとホストを 接続する SCSI ケーブル ドライブとライブラリ コントローラを接続す る SCSI ケーブル ターミネータ ターミネータ118 テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 www.dell.com | support.dell.com ただし、バックアップアプリケーションの検証機能を有効にするお客様は、2 台のドライブ を 2 つの SCSI バスに分割することで、検証パフォーマンスを向上することが可能です。 そうすれば、検証パフォーマンスは最大 25% 向上します。 図 1-9 2 台までのテープドライブを備えたライブラリの SCSI ケーブル接続 ファイバーチャネルブリッジへのドライブのケーブル接続 図 1-10 から 1-17 までは、ファイバーチャネルを介してテープのパフォーマンスを最適化 するために、ファイバーチャネルブリッジモジュールを用いて最大 6 台のドライブを備え たテープライブラリを構成する方法を示したものです。 ターミネータテープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 119 図 1-10 テープドライブが 1 台の場合のファイバーチャネルブリッジのケーブル接続 ライブラリ SCSI インタフェース SCSI 1 ターミネータ ドライブ 1120 テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 www.dell.com | support.dell.com 図 1-11 テープドライブが 2 台の場合のファイバーチャネルブリッジのケーブル接続 ライブラリ SCSI インタフェース SCSI 1 SCSI 2 ターミネータ ターミネータ ドライブ 1 ドライブ 2テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 121 図 1-12 テープドライブが 3 台の場合のファイバーチャネルブリッジのケーブル接続 ライブラリ SCSI インタフェース SCSI 1 SCSI 2 ターミネータ ターミネータ ドライブ 1 ドライブ 2 ドライブ 3122 テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 www.dell.com | support.dell.com 図 1-13 テープドライブが 4 台の場合のファイバーチャネルブリッジのケーブル接続 図 1-14 1 台から 4 台のドライブを備えたテープライブラリ用のチャネルゾーニング設定 ライブラリ SCSI インタフェース SCSI 1 SCSI 2 ターミネータ ターミネータ ドライブ 1 ドライブ 2 ドライブ 3 ドライブ 4テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 123 図 1-15 テープドライブが 5 台の場合のファイバーチャネルブリッジのケーブル接続 ライブラリ SCSI インタフェース SCSI 1 SCSI 2 SCSI 3 SCSI 4 ドライブ 1 ターミネータ ドライブ 2 ドライブ 3 ターミネータ ドライブ 4 ドライブ 5 ターミネータ124 テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 www.dell.com | support.dell.com 図 1-16 テープドライブが 6 台の場合のファイバーチャネルブリッジのケーブル接続 図 1-17 5 台または 6 台のドライブを備えたテープライブラリ用のチャネルゾーニング設定 ライブラリ SCSI インタフェース SCSI 3 SCSI 4 SCSI 1 SCSI 2 ドライブ 1 ターミネータ ドライブ 2 ドライブ 3 ターミネータ ドライブ 4 ドライブ 5 ターミネータ ドライブ 6 ターミネータテープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 125 図 1-18 と 図 1-19 は、ファイバーチャネルを介してテープのパフォーマンスを最適化する ために、ファイバーチャネルブリッジモジュールを用いて最大 2 台のドライブを備えた テープライブラリを構成する方法を示したものです。 図 1-18 ドライブ 1 台のテープライブラリ 図 1-19 ドライブ 2 台のテープライブラリ ターミネータ ターミネータ ターミネータ126 テープドライブとライブラリのパフォーマンスに関する考慮事項 www.dell.com | support.dell.comwww.dell.com | support.dell.com Dell™ PowerVault™ 시스템 테이프드라이브 및라이브러리의 성능고려사항____________________ 본 설명서에 수록된 정보는 사전 통보 없이 변경될 수 있습니다. © 2005 Dell Inc. All rights reserved. 어떠한 경우에도 Dell Inc.의 사전승인없이 무단 복제하는 행위는 엄격하게 금지되어 있습니다. 본 설명서에 사용된상표인 Dell, DELL 로고 및 PowerVault는 Dell Inc.의상표입니다. EMC및 PowerPath는 EMC Corporation의등록 상표입니다. 본 설명서에서특정 회사의 표시나제품 이름을지칭하기 위해기타 상표나 상호를 사용할수도있습니다. Dell Inc.는자사가 소유하고 있는것 이외에기타 모든 등록상표및 상표 이름에 대한어떠한 소유권도 보유하지않습니다. 2005 년 6 월차례 129 차례 도입 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131 일반적인호스트백업고려사항 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131 테이프드라이브및데이터고려사항 . . . . . . . . . . . . . . . 131 하드드라이브및 RAID 배열구성 . . . . . . . . . . . . . . . . . 132 테이프라이브러리에서다중드라이브사용시일반적인 성능고려사항 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 SCSI 구성 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 SAN 구성. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139130 차례테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 131 도입 최근테이프드라이브의전송률향상으로인해 호스트서버와테이프드라이브에서동일한속도 로데이터를처리할수있는지의여부를결정할때 RAID 구성과하드드라이브사양과같은많은 호스트측요소들이고려되어야합니다. 호스트서버에서테이프 드라이브의처리량을제한할 수있는일반적인구성과 속성에대해서는 "일반적인호스트백업 고려사항"에서 다룹니다. 여러개의 드라이브가 테이프 라이브러리에위치해 있으므로 다중 테이프드라이브의잠재적 인 처리량을 수용하기위해서는 더 큰 호스트대역폭이 필요합니다. 권장되는케이블 연결구 성뿐만 아니라다중드라이브 장치의잠재적인 Fibre 제한은 "테이프라이브러리에서 다중드 라이브 사용 시일반적인 성능 고려사항"에서논의합니다. 일반적인호스트백업고려사항 여기에서 다루는고려사항은 SCSI 및 SAN (Storage Area Network) 테이프백업 구성 모두에적 용됩니다. 테이프드라이브및데이터고려사항 성능평가 시 다음 사항을 고려해야합니다. SCSI 명령오버헤드. SCSI 버스의명령오버헤드로인해모든 SCSI 장치가이론상의최대전송 속도를 내지 못합니다. 소프트웨어 백업 소프트웨어는 이러한 오버헤드를 고려하지 않습니다. 대신 소프트웨어에서는 테이프에 대한 데이터 쓰기 속도를 측정할 뿐입니다. 예를 들어 드라이 브의 데이터 처리 속도는 80MB/sec이지만 데이터 쓰기 속도는 77MB/sec가 될 수 있습니다. 이 경우 백업 소프트웨어에서 뒤쪽의 속도를 보고합니다. 테이프블록크기.대부분의 테이프 드라이브의 경우 최적의블록 크기는 64Kb입니다. 그러나 일부백업응용프로그램은사용자가블록크기를변경할수있도록허용합니다(하지만크기를 더 크게해도성능 향상에는 도움이되지 않을 수 있습니다). 64Kb보다작은 블록 크기를 사용 할 경우성능이저하될 수 있습니다. 테이프장치의 블록크기조정에 관한 내용은백업 소프트 웨어사용 설명서를 참조하십시오. 백업소프트웨어버퍼크기. 최적의백업 성능을 위해백업소프트웨어 버퍼는 가능한커야 합 니다. 일부 응용프로그램에서는데이터와 드라이브 간 스트림을원활히 유지하고 (특히 소형 파일의) 전송률을크게높일수있도록사용자가버퍼크기를변경할수있도록지원합니다. 버 퍼 크기가클수록 더 많은 데이터를보유할 수 있고 디스크에서데이터를 탐색하는 시간을단 축시킬 수있어 메모리와 CPU 성능에 영향을미칠 수 있습니다. 자세한 사항은테이프 백업 응 용프로그램사용 설명서를 참조하십시오. 드라이버와펌웨어. 항상 SCSI 또는 광컨트롤러와 테이프 드라이브의드라이버 및 펌웨어를 최신상태로 유지하십시오. support.dell.com 을 방문하여 최신 Dell PowerVault 테이프 제품드 라이버 및펌웨어를 다운로드하십시오.132 테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 www.dell.com | support.dell.com 테이프드라이브와하드드라이브를별도의 HBA(호스트버스어댑터)의개별컨트롤러(내부 또는외부)에연결하십시오.이 사항은 컨트롤러의 성능에다소영향을 미치지만가장 좋은 방 법은 처리량의극대화를 위해 테이프 드라이브 HBA를 하드 드라이브 HBA로부터분리하는 것 입니다. 대부분의온보드이중모드 SCSI/RAID 컨트롤러는하나의 프로세서를공유하며이로 인해 RAID 배열과테이프드라이브 간 대역폭을 공유해야 합니다. 따라서하나의컨트롤러에 서하드 디스크와 테이프 드라이브사이의 읽기및 쓰기를처리하고 필요한 패리티정보를계 산하여하드드라이브에 쓰는 작업을 수행합니다. RAID 배열과 패리티바이트에 관한자세한 정보는 "하드웨어 RAID 구성고려사항"을 참조하십시오. 지저분한드라이브헤드또는오래된매체.지저분한테이프드라이브나오래된매체는에러율 을높이고 쓰기/읽기 속도를떨어뜨릴 수 있습니다. 드라이브에서 테이프의블록에 다시 쓰기 또는 다시 읽기를시도할 때마다성능이 저하됩니다. 특정 읽기/쓰기 오류의 임계값에 도달하 면대개 드라이브에서 청소를수행할 것을요청합니다. 정기적으로 또는 요청 시 드라이브헤 드를 청소해야합니다. 매체가노후화되거나과도하게사용될경우불량블록이발생할가능성이커집니다. LTO 매체 의일반적인 수명 주기는 약 75회의 완전 테이프쓰기/읽기입니다. 속도일치. 신형 LTO 드라이브는 최고 비압축데이터 전송 속도의약 1/2 정도 낮추어, 드라이 브에 제공되는데이터 속도에일치시킵니다. 데이터가 최저속도 일치 한계에 비해저속으로 드라이브에제공될경우드라이브는정지하고버퍼가채워져되감기되도록기다립니다. 그런 다음 버퍼 쓰기를시도합니다(이 과정을 "백 히칭(back hitching)"이라 함). 예를 들어 Dell PowerVault 110T(LTO2 및 LTO3) 테이프 드라이브는 LTO-3 매체에 쓰기할 때 속도를 30 MB/sec로 하향일치시킵니다. 호스트 서버에서 20MB/sec의속도로만 데이터를제공 할수있다면드라이브는 "백히치"되어버퍼가채워지도록기다립니다. 이상황에서효과적인 처리량은 20MB/sec 미만(아마 15MB/sec 내외)이 될 것입니다. 테이프드라이브의성능확인 일부테이프드라이브제조업체는처리량을확인할수있도록드라이브에성능진단모드를내 장합니다. PowerVault 110T LTO-2 및 LTO-3(펌웨어 53XX 이상)에서는드라이브와 매체의 빠 른읽기/쓰기성능테스트를수행하는진단모드 "F"를제공합니다. 성능수치가최대지정드라 이브 속도의 6% 이내가 아닌 경우테스트는 실패하고오류 메시지를표시합니다. 테스트에 통 과하면오류메시지가 표시되지 않습니다. 진단모드 "F"에 대한 자세한내용은 테이프드라이 브사용 설명서를 참조하십시오. 주의사항: 진단모드 "F"를사용하기위해서는진단테스트의일부로안전하게덮어쓰기가가능 한매체가필요합니다. 중요한데이터가포함된매체를사용하지마십시오. 진단테스트에사용 되는매체에저장된데이터를잃을수도있습니다. 하드드라이브및 RAID 배열구성 일부 하드 드라이브 및디스크 배열(내부 및 외부모두) 속성은백업 또는 복원 성능에영향을 미칠 수있습니다. 최대 백업및 복원속도를얻을 수있도록 돕는권장구성과함께 이러한속 성은아래의하위절에서다룹니다. 테이프드라이브의지속적인처리량이디스크배열의처리 량을 초과하는경우에는 테이프 드라이브의 최대성능이모두 발휘되지 않습니다.테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 133 일반적인하드드라이브구성고려사항 여러 LUN에서의데이터/운영체제(OS). OS LUN(Logical Unit Number)과는별도로 LUN 상의 데이터를백업하면하드드라이브에서 OS 작업과백업작업간의액세스와오버헤드를분할하 지 않도록합니다. 이것은 OS가 포함된하나의 하드 드라이브 또는디스크배열과 백업될데이 터가포함되는 물리적으로분리된 하드 드라이브또는 디스크배열로가능합니다. 그림 1-1. 단일채널과 2 채널대역폭 하드드라이브성능 설계상 테이프드라이브는순차적으로데이터를 쓰고드라이브 작동이순차적으로 유지되도 록(백히칭방지) 일정한데이터공급이이루어져야합니다. 반대로하드드라이브는임의액세 스장치입니다. 따라서하드드라이브는데이터가드라이브플래터상에산재해있을경우순차 적인데이터를 제공하는 데 종종 어려움을겪을 수있습니다. 이경우 드라이브는 끊임없이데 이터조각들을 찾게됩니다. 또한다른 하드 드라이브 속성들도 테이프드라이브의 데이터처리량에 영향을미칠 수 있습니다. 스핀들속도.보통 RPM(분당회전수)으로측정되는하드드라이브의스핀들속도는드라이브 플래터 부속품이분당 완전 회전을수행하는 횟수를결정합니다. 이 속성은임의액세스 시간 과 순차전송률모두에 직접적인 영향을미칩니다. 스핀들 속도가높을수록 더 빨리드라이브 가 데이터에 액세스할수 있습니다. 단일공유 LUN 개별 LUN 백업데이트와 OS 가포함된단일 LUN OS LUN SCSI 또는 RAID 컨트롤러 테이프드라이브 백업데이터 LUN SCSI 또는 RAID 컨트롤러 테이프드라이브134 테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 www.dell.com | support.dell.com 임의액세스시간또는탐색시간. 일반적으로 밀리초로 측정되는 탐색 시간은드라이브 헤드 가디스크상의 데이터를 찾는 데 걸리는 시간을의미합니다. 하드 디스크의 탐색 시간은읽기/ 쓰기 헤드가플래터 표면의트랙사이를 이동하는데 소요되는 시간의양을 측정합니다. 하드 디스크는임의액세스장치이기때문에데이터는사실상임의의디스크섹터에저장될수있습 니다. 데이터를 액세스하는데 더 많은 시간이소요되면 드라이브의전체 처리 속도는 느려집 니다. 하드 드라이브에 작은 파일이많을경우에 이속성은 매우중요해집니다. 파일크기가작 을수록디스크에 파일을읽거나 쓰기 위해드라이브를 "탐색"하는횟수가 늘어납니다. 따라서 많은 소형 파일들을 전송할때에는읽기 또는 쓰기 속도가매우 느려지는 경향이 있습니다. STR (Sequential/Sustained Transfer Rates - 장기적연속적으로전송할때의속도). STR은 드라 이브에서 실제로 얼마나 빨리 데이터를 플래터에서읽고 플래터에 쓸 수 있는가를 측정합니다. 백업할데이터가 인접한 단일 대형 파일일 경우 지속적인 처리량은 드라이브의 최대 STR에 근 접할 것입니다. 하지만 실제 응용프로그램의 경우 데이터가 삭제되고 쓰여지기 때문에 데이터 가 플래터에 산재하여 존재하게 됩니다. 하드 드라이브 조각 모음은드라이브가 최대 STR에 근 접할 수 있도록 돕습니다. 버퍼(캐쉬). 버퍼는가장 최근에 쓰여지거나 저장된데이터를 보유하는 드라이브상의메모리 양입니다. 버퍼가클수록 더 많은 데이터를보유할 수 있고, 결과적으로 디스크상의 데이터를 찾는 데소요되는 시간이 단축됩니다. 하드웨어 RAID 구성고려사항 RAID 의 일반 개요 이절에서는 전형적인 RAID 구성에대한 개요와 백업및 복원 속도에어떻게 영향을미치는가 에대해설명합니다. RAID 배열은하드디스크집합으로단일스토리지시스템또는 LUN으로 작동합니다. 데이터는 동시에각 하드 드라이브의 채널 전체에걸쳐전송될 수있어 총 처리량 은배열에 있는드라이브의총 수를곱한값에다 오버헤드와 아래에서설명하는 기타 중복을 제외한값이될 수 있습니다. RAID 구성의경우드라이브들이인터페이스의대역폭을공유하기때문에인터페이스속도가 중요해집니다. 예를들어단일 Ultra160 드라이브는 40MB/sec만을유지할수있습니다. 따라서 동일한유형의드라이브로 구성된 5 디스크 RAID 0 배열은 200MB/sec로 읽기/쓰기 속도를가 져야 합니다. 그러나 Ultra160 인터페이스는최대속도를 160 MB/sec로 제한합니다. 외부 디스크 배열(특히 SAN에서)은 I/O 성능을 향상시키기 위해 상당한수준의 캐쉬 메모리를 제공할수 있습니다. 이 캐쉬는 배열에 쓰기 작업을 수행할 때 성능을 크게 개선하며 읽기 성능 향상을위해 자주 액세스하는 데이터를 저장할 수 있습니다. 테이프성능에 미치는 영향과 관련 하여, 배열로데이터를복원하거나배열에서데이터를백업할때캐쉬는대부분의 RAID 제한을 없애주는 역할을 합니다. 그러나 캐쉬를 사용하여 외부 배열에서 백업 작업을 수행할 때에는 여 전히 디스크에서 데이터를 읽어야 하므로 RAID 구성 제한의 영향을 느낄 수도 있습니다.테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 135 RAID 0 흔히스트라이핑이라고 하는 RAID 0은 두 개 이상의디스크를 연결하여 단일 LUN 방식으로 하나의가상드라이브를생성할수있습니다. RAID 0을스트라이핑이라고일컫는이유는데이 터가한번에 하나의디스크가 아닌배열의모든 디스크에걸쳐 쓰여질 수 있기 때문입니다. 따 라서처리량은단일하드디스크의단일채널대신에n채널(여기서n은배열을구성하는하드 드라이브의수)에 걸쳐분산됩니다. 이로 인해 읽기/쓰기 성능이향상됩니다만 결함 허용기능 은 제공하지 않습니다. 그림 1-2는 4개의하드 드라이브로 이루어진 RAID 0 구성을 보여줍니다. 데이터는 4개의 하드 드라이브에걸쳐 분산되어 저장되며 그로인해배열에 대한 읽기/쓰기가 4채널로구현됩니다. 그림 1-2. RAID 0 구성예 SCSI 또는 RAID 컨트롤러 테이프드라이브 D1 D5 D9 D13 D17 D2 D6 D10 D14 D18 D3 D7 D11 D15 D19 D4 D8 D12 D16 D20 하드드라 이브 1 하드드라 이브 2 하드드라 이브 3 하드드라 이브 4 D = 데이터바이트136 테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 www.dell.com | support.dell.com RAID 1 미러링이라고도하는 RAID 1은 데이터가 두 개의 디스크에 동시에두 번에걸쳐쓰여집니다. 하나의드라이브에오류가 있으면시스템은 다른드라이브로전환하므로데이터가 유실되지 않습니다. 테이프드라이브 백업동안 RAID 1 배열의읽기속도는, 주 드라이브에서읽기를 수 행하기때문에, 단일드라이브와거의 동일합니다. 그러나 RAID 1 배열로쓰기 작업을 하는 테 이프 드라이브로부터의 복원 성능은주 디스크 및미러 디스크에대한 쓰기 작업에통합된 ECC(오류 확인/수정) 때문에 느려질수 있습니다. 이러한 비효율성의 상당부분은미러링이 CUP나 RAID 컨트롤러에서자주 수행되기때문입니다. 따라서최신 RAID 컨트롤러는 고기능 의최신 프로세서 덕분에 더욱 빨라지는 추세입니다. 그림 1-3. RAID 1 구성예 D1 D2 D3 D4 D5 M1 M2 M3 M4 M5 테이프드라이브 SCSI 또는 RAID 컨트롤러 읽기 / 쓰기 쓰기전용 읽기 /쓰기 하드드라 이브 1 하드드라 이브 2 D = 데이터바이트 M = 미러링된바이트테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 137 RAID 5 RAID 5 배열에서데이터는바이트레벨에서디스크배열전체에걸쳐저장되며오류수정데이 터, 즉패리티데이터또한디스크배열전체에저장됩니다. RAID 5 배열은매우양호한임의읽 기 성능을가지는 경향이있으며 이읽기 성능은일반적으로배열의 디스크수가증가함에 따 라향상됩니다. 규모가더욱큰디스크배열에서읽기성능은 RAID 0 배열보다사실더뛰어난 데, 이는 데이터가 추가 드라이브상에 분산되기 때문입니다. 또는 정상 읽기 중에 패리티정보 는 필요하지 않습니다. 테이프에서 RAID 5 배열로의복원은, 패리티 정보의계산과 쓰기 작업으로인한 추가 오버헤 드가유발되므로, 대체로부족합니다. 그림 1-4. RAID 5 구성예 P1 D4 D7 D10 D13 D1 P2 D8 D11 D14 D2 D5 P3 D12 D15 D3 D6 D9 P4 D16 SCSI 또는 RAID 컨트롤러 테이프드라이브 읽기 /쓰기 읽기 /쓰기 D = 데이터바이트 하드드라 이브 1 하드드라 이브 2 하드드라 이브 3 하드드라 이브 4 P = 패리티바이트138 테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 www.dell.com | support.dell.com 요약하면 RAID 0은 전체적으로 읽기 및 쓰기 성능 측면에서 최상의구성이지만 중복성을 허용 하지 않습니다. RAID 1은 전체적인 성능에서는가장 뒤떨어지지만 배열에 기록되는 모든 데이 터가 미러링되고 단일 디스크에서 읽기가 실행됩니다. RAID 5는 읽기 성능은 양호하지만 쓰기 성능은평균 수준입니다. 그러나 배열에 더 많은 디스크가 추가될 경우 RAID 5는 향상됩니다. RAID가 상당한 수준의 캐쉬 메모리를 제공하는 인클로저 내에 위치한 경우 복원 작업 중의 성 능제한은상당부분완화됩니다. 그러나백업작업은계속 RAID 구성제한의제약을받습니다. 또한 배열의 특성은 "하드 드라이브 성능"에 나와 있는 특정 하드 드라이브특성에 크게 의존합 니다. 테이프라이브러리에서다중드라이브사용시일반적인 성능고려사항 여러 테이프드라이브를 동시에 사용하여데이터 백업(예: 테이프 라이브러리에서)을 수행할 경우 하드웨어구성의 추가적인 측면을고려해야 합니다. 하드웨어 및케이블 연결구성설정 시성능 중심의 단순한방법을 채택함으로써추가적인 처리량병목 현상을줄일수 있습니다. SCSI 구성 테이프라이브러리에서 제공되는 고성능의최신 테이프 드라이브는 SCSI 인터페이스표준의 Ultra160 규격을 지원합니다. 그러므로 성능최대화를 위해 SCSI를이용하는 백업 서버에는 Ultra160 이상의 데이터속도를지원하는 HBA가설치되어야 합니다. 이 요구사항을 만족하는 SCSI HBA를 사용하면 각테이프 드라이브는 SCSI 버스에서 160MB/sec의 속도로호스트와 통 신할수있습니다. 테이프드라이브속도에비해 SCSI 버스의데이터속도가더높으면장치성 능을 저하시키지 않고여러장치를동일한 버스에연결할 수 있습니다. 그러나한 지점에만 허 용됩니다. Ultra160 버스의 160MB/sec 데이터 속도가이 버스에연결되는 모든 장치의 최대허용데이터 처리량속도입니다. 따라서단일테이프 드라이브는 최대 80MB/sec(기본)의 속도로데이터를 읽고 쓸수 있기 때문에 버스의전체 대역폭을 소비하지 않습니다. 하지만 다중 테이프드라이 브를 버스에의해 제공되는 전체속도인 160MB/sec를 소비하도록 구성할수 있는데, 이를위해 서는 각드라이브가 각각의최대기본 성능으로 작동되어야합니다. 이후에 동일한버스에연 결되는각각의추가 드라이브는 각드라이브의 평균 성능을감소시킵니다. 따라서테이프라이브러리로부터 최대 성능을이끌어내기 위해서는 각 SCSI 버스에두 개의 테이프드라이브만연결할 것을 권장합니다. 자세한 내용과해당 그림은 "권장케이블 연결 구 성"을참조하십시오. 최소 Ultra160을지원하는 SCSI HBA를사용해야하지만테이프드라이브 의사양이 Ultra160인경우 Ultra320 HBA로업그레이드하더라도추가적인성능향상효과는얻 을수 없습니다. 테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 139 SAN 구성 Fibre Channel(FC)은 SCSI에비해 많은 이점을제공합니다. 우선 FC는 SCSI의 거리 제약을극 복하고(LVD SCSI의 12미터 vs. 단파 2Gb FC 링크의 300미터) 고속데이터전송을가능하게합 니다. SCSI와같은버스기반아키텍처가아닌직렬네트워크프로토콜로서 FC는또한 SAN의 구현을 위한 프로토콜로 선택되어 데이터스토리지 리소스의 통합을허용합니다. 그리고각 FC 연결은 전송 링크와수신 링크로 구성되어 전이중(full-duplex) 작동이가능합니다. 따라서 데이터는 양방향으로동시에전송이 가능합니다. 그러므로 단일 FC 연결을 통해백업작업을 수행하는 동안데이터를 소스에서 읽어 통신 방향을바꾸지 않고 테이프에 쓸수 있어 연결 대 역폭을 효과적으로 배가시켜줍니다. 그림 1-5를참조하십시오. 그림 1-5. Fibre Channel 링크도표 SAN에서테이프라이브러리를설정할때성능은다양한요소의영향을받습니다. 이러한요소 에는 FC 링크 속도, 소스및테이프라이브러리간 데이터흐름, 외부저장 장치배열의성능 제 한 등이있습니다. 솔루션의 전반적인 설정및 관리를이해하게 되면이러한 요소들을상당 부 분 피할수 있습니다. SAN에서 FC 프로토콜이 높은 데이터대역폭을 제공하더라도 FC 링크가 성능을제한할 수 있 는 조건을피하기 위해테이프드라이브에 대해 적절한고려가이루어져야 합니다. 2Gb FC 링 크의데이터 속도는 200MB/sec(즉, 전송 링크에서 200MB/sec, 수신 링크에서 200MB/sec)입니 다. 그러므로 동일 링크로 테이프드라이브를 작동하려고 하면 링크의 전체대역폭을 초과할 가능성이있습니다. 호스트가레거시 1Gb 어댑터로작동되는경우 2개의드라이브로데이터를 백업하는 것은현저한성능 제한을보여주기에충분할 수있습니다. 따라서 3개 이상의 테이프드라이브를 2Gb 링크에서 동시에 사용할때에는단일 링크에의존 하지말고 여러 연결로 백업을분산해야 할 수도있습니다. 여기서 SAN 솔루션의 토폴로지를 이해하는 것이유익합니다. 백업 작업 중에소스에서 읽은 다음테이프에 쓰기를하는 데이터 경로를 따라가다보면 잠재적인 병목 가능성을 인식하는 데 도움이됩니다. 병목이 확인되면 구성에 따라 조치를취할 수 있습니다. 예를 들어 동시에여러드라이브가 작동되어야 하는 백 업 솔루션의 경우 개별구조에걸쳐 테이프 하드웨어를분할하면 연결분할로인해 성능이향 상될수 있습니다. 그림 1-6을 참조하십시오. 호스트 Fibre Channel 장치 전송 수신 수신 전송 2 Gb = 200 MB/sec 2 Gb = 200 MB/sec140 테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 www.dell.com | support.dell.com 그림 1-6. 테이프라이브러리로의단일및분할데이터흐름 또한, 외부 FC 디스크배열에서읽는데이터에병목이존재하는경우, 추가적인구조연결과함 께 EMC® PowerPath® 와같은 I/O 관리소프트웨어를사용하면다중경로에서데이터의부하를 자동으로조정하고 경로 장애 조치로 가용성을 증가시킵니다. 그림 1-7을참조하십시오. 그림 의왼쪽은 SAN 디스크 배열을나타냅니다. 여기에서 모든 데이터는단일 링크를통해서만 강 제로전송되기때문에테이프하드웨어로의데이터흐름을느리게하는병목이발생합니다. 오 른쪽그림은부하조정이데이터가두개의링크를통해전송되도록함으로써배열에서나오는 I/O 대역폭을 배가시키는 방법을 보여줍니다. 호스트 Fibre Channel 스위치 Fibre Channel 디스크배열 Fibre Channel 스위치 Fibre Channel 스위치 호스트 Fibre Channel 디스크배열 테이프라이 브러리 테이프라이 브러리테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 141 그림 1-7. 병목상태의데이터흐름 vs. 부하조정된디스크배열 마지막으로 SAN의 FC 디스크 배열 또한 "하드드라이브 및 RAID 배열 구성"에서 설명하는 동 일한성능 제한 현상을 경험할수 있습니다. 따라서 마찬가지로디스크배열의 성능특성을개 선하면 SAN에서의백업속도에 직접적인영향을 미칩니다. 라이브러리 Fibre Channel 브릿지를사용하는 SAN 구성 일부테이프 라이브러리는 Fibre Channel 브릿지모듈이라는 방법을 통해 SAN에 연결될수 있 습니다. 이 모듈은 SCSI와 FC 프로토콜 사이의브릿지로 작동하며 대부분의기본 FC 라이브 러리에서 제공되지 않는 추가적인 관리, 보안 및 작동관련 기능을 제공합니다. 이러한 기능에 대한자세한 내용은테이프 라이브러리의 Fibre Channel 브릿지사용설명서를 참조하십시오. 몇몇테이프 라이브러리 구성에서는 Fibre Channel 브릿지 모듈이병목으로 작용하여 테이프 드라이브의성능을저하시킬수있습니다. 이러한현상은 SCSI 및 FC 통신을브릿지하는데요 구되는 Fibre Channel 브릿지모듈의처리용량이특정다중드라이브구성에서제공하는누적 데이터 처리량을만족시키지 못하기 때문에나타납니다. 그럼에도 불구하고대부분의 데이터 백업솔루션에서 Fibre Channel 브릿지모듈은테이프성능의주요제한요소로작용하지않을 것입니다. 전용백업서버에서는호스트에서의제한이다중테이프드라이브로의데이터공급 작업에 의해 심화되는조건이 종종발생할수 있습니다. 이로 인해 평균적인 드라이브성능은 Fibre Channel 브릿지모듈이 제한 인자로작용할 경우의수준보다 낮게됩니다. Fibre Channel 스위치 Fibre Channel 스위치 호스트 호스트 Fibre Channel 스위치 Fibre Channel 스위치 Fibre Channel 디스크배열 Fibre Channel 디스크배열 테이프라이 브러리 테이프라이 브러리142 테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 www.dell.com | support.dell.com 권장 케이블 연결 구성 호스트에 SCSI 케이블 연결 최대 6개의테이프드라이브로구성된테이프라이브러리 테이프라이브러리가호스트에 SCSI로 연결된경우, 단일 버스에두 개의드라이브만 있도록 해야하며, 처리량을최대화하기위해어떠한 SCSI 버스도장애가되지않도록 5개또는 6개테 이프 드라이브로 구성된라이브러리에 대해 추가 SCSI 컨트롤러가필요합니다. 그림 1-8. 최대 6 개테이프드라이브로구성된라이브러리의 SCSI 케이블연결 최대 2개의테이프드라이브로구성된테이프라이브러리 완전 구성된 2개의 드라이브 테이프라이브러리의 드라이브들은백업 성능의 심각한제한 없 이동일 SCSI 버스의호스트에 케이블로 연결될수 있습니다. 단일 SCSI 버스상의 2개 드라이 브의백업속도는개별버스의 2개드라이브에대한백업속도와일치합니다. 하지만백업응용 프로그램의 확인 기능을사용하는 고객은 2개의 SCSI 버스에두 드라이브를분할함으로써확 인성능을 개선하기를원할수도있을 것입니다. 그렇게하면확인 성능이 최대 25%까지 향상 될수 있습니다. 라이브러리 -호스 트 SCSI 케이블 라이브러리 -호 스트 SCSI 케이블 드라이브 -라이 브러리컨트롤러 SCSI 케이블 터미네이터 터미네이터테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 143 그림 1-9. 최대 2개테이프드라이브로구성된라이브러리의 SCSI 케이블연결 드라이브를 Fibre Channel 브릿지에 연결 그림 1-10부터 1-17까지는 FC 상에서의 테이프성능을 최적화하기 위해최대 6개의드라이브 로 구성된테이프 라이브러리를 Fibre Channel 브릿지모듈로 구성하는 방법을보여줍니다. 터미네이터144 테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 www.dell.com | support.dell.com 그림 1-10. Fibre Channel 브릿지를단일테이프드라이브에연결 라이브러리 SCSI 인터페이스 SCSI 1 터미네이터 드라이브 1테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 145 그림 1-11. Fibre Channel 브릿지를 2개테이프드라이브에연결 라이브러리 SCSI 인터페이스 SCSI 1 SCSI 2 터미네이터 터미네이터 드라이브 1 드라이브 2146 테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 www.dell.com | support.dell.com 그림 1-12. Fibre Channel 브릿지를 3 개테이프드라이브에연결 라이브러리 SCSI 인터페이스 SCSI 1 SCSI 2 터미네이터 터미네이터 드라이브 1 드라이브 2 드라이브 3테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 147 그림 1-13. Fibre Channel 브릿지를 4개테이프드라이브에연결 그림 1-14. 1 ~ 4 개드라이브로구성된테이프라이브러리의 Channel Zoning 설정 라이브러리 SCSI 인터페이스 SCSI 1 SCSI 2 터미네이터 터미네이터 드라이브 1 드라이브 2 드라이브 3 드라이브 4148 테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 www.dell.com | support.dell.com 그림 1-15. Fibre Channel 브릿지를 5 개테이프드라이브에연결 라이브러리 SCSI 인터페이스 SCSI 1 SCSI 2 SCSI 3 SCSI 4 드라이브 1 터미네이터 드라이브 2 드라이브 3 터미네이터 드라이브 4 드라이브 5 터미네이터테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 149 그림 1-16. Fibre Channel 브릿지를 6개테이프드라이브에연결 그림 1-17. 5 개또는 6개드라이브로구성된테이프라이브러리의 Channel Zoning 설정 라이브러리 SCSI 인터페이스 SCSI 3 SCSI 4 SCSI 1 SCSI 2 드라이브 1 터미네이터 드라이브 2 드라이브 3 터미네이터 드라이브 4 드라이브 5 터미네이터 드라이브 6 터미네이터150 테이프드라이브및라이브러리의성능고려사항 www.dell.com | support.dell.com 그림 1-18 및 1-19는 FC 상에서의 테이프성능을 최적화하기 위해최대 2개의드라이브로 구성 된테이프 라이브러리를 Fibre Channel 브릿지모듈로 구성하는 방법을보여줍니다. 그림 1-18. 단일드라이브로구성된테이프라이브러리 그림 1-19. 2개드라이브로구성된테이프라이브러리 터미네이터 터미네이터 터미네이터www.dell.com | support.dell.com Sistemas Dell™ PowerVault™ Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas____________________ La información contenida en este documento puede modificarse sin previo aviso. © 2005 Dell Inc. Reservados todos los derechos. Queda estrictamente prohibida la reproducción de este documento en cualquier forma sin la autorización por escrito de Dell Inc. Marcas comerciales utilizadas en este texto: Dell, el logotipo de DELL y PowerVault son marcas comerciales de Dell Inc.; EMC y PowerPath son marcas comerciales registradas de EMC Corporation. Otras marcas y otros nombres comerciales pueden utilizarse en este documento para hacer referencia a las entidades que los poseen o a sus productos. Dell Inc. renuncia a cualquier interés sobre la propiedad de marcas y nombres comerciales que no sean los suyos. Junio de 2005Índice 153 Índice Introducción . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155 Consideraciones generales sobre la copia de seguridad en el host. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155 Consideraciones sobre la unidad de cinta y los datos . . . . . . . . . . 155 Configuración de la unidad de disco duro y la matriz RAID . . . . . . . 157 Consideraciones generales sobre el rendimiento al utilizar varias unidades en bibliotecas de cintas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164 Configuraciones SCSI. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164 Configuraciones de SAN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 165154 ÍndiceConsideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas 155 Introducción Con la reciente introducción de mejoras en la velocidad de transferencia de las unidades de cinta, ahora es importante tener en cuenta algunos factores del lado del host, como la configuración RAID (matriz redundante de discos independientes [o económicos]) y las especificaciones de las unidades de disco duro, para determinar si el servidor host y la unidad de cinta pueden procesar datos a la misma velocidad. En “Consideraciones generales sobre la copia de seguridad en el host” se describen configuraciones y atributos generales que pueden limitar el rendimiento del servidor host a la unidad de cinta. Cuantas más unidades se colocan en bibliotecas de cintas, mayores amplitudes de banda necesita el host para mantener un ritmo acorde al rendimiento potencial de varias unidades de cinta. En “Consideraciones generales sobre el rendimiento al utilizar varias unidades en bibliotecas de cintas” se describen las limitaciones potenciales de fibra para sistemas de varias unidades y las configuraciones de cableado recomendadas. Consideraciones generales sobre la copia de seguridad en el host Las consideraciones de esta sección se aplican a las configuraciones de copia de seguridad en cinta SCSI y SAN (red de área de almacenamiento). Consideraciones sobre la unidad de cinta y los datos Al evaluar el rendimiento, deben tenerse en cuenta las cuestiones siguientes: Sobrecarga de comandos SCSI. La sobrecarga de comandos en el bus SCSI limita las posibilidades de todos los dispositivos SCSI de conseguir las velocidades de transferencia máximas teóricas. El software de copia de seguridad en cinta no tiene en cuenta esta sobrecarga, ya que sólo mide la velocidad a la que se graban los datos en la cinta. Por ejemplo, la unidad puede estar procesando datos a 80 MB/s, pero grabándolos a sólo 77 MB/s. El software de copia de seguridad notificará este último valor. Tamaños de bloque en cinta. Los tamaños de bloque de 64 Kb son ideales para la mayoría de las unidades de cinta. Sin embargo, algunas aplicaciones de copia de seguridad permiten al usuario cambiar el tamaño de bloque, aunque uno mayor no ayude a mejorar el rendimiento. Utilizar tamaños de bloque inferiores a 64 Kb puede afectar negativamente al rendimiento. Consulte la Guía del usuario del software de copia de seguridad para obtener información sobre cómo ajustar el tamaño de bloque de la unidad de cinta. Tamaño del búfer del software de copia de seguridad. Para obtener un rendimiento óptimo al realizar copias de seguridad, los búferes del software utilizado deben ser lo más grandes posible. Algunas aplicaciones permiten a los usuarios cambiar el tamaño del búfer, lo cual puede ayudar a mantener un flujo de datos continuo desde la unidad y hasta la unidad, y aumentar significativamente las velocidades de transferencia, especialmente en archivos pequeños. 156 Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas www.dell.com | support.dell.com Cuanto mayor sea el búfer, más datos podrá contener y menos tiempo empleará el disco en buscar los datos, aunque ello puede afectar a la memoria y al rendimiento de la CPU. Consulte la Guía del usuario de la aplicación de copia de seguridad en cinta para obtener detalles específicos. Controladores y firmware. Asegúrese de que la unidad de cinta y la controladora SCSI o de fibra tengan siempre instalados los controladores y el firmware más recientes. Vaya a support.dell.com para descargar los controladores y el firmware más recientes para su producto de cinta Dell PowerVault. Conecte las unidades de cinta y las unidades de disco duro en controladoras distintas (internas o externas) de adaptadores de bus de host (HBA) distintos. Aunque esto depende en cierta medida de las capacidades de rendimiento de la controladora, se recomienda mantener el HBA de la unidad de cinta separada del HBA de la unidad de disco duro para garantizar el máximo rendminiento. La mayoría de las controladoras SCSI/RAID de modo dual integradas comparten un mismo procesador, que debe compartir la amplitud de banda entre la matriz RAID y la unidad de cinta. De este modo, un controlador maneja las operaciones de lectura y escritura entre las unidades de disco duro y la unidad de cinta, y también calcula y graba la información de paridad necesaria en las unidades de disco duro. Consulte “Consideraciones sobre la configuración RAID por hardware” para obtener información específica sobre las matrices RAID y los bytes de paridad. Cabezales de unidad sucios o soportes antiguos. Un cabezal de unidad de cinta sucio o unos soportes antiguos pueden provocar tasas de errores puede elevadas y la disminución subsiguiente de las velocidades de lectura/escritura. Cada vez que una unidad intenta volver a grabar o leer en un bloque de una cinta, el rendimiento disminuye. Cuando se alcanza un determinado umbral de errores de lectura/escritura, normalmente la unidad solicita que se efectúe una limpieza. Es importante limpiar los cabezales de la unidad regularmente o cuando se solicite. La posibilidad de encontrar un bloque defectuoso aumenta cuanta más antigüedad tiene o cuanto más se utiliza un soporte. El ciclo de vida normal aproximado de los soportes LTO es de 75 lecturas/escrituras completas de cinta. Coincidencia de velocidad. Las nuevas unidades LTO se adaptarán a la velocidad de los datos que se proporcionan a la unidad, hasta aproximadamente la mitad de la velocidad máxima de transferencia de datos descomprimidos. Si se proporcionan datos a la unidad por debajo del límite inferior de coincidencia de velocidad, la unidad debe parar, esperar a que el búfer se llene, rebobinar e intentar grabar en el búfer (esto se conoce como “back hitching” o demora en la grabación). Por ejemplo, la unidad de cinta Dell PowerVault 110T (LTO2 y LTO3) adapta su velocidad hasta 30 MB/s mientras graba en soportes LTO-3. Si el servidor host sólo puede proporcionar datos a 20 MB/s, la unidad irá retrocediendo y avanzando mientras espera a que se llenen los búfers. En esta situación, el rendimiento efectivo será algo menor que 20 MB/s (probablemente cercana a los 15 MB/s).Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas 157 Confirmación del rendimiento de la unidad de cinta Algunos fabricantes de unidades de cinta incorporan un modo de diagnóstico del rendimiento en las unidades que puede utilizarse para confirmar su rendimiento. La unidad PowerVault 110T LTO-2 y LTO-3 (firmware 53XX o posterior) incluye un modo de diagnóstico “F” que realiza una prueba rápida de rendimiento de lectura/escritura en la unidad y en el soporte. Si la tasa de rendimiento no se encuentra dentro del 6 por ciento de la velocidad máxima para la unidad especificada, la prueba falla con un mensaje de error. Si la prueba es correcta, no se muestra ningún mensaje de error. Consulte el Manual del usuario de la unidad de cinta para obtener detalles específicos sobre el modo de diagnóstico “F”. AVISO: el modo de diagnóstico “F” requiere utilizar soportes que puedan sobrescribirse de forma segura como parte de la prueba. No utilice soportes que contengan datos importantes. Los datos que contenga el soporte que se utiliza para la prueba de diagnóstico se perderán. Configuración de la unidad de disco duro y la matriz RAID Hay varios atributos de la unidad de disco duro y la matriz de disco (interna o externa) que pueden afectar al rendimiento de la copia de seguridad o la restauración. En los apartados siguientes se describen estos atributos, así como las configuraciones recomendadas para alcanzar las velocidades máximas de copia de seguridad y restauración. Si el rendimiento sostenido de la unidad de cinta excede el de la matriz de disco, nunca se alcanzará el rendimiento máximo de la unidad de cinta. Consideraciones generales sobre la configuración de unidades de disco duro Datos y sistemas operativos (SO) en LUN distintos. La copia de seguridad de datos en un número de unidad lógica (LUN) distinto del LUN del SO asegura que la unidad de disco duro no esté dividiendo el acceso y la sobrecarga entre las operaciones del SO y las operaciones de la copia de seguridad. Esto puede conseguirse haciendo que una unidad de disco duro o matriz de discos contenga el SO y que otra unidad de disco duro o matriz de discos separada físicamente contenga los datos para la copia de seguridad.158 Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas www.dell.com | support.dell.com Figura 1-1. Amplitud de banda de un canal frente a dos canales Rendimiento de la unidad de disco duro Por diseño, las unidades de cinta graban datos secuencialmente y requieren un suministro constante de datos para mantener el funcionamiento secuencial (y evitar así la demora en la grabación). En cambio, las unidades de disco duro son dispositivos de acceso aleatorio, por lo que a veces pueden tener problemas para suministrar datos secuenciales a las unidades de cinta si éstos se encuentran dispersos en el soporte físico de la unidad. Esto fuerza a la unidad a buscar continuamente bloques pequeños de datos. También hay otros atributos de la unidad de disco duro que pueden afectar a la velocidad de transferencia de datos a la unidad de cinta. Velocidad de rotación. La velocidad de rotación de la unidad de disco duro, medida generalmente en RPM (revoluciones por minuto), determina las veces por minuto que el conjunto del soporte físico de la unidad puede efectuar un giro completo. Esto tiene un efecto directo en los tiempos de acceso aleatorio y en la velocidad de transferencia secuencial. Cuanto mayor es la velocidad de rotación, más rápidamente puede acceder a los datos la unidad. Tiempo de acceso aleatorio o tiempo de búsqueda. El tiempo de búsqueda, medido generalmente en milisegundos, es el tiempo que tardan los cabezales de la unidad en encontrar un dato que está en el disco. El tiempo de búsqueda de una unidad de disco duro mide el tiempo necesario para que los cabezales de lectura/escritura se muevan entre las pistas en el soporte físico del disco. Como los discos duros son dispositivos de acceso aleatorio, los datos pueden almacenarse en prácticamente cualquier sector del disco. Cuanto más se tarda en acceder a los datos, más lento es el rendimiento general de la unidad. LUN compartido único LUN distintos LUN único con datos de copia de seguridad y SO LUN de SO Controladora SCSI o RAID Unidad de cinta LUN con datos de copia de seguridad Controladora SCSI o RAID Unidad de cintaConsideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas 159 Este atributo es muy significativo cuando una unidad de disco duro contiene muchos archivos pequeños. Cuanto menores son los archivos, más “búsquedas” debe hacer la unidad para leer o grabar el archivo en el disco; por lo tanto, los discos suelen leer o grabar muy lentamente cuando se están transfiriendo muchos archivos pequeños. Velocidad de transferencia sostenida/constante (STR). STR mide la velocidad real a la que una unidad lee o graba datos en el soporte físico del disco. Si los datos para la copia de seguridad constan de un solo archivo grande contiguo, la velocidad sostenida será cercana a la STR máxima de la unidad. Sin embargo, en las aplicaciones reales, datos están más distribuidos por todo el soporte físico a medida que se van eliminando y grabando. La desfragmentación de una unidad de disco duro puede ayudar a que la unidad alcance su STR máxima. Búfer (caché). El búfer es la parte de la memoria de la unidad que contiene los datos que se han grabado o almacenado más recientemente. Cuanto mayor sea el búfer, más datos podrá contener y menos tiempo necesitará para buscar datos en el disco. Consideraciones sobre la configuración RAID por hardware Información general de RAID En esta sección se ofrece información general sobre las configuraciones RAID típicas y se describe su efecto en las velocidades de copia de seguridad y de restauración. Una matriz RAID es un conjunto de discos duros que actúan como un solo sistema de almacenamiento o LUN. Los datos pueden transferirse simultáneamente a través del canal de cada unidad de disco duro, lo que permite que el rendimiento total sea un múltiplo del número total de unidades de la matriz, menos la sobrecarga y la redundancia, como se describe en las secciones siguientes. En el caso de una configuración RAID, la velocidad de la interfaz es importante porque las unidades comparten la amplitud de banda de la interfaz. Por ejemplo, una única unidad Ultra160 sólo puede mantener una velocidad de 40 MB/s. Por lo tanto, una matriz RAID 0 de cinco discos compuesta por el mismo tipo de unidad debería poder leer/grabar a 200 MB/s. Ahora bien, la interfaz Ultra160 limitará la matriz a una velocidad máxima de 160 MB/s. Las matrices de disco externas, especialmente en las SAN, pueden ofrecer niveles significativos de memoria caché para mejorar el rendimiento de E/S. Esta caché mejorará en gran medida el rendimiento al grabar en la matriz y puede almacenar datos a los que se accede con frecuencia a fin de mejorar el rendimiento de lectura. En cuanto al impacto en el rendimiento de la cinta, la caché paliará la mayoría de las limitaciones de RAID al restaurar datos en la matriz o al efectuar copias de seguridad de datos desde la matriz. Sin embargo, las operaciones de copia de seguridad desde matrices externas con caché pueden seguir viéndose afectadas por las limitaciones de la configuración RAID debido a que sigue siendo necesario leer los datos desde los discos.160 Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas www.dell.com | support.dell.com RAID 0 RAID 0, conocida también como configuración por bandas, permite que dos o varios discos se unan para crear una unidad virtual al estilo de una única LUN. Se denomina configuración por bandas porque los datos se graban en todos los discos de la matriz, no sólo en uno cada vez. De esta manera, el rendimiento se reparte entre n canales (siendo n el número de unidades de disco duro de la matriz) en lugar de un solo canal para un solo disco duro. Con ello se consigue un excelente rendimiento de lectura/escritura, pero sin tolerancia a fallos. En la figura 1-2 se muestra una configuración RAID 0 con cuatro unidades de disco duro. Los datos se dividen entre las cuatro unidades de disco duro, con lo que hay cuatro canales para la lectura y la escritura en la matriz. Figura 1-2. Ejemplo de configuración RAID 0 Controladora SCSI o RAID Unidad de cinta D1 D5 D9 D13 D17 D2 D6 D10 D14 D18 D3 D7 D11 D15 D19 D4 D8 D12 D16 D20 Unidad de disco duro 1 Unidad de disco duro 2 Unidad de disco duro 3 Unidad de disco duro 4 D = Byte de datosConsideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas 161 RAID 1 RAID 1, conocida también como duplicación, consiste en que los datos se graban dos veces en dos discos simultáneamente. Si una unidad falla, el sistema cambia a la otra unidad sin que se pierdan datos. Durante las copias de seguridad en unidades de cinta, la velocidad de lectura desde la matriz RAID 1 es aproximadamente la misma que la de una única unidad, porque la lectura se realiza desde la unidad principal. Sin embargo, el rendimiento de la restauración desde la unidad de cinta que graba en la matriz RAID 1 puede ser más lento debido a la verificación y corrección de errores (ECC) que se realiza al grabar en los discos principales y duplicados. Esta ineficiencia se debe en gran medida a que la duplicación suele llevarse a cabo en la CPU o en la controladora RAID. Por esto, las controladoras RAID más nuevas suelen ser más rápidas debido a que emplean procesadores más nuevos y con más funciones.162 Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas www.dell.com | support.dell.com Figura 1-3. Ejemplo de configuración RAID 1 RAID 5 En una matriz RAID 5, los datos se configuran por bandas en la matriz de discos en el nivel de byte y los datos de corrección de errores, o datos de paridad, también se configuran por bandas en la matriz de discos. Las matrices RAID 5 presentan generalmente un rendimiento de lectura aleatoria muy bueno, que suele mejorar a medida que aumenta el número de discos que componen la matriz. Con estas matrices de discos más grandes, el rendimiento de lectura puede superar el de las matrices RAID 0 porque los datos se distribuyen en una unidad adicional. Además, la información de paridad no es necesaria durante las lecturas normales. D1 D2 D3 D4 D5 M1 M2 M3 M4 M5 Unidad de cinta Controladora SCSI o RAID Lectura/escritura Sólo escritura Lectura/escritura Unidad de disco duro 1 Unidad de disco duro 2 D = Byte de datos M = Byte duplicadoConsideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas 163 Las restauraciones de una cinta a una matriz RAID 5 tienden a ser nominales, porque implican una sobrecarga adicional para calcular y grabar la información de paridad. Figura 1-4. Ejemplo de configuración RAID 5 En resumen, RAID 0 tiende a ser la mejor configuración global en cuanto al rendimiento de lectura y escritura, pero no permite la redundancia. RAID 1 es la que ofrece un rendimiento global más pobre, ya que todos los datos que se graban en la matriz se duplican y las lecturas provienen de un solo disco. RAID 5 suele ofrecer un buen rendimiento de lectura, pero el de escritura es mediano, aunque mejora si se añaden más discos a la matriz. Si la RAID se encuentra en una carcasa con una cantidad importante de memoria caché, las limitaciones de rendimiento durante las operaciones de restauración pueden verse reducidas. P1 D4 D7 D10 D13 D1 P2 D8 D11 D14 D2 D5 P3 D12 D15 D3 D6 D9 P4 D16 Controladora SCSI o RAID Unidad de cinta Lectura/escritura Lectura/escritura D = Byte de datos Unidad de disco duro 1 Unidad de disco duro 2 Unidad de disco duro 3 Unidad de disco duro 4 P = Byte de paridad164 Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas www.dell.com | support.dell.com Las operaciones de copia de seguridad seguirán estando sujetas a las limitaciones de la configuración RAID.Además, las características de la matriz seguirán dependiendo en gran medida de las características específicas de las unidades de disco duro que se indican en “Rendimiento de la unidad de disco duro”. Consideraciones generales sobre el rendimiento al utilizar varias unidades en bibliotecas de cintas Cuando se utilizan varias unidades de cinta simultáneamente para realizar copias de seguridad de datos (como en el caso de las bibliotecas de cintas), deben tenerse en cuenta otros aspectos de la configuración del hardware. Si se utilizan métodos sencillos para agilizar el rendimiento en las configuraciones de hardware y de cableado, puede paliarse el efecto de otros cuellos de botella. Configuraciones SCSI Las unidades de cinta de alto rendimiento más modernas que se incluyen en las bibliotecas de cintas cumplen la especificación Ultra160 del estándar de interfaz SCSI. Por lo tanto, para conseguir el máximo rendimiento, los servidores de copia de seguridad que utilizan SCSI deben tener instalado un HBA que admita velocidades de datos de Ultra160 o superiores. Un HBA SCSI que cumpla este requisito permitirá que todas las unidades de cinta se comuniquen con el host a una velocidad de 160 MB/s en el bus SCSI. La mayor velocidad de datos del bus SCSI comparada con las velocidades de la unidad de cinta permite conectar varios dispositivos al mismo bus sin sacrificar el rendimiento de la unidad, aunque sólo hasta cierto punto. La velocidad de datos de 160 MB/s de un bus Ultra160 es el rendimiento máximo posible para todos los dispositivos conectados al bus. Por lo tanto, una sola unidad de cinta no consumirá toda la amplitud de banda del bus, ya que puede leer o grabar datos en cintas a una velocidad de hasta 80 MB/sec (nativa). Sin embargo, varias unidades de cinta pueden consumir conjuntamente los 160 MB/s que ofrece el bus si todas funcionan a su rendimiento máximo nativo. Cada unidad adicional que se conecte al mismo bus a partir de entonces provocará la reducción del rendimiento medio de las unidades. Por consiguiente, para obtener el rendimiento máximo de una biblioteca de cintas, se recomienda no conectar más de dos unidades de cinta a cada bus SCSI. Consulte “Configuraciones de cableado recomendadas” para obtener detalles específicos e ilustraciones. Debe utilizarse un HBA SCSI que admita al menos Ultra160, pero la actualización a un HBA Ultra320 no producirá mejoras en el rendimiento si la especificación de la unidad de cinta es Ultra160. Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas 165 Configuraciones de SAN Fibre Channel (FC) presenta muchas ventajas respecto a SCSI. En primer lugar, supera las limitaciones de distancia de SCSI (12 metros para SCSI LVD frente a los 300 metros para un enlace FC de onda corta de 2 Gb) y permite la transmisión de datos a mayor velocidad. A diferencia de SCSI, que es una arquitectura basada en bus, FC es un protocolo de red serie que, además, se ha convertido en el favorito para las implementaciones de SAN, lo que permite la consolidación de los recursos de almacenamiento de datos. Asimismo, cada conexión FC está compuesta por un enlace de transmisión y otro de recepción, lo que permite un funcionamiento en modo de dúplex completo. Esto significa que los datos pueden transmitirse en dos direcciones simultáneamente. Por lo tanto, durante una operación de copia de seguridad en una sola conexión FC, los datos pueden leerse de un origen y grabarse en una cinta sin tener que realizar la comunicación por turnos, lo que permite doblar la amplitud de banda de una conexión. Consulte la figura 1-5. Figura 1-5. Diagrama del enlace Fibre Channel Al configurar bibliotecas de cintas en una SAN, el rendimiento aún puede verse afectado por varios factores. Entre estos factores se incluyen la velocidad del enlace FC, el flujo de datos entre el origen y la biblioteca de cintas, y las limitaciones de rendimiento de las matrices de almacenamiento externas. Muchos de estos factores pueden evitarse gracias a un conocimiento general de la instalación y la administración de la solución. Incluso con la gran amplitud de banda que ofrece el protocolo FC en SAN, deben tenerse en cuenta algunas consideraciones para las unidades de cinta a fin de evitar situaciones en que el enlace FC pueda limitar el rendimiento. La velocidad de transmisión de datos de un enlace FC de 2 gigabits (Gb) es de 200 MB/s (es decir, 200 MB/s en el enlace de transmisión y 200 MB/s en el enlace de recepción). Por lo tanto, si se intenta utilizar varias unidades de cinta en el mismo enlace, puede excederse la amplitud de banda total de éste. Si el host funciona con un adaptador de 1 Gb antiguo, efectuar copias de seguridad de los datos en dos unidades puede ser suficiente para poner al descubierto limitaciones de rendimiento importantes. Por lo tanto, al utilizar tres o más unidades de cinta simultáneamente en un enlace de 2 Gb, es posible que deba distribuir las copias de seguridad entre varias conexiones, en lugar de basarse en un único enlace. En casos como éste, resulta útil conocer la topología de la solución SAN. Si se sigue la ruta de los datos durante una operación de copia de seguridad desde que se leen del origen hasta que se graban en una cinta, los administradores podrán detectar mejor cualquier posible cuello de botella. HOST Dispositivo Fibre Channel Transmisión Recepción Recepción Transmisión 2 Gb = 200 MB/s 2 Gb = 200 MB/s166 Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas www.dell.com | support.dell.com Cuando se identifica un cuello de botella, pueden tomarse medidas de acuerdo con la configuración. Por ejemplo, si la solución de copia de seguridad requiere que haya varias unidades en funcionamiento a simultáneamente, la división del hardware de cinta en varias redes Fabric puede mejorar el rendimiento al dividir las conexiones. Consulte la figura 1-6. Figura 1-6. Flujo de datos único y dividido a la biblioteca de cintas Asimismo, si se produce un cuello de botella en los datos que se están leyendo de una matriz de discos FC externa, la utilización de software de administración de E/S, como por ejemplo EMC® PowerPath®, con una conexión Fabric adicional equilibrará automáticamente la carga de los datos entre las distintas rutas y aumentará la disponibilidad mediante la sustitución tras error. Consulte la figura 1-7. En la parte izquierda de la figura se muestra una matriz de discos SAN en la que se fuerza que todos los datos pasen por un mismo enlace, lo que crea un cuello de botella que enlentece el flujo de datos al hardware de cinta. En la parte derecha se muestra cómo el equilibrado de carga dobla la amplitud de banda de E/S procedente de la matriz al permitir que los datos se transmitan por dos enlaces. HOST Conmutador Fibre Channel Matriz de discos Fibre Channel Conmutador Fibre Channel Conmutador Fibre Channel HOST Matriz de discos Fibre Channel Biblioteca de cintas Biblioteca de cintasConsideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas 167 Figura 1-7. Flujo de datos con cuello de botella frente a una matriz de discos con equilibrado de carga Por último, las matrices de discos FC de la SAN también pueden experimentar las mismas limitaciones de rendimiento que se describen en “Configuración de la unidad de disco duro y la matriz RAID”. Por lo tanto, la mejora de las características de rendimiento de las matrices de discos también tendrá un efecto directo en la velocidad de copia de seguridad a través de la SAN. Configuraciones de SAN mediante el puente Fibre Channel de la biblioteca Algunas bibliotecas de cintas pueden conectarse a una SAN mediante un módulo de puente Fibre Channel. El módulo actúa como puente entre los protocolos SCSI y FC, y ofrece funciones adicionales de administración, seguridad y funcionamiento que no están disponibles en la mayoría de las bibliotecas FC nativas. Para obtener detalles sobre estas funciones, consulte la Guía del usuario del puente Fibre Channel correspondiente a su biblioteca de cintas. En algunas configuraciones de biblioteca de cintas, el módulo de puente Fibre Channel puede actuar como cuello de botella y reducir el rendimiento de las unidades de cinta. Esto se debe a que la capacidad de procesamiento del módulo de puente Fibre Channel que se requiere para conectar las comunicaciones SCSI y FC no puede satisfacer la velocidad de datos agregados que ofrecen algunas configuraciones con varias unidades. A pesar de ello, en la mayoría de las soluciones de copia de seguridad de datos el módulo de puente Fibre Channel no representará el principal factor de limitación en el rendimiento de la cinta. Los servidores de copia de seguridad dedicados se encontrarán a menudo con situaciones en que las limitaciones en el host procederán de la acción de suministrar datos a varias unidades de cinta. Esto produce un rendimiento medio de la unidad inferior al nivel en que el módulo de puente Fibre Channel se convierte en un factor significativo. Conmutador Fibre Channel Conmutador Fibre Channel HOST HOST Conmutador Fibre Channel Conmutador Fibre Channel Matriz de discos Fibre Channel Matriz de discos Fibre Channel Biblioteca de cintas Biblioteca de cintas168 Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas www.dell.com | support.dell.com Configuraciones de cableado recomendadas Cableado SCSI al host Biblioteca de cintas con hasta seis unidades de cinta Si la biblioteca de cintas está conectada mediante SCSI a un host, procure no haya más de dos unidades en un solo bus. En las bibliotecas con cinco o seis unidades de cinta, se requieren controladoras SCSI adicionales para garantizar que ningún bus se convierta en un obstáculo para maximizar el rendimiento. Figura 1-8. Cableado SCSI para bibliotecas con hasta seis unidades de cinta Cable SCSI de la biblioteca al host Cable SCSI de la biblioteca al host Cable SCSI de la unidad a la controladora de la biblioteca Terminador TerminadorConsideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas 169 Biblioteca de cintas con hasta dos unidades de cinta Las unidades de una biblioteca de cintas con dos unidades completamente configurada pueden cablearse a un host del mismo bus SCSI sin que el rendimiento de la copia de seguridad encuentre limitaciones importantes. La velocidad de copia de seguridad correspondiente a dos unidades en un único bus SCSI coincidirá con la de dos unidades en buses distintos. Sin embargo, los clientes que activen la función de verificación en las aplicaciones de copia de seguridad pueden mejorar el rendimiento de la verificación dividiendo las dos unidades en dos buses SCSI. Si se hace esto, el rendimiento de la verificación puede llegar a mejorar un 25 por ciento Figura 1-9. Cableado SCSI para bibliotecas con entre una y dos unidades de cinta Terminador170 Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas www.dell.com | support.dell.com Cableado de las unidades al puente Fibre Channel En las figuras de la 1-10 a la 1-17 se muestra cómo debe configurarse una biblioteca de cintas con hasta seis unidades de cinta y un módulo de puente Fibre Channel para optimizar el rendimiento de la cinta en FC. Figura 1-10. Cableado del puente Fibre Channel con una unidad de cinta Interfaz SCSI de biblioteca SCSI 1 Terminador Unidad 1Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas 171 Figura 1-11. Cableado del puente Fibre Channel con dos unidades de cinta Interfaz SCSI de biblioteca SCSI 1 SCSI 2 Terminador Terminador Unidad 1 Unidad 2172 Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas www.dell.com | support.dell.com Figura 1-12. Cableado del puente Fibre Channel con tres unidades de cinta Interfaz SCSI de biblioteca SCSI 1 SCSI 2 Terminador Terminador Unidad 1 Unidad 2 Unidad 3Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas 173 Figura 1-13. Cableado del puente Fibre Channel con cuatro unidades de cinta Interfaz SCSI de biblioteca SCSI 1 SCSI 2 Terminador Terminador Unidad 1 Unidad 2 Unidad 3 Unidad 4174 Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas www.dell.com | support.dell.com Figura 1-14. Configuración de la agrupación por zonas Fibre Channel para una biblioteca de cintas con entre una y cinco unidades Figura 1-15. Cableado del puente Fibre Channel con cinco unidades de cinta Interfaz SCSI de biblioteca SCSI 1 SCSI 2 SCSI 3 SCSI 4 Unidad 1 Terminador Unidad 2 Unidad 3 Terminador Unidad 4 Unidad 5 TerminadorConsideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas 175 Figura 1-16. Cableado del puente Fibre Channel con seis unidades de cinta Figura 1-17. Configuración de la agrupación por zonas Fibre Channel para una biblioteca de cintas con cinco o seis unidades Interfaz SCSI de biblioteca SCSI 3 SCSI 4 SCSI 1 SCSI 2 Unidad 1 Terminador Unidad 2 Unidad 3 Terminador Unidad 4 Unidad 5 Terminador Unidad 6 Terminador176 Consideraciones sobre el rendimiento de las unidades de cinta y las bibliotecas de cintas www.dell.com | support.dell.com En las figuras 1-18 y 1-19 se muestra cómo debe configurarse una biblioteca de cintas con entre una y dos unidades de cinta y un módulo de puente Fibre Channel para optimizar el rendimiento de la cinta en FC. Figura 1-18. Biblioteca de cintas con una unidad Figura 1-19. Biblioteca de cintas con dos unidades Terminador Terminador Terminador Dell Lifecycle Remote Controller Remotes Services Version 1.5 Guide  d'utilisation Remarques et précautions Les informations que contient ce document sont sujettes à modification sans préavis. © 2011 Dell Inc. Tous droits réservés. La reproduction de ce document, de quelque manière que ce soit, sans l'autorisation écrite de Dell Inc. est strictement interdite. Marques utilisées dans ce document : Dell™, le logo DELL, OpenManage™, PowerEdge™ et PowerVault™ sont des marques de Dell Inc. Intel® est une marque déposée d'Intel  Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. Microsoft®, Windows®et Windows Server® sont des marques ou des marques déposées de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Novell® et SUSE® sont des marques déposées de Novell, Inc. aux États-Unis et dans d'autres pays. Red Hat ® est une marque déposée de Red Hat,  Inc. aux États-Unis et dans d'autres pays. Le terme Linux® est une marque déposée de Linus Torvalds, l'auteur d'origine du noyau Linux. Sun et Java sont des marques ou des  marques déposées de Sun Microsystems, Inc. aux États-Unis et dans d'autres pays. D'autres marques commerciales et noms de marque peuvent être utilisés dans ce document pour faire référence aux entités se réclamant de ces marques et de ces noms ou à  leurs produits. Dell Inc. rejette tout intérêt exclusif dans les marques et les noms commerciaux autres que les siens. 2011 – 03 Introduction Utilisation de Remote Services Opérations Remote  Services Profils Remote Services Use Case Scenarios Dépannage et questions les plus fréquentes Schéma Easy-to-use System Component Names (Noms des composants du système faciles à  utiliser) REMARQUE : une REMARQUE indique des informations importantes qui peuvent vous aider à mieux utiliser votre ordinateur. PRÉCAUTION : une PRÉCAUTION indique un risque d'endommagement du matériel ou de perte de données en cas de non-respect des instructions. Retour à la page Contenu Easy-to-use System Component Names (Noms des composants du système faciles à utiliser)  Dell Lifecycle Remote Controller Remotes Services Version 1.5 Guide d'utilisation  Le Tableau B-1 répertorie le FQDD (Fully Qualified Device Descriptor) des composants du système et les noms faciles à utiliser équivalents. Tableau B-1. Easy-to-use Names of System Components (Noms des composants du système faciles à utiliser)   FQDD de nom de composant du système Easy-to-use Name (Nom facile à utiliser) RAID.Integrated.1 Integrated RAID controller (Contrôleur RAID intégré) RAID.Slot.1-1 RAID Controller in Slot 1 (Contrôleur RAID dans l'emplacement 1) NIC.Mezzanine.1B-1 NIC in Mezzanine NIC.Mezzanine.1C-1 NIC.Mezzanine.1C-2 NIC.Mezzanine.3C-2 NonRAID.Integrated.1-1 Contrôleur de stockage intégré NonRAID.Slot.1-1 Storage Controller in Slot 1 (Contrôleur de stockage dans l'emplacement 1) NonRAID.Mezzanine.2C-1 Storage Controller in Mezzanine 1 (Fabric C) (Contrôleur de stockage dans la Mezzanine 1 (Matrice C)) NIC.Embedded.1 NIC.Embedded.2 Embedded NIC 1 (Carte réseau intégrée 1)  Embedded NIC 2 (Carte réseau intégrée 2) NIC.Embedded.1-1 Embedded NIC 1 Port 1 (Port 1 de la carte réseau intégrée 1) NIC.Embedded.1-1 Embedded NIC 1 Port 1 Partition 1 (Partition 1 du port 1 de la carte réseau intégrée 1) NIC.Slot.1-1 NIC.Slot.1-2 NIC in Slot 1 Port 1 (Port 1 de l'emplacement 1 de la carte réseau) NIC in Slot 1 Port 2 (Port 2 de l'emplacement 1 de la carte réseau) Video.Embedded.1-1 Embedded Video Controller (Contrôleur vidéo intégré)  HostBridge.Embedded.1-1 Embedded Host Bridge 1 (Pont d'hôte intégré 1) ISABridge.Embedded.1-1 Embedded ISA Bridge 2 (Pont ISA intégré 2)  P2PBridge.Embedded.1-1 Embedded P2P Bridge 3 (Pont P2P intégré 3)  P2PBridge.Mezzanine.2B-1 Embedded Host Bridge in Mezzanine 1 (Fabric B) (Pont d'hôte intégré dans la Mezzanine 1 (Matrice B) USBUHCI.Embedded.1-1 Embedded USB UHCI 1 (UHCI USB intégré 1) USBOHCI.Embedded.1-1 Embedded USB OHCI 1 (OHCI USB intégré 1) USBEHCI.Embedded.1-1 Embedded USB EHCI 1 (EHCI USB intégré 1) Disk.SATAEmbeded.A-1 Disk on Embedded SATA Port A (Disque sur le port SATA intégré A) Optical.SATAEmbeded.B-1 Optical Drive on Embedded SATA Port B (Lecteur optique sur le port SATA intégré B) TBU.SATAExternal.C-1 Tape Back-up on External SATA Port C (Sauvegarde sur bande sur le port SATA externe C) Disk.USBFront.1-1 Disk connected to front USB 1 (Disque connecté à la prise USB avant 1) Floppy.USBBack.2-1 Floppy-drive connected to back USB 2 (Lecteur de disquette connecté à la prise USB arrière 2) Optical.USBFront.1-1 Optical drive connected to front USB 1 (Lecteur optique connecté à la prise USB avant 1) Disk.USBInternal.1 Disk connected to Internal USB 1 (Disque connecté à la prise USB interne 1) Optical.iDRACVirtual.1-1 Virtually connected optical drive (Lecteur optique connecté virtuellement)  Floppy.iDRACVirtual.1-1 Virtually connected floppy drive (Lecteur de disquette connecté virtuellement)  Disk.iDRACVirtual.1-1 Virtually connected disk (Disque connecté virtuellement)  Floppy.vFlash. vFlash SD Card Partition 2 (Partition de la carte SD vFlash 2) Disk.vFlash. vFlash SD Card Partition 3 (Partition de la carte SD vFlash 3) iDRAC.Embedded.1-1 iDRAC System.Embedded.1-1 Système  HardDisk.List.1-1 Hard Drive C (Disque dur C) : BIOS.Embedded.1-1 BIOS du système BIOS.Setup.1-1 System BIOS Setup (Configuration du système BIOS) PSU.Slot.1 Power Supply 1 (Bloc d'alimentation 1) Fan.Embedded.1 Fan 1 (Ventilateur 1) Fan 2 (Ventilateur 2) System.Chassis.1 Blade Chassis (Châssis de lames) LCD.Chassis.1 LCD Fan.Slot. 1 Fan 1 (Ventilateur 1)Retour à la page Contenu Fan.Slot. 2 ... Fan.Slot. 9 Fan 2 (Ventilateur 2) ... Fan 9 (Ventilateur 9) MC.Chassis.1 MC.Chassis.2 Chassis Management Controller 1 (Contrôleur de gestion du châssis 1) Chassis Management Controller 2 (Contrôleur de gestion du châssis 2) KVM.Chassis.1 KVM (clavier/écran/souris) IOM.Slot.1 ... IOM.Slot.6 IO Module 1 (Module d'E/S 1) ... IO Module 6 (Module d'E/S 6) PSU.Slot.1 ... PSU.Slot.6 Power Supply 1 (Bloc d'alimentation 1) ... Power Supply 6 (Bloc d'alimentation 6) CPU.Socket.1 CPU 1 System.Modular.2 Blade 2 (Serveur lame 2) DIMM.Socket.A1 DIMM A1 (Barrette DIMM A1)Retour à la page Contenu Utilisation de Remote Services Dell Lifecycle Remote Controller Remotes Services Version 1.5 Guide d'utilisation  Exigences pour l'utilisation de Remote Services Utilisation de cas d'utilisation Cette section décrit certaines des configurations requises qui vous aideront à commencer à utiliser la fonction Remote Services (Services à distance) et à  utiliser les nouvelles fonctionnalités de manière efficace, pour de meilleurs résultats. Exigences pour l'utilisation de Remote Services Configuration des services Web Assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies lors de la configuration du système : l Utilisez les outils suivants pour accéder à Remote Services : l WinRM client Windows déjà installé sur le système d'exploitation ; vous pouvez aussi le télécharger à partir du site  support.microsoft.com/kb/968930. l Clients Linux tels que le logiciel source libre CLI OpenWSMan. Pour en savoir plus, voir le site openwsman.org. l Client Java tel que le projet source libre Wiseman. Pour en savoir plus, voir le site wiseman.dev.java.net. l Assurez-vous de connaître l'adresse IP des systèmes sur votre réseau. Vous devrez aussi disposer d'une connexion à iDRAC. Voir la documentation  iDRAC sur le site support.dell.com/manuals pour en savoir plus. l Assurez-vous de disposer de la configuration réseau appropriée pour le client et pour le serveur géré. Vérifiez la connexion en utilisant l'utilitaire Ping.  Ensuite, vérifiez que le client et le réseau permettent les protocoles HTTP et SSL. Client WinRM Installez le Client WinRM sur la console pour pouvoir utiliser la fonctionnallité Remote Services. Microsoft Windows 7, Microsoft Windows Vista, et Microsoft  Windows Server 2008 contiennent tous un composant standard appelé WS-Management. Ce composant contient le client WinRM. Dans le cas de Microsoft Windows XP et Microsoft Server 2003, vous pouvez télécharger et installer ce composant depuis le site support.microsoft.com/kb/968929. Vous aurez besoin de privilèges d'administrateur local pour l'installation. Vous devez configurer le client pour la connexion. Pour en savoir plus, voir le Lifecycle Controller Web Services Interface Guide–Version Windows. Client OpenWSMan Le client OpenWSMan est l'interface CLI WS-Management qui fait partie du projet source libre Openwsman. Pour télécharger, construire, installer, et utiliser la  CLI WS-Management et les progiciels OpenWSMan depuis sourceforge.net, voir openwsman.org pour des liens de téléchargement. Utilisation de cas d'utilisation Utilisation de structure de cas Les cas d'utilisation suivants sont disponibles à titre de référence : 1. Description de fonction : décrit le scénario et fournit une brève description de la focntion.  2. Prérequis : répertorie les conditions qui doivent exister préalablement à l'exécution du scénario.  3. Important : répertorie toute condition spéciale à remplir lors de l'exécution du scénario.  4. Comportement de la fonction ou du système : répertorie le fonctionnement de la fonction et les réponses du système.  5. Flux de travail : répertorie les étapes et inclut de brèves informations nécessaires pour exécuter le scénario.  6. Post-requisites : répertorie les tâches suivant l'exécution que l'utilisateur ou le système doit effectuer.  REMARQUE : vous devez configurer le client pour la connexion. Pour plus de détails sur la configuration details, voir le Lifecycle Controller Web Services Interface Guide–Version Linux.7. Références : indique où dans le Lifecycle Controller Web Services Interface Guide–Windows and Linux version (Guide de l'interface des services Web du Lifecycle Controller) vous trouverez plus d'informations concernant l'exécution des étapes.  Comment lire les cas d'utilisation 1. Lisez et comprenez le scénario.  2. Configurez l'infrastructure requise et effectuez toutes les tâches pré- requises. 3. Remplissez toutes les conditions spéciales.  4. Comprenez le fonctionnement des fonctions et des réponses du système.  5. Exécutez les étapes à l'aide du tableau de référence indiquant où trouver des détails dans le Lifecycle Controller Web Services Interface Guide–Versions Windows et Linux ainsi que des informations supplémentaires comme les méthodes, classes, paramètres d'entrée et de sortie qui peuvent se trouver  dans le document de profil et le fichier MOF. Scénarios de cas d'utilisation l Exportation du profil de serveur vers la carte vFlash iDRAC ou le partage réseau l Importation du profil du serveur à partir d'une carte vFlash iDRAC ou d'un partage réseau l Configuration RAID l Modification de la personnalité et de la bande passante d'une partition pour CNA l Définition des attributs d'adresse virtuelle l Configuration de la cible d'amorçage–ISCSI et FCoE l Obtention et définition des attributs iDRAC l Obtention et définition des utilisateurs et rôles iDRAC l Rapport de modification de l'adresse IP d'iDRAC l Définition, modification et suppression du mot de passe du BIOS l Récupération de l'état Remote Service Retour à la page ContenuRetour à la page Contenu Introduction Dell Lifecycle Remote Controller Remotes Services Version 1.5 Guide d'utilisation  Pourquoi utiliser Remote Services ? Fonctions Remote Services et classification des produits Nouveautés de Remote Services Services Web dédiés à la gestion Autres documents utiles Le Dell Lifecycle Controller, qui fournit une gestion des systèmes intégrée avancée, est livré en tant que composant de la carte Express iDRAC. Il est intégré  aux applications Unified Extensible Firmware Interface (UEFI) dans les serveurs Dell de 11ème génération. Il inclut un stockage géré et persistant de 1 Go qui  intègre des fonctions de gestion des systèmes en plus des fonctions iDRAC. Vous pouvez aussi le mettre à niveau à iDRAC Enterprise et au lecteur de cartes  vFlash SD. Une carte SD vFlash permet l'hébergement d'images de services personnalisées et amorçables. Une telle carte peut également stocker un profil de  système qui inclut toutes les informations de configuration et de micrologiel des composants du système. Les services Remote Services du Dell Lifecycle Controller permettent une meilleure gestion des systèmes à distance dans une méthode de type « un-à- plusieurs ». Remote Services est disponible par l'intermédiaire de l'interface de services Web basé sur le protocole Web Service for Management (WS- Management) pour le provisionnement et la gestion du serveur à distance via l'iDRAC. L'interface est conçue pour simplifier un nombre de tâches, dont par  exemple le déploiement de systèmes d'exploitation (SE) à distance, la mise à jour et l'inventaire à distance ainsi que l'automatisation du démarrage et de la  configuration de nouveaux systèmes Dell à distance. Remote Services, accessible par le biais du réseau à l'aide d'une interface de services Web sécurisée, peut être utilisé par programmation par des applications  et des scripts. Remote Services permet aux consoles de gestion d'effectuer un provisionnement de serveurs sans système d'exploitation de type « un-à- plusieurs ». L'association de la nouvelle fonctionnalité de détection automatique visant à identifier et authentifier le système Dell connecté au réseau et  l'intégration avec les consoles de gestion de type « un-à-plusieurs » permet de réduire les étapes manuelles requises en vue du provisionnement de serveurs. Remote services permet à la Dell Management Console (Console de gestion Dell), au Dell Modular Chassis Management Controller (Contrôleur de gestion du  châssis modulaire Dell), aux consoles partenaires, aux consoles indigènes de clients et aux scripts d'effectuer à distance des tâches de gestion des systèmes  telles que : l Installer des systèmes d'exploitation et des pilotes l Effectuer des mises à jour du micrologiciel du BIOS l Effectuer des mises à jour du micrologiciel de différents composants l Obtenir des informations d'inventaire du matériel l Obtenir et définir la configuration de carte réseau et RAID l Obtenir et définir la configuration et les mots de passe du BIOS l Exporter le journal lifecycle et ajouter des notes de travail l Exporter le journal d'inventaire du matériel actuel et du matériel livré par l'usine l Gérer et relier des partitions de carte SD vFlash et démarrer à partir de ces partitions  l Verrouiller les contrôleurs à l'aide de la clé locale. l Exporter et importer le profil du serveur l Planifier et suivre l'état des tâches de mise à jour et de configuration Pourquoi utiliser Remote Services ?  Remote services offre les bénéfices et avantages suivants : l Exploite votre console existante pour un provisionnement de serveur de type « un-à-plusieurs ». l N'utilise pas les ressources du système d'exploitation sur le système géré. l Fournit un chemin de communication sécurisé pour la gestion. l Réduit l'intervention manuelle et améliore l'efficacité lors du provisionnement des serveurs. l Permet la planification de modifications et de mises à jour de la configuration, réduisant ainsi le temps d'arrêt pour l'entretien. l Active la création de scripts de ligne de commande (CLI) Windows et Linux. l Active l'intégration aux consoles à travers les interfaces WS-Management. l Met à jour les logiciels qui ne dépendent d'aucun SE. Fonctions Remote Services et classification des produits Les fonctions de Remote Services prises en charge par un serveur Dell dépendent de la configuration du système. Le Tableau 1-1 affiche les classifications de produits pour Remote Services. Par exemple, pour un système Dell de série y71x, y désigne des lettres telles que M, R, ou T ; et x désigne des nombres. Tableau 1-1. Classification des produits pour les services Remote Services du Lifecycle ControllerNouveautés de Remote Services  l Exportation du profil du serveur. l Importation du profil du serveur. l Prise en charge de la mise à jour de la configuration et du micrologiciel des cartes CNA (Converged Network Adapters) (carte de réseau partionnable  10GO avec déchargment FCoE et iSCSI). Pris en charge sur les cartes CNA suivantes : ¡ Broadcom ¡ NDC 57712 10Gig Deux ports M710HD l Optimisation de la fonction de configuration RAID : ¡ Créer des disques virtuels sectionnés : la création de disques virtuels à la'ide d'une partie des disques physiques. ¡ Prend en charge l'activation du cryptage du contrôleur. ¡ Suppression et réaffectation de clé locale. ¡ Créer un disque virtuel CacheCade ¡ Définir des attributs sur le contrôleur et le disque virtuel. ¡ Prend en charge la focntion Désaffecter le disque de secours. l Prise en charge granulaire de la connexion et de la liaison d'une image ISO de réseau en tant que périphérique USB virtuel. l Prise en charge des progiciels de pilotes dans le cas des nouveaux systèmes d'exploitation. Pour consulter la liste des systèmes et systèmes  d'exploitation Dell qui peuvent être déployés sur les systèmes cible, voir la section Lifecycle Controller – Supported Dell Systems and Operating Systems section sous Dell Systems Software Support Matrix disponible à l'adresse support.dell.com/manuals. Sur la page Manuals (Manuels), cliquez sur Software (Logiciels) > Systems Management (Gestion des systèmes). Sélectionnez la version OpenManage pertinente, puis cliquez sur Dell System Software Support Matrix. l Définissez à distance les mots de passe du système BIOS et de configuration. l État de préparation de Remote Services. Services Web dédiés à la gestion  WS-Management est un protocole basé sur le protocole SOAP (Simple Object Access Protocol) conçu pour la gestion des systèmes. Les services WS- Management, publiés par le DMTF (Distributed Management Task Force), fournissent un protocole interopérable permettant aux périphériques de partager et  d'échanger des données au sein de différents réseaux. La mise en uvre WS-Management Remote Services de Lifecycle Controller est conforme aux normes DMTF WS-Management, version 1.0.0. Séries de  systèmes  Dell Options Périphérique de  gestion des systèmes  disponible Fonctions de Remote Services disponibles y11x Aucune option BMC intégré S/O y21x à y51x Édition BMC intégré standard S/O En option BMC intégré + carte  iDRAC6 Express Mise à jour de plate-forme, Configuration de matériel, Référentiel de pilotes, Dépoiement à distance de  systèmes d'exploitation, Mise à jour à distance, Configuration à distance, Affichage et exportation  d'inventaire de matériel actuel et de matériel livré par l'usine, Détection automatique, Exportation et  importation de profil de serveur, Affichage et exportation du journal Lifecycle et Ajout de notes de travail au journal Lifecycle. BMC intégré + carte  iDRAC6 Express + carte iDRAC6 Enterprise iDRAC6 Express : ajoute les fonctions Mise à jour de plate-forme, Configuration de matériel, Référentiel  de pilotes, Dépoiement à distance de systèmes d'exploitation, Mise à jour à distance, Configuration à  distance, Affichage et exportation d'inventaire de matériel actuel et de matériel livré par l'usine, Détection  automatique, Exportation et importation de profil de serveur, Affichage et exportation du journal Lifecycle et Ajout de notes de travail au journal Lifecycle. iDRAC6 Enterprise : ajoute les fonctions Gestion à distance complète, Port de carte réseau dédié,  Écran/clavier/souris virtuels, Remplacement de pièce et Gestion de la carte SD vFlash. y61x à y91x Édition BMC intégré Standard  avec carte iDRAC6 Express Mise à jour de plate-forme, Configuration de matériel, Référentiel de pilotes, Dépoiement à distance de  systèmes d'exploitation, Mise à jour à distance, Configuration à distance, Affichage et exportation  d'inventaire de matériel actuel et de matériel livré par l'usine, Détection automatique, Exportation et  importation de profil de serveur, Affichage et exportation du journal Lifecycle et Ajout de notes de travail au journal Lifecycle. En option1 BMC intégré avec carte  iDRAC6 Express + carte iDRAC6 Carte Enterprise iDRAC6 Express : ajoute les fonctions Mise à jour de plate-forme, Configuration de matériel, Référentiel  de pilotes, Dépoiement à distance de systèmes d'exploitation, Mise à jour à distance, Configuration à  distance, Affichage et exportation d'inventaire de matériel actuel et de matériel livré par l'usine, Détection  automatique, Exportation et importation de profil de serveur, Affichage et exportation du journal Lifecycle et Ajout de notes de travail au journal Lifecycle. iDRAC6 Enterprise : ajoute les fonction Gestion à distance complète, Port de carte réseau dédié,  Écran/clavier/souris virtuels, Remplacement de pièce et Gestion de la carte SD vFlash. 1. Pour les systèmes modulaires Dell : le contrôleur BMC, la carte iDRAC6 Express et la carte iDRAC6 Enterprise sont inclus en tant que configurations  standard.Remote Services de Dell Lifecycle Controller a recours aux services WS-Management pour communiquer les informations de gestion CIM (Common Information Model - Modèle d'informations commun) de DMTF ; les informations CIM définissent les types de sémantique et d'informations qui peuvent être manipulés dans  un système géré. Dell utilise l'interface WS-Management pour permettre l'accès à distance aux opérations de cycle de vie du matériel. Les interfaces de gestion de plate-forme de serveurs intégrées à Dell sont organisées en profils où chaque profil définit les interfaces spécifiques d'un  domaine de gestion particulier ou la zone de fonctionnalité. Dell a, par ailleurs, défini un certain nombre d'extensions de modèles et de profils qui fournissent  des interfaces pour des fonctions supplémentaires. Les données et les méthodes disponibles via les services WS-Management sont fournies par l'interface d'instrumentation des services distants de Lifecycle Controller adressée vers les profils DMTF et les profils d'extension Dell suivants : DMTF standard l Base Server (Serveur de base) : définit les classes CIM de représentation du serveur hôte. l Base Metrics (Métrique de base) : définit les classes CIM pour permettre la modélisation et le contrôle des métriques capturées pour les éléments  gérés. l Host LAN Network Port (Port du réseau local d'hôte) : définit les classes CIM de représentation d'un port de réseau qui fournit une interface LAN à un  système hôte, le contrôleur qui y est associé et les interfaces réseau. l Service Processor (Processeur de services) : définit les classes CIM de modélisation des processeurs de services. l USB Redirection (Redirection USB) : définit les classes CIM de description des informations concernant les redirections USB. Pour les claviers, les  périphériques vidéo et les souris, ce profil doit être utilisé si les périphériques seront gérés en tant que périphériques USB. l Physical Asset (Actif physique) : définit les classes CIM de représentation de l'aspect physique des éléments gérés.  l SM CLP Admin Domain (Domaine d'administration SM CLP) : définit les classes CIM de représentation de la configuration de CLP.  l Power State Management (Gestion de l'état de l'alimentation) : définit les classes CIM des opérations de contrôle de l'alimentation.  l Command Line Protocol Service (Service du protocole de ligne de commande) : définit les classes CIM de représentation de la configuration de CLP. l IP Interface (Interface IP) : définit les classes CIM de représentation d'une interface IP d'un système géré. l DHCP Client (Client DHCP) : définit les classes CIM de représentation d'un client DHCP et de ses fonctions et configuration associées. l DNS Client (Client DNS) : définit les classes CIM de représentation d'un client DNS dans un système géré. l Record Log (Enregistrer le journal) : définit les classes CIM de représentation de divers types de journaux.  l Role Based Authorization (Autorisation basée sur les rôles) : définit les classes CIM de représentation des rôles.  l SMASH Collections (Collections SMASH) : définit les classes CIM de représentation de la configuration de CLP.  l Profile Registration (Enregistrement de profils) : définit les classes CIM de promotion des implémentations de profils. l Simple Identity Management (Gestion d'identité simple) : définit les classes CIM de représentation des identités. Extensions Dell l Client Dell Active Directory version 2.0.0 : définit les classes CIM et les classes d'extension Dell de configuration du client Active Directory et  des privilèges locaux pour les groupes Active Directory. l Dell Virtual Media (Support virtuel Dell) : définit les classes CIM et les classes d'extension Dell de configuration du média virtuel. Étend le profil de  redirection USB. l Dell Ethernet Port (Port Ethernet Dell) : définit les classes CIM et les classes d'extension Dell de configuration de l'interface de bande latérale de la  carte réseau pour la carte réseau. Étend le profil du port Ethernet. l Dell Power Utilization Management (Gestion de l'utilisation de l'alimentation Dell) : définit les classes CIM et les classes d'extension Dell de  représentation du bilan de puissance du serveur hôte et de configuration/surveillance du bilan de puissance du serveur hôte. l Dell OS Deployment (Déploiement du SE Dell) : définit les classes CIM et les classes d'extension Dell de représentation de la configuration des  fonctionnalités de déploiement du système d'exploitation. l Dell Software Update Profile (Profil de mise à jour des logiciels Dell) : définit les extensions CIM et Dell de représentation de la classe de service et  des méthodes de mise à jour du BIOS, du micrologiciel des composants, du micrologiciel Lifecycle Controller, des diagnostics et du progiciel de pilotes. l Dell Software Inventory Profile (Profil d'inventaire des logiciels Dell) : définit les extensions CIM et Dell de représentation des versions actuellement  installées du BIOS, du micrologiciel des composants, des diagnostics, du configurateur de serveur unifié et du progiciel de pilotes. Représente également  les versions des images de mise à jour du BIOS et du micrologiciel disponibles dans Lifecycle Controller à des fins de restauration et de réinstallation. l Dell Job Control Profile (Profil de contrôle des tâches Dell) : définit les extensions CIM et Dell de gestion des tâches générées par les demandes de  mise à jour. Les tâches peuvent être créées, supprimées, modifiées et regroupées en files d'attente de tâches pour ordonner et exécuter plusieurs  mises à jour au cours d'un seul redémarrage. l Dell Lifecycle Controller Management Profile (Profil de gestion du Lifecycle Controller Dell) : définit les extensions CIM et Dell d'obtention et de  définition d'attributs pour la gestion de la détection automatique, le remplacement de pièces, la gestion du journal Lifecycle et l'exportation de  l'inventaire du matériel. l Active Directory Client Profile (Profil Active Directory Client) : définit la configuration du service client Active Directory et les groupes gérés par ce  service. l Power Supply Profile (Profil des blocs d'alimentation) : définit les blocs d'alimentation pour une meilleure gérabilité et décrit les blocs d'alimentation  dans une configuration redondante. l Power Topology Profile (Profil de topologie d'alimentation) : définit une hiérarchie de sources d'alimentation ; blocs d'alimentation et domaines  d'alimentation externe, et leurs redondances. l SMASH Collections Profile (Profil des collections SMASH) : définit les collections qui prennent en charge l'adressage de cibles Systems Management - Command Line Protocol (SM-CLP -- Gestion des systèmes - Protocole de ligne de commande). l Virtual Media Profile (Profil de supports virtuels) : fournit la capacité de gérer les sessions de supports virtuels et les périphériques utilisant les services de redirection USB fournis par le processeur de services iDRAC. l Dell RAID Profile (Profil RAID Dell) : décrit les classes, propriétés et méthodes pour la représentation et la configuration du stockage RAID. l Dell Simple NIC Profile (Profil NIC simple Dell) : décrit les classes, propriétés et méthodes de représentation et de configuration des contrôleurs de  réseau de la carte réseau. l Dell Persistent Storage Profile (Profil de stockage persistent Dell) : décrit les classes, propriétés et méthodes de représentation et de gestion des  partitions sur la carte SD vFlash sur les plates-formes Dell. l Dell BIOS and Boot Management Profile (Profil du BIOS et gestion de l'amorçage Dell) : décrit les classes, propriétés et méthodes de représentation  et de configuration du démarrage du BIOS du système et de gestion de l'ordre d'amorçage du système. l Dell CPU Profile (Profil de l'UC Dell) : décrit les propriétés et interfaces d'exécution des tâches de gestion des systèmes correspondant à la gestion des  processeurs dans un système géré. l Dell Fan Profile (Profil de ventilateur Dell) : décrit les propriétés et interfaces d'exécution des tâches de gestion des systèmes correspondant à la  gestion des ventilateurs dans un système géré. l Dell iDRAC Card Profile (Profil de carte iDRAC Dell) : décrit les propriétés et interfaces d'exécution des tâches de gestion des systèmes correspondant  à la gestion des propriétés de base de la carte iDRAC. l Dell Memory Info Profile (Profil des informations de mémoire Dell) : décrit les propriétés et interfaces d'exécution des tâches de gestion des systèmes  correspondant à la gestion des barrettes de mémoire (DIMM) dans un système. l Dell PCI Device Profile (Profil de périphérique PCI Dell) : décrit les propriétés et interfaces d'exécution des tâches de gestion des systèmes  correspondant à la gestion des périphériques PCI dans un système. l Dell Power Supply Profile (Profil de bloc d'alimentation Dell) : décrit les propriétés et interfaces d'exécution des tâches de gestion des systèmes  correspondant à la gestion des blocs d'alimentation dans un système. l Dell System Info Profile (Profil d'informations du système Dell) : décrit les propriétés et interfaces d'exécution des tâches de gestion des systèmes  correspondant à la gestion du système hôte. l Dell Video Profile (Profil vidéo Dell) : décrit les propriétés et interfaces d'exécution des tâches de gestion des systèmes correspondant à la gestion des  contrôleurs vidéo dans un système. TheLifecycle Controller (le contrôleur Lifecycle Controller) : la mise en uvre WS-Management de Remote Services s'effectue via SSL sur le port 443 à des fins de  sécurité de transport, et prend en charge l'authentification de base. Les interfaces des services Web peuvent être utilisées en exploitant l'infrastructure client  comme Windows WinRM et Powershell CLI, des utilitaires source libre comme WS-MANCLI et des environnements de programmation d'applications comme Microsoft .NET. Autres documents utiles Outre ce guide, vous trouverez les guides suivants sur le site support.dell.com/manuals. Sur la page Manuels, cliquez sur Logiciels® Gestion de systèmes. Cliquez sur le lien du produit approprié sur le côté droit pour accéder aux documents. l Notes de mise à jour WS-Management de Remote Services du Lifecycle Controller Dell l Le Guide d'utilisation Integrated Dell Remote Access Controller 6 (iDRAC6) Enterprise for Blade Servers fournit des informations sur la configuration et l'utilisation d'iDRAC6 pour les serveurs lames pour gérer et surveiller votre système et ses ressources partagées à distance via un réseau.  l Le Guide d'utilisation Integrated Dell Remote Access Controller 6 (iDRAC6) fournit des informations exhaustives sur la configuration et l'utilisation d'iDRAC6 pour les serveurs tours et racks pour gérer et surveiller votre système et ses ressources partagées à distance via un réseau. l Le Dell Server Update Utility (SUU) User's Guide (Guide d'utilisation de SUU (Utilitaire de mise à jour de serveur Dell)) est un outil intégré de déploiement  et de mise à jour des systèmes Dell. Vous pouvez également le télécharger à partir de support.dell.com. l Le Glossaire fournit des informations sur les termes utilisés dans ce document. Il existe des guides de mise en uvre, livres blancs, spécifications de profil, fichiers (.mof) de définition de classe et codes exemples supplémentaires. Vous les  trouverez aux emplacements suivants : l La page Lifecycle Controller sur le site Dell TechCenter : delltechcenter.com/page/Lifecycle+Controller l Le centre de scripts WS-Management de Lifecycle Controller : delltechcenter.com/page/Scripting+the+Dell+Lifecycle+Controller l Fichiers MOF et profils : delltechcenter.com/page/DCIM.Library l Site Web DTMF : www.dmtf.org/standards/profiles/ l Lifecycle Controller Web Services Interface Guide–Windows and Linux (Guide de l'interface Web Services de Lifecycle Controller – Windows et Linux) Retour à la page ContenuRetour à la page Contenu Profils Remote Services Dell Lifecycle Remote Controller Remotes Services Version 1.5 Guide d'utilisation  Cette section fournit des informations de haut niveau concernant les profils individuels. Pour en savoir plus sur les profils et MOF associés, voir delltechcenter.com/page/DCIM.Library Pour des exemples d'appels de ligne de commande WinRM et WS-Management, voir : l delltechcenter.com/page/Lifecycle+Controller l Lifecycle Controller Web Services Interface Guide–Versions Windows et Linux Profil de déploiement du système d'exploitation  Le Tableau 4-1 répertorie les classes, fonctions, opérations et méthodes sous le profil Operating System Deployment (Déploiement du système  d'exploitation). Tableau 4-1. Profil de déploiement du système d'exploitation Méthodes de déploiement du système d'exploitation l La méthode GetDriverPackInfo() affiche la liste des systèmes d'exploitation que vous pouvez installer sur le serveur en utilisant les pilotes de  périphérique intégrés disponibles dans Dell Lifecycle Controller. l La méthode UnpackAndAttach() extrait les pilotes conçus pour le système d'exploitation sélectionné sur un périphérique USB qui est localement relié  au serveur pour l'intervalle de temps spécifié. l La méthode DetachDrivers() détache du serveur hôte le périphérique USB contenant les pilotes. l La méthode UnpackAndShare() extrait les pilotes conçus pour le système d'exploitation sélectionné, et les copie sur le partage réseau spécifié. l La méthode BootToNetworkISO() est utilisée pour amorcer le système à partir d'une image ISO située sur un partage réseau CIFS ou NFS. l La méthode DetachISOImage() détache du serveur hôte l'image ISO. l La méthode BootToPXE() sert à amorcer le serveur en utilisant le mécanisme PXE (Preboot Execution Environment - Environnement d'exécution de pré- amorçage). l La méthode DownloadISOToVFlash() sert à télécharger l'image ISO pré-SE sur la carte SD vFlash. l La méthode BootToISOFromVFlash() sert à amorcer à partir de l'image pré-SE vFlash qui a déjà été téléchargée. l La méthode DetachISOFromVFlash() détache du serveur hôte l'image ISO. l La méthode DeleteISOFromVFlash() supprime l'image ISO de la carte SD vFlash. Profil de gestion Lifecycle Controller Le Tableau 4-2 répertorie les classes, fonctions, opérations, et méthodes sous le profil de gestion Lifecycle Controller. Tableau 4-2. Profil de gestion Lifecycle Controller Profil de déploiement du système d'exploitation Profil Persistent Storage (Stockage persistant) Profil de gestion Lifecycle Controller Profil RAID Profil Simple NIC Profils d'inventaire du matériel BIOS and Boot Management Profile (Profil de gestion du BIOS et de l'amorçage) Profil Job Control (Contrôle des tâches) Nom de classe Opérations Méthodes DCIM_OSDeploymentService Get (Obtenir) Enumerate (Énumérer) Invoke (Appeler) Voir Méthodes de déploiement du système d'exploitation CIM_ConcreteJob Obtenir Énumérer S/O Nom de classe Opérations Méthodes DCIM_LCService Obtenir Énumérer Appeler Voir Méthodes de détection automatique, Méthodes du journal du Lifecycle Controller et Méthodes d'inventaire du  matériel.Méthodes de Service LC Les méthodes suivantes servent à définir les attributs associés à la découverte automatique, au remplacement de pièces et à l'identité ES. l La méthode SetAttribute() sert à définir la valeur d'un seul attribut. l La méthode SetAttributes() sert à définir la valeur de plusieurs attributs. l La méthode CreateConfigJob() sert à appliquer les valeurs en attente définies par les méthodes SetAttribute() et SetAttributes(). Méthodes de détection automatique l La méthode ReInitiateDHS() sert à réinitialiser la détection et l'établissement de liaison du serveur de provisionnement. l La méthode ClearProvisioningServer() sert à effacer les valeurs du serveur de provisionnement. l La méthode DownloadServerPublicKey() sert à télécharger la clé publique de serveur sur le Lifecycle Controller (LC). l La méthode DownloadClientCerts() sert à télécharger le certificat privé, le mot de passe et le certificat racine du client sur le LC. l La méthode DeleteAutoDiscoveryClientCerts() sert à supprimer les certificats et clés privées de détection automatique du client précédemment  téléchargés. l La méthode SetCertificateAndPrivateKey() sert à mettre à jour les paires certificat-clé privée iDRAC en utilisant le contenu d'un fichier PKCS#12. l La méthode SetPublicCertificate() sert à mettre à jour un certificat SSL public sur iDRAC. l La méthode DeleteAutoDiscoveryServerPublicKey() sert à supprimer les clés publiques de serveur de détection automatique précédemment  téléchargées. Méthodes d'exportation et d'importation  l La méthode BackupImage() enregistre ou exporte le micrologiciel, l'inventaire de micrologiciel et la configuration des composants du serveur sur la carte SD vFlash. l La méthode RestoreImage() importe le profil du serveur et rétablit une configuration précédente du serveur. l La méthode GetRSStatus() sert à obtenir l'état de Remote Services. Méthodes du journal du Lifecycle Controller l La méthode LCWipe() sert à effacer toutes les données de configuration du Lifecycle Controller avant de mettre le système hors service. l La méthode ExportLifecycleLog() sert à exporter le journal du Lifecycle Controller dans un fichier d'un partage à distance. l La méthode InsertCommentInLCLog() sert à insérer des commentaires d'utilisateur supplémentaires dans le journal du Lifecycle Controller. Méthodes d'inventaire du matériel l La méthode ExportHWInventory() sert à exporter l'inventaire du matériel du Lifecycle Controller sur un fichier d'un partage à distance. l La méthode ExportFactoryConfiguration() sert à exporter la configuration usine du Lifecycle Controller à un fichier d'un partage à distance. Profil Simple NIC Le Tableau 4-3 répertorie les classes, fonctions, opérations et méthodes sous le profil Simple NIC (carte réseau simple). Tableau 4-3. Profil Simple NIC DCIM_LCString Obtenir Énumérer SetAtttribute() SetAttributes() DCIM_LCEnumeration Obtenir Énumérer SetAtttribute() SetAttributes() Nom de classe Fonctions Opérations Méthodes DCIM_NICService Ceci est la classe centrale. Elle est appelée pour modifier les attributs NIC, FCOE et iSCSI. Obtenir Énumérer Appeler Voir Méthodes Simple  NIC.Méthodes Simple NIC Ces méthodes servent à appliquer les attributs NIC, FCOE et iSCSI aux LAN sur cartes mères, NIC complémentaires et CNA qui font partie du système.  Chacune des méthodes a son propre ensemble de paramètres d'entrée et sortie. Les méthodes possèdent des valeurs de code de retour spécifiques. Il existe  quatre méthodes différentes sous la classe de service de carte réseau : l La méthode SetAttribute() sert à définir ou modifier la valeur d'un attribut de de carte réseau. l La méthode SetAttributes() sert à définir ou à modifier les valeurs d'un groupe d'attributs. l La méthode CreateTargetedConfigJob() sert à appliquer les valeurs en attente créées avec les méthodes SetAttribute et SetAttributes. L'exécution  avec succès de cette méthode crée une tâche pour l'application de valeurs d'attributs en attente. l La méthode DeletePendingConfiguration() annule les modifications de configuration en attente (créées en utilisant les méthodes SetAttribute et  SetAttributes) effectuées avant la création de la tâche de configuration à l'aide de CreateTargetedConfigJob(). BIOS and Boot Management Profile (Profil de gestion du BIOS et de l'amorçage)  Le Tableau 4-4 répertorie les classes, fonctions, opérations et méthodes sous le profil BIOS and Boot Management (Gestion du BIOS et de l'amorçage). Tableau 4-4. Gestion du BIOS et de l'amorçage   Méthodes BIOS and Boot Management (Gestion du BIOS et de l'amorçage) Les méthodes servent à appliquer les attributs et à modifier les configurations de l'amorçage du système. Chacune des méthodes a son propre ensemble de  paramètres d'entrée et sortie. Les méthodes possèdent des valeurs de code de retour spécifiques. Les méthodes suivantes sont utilisées pour la gestion du  BIOS et de l'amorçage : l La méthode SetAttribute() sert à définir ou à modifier la valeur d'un attribut du BIOS. DCIM_NICView Utilisez cette classe pour afficher les ID d'instance et autres propriétés des LOM et carte  réseau et CNA complémentaires du système. Obtenir Énumérer S/O DCIM_NICAttribute : cette classe affiche la sortie pour les sous-classes du BIOS suivantes : l DCIM_NICEnumeration Utilisez cette sous-classe pour afficher les propriétés des instances d'énumération de  carte réseau. Obtenir Énumérer SetAttributte() SetAttributes() l DCIM_NICInteger Utilisez cette sous-classe pour afficher les propriétés des instances de la classe d'entiers  de carte réseau. Obtenir Énumérer SetAttributte() SetAttributes() l DCIM_NICString Utilisez cette sous-classe pour afficher les propriétés des instances de chaînes de carte  réseau. Obtenir Énumérer SetAttributte() SetAttributes() REMARQUE : Des appels ultérieurs à la méthode CreateTargetedConfigJob() après la première méthode CreateTargetedConfigJob() donnent lieu à une erreur tant que la première tâche n'est pas terminée. Si vous appelez la méthode CreateTargetedConfigJob() plusieurs fois, des demandes plus anciennes sont écrasées ou perdues. Nom de classe Fonctions Opérations Méthodes Gestion du BIOS DCIM_BIOSService Utilisez cette classe centrale pour modifier les attributs du BIOS. Obtenir Énumérer Appeler Voir Méthodes BIOS and Boot Management (Gestion du  BIOS et de l'amorçage). DCIM_BIOSEnumeration Utilisez cette sous-classe pour afficher les propriétés des  instances d'énumération du BIOS. Obtenir Énumérer SetAttribute() SetAttributes() DCIM_BIOSInteger Utilisez cette sous-classe pour afficher les propriétés des  instances de chaînes du BIOS. Obtenir Énumérer SetAttributte() SetAttributes() DCIM_BIOSString Utilisez cette sous-classe pour afficher les propriétés des  instances d'entiers du BIOS. Obtenir Énumérer SetAttributte() SetAttributes() Gestion de l'amorçage DCIM_BootConfigSetting Cette classe comporte les instances de liste d'amorçage  suivantes : l IPL l BCV l UEFI l vFlash l Unique Obtenir Énumérer Appeler ChangeBootSourceState() ChangeBootOrderByInstanceID() DCIM_BootSourceSetting Utilisez cette classe pour modifier la source d'amorçage et  l'ordre d'amorçage des périphériques reliés. Obtenir Énumérer S/Ol La méthode SetAttributes() sert à définir ou à modifier les valeurs d'un groupe d'attributs. l La méthode ChangeBootSourceState() sert à basculer EnabledState (l'état d'activation) d'une source d'amorçage de désactivé à activé ou d'activé à  désactivé. l La méthode ChangeBootOrderByInstanceID() sert à modifier l'ordre d'amorçage des sources d'amorçage des instances de la liste d'amorçage (IPL,  BCV, UEFI). Cette méthode n'attend des instances de source d'amorçage que d'une liste, donc pour modifier l'ordre d'amorçage de plusieurs instances,  appelez cette méthode plusieurs fois avec des instances de différentes listes d'amorçage. l La méthode CreateTargetedConfigJob() sert à appliquer les valeurs en attente créées avec les méthodes SetAttribute() et SetAttributes(). L'exécution avec succès de cette méthode crée une tâche pour l'application de valeurs d'attributs en attente. Cette méthode est aussi utilisée pour  définir l'ordre d'amorçage, l'état de la source et le périphérique d'amorçage unique. l La méthode DeletePendingConfiguration() annule les modifications de configuration en attente (créées en utilisant les méthodes SetAttribute et  SetAttributes) effectuées avant la création de la tâche de configuration à l'aide de CreateTargetedConfigJob(). l La méthode ChangePassword() modifie le mot de passe du BIOS. Profil Persistent Storage (Stockage persistant) Le Tableau 4-5 répertorie les classes, fonctions, opérations et méthodes sous le profil Persistent Storage (Stockage persistant). Tableau 4-5. Profil Persistent Storage (Stockage persistant) Méthodes de carte SD vFlash  l La méthode InitializeMedia() sert à formater la carte SD vFlash. l La méthode VFlashStateChange() sert à activer ou désactiver la carte SD vFlash. l La méthode CreatePartition() sert à créer une nouvelle partition sur une carte SD vFlash. l La méthode CreatePartitionUsingImage() sert à créer une nouvelle partition en utilisant un fichier d'image (disponible sous le format .img ou .iso). l La méthode DeletePartition() sert à supprimer une partition de carte SD vFlash. l La méthode FormatPartition() sert à formater la partition de carte SD vFlash sélectionnée. l La méthode ModifyPartition() sert à modifier les partitions sur vFlash. Ceci dépend du type de partition : disquette, disque dur ou CD. l La méthode AttachPartition() sert à relier une ou plusieurs partitions comme périphérique de stockage de masse USB virtuel. l La méthode DetachPartition() sert à détacher une ou plusieurs partitions qui sont utilisées comme périphérique de stockage de masse USB virtuel. l La méthode ExportDataFromPartition() sert à copier ou exporter le contenu d'une partition de carte SD vFlash à un emplacement à distance en tant  que fichier image sous format .img ou .iso. Profil RAID Le Tableau 4-6 répertorie les classes, fonctions, opérations, et méthodes sous le profil RAID. Tableau 4-6. Profil RAID  REMARQUE : des appels ultérieurs à la méthode CreateTargetedConfigJob() après la première méthode CreateTargetedConfigJob() donnent lieu à une erreur tant que la première tâche n'est pas terminée. Cependant, vous pouvez supprimer la tâche actuelle et créer une nouvelle tâche  en utilisant CreateTargetedConfigJob(). Nom de classe Fonctions Opérations Méthodes DCIM_PersistentStorageService Utilisez cette classe centrale pour définir les méthodes extrinsèques.  Obtenir Énumérer Appeler Voir Méthodes de carte  SD vFlash. DCIM_VFlashView Utilisez cette classe pour afficher les différents ID d'instance et les propriétés  associées de toutes les cartes SD vFlash reliées au système. Obtenir Énumérer S/O DCIM_OpaqueManagementData Utilisez cette sous-classe pour afficher les partitions disponibles sur une carte SD vFlash spécifique. Obtenir Énumérer S/O Nom de classe Fonctions Opérations Méthodes DCIM_RAIDService Ceci est la classe centrale. Elle définit les méthodes extrinsèques.  Obtenir Énumérer Appeler Voir Méthodes  RAID. DCIM_ControllerView Utilisez cette classe pour afficher les différents ID d'instance et les propriétés correspondantes  de tous les contrôleurs reliés à un système. Obtenir Énumérer NA DCIM_PhysicalDiskView Utilisez cette classe pour afficher les différents ID d'instance et les propriétés correspondantes  de tous les disques physiques reliés à un système. Obtenir Énumérer S/OMéthodes RAID Les méthodes RAID servent à appliquer des attributs aux différents composants RAID. Chacune des méthodes a son propre ensemble de paramètres d'entrée  et sortie. Les méthodes possèdent des valeurs de code de retour spécifiques. Les différentes méthodes sous la classe de service RAID sont les suivantes : l La méthode AssignSpare() sert à attribuer un disque physique comme disque de rechange dédié pour un disque virtuel, ou comme disque de  rechange global. l La méthode ResetConfig() sert à supprimer tous les disques virtuels et à annuler l'attribution de tous les disques physiques de rechange. Toutes les  données des disques virtuels existants sont perdues. l La méthode ClearForeignConfig() sert à préparer tous les disques physiques étrangers pour une inclusion dans la configuration locale. l La méthode DeleteVirtualDisk() sert à supprimer un seul disque virtuel du contrôleur ciblé. L'exécution avec succès de cette méthode marque ce  disque virtuel pour suppression. l La méthode CreateVirtualDisk() sert à créer un seul disque virtuel sur le contrôleur ciblé. L'exécution avec succès de cette méthode met le disque  virtuel en attente, mais il n'est pas encore créé. l La méthode GetDHSDisks() sert à découvrir les lecteurs pouvant être des disques de rechange dédiés pour le disque virtuel identifié.  l La méthode GetRAIDLevels() sert à découvrir les niveaux de RAID possibles pour créer des disques virtuels. Si la liste de disques physiques n'est pas  fournie, cette méthode fonctionne sur tous les disques connectés.  l La méthode GetAvailableDisks() sert à découvrir les lecteurs à utiliser pour la création de disques virtuels. l La méthode CheckVDValues() sert à découvrir la taille de disques virtuels et les paramètres par défaut pour un niveau de RAID et un ensemble de  disques donnés. l La méthode SetControllerKey() définit la clé sur les contrôleurs qui prennent en charge le cryptage des lecteurs. l La méthode LockVirtualDisk() crypte le disque virtuel identifié. Le disque virtuel doit résider sur des disques physiques qui prennent en charge le  cryptage lorsque le cryptage est activé sur ceux-ci. l La méthode CreateTargetedConfigJob() sert à appliquer les valeurs en attente créées par d'autres méthodes. L'exécution avec succès de cette  méthode crée une tâche pour l'application de valeurs d'attributs en attente. l La méthode DeletePendingConfiguration() annule les modifications des configurations en attente (créées en utilisant les autres méthodes) effectuées  avant la création de la tâche de configuration à l'aide de CreateTargetedConfigJob(). l La méthode RemoveControllerKey() efface la clé de cryptage sur le contrôleur. Tous les lecteur virtuels cryptés et leurs données sont effacés.  l La méthode ReKey() réimitialise la clé sur le contrôleur. Utilisez cette méthode pour basculer entre le cryptage de clé locale et le cryptage de clé à  distance. l La méthode EnableControllerEncryption() applique LKM (Local Key Encryption) sur les contrôleurs.  l La méthode SetAttribute() sert à définir ou à modifier la valeur d'un attribut du RAID.  l La méthode SetAttributes() sert à définir ou à modifier les valeurs d'un groupe d'attributs. l La méthode CreateVirtualDisk() sert à effectuer les tâches suivantes : ¡ Créer un disque virtuel sectionné Un disque virtuel sectionné est créé si la valeur du paramètre d'entrée de la taille CreateVirtualDisk() est  inférieure à la taille totale de l'ensemble de disques physiques. Des disques virtuels sectionnés supplemenmtaires peuvent être créés à l'aide du  même ensemble de disques physiques et du niveau de RAID utilisé pour créer le premier disque virtuel. ¡ Créer un disque virtuel Cachecade sut le contrôleur ciblé. Cette méthode crée en interne un disque virtuel RAID 0. Le processus de création est  identique au processus de création d'un disque virtuel sectionné. Dans ce cas, la méthode CreateVirtualDisk() ne prend que les paires VDPropNameArray-VDPropValueArray. l La méthode UnassignSpares() sert à attribuer un disque physique comme disque de rechange dédié pour un disque virtuel, ou comme disque de  rechange global. DCIM_VirtualDiskView Utilisez cette classe pour afficher les différents ID d'instance et les propriétés correspondantes  des disques virtuels créés. Obtenir Énumérer NA DCIM_EnclosureView Utilisez cette classe pour afficher les différents ID d'instance et les propriétés correspondantes  des boîtiers reliés à un système. Obtenir Énumérer NA DCIM_Attribute l DCIM_EnumAttribute Utilisez cette sous-classe pour afficher les propriétés des instances d'énumération du RAID. Obtenir Énumérer NA l DCIM_IntegerAttribute Utilisez cette sous-classe pour afficher les propriétés des instances de la classe d'entiers du  RAID. Obtenir Énumérer NA l DCIM_StringAttribute Utilisez cette sous-classe pour afficher les propriétés des instances de chaînes du RAID. Obtenir Énumérer S/O REMARQUE : les disques virtuels qui ne sont pas importés sur les disques physiques étrangers ne sont pas supprimés. REMARQUE : toutes les données des disques physiques étrangers sont perdues. REMARQUE : des appels ultérieurs à la méthode CreateTargetedConfigJob() après la première méthode CreateTargetedConfigJob() donnent lieu à une erreur tant que la première tâche n'est pas terminée.Profils d'inventaire du matériel  Le Tableau 4-7 répertorie les classes, fonctions, opérations, et méthodes pour les différents éléments matériels sur le nud géré. Tableau 4-7. Profils d'inventaire du matériel Profil Job Control (Contrôle des tâches)  Le Tableau 4-8 répertorie les classes, fonctions, opérations et méthodes sous le profil Job Control (Contrôle des tâches). Tableau 4-8. Profil Job Control (Contrôle des tâches) Méthodes Job Control (Contrôle des tâches) Les méthodes servent à configurer la file d'attente des tâches et à supprimer des tâches de la file d'attente. l La méthode SetupJobQueue() sert à créer une file d'attente contenant une ou plusieurs tâches à exécuter dans un ordre spécifique dans la file  d'attente. l La méthode DeleteJobQueue() sert à supprimer des tâches de la file d'attente. Retour à la page Contenu Nom de classe Fonctions Opérations Méthodes Profil UC DCIM_CPUView Utilisez cette classe pour obtenir les informations d'instance de tous les UC et caches associés  disponibles dans le système. Obtenir Énumérer S/O Profil de ventilateur DCIM_FanView Utilisez cette classe pour obtenir les informations d'instance de tous les ventilateurs disponibles dans le système. Obtenir Énumérer S/O Profil iDRAC DCIM_IDRACCardView Utilisez cette classe pour obtenir les informations d'instance de toutes les cartes iDRAC disponibles dans le système. Obtenir Énumérer NA Profil de la mémoire DCIM_MemoryView Utilisez cette classe pour obtenir les informations d'instance de toutes les barrettes de mémoire  disponibles dans le système. Obtenir Énumérer S/O Profil PCI DCIM_PCIDeviceView Utilisez cette classe pour obtenir les informations d'instance de tous les périphériques PCI disponibles  dans le système. Obtenir Énumérer S/O Profil vidéo DCIM_VideoView Utilisez cette classe pour obtenir les informations d'instance de tous les contrôleurs vidéo disponibles  dans le système. Obtenir Énumérer NA Profil de bloc d'alimentation DCIM_PowerSupplyView Utilisez cette classe pour obtenir les informations d'instance de toutes les unités de blocs d'alimentation  disponibles dans le système. Obtenir Énumérer S/O Profil vue du système DCIM_SystemView Utilisez cette classe pour obtenir des détails généraux sur le système tels que le fabricant du système, le  modèle, le numéro de service, la mémoire totale, la version du BIOS, l'ID du système, le numéro  d'inventaire, l'état de l'alimentation, et ainsi de suite. Obtenir Énumérer S/O Nom de classe Opérations Méthodes DCIM_JobControlService Obtenir Énumérer Voir Méthodes Job Control (Contrôle des tâches). DCIM_ConcreteJob Obtenir Énumérer NARetour à la page Contenu  Schéma  Dell Lifecycle Remote Controller Remotes Services Version 1.5 Guide d'utilisation  Schéma du journal Lifecycle Cette section affiche un schéma typique du journal lifecycle. Schéma du journal Lifecycle  Retour à la page ContenuRetour à la page Contenu  Dépannage et questions les plus fréquentes  Dell Lifecycle Remote Controller Remotes Services Version 1.5 Guide d'utilisation  Messages d'erreur Messages d'auto-détection de l'écran LCD Questions les plus fréquentes Messages d'erreur Pour en savoir plus sur les ID de message d'erreur et les actions recommandées, voir Dell Lifecycle Controller Remote Services Error Messages and Troubleshooting List (Liste des messages d'erreur et dépannage de Remote Services du Lifecycle Controller Dell) à l'adresse support.dell.com/manuals. Pour afficher le message d'erreur et les informations correspondantes, sélectionnez l'ID du message d'erreur dans la liste déroulante Error Message ID (ID de message d'erreur). De plus, vous pouvez télécharger le registre détaillé de messages d'erreur à partir de l'adresse  delltechcenter.com/page/Lifecycle+Controller. Messages d'auto-détection de l'écran LCD  Le Tableau 6-1 répertorie les messages de l'écran LCD qui s'affichent lors des opérations d'auto-détection. Tableau 6-1. Messages d'auto-détection Le Tableau 6-2 répertorie les messages de l'écran LCD et leurs solutions. Ces messages s'affichent en conjonction avec les messages répertoriés dans  Tableau 6-1. Par exemple, lors d'une opération d'auto-détection alors qu'un compte administratif est activé, les messages Running (En cours d'exécution) et Blocked and Admin Account Enabled (Bloquée avec le compte admin activé) s'affichent à l'écran LCD. Tableau 6-2. Messages d'auto-détection Message 1 Message 2 Arrêté S/O En cours d'exécution voir Tableau 6-2. Interrompu voir Tableau 6-2. Complet S/O Message 2 Solutions Arrêté (par défaut) S/O Démarré S/O Auto Discovery disabled (Auto-détection  désactivée) Activez l'auto-détection. Blocked Admin Account Enabled (Compte admin bloqué activé) Désactivez tous les comptes administratifs. Blocked Active Directory Enabled (Répertoire actif  bloqué activé) Désactivez le répertoire actif. Blocked IPv6 Enabled (IPv6 bloqué activé) Désactivez IPv6. Blocked No IP on NIC (Pas d'IP sur la carte réseau  bloquée) Activez la carte réseau No Provisioning Server Found (Aucun serveur de provisionnement trouvé) Vérifiez la valeur psinfo dans le BIOS. Si la valeur psinfo n'est pas configurée dans le BIOS, vérifiez que l'option DHCP est activée et/ou que la  configuration du serveur DNS est valide. Blocked Provisioning Server Unreachable/Invalid address (Serveur de provisionnement bloqué  Inatteignable/Adresse non valide) Vérifiez la valeur psinfo dans le BIOS. No Service Tag (Aucun numéro de service) Démarrez le serveur. Si le problème persiste, contactez le service de support technique. SSL connection failed no service at IP/port (La connexion SSL a échoué, aucun service à  l'adresse IP/au port) Vérifiez la valeur psinfo dans le BIOS ou l'option de fournisseur sur le serveur DHCP. SSL Connection refused (Connexion SSL refusée) Vérifiez la valeur psinfo dans le BIOS ou l'option de fournisseur sur le serveur DHCP. SSL connection failed (server authentication) (Échec de la connexion SSL (authentification du  serveur)) Le certificat du serveur n'est pas valide ou n'est pas signé par l'autorité de certification (CA) du serveur  de confiance installé sur l'iDRAC. Remplacez le certificat du serveur de provisionnement ou chargez un  nouveau serveur certifié sur l'iDRAC. SSL connection failed (client authentication) (Échec de la connexion SSL (authentification du  client)) Le certificat du client iDRAC n'a pas été signé par une autorité de certification (CA) à laquelle le serveur  de provisionnement fait confiance. Ajoutez l'AC de l'iDRAC à la liste de confiance ou bien générez un  nouveau certificat sur l'iDRAC.Questions les plus fréquentes  Cette section répond aux questions fréquemment posées par les utilisateurs de Remote Services. 1. Qu'est-ce que le lifecycle controller ?  Le Lifecycle Controller (LC - contrôleur de cycle de vie) est une solution de gestion des systèmes intégrée qui aide les clients à effectuer des diagnostics,  le déploiement du système d'exploitation (SE), des mises à jour du micrologiciel et des configurations. 2. Qu'est-ce que l'Unified Server Configurator (USC) ?  L'USC est un composant essentiel du Lifecycle Controller qui sert à déployer, mettre à jour et configurer les systèmes dans l'environnement UEFI (Unified  Extensible Firmware Interface). Un des plus grands avantages de l'UEFI est qu'elle ne dépend d'aucun système d'exploitation. 3. Quels outils le LC est-il censé remplacer ?  Le Lifecycle Controller est conçu pour éliminer l'utilisation du DVD Dell Systems Build and Update Utility (Utilitaire de version et mise à jour des systèmes  Dell -- logiciels, pilotes, BIOS et autres mises à jour). Le Lifecycle Controller fournit aussi Remote Services (Services à distance), une interface accessible  par Internet de services de gestion du matériel du système. 4. Que sont les services Remote Services ou Remote Enablement (Activation à distance) ?  Remote Services est un terme général qui fait référence à la fonction permettant aux utilisateurs de se connecter à distance aux serveurs cibles et  d'effectuer des opérations de gestion des systèmes. 5. Comment faire pour établir une configuration réseau afin d'utiliser Remote Services ?  Utilisez l'utilitaire Ping pour vérifier la connexion entre le client et le serveur géré. Vérifiez que le client et le réseau permettent les protocoles HTTP et  SSL. 6. Quels sont les ports pare-feu qui doivent être activés pour assurer une bonne communication?  Utilisez le port 443 pour la communication HTTPS. 7. Qu'est-ce que la fonction Part Replacement (Remplacement de pièces) et comment fonctionne-t-elle ?  Part Replacement est une fonction qui permet au système de mettre à jour automatiquement le micrologiciel ou la configuration, ou les deux, pour un  composant matériel qui est installé ou remplacé. 8. Qu'est-ce que la fonction CSIOR et quand devrais-je l'activer ?  L'acronyme CSIOR désigne Collect System Inventory on Reboot (Recueillir l'inventaire du système au réamorçage). Elle active le rafraîchissement  automatique de l'inventaire du micrologiciel et du matériel au démarrage du système. La fonction CSIOR est désactivée sur les systèmes livrés par  l'usine. Vérifiez que la fonction CSIOR est activée avant d'utiliser des fonctions telles que Part Replacement (Remplacement de pièces) ou la configuration  d'attributs. 9. Comment puis-je garder à jour les informations d'inventaire du système lorsque des modifications locales ont été apportées à tout attribut HII ?  Appuyez sur  lors du démarrage du système ou définissez l'attribut CSIOR sur activé, pour collecter les informations d'attributs de configuration et  d'inventaire du système à chaque démarrage du système. Énumérez la classe DCIM_SystemView pour afficher la valeur sous la propriété LastUpdateTime qui donne l'heure de mise à jour d'un composant  particulier. 10. Comment mettre à jour le nud géré à jour à l'aide de USC ou Remote Services ?  Pour USC, appuyez sur  au démarrage. Sélectionnez « Platform Update » (Mise à jour de la plate-forme), puis sélectionnez « devices to update » (périphériques à mettre à jour). Pour en savoir plus sur Remote Services, voir le Lifecycle Controller Web Services Interface Guide–Versions Windows et Linux version. 11. Que dois-je faire lorsqu'une erreur fatale apparaît suivie d'un écran rouge ?  Effectuez un démarrage à froid lorsque l'écran rouge apparaît. SSL connection failed other (Échec de la connexion  SSL autre) Activez un compte racine via le BIOS pour récupérer le fichier journal trace iDRAC. Si le problème persiste,  contactez le service de support technique. SOAP failure (Échec SOAP) Le serveur de provisionnement ne prend pas en charge l'appel SOAP getCredentials(). Vérifiez que le  serveur de provisionnement prend en charge l'auto-détection et que les informations du serveur de  provisionnement sont correctement définies dans l'option DHCP vendor (fournisseur DHCP), DNS SRV  record (enregistrement SRV DNS) ou BIOS. No credentials returned (Aucunes coordonnées  renvoyées) Vérifiez que le numéro de service se trouve bien dans la liste de serveurs connus sur le serveur de  provisionnement. Failed to create account (Échec de la création de  compte) Vérifiez que les 16 comptes iDRAC ne sont pas déjà en cours d'utilisation.12. Dois-je installer un système d'exploitation (SE) pour accéder à USC ou à Remote Services ?  Aucun SE n'est requis pour accéder à USC ou à Remote Services. 13. Quelle version de UEFI est prise en charge ? 32 bits ou 64 bits ?  UEFI prend en charge 64 bits. 14. Pourquoi l'inventaire de carte réseau ne donne-t-il rien bien que le système utilise des cartes réseau Broadcom ou INTEL ?  Les cartes réseau installées sur le système ne sont pas prises en charge par Dell. 15. Puis-je réamorcer le système à distance à l'aide des fonctions WS- Management ?  Oui, vous pouvez réamorcer le système en utilisant la méthode RequestStateChange() sur la classe ComputerbSystem. Il est possible de planifier un réamorçage en créant une tâche de réamorçage à l'aide de la méthode CreateRebootJob() sur la classe SoftwarebInstallationbService puis de planifier la tâche de réamorçage à l'aide de la méthode SetupJobQueue() sur le service Job control (contrôle des tâches). 16. Comment annuler un service de système lorsqu'il est en cours d'utilisation ?  Utilisez l'utilitaire de configuration iDRAC (Option CTLR+E au démarrage) ou bien retirez le câble d'alimentation pour réinitialiser l'iDRAC.  17. Comment rétablir les valeurs usine par défaut du système ?  Utilisez l'utilitaire de configuration iDRAC (Option CTLR+E au démarrage), Reset to Default® yes (Réinitialiser sur la valeur par défautÆoui) pour  continuer. 18. Quelles sont les fonctions sous licence Dell qui exigent une carte SD vFlash Dell ?  La fonction de remplacement de pièces est une fonction sous licence qui exige une carte SD vFlash Dell. Toutes les fonctions de gestion de carte SD  exigent une carte SD vFlash Dell. 19. Pourquoi la propriété « LastUpdateTime » ne change-t-elle pas lorsque je remplace une barrette DIMM ?  Si une barrette DIMM est retirée et réinstallée dans le même logement, la propriété « LastUpdateTime » ne change pas sur l'affichage. 20. Existe-t-il des moyens d'améliorer le temps de réponse lors de l'obtention de PCIDeviceView à l'aide de WinRM ?  Oui. Le temps que prend l'énumération de PCIDeviceView peut être réduit en définissant la configuration WinRM à l'aide de la commande suivante.  #winrm set winrm/config @{MaxBatchItems="100"} 21. Comment supprimer des tâches ?  a. Énumérez DCIM_LifecycleJobs pour répertorier toutes les tâches dans le Lifecycle Controller.  b. Utilisez la méthode DeleteJobqueue() pour supprimer des tâches particulières.  22. Que se passe-t-il lorsque la méthode DeleteJobQueue() est appelée avec un JobID (ID de tâche) JID_CLEARALL depuis le client WSMAN ?  Toutes les tâches sont supprimées. Certains services et processus sur l'iDRAC sont redémarrés et les commandes Remote Services WS-Management ne redeviennent disponibles qu'après un délai d'une à trois minutes. 23. Quand les modifications sont-elles visibles dans WS-Management si elles sont effectuées localement dans HII ?  Après la sortie de USC, l'interface WS-Management met à jour les informations disponibles en à peu près 2 minutes. 24. Quel doit être l'état du système pour que l'appel de la méthode CreateTargetedConfigJob() réussisse ?  Le système doit être hors tension, ou doit avoir dépassé l'auto-test de démarrage du BIOS (par exemple, le BIOS ou UEFI boot manager (Gestionnaire  d'amorçage UEFI)), ou alors il doit avoir démarré dans le SE pour que la méthode CreateTargetedConfigJob() réussisse. 25. Comment supprimer une tâche créée à l'aide de la méthode CreateTargetedConfigJob() ?  Lorsque la méthode CreateTargetConfigJob() est appelée, une tâche supplémentaire de redémarrage est créée pour permettre au système de  démarrer à partir de USC-LCE afin d'exécuter la tâche. Si vous souhaitez supprimer la tâche, la tâche de redémarrage doit également être supprimée.  Vous pouvez soit énumérer toutes les tâches et sélectionner celles à supprimer soit utiliser JID_CLEARALL pour supprimer toutes les tâches. 26. Que fait le paramètre ProcCore de différent pour les processeurs Quad core ?  Pour les processeurs de port quad, la définition de la valeur d'attribut ProcCore sur 4 définit la valeur actuelle sur « All » (Tous). 27. Pourquoi les attributs de clignotement des voyants des cartes réseau sont- ils toujours définis sur NULL une fois la tâche terminée ? Un attribut de clignotement des voyants de carte réseau est un paramètre unique que vous pouvez définir, mais une fois la tâche SSIB terminée, il  redéfinit la valeur actuelle sur NULL (nul). Cet attribut a pour objectif de faire clignoter les voyants de carte réseau pendant quelque temps (en  secondes). 28. Combien d'attributs puis-je définir avec la méthode SetAttribute() ?  Vous ne pouvez définir qu'un attribut avec la méthode SetAttribute(). Pour définir deux ou plusieurs attributs dans un seul appel de méthode, utilisez la  méthode SetAttributes() sur les services pour le composant en train d'être configuré. 29. Pourquoi vois-je d'autres attributs en cours de définition lorsqu'un attribut différent est en train d'être défini ?  Quelques attributs dans le BIOS et la carte réseau présentent des dépendances. Lorsque vous définissez un attribut particulier, tous les attributs  dépendants sont modifiés en fonction de leur dépendance. Ce comportement est normal.  Dépendances du BIOS : TPM, Power Management (Gestion de l'alimentation), AC power recovery (Restauration de l'alimentation secteur), et Embedded  NIC (Carte réseau intégrée). Dépendances de carte réseau : attributs de VLANMode et de WakeONLAN. 30. Puis-je définir VLanMode et VLanID dans la même tâche ?  Il n'est pas possible de définir dans la même tâche des attributs VLanMode et VLanID mettant en jeu des dépendances. Il faut définir l'attribut parent  (VLanMode) en tant que première opération définie et l'attribut enfant (VLanID) en tant que deuxième opération définie, puis valider la tâche. 31. Pourquoi Remote Services ne fonctionne-t-il pas bien après la mise à jour d'iDRAC de la version 1.3 à la version 1.5 ? Flashez le BIOS, USC et iDRAC dans cet ordre, afin de réablir le bon fonctionnement de Remote Services. Si le flashage est effectué dans un ordre  incorrect, iDRAC doit de nouveau être réinitialisé pour fonctionner correctement. Retour à la page ContenuRetour à la page Contenu  Opérations Remote Services  Dell Lifecycle Remote Controller Remotes Services Version 1.5 Guide d'utilisation  Cette section présente des descriptions de haut niveau des fonctions Remote Services (services à distance) et des exemples de tâches. Pour en savoir plus  sur les tâches, voir la section Cas d'utilisation dans les documents de profil individuel sur delltechcenter.com/page/DCIM.Library. Gestion de la détection automatique  La fonction de détection automatique permet aux serveurs nouvellement installés de découvrir automatiquement la console de gestion à distance qui héberge  le serveur de provisionnement. Celui-ci fournit les références utilisateur d'administration personnalisées à l'iDRAC pour que le serveur non provisionné puisse  être découvert et géré par la console de gestion. Lorsque la détection automatique est activée, l'iDRAC6 demande une adresse IP à partir du protocole DHPC et obtient le nom d'hôte du serveur de  provisionnement et/ou résout ultérieurement l'adresse via le DNS. Après avoir obtenu l'adresse d'hôte du serveur de provisionnement, l'iDRAC6 met en place  une liaison sécurisée avant d'obtenir les coordonnées de compte d'administration personnalisé. L'iDRAC peut désormais être géré via ses coordonnées  nouvellement acquises pour effectuer des opérations, par exemple le déploiement du système d'exploitation à distance. Si vous avez commandé un système Dell dont la fonctionnalité de détection automatique est définie sur Activé (le paramétrage usine par défaut étant  Désactivé), le protocole DHCP est opérationnel sur l'iDRAC dès sa livraison et aucun compte utilisateur n'est activé. Si la fonctionnalité de détection  automatique est définie sur Désactivé, vous pouvez activer manuellement cette fonction et désactiver le compte d'administration par défaut depuis l'utilitaire de configuration d'iDRAC6 lors du démarrage du système. Pour en savoir plus sur la détection automatique, voir Profil de gestion Lifecycle Controller. Configuration de DHCP/DNS Avant d'ajouter le système Dell au réseau et d'utiliser la fonction de détection automatique, assurez-vous que le serveur DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol - Protocole de configuration dynamique d'hôtes) et le DNS (Domain Name System - Système de noms de domaine) sont configurés pour prendre en  charge la détection automatique. Vous disposez de plusieurs options d'activation de l'environnement de réseau afin qu'il puisse prendre en charge la  détection de l'hôte du serveur de provisionnement par des serveurs non provisionnés.  Une des conditions requises suivantes doit être satisfaite pour que la fonctionnalité de détection automatique fonctionne correctement : l Le serveur DHCP fournit une liste séparée par des virgules d'emplacements de serveur de provisionnement utilisant une option d'étendue fournisseur  de la classe LifecycleController option 1. Ces emplacements peuvent être un nom d'hôte ou une adresse IP et peuvent éventuellement inclure un port.  L'iDRAC fait correspondre le nom d'hôte de la console de gestion à une adresse IP avec une recherche DNS. l Le serveur DNS spécifie une option de service _dcimprovsrv._tcp qui établit une correspondance à une adresse IP. l Le serveur DNS spécifie une adresse IP pour un serveur dont le nom connu est DCIMCredentialServer. Pour en savoir plus sur la configuration de DHCP et de DNS, voir les Spécifications de configuration réseau de la détection automatique de Lifecycle Controller dans le Dell Enterprise Technology Center à l'adresse www.delltechcenter.com/page/Lifecycle+Controller. Détection automatique Configuration Pour activer manuellement la fonction de détection automatique : 1. Lorsque vous y êtes invité, appuyez sur  dans les 5 secondes pendant le démarrage du système.  La fenêtre Utilitaire de configuration iDRAC6 s'affiche. 2. Activez la carte réseau (système modulaire uniquement.)  3. Activez le DHCP. 4. Naviguez vers LAN Parameters (Paramètres du réseau local). 5. Sélectionnez Domain Name (Nom de domaine) depuis DHCP, puis sélectionnez On (Activé).  6. Sélectionnez Serveur DNS, puis, depuis DHCP, sélectionnez On. Gestion de la détection automatique Gestion des certificats Déploiement du système d'exploitation Utilisation de la mise à jour à distance Gestion du remplacement de pièce Utilisation de l'inventaire du micrologiciel à distance Récupération de l'inventaire du matériel Journal Lifecycle (Cycle de vie) Gestion des NIC/CNA Gestion de la carte SD vFlash Gestion de la configuration RAID Gestion de la configuration du BIOS et de l'amorçage Utilisation de Job Control (Contrôle des tâches)7. Naviguez vers LAN user configuration (Configuration utilisateur du réseau local).  a. Sélectionnez Account Access, (Accès aux comptes), puis sélectionnez Désactivé. Ceci désactive le compte d'administration par défaut. b. Sélectionnez Auto-Discovery (Détection automatique).  c. Sélectionnez Enable (Activer) pour activer la fonction de détection automatique.  8. Enregistrez et quittez l'utilitaire de configuration d'iDRAC6. 9. Redémarrez le système.  Flux de travail de la détection automatique  Il s'agit du flux de travail de la détection automatique une fois configurée et activée : 1. Raccordez votre nouveau système Dell à votre réseau.  2. Raccordez les câbles d'alimentation pour mettre le système sous tension.  3. L'iDRAC démarre, obtient les adresses IP du serveur de provisionnement/noms d'hôte de DHCP/DNS et s'annonce au serveur de provisionnement.  4. Le serveur de provisionnement valide et accepte la session d'établissement de liaisons sécurisées émanant de l'iDRAC.  5. Le serveur de provisionnement fournit les références utilisateur personnalisées avec les droits d'administrateur sur iDRAC.  6. L'iDRAC reçoit et achève l'établissement de liaison sécurisé.  Les améliorations apportées au processus de détection automatique vous permettent d'effectuer les opérations suivantes : l Configurer l'adresse d'hôte du serveur de provisionnement via l'utilitaire de configuration d'iDRAC, l'USC ou en utilisant les commandes WinRM à la place  du DHCP ou du DNS ; l Réinitialiser la détection automatique à distance dans de nouveaux environnements ;  l Charger le client personnalisé et les certificats de serveur via WS-Management Afficher l'état de la détection sur le système  Vous pouvez visualiser l'état de la détection et de l'établissement de liaisons sur l'écran LCD (en cours, arrêté, en suspens ou terminé). Une fois le système connecté au réseau : Utilisez la configuration de la détection automatique sur iDRAC Option ROM (CTRL+E) pour définir l'état de la détection automatique, enregistrer et  quitter. L'écran LCD affiche l'état en cours. Si le processus de détection est en cours, vous pouvez afficher son code d'avancement qui indique le point atteint par la dernière tentative (par exemple, vous  pouvez savoir, entre autres, si la détection et l'établissement de connexions sont bloqués parce que la carte réseau est désactivée). Vous pouvez également  afficher le temps restant avant expiration. Par exemple, vous pouvez ajouter un élément de menu pour la détection automatique au même niveau qu'un  paramètre de réseau iDRAC. Connexion à un serveur de provisionnement pour déploiement de coordonnées initiales Cette fonctionnalité permet de se connecter directement à un hôte de serveur de provisionnement spécifié pour l'établissement de liaisons et l'enregistrement  du nouveau serveur sur le réseau. Vous pouvez configurer manuellement l'adresse IP ou le nom d'hôte du serveur de provisionnement via la console USC, via  une demande de services Web en utilisant WS-Management, via l'utilitaire de configuration iDRAC6, ou bien ils sont configurés en usine.  Définir le serveur de provisionnement via une demande WS-Management La propriété de l'adresse IP du serveur de provisionnement est définie en appelant la méthode SetAttribute() de la classe DCIM_LCService via WS- Management. Voir les chapitres spécifiques aux profils dans ce manuel d'utilisation pour obtenir des exemples de ligne de commande des appels SetAttribute () Microsoft WinRM ou dans le Lifecycle Controller 1.4 Interface Guide (Guide d'interface de Lifecycle Controller 1.4) sur le wiki TechCenter à l'adresse  delltechcenter.com/page/Lifecycle+Controller. Les conditions suivantes s'appliquent à l'utilisation d'une commande pour définir l'adresse IP ou le nom d'hôte du serveur de provisionnement : l Lorsque vous émettez la commande racadm racresetcf ou mettez à jour iDRAC6, assurez-vous d'activer l'option Preserve Configuration (Conserver la configuration) pendant que vous réinitialisez les valeurs par défaut de l'iDRAC6. Si cette option est désactivée, l'adresse IP et le nom d'hôte du serveur  REMARQUE : la fonction de détection automatique ne s'exécute pas si des comptes d'administration sont activés.de provisionnement sont effacés. l La fonction de détection automatique n'utilise pas l'adresse IP ou le nom d'hôte du serveur de provisionnement nouvellement définis pour les  établissements de liaison en cours, mais est utilisée seulement lors du processus d'établissement de liaison suivant. l La fonction de détection automatique prend en charge l'établissement de plusieurs adresses IP et/ou noms d'hôte en utilisant le format suivant : l La chaîne de caractères répertorie une liste d'adresses IP et/ou de noms d'hôte et de ports séparés par des virgules.  l Le nom d'hôte est qualifié. l L'adresse IPv4 : commence par « ( » et se termine par « ) » lorsqu'elle est spécifiée en même temps qu'un nom d'hôte. l Chaque adresse IP ou nom d'hôte peut être suivi optionnellement d'un « : » et d'un numéro de port.  l Exemples de chaînes valides : nomhôte, nomhôte.domaine.com. Définition du serveur de provisionnement en utilisant la console USC  1. Lorsque vous y êtes invité, appuyez sur  Services système dans les 5 secondes pendant le démarrage du système.  La page Unified Server Configurator Lifecycle Controller Enabled (Configurateur du serveur unifié Lifecycle Controller activé) s'affiche. 2. Naviguez vers Configuration du matériel® Assistant Configuration® iDRAC6. 3. Utilisez le bouton Suivant pour naviguer vers l'écran de Configuration utilisateur du LAN. 4. Naviguez vers l'écran Provisioning Server Addresses (Adresses du serveur de provisionnement). 5. Entrez la chaîne IP/nomhôte de l'hôte du serveur de provisionnement.  6. Cliquez sur Suivant, puis cliquez sur Appliquer. 7. Cliquez sur Terminer. 8. Cliquez sur Quitter et redémarrer. Confirmez la sortie. Définition du serveur de provisionnement à l'aide de l'utilitaire de configuration d'iDRAC6  1. Lorsque cela vous est demandé, appuyez sur  dans les 5 secondes pendant le démarrage du système.  La fenêtre Utilitaire de configuration iDRAC6 s'affiche. 2. Naviguez vers la page LAN User Configuration (Configuration utilisateur du réseau local) et sélectionnez le Provisioning Server (Serveur de provisionnement). 3. Saisissez la chaîne IP/nomhôte de l'hôte du serveur de provisionnement puis cliquez sur Entrée. 4. Enregistrez et quittez l'utilitaire de configuration d'iDRAC6. Réinitialisation de la détection automatique à distance dans de nouveaux environnements. Cette fonctionnalité vous permet de réinitialiser la détection automatique via WS-Management, même si la détection a été activée précédemment. Utilisez  cette fonction pour déplacer un serveur d'un centre de données à un autre. Les paramètres de détection automatique sont préservés ainsi que les  coordonnées utilisées pour la détection. Lorsque le serveur est mis sous tension au sein du nouveau centre de données, la détection automatique s'exécute conformément aux paramètres et  télécharge les nouvelles coordonnées utilisateur pour le nouveau centre de données. L'interface WS-Management prise en charge pour réinitialiser la détection automatique comprend les options suivantes :  l Le choix entre l'exécution immédiate de la détection automatique ou lors du cycle d'alimentation suivant. Ceci est une entrée requise.  l Adresse IP/nom d'hôte du serveur de provisionnement. Ceci est facultatif. Quelles que soient les options spécifiées, les opérations suivantes sont effectuées en tant que partie de l'initiation de la détection automatique : l Activation de la carte réseau (serveurs modulaires)  l Activer IPv4 REMARQUE : la détection automatique utilise WS-Management, donc l'administrateur iDRAC ou l'utilisateur iDRAC avec le privilège Execute Server  Command (Commande d'exécution du serveur) est requis.l Activation de DHCP l Désactivation de tous les comptes administrateur l Désactivation d'Active Directory l Obtention de l'adresse du serveur DNS auprès de DHCP l Obtention du nom de domaine DNS auprès de DHCP Les interfaces décrites sont spécifiées dans le profil de Dell Lifecycle Controller Management (Gestion du contrôleur de cycle de vie Dell) à l'adresse  delltechcenter.com/page/DCIM+Extensions+Library. Les fichiers MOF?(Managed Object Format -- Format d'objet géré) pour les définitions de classes et de  méthodes apparentées sont également disponibles dans l'espace de la bibliothèque d'extensions DCIM de Dell?TechCenter. Les interfaces sont les suivantes : ReinitiateDHS (ProvisioningServer, ResetToFactoryDefaults et PerformAutoDiscovery) l ProvisioningServer : paramètre facultatif permettant d'indiquer les informations du serveur de provisionnement. Il peut s'agir d'une adresse IP ou d'un  nom d'hôte. l ResetToFactoryDefaults : paramètre obligatoire (VRAI ou FAUX) pour indiquer si les données actuelles de configuration doivent être supprimées  avant le cycle de détection automatique suivant. Seule la valeur VRAI est acceptée ; la spécification de la valeur FAUX provoque l'apparition d'un message d'erreur indiquant que la valeur du paramètre n'est pas prise en charge. La valeur VRAI réinitialise l'iDRAC sur les valeurs par défaut et la  détection automatique est configurée sur l'iDRAC. L'iDRAC n'est disponible que lorsque le processus d'approvisionnement de la détection automatique  est terminé et que l'iDRAC a reçu les nouvelles coordonnées. l PerformAutoDiscovery : paramètre requis pour indiquer quand le cycle de détection automatique doit être exécuté : immédiatement ou au prochain  démarrage. Sélectionnez Now (Maintenant) pour exécuter immédiatement le cycle de détection automatique ; sélectionnez Suivant pour exécuter le  cycle au prochain démarrage de votre système.  SetAttribute (ProvisioningServer) l ProvisioningServer : ce paramètre indique l'adresse IP ou le nom d'hôte du serveur de provisionnement. l ClearProvisioningServer() : méthode utilisée pour effacer la propriété du serveur de provisionnement. Aucun paramètre d'entrée n'est requis. Gestion des certificats Utilisation des certificats personnalisés Vous pouvez désormais transférer des certificats personnalisés vers l'IDRAC et créer un certificat unique basé sur le numéro de service de votre système pour  plus de sécurité. Vous pouvez également demander à l'usine de prédéfinir le système avec le certificat de votre choix à l'aide du processus CFI (Custom  Factory Install -- Installation personnalisée en usine) disponible auprès de Dell. Création de certificats racine de confiance de clients personnalisés pour les serveurs de provisionnement  La méthode DownloadClientCerts() de la classe DCIM_LCService peut être appelée pour générer un certificat de client personnalisé et signé de détection  automatique. La méthode utilise comme entrée un certificat de clé généré par une autorité de certification et des paramètres de hachage et de mot de passe  apparentés. Le certificat de clé fourni est utilisé pour signer un certificat contenant le numéro de service du système comme Nom Commun (CN). La méthode  renvoie l'ID de la tâche qui peut être utilisée pour vérifier si le téléchargement, la génération et l'installation du certificat client privé de détection automatique  ont réussi. Pour des exemples d'appels de ligne de commande qui utilisent WinRM et WSMANCLI, voir le Guide de l'interface des services Web de Lifecycle Controller. Fourniture de certificats de serveur personnalisés à l'aide de WS-Management La méthode DownloadServerPublicKey() de la classe DCIM_LCService peut être appelée pour transférer un certificat de clé publique du serveur de  provisionnement. La clé publique du serveur de provisionnement peut être utilisée dans le cadre de l'authentification mutuelle stricte entre le client de  détection automatique et le serveur de provisionnement. La méthode utilise comme entrée un certificat de clé publique du serveur de provisionnement et les  paramètres de hachage et de type de hachage apparentés. La méthode renvoie l'ID de la tâche qui peut être utilisée pour vérifier si le traitement et  l'installation de la clé publique du serveur de provisionnement ont réussi. Pour des exemples d'appels de ligne de commande qui utilisent WS-Management et WSMANCLI, voir le Guide de l'interface des services Web de Lifecycle Controller-Version Windows et Linux. Les fichiers de spécification du profil DCIM et les fichiers  MOF apparentés sont disponibles dans le wiki Dell TechCenter dans l'espace de la bibliothèque des extensions DCIM  (delltechcenter.com/page/DCIM.Library). Suppression des certificats personnalisés en utilisant WS-Management Vous pouvez supprimer le certificat personnalisé qui fait partie du serveur géré fourni par l'usine. Avec cette fonction, vous pouvez effacer tous les certificats  personnalisés signés du serveur, lorsque cela est nécessaire. Suppression de clé publique de serveur personnalisé en utilisant WS-Management Utilisez la méthode DeleteAutoDiscoveryServerPublicKey() de la classe DCIM_LCService pour supprimer le certificat CA qui sert à valider ou authentifier les  certificats de serveur. Suppression de certificat de client personnalisé en utilisant WS-Management REMARQUE : cette fonction ne supprime aucun certificat usine.Utilisez la méthode DeleteAutoDiscoveryClientCerts() de la classe DCIM_LCService pour supprimer un certificat de client et une clé privée. Modification du certificat de cryptage et de la clé privée Web Server/WS- Management de PKCS #12 1. Générez un CSR et une clé privée. Le CSR doit être signé par un CA.  2. Combinez le certificat avec la clé privée puis cryptez-le dans un fichier PKCS#12. 3. BASE64 crypte le fichier PKCS#12 pour le convertir de binaire en texte afin de vous permettre de le passer comme paramètre WS-Management. 4. Copiez le contenu du certificat actif dans un fichier XML. Déploiement du système d'exploitation  Les fonctions de déploiement du système d'exploitation à distance permettent de déployer un système d'exploitation à distance à l'aide des protocoles de  services Web WS-Management et des protocoles de partage de fichiers réseau CIFS et NFS. Fonctions de déploiement du système d'exploitation Voici les principales fonctionnalités de déploiement du système d'exploitation à distance : l Activation à distance de l'exposition locale des pilotes intégrés en tant que périphérique USB. l Acquisition à distance des pilotes intégrés par système d'exploitation sélectionné.  l Démarrage à partir d'une image ISO située sur un partage réseau. l Téléchargement d'ISO sur carte SD vFlash et amorçage à partir de la carte. l Connexion d'un ISO réseau partagé. l Liaison d'un ISO réseau connecté en tant que périphérique USB virtuel. l Démarrage à partir du périphérique USB virtuel. Pour en savoir plus sur le profil de déploiement du système d'exploitation, voir Profil de déploiement du système d'exploitation. Interface de déploiement du système d'exploitation à distance L'interface de services Web de déploiement du système d'exploitation Dell offre une fonction de prise en charge du déploiement de système d'exploitation à  l'aide des fonctions fournies par le processeur de services iDRAC. Les caractéristiques détaillées relatives à l'interface et les fichiers de définition de classes  (.mof) se trouvents dans la zone du Lifecycle Controller du Dell Enterprise Technology Center à l'adresse delltechcenter.com. Par le biais des classes d'extensions CIM et Dell qui utilisent les protocoles de services Web WS-Management, la fonction de déploiement du système d'exploitation Dell offre les  fonctionnalités suivantes : l Obtention de la version du progiciel de pilotes (un lot de tous les pilotes du système d'exploitation pris en charge pour tous les systèmes d'exploitation  pris en charge de la plate-forme) : consoles de gestion à distance, applications, version du pack de pilotes de demande de scripts et liste des systèmes d'exploitation pris en charge par  iDRAC via WS-Management. La méthode GetDriverPackInfo() de la classe DCIM_OSDeploymentService renvoie la version du pack de pilotes intégrée et la liste des systèmes  d'exploitation pris en charge par le progiciel de pilotes. l Après avoir déterminé le système d'exploitation pris en charge par les pilotes, vous pouvez invoquer l'une des méthodes suivantes via WS- Management pour décompresser les pilotes appropriés et les exposer localement ou les acquérir à distance. ¡ La méthode UnpackAndAttach() de la classe DCIM_OSDeploymentService extrait les pilotes du système d'exploitation demandé et les place  sur un périphérique USB interne libellé OEMDRV. Le périphérique OEMDRV apparaît en tant que périphérique USB localement connecté au  système. La méthode utilise le nom du système d'exploitation et la durée d'exposition comme paramètres d'entrée, et renvoie une identification  de la tâche qui peut être vérifiée ultérieurement en vue de l'obtention de l'état de l'activité de décompression et de connexion. ¡ La méthode UnpackAndShare() de la classe DCIM_OSDeploymentService extrait les pilotes du système d'exploitation demandé et les copie  sur un partage réseau. La méthode utilise le nom du système d'exploitation et la durée d'exposition comme paramètres d'entrée, et renvoie une  identification de la tâche qui peut être vérifiée ultérieurement en vue de l'obtention de l'état de l'activité de décompression et de connexion. Les  informations sur le partage réseau incluent l'adresse IP du partage, le nom du partage, le type de partage, le nom d'utilisateur, le mot de passe  et les données du groupe de travail pour les partages sécurisés. Important l Les pilotes décompressés et connectés sont supprimés au terme du délai spécifié dans le paramètre ExposeDuration ou, si aucun délai n'est spécifié  dans l'appel de la méthode, le périphérique USB OEMDRV est supprimé par défaut au bout de 18 heures. l Vérifiez que les images ISO de réseau connectées lors du processus sont déconnectées avant l'utilisation du service de système UEFI (Unified  Extensible Firmware Interface).l Lors de l'installation de Red Hat Linux 5.3 via les commandes d'activation à distance, l'installation échoue si un lecteur OEM (pour la provenance des  pilotes) est connecté. Pour éviter un échec, ne connectez pas le lecteur OEM?lors de l'utilisation des commandes d'activation à distance pour installer  Red Hat Enterprise Linux 5.3. l Une fois le système d'exploitation déployé, le lecteur OEMDRV reste relié pendant 18 heures. Pour effectuer des opérations telles que des mise à jour,  configuration ou exportation et importation après le déploiement du système, vous devez réinitialiser le Lifecycle controller ou annuler et activer les  services système. l Les méthodes suivantes peuvent être utilisées pour démarrer le système à partir d'une image ISO sur un partage réseau ou pour lancer les  mécanismes d'amorçage PXE : ¡ La méthode BootToNetworkISO() de la classe DCIM_OSDeploymentService permet de démarrer le système à partir d'une image ISO  disponible sur un partage réseau CIFS ou NFS. La méthode utilise le nom de l'image ISO, les informations sur le partage réseau et la durée  d'exposition comme paramètres d'entrée, et renvoie une identification de la tâche qui peut être vérifiée ultérieurement en vue de l'obtention de  l'état de l'activité de décompression et de partage. Les informations sur le partage réseau incluent l'adresse IP du partage, le nom du partage, le  type de partage, le nom d'utilisateur, le mot de passe et les données du groupe de travail pour les partages sécurisés. Pour renforcer la sécurité,  une valeur de hachage peut être calculée à l'aide d'algorithmes de hachage bien connus. Cette valeur et le type de hachage utilisé peuvent  ensuite être spécifiés en tant que paramètres d'entrée. ¡ La méthode BootToPXE() de la classe DCIM_OSDeploymentService lance un amorçage PXE (Pre-Boot Execution Environment - Environnement d'exécution préalable au démarrage) du système. La méthode n'exige aucun paramètre d'entrée. ¡ La méthode ConnectNetworkISOImage() établit une connexion au partage réseau et relie l'ISO indiqué dans la commande en tant que  périphérique CD-ROM USB virtuel au serveur hôte. l La méthode GetNetworkISOImageConnectionInfo() fournit des informations de connexion d'image ISO sous forme de plusieurs paramètres de sortie  qui incluent des informations de partage réseau (à l'exclusion du mot de passe), connexion ISO et état de connexion. l La méthode SkipISOImageBoot() ne permet pas au système hôte de démarrer à partir de l'image ISO après un redémarrage du système. Après un  redémarrage l'hôte continue à redémarrer à partir de l'image ISO. Important l Les pilotes décompressés et connectés sont supprimés au terme du délai spécifié dans le paramètre ExposeDuration. Si aucun délai n'est spécifié dans  l'appel de la méthode, le périphérique USB OEMDRV est supprimé par défaut au bout de 18 heures. l Assurez-vous que les images ISO de réseau connectées lors du processus sont déconnectées avant l'utilisation du service de système UEFI (Unified  Extensible Firmware Interface). l Les méthodes suivantes sont utilisées pour déconnecter directement le périphérique OEMDRV local ou l'image ISO du réseau. Utilisez ces méthodes  avant l'expiration du délai des durées d'exposition précédemmaent définies : ¡ La méthode DetachDrivers() de la classe DCIM_OSDeploymentService déconnecte et supprime le périphérique OEMDRV précédemment  connecté par un appel de la méthode UnpackAndAttach(). ¡ La méthode DetachISOImage() de la classe DCIM_OSDeploymentService déconnecte et supprime l'image ISO basée sur le partage réseau  précédemment connectée par un appel de la méthode BootToNetworkISO(). ¡ La méthode DisconnectNetworkISOImage() détache le périphérique CD-ROM USB?du serveur hôte qui a été relié au cours de la méthode  ConnectNetworkISOImage(). l Plusieurs méthodes décrites dans ce document renvoient des identifications de tâche en tant que paramètres de sortie. Les tâches permettent de faire  le suivi d'une action demandée qui ne peut être exécutée immédiatement et, qui en raison de contraintes technologiques sous-jacentes, dépasse les  délais de réponse aux demandes du service Web standard. L'identifiant de tâche renvoyé peut ensuite être utilisé dans les requêtes Enumerate  (Énumérer) ou Get (Obtenir) de WS-Management pour récupérer les instances d'objet de la tâche. Les instances d'objet de la tâche contiennent une  propriété de condition de la tâche qui peut être vérifiée afin de déterminer l'état de la tâche, et de déterminer si cette dernière s'est terminée avec  succès ou a rencontré un problème et a échoué. Si un échec de la tâche se produit, l'instance de la tâche contient également une propriété de message  d'erreur qui fournit des informations détaillées sur la nature de l'échec. D'autres propriétés contiennent des informations d'identification de l'erreur  supplémentaires qui peuvent être utilisées pour localiser le message d'erreur dans les langues prises en charge et obtenir des descriptions d'erreurs  plus détaillées et des descriptions d'action de réponses recommandées. l La méthode GetHostMACInfo() de la classe DCIM_OSDeploymentService renvoie une matrice des adresses MAC du port réseau physique  représentant tous les ports LOM (LAN on Motherboard - Réseau local sur la carte mère) du système. La méthode n'exige aucun paramètre d'entrée. l Toutes les méthodes DCIM_OSDeploymentService décrites dans ce document renvoient des codes d'erreur indiquant si la méthode s'est exécutée  avec succès, si une erreur s'est produite ou si une tâche a été créée. La création de la tâche se produit si l'action effectuée dans la méthode ne peut  pas être exécutée immédiatement. En outre, si une erreur se produit, les méthodes renvoient également les paramètres de sortie qui incluent un  message d'erreur (en anglais) et les autres identificateurs d'erreurs pouvant être utilisés pour localiser l'erreur dans les langues prises en charge. Les  autres identificateurs d'erreurs peuvent être utilisés en vue de l'indexage dans les fichiers XML du Registre de messages Dell et de leur traitement. Les  fichiers du Registre de messages Dell sont disponibles dans les six langues prises en charge, soit un fichier par langue. Outre les messages d'erreur traduits, les fichiers du Registre de messages contiennent des descriptions d'erreurs détaillées supplémentaires et des actions de réponse  recommandées pour chaque erreur renvoyée par l'interface de service Web Services distant de Lifecycle Controller. Pour télécharger les fichiers du  Registre de messages Dell, voir delltechcenter.com/page/Lifecycle+Controller. Scénario type de déploiement d'un système d'exploitation Cette section contient un scénario type de déploiement d'un système d'exploitation à distance.  Prérequis et dépendances  Voici les pré requis et dépendances inhérents au déploiement du système d'exploitation à distance : l La disquette amorçable doit être disponible pour installer le système d'exploitation ou l'image ISO du système d'exploitation sur le partage réseau. l Afin de disposer des pilotes conçus pour les systèmes d'exploitation plus récents, nous vous recommandons d'installer le dernier progiciel de pilotes. l La console d'approvisionnement, l'application ou les scripts appropriés qui l'utilisent peuvent envoyer des demandes de services Web WS-Management et des appels de méthode.Flux de travail Le flux de travail suivant est un flux de travail type en vue du déploiement du système d'exploitation à distance : l Créez l'image du pré-système d'exploitation/système d'exploitation personnalisée et partagez-la sur le réseau ou créez l'image ISO du support du  système d'exploitation de votre choix. l Obtenez la liste des informations de version du système d'exploitation et du progiciel de pilotes pris en charge. l Activez les pilotes du système d'exploitation en les décompressant et connectant en vue du déploiement du système d'exploitation. Ces pilotes sont  installés lors du déploiement du système d'exploitation. l Effectuez un démarrage à distance à partir de l'image du système pré-exploitation/système d'exploitation personnalisée pour lancer le processus de  déploiement du système d'exploitation. l Exécutez les commandes Detach pour déconnecter le support ISO et le périphérique de pilote. Pour en savoir plus sur la fonctionnalité de déploiement des systèmes d'exploitation à distance de Lifecycle Controller, y compris les instructions relatives à  l'interface de services Web de Lifecycle Controller, les documents techniques, les spécifications de modèle de données du profil de déploiement du SE Dell, les  fichiers de définition de classes (.mof), les exemples de code et les scripts, voir l'espace du Lifecycle Controller du Dell Enterprise Technology Center à l'adresse  www.delltechcenter.com. Mise en attente et démarrage à partir de l'image du système d'exploitation sur le disque  flash virtuel Cette fonctionnalité permet de télécharger une image ISO vers la carte SD vFlash du système cible et de démarrer le système à partir de cette image.  Configuration requise Cette fonctionnalité est disponible uniquement si votre système est équipé d'un disque flash virtuel disposant d'une licence Dell. Méthodes WS-Management Important Si la carte SD prise en charge est installée et non formatée, l'exécution de la commande ISO?de téléchargement formate d'abord la carte SD, puis la télécharge  vers l'image ISO. Les méthodes WS-Management sous le profil de déploiement du système d'exploitation pour vFlash sont les suivantes : l DownloadISOToVFlash : télécharge l'image sur le vFlash. La prise en charge est disponible pour CIFS, TFTP et NFS.  l BootToISOFromVFlash : effectue un démarrage à partir de l'image ISO mise en attente sur le vFlash. Vous ne pouvez pas effectuer cette action si  vous utilisez les commandes GUI ou RACADM d'iDRAC pour communiquer avec le vFlash. Cette commande redémarre également le système ou le met  sous tension si celui-ci est à l'état Éteint une fois exécuté. l DetachISOFromVFlash : déconnecte la partition afin que la console ne puisse plus y accéder. l DeleteISOFromVFlash : supprime l'image ISO de la partition du disque flash virtuel. Cette commande s'exécute uniquement si l'ISO?est  déconnectée. Vous devez effectuer les étapes suivantes pour terminer le processus : 1. Téléchargez l'image ISO sur le disque flash virtuel.  2. Obtenez la référence concrète de la tâche pour l'exécution de cette tâche.  3. Exécutez la commande BootToISOFromVFlash. Cette commande permet de connecter l'image comme CD ROM et de démarrer à partir de l'image  connectée, à la suite de quoi vous pouvez poursuivre l'installation du système d'exploitation.  4. Obtenez la référence concrète de la tâche pour l'exécution de cette tâche.  5. Déconnectez la partition sur la carte SD vFlash.  6. Supprimez l'image ISO de la partition. Démarrez à partir de la comparaison de méthodes ISO Tableau 3-1. Démarrez à partir de méthodes ISOUtilisation de la mise à jour à distance  La mise à jour à distance, également appelée mise à jour hors bande ou mise à jour de plate-forme indépendante du système d'exploitation, permet de  mettre à jour le système indépendamment de la condition du système d'exploitation. Vous pouvez démarrer la mise à jour du micrologiciel quel que soit l'état  de l'alimentation (système sous ou hors tension). Avantages de la mise à jour à distance La mise à jour de plate-forme indépendante du système d'exploitation n'exige pas qu'un système d'exploitation soit en cours d'exécution sur le système.  Plusieurs mises à jour peuvent être programmées ensemble avec un redémarrage normal ou un cycle d'alimentation dans les services de système UEFI pour  effectuer les mises à jour. Bien que les mises à jour puissent impliquer des redémarrages intermédiaires du BIOS, Lifecycle Controller traite automatiquement  ces mises à jour jusqu'à ce qu'elles soient terminées.  Cette fonctionnalité prend en charge deux méthodes d'exécution des mises à jour : l Installation à partir d'un repère uniforme de ressources (URI) : cette méthode permet à une demande WS-Management d'installer ou de mettre à  jour des logiciels sur une plate-forme hôte à l'aide d'un URI. L'URI est composé d'une chaîne de caractères servant à identifier ou nommer une ressource  sur le réseau. L'URI sert à spécifier l'emplacement de l'image du progiciel de mise à jour Dell (DUP) sur le réseau qui peut être téléchargée vers le  Lifecycle Controller, puis installée.  l Installation depuis l'identité du logiciel : cette méthode permet la mise à jour ou la restauration vers une version déjà disponible sur le Lifecycle  Controller. Vous pouvez utiliser un utilitaire d'application, de script ou de ligne de commande capable de prendre en charge WS-Management pour effectuer une mise à  jour à distance. L'application ou le script exécute la demande de méthode d'appel WS-Management via l'une des méthodes d'interface de mise à jour à  distance. L'iDRAC télécharge ensuite le micrologiciel à partir d'une adresse URI de partage réseau (partage réseau local, CIFS, NFS, FTP, TFTP, http) et met en  attente les mises à jour à effectuer à une heure spécifiée en utilisant les types de redémarrage spécifiés (normal, cycle d'alimentation ou aucun redémarrage). Important l Lorsque vous effectuez une mise à jour à distance sur le progiciel de pilotes du système, celle-ci remplace le progiciel de pilotes actuel. Le progiciel de pilotes remplacé n'est plus disponible. l Seuls sont pris en charge les noms de chemin d'accès alphanumériques. Périphériques pris en charge La mise à jour à distance est prise en charge pour les périphériques et composants suivants : l iDRAC6 l RAID Séries 6 et 7 l NIC, LOM et and CNA (Broadcom et Intel) l Blocs d'alimentation l BIOS l Progiciel de pilotes du SE l USC Étapes  BootToNetworkISO BootToISOFromVFlash ConnectNetworkISOImage Etablissez une connexion à un  ISO?réseau et reliez-le en tant que CD-ROM virtuel ¸ - ¸ Établissez une connexion à un  ISO sur une carte SD vFlash et reliez-le en tant que CD-ROM virtuel - ¸ - Redémarrer automatiquement  le serveur hôte. ¸ ¸ - Redémarrer immédiatement à  partir d'une image ISO ¸ ¸ - Redémarrage ponctuel ¸ ¸ - Relié à un serveur hôte  pendant 18 heures (ou une pérode de temsp spécifiée) ¸ ¸ - REMARQUE : Un redémarrage subséquent de l'hôte ne s'effectue pas  automatiquement à partir de l'image ISO à moins que le périphérique soit  défini comme premier périphérique dans la liste de démarrage du BIOS jusqu'à  expiration. REMARQUE : Lorsque le système hôte  redémarre, le BIOS démarre chaque fois à  partir de l'ISO?de réseau.l Diagnostics Flux de travail pour la mise à jour à distance depuis l'URI  1. Utilisez le client WS-Management approprié pour envoyer une demande d'appel de méthode à l'adresse IP d'iDRAC. La commande WS- Management comprend la méthode InstallFromURI() de la classe DCIM_SoftwareInstallationService et l'emplacement à partir duquel l'iDRAC doit télécharger le  progiciel de mise à jour de Dell (DUP). Les protocoles de téléchargement pris en charge sont : FTP, HTTP, CIFS, NFS et TFTP.  2. Lorsque la commande WS-Management est correctement appelée, l'ID de la tâche est renvoyé.  3. Les demandes supplémentaires d'appel de méthode InstallFromURI() peuvent être envoyées via WS-Management pour créer d'autres tâches de  mises à jour.  4. Une tâche de redémarrage peut être créée en appelant la méthode CreateRebootJob() de la classe DCIM_SoftwareInstallationService et en spécifiant  le type de redémarrage voulu. Le type de redémarrage peut être normal, un cycle d'alimentation ou normal avec un cycle d'alimentation au bout de 10  minutes. 5. À l'aide des ID des tâches de mise à jour et de redémarrage, vous pouvez utiliser le profil Dell Job Control (Contrôle de tâches Dell) pour programmer  ces tâches afin qu'elles s'exécutent immédiatement ou à une date et heure ultérieures. Vous pouvez également utiliser l'ID de la tâche pour demander  l'état d'une tâche ou annuler une tâche.  6. Toutes les tâches sont marquées réussies ou échouées en cas d'erreur survenue au cours du téléchargement. Pour les tâches ayant échoué, un  message d'erreur et un ID de message d'erreur correspondant à l'échec sont disponibles dans les informations sur les tâches.  Important l Après avoir correctement téléchargé et extrait le DUP, l'utilisateur met à jour l'état de la tâche comme « Téléchargée » et la tâche peut être  programmée. Si la signature n'est pas valide ou si le téléchargement ou l'extraction échoue, l'état de la tâche est alors défini sur « A échoué/Panne » et un code d'erreur approprié lui est attribué. l Le micrologiciel mis à jour peut être affiché en demandant un inventaire de micrologiciel une fois les tâches de mise à jour de micrologiciel terminées. Programmation de la mise à jour à distance Les fonctionnalités de programmation de la mise à jour à distance permettent de programmer ou de mettre en attente les mises à jour de micrologiciel  immédiatement ou ultérieurement. Les mises à jour des diagnostics et de l'USC peuvent être réalisées directement et ne nécessitent aucune mise en attente.  Ces mises à jour sont appliquées dès qu'elles sont téléchargées et ne nécessitent pas le Job Scheduler (Planificateur de tâches). Toutes les autres mises à  jour à distance sont des mises à jour mises en attente et doivent être programmées à l'aide des différentes options de programmation. Les DUP sont  téléchargés vers le Lifecycle Controller, puis mises en attente. La mise à jour réelle est effectuée par redémarrage du système dans UEFI System Services. Il existe plusieurs options de programmation des mises à jour : l Exécuter les mises à jour sur les composants voulus au moment voulu.  l Exécuter la commande de redémarrage pour obtenir un ID de tâche de redémarrage. l Vérifier la condition de n'importe quelle tâche en énumérant les instances DCIM_SoftUpdateConcreteJob et en vérifiant la valeur de propriété JobStatus. l Programmer la tâche à l'aide de la méthode SetupJobQueue() de la classe DCIM_JobService. l Supprimer les tâches existantes à l'aide de la méthode DeleteJobQueue() de la classe DCIM_JobService. Important Les mises à jour de l'USC, des diagnostics et du progiciel de pilotes ne peuvent pas être restaurées. Restauration des versions précédentes  Utilisez la méthode InstallFromSoftwareIdentity() pour réinstaller les versions précédentes du micrologiciel d'un composant qui sont enregistrées dans  Lifecycle Controller. Plutôt que de télécharger le DUP, InstallFromSoftwareIdentity() crée une tâche et renvoie l'ID de la tâche. Types de programmation à distance Mise à jour immédiate  Pour mettre à jour le micrologiciel d'un composant immédiatement, programmez la mise à jour et redémarrez les tâches avec l'heure de début définie sur  REMARQUE : pour les mises à jour à distance de Remote Services de version 1.3, vous ne pouvez utiliser que la méthode SetupJobQueue().TIME_NOW. La programmation d'un redémarrage ou d'une mise à jour n'est pas requise pour les mises à jour des partitions de Lifecycle controller (USC,  diagnostics). Pour ces composants, les mises à jour sont immédiates. Mise à jour programmée  La spécification d'une heure de début programmée pour une ou plusieurs tâches à l'aide de la méthode SetupJobQueue() implique qu'il faut spécifier une  valeur date/heure pour le paramètre StartTimeInterval. Éventuellement, une valeur date/heure peut être également spécifiée pour le paramètre UntilTime. La spécification d'un paramètre UntilTime définit une fenêtre de maintenance qui permet d'exécuter les mises à jour dans une plage déterminée. Si la fenêtre  du délai expire et que les mises à jour n'ont pas été effectuées, les mises à jour actuellement en cours d'exécution se terminent, mais les tâches non traitées  dont l'heure de début programmée a commencé échouent.  Paramétrage de la programmation du comportement de redémarrage  La méthode DCIM_SoftwareInstallationService.CreateRebootJob() utilise l'un des types de redémarrage suivants comme paramètre d'entrée et un ID de tâche  de redémarrage est renvoyé comme paramètre de sortie. L'ID de la tâche de redémarrage est utilisée comme premier ID de la tâche dans le paramètre  JobArray de la méthode DCIM_JobService.SetupJobQueue() avec les autres ID des tâches de mise à jour. l Redémarrage 1 - cycle d'alimentation : exécute le cycle d'alimentation du serveur géré qui met hors tension le système puis le remet sous tension. Il  ne s'agit pas d'un redémarrage normal. Le système s'arrête sans envoyer de demande de mise hors tension à un système d'exploitation s'exécutant  sur le système. Seul le redémarrage de type 1 met le système sous tension si le système est à l'état Éteint, mais que l'alimentation secteur est toujours  présente. l Redémarrage 2 - redémarrage normal sans arrêt forcé : exécute la commande Graceful Shutdown (Arrêt normal) du serveur géré et si le système est  mis hors tension dans le délai d'attente du cycle d'alimentation, il remet le système sous tension et marque la tâche de redémarrage comme Reboot Completed (Redémarrage terminé). Si le système n'est pas mis hors tension dans le délai d'attente (WaitTime) du cycle d'alimentation (PowerCycle), la tâche de redémarrage est marquée comme ayant échoué.  l Redémarrage 3 - redémarrage normal avec arrêt forcé : exécute la commande Graceful Shutdown (Arrêt normal) du serveur géré et si le système est  mis hors tension dans le délai d'attente du cycle d'alimentation, il remet le système sous tension et marque la tâche de redémarrage comme Reboot Completed (Redémarrage terminé). Si le système n'est pas mis hors tension dans le délai d'attente du cycle d'alimentation (PowerCycle WaitTime), le système est mis en cycle d'alimentation. Gestion du remplacement de pièce  La fonction Part Replacement (Remplacement de pièces) fournit une mise à jour automatique du micrologiciel, ou de la configuration, ou des deux d'un  composant récemment remplacé, tel que le contrôleur RAID PowerEdge, la carte réseau ou le bloc d'alimentation, pour qu'ils correspondent à la pièce d'origine.  Cette fonctionnalité est désactivée par défaut et peut être activée, le cas échéant. Il s'agit d'une fonctionnalité sous licence qui exige la présence d'une carte  SD vFlash Dell. Lorsqu'un composant est remplacé et que la fonctionnalité de remplacement de pièce est activée, les actions effectuées par Lifecycle Controller  sont affichées localement sur le moniteur système. La présence de la carte SD vFlash?et la configuration des propriétés liées au remplacement de pièce peuvent être contrôlées depuis l'interface des services  Web via le protocole WS-Management. Pour des exemples d'appels de ligne de commande qui utilisent WS-management et WSMANCLI, voir le Guide de l'interface des services Web de Lifecycle Controller-versions Windows et Linux. Les fichiers de spécification du profil DCIM et les fichiers MOF apparentés sont  disponibles dans le wiki Dell TechCenter dans l'espace de la bibliothèque des extensions DCIM (delltechcenter.com). Important l Pour une carte SAS, seule la mise à jour du micrologiciel est prise en charge. La mise à jour de la configuration n'est pas prise en charge car les  attributs ne sont pas configurables sur une carte SAS. l Le remplacement de pièce est pris en charge sur les systèmes modulaires avec les périphériques Broadcom et Intel suivants : l Carte mezzanine Ethernet à quatre ports Broadcom NetXExtreme II 5709 série M  l Carte mezzanine Ethernet 10 Gb à deux ports Broadcom NetXtreme II 57711 avec moteur TOE et déchargement iSCSI série M l Carte Ethernet 10 Gb Broadcom 57710 l Carte Mezz KX4-KR Ethernet à deux ports Intel X520 de 10 GBE Pour en savoir plus sur les cartes prises en charge, voir Dell Lifecycle Controller USC/USC-LCE 1.4 User's Guide. (Manuel d'utilisation de USC/USC-LCE de DEll Lifecycle Controller) Validation de la présence de la carte vFlash via WS-Management Pour vous assurer que le système est équipé d'une carte vFlash disposant d'une licence Dell, effectuez les étapes suivantes : 1. À l'aide d'une application, d'un script ou de l'environnement de ligne de commande qui peut traiter les demandes de services Web s'articulant autour de  WS-Management, envoyez une demande d'instance Get (Obtenir) pour l'instance de classe DCIM_LCEnumeration dont la référence d'instance est  « DCIM_LCEnumeration:CCR1 ». 2. Si la carte vFlash est présente, la sortie a les valeurs d'attributs suivants :  l AttributeName = Licensed (Sous licence) l CurrentValue = Yes (Oui)3. Si la carte vFlash est absente sur le système, ou si elle ne dispose pas d'une licence Dell, la sortie a les valeur d'attributs suivantes :  l AttributeName = Licensed (Sous licence) l CurrentValue = No (Non) Utilisation de WS-Management pour obtenir/définir des attributs de mise à jour du micrologiciel et de la  configuration de pièces  Pour obtenir les valeurs des propriétés Mise à jour de micrologiciel de pièce et Collecter l'inventaire système au redémarrage via WS-Management, une demande de commande d'énumération peut être envoyée pour obtenir les instances de la classe DCIM_LCEnumeration. Un objet d'instance qui représente  chaque attribut est renvoyé par attribut où la propriété de la chaîne de caractères AttributeName sur l'objet contient le nom de la propriété liée au  remplacement de pièce, tel que Mise à jour de micrologiciel de pièce. La propriété CurrentValue contient le paramètre actuel de la propriété. Voir les  spécifications du profil de gestion de Dell Lifecycle Controller pour connaître les noms et valeurs d'attributs spécifiques. Certains d'entre eux sont : l AttributeName (Nom d'attribut) = Mise à jour de la configuration de pièces l PossibleValues (Valeurs possibles) = Désactiver, Toujours appliquer, N'appliquer que si les micrologiciels correspondent l AttributeName (Nom d'attribut) = Mise à jour du micrologiciel de pièces l PossibleValues (Valeurs possibles) = Désactiver, Autoriser seulement la mise à niveau de version, Faire correspondre le micrologiciel de la pièce  remplacée Pour configurer une valeur de propriété liée au remplacement de pièce, il vous faut définir des actions et les appliquer via le protocole des services Web WS- Management. L'attribut Définir l'action est exécuté en appelant la méthode SetAttribute() de la classe DCIM_LCService. La méthode SetAttribute() choisit comme paramètres d'entrée les noms et valeurs de propriétés. Tableau 3-2 répertorie les valeurs de la mise à jour du micrologiciel et de la configuration : Tableau 3-2. Mises à jour du micrologiciel et de la configuration des pièces L'attribut Appliquer l'action est exécuté en appelant la méthode CreateConfigJob() de la classe DCIM_LCService. La méthode CreateConfigJob() choisit comme paramètres l'heure de début programmée (qui peut être TIME_NOW) et un redémarrage si l'indicateur est requis. Une référence de tâche est renvoyée  comme paramètre et peut être utilisée pour vérifier l'état de l'achèvement de la tâche. Utilisation de l'inventaire du micrologiciel à distance  L'inventaire de micrologiciel à distance permet à un client WS-Management d'utiliser l'interface des services Web fournie par l'iDRAC pour récupérer  instantanément l'inventaire du micrologiciel et des logiciels intégrés du système. La fonctionnalité d'inventaire de micrologiciel renvoie un inventaire du micrologiciel installé sur les périphériques du système et l'inventaire du  BIOS/micrologiciel disponible sur la carte Express de l'iDRAC6 du Lifecycle Controller. Cette fonctionnalité renvoie également l'inventaire de la version du  BIOS/micrologiciel actuellement installée sur la carte Express de l'iDRAC6 et les versions disponibles pour restauration (versions N et N-1) qui peuvent être  installées à l'aide de l'interface des services Web de mise à jour à distance. Inventaire de micrologiciel instantané L'inventaire de micrologiciel instantané permet d'exécuter un inventaire que le système soit sous tension ou non. Traditionnellement, l'inventaire de  micrologiciel du système est exécuté en téléchargeant un collecteur d'inventaire sur le système d'exploitation, en l'exécutant localement et en consolidant les  résultats. L'inventaire de micrologiciel instantané permet de faire l'inventaire de la plate-forme hôte à distance, depuis un client WS-Management, même si  l'hôte n'exécute pas un système d'exploitation. Les coordonnées utilisateur d'iDRAC utilisées pour l'authentification de la demande WS-Management exigent des privilèges d'exécution des commandes du serveur afin de pouvoir demander l'inventaire de micrologiciel et des logiciels intégrés ; celui-ci n'est pas réservé  aux administrateurs. Vous pouvez obtenir la liste des micrologiciels des périphériques installés, ainsi que le micrologiciel disponible pour la restauration et la  réinstallation. Périphériques pris en charge  Options Valeurs Mise à jour de micrologiciel de pièce Autoriser uniquement la mise à  niveau de version Si l'entrée pour CurrentValue est Autoriser uniquement la mise à niveau de version, la mise à jour du micrologiciel sur les  pièces remplacées est exécutée si la version du micrologiciel de la nouvelle pièce est antérieure à celle de la pièce  d'origine. Faire correspondre le micrologiciel de la pièce remplacée Si l'entrée pour CurrentValue est Faire correspondre le micrologiciel de la pièce remplacée, le micrologiciel de la nouvelle  pièce est mis à jour à la version de la pièce d'origine.  Désactiver  Si l'entrée est Désactiver, les actions de mise à niveau de micrologiciel n'ont pas lieu.  Mise à jour de la configuration de pièces Toujours appliquer La configuration actuelle est appliquée si une pièce est remplacée. N'appliquer que si les micrologiciels correspondent La configuration actuelle n'est appliquée que si le micrologiciel actuel correspond au micrologiciel de la pièce remplacée. Disabled (Désactivé) La configuration actuelle n'est pas appliquée si une pièce est remplacée.L'inventaire de micrologiciel instantané à distance est pris en charge par les périphériques et composants suivants : l iDRAC6 l Contrôleurs de stockage (RAID séries 6 et 7)  l Cartes réseau et contrôleurs LOM Broadcom l Blocs d'alimentation l BIOS l Progiciel de pilotes du SE l USC l Diagnostics La classe d'inventaire de micrologiciel instantané fournit des informations sur l'inventaire des micrologiciels comme suit : l Le micrologiciel installé sur les périphériques pris en charge  l Les versions de micrologiciel disponibles pour l'installation sur chaque périphérique  Inventaire du micrologiciel à l'aide de WS-Management Le profil Dell Software Inventory (Inventaire de logiciel Dell) définit les extensions de modèles de données CIM Dell qui représentent les versions de  micrologiciel et de logiciels intégrés sur le serveur installées et disponibles pour l'installation. Accédez à l'inventaire de micrologiciel via le protocole des  services Web WS-Management. Pour demander un inventaire du micrologiciel à l'aide de Windows WS-Management : 1. Demandez l'inventaire du système en utilisant la commande d'énumération WinRM pour la classe DCIM_SoftwareIdentity. 2. Les utilisateurs qui possèdent des privilèges d'administrateur ou d'exécution des commandes du serveur peuvent récupérer l'inventaire de micrologiciel  et de logiciels intégrés du système.  3. Les instances d'inventaire sont extraites du système, que celui-ci soit hors tension ou sous tension. 4. La demande d'énumération génère une erreur WS-Management si les services système UEFI sont définis sur Désactivé. 5. Les inventaires demandés sont collectés comme instances CIM « Installées » et « Disponibles ». 6. Le logiciel actuellement installé sur le composant est répertorié comme l'« instance logicielle installée ». La valeur de propriété de la clé de cette  instance (InstanceID) est représentée comme DCIM : INSTALLÉ :< TYPE DE COMPOSANT> :< ID DE COMPOSANT> :< Version> et la valeur de la condition  de cette instance est représentée comme « Installée ». 7. Le logiciel disponible dans le stockage permanent est répertorié comme instance logicielle disponible. La valeur de propriété de la clé de cette instance  (InstanceID) est représentée comme DCIM : INSTALLÉ :< TYPE DE COMPOSANT> :< ID DE COMPOSANT> :< Version> et la valeur de la condition de cette  instance est représentée comme « Installée ». Les instances logicielles installées actuelles sont également représentées comme instances logicielles  disponibles. 8. Les instances d'inventaire fournissent les valeurs d'entrée pour les opérations de mise à jour et de restauration. Pour effectuer une mise à jour,  choisissez la valeur InstanceID de l'instance installée : DCIM : INSTALLÉ :< typecomp> :< idcomp> :< version>. Pour effectuer une opération de  restauration, choisissez la valeur InstanceID de l'instance disponible : DCIM : DISPONIBLE :::. Vous ne pouvez pas  modifier les valeurs InstanceID. Important l Si le configurateur du serveur unifié (USC) est exécuté sur le système pendant l'opération d'inventaire, seules les « instances installées » sont renvoyées. l Il peut exister des instances DCIM_SoftwareIdentity pour le matériel préalablement installé, puis retiré alors qu'il était toujours répertorié dans  l'inventaire comme « disponible ». Récupération de l'inventaire du matériel  La configuration et l'inventaire du matériel à distance permettent au client WS-Management d'utiliser l'interface de services Web fournie par iDRAC pour récupérer instantanément l'inventaire du matériel du système. La fonction d'inventaire fournit un inventaire des périphériques matériels installés sur le  système. L'inventaire et la configuration incluent les attributs BIOS et UEFI. De plus, vous pouvez effectuer certaines tâches d'inventaire du matériel. Les informations concernant le matériel sont placées dans le cache du stockage  persistent du Lifecycle Controller et sont disponibles pour les applications iDRAC et UEFI. Énumérez les classes de vue de différents composants matériels du système comme les ventilateurs, blocs d'alimentation, iDRAC, contrôleurs vidéo, UC,  REMARQUE : si la valeur de propriété « chaîne de version » de l'« instance logicielle disponible » est égale à l'« instance logicielle installée », la valeur InstanceID de cette instance logicielle disponible ne doit pas être utilisée pour l'opération de restauration.barrettes DIMM et cartes PCI/PCIe pour afficher leurs propriétés. Pour en savoir plus sur les différents profils de matériel, voir Profils d'inventaire du matériel. Pour en savoir plus sur les noms de composants matériels faciles à utiliser, voir Tableau B-1. Exportation de l'inventaire de matériel actuel l Pour exporter l'inventaire du matériel dans un fichier XML, appelez la méthode ExportHWInventory() de la classe DCIM_LCService. l Pour stocker une copie des valeurs d'usine par défaut d'un nud géré, appelez la méthode ExportFactoryConfiguration() de la classe DCIM_LCService. Pour plus d'informations concernant le schéma, voir Schéma du journal Lifecycle. Visualisation et exportation de l'inventaire du matériel après la réinitialisation du  contrôleur Lifecycle Controller Les données incorrectes de l'inventaire sont affichées ou exportées (sur un fichier XML) après avoir effectué l'opération Supprimer la configuration et  réinitialiser les valeurs d'origine. Pour visualiser ou exporter les bonnes données d'inventaire du matériel après la réinitialisation du Lifecycle Controller : 1. Mettez le système sous tension et patientez quelques minutes que l'iDRAC se mette en marche.  2. CSIOR n'étant pas activé à la réinitialisation, appuyez sur  pour lancer USC afin que l'inventaire du système soit collecté. Après le lancement de  l'USC, quittez l'Assistant et attendez que le système redémarre.  3. Déconnectez le câble d'alimentation et patientez 30 secondes. Reconnectez le câble d'alimentation et redémarrez le système, puis appelez la méthode  ExportHWInventory() de la classe DCIM_LCService. Journal Lifecycle (Cycle de vie) Le journal Lifecycle affiche les informations suivantes : l Historique de mise à jour du micrologiciel en fonction du périphérique, de la version, et de la date. l Modifications de la configuration du BIOS et de la carte réseau. l Modifications de la configuration du BIOS. l ID des messages d'erreur. Pour en savoir plus, voir le registre des messages d'erreur à l'adresse support.dell.com/manuals. l Évènements (mise à jour et configuration seulement) en fonction de la sévérité, la catégorie, et la date. l Commentaires des clients en fonction de la date. Exportation du journal Lifecycle Utilisez cette fonction pour exporter les informations du journal Lifecycle dans un fichier XML. Stockez le fichier XML sur un périphérique USB ou sur un partage  réseau, ou bien sur les deux. Pour exporter le journal lifecycle, appelez la méthode ExportLifecycleLog() de la classe DCIM_LCService. Pour en savoir plus sur le schéma, voir Schéma. Suppression de la configuration et rétablissement des valeurs par défaut Utilisez cette fonction pour supprimer toutes les données sensibles et informations concernant la configuration lorsque vous devez mettre hors service un nud  géré, réutiliser un nud géré pour une application différente, ou déplacer un nud géré à un emplacement non-sécurisé. REMARQUE : stockez le fichier XML sur un périphérique USB ou sur un partage réseau, ou bien sur les deux. REMARQUE : après avoir effectué l'opération Supprimer la configuration et réinitialiser les valeurs d'origine, éteignez le système manuellement. REMARQUE : les détails des modifications à la configuration ne s'affichent pas. REMARQUE : le journal Lifecycle est disponible même quand aucun SE n'est installé sur le système et est indépendant de la condition  d'alimentation du système. PRÉCAUTION : cette fonction rétablit les valeurs usine par défaut de l'iDRAC et supprime toutes les coordonnées utilisateur iDRAC et les  paramètres de configuration de l'adresse IP. Elle supprime également les journaux lifecycle qui contiennent l'historique de tous les événements  de modification, mises à niveau de micrologiciel, et commentaires d'utilisateur, certificats, informations ExportFactoryConfiguration, et fichiers de  restauration du micrologiciel. Nous vous recommandons d'exporter le journal Lifecycle vers un emplacement sécurisé avant d'utiliser cette  fonction. Après avoir effectué l'opération, éteignez le système puis mettez-le sous tension manuellement. Pour supprimer la configuration et rétablir les valeurs usine par défaut du système, appelez la méthode LCWipe() de la classe DCIM_LCService. Gestion des NIC/CNA Utilisez cette fonction pour obtenir la liste détaillée de toutes les cartes réseau/CNA intégrées au système et définir les différents attributs d'une carte  réseau/CNA particulière. Pour en savoir plus sur le profil Simple NIC, voir Profil Simple NIC. Affichage de l'inventaire de la carte réseau l Exécutez l'opération Enumerate (Énumérer) de la classe DCIM_NICView pour afficher les propriétés d'instance de toutes les cartes réseau/CNA  (Broadcom et Intel) incorporées au système. l Exécutez l'opération Get (Obtenir) de la classe qui utilise les ID d'instance corrects d'une carte réseau/CNA requise pour afficher les propriétés  correspondantes. Affichage de l'inventaire de la carte réseau/CNA l Exécutez l'opération Enumerate (Énumérer) d'une des classes DCIM_NICAttribute (DCIM_NICEnumeration, DCIM_NICInteger, et DCIM_NICString) pour afficher tous les attributs disponibles et les valeurs possibles de toutes les cartes réseau/CNA intégrées dans le système. l Exécutez l'opération Get (Obtenir) d'une des classes DCIM_NICAttribute pour afficher les attributs des cartes réseau/CNA. Pour des informations  d'attributs de sous-classe spécifiques, utilisez l'ID d'instance correct ainsi que le nom d'attribut dans la liste des sous-classes. Affichage de l'inventaire de la carte réseau/CNA Pour définir les attributs : 1. Identifiez l'ID d'instance applicable et prenez note des informations d'instance. 2. Confirmez que le champ IsReadOnly est défini sur faux.  3. Utilisez les informations d'instance pour préparer les paramètres d'entrée.  4. Appelez la méthode SetAttribute() ou SetAttributes(). 5. Exécutez la commande Get (Obtenir) sur l'attribut pour afficher la valeur mise à jour du champ en attente.  6. Avant d'appeler la méthode CreateTargetedConfigJob(), construisez les paramètres d'entrée (par exemple, Target, RebootType, ScheduledStartTime, UntilTime, et ainsi de suite) et utilisez le bon FQDD (Fully Qualified Device Descriptor -- Descripteur de périphérique complet) de la carte réseau/CNA  pour la cible. 7. Appelez la méthode CreateTargetedConfigJob() pour appliquer les valeurs en attente. Si la méthode s'exécute avec succès, le système doit renvoyer  un ID de travail pour la tâche de configuration que vous avez créée.  8. Vous pouvez obtenir l'état de la sortie de l'ID de travail en utilisant les méthodes du profil Job control (Contrôle des travaux).  9. Répétez l'étape 1 pour confirmer l'exécution avec succès de la méthode.  Suppression des valeurs en attente Pour supprimer les valeurs en attente : 1. Avant d'appeler la méthode DeletePendingConfiguration() de la classe DCIM_JobService, créez des paramètres d'entrée et utilisez le bon FQDD (Fully  Qualified Device Descriptor -- Descripteur de périphérique complet) de la carte réseau.  REMARQUE : créez une sauvegarde du journal lifecycle et des informations ExportedFactoryConfiguration avant de supprimer la configuration. REMARQUE : voir le document Profil Simple NIC à l'adresse delltechcenter.com/page/DCIM.Library pour consulter la liste de tous les paramètres d'entrée pris en charge. REMARQUE : le système doit être redémarré pour exécuter la tâche de définition de l'attribut ou des attributs.2. Appelez la méthode DeletePendingConfiguration(). 3. Vous pouvez confirmer la suppression en fonction de la valeur de code de retour de méthode renvoyée.  Activation ou désactivation de la partition sur le CNA Pour activer ou désactiver une partition sur le CNA : 1. Énumérez la classe DCIM_NICEnumeration et identifiez la valeur actuelle des instances de la classe avec AttributeName= PartitionState et leurs propriétés FQDD.  2. Dans le cas de la partition identifiée, utilisez la propriété FQDD et appelez la méthode SetAttribute() pour activer ou désactiver la partition.  3. Exécutez la commande Get (Obtenir) sur l'attribut pour afficher la valeur mise à jour du champ en attente.  4. Avant d'appeler la méthode CreateTargetedConfigJob(), créez des paramètres d'entrée (Target, RebootJobType, ScheduledStartTime, UntilTime, etc.).  Si vous modifiez la configuration de plusieurs partitions sur un port, ne spécifiez pas RebootJobType et ScheduledStartTime. Planifiez la tâche à l'aide des  méthodes de profil de contrôle de tâche. Allez à étape 6 pour créer les tâches. 5. Appelez la méthode CreateTargetedConfigJob() pour appliquer les valeurs en attente. Si cette méthode réussit, le système renvoie un ID de tâche  pour la tâche de configuration créée.  6. Créez une tâche de redémarrage à l'aide de CreateRebootJob() et planifiez toutes les tâches de partition et la tâche de redémarrage à l'aide de  SetupJobQueue(). 7. Vous pouvez obtenir l'état de la sortie de l'ID de tâche à l'aide des méthodes du profil Job control (Contrôle des tâches).  8. Répétez l'étape 1 pour confirmer l'exécution avec succès de la méthode.  Gestion de la carte SD vFlash vFlash est la mémoire flash NVRAM (Non-volatile Random Access Memory -- Mémoire vive rémanente) qui se trouve sur une carte SD insérée dans le lecteur de  carte SD contrôlé par le processeur du service iDRAC. La carte sert de clé de licence activatrice de fonctions pour plusieurs fonctions du Lifecycle Controller,  notamment le remplacement de pièces. De plus, la carte SD vFlash est l'emplacement de stockage pour les partitions que vous pouvez définir et configurer de  sorte à ce qu'elles soient disponibles au système en tant que périphérique USB. Vous pouvez créer un périphérique USB amorçable qui s'affiche en tant  qu'option sous le menu d'amorçage du BIOS. Pour plus d'informations concernant la Carte SD vFlash, voir Profil Persistent Storage (Stockage persistant). Affichage de l'inventaire de carte SD vFlash Exécutez l'opération Enumerate (Énumérer) de la classe DCIM_VFlashView pour afficher toutes les propriétés de la carte SD vFlash ; telles que Available size  (Taille disponible), Capacity (Capacité), Licensed (Sous licence), et Health (Santé), Enable/Disable state (État d'activation/désactivation), Initialized state (État  initialisé), et Write protected state (État protégé en écriture). Affichage des partitions sur la carte SD vFlash Exécutez l'opération Enumerate (Énumérer) de la classe DCIM_OpaqueManagementData pour afficher toutes les partitions et leurs propriétés ; telles que l'ID  de partition, sa taille et le format des données. REMARQUE : vous ne pouvez supprimer des données en attente qu'avant la création d'une tâche cible. Après la création de la tâche, vous ne  pouvez pas exécuter cette méthode. Le cas échéant, vous pouvez appeler la méthode DeleteJobQueue() pour supprimer la tâche et effacer les  valeurs en attente. REMARQUE : même si vous désactivez la propriété NicPartitioning ou PartitionState, la partition 1 ne peut pas être désactivée. REMARQUE : voir le document Profil Simple NIC à l'adresse delltechcenter.com/page/DCIM.Library pour consulter la liste de tous les paramètres d'entrée pris en charge. REMARQUE : redémarrez le système pour exécuter la tâche de définition des attributs. REMARQUE : les modifications en attente sur les partitions sont perdues si les tâches de partition ne sont pas palnifiées de sorte à s'exécuter  ensemble.Création et modification de partitions sur la carte SD vFlash 1. Exécutez l'opération Enumerate (Énumérer) de la classe DCIM_OpaqueManagementData pour obtenir la liste de partitions actuelles. 2. Avant d'appeler la méthode CreatePartition() de la classe DCIM_PersistentStorageService, créez les paramètres d'entrée.  3. Appelez la méthode CreatePartition(). Par exemple, si une tâche est créée avec succès, le code 4096 est renvoyé.  4. Appelez la méthode CreatePartition() pour former une image amorçable. Ceci crée une partition amorçable à partir d'une image stockée sur des  partages de serveurs comme NFS, CIFS, et FTP. 5. Vous pouvez obtenir l'état de la sortie de l'ID de tâche à l'aide des méthodes du profil Job control (Contrôle des tâches).  6. Répétez l'étape 1 pour confirmer l'exécution avec succès de la méthode.  7. Définissez la partition amorçable créée en tant qu'option sous le menu d'amorçage du BIOS et amorcez à partir de l'image stockée sur la partition.  8. Appelez la méthode AttachPartition() pour afficher et modifier le contenu des partitions. 9. Appelez les méthodes Accesstype() et FormatType() pour modifier le type d'accès et le type de format des partitions créées.  Gestion de la configuration RAID Utilisez la fonction de configuration RAID pour obtenir les propriétés du contrôleur RAID, des disques physiques, et des boîtiers rattachés au système. Vous  pouvez configurer différents attributs des disques physiques et virtuels en utilisant les méthodes disponibles. Pour en savoir plus sur le profil RAID, voir l'Profil RAID. Affichage des contrôleurs RAID l Exécutez l'opération Enumerate (Énumérer) de la classe DCIM_ControllerView pour afficher les propriétés d'instance de tous les contrôleurs RAID  connectés au système. l Exécutez l'opération Get (Obtenir) de la classe DCIM_ControllerView en utilisant les ID d'instance corrects des contrôleurs RAID requis pour afficher les  propriétés correspondantes. Création d'un disque virtuel Pour créer le disque virtuel : 1. Découvrez les configurations RAID du système en utilisant la méthode GetRAIDLevels() de la classe DCIM_RAIDService. 2. Sélectionnez les disques physiques sur lesquels vous devez créer le disque virtuel en fonction des ID obtenus à l'aide de la méthode GetAvailableDisks () de la classe DCIM_RAIDService. 3. Vérifiez les tailles disponibles et les paramètres du disque virtuel par défaut pour le niveau de RAID requis et le disque physique en utilisant la méthode  CheckVDValues() de la classe DCIM_RAIDService. 4. Créez les paramètres d'entrée avant d'appeler la méthode CreateVirtualDisk(). 5. Appelez la méthode CreateVirtualDisk(). 6. Vérifiez les paramètres de sortie (valeurs de code de retour) pour la méthode sélectionnée. L'InstanceID (ID d'instance) du disque virtuel en attente est  un paramètre de sortie et la valeur de code de retour est renvoyée si la méthode a réussi. Par exemple, si la méthode s'est bien complétée, le code 0  est renvoyé.  7. Avant d'appeler la méthode CreateTargetedConfigJob(), créez les paramètres d'entrée et utilisez le FQDD (Fully Qualified Device Descriptor -- Descripteur de périphérique complet) pour le contrôleur.  8. Appelez la méthode CreateTargetedConfigJob() pour appliquer les valeurs en attente. 9. Vous pouvez obtenir l'état de la sortie de l'ID de tâche à l'aide des méthodes du profil Job control (Contrôle des tâches).  Le système est réamorcé en fonction du temps spécifié. REMARQUE : la méthode CheckVDValues() n'affiche pas correctement les détails Span (Étendue) pour RAID-10.10. Énumérez la classe DCIM_VirtualDiskView pour afficher le disque virtuel créé plus tôt.  Gestion de la configuration du BIOS et de l'amorçage  Utilisez la fonction de configuration du BIOS et de l'amorçage pour configurer les propriétés du BIOS et effectuer des opérations comme la modification de la  source d'amorçage et de l'ordre d'amorçage. Pour en savoir plus, voir « BIOS and Boot Management Profile (Profil de gestion du BIOS et de l'amorçage) ». Affichage de l'inventaire des attributs du BIOS Exécutez l'opération Énumérer de la classe DCIM_BIOSEnumeration pour afficher toutes les instances disponibles des attributs du BIOS d'un système. Définition des attributs du BIOS Pour définir les attributs : 1. Identifiez l'ID d'instance pertinent. 2. Confirmez que le champ IsReadOnly est défini sur faux.  3. Avant d'appeler la méthode SetAttribute() ou SetAttributes(), notez les informations d'instance que vous avez obtenues à l'étape 1 et préparez les  paramètres d'entrée.  4. Appelez la méthode SetAttribute() ou SetAttributes(). 5. Examinez les paramètres de sortie.  6. Avant d'appeler la méthode CreateTargetedConfigJob(), préparez les paramètres d'entrée (par exemple, RebootJobType, ScheduledStartTime,  UntilTime, Job, et ainsi de suite) et utilisez le bon FQDD du BIOS. 7. Appelez la méthode CreateTargetedConfigJob(). 8. Vous pouvez obtenir l'état de la sortie de l'ID de tâche à l'aide des méthodes du profil Job control (Contrôle des tâches).  9. Répétez l'étape 1 pour confirmer l'exécution avec succès de la méthode.  Amorçage ponctuel Utilisez les méthodes de gestion d'amorçage pour effectuer un amorçage ponctuel sur un périphérique d'amorçage BIOS. Si vous tentez d'amorcer  ponctuellement sur une partition vFlash qui n'est pas connectée, Remote Services la connecte automatiquement et renvoie un ID de tâche. Vous pouvez  rechercher la tâche à l'aide de cet ID. Pour définir un amorçage ponctuel : 1. Exécutez l'opération Enumerate (Énumérer) de la classe DCIM_BootConfigSetting et identifiez le champ ElementName (Nom d'élément) qui contient la  BootSeq (Séquence d'amorçage) et correspond à l'InstanceID (ID d'instance).  2. Exécutez l'opération Enumerate (Énumérer) de la classe DCIM_BootSourceSetting et identifiez l'InstanceID de la source d'amorçage. L'attribut  CurrentEnabledStatus de chaque instance indique s'il est activé ou désactivé  3. Avant d'appeler la méthode ChangeBootOrderByInstanceID() ou SetAttributes(), notez les informations d'instance que vous avez obtenues à l'étape 1 et étape 2 et préparez les paramètres d'entrée.  4. Appelez la méthode ChangeBootOrderByInstanceID(). 5. Examinez les paramètres de sortie.  6. Avant d'appeler la méthode CreateTargetedConfigJob(), préparez les paramètres d'entrée (par exemple, RebootJobType, ScheduledStartTime,  UntilTime, Job, et ainsi de suite) et utilisez le bon FQDD du BIOS. 7. Appelez la méthode CreateTargetedConfigJob(). REMARQUE : le système doit être redémarré pour exécuter la tâche de définition de l'attribut ou des attributs.8. Vous pouvez obtenir l'état de la sortie de l'ID de tâche à l'aide des méthodes du profil Job control (Contrôle des tâches).  9. Répétez l'étape 2 pour confirmer l'exécution avec succès de la méthode.  Utilisation de Job Control (Contrôle des tâches)  Utilisez cette fonction pour effectuer les tâches suivantes : l Rapport de toutes les travaux : énumérez la classe DCIM_ConcreteJob pour rapporter toutes les tâches. l Rapport des tâches planifiées : énumérez la classe DCIM_ConcreteJob avec un filtre de sélection de JobStatus=Scheduled pour générer un rapport de  toutes les tâches planifiées. l Planification de tâches et de files d'attente de tâches : vous pouvez exécuter plusieurs tâches au cours du même réamorçage du système en utilisant la  méthode SetupJobQueue() de la classe DCIM_JobService. Si vous créez une tâche en utilisant la méthode CreateTargetedConfigJob() sans définir  d'heure de départ, utilisez la méthode SetupJobQueue() pour définir la planification et l'ordre d'exécution. Si l'heure de départ était définie par la  méthode CreateTargetedConfigJob(), elle ne peut pas être incluse avec d'autres tâches, et la tâche est configurée de sorte à être exécutée à l'heure  indiquée. l Suppression de tâches : supprimez une tâche existante spécifiée en utilisant la méthode DeleteJobQueue() de la classe DCIM_JobService. Pour en savoir plus sur le contrôle des tâches, voir « Profil Job Control (Contrôle des tâches) ». Planification de tâches séparées pour plusieurs actions Pour planifier des tâches distinctes pour plusieurs actions (dans l'exemple suivant, mise à jour du BIOS et de la carte réseau et configuration NIC) : 1. Appelez la méthode InstallFromURI() pour les progiciels de mise à jour du BIOS et de la carte réseau.  La méthode télécharge les mises à jour du BIOS et de la carte réseau et crée un ID de tâche pour chaque tâche de mise à jour de périphérique. 2. Définissez les attributs de carte réseau (par exemple, Carte réseau 1 intégrée) et créez une tâche ciblée pour cet ensemble. La méthode renvoie un ID  de tâche.  3. Notez ces ID de tâche et utilisez la méthode SetupJobQueue() pour planifier ces tâches pour qu'elles soient exécutées dans l'ordre spécifié à l'heure de  début spécifiée.  Exécution de plusieurs tâches cibles Pour exécuter plusieurs tâches cibles (par exemple, définir les attributs de carte réseau sur plusieurs cartes réseau) en même temps : 1. Configuration de carte réseau intégré 1 :  a. Définissez les attributs de carte réseau de la carte réseau intégrée 1.  b. Créez une tâche de configuration ciblé pour la carte réseau intégrée 1 avec une heure de début planifiée pour TIME_NOW (Heure_maintenant),  mais assurez-vous de ne pas planifier de réamorçage.  2. Configuration de la carte réseau intégrée 2 :  a. Définissez les attributs de carte réseau de la carte réseau intégrée 2.  b. Créez une tâche de configuration ciblée pour la carte réseau intégrée 2 avec une heure de début planifiée pour TIME_NOW (Heure_maintenant),  mais assurez-vous de ne pas planifier de réamorçage.  3. Définissez les attributs de carte réseau pour la carte réseau intégrée 3, créez un travail ciblé pour la carte réseau intégrée 3 avec une heure de départ  planifiée pour TIME_NOW et spécifiez aussi un type de réamorçage.  L'iDRAC redémarre le système en fonction de la méthode définie par le type de réamorçage, et toutes les tâches sont exécutées en même temps. Spécification de Start time (Heure de début) et Until time (Jusqu'à) Les méthodes CreateTargetedConfigJob() et SetupJobQueue() acceptent des heures de début ScheduledStartTime (Heure de début planifiée) et  StartTimeInterval (Intervalle d'heure de début) et un paramètre de fin. Le type de données du paramètre est CIM date-heure. Si le paramètre StartTime (Heure de début) est nul, l'action ne démarre pas. Le type de données date-heure est défini au format suivant : REMARQUE : le système doit être redémarré pour exécuter la tâche de définition de l'attribut ou des attributs. REMARQUE : pour que l'iDRAC réamorce automatiquement le système à l'heure planifiée, créez une tâche de réamorçage (en spécifiant le type de  réamorçage, normal ou cycle d'alimentation) et incluez l'ID de travail de réamorçage dans la liste de tâches spécifiées dans l'appel de méthode  SetupJobQueue(). Si une tâche de réamorçage n'est pas incluse dans la file d'attente des tâches les tâches sont prêtes à être exécutées à  l'heure de début planifiée, mais comptez sur un facteur externe pour redémarrer le système et lancer l'exécution de la tâche.AAAAMMJJhhmmss Où : l AAAA correspond à l'année l MM correspond au mois l JJ correspond au jour l hh correspond à l'heure l mm correspond aux minutes l ss correspond aux secondes Par exemple, 20090930112030 — Vous devez saisir la date et l'heure sous ce format pour toutes les mises à jour du Lifecycle Controller, définissez les  attributs et méthodes CreateTargetedConfigJob() sur des classes de service différentes. TIME_NOW (Heure_maintenant) est une valeur spéciale qui signifie  « exécution immédiate des tâches ». Retour à la page ContenuRetour à la page Contenu Use Case Scenarios Dell Lifecycle Remote Controller Remotes Services Version 1.5 Guide d'utilisation  Prérequis communs  Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l USC-LCE version 1.5 est installé. l Le micrologiel iDRAC version 3.2 (systèmes lame) ou 1.7 (systèmes rack et tour) est installé. l La dernière version du BIOS est installée. Pour en savoir plus sur les versions du BIOS associées aux systèmes Dell, voir les dernières Notes de mise à  jour de Remote Services. l Un utilitaire compatible WS-Management est disponible pour effectuer les tâches. l Téléchargez le dernier Lifecycle Controller Web Services Interface Guide for Windows and Linux. (Guide de l'interface des services Web de Lifecycle Controller pour Windows et Linux) Pour plus d'informations, voir le site support.dell.com. Exportation du profil de serveur vers la carte vFlash iDRAC ou le partage réseau  Créez une sauvegarde du micrologiciel et de la configuration (serveur et micrologiciel) et exportez-la vers une carte vFlash iDRAC ou un partage réseau. Le  fichier image de sauvegarde est protégé par une phrase de passe. Utilisez la fonction d'exportation pour sauvegarder les éléments suivants : l Inventaire de matériel et micrologiciel tels que BIOS, LOM, cartes de réseau USC complémentaires prises en charge et contrôleurs de stockage (niveau  de RAID, disque virtuel et attributs de contrôleur.) l Informations système telles que le numéro de service Tag, le type du système, etc. l images du micrologiciel de Lifecycle Controller, configuration du système et micrologiciel et configuration d'iDRAC. Configuration requise Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l Prérequis communs. l Pour être valide, un numéro de service de serveur doit comporter 7 caractères. l La carte vFlash iDRAC : ¡ est installée, activée et initialisée. ¡ L'espace disponible est au minimum de 384 Mo. l Partage de réseau : ¡ Les permissions et les paramètres de pare-feu sont définis de sorte à permettre à l'iDRAC de communiquer avec le système possédant le partage  réseau. ¡ Une carte vFlash iDRAC est installée en tant que licence. ¡ L'espace disponible est au minimum de 384 Mo. l Privilèges d'administrateur sur iDRAC. Important Prérequis communs Exportation du profil de serveur vers la carte vFlash iDRAC ou le partage réseau Importation du profil du serveur à partir d'une carte vFlash iDRAC ou d'un  partage réseau Configuration RAID Modification de la personnalité et de la bande passante d'une partition pour  CNA Définition des attributs d'adresse virtuelle Configuration de la cible d'amorçage–ISCSI et FCoE Obtention et définition des attributs iDRAC Obtention et définition des utilisateurs et rôles iDRAC Rapport de modification de l'adresse IP d'iDRAC Définition, modification et suppression du mot de passe  du BIOS Récupération de l'état Remote Service REMARQUE : l'appel de la méthode BackupImage() crée un fichir d'image de sauvegarde sur le partage réseau et la taille varie de 30 MO à 384  MO, selon la configuration du système.l Au cours de l'exportation, assurez-vous que des opérations telles que la mise à jour du micrologiciel, le déploiement du système d'exploitation et les  configurations du matériel ne sont pas en cours d'exécution. Si vous déployez le système d'exploitation à l'aide de Lifecycle Controller, réinitialisez  l'iDRAC ou annulez System Services système avant d'effectuer une exportation. l Une fois le système d'exploitation déployé à l'aide de Lifecycle controller, l'OEMDRV reste ouvert pendant 18 heures car le Lifecycle Controller ne  possède pas l'état de l'installation du système d'exploitation. Si vous devez effectuer des opérations telles qu'une mise à jour, une configuration ou une  restauration après le déploiement du système d'exploitation, supprimez la partition OEMDRV. Pour ce faire, réinitialisez iDRAC ou annulez System  Services. l Ne planifiez aucune autre tâche des services à distance, mise à jour du BIOS ou configuration des attributs de la carte de réseau. l Si vous n'utilisez pas le paramètre ScheduledStartTime, il renvoie une tâche, mais elle n'est pas planifiée. Pour planifier la tâche, appelez la méthode  SetupJobQueue(). l À l'aide de la méthode DeleteJobQueue(), vous pouvez annuler une tâche d'exportation avant qu'elle démarre. Après le démarrage de la tâche,  utilisez Ctrl+E au cours du POST et sélectionnez Cancel System Services (Annuler System Services) ou réinitialisez iDRAC. Le processus de restauration  est alors amorcé et un état précédemment connu du système est rétabli. La restauration s'effectue en moins de 5 minutes. Pour vérifier si elle est  complète, interrogez la tâche d'exportation à l'aide de commandes WS-Management, ou vérifiez les journaux iDRAC RAC ou Lifecycle. l Lors d'une exportation vers un partage réseau à l'aide de WS-Management, seuls sont autorisés 64 caractères dans le nom d'image. l Assurez-vous que le fichier d'image de sauvegarde n'est pas touché au cours de l'exportation ou après celle-ci. Fonction ou comportement du système l System Services n'est pas disponible au cours de l'exportation. l Les évènements suivants se produisent au cours de l'exportation : ¡ Une partition libellée SRVCNF est automatiquement créée sur la carte vFlash iDRAC et le fichier d'image de sauvegarde est créé et sauvegardé  dans cette partition. Si une partition libellée SRVCNF existe déjà sur la carte vFlash iDRAC, elle est écrasée. ¡ Le fichier d'image de sauvegarde est créé et stocké dans un partage réseau. l L'exportation prend jusqu'à 45 minutes selon la configuration du serveur. l L'exportation sauvegarde tous les composants pris en charge en une seule opération. Il est impossible de sauvegarder un seul composant (par  exemple, uniquement le micrologiel et la configuration LOM.) l L'exportation ne sauvegarde pas le progiciel de pilotes ni les informations des progiciels de diagnostic. l Pour optimiser la sécurité, verrouillez le fichier image de sauvegarde à l'aide d'une phrase de passe. l Si vous n'affectez pas une valeur à la variable ShareType, Remote Services lit la variable comme 0 et tente de sauvegarder l'image sur le partage NFS. l Au cours de l'exportation, seules les versions actuelles du micrologiciel d'USC-LCE prises en charge (BIOS, iDRAC, NIC et contrôleurs de stockage) sont  sauvegardées. Les versions micrologicielles antérieures ne sont pas sauvegardées. Exemple : la version micrologicielle du BIOS actuellement installée est 2.1 et la version 2.0 est la version antérieure (2.0 était la version avant  l'installation de la vesion 2.1). Après l'exportation, c'est la version micrologicielle du BIOS actuellement installée, la version 2.1 qui est sauvegardée.  Flux de travail 1. Construisez les paramètres d'entrée selon l'emplacement de stockage du fichier image de sauvegardmage, la carte vFlash iDRAC ou le partage réseau  (CIFS ou NFS). 2. Appelez la méthode BackupImage(). Un id de tâche (par exemple, JID_001291194119) est renvoyé à l'écran.  3. Pour obtenir l'état de la tâche ou le pourcentage d'achèvement de la tâche, exécutez la commande WS-Management requise sur l'id de tâche.  Références Tableau 5-1. Numéro et emplacement de l'étape REMARQUE : en plus d'une interrogation de l'id de tâche à l'aide de divers langages de script, effectuez une vérification des journaux iDRAC RAC  pour connaître l'état d'achèvement de la tâche. Une fois que l'état de la tâche indique Completed (Terminé), vérifiez dans les journaux Lifecycle  Logs toutes les entrées liées à l'exportation. Pour afficher le journal, exportez-le à l'aide de la méthode ExportLifecycleLog() sur la classe DCIM_LCService. Vous pouvez également afficher le journal dans l'interface graphique utilisateur compatible Unified Server Configurator–Lifecycle Controller. REMARQUE : si l'exportation échoue, l'état de la tâche est indiqué comme « failed » (a échoué/échec) et un message expliquant le motif de l'échec  s'affiche. Pour en savoir plus sur les ID de message d'erreur et les actions recommandées, voir Dell Lifecycle Controller Remote Services Error Messages and Troubleshooting List (Liste des messages d'erreur et dépannage de Remote Services du Lifecycle Controller Dell) à l'adresse  support.dell.com/manuals. REMARQUE : les sections référencées dans ce tableau ne contiennent que des exemples génériques. Numéro de l'étape Emplacement dans le Guide de l'interface des services Web du Lifecycle Controller (Windows ou Linux) étape 1 18.1 — Export Server Profile étape 2 18.1.1 — Export Server Profile to iDRAC vFlash Card-BackupImage()Importation du profil du serveur à partir d'une carte vFlash iDRAC ou d'un partage  réseau  Importez la sauvegarde du micrologiciel et de la configuration (serveur et micrologiciel) et restaurez-la sur le système dont elle a été tirée. Vous avez l'option de supprimer la configuration actuelle de disque virtuel et de la restaurer à partir du fichier image de sauvegarde. Configuration requise Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l Prérequis communs. l Le numéro de service du serveur est vierge ou identique au numéro de service présent lors de sauvegarde. l La carte vFlash iDRAC : ¡ est installée et activée et comporte la partition SRVCNF. ¡ L'espace disponible est au minimum de 384 Mo. l Si l'importation s'effectue à partir d'une carte vFlash iDRAC, assurez-vous que la carte est installée et que l'image de sauvegarde se trouve dans la  partition SRVCNF de la carte. Cette image provient de la plate-forme en cours d'importation. l Si l'importation s'effectue à partir d'un partage réseau, assurez-vous que le partage réseau qui se trouve à l'emplacement de stockage du fichier image  de sauvegarde est encore accessible. l Si vous remplacez la carte mère avant l'importation, assurez-vous que les derniers iDRAC et BIOS sont installés sur cette carte. Important l Les données utilisateur ne sont pas incluses dans le fichier image de sauvegarde. La suppression de la configuration entraîne la suppression des  données utilisateur. l Au cours de l'exportation, assurez-vous que des opérations telles que la mise à jour du micrologiciel, le déploiement du système d'exploitation et les  configurations du matériel ne sont pas en cours d'exécution. Si le système d'exploitation est déployé à l'aide de Lifecycle Controller, vous devez  réinitialiser iDRAC ou annuler le service système avant toute importation. l L'OEMDRV reste ouvert pendant 18 heures après le déploiement du système d'exploitation. Si vous devez effectuer des opérations telles qu'une mise à  jour, une configuration ou une restauration après le déploiement du système d'exploitation, supprimez la partition OEMDRV. Pour ce faire, réinitialisez  iDRAC ou annulez System Services. l Quant aux commandes WS-Management d'importation, si vous n'utilisez pas le paramètre ScheduledStartTime, un id de tâche est renvoyé mais  l'importation n'est pas planifiée. Pour planifier la tâche, appelez la méthode SetupJobQueue(). l À l'aide de la méthode DeleteJobQueue(), vous pouvez annuler une tâche d'exportation avant qu'elle démarre. Après le démarrage de la tâche,  utilisez Ctrl+E au cours du POST et sélectionnez Cancel System Services (Annuler System Services) ou réinitialisez iDRAC. Le processus de restauration  est alors lancé et un bon fonctionnement connu du système est rétabli. Le processus de restauration ne doit pas prendre plus de 5 minutes. Pour  vérifier si la restauration est complète, interrogez la tâche d'exportation à l'aide de commandes WS-Management, ou vérifiez les journaux iDRAC RAC ou  Lifecycle. l Si vous remplacez la carte mère, avant de lnacer l'importation, vous devez aller à Ctrl-E au cours du POST et définir une adresse IP sur le réseau afin de  pouvoir appeler la méthode RestoreImage() method. Après l'appel de la méthode, le numéro de service est restauré à partir du fichier image de  sauvegarde. Comportement du système ou fonction l System Services n'est pas disponible au cours de l'exportation. l L'importation restaure tout ce qui avait été sauvegardé. 18.2.1 — Export Server Profile to iNFS vFlash Share-BackupImage() 18.3.1 — Export Server Profile to iCIFS vFlash Share-BackupImage() étape 3 18.1.4 — Monitor Export Status Profils DCIM-LCManagementProfile MOFs DCIM_LCService.mof REMARQUE : si vous remplacez la carte mère, assurez-vous de ré-installer le matériel au même emplacment. Par exemple, installez la carte PCI NIC  dans le logement PCI utilisé au cours de la sauvegarde.l L'importation peut prendre jusqu'à 60 minutes selon la configuration du serveur. l L'importation ne restaure pas les informations de diagnostic ou de progiciel de pilotes. l Par défaut, l'importation conserve la configuration de disque virtuel actuelle. l Des redémarrages supplémentaires se produisent au cours de l'exécution de la tâche car le système tente de définir la configuration pour un  périphérique qui tente d'exécuter la tâche de nouveau. Vérifiez les journaux pour savoir quels périphériques ont échoué. l Pour appeler la méthode RestoreImage(), l'utilisateur iDRAC doit avoir des privilèges d'administrateur. l Pour obtenir l'état de Remote Service, s'il s'affiche constamment comme Non prêt, appelez la méthode DeleteJobQueue() avec JID_CLEARALL comme id de tâche. Ceci efface le référentiel de tâches mais redémarre également Remote Service. l Le contrôleur permet la création de disques de secours globaux même s'il n'existe aucun disque virtuel, et les supprime une fois le système redémarré.  Si un disque de secours est créé sans un disque virtuel, une tentative d'opération de restauration est effectuée sur le contrôleur SAS et une erreur est  rapportée si la restauration est impossible. L'opération de restauration sur le contrôleur SAS peut échouer si des niveaux de RAID ne sont pas pris en  charge. l Une fois le profil de serveur importé, la version du micrologiel actuellement installée est la version antérieure. Exemple 1 : la version micrologicielle du BIOS actuellement installée est 2.2 et la version 2.1 a été installée au cours de l'exportation. Après  l'importation, la version 2.1 est la version installée et la version 2.2 est la version antérieure. Example 2 : la version micrologicielle du BIOS actuellement installée est 2.1 et la version 2.1 a été installée au cours de l'exportation. Après  l'importation, la version 2.1 est la version installée et la version 2.1 est la version antérieure. Flux de travail 1. Construisez les paramètres d'entrée selon l'emplacement de stockage du fichier image de sauvegarde, la carte vFlash iDRAC ou le partage réseau (CIFS  ou NFS). 2. Appelez la méthode RestoreImage(). Un id de tâche (par exemple, JID_001291194119) est renvoyé à l'écran.  3. Pour connaître l'état d'achèvement de la tâche en pourcentage, exécutez la commande requise sur l'ID de tâche.  Références Tableau 5-2. Numéro et emplacement de l'étape REMARQUE : Si vous souhaitez supprimer la configuration de disque virtuel actuelle et restaurer la configuration à partir du fichier image de  sauvegarde, utilisez le paramètre PreserveVDConfig avec la valeur 0. Ceci ne restaure pas le contenu qui figurait sur le disque vituel au cour de la sauvegarde (par exemple, le système d'exploitation), mais ne fait que créer un disque virtuel vide et définir les attributs. REMARQUE : en plus d'une interrogation de l'id de tâche à l'aide de WS-Management, vous pouvez effectuer une vérification des journaux iDRAC  RAC pour connaître l'état d'achèvement de la tâche. Une fois que l'état de la tâche indique Completed (Terminé), vérifiez, dans les journaux  Lifecycle, toutes les entrées liées à la sauvegarde. Pour afficher le journal, exportez-le à l'aide de la méthode ExportLifecycleLog() sur la classe DCIM_LCService. Vous pouvez également afficher le journal dans l'interface graphique utilisateur compatible Unified Server Configurator–Lifecycle Controller. REMARQUE : si l'importation échoue, l'état de la tâche est « a échoué/échec » et un message expliquant le motif de l'échec s'affiche. Pour en  savoir plus sur les ID de message d'erreur et les actions recommandées, voir Dell Lifecycle Controller Remote Services Error Messages and Troubleshooting List (Liste des messages d'erreur et dépannage de Remote Services du Lifecycle Controller Dell) à l'adresse  support.dell.com/manuals. REMARQUE : les sections référencées dans ce tableau ne contiennent que des exemples génériques. Numéro de l'étape Emplacement dans le Guide de l'interface des services Web du Lifecycle Controller (Windows ou Linux) étape 1 18.2 — Export Server Profile étape 2 18.2.1 — Import Server Profile from iDRAC vFlash Card-RestoreImage() 18.2.2 — Import Server Profile from iNFS vFlash Share-RestoreImage() 18.3.2 — Import Server Profile from iCIFS vFlash Share-RestoreImage() étape 3 18.2.4 — Monitor Import Status Profils DCIM-LCManagementProfile MOFs DCIM_LCService.mofScénario après restauration l Les opérations suivantes sont exécutées : a. Le système se met hors tension s'il est sous tension. Si le système d'exploitation est en cours de fonctionnement, il tente d'effectuer un arrêt  normal, sinon il effectue un arrêt forcé au bout de 15 minutes.  b. Le système restaure tout le contenu de Lifecycle Controller.  c. Le système se met sous tension et System Services démarre pour exécuter des tâches de restauration des périphérqiues pris en charge (BIOS,  contrôleurs de stockage et cartes de réseau complémentaires).  d. Le système redémarre et entre dans System Services pour exécuter des tâches de validation du mirologiel, de restauration de la configuration  des périphériques pris en charge (BIOS, contrôleurs de stockage et cartes de réseau complémentaires) ainsi que la vérification finale de toutes  les tâches exécutées.  e. Le système se met hors tension et effectue la configuration d'iDRAC et la restauration du micrologiciel. Une fois ces procédures terminées, iDRAC  prend jusqu'à 10 minutes pour se réinitialiser avant la remise sous tension du système.  f. Le système se met sous tension et le processus de restauration est terminé. Vérifiez dans les journaux RAC iDRAC ou Lifecycle la totalité des  entrées de restauration.  l Après l'importation, vérifiez les journaux Lifecycle à partir de l'interface utilisateur USC-LCE ou, à l'aide de WS-Management, exportez les journaux LC dans un partage réseau. Les journaux contiennent des entrées de configuration et de mise à jour du micrologiciel du BIOS, des contrôleurs de stockage,  des LOM et des cartes NIC complémentaires, s'ils sont pris en charge. S'il existe plusieurs entrées pour chacun de ces périphériques, le nombre  d'entrées est égal au nombre de tentatives de restauration effectuées par Remote Services. Configuration RAID Installez et configurez RAID à l'aide des ressources matérielles suivantes : l Contrôleur de stockage : PERC l Disques physiques (SED) : 4 l Taille de chaque disque physique : 1 TO Installation RAID l Taille de chaque disque virtuel : 10 GO (10240 MO) l Nombre de disques virtuels : 10 l Niveau de RAID : 5 l Disque de secours dédié : 1 l Verrouillez le contrôleur avec une clé locale Configuration requise Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l Prérequis communs l Contrôleur PERC et FW qui prend en charge la gestion des clés locales l Disques durs SED Flux de travail Création du disque virtuel  1. Obtenez la liste des contrôleurs de stockage connectés au système et de leurs propriétés.  Vérifiez l'état des paramètres suivants de contrôleur ou prenez note de ces paramètres pour une utilisation ultérieure : l FQDD (Fully Qualified Device Descriptor) du contrôleur  l État de sécurité  l Mode de cryptage l ID de clé2. Obtenez les FQDD et valeurs des disques physiques connectés au contrôleur requis.  3. Exécutez la méthode CreateVirtualDisk() après avoir défini les valeurs correctes indiquées dans Tableau 5-3: Tableau 5-3. Valeurs à utiliser pour configure RAID 4. Comme vous devez créer 10 disques virtuels pour chaque disque physique, exécutez les méthodes 9 fois de plus, en utilisant les valeurs répertoriée  dans le Tableau 5-3. 5. Assurez-vous que les disques virtuels ont bien été créés.  Verrouillage du contrôleur à l'aide de la clé locale  6. Définissez les valeurs suivantes et appelez la méthode EnableControllerEncryption() :  l Fully Qualified Device Descriptor (FQDD) du contrôleur. l Mode de cryptage — Cryptage par clé locale. l ID de clé Paramètre Valeur FQDD du contrôleur et disques physiques reliés Niveau de RAID Définissez le niveau de RAID sur 5. Le RAID-5 segmente les données sur les disques physiques et utilise les informations de parité pour conserver les données  redondantes. En cas de défaillance d'un disque physique, les données peuvent être recréées à l'aide des informations de parité. Le  RAID 5 offre de bonnes performances de lecture et des performances d'écriture amoindries avec une redondance des données  satisfaisante. Span Depth (Profondeur de répartition) Définissez la valeur sur 1. Vous devez disposer d'au moins 1 répartition pour le niveau de RAID 5. Span Length (Longueur de répartition) Définissez la valeur sur 3. La valeur de la longueur de répartition se réfère au nombre de disques physiques inclus dans chaque répartition. Ce nombre est  calculé en divisant le nombre de disques physiques par la valeur de profondeur de la répartition. Taille Définissez cette valeur sur 10240 MO par disque virtuel. Starting LBA (LBA de démarrage) Calculez le LBA de démarrage selon les disques virtuels existants. Pour calculer le prochain LBA de démarrage en blocs de 512 octets,  utilisez les formules suivantes : l RAID0 — LBA de démarrage précédent + ((Taille / Nombre de lecteurs) / 512) l RAID1 — LBA de démarrage précédent + (Taille / 512) l RAID5 — LBA de démarrage précédent + ((Taille / Nombre de lecteurs - 1)) / 512 l RAID6 — LBA de démarrage précédent + ((Taille / (Nombre de lecteurs - 2)) / 512 l RAID10 — LBA de démarrage précédent + ((Taille / 2) / 512) l RAID50 — LBA de démarrage précédent + ((Taille / (Nombre de lecteurs par répartition - 1)) / 512) l RAID60 — LBA de démarrage précédent + ((Taille / (Nombre de lecteurs par répartition - 2)) / 512) Taille des bandes La taille du segment de bande est la quantité d'espace disque que consomme une bande sur chaque disque physique de la bande.  Définissez les valeurs suivantes en bits : l 8KO = 16 bits l 16KO = 32 bits l 32KO = 64 bits l 64KO = 128 bits l 128KO = 256 bits l 256KO = 512 bits l 512KO = 1024 bits l 1MO = 2048 bits Read Policy (Règle  de lecture) Vous pouvez définir les options suivantes : l Pas de lecture anticipée l Lecture anticipée l Lecture anticipée adaptative Write Policy (Règle  d'écriture) Écriture immédiate Écriture différée Écriture différée forcée Règle de mémoire  cache de disque Activé Désactivé Nom du disque virtuel En option, vous pouvez fournir un nom pour le disque virtuel. Vous pouvez utiliser jusqu'à 115 caractères alphanumériquesl phrase de passe — une phrase de passe valide contient de 8 à 32 caractères. Elle doit inclure une combinaison de lettres majuscules et  minuscules, nombres et symboles, et ne doit pas contenir d'espaces. Affectation du disque de secours 7. Utilisez le FQDD du disque physique et le disque virtuel associé utilisé comme disque de secours et appelez la méthode AssignSpare() method. Création de la tâche  8. Construisez les paramètres d'entrée (par exemple, Target, RebootType, ScheduledStartTime, etc.) et utilisez le FQDD (Fully Qualified Device Descriptor)  correct du contrôleur pour Target (Cible).  9. Appelez la méthode CreateTargetedConfigJob() pour appliquer les valeurs en attente. Si la méthode s'exécute avec succès, le système doit renvoyer  un ID de travail pour la tâche de configuration que vous avez créée.  Confiuration RAID–Après configuration Scenario  10. Obtenez l'état de la tâche à l'aide de l'ID de tâche généré plus tôt.  11. Pour vérifier si la configuration RAID et l'application de la clé locale sur le contrôleur ont réussi, vous devez vérifier si le système démarre  automatiquement dans USC-LCE et si le nombre correct de tâches SSIB sont exécutées sans aucun problème.  12. obtenez l'état de la tâche à l'aide de l'ID de tâche généré plus tôt pour leauel ce messae d'état est renvoyé Job completed successfully (Tâche  terminée avec succès).  13. Répétez l'étape 1 et l'étape 2 et vérifiez si les modifications sont entrées en vigueur.  Références Tableau 5-4. Numéro et emplacement de l'étape REMARQUE : voir le document Profil Simple NIC à l'adresse delltechcenter.com/page/DCIM.Library pour consulter la liste de tous les paramètres d'entrée pris en charge. REMARQUE : le système doit être redémarré pour exécuter la tâche de définition de l'attribut ou des attributs. REMARQUE : selon le réseau, exécutez plusieurs fois la commande get job status jusqu'à ce que l'état de la bonne tâche s'affiche. Cette  procédure peut généralement prendre jusqu'à 30 secondes. REMARQUE : les sections référencées dans ce tableau ne contiennent que des exemples génériques. Numéro de l'étape Emplacement dans le Guide de l'interface des services Web du Lifecycle Controller (Windows ou Linux) étape 1 16.7 — Listing the RAID Inventory-ControllerView Class étape 2 16.9 — Listing the RAID Inventory-PhysicalDiskView Class étape 3 16.18.5 — Creating a Sliced Virtual Disk-CreateVirtualDisk étape 4 16.18.5 — Creating a Sliced Virtual Disk-CreateVirtualDisk étape 5 16.10 — Listing the RAID VirtualDiskView Class étape 6 16.17.3 — Locking the Controller with a Key-EnableControllerEncryption étape 7 16.16.2 — Assigning the Hot Spare-AssignSpare étape 8 16.14 — Applying the Pending Values for RAID-CreateTargetedConfigJob étape 9 16.14 — Applying the Pending Values for RAID-CreateTargetedConfigJob étape 10 10.2.3 — List Jobs in Job Store étape 12 10.2.3 — List Jobs in Job Store Profils DCIM-SimpleRAIDProfile MOFsModification de la personnalité et de la bande passante d'une partition pour CNA  Partitionnez un port et affectez-y la personnalité et la bande passante sur une carte CNA (Converged Network Adapter) avec un lien ethernet 10Gb avec  support de multiples personalités. Configuration de la personnalité et de la bande passante Tableau 5-5. Personnalité et bande passante Configuration requise Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l Prérequis communs Flux de travail Modification de la personnalité  1. Énumérez la classe DCIM_NICEnumeration et identifiez la valeur actuelle des instances de la classe avec AttributeName=  NicMode/FCoEOffloadMode/iScsiOffloadMode et leurs propriétés FQDD properties.  2. Dans le cas de la partition identifiée, utilisez la propriété FQDD et appelez la méthode SetAttribute() pour activer une personnalité particulière et  désactiver les autres.  3. Allez à étape 6 pour terminer les étapes restantes.  Modification de la bande passante 4. Énumérez la classe DCIM_NICInteger et identifiez la valeur actuelle des instances de la classe avec AttributeName=MaxBandwidth ou MinBandwidth et  DCIM_ControllerView.mof DCIM_EnclosureView.mof DCIM_PhysicalDiskView.mof DCIM_RAIDAttribute.mof DCIM_RAIDEnumeration.mof DCIM_RAIDInteger.mof DCIM_RAIDService.mof DCIM_RAIDString.mof DCIM_VirtualDiskView.mof Nombre de personnalités 3 Personnalité pour chaque partition Bande passante Connecteur d'interface réseau (NIC) 20 Fibre Channel Over Ethernet (FCoE) 30 Technologie iSCSI (Internet Small Computer System Interface) 25 Technologie iSCSI (Internet Small Computer System Interface) 25 REMARQUE : sur une partition, étant donné que plusieurs personnalités sont prises en charge, vous pouvez activer ou désactiver plsieurs  personnalités à la fois. Pour connaître les limitations de configuration des personnalités sur différentes cartes CNA, voir les Notes de mise à jour ou le document Simple NIC Profile sur delltechcenter.com/page/DCIM.Library.leurs propriétés FQDD. Voir Tableau 5-6 pour les valeurs de bande passante maximales et minimales. Tableau 5-6. Bande passante 5. Dans le cas de la partition identifiée, utilisez le FQDD et appelez la méthode SetAttribute() pour modifier la bande passante. 6. Vérifiez la valeur mise à jour dans le champ en attente de l'attribut.  7. Avant d'appeler la méthode CreateTargetedConfigJob(), construisez les paramètres de saisie (Target, RebootJobType, ScheduledStartTime, UntilTime, etc). Si une modification de configuration affecte plus d'une partition sur un port, ne spécifiez pas les valeurs RebootJobType et ScheduledStartTime. Planifiez la tâche à l'aide des méthodes de profil de contrôle de tâche. Allez à étape 9 pour créer les tâches. 8. Appelez la méthode CreateTargetedConfigJob() pour appliquer les valeurs en attente. Si la méthode s'exécute avec succès, le système doit renvoyer  un ID de travail pour la tâche de configuration que vous avez créée.  9. Créez une tâche de redémarrage à l'aide de CreateRebootJob() et planifiez toutes les tâches de partition et la tâche de redémarrage à l'aide de  SetupJobQueue(). Les modifications en atente sur les partitions sont perdues si elles ne sont pas planifiées de sorte à s'exécuter simultanément.  10. Vous pouvez obtenir l'état de la sortie de l'ID de travail en utilisant les méthodes du profil Job control (Contrôle des tâches).  11. Répétez l'étape 4 pour confirmer l'exécution avec succès de la méthode.  Références Tableau 5-7. Numéro et emplacement de l'étape REMARQUE : pour connaître les limitations de configuration des personnalités sur différentes cartes CNA, voir les Notes de mise à jour ou le document Simple NIC Profile sur delltechcenter.com/page/DCIM.Library. Minimum Maximum 20 30 30 40 25 35 25 35 REMARQUE : voir le document Profil Simple NIC à l'adresse delltechcenter.com/page/DCIM.Library pour consulter la liste de tous les paramètres d'entrée pris en charge. REMARQUE : le système doit être redémarré pour exécuter la tâche de définition de l'attribut ou des attributs. REMARQUE : les sections référencées dans ce tableau ne contiennent que des exemples génériques. Numéro de l'étape Emplacement dans le Guide de l'interface des services Web du Lifecycle Controller (Windows ou Linux) étape 1 16.9 — Listing the CNA Inventory-Enumeration Class étape 2 15.8 — Setting CNA LAN Modes étape 4 15.3 — Listing CNA Inventory-Integer Class étape 5 15.9 — Setting the MaxBandwidth Attribute étape 6 15.3 — Listing CNA Inventory-Integer Class étape 7 16.14 — Applying the Pending Values for CNA-CreateTargetedConfigJob étape 8 16.14 — Applying the Pending Values for CNA-CreateTargetedConfigJob étape 9 16.14 — Applying the Pending Values for CNA-CreateTargetedConfigJob étape 10 10.2.3 — List Jobs in Job Store Profils Document Simple NIC Profile (Profil NIC simple) sur delltechcenter.com/page/DCIM.Library MOFs DCIM_NICView, DCIM_NICString, DCIM_NICEnumeration, DCIM_NICInteger, DCIM_NICAttribute, and DCIM_NICServiceDéfinition des attributs d'adresse virtuelle  Modifiez l'attribut d'adresse virtuelle sur une carte CNA. Configuration requise Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l Prérequis communs Flux de travail Définissez les valeurs appropriées de chacun des attributs d'adresse virtuelle suivants : l VirtMacAddr l VirtIscsiMacAddr l VirtFIPMacAddr l VirtWWN l VirtWWPN Références Tableau 5-8. Numéro et emplacement de l'étape Configuration de la cible d'amorçage–ISCSI et FCoE Modifiez les attributs iSCSI et FCoE sur une carte CNA. Configuration requise Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l Prérequis communs Flux de travail l Pour définir les attributs de l'initiateur iSCSCI, définissez les valeurs appropriées de chacun des éléments suivants : ¡ ConnectFirstTgt ¡ FirstTgtIpAddress REMARQUE : toutes les valeurs par défaut des attributs d'adresse virtuelle sont rétablies si le système est déconnecté de la source d'alimentation  secteur. REMARQUE : les sections référencées dans ce tableau ne contiennent que des exemples génériques. Numéro de l'étape Emplacement dans le Guide de l'interface des services Web du Lifecycle Controller (Windows ou Linux) - 15.10 — Setting the VirtMacAddr Attribute Profils DCIM-Simple_NIC_Profile MOFs DCIM_NICView, DCIM_NICString, DCIM_NICEnumeration, DCIM_NICInteger, DCIM_NICAttribute, et DCIM_NICService¡ FirstTgtTcpPort ¡ FirstTgtBootLun ¡ FirstTgtIscsiName ¡ FirstTgtChapId ¡ FirstTgtChapPwd l Pour configurer la première cible iSCSI, définissez les valeurs appropriées des paramètres suivants : ¡ IscsiInitiatorIpAddr ¡ IscsiInitiatorSubnet ¡ IscsiInitiatorSubnetPrefix ¡ IscsiInitiatorGateway ¡ IscsiInitiatorPrimDns ¡ IscsiInitiatorSecDns ¡ iscsiInitiatorName ¡ IscsiInitiatorChapId ¡ IscsiInitiatorChapPwd l Pour configurer la cible de démarrage FCoE, définissez les valeurs appropriées des paramètres suivants : ¡ MTUParams ¡ ConnectFirstFCoETarget ¡ FirstFCoEWWPNTarget ¡ FirstFCoEBootTargetLUN ¡ FirstFCoEFCFVLANID Obtention et définition des attributs iDRAC  À l'aide de Remote Services, vous pouvez définir les attribut iDRAC répertoriés dans les tableaux suivants : Tableau 5-9. Attributs LAN Tableau 5-10. Configuration de l'utilisateur du LAN Attribut Description Valeurs VLAN activé Le mode VLAN et les paramètres de fonctionnement. Lorsque le réseau local virtuel est activé, seul le trafic d'ID VLAN  correspondant est accepté. Lorsqu'il est désactivé, l'ID VLAN et la priorité du réseau local virtuel ne sont pas disponibles  et toutes les valeurs présentes pour ces paramètres sont ignorées. Activer ou Désactiver Numéro VLAN Définit la valeur D'ID VLAN. Les valeurs autorisées sont définies par la spécification IEEE 801.11g. 1 à 4094 Priorité du VLAN Définit la valeur D'ID VLAN. Les valeurs autorisées sont définies par la spécification IEEE 801.11g. 0 à 7 Négotiation  automatique Lorsque la négociation automatique est activée, elle détermine si l'iDRAC définit automatiquement les valeurs du mode  duplex et de vitesse du réseau en communiquant avec le routeur ou le concentrateur le plus proche. Lorsque la  négociation automatique est désactivée, vous devez définir manuellement les valeurs du mode duplex et de vitesse du  réseau. ON ou OFF Vitesse du LAN Configure la vitesse du réseau de sorte à ce qu'elle corresponde à l'environnement réseau de l'utilisateur. Cette option  n'est pas disponible si l'option Négociation automatique est définie sur Activée. 10 MO ou 100MO LAN Duplex Configure le mode duplex de sorte à ce qu'il corresponde à l'environnement réseau de l'utilisateur. Cette option n'est pas  disponible si l'option Négociation automatique est définie sur Activée. Full (Intégral)  ou Half (Semi) Paramètre Description Valeur Découverte automatique Découverte automatique du serveur. Activer ou Désactiver Adresse du serveur de provisionnement Entrez l'adresse du serveur de provisionnement. IPV4 ou IPV6 ou Nom d'hôte Accès au compte La désactivation de l'accès au compte désactive tous les autres champs de l'écran  Configuration utilisateur du réseau LAN. Activer ou Désactiver Nom d'utilisateur de compte Active la modification d'un nom d'utilisateur iDRAC. Maximum de 16 caractères  ASCII imprimables Mot de passe Permet à un administrateur de spécifier ou de modifier le mot de passe (crypté) de  l'utilisateur d'iDRAC. Maximum de 20 caractères Confirmer le mot de passe Entrez de nouveau le mot de passe de l'utilisateur d'iDRAC afin de le confirmer. Maximum de 20 caractères Privilèges de compte Affecte le privilège maximum sur les groupes d'utilisateurs que détient l'utilisateur sur  le canal LAN IPMI. Administrateur, Utilisateur, Operateur ou Pas d'accès Authentification par carte à  Authentification par carte à puce pour la connexion iDRAC. Si elle est activée, une carte  Activer, Désactiver ou Activer avec Tableau 5-11. Mode de connexion aux médias virtuels Tableau 5-12. Configuration IPv4 Tableau 5-13. Attributs de configuration IP Configuration requise Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l Prérequis communs Fonction ou comportement du système l Est disponible par défaut. l Il n'est pas obligatoire de redémarrer après la configuration d'iDRAC. Flux de travail puce à puce doit être installée pour permettre l'accès à l'iDRAC. RACADM Mode Description Connecté les périphériques de média virtuel sont disponibles pour une utilisation dans l'environnement d'exploitation actuel. Le média virtuel  permet à une image de disquette, à un lecteur de disquette ou à un lecteur de CD/DVD de votre système d'être disponible sur la  console des systèmes gérés, comme si l'image de disquette ou le lecteur était présent (connecté ou déconnecté) sur le système local. Déconnecté Accès impossible aux périphériques de support virtuel. Connecté  automatiquement Les périphériques de média virtuel sont automatiquement adressés au serveur chaque fois que l'utilisateur se connecte physiquement  à un média. Attribut Description Valeurs IPv4 Support du protocole iDRAC NIC IPv4. La désactivation du protocole IPv4 désactive les  commandes. Activer ou Désactiver Clé de cryptage RMCP+ Configuration de la clé de cryptage RMCP+ (aucun espace vide autorisé). Le paramètre par  défaut est tous des zéros (0). 0 à 40 héxadécimal Source d'adresse IP La fonctionnalité de la carte réseau iDRAC d'obtention d'une adresse IPv4 avec le serveur DHCP. La désactivation de la Source de l'adresse IP entraîne la désactivation de l'adresse IP Ethernet et des autres contrôles configurés par l'utilisateur. Activer ou Désactiver Serveurs DNS de DHCP iDRAC obtient le DNS du protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol). Oui ou Non Serveur DNS 1 (Serveur DNS principal) iDRAC obtient l'adresse IP du serveur DNS 1 du protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol). Valeur maximale de 255.255.255.255 Serveur DNS 2 (Serveur DNS principal) iDRAC obtient l'adresse IP du serveur DNS 2 avec le protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol). Valeur maximale de 255.255.255.255 Attribut Description Valeurs Enregistrez le nom iDRAC Enregistrez le nom iDRAC avec le DNS (Domain Name System). Oui ou Non Nom iDRAC Pour afficher ou modifier le nom iDRAC utilisé pour enregistrer le DNS. La chaîne Nom peut contenir jusqu'à 63 caractères ASCII imprimables.  Vous pouvez modifier la chaîne Nom lorsque l'option Enregistrer le nom d'iDRAC est définie sur Non. Activer ou Désactiver Nom de domaine de DHCP Obtient le nom de domaine avec le serveur DHCP. Si la valeur est définie sur Non, vous devez entrer le nom de domaine manuellement. Oui ou Non Nom de domaine Pour afficher ou modifier le nom de domaine iDRAC utilisé s'il n'est pas obtenu avec DHCP.  Vous pouvez spécifier un nom de domaine lorsque l'option Nom de domaine à partir du protocole DHCP est définie sur Non. Activer ou Désactiver Chaîne de nom d'hôte Pour spécifier ou modifier le nom d'hôte associé à iDRAC. La chaîne Nom d'hôte peut contenir jusqu'à 62 caractères ASCII imprimables. Activer ou Désactiver1. Enumérez la classe DCIM_iDRACCardAttribute pour identifier toutes les instances actuelles de cette classe (tous les attributs de configuration iDRAC).  2. Pour obtenir les attributs requis, utilisez la propriété et le nom de classe InstanceID afin de récupérer l'instance en question.  3. Appelez la méthode ApplyAttributes() sur la classe DCIM_iDRACCardService pour définir les attributs à l'aide de la propriété FQDD, de AttributeName et  de AttributeValue. 4. Une id de tâche (par exemple, JID_001291194119) est renvoyée à l'écran.  5. Pour connaître l'état d'achèvement de la tâche en pourcentage, exécutez la commande requise sur l'ID de tâche.  6. Pour vérifier les modifications, utilisez la propriété InstanceID de l'attribut afin d'obtenir l'instance et de vérifier que la valeur de l'attribut a été définie.  Références Tableau 5-14. Numéro et emplacement de l'étape Obtention et définition des utilisateurs et rôles iDRAC  Définition des noms d'utilisateur et des mots de passe iDRAC et affectation de rôles aux utilisateurs. Configuration requise Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l Prérequis communs l Obtention et définition des attributs iDRAC Flux de travail 1. Obtenez la liste des attributs suivants de chaîne de type  l CurrentValue REMARQUE : les sections référencées dans ce tableau ne contiennent que des exemples génériques. Numéro de l'étape Emplacement dans le Guide de l'interface des services Web du Lifecycle Controller (Windows ou Linux) étape 1 19.1 — Listing the iDRAC Card Inventory-Enumeration Class 19.5 — Listing the iDRAC Card Inventory-Integer Class 19.7 — Listing the iDRAC Card Inventory-String Class étape 2 19.2 — Getting an iDRAC Card Enumeration Instance étape 3 19.4.1 — Changing iDRAC Values-ApplyAttributes() (Immediate) étape 5 19.4.2 — Poll job completion étape 6 19.4.3 — Set Attribute Verification Profils DCIM-iDRAC_Card_Profile MOFs DCIM_iDRACCardEnumeration.mof DCIM_iDRACCardInteger.mof DCIM_iDRACCardService.mof DCIM_iDRACCardString.mof DCIM_iDRACCardView.mofl ID du groupe l InstanceID 2. Appelez la méthode ApplyAttributes() sur la classe DCIM_iDRACCardService pour définir les attributs à l'aide de la propriété FQDD, de AttributeName et  de AttributeValue. Une id de tâche (par exemple, JID_001291194119) est renvoyée à l'écran. 3. Vérifiez la nouvelle valeur du nom d'utilisateur administrateur (AttributeName = UserAdminUserName).  Références Tableau 5-15. Numéro et emplacement de l'étape Rapport de modification de l'adresse IP d'iDRAC Pour rapporter le numéro de service ou le changement d'adresse IP d'iDRAC à SCCM. Un message SOAP (Simple Object Access Protocol) est envoyé pour  indiquer le changement d'adresse IP d'iDRAC. La fonction notifie les serveurs de provisionnement du fait que l'adresse IP d'iDRAC a changé dans le cas du  système associé au numéro de service. Configuration requise Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l Prérequis communs Fonction ou comportement du système l Si l'attribut iDRAC du serveur de provisionnement est défini, la valeur de l'attribut est utilisée, sinon le serveur de provisionnement est déterminé à  l'aide d'une de ces options : fournisseur DHCP, enregistrement SRV DNS ou nom d'hôte du serveur de provisionnement par défaut. l Cette fonctionnalité est désactivée par défaut. l La fonction initialise un établissement de session bien que les fonctions Discovery (Découverte) et Handshake (Établissement de session) soient  désactivées ou complètes. l Le serveur de provisionnement doit demander d'être notifié des modifications d'IP. l Besoin de prendre en charge la notification de plusieurs serveurs de provisionnement. REMARQUE : les sections référencées dans ce tableau ne contiennent que des exemples génériques. Numéro de l'étape Emplacement dans le Guide de l'interface des services Web du Lifecycle Controller (Windows ou Linux) étape 1 5.2.1 Account and Capabilities étape 2 5.3.1 Modify User Name étape 3 5.2.1 Account and Capabilities Profils DCIM-iDRAC_Card_Profile MOFs DCIM_iDRACCardEnumeration.mof DCIM_iDRACCardInteger.mof DCIM_iDRACCardService.mof DCIM_iDRACCardString.mof DCIM_iDRACCardView.mofFlux de travail L'utilisation du compte d'administrateur entraîne la définition de l'attribut PChangeNotification. Définissez éventuellement l'adresse du serveur de  provisionnement. Si l'adresse IP d'iDRAC change en raison d'une intervention manuelle ou de l'expiration du bail DHCP : l L'iDRAC notifie les serveurs de provisionnement avec le numéro de service du serveur et la nouvelle adresse IP de l'iDRAC. Le serveur de  provisionnement peut alors rechercher l'ancienne entrée correspondant au serveur utillisant le numéro de service et le mettre à jour. Sans cette notification, si l'adresse IP de l'iDRAC change, le serveur de provisionnement perd le contrôle du serveur. Références Tableau 5-16. Numéro et emplacement de l'étape Définition, modification et suppression du mot de passe du BIOS  Définissez ou modifiez le mot de passe du BIOS. Configuration requise Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l Prérequis communs. l Privilèges d'administrateur sur iDRAC. l État local du mot de passe du BIOS actuel. Flux de travail 1. Appelez la méthode ChangePassword() sur la classe DCIM_BIOSService avec les paramètres pertinents pour les opérations suivantes :  ¡ Définition du mot de passe ¡ Modification du mot de passe Pour modifier le mot de passe, vous devez utiliser l'ancien mot de passe correct en conjonction avec le nouveau mot de passe. Si vous utilisez le mauvais mot de passe, la configuration et la création de la tâche cible fonctionne quand même mais la tâche échoue et le mot de passe n'est pas  modifié. ¡ Suppression du mot de passe REMARQUE : les sections référencées dans ce tableau ne contiennent que des exemples génériques. Numéro de l'étape Emplacement dans le Guide de l'interface des services Web du Lifecycle Controller (Windows ou Linux) - 19.9.1 — Getting the Current iDRAC IPChange State 19.9.2 — Setting the iDRAC IPChange Notification-SetAttribute() Profils DCIM-iDRAC_Card_Profile MOFs DCIM_iDRACCardEnumeration.mof DCIM_iDRACCardInteger.mof DCIM_iDRACCardService.mof DCIM_iDRACCardString.mof DCIM_iDRACCardView.mof2. Appelez la méthode CreateTargetedConfigJob() pour appliquer les valeurs en attente. Si la méthode s'exécute avec succès, le système doit renvoyer  un ID de travail pour la tâche de configuration que vous avez créée.  3. Pour connaître l'état d'achèvement de la tâche en pourcentage, exécutez la commande requise sur l'ID de tâche.  4. Vérifiez que le mot de passe du BIOS est défini localement sur le système.  Références Tableau 5-17. Numéro et emplacement de l'étape Récupération de l'état Remote Service  Avant d'effectuer toute opération Remote Services (par exemple, la gestion des NIC, la gestion de la configuration RAID, l'inventaire, etc.), assurez-vous que Remote Services est en cours d'exécution, et à jour et peut envoyer des données. Utilisez la focntion Get Remote Service Status (Obtenir l'état de Remote  Service) pour : l Obtenir l'état actuel de Remote Services, par exemple Ready, Not Ready ou Reloading (Prêt, Non prêt ou Rechargment en cours) l Continuez l'interrogation pour déterminer si Remote Services est Prêt. Configuration requise Pour que les opérations à distance que vous effectuez sur le serveur réussissent, assurez-vous que les conditions suivantes sont remplies : l Prérequis communs Flux de travail 1. Appelez la méthode GetRSStatus(). 2. Un état est renvoyé avec un Message, un MessageID et une ReturnValue (Valeur de renvoi). 3. Poursuivez l'exécution de la méthode avec un intervalle en attendant que Ready Status soit renvoyé.  4. Ready (Prêt) indique que Lifecycle Controller est prêt à effectuer des opérations.  Références REMARQUE : le système doit être redémarré pour exécuter la tâche de définition de l'attribut ou des attributs. REMARQUE : les sections référencées dans ce tableau ne contiennent que des exemples génériques. Numéro de l'étape Emplacement dans le Guide de l'interface des services Web du Lifecycle Controller (Windows ou Linux) Définition du mot de passe 17.9.1 — Setting the BIOS Password Modification du mot de passe 17.9.1 — Setting the BIOS Password Suppression du mot de passe 17.9.1 — Setting the BIOS Password étape 2 17.9.2 — Create the Targeted Configuration Job étape 3 17.9.3 — Monitor Set BIOS Password Status Profils Dell-BIOSandBootManagementProfile MOFs DCIM_BIOSService.mof REMARQUE : les sections référencées dans ce tableau ne contiennent que des exemples génériques.Tableau 5-18. Numéro et emplacement de l'étape Retour à la page Contenu Numéro de l'étape Emplacement dans le Guide de l'interface des services Web du Lifecycle Controller (Windows ou Linux) étape 1 20.1 — Get Remote Service Status Profils DCIM-LCManagementProfile MOFs DCIM_LCService.mof Document Status: Published Steven Zessin December 18, 2012 Version 2.1.0 Dell™ Lifecycle Controller 2 Web Services Interface Guide for WindowsDell™ Lifecycle Controller 2 Web Services Interface Guide for Windows Version: 2.1.0 2 This document is for informational purposes only and may contain typographical errors and technical inaccuracies. The content is provided as is, without express or implied warranties of any kind. © 2012 Dell Inc. All rights reserved. Dell and its affiliates cannot be responsible for errors or omissions in typography or photography. Dell, the Dell logo, and PowerEdge are trademarks of Dell Inc. Intel and Xeon are registered trademarks of Intel Corporation in the U.S. and other countries. Microsoft, Windows, and Windows Server are either trademarks or registered trademarks of Microsoft Corporation in the United States and/or other countries. Other trademarks and trade names may be used in this document to refer to either the entities claiming the marks and names or their products. Dell disclaims proprietary interest in the marks and names of others. December 2012| Rev 2.1.0Dell™ Lifecycle Controller 2 Web Services Interface Guide for Windows Version: 2.1.0 3 CONTENTS 1 Introduction........................................................................................................................10 2 References ........................................................................................................................10 3 Overview............................................................................................................................12 3.1 Format for WinRM CLI Examples in Document.........................................................12 3.2 WS-Man Security & Time Parameters.......................................................................13 3.2.1 Encryption Certificate Security.......................................................................13 3.2.2 Handling invalid responses from WSMAN commands...................................13 3.2.3 Improving WinRM Enumeration Performance................................................14 3.2.4 Specifying StartTime, Until Time, and TIME_NOW Parameters ....................14 3.2.5 Return Values ...............................................................................................15 3.2.6 Glossary........................................................................................................15 4 Discovery...........................................................................................................................16 4.1 Discovering Web Service Capability .........................................................................16 4.2 Discovering what Profiles are Implemented ..............................................................16 4.3 Discovering Implementation Namespace..................................................................17 5 Managing iDRAC Local User Accounts..............................................................................18 5.1 Description of iDRAC Attributes vs Standard DMTF Model.......................................18 5.2 Account Inventory (using iDRAC Attributes)..............................................................18 5.2.1 Account and Capabilities (using iDRAC Attributes)........................................18 5.2.2 Privilege and Capabilities (using iDRAC Attributes).......................................19 5.3 Manage Account Settings (using iDRAC Attributes)..................................................20 5.3.1 Modify User Name (using iDRAC Attributes) .................................................20 5.3.2 Modify Password (using iDRAC Attributes)....................................................21 5.3.3 Modify Account State (using iDRAC Attributes).............................................22 5.3.4 Modify User Privilege (using iDRAC Attributes).............................................23 5.4 Account Inventory (using DMTF Model)....................................................................23 5.4.1 Account and Capabilities (using DMTF Model)..............................................23 5.4.2 Privilege and Capabilities (using DMTF Model) .............................................26 5.5 Manage Account Settings (using DMTF Model)........................................................28 5.5.1 Modify User Name (using DMTF Model) .......................................................28 5.5.2 Modify Password (using DMTF Model)..........................................................31 5.5.3 Modify Account State (using DMTF Model) ...................................................31 5.5.4 Modify User Privilege (using DMTF Model) ...................................................32 6 Firmware Inventory ............................................................................................................33 6.1 Software Inventory Profile Specification....................................................................33 6.2 Remote Inventory Method Invocation – Get Software Inventory................................33 7 Firmware Update ...............................................................................................................35 7.1 Software Update Profile Specification.......................................................................35 7.2 ”Rollback” Firmware..................................................................................................35 7.2.1 Request “Rollback” Image.............................................................................35Dell™ Lifecycle Controller 2 Web Services Interface Guide for Windows Version: 2.1.0 4 7.2.2 Create Reboot Job........................................................................................35 7.2.3 Schedule Update Jobs ..................................................................................35 7.2.4 Monitor Update Jobs .....................................................................................35 7.3 BIOS Firmware “Rollback” ........................................................................................36 7.4 NIC Firmware “Rollback”...........................................................................................37 7.5 Update from Network Source....................................................................................39 7.5.1 Request Update Download............................................................................39 7.5.2 Monitor Download Status ..............................................................................39 7.5.3 Reboot to Perform Update.............................................................................39 7.5.4 Wait for Job Completion................................................................................39 7.5.5 Delete Job.....................................................................................................40 7.6 Update NICs from HTTP, CIFS Share, NFS share, TFTP, or FTP ............................40 7.7 Update BIOS from HTTP, CIFS Share, NFS share, TFTP, or FTP............................42 7.8 CreateRebootJob() ...................................................................................................44 8 Power State Management..................................................................................................45 8.1 Description of Base Server vs Power State Management Methods...........................45 8.2 Get Power State .......................................................................................................45 8.2.1 Base Server Method......................................................................................45 8.2.2 Power State Management Method................................................................46 8.3 Get Power Control Capabilites..................................................................................47 8.3.1 Base Server Method......................................................................................47 8.3.2 Power State Management Method ................................................................48 8.4 Power Control...........................................................................................................49 8.4.1 Base Server Method......................................................................................49 8.4.2 Power State Management Method ................................................................50 9 Hardware Inventory............................................................................................................51 9.1 Power Supply Inventory............................................................................................51 9.2 Fan Inventory............................................................................................................52 9.3 Memory Inventory.....................................................................................................53 9.4 CPU Inventory ..........................................................................................................54 9.5 iDRAC Card Inventory ..............................................................................................55 9.6 PCI Device Inventory................................................................................................56 9.7 Video Inventory.........................................................................................................57 9.8 VFlash SD Card Inventory ........................................................................................58 9.9 NIC Inventory & Configuration ..................................................................................58 9.10 RAID Inventory & Configuration................................................................................60 9.11 BIOS Inventory & Configuration................................................................................62 9.12 System Inventory (including CSIOR attribute)...........................................................63 10 Job Control Management...................................................................................................65 10.1 Description of Job Management ...............................................................................65 10.2 Remote Job Control Examples .................................................................................65 10.2.1 Setup Job Queue..........................................................................................65Dell™ Lifecycle Controller 2 Web Services Interface Guide for Windows Version: 2.1.0 5 10.2.2 Delete Job Queue .........................................................................................66 10.2.3 List Jobs in Job Store....................................................................................67 11 Operating System Deployment ..........................................................................................69 11.1 OS Deployment Profile Implementation Conformance..............................................69 11.2 Checking OS Deployment Service Availability ..........................................................69 11.3 OS Deployment Method Invocation Examples..........................................................69 11.3.1 Get Driver Pack Information ..........................................................................70 11.3.2 Unpack Selected Drivers and Attach to Host OS as USB Device ..................71 11.3.3 Detach Emulated USB Device Containing Drivers.........................................72 11.3.4 Unpack Selected Drivers and Copy to Network Share...................................72 11.3.5 Check Job Status..........................................................................................73 11.3.6 Boot to Network ISO......................................................................................74 11.3.7 Detach Network ISO USB Device..................................................................75 11.3.8 Boot To PXE .................................................................................................76 11.3.9 Get Host MAC Address Information ..............................................................77 11.3.10 Download ISO to VFlash ...........................................................................77 11.3.11 Boot to ISO from VFlash............................................................................78 11.3.12 Delete ISO from VFlash.............................................................................79 11.3.13 Detach ISO from VFlash............................................................................80 11.3.14 Connect Network ISO Image.....................................................................80 11.3.15 Disconnect Network ISO Image.................................................................81 11.3.16 Skip ISO Image Boot.................................................................................82 11.3.17 Get Network ISO Image Connection Information.......................................83 11.3.18 Connect RFS ISO Image...........................................................................83 11.3.19 Disconnect RFS ISO Image.......................................................................84 11.3.20 Get RFS ISO Image Connection Information.............................................85 11.3.21 Boot To Hard Drive (HD) ...........................................................................85 11.3.22 Configurarable Boot to Network ISO..........................................................86 12 Lifecycle Controller Management Profile............................................................................87 12.1 Collect System Inventory on Restart (CSIOR)...........................................................87 12.2 Part Replacement Configuration and Management...................................................89 12.2.1 Create Config Job .........................................................................................89 12.2.2 Get LC Config Job Status..............................................................................90 12.2.3 List A